Vous êtes sur la page 1sur 1

Sans tour ni détour, sur le contournement de la rocade de Lannion

Dans son dernier communiqué, l’association « Non à la rocade ! » s’étonnait de ne pas avoir
reçu ma réponse à sa dernière interpellation. L’explication tient tout simplement à une mauvaise
retranscription de mon adresse de messagerie. C’est donc avec plaisir que je lui adresse
aujourd’hui ma réponse !...

Je tiens d’abord ici à confirmer mon positionnement concernant la rocade. Il s’est exprimé lors de
la campagne des élections départementales sur notre canton, dans nos documents de campagne et
dans les journaux : « nous suspendrons immédiatement les études concernant la rocade… »
Nous avions d’ailleurs eu de nombreux échanges riches avec l’association « Non à la rocade ! »,
des associations, des riverains à ce propos.

Je souhaite l’arrêt des études de cette rocade et suis bien intervenue en ce sens depuis mon élection.
Et ceci pour plusieurs raisons :

- Ma priorité pour notre Département, pour notre Canton, c’est la réduction des inégalités sociales et
la suppression des atteintes de l environnement

- J’ai pris l’engagement de valoriser, protéger les ressources naturelles par la conservation, la
sauvegarde, la mise en valeur des sites, des milieux naturels …

- Nous sommes déjà bien desservis en routes sur notre canton, sur notre Département et pour moi la
priorité est de les entretenir, ainsi que les ouvrages d’art.

Aujourd’hui, notre effort doit porter sur le développement des mobilités douces, les transports en
commun, les alternatives aux énergies fossiles.

Tout ceci est en lien avec mes valeurs profondes sociales et écologistes.

Et puis, le rapport du GIEC nous l’a encore rappelé cet été :

Il est essentiel de veiller à la sobriété énergétique et d'interroger l’impact climatique de chacun de


nos projets, qu’ils soient touristiques, de transport, agricoles, industriels, commerciaux…

Oui, l’urgence climatique est bien là ; des sonnettes d’alarme nous ont encore alertés cet été, d’une
façon toujours plus intense : pics de chaleur, inondations, incendies,...

Heureusement, les choses bougent enfin. C’est ainsi que, bien qu’étant dans les cartons depuis
plusieurs années, les projets de contournements routiers de Fougères, Vitré et Châteaubourg ont
été abandonnés par le Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine. Alors, si c’est possible en Ille-et-
Vilaine, pourquoi pas dans le Trégor  ?…

Marie-Annick GUILLOU, Conseillère Départementale

Vous aimerez peut-être aussi