Vous êtes sur la page 1sur 11

Mohamed BASBOUS

Romain NANTA
GSC04

Compte rendu de
Travaux Pratiques

EL55 Convertisseur alternatif continu

Redresseur

But du TP :

Le but de ce TP est de comprendre les principes de base des convertisseurs non


commandés.

Dans notre cas le convertisseur est un appareil qui transforme une grandeur
alternative fournie par le réseau 230v/50hz distribuée par EDF en une grandeur
continue. C’est ce que l’on appel un convertisseur alternatif/continu noté (/= ).
Comme EDF ne distribue pas directement du continu, ce convertisseur est
intégré dans de nombreuses machines notamment celles qui ont un moteur à
courant continu comme les imprimantes mais aussi tout ce qui est chargeur de
batterie et autres adaptateurs.

Plan du rapport :
 La préparation avec des rappels de cours
 La manipulation avec le matériel utilisé, les difficultés rencontrées et les
comparaisons avec la théorie,
 Les interprétations et les remarques quant à la partie précédente,
 La conclusion du TP sous forme de bilan avec quelques remarques
personnelles sur le TP.
A/ Rappels théoriques

1/ Fonction redressement

Le redressement est la conversion d'une tension alternative en une tension


continue. On utilise un convertisseur AC/DC pour alimenter un récepteur en
continu à partir du réseau de distribution alternatif.

2/ La diode
La diode est un dipôle passif polarisé. En électrotechnique, elle est équivalente à
un interrupteur unidirectionnel non commandé.

La caractéristique d'une diode parfaite est la suivante :

IAK
Diode passante
iAK A K
VAK
Diode bloquée VAK

Nous avons pu observer la caractéristique de la diode non parfaite lors du TP.


Elle se trouve ci-dessous. Elle avait pour spécificité de posséder une tension de
seuil non nulle, il ne s'agissait pas en effet d'une diode idéale.

3/ Pont de Graëtz
Ce montage courant est basé sur l'association d'un transformateur abaisseur et
d'un montage redresseur double alternance avec un pont à 4 diodes. L'analyse de
son fonctionnement est détaillé dans le polycopié.
Grandeurs caractéristiques :

Période : T' = T/2 = 10 mais


F' = 2 f = 100 Hz

Valeurs instantanées
Vs = VM |sin wt| et is = VM sin (wt) / R

Valeurs moyennes
< Vs > = 2 VM / π et <is> = 2 VM / (π R)
qui découlent de l'intégration de vs sur une période.

Valeurs efficaces
Vseff = Vs = VM / √2 iseff = Is = Vs /R = VM / (R √2)
qui découlent de l'intégration de vs sur une période.
2

Puissance absorbée par la charge


P = R Is2 =Vs2 / R = Ve2/R

Pour les diodes :


<iD> = <is> / 2UDM = VM

B / Préparation 

1.1 Pont redresseur monophasé double alternance


a ) Expression des pertes dans la diode D1 :
Pour déterminer les pertes de la diode D1 en fonction de Vseuil et Id1moy,
nous isolerons les diodes D1 et D3 ainsi que la charge R.
ie

Vd1 D1

Vs
Ve R

Vd3
D3
is

Vd1 équivaut à la tension de seuil de la diode D1 ( Soit Vd1 = Vseuil ),


et Pd1 = id1 * Vd1. Durant l’alternance positive, les diodes D1 et D3 sont
traversées par un courant qui traversera aussi la charge résistive. C’est alors que
les diodes D2 et D4 sont bloquées. Ainsi durant une demi période :
Id1 ( t ) = id3 ( t ) = ie ( t ) = is ( t )
1 t /2
D’après l’expression : vs  T *0 Vmsin(wt)dt
1 t/2
On peut déduire que : is(t) T *0 Îs*sin(wt)dt
D’ou is(t) = Is moy / 2
c’est pourquoi : Pd1 = id1 * Vd1 = id1 * Vseuil = is moy * Vseuil /2

Application numérique : Pd1 = ½ * 0.7 Pd1= 0.35 W

b ) calcul de Vs moy :
on sait que : Vs moy = 2 * V max / soit ;
V max = Vs moy * /2
(Vs max) (Vsmoy* 2)
Vs eff = =
2 2
V max = Vs eff * 2
(Vsmoy*) (Vsmoy* * 2)
Vs eff = =
2*2 4
Ve eff = 2 * Vseuil + Vs eff ; soit Vs eff = Ve eff – 2 Vseuil

On peut donc conclure : Vs moy =


2 * 2*(Ve .eff 2*Vseuil ) 2* 2(Ve .eff 2Vseuil)
 

Application numérique : Ve eff = 45 V et Vseuil = 0.7 V


2* 2(45(2*0.7)) 2* 2*43.6
Vs moy =  Vs moy =39,25 V
 

Calcul du rapport : Vsmoy / Ve eff = 39.25 /45 Vsmoy / Ve eff = 0.87

c ) expression de P ( t ) ( puissance instantanée )

On sait que : P ( t ) = Vs ( t ) * is ( t )
T T
Pmoy = 1 *0 P(t)dt  1 *0 Î sin(wt)*V max*sin(wt )dt
T T
T
Pmoy = 1 *0 (Î *V max/ 2)*(1cos(2wt))dt
T
Sachant que nous avons une charge résisitive à l’instant T = 2  , alors  = 0
Î *V max Vs.moy* Is.moy*
Donc : Pmoy = 2 sachant que Vmax = 2 et Î = 2
Vsmoy*Ismoy*²
Alors : Pmoy = 8
39.253*1*²
Application numérique : Pmoy = 8 Pmoy = 48,43 W

d) déduction du rendement.

Sachant qu’il y a 4 diodes : Pd = 4 * Pd1


Pu
On sait que :   Pa sachant que Pa = Pu + Pd
Vsmoy*Ismoy²
et d’après la question précédente Pu =
8
Vsmoy*Ismoy²
8
On remplace Pu et Pa , soit :   Vsmoy*Ismoy²
( ) Pd
8
On sait que Pd = Pd1 * 4 = 4 * Vseuil * id1

48.43
 
Application numérique :   48.43(4*0.35) 0.972 :soit un rendement de
97.2%

e) relation entre R, Vsmoy, et Is moy

Vsmoy
Vsmoy = Ismoy * R ; soit R = Ismoy
39.253
Application numérique : R = 1 R = 39,253 Ω

1.4 Réalisation des essais


Entrée 2
1er essai : Oscilloscope
Signal vert
Entrée 1 ( DC )
Schéma : Oscilloscope
Signal rouge
( AC )
Sens +
Sens -
Source 
V
V
V V
45v (eff)
V V R = 200 

45 V AC

19.5 V AC
Sens +
Sens -

_ 1.2 : Valeur efficace de la tension alternative d’entrée ( AC ) : 45 V


Valeur moyenne de la tension continue Vs ( DC ) : 39 V

_ 1.4 : Calcul du rapport Vsmoy / Ve eff = 39/45 = 0.867


et d’après le calcul théorique : Vsmoy / Ve eff = 39. 25/ 45 = 0.87

2eme essai :
Schéma :

Entrée 2
Entrée 1
oscilloscope
oscilloscope

Source  R
V
45v (eff)
V
V V
V V

2.2 : Tracé de Ve(t)


Tracé de Vs(t)

Vs(t)

Ve(t)
2.3 : Tracé de VD1 (t)

2.4 : Déduction des signaux is(t), ie(t) et id1(t) :


2.6 Courant d'entrée
Courant dans D1 et dans D4

2.8 : détermination des caractéristiques suivantes :


 indice de pulsation :2 p=2
Le redresseur monophasé permet d'obtenir deux pics dans une période de la
tension d'entrée.

 angle de conduction :  = t = , soit  = T/2

3eme essai :
Schéma :

A
V
Id
V
Id1

Source 
A
V R
I
45v (eff) V
3.2 : Valeur efficace du courant d’entrée ( I ) (AC ) : I eff = 0.26 A
Valeur moyenne du courant de sortie ( Id ) (DC )  : Id = 0.234 A

3.3 : Après avoir placé l’ampèremètre comme demandé l’énoncé, on peut mesurer
la valeur efficace du courant dans la diode D3 ( I frms ).
(mode AC )  Ifrms = 0.176 A
(mode DC )  ID3 = Ifav = 0.116 A

3.4 : Après avoir inséré l’ampèremètre à la ligne de sortie, ce qui équivaut au


courant mesuré en mode DC à la question précédente.
(mode DC )  Ifav = 0.116 A

Calcul des rapports recherchés


I 0.26
Id = 0.234 = 1.111

Ifrms 0.176
Id = 0.234 = 0.752

Ifav 0.116
Id = 0.234 = 0.495

4eme essai :
Schéma :
Le schéma proposé dans l'énoncé de TP ne correspond pas à une situation
correcte. En effet, il n'est pas conseillé de brancher un multimètre en série avec
une capacité. Si nous voulons symboliser les pertes faradiques dues au
multimètre, il est plus raisonnable de le brancher en parallèle. A cet effet, nous
nous sommes permis de modifier le schéma en proposant la rectification
suivante :

Id1

Source  U1 R=100
V
V U2
V
45v (eff)
V
V V
V V
V
0.1  F
4.1 : Valeur efficace de la tension d’ondulation de U2
U2M oscille entre 58,6 V et 60,6 V, avec U2 eff = U2M / √2
U eff = 1,4142 V

Nous avons également mesuré la valeur de la tension continue Ud qui vaut


Ud = 38,84 V

Le taux d'ondulation vaut alors :


ΔV% = Δueff / Ud ΔV% = 1,4142 / 38,84 ΔV% = 3,6 %

La fonction de redresseur est accomplie : nous avons transformé une tension


alternative en une tension continue oscillant légèrement. Cette oscillation,
quoique faible doit pouvoir être diminuée par l'ajout d'une capacité de lisssage,
dont le but est de lisser la tension redressée.

5eme essai : lissage de la tension redressée.

Schéma :

C R = 100 
Ve Vs

Redresseur PD2

5.3 relevé des tensions et courants : Vs(t) , is(t), Vd1(t), id1(t).

Vs

Vd1
is

Id1

Nous n’avons pu par manque de préparation et de temps poursuivre le TP.

Conclusion :

Nous avons pu au cours de ce TP découvrir la fonction de redressement non


commandé. Elle permet une conversion alternatif qui permettra par exemple
d’alimenter correctement une MCC.
Un redressement commandé quant à lui pourra permettre faire varier la tension
moyenne de sortie, ce qui permettra une meilleure commande de la machine
associée, notamment en ce qui concerne la phase de démarrage.

Vous aimerez peut-être aussi