Vous êtes sur la page 1sur 9

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/344831384

Effet de la salinité sur le comportement physiologique et biochimique de


l'Oléastre (Olivier spontané) et l'olivier cultivé (variété Sigoise).

Article · October 2014

CITATION READS

1 213

6 authors, including:

Bouchenafa Nadia M. Negadi


Université Ibn Khaldoun Tiaret Université Ibn Khaldoun Tiaret
7 PUBLICATIONS   8 CITATIONS    7 PUBLICATIONS   10 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

la salinité View project

Taxonomie . Ecologie et conservation de la petridoflore de la region de tiaret View project

All content following this page was uploaded by M. Negadi on 23 October 2020.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
ISSN: 1112-5888
http://fsnv.univ-tiaret.dz/revues.php

Effet de la salinité sur le comportement physiologique et biochimique


de l'Oléastre (Olivier spontané) et l'olivier cultivé (variété Sigoise).

HASSANI Abdelkrim1*, SEDDIKI Dhia1, KOUADRIA Mostefa1, BOUCHENAFA


Nadia1, NEGADI Mohamed1, LABDAOUI Djamel2

1
Laboratoire d’Agro-biotechnologie et de Nutrition en Zones Semi-arides, Université Ibn Khaldoun–
Tiaret.
2
Faculté des Sciences de la Nature & de la Vie, Université Abdelhamid Ibn Basis –Mostaganem.
*Auteur correspondant : karim_hassani2002@ yahoo.fr

Résumé : Le développement d’une agriculture durable, objectif stratégique pour le développement économique
dans les pays du Maghreb, implique un accroissement et une amélioration de l’utilisation de toutes les ressources
naturelles conduisant à un développement d’une agriculture équilibrée. A cet effet, les espèces végétales
"sauvages" apparentées sont une source précieuse de variabilité génétique. Elles constituent une banque de gènes
dans leurs habitats naturels et permettent l’adaptation de l’agriculture en fonction de la variation du milieu. Or, la
productivité des cultures régresse suite à diverses contraintes dont la salinité des sols et parmi ces cultures, celle
des Oliviers en Algérie, est faible et les besoins oléicoles sont très faiblement satisfaits par la production
nationale (Ministère de l’Agriculture, 2001). Dans ce contexte, le présent travail se propose d’étudier le
comportement de l’Oléastre (olivier spontané) et l’olivier cultivé variété « Sigoise ». L’Olivier est d'un grand
intérêt nutritif pour l’homme puisque son huile de table est la seule qui renferme le taux le plus élevé d'acides
gras insaturés appelés "Oméga3".
Le dispositif expérimental est en rendomisation totale à deux facteurs (traitement salin et le génotype) et
comporte quatre traitements soit le témoin et trois niveaux de salinité (régime croissant de NaCl). Le matériel
végétal est composé de jeunes plants d'oliviers (deux ans) issus de pépinières. L'expérimentation commence par
l'irrigation du témoin avec une solution nutritive. Pour les autres traitements, les plants reçoivent la solution
nutritive additionnée de NaCl à doses croissantes (75, 100 et 150mM de NaCl). Notre analyse a porté sur les
variations de la teneur relative en eau dans les feuilles des plantes, de la teneur en proline, du taux en sucres
solubles, du pourcentage des pigments chlorophylliens ainsi que de la teneur en cire.
Les résultats obtenus montrent une diminution de la teneur relative en eau des plants traités par rapport au
témoin. Par contre, la teneur en proline et en pigments chlorophylliens a augmenté en situation de stress salin.
Ces modifications présentent quelques différences entre les génotypes étudiés. Ces constatations sont discutées
en relation avec les stratégies développées par l’olivier pour son adaptation à la salinité et pour coloniser les
milieux arides.
Mots clés : Oléastre, olivier cultivé, variété Sigoise, stress salin, TRE, proline, sucres solubles.
Abstract: The productivity of the cultures regresses continuations with various constraints of which the salinity
of the grounds. In Algeria, oleiculture is weak and the olive-growing needs are very slightly satisfied by the
national production (Ministry for Agriculture, 2001). However, the development of a durable, objective
agriculture strategic for the economic development in the Maghreb countries implies an increase and an
improvement of the use of all the natural resources leading to an environmental protection and the development
of a balanced agriculture. To this end, the vegetable species "wild" related are an invaluable source of genetic
variability. They constitute a gene bank in their natural habitats and allow the adaptation of agriculture the
evolution of the conditions of growth and development of the plants. The olive-tree has a great nutritive interest
for the man since its oil is the only one which contains the highest rate of called unsaturated fatty acids
"Oméga3".
In this context, this work proposes to study the behavior of the "Oleastre" (spontaneous olive-tree) and the olive-
tree cultivated variety "Sigoise" under conditions of constraints saltworks (NaCl mode growing). The
experimental has two factors (saline treatment and genotype) and four treatments is the witness and three levels
of salinity. The vegetable material is composed of young seedlings of olive-trees (two years) brought back of the
seedbeds. The experimentation starts with the irrigation of the witness with a nutritive solution. For the other

18
Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
treatments, the seedlings receive the nutritive solution added with NaCl with increasing amounts (75, 100 and
150mM of NaCl). Our analysis related to the variations of the relative content water (RWC) in the sheets of the
plants like their content of proline, out of soluble sugars and that of the chlorophyllian pigments. The results
obtained show a reduction in the relative content water of the seedlings treated compared to the witness. On the
other hand, the content of proline and chlorophyllian pigments increased in situation of saline stress. These
modifications present some differences between the studied genotypes. These observations are discussed in
relation to the strategies developed by the olive-tree for its adaptation to salinity and to colonize the arid
mediums. .
Keywords: Olive-tree, Oléastre, Sigoise variety, saline stress, Rate Water Content.
‫ اﻟﺘﻨﻤﯿﺔ طﻮﯾﻠﺔ اﻻﺟﻞ )اﻟﺰراﻋﺔ اﻟﻤﺴﺘﺪاﻣﺔ ( ھﻲ اﻟﮭﺪف اﻻﺳﺘﺮاﺗﯿﺠﻲ ﻟﻠﺘﻨﻤﯿﺔ اﻻﻗﺘﺼﺎدﯾﺔ ﻓﻲ ﺑﻠﺪان اﻟﻤﻐﺮب اﻟﻌﺮﺑﻲ ﯾﻌﻨﻲ زﯾﺎدة وﺗﺤﺴﯿﻦ‬: ‫ﻣﻠﺨﺺ‬
‫ ﺗﻢ اﺧﺘﯿﺎرﻧﺎ ﻋﻠﻰ ﻧﻮﻋﯿﻦ ﻣﻦ ﺷﺠﺮة‬،‫ ﻟﮭﺬا اﻟﻐﺮض وﻧﻈﺮا ﻷھﻤﯿﺔ ھﺬا اﻟﺼﻨﻒ‬. ‫اﺳﺘﺨﺪام ﺟﻤﯿﻊ اﻟﻤﻮارد اﻟﻄﺒﯿﻌﯿﺔ ﺗﺆدي إﻟﻰ وﺿﻊ ﻣﺘﻮازن اﻟﺰراﻋﺔ‬
،‫ ﺳﯿﻘﻮاز ﻣﻦ ﻣﻨﻄﻘﺔ ﺗﻠﻤﺴﺎن "وﺣﺸﯿﺔ" ﻧﻮع ﻣﻦ اﻟﻨﺒﺎﺗﺎت ﻓﻲ ھﺬا اﻟﺴﯿﺎق‬: ‫اﻟﺰﯾﺘﻮن‬
‫ﻗﻤﻨﺎ ﺑﮭﺬا اﻟﻌﻤﻞ ﻣﻦ أﺟﻞ وﺿﻊ ﻣﻘﺎرﻧﺔ ﺑﯿﻦ ﻧﻮﻋﯿﻦ ﻣﻦ ﺷﺠﺮة اﻟﺰﯾﺘﻮن ﺗﺤﺖ ﺗﺄﺛﯿﺮ اﻟﻤﻠﻮﺣﺔ ﻋﻦ طﺮﯾﻖ دراﺳﺔ اﻟﻤﻤﯿﺰات اﻟﻔﯿﺰﯾﻮﻛﯿﻤﯿﺎﺋﯿﺔ ﺑﮭﺪف ﺗﺒﯿﺎن‬
‫ اﻟﻨﺘﺎﺋﺞ اﻟﻤﺤﺼﻞ ﻋﻠﯿﮭﺎ ﺑﯿﻨﺖ أن اﻟﻤﻠﻮﺣﺔ أﺗﺮت ﻋﻠﻰ اﻟﻤﻤﯿﺰات اﻟﻔﯿﺰﯾﻮﻛﯿﻤﯿﺎﺋﯿﺔ و أدت إﻟﻰ اﻧﺨﻔﺎض‬.‫اﻟﺼﻨﻒ اﻷﻛﺜﺮ ﺗﻜﯿﻒ ﻣﻊ ھﺬا اﻟﻨﻮع ﻣﻦ اﻟﺘﺄﺛﯿﺮات‬
.‫ طﻮل و ﻣﺴﺎﺣﺔ أوراق اﻟﻨﺒﺎﺗﺎت و أﯾﻀﺎ ﻧﻘﺺ ﻧﺴﺐ اﻟﺴﻜﺮﯾﺎت واﻟﺒﺮوﻟﯿﻦ‬،‫وزن‬
‫ اﻟﻮﺣﺸﻲ" أظﮭﺮ ﻣﺴﺘﻮى ﻣﻦ اﻟﻤﻘﺎوﻣﺔ‬:‫ﻓﯿﻤﺎ ﯾﺨﺺ ردة ﻓﻌﻞ اﻟﻨﺒﺎﺗﺎت اﻟﻤﺴﺘﻌﻤﻠﺔ ﻓﻲ ﻣﻮاﺟﮭﺔ ھﺬا اﻟﺘﺄﺛﯿﺮ وﻧﻈﺮا ﻷھﻤﯿﺔ ھﺬا اﻟﻨﻮع ﻣﻦ ﺷﺠﺮة اﻟﺰﯾﺘﻮن‬
‫ و ﻓﻲ اﻷﺧﯿﺮ اﻟﻨﺘﺎﺋﺞ اﻟﻤﺤﺼﻞ ﻋﻠﯿﮭﺎ ﻟﺰﯾﺖ اﻟﺰﯾﺘﻮن ﻟﻨﻮﻋﯿﻦ "وﺣﺸﻲ" و ﺳﯿﻘﻮاز ﻣﮭﻤﺔ و ﺗﺴﺘﺤﻖ دراﺳﺔ ﻋﻤﯿﻘﺔ ﻣﻦ أﺟﻞ اﻟﺤﻔﺎظ و ﺗﺜﻤﯿﻦ ھﺬا‬. ‫أﻋﻠﻰ‬
.‫اﻟﺼﻨﻒ‬
.‫ اﻟﺨﺼﺎﺋﺺ اﻟﻔﯿﺰﯾﻮﻛﯿﻤﯿﺎﺋﯿﺔ‬،‫ اﻟﺘﻜﯿﻒ‬،‫ اﻟﻤﻠﻮﺣﺔ‬،‫ اﻟﻤﻘﺎوﻣﺔ‬،‫ ﺳﯿﻘﻮاز‬،‫ ﺷﺠﺮة اﻟﺰﯾﺘﻮن‬: ‫اﻟﻜﻠﻤﺎت اﻟﻤﻔﺘﺎﺣﯿﺔ‬

Introduction
Les processus impliqués dans l’élaboration du plante, s’exprime par le maintien de la turgescence
rendement d’une culture sont influencés non grâce à la réduction de la transpiration (Garg et al.,
seulement par des facteurs génétiques mais aussi par 2002; Moinuddin et al.,2005).
des facteurs environnementaux (Belkhodja et Bidai., Ce phénomène apparaît aujourd’hui comme un
2004). Ainsi, le comportement des plantes se trouve mécanisme majeur d’adaptation aux stress ionique et
en permanence sous l’effet de stress de type osmotique qui s’exprime par la capacité d’un végétal
osmotique et ionique (Bartels et Sunkar, 2005). La à maintenir son statut hydrique à un niveau qui lui
salinisation enregistrée dans les écosystèmes aride et permet un métabolisme normal (photosynthèse et
semi-aride résulte de forte évaporation d’eau à partir croissance). (Martinez et al, 2007).
du sol (Munns et al, 2006) et d’une pluviométrie
irrégulière et insuffisante (Mezni et al., 2002). Cette Néanmoins, la connaissance parfaite de l'attitude de
salinisation provient aussi d’irrigation mal contrôlée la plante face à la salinité est primordiale pour
(Bennaceur et al, 2001). Chaque année, les surfaces rationaliser les interventions qui visent
perdues à cause de la salinité des sols sont estimées l'amélioration de son niveau hydrique. Dans ce
à 20 millions d'ha dans le monde. Les surfaces contexte, le présent travail se propose d’étudier le
agricoles affectées par la salinité dans le monde comportement physiologique et biochimique de
seraient de 340 millions d'ha soit 23% de l'ensemble deux génotypes d’Oliviers conduits sous régime
des terres cultivées, (Cheverry, 1995). croissant de NaCl.
Par conséquent, ces changements imposent la Notre analyse porte sur les variations de la teneur
réflexion sur les stratégies à entreprendre pour relative en eau dans les feuilles des plantes puis de
comprendre les mécanismes élaborés par les plantes la teneur en proline, du taux en sucres solubles, du
pour s’adapter aux nouvelles conditions de pourcentage des pigments chlorophylliens ainsi que
l’environnement (Szabolcs, 1994; Trinchant et al, de la teneur en cire.
2004). En effet, selon le degré de salinité dans le
Notre choix s'est porté sur L’Olivier car il est d'un
milieu, les glycophytes sont exposées à des
grand intérêt alimentaire pour l’homme puisqu'il
modifications de leur comportement morpho-
renferme la seule huile de table ayant le taux le plus
physiologique (Bennaceur et al, 2001) et
élevé d'acides gras insaturés ou " Oméga 3".
biochimique (Grennan, 2006).
Ainsi, face à la contrainte, les plantes vigoureuses
Matériels et méthodes
déclenchent des mécanismes importants de 1. Le dispositif expérimental et le matériel
résistance en relation avec l'activité et la végétal
morphologie de l'organe foliaire. La tolérance, dans
le cas d’un abaissement des pertes en eau par la L’expérimentation a été menée en serre installée
dans l'enceinte de la faculté des sciences de la vie de
la nature de l'université de Tiaret (Algérie) à une
température diurne de 18°C et nocturne de 12°C,

18
Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
l’humidité relative de l’air étant de 70% et la
photopériode égale à 10-12 h.
Le matériel végétal se compose de génotypes
d'oliviers spontanés dits sauvages [Olea europea L.]
génotypes d'oliviers cultivés [Olea europea var
sigoise], (figure 1). Les plants d’oliviers issus de
boutures herbacées sont âgées de 24 mois. Le
substratum initial est remplacé et les racines des
plants d'oliviers sont placés dans des cylindres en
PVC (60 cm de longueur et 20 cm de diamètre)
remplis d'un mélange de sol reconstitué de sable, de
sol et matière organique à des proportions de
4V/V/V.
Le dispositif expérimental étant aléatoire
complètement randomisé avec trois répétitions et
quatre traitements (le témoin et trois doses de NaCl : Figure 3. Dispositif expérimental (culture sous
75, 100 et 150 mM. (soit respectivement un stress à abri).
− 0,25, − 0,50 et − 0,75 MPa). 2. Méthodologie de travail
L’état hydrique des cylindres est maintenu à la  La teneur relative en eau (TRE) :
capacité au champ et l’induction du stress salin est
réalisée par adjonction d’une NaCl à la solution Déterminée par la relation de (Clarcke et Mc Caig,
nutritive. Chaque plante reçoit une solution nutritive 1982) soit TRE en % = [PFi - Ps / Ppt -Ps] x 100
standardisée et équilibrée à base de macro-éléments PFi : poids frais initial (g); PS : poids sec (g);
à savoir 25méq.l−1 pour NO3- et 10méq.l−1 pour Ppt : poids de pleine turgescence (g).
chacun de H2PO4−, K+, SO2−,Ca2+, Mg2+ et de micro-
éléments avec 0,5mg l−1 pour Fe, Mn et Zn et Cu  Le dosage de la proline :
0,03mg l−1 La méthode utilisée est de Troll et Lindl (1955),
améliorée par Lahrer et Magne cité par Leport,
1992. L’échantillon végétal est traité par l'éthanol à
40% puis on chauffe au bain marie à 92°C pendant
10 minutes et après refroidissement, on traite 1 ml
d'extrait par un mélange d'eau distillée, d'acide
acétique et de ninhydrine (C9H6O4). On détermine
l’absorbance à =528nm avec le spectrophotomètre
UV 1200.
 Le dosage des sucres solubles :
Les sucres sont dosés par utilisation de l’anthrone en
milieu sulfurique. Le principe repose sur la
condensation des produits de dégradation des oses
neutres par le H2SO4 concentré qui transforme à
Figure 1. L'Olivier cultivé.
chaud les glucides en divers acides furfuriques
donnant une couleur bleu-verdâtre avec l’anthrone
(9,10 dihydro-9-oxo-anthracene). (Schields et
Burnett, 1960 in Acevedo, 1991).
 Le dosage de la chlorophylle :
Les teneurs en chlorophylle a, chlorophylle b et
caroténoïdes sont déterminées selon la méthode
utilisée par Shabala et al., (1998). Un échantillon de
100 mg de la partie médiane de l’avant dernière
feuille est mis dans un tube à essai en présence de
10ml d’acétone à 95% à 4°C dans l'obscurité
pendant 48heures.
La lecture de la densité optique (DO en nm) est faite
à l’aide d’un spectrophotomètre (type biotech
Figure 2. L’Oléastre. NOVASEC II) (figure 5) à des longueurs d'onde
respectives de 663, 645 et 470 nm qui correspondent
aux pics d'absorption de la chlorophylle "a", de la
chlorophylle b et des pigments caroténoïdes. Ensuite

19
Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
le calcul des quantités de chlorophylles a et b Résultats et interprétation
(exprimée en mg/ml) se fait à l'aide des formules
suivantes : (En début d’expérimentation, pH = 7,6; C.E = 1,38
mS/cm)
Chl a = 9,78 DO663 - 0,99 DO645;  La teneur relative en eau
Chl b = 21,42 DO645 - 4,65 DO663 Tableau 1: Analyse de la variance la teneur
Caroténoïdes = [1000. DO(470) – 1,90.Chl.a – relative en eau des génotypes d’oliviers
63,14.Chl.b] / 214 Effet
Effet Variétal Effet salin
Variable interaction
(F1) (F2)
(F1* F2)
TRE 0.000 0.000 0.330

Les résultats statistiques apparaissent très hautement


significatifs (tab.01), au seuil d’erreur de 5%, de
l’effet de la salinité sur la teneur relative en eau
(TRE) (tableau 1).
En effet, cette teneur régresse de 83,26% (témoin) à
48,25% (traitement à 150 mM.l-1 de NaCl) pour le
génotype cultivé ‘Sigoise’ et elle régresse de 75,93%
Figure 4. Photo du conductivimètre. (témoin) à 46,58% (traitement à 150 mM.l-1 de
NaCl) pour le génotype spontané ‘Oléastre’. Par
ailleurs, on constate que le génotype spontané
‘Oléastre’ présente une TRE inférieure à celle du
génotype cultivé ‘Sigoise’ (figure 6).

témoin 75mM 100mM 150mM


TRE %

100,00 83,26
75,93 71,87
80,00 62,94 61,88
53,81 48,25
60,00 46,58
40,00
20,00
Figure 5. Spectrophotomètre UV1200 (lecture des 0,00
D.O). Oléastre Sigoise
3. Analyse statistique génotypes

Les résultats obtenus sont traitées par le logiciel


Figure 6. Histogrammes comparatifs de la TRE
Statistica Software Version 2.0, par l’analyse de la
(a) de l’avant dernière feuille des plantes
variance et la matrice de corrélation. Les valeurs
étudiées.
obtenues sont la moyenne statistique de 4 répétitions
avec un intervalle de confiance calculé au seuil de a) Interprétation des résultats de la teneur en
5%. pigments chlorophylliens.

Tableau 2. Analyse de la variance des pigments chlorophylliens des plantes utilisées

Effet variétal Effet salin Interaction


Variable
Test F P Test F P Test F P
Chlorophylle a 69.25 0,000 10,95 0,000 20.04 0,000
Chlorophylle b 91.27 0,000 21.76 0,000 71.11 0,000
Caroténoïde 1.321 0.260 123.2 0 ,000 2.002 0,121

L'analyse de la variance de ce paramètre (tableau 2) L’expression de ce caractère reste toutefois


montre que la teneur en Chlorophylle "a" est influencée par la variabilité génotypique (p=0,000).
fortement conditionnée par les variations de la
solution saline (p<0,05). En effet, le stress salin
réduit fortement la teneur de cette chlorophylle.

20
Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
Par ailleurs, l'interaction entre les deux facteurs pris Témoin 75 100 150
en compte "effet variétal x effet salinité" permet
1.8 1.609
également des fluctuations de ce pigment. Ceci

teneur en chlorophylle "b"


1.6 1.387
indique que les variétés testées ont exprimés des 1.4
réactions distinctes en réponse aux variations des 1.2
1
niveaux de salinité étudiés. L’analyse des résultats 0.8 0.708
0.572
(tableau.2) montre que la teneur en chlorophylle b a 0.6 0.409
été affectée par la salinité de manière significative et 0.4 0.252
0.152
0.2 0.051
proportionnelle (p<0,05) concernant l'effet variétal 0
et l’interaction des planes testées. Oléastre Sigoise
génotype
Témoin 75 100 150

1.6 1.437 Figure 8. Histogrammes comparatifs de la


teneur en chlorophylle"a"

1.4 chlorophylle "b".


1.2 1.05
1 0.814
Selon les résultats obtenus de l’analyse statistique
0.8 lors de cet essai (tableau 2), il apparaît que les
0.6
0.334 0.293 pigments caroténoïdes sont dépendants du traitement
0.4
0.2 salin (p=0%), mais pas de la variabilité génotypique
0.2 0.081 0.109
0 (p=0.260) ni de l'interaction "génotype*salinité"
Oléastre Sigoise (p=0,121).
génotype
b) Interprétation des résultats de la teneur en
Figure 7. Histogrammes comparatifs de la proline et en sucres solubles.
chlorophylle "a".
Tableau 3: Analyse de la variance des paramètres biochimiques (proline et sucres solubles)

Effet variétal Effet salin Interaction


Variables
Test F P Test F P Test F P
Sucres solubles 136.05 0,000 226.5 0,000 9.78 0,000
Taux de proline 531.34 0,000 1174.97 0,000 75.8 0,000
L’étude des résultats obtenus (tab.3) démontre que le T 75 100 150
taux de proline

régime de salinité imposé provoque par conséquent


des fluctuations de forte intensité (p=0%), sur le taux 1 0,81 0,82
0,8 0,69
de sucres solubles. Les variétés testées se 0,52
comportent de manière divergente via 0,6
0,38 0,32
l’accumulation des sucres solubles. 0,4 0,22 0,27
0,2
Les résultats moyens obtenus, (tab.3) démontrent 0
que les teneurs en sucres dans les feuilles sont très oleastre sigoise
voisines au niveau des traitements conduits.
L’influence prélevée s’inscrit dans une tendance traitements salins (mM de NaCl)
positive car la présence de forte dose de sel dans le
substrat s’accompagne d’un accroissement de la Figure 9. Histogrammes comparatifs du taux de
teneur en sucres solubles des feuilles, (p=0%). proline.

Les résultats obtenus montrent que les plants soumis


sucres solubles

T 75 100 150
à la salinité ont réagi par une forte accumulation de
sucres dans les feuilles. Bien que, le comportement 0,2 0,175
des plantes parait identique pour les deux génotypes, 0,15 0,113
l'excès de sel incite une évolution considérable de la 0,0890,078
0,1 0,062
teneur en sucres dans les feuilles. 0,0470,037
0,05 0,024
 La teneur en proline 0
Les résultats dégagés de cette analyse (tableau 12) oleastre sigoise
révèlent que le taux de la proline dépend fortement trairements salin (mM de NaCl)
de l’effet variétal (p=0,000), et de la salinité qui
présente un effet significatif sur le paramètre étudié Figure 10. Histogrammes comparatifs de la
(P=0,000). teneur en sucres solubles.

21
Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
c) Interprétation des résultats du taux de cire. (r=0.002). Il en de même pour l'influence du
génotype. En effet, le dépôt de cire est plus
L’étude statistique des résultats obtenus (tableau 4)
important au niveau des plantes soumises à 150 mM
de l’évaluation de ce paramètre démontre que son
de NaCl où on a enregistré 0,79 % alors qu’au
élaboration dépend des variations de la salinité
niveau des plantes témoins, le taux de cire est plus
(p<0.05) car une forte relation positive est notée
faible soit 0.22% pour l'Oléastre.
entre l’accentuation de la salinité et le taux de cire
Tableau 4: Analyse de la variance du taux de cire

Effet variétal Effet salin Interaction


Variables
Test F P Test F P Test F P
Taux de cire 36.05 0,000 62.5 0,002 95.78 0,005
Chez l'olivier cultivé, les résultats moyens obtenus L’état hydrique de la plante, exprimé par la teneur
permettent de montrer que le taux de cire atteint relative en eau, s'est montré sensible aux traitements
0,26% à 150 mM de NaCl alors que les plantes appliqués. (r = - 0,550**). Dans le traitement
témoins affichent 0,03% qui est un taux inférieur témoin, la disponibilité en eau est plus élevée que
(figure 11). dans le traitement à 150mM de NaCl, Ainsi, l’action
de la salinité se traduit par la diminution de la
témoin 75mM 100mM 150mM disponibilité de l’eau pour la plante, due à
1,00 l’augmentation de la pression osmotique du substrat.
taux de cire %

0,80 Cela entraîne une perte de turgescence. Ces résultats


0,60 démontrent que la salinité influence ce paramètre qui
0,40 diminue pour éviter les pertes d’eau. (Hassani et al;
0,20 2009
0,00
Oléastre Sigoise En effet, l’absorption d’eau est maintenue à un
gé notype s niveau suffisant pour éviter la déshydratation des
Figure 11. Variation du taux de cire de la face tissus de la plante, pour établir le phénomène de
supérieure des feuilles des plantes étudiées. succulence et pouvoir diluer le plus d’osmolytes
possibles. (Hassani et al; 2009).
4. Synthèse et interprétation
Des ajustements osmotiques sont possibles suite à
La résistance au sel constitue un caractère l'augmentation des sucres solubles ce qui est indiqué
polygénique qui peut être contrôlé à différents par l’existence des corrélations négatives entre les
niveaux d’organisation, de la cellule à la plante sucres et la teneur relative en eau (r=-0.301).
entière. Toutefois, la diversité des effets du sel sur L’augmentation des sucres solubles est dû à la
les plantes offre une gamme importante de critères dégradation des réserves amylacées suite à leur
physiologiques et biochimiques qui peuvent être à la conversion rapide en saccharose suite à une
base de tests rapides pour une sélection à grande inhibition de la synthèse de l’amidon, (Munns et al,
échelle. Ainsi, l’analyse de la teneur relative en eau, 2006).
permet de décrire d’une manière globale le statut
hydrique de la plante et d’évaluer l’aptitude à Les résultats obtenus lors de cette recherche
réaliser une bonne osmorégulation et de maintenir indiquent que l’excès de sel provoque chez la plante
une turgescence cellulaire (Morant-Manceau et al; une accumulation de proline au dépend des sucres
2004). D'autre part, la salinité est un phénomène solubles. L’accumulation de proline est positivement
complexe qui conduit souvent à un stress osmotique corrélée avec la salinité (r=0,562**) et non
du à la diminution des quantités d’eau disponible au significative pour les sucres solubles (r=0.280).
niveau de la rhizosphère, suite à la réduction de
l’aptitude des plantes à absorber l’eau.
Tableau 5: Corrélation entre stress salin et paramètres physio- biochimiques.
Taux de
Stress salin TRE Proline Sucres Chl a Chl b carotèn
cire
Stress salin 1,000
TRE -0,550 1,000
Proline 0,562** 0,271 1 ,000
Taux de cire 0,366* -0.767** 0,137 1,000
Sucres 0, 280 -0,301* 0,019 0,192 1,000
Chl a -0,367* 0,337 0,165 -0,175 -0,365 1,000
Chl b -0,586** 0,156 0,029 -0,127 -0,329 0,537 1,000
carotene -0,047ns 0,387 0,968 -0,142 0,268 0,243 0,169 1,000

22
Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
La proline accumulée pourrait jouer un rôle environnant d’où une baisse du rendement et par
d’osmoticum. Elle pourrait, également, intervenir conséquent une chute de l’activité photosynthétique
dans la régulation du pH cytoplasmique ou et de la capacité catalytique de carboxylation.
constituer une réserve d’azote utilisée par la plante
postérieurement à la période du stress. Références bibliographiques
Parallèlement à cette augmentation de la teneur en Acevedo E,. 1991. Improvement of winter cereals in
proline foliaire sous l’effet du stress, une baisse dans Mediterranean environments. Use of yield,
les teneurs en pigments chlorophylliens totaux morphological and physiological traits. In:
(Chlorophylles a et b) a été, en revanche, Physiology-breeding of winter cereals for stressed
enregistrée. La variété qui accumule plus de proline mediterranean environments, INRA-ICARDA.
est aussi celle qui connaît la plus forte diminution de Paris: , coll. Les colloques N° 55: 273-306.
ses teneurs en pigments chlorophylliens et vice Bartels D and Sunkar R., 2005. Drought and Salt
versa. Tolerance in Plants. Critical Reviews in Plant
Ces résultats suggèrent l’existence d’une connexion Sciences, Volume 24: 23–58.
vraisemblable entre les voies de biosynthèse des Belkhodja M et Y.Bidai., (2004). Réponse de la
pigments chlorophylliens et de la proline. Une germination des graines d’Atriplex halimus L. sous
compétition entre ces deux composés sur leur stress salin. Revue Sécheresse, N°4, (15):331-335.
précurseur commun, le glutamate, peut être à Benaceur M, Rahmoun C., Sdiri H., Medahi M.,
l’origine de cette évolution, (Grennan, 2006). Une Selmi M., (2001). Effet du stress salin sur la
étroite corrélation négative est observée entre le germination, la croissance et la production de grains
stress salin et les teneurs en chlorophylle a (r= - de blé. Secheresse, 12 (3): 167-174.
0,367), chlorophylle b (r = - 0,586**) et
caroténoïdes (r = -0,047 ns). Ces corrélations sont Chartzoulakis, A. Patakas, A.M. Bosabalidis.,
traduites par les faibles teneurs en chlorophylles (1999). Changes in water relations, photosynthesis
enregistrées en situation de stress appliqué. and leaf anatomy induced by intermittent drought in
two olive cultivars, Environ. Exp. Bot. 42 113–120.
Les concentrations salines appliquées ont Cheverry C., (1995). Plant behaviour in saline
provoquées une augmentation linéaire des teneurs en environnement. Action eau N°4, Séance spécialisée
proline. Les mêmes tendances ont été observées du 22 mars 1995; Ed. Acad. agro, Paris, France, 49p.
chez la tomate, le thé et l’olivier (Chartzoulakis,
1999). Cette hausse de proline à 4g/l de Na Cl Garg A. K., Kim J., Owens T., Ranwala A., Choi
(305μg/g MF) serait un facteur de résistance au Y., Kochian V. and Wu R.J., (2002). Trehalose
stress salin. accumulationin rice plants confers high tolerance
levels to different abiotic stresses. Proc. Natl. Acad.
Conclusion Sci. USA 99: 15898-15903.
L’étude fondamentale, dans des conditions Grennan, A.K., (2006). High Impact Abiotic Stress
contrôlées, portant sur certains paramètres in Rice. An ‘‘Omic’’ Approach; Plant Physiology,
physiologiques et biochimiques étudiés (le contenu April 2006, Vol. 140: 1139–1141.
relatif en eau, le taux de proline, le taux de sucres Hassani, A., 2009. L'influence du stress salin et
solubles, le taux des pigments chlorophylliens et la hydrique sur la morphologie, l'anatomie, la
teneur en cire) nous a permis d’obtenir les résultats physiologie et la biochimie de l'Orge (Hordeum
suivants : vulgare) et du Triticale (Triticosecale Witt.) Thèse
Doctorat d'état es-sciences; Spécialité: Biologie
Les paramètres étudiés ont subit une diminution au
végétale ; Option: Amélioration des plantes, Esénia,
cours de la période de la contrainte excepté le taux
Université d'Oran.
de cire qui a augmenté.
Hassani, A., Dellal, A., Belkhodja, M., Kaid-
Au niveau de la variété cultivée, la contrainte saline Harch M, (2008). Effet de la Salinite sur L’eau et
a engendré une importante baisse au niveau des Certains Osmolytes Chez L’orge (Hordeum
paramètres physiologiques étudiés. Alors qu’au Vulgare). European Journal of Scientific Research;
niveau de la variété spontanée, la diminution est (23),1: 61-69.
moins accentuée. Concernant les paramètres
Leport L., 1992. Accumulation de proline associée
structuraux foliaires, cette différence du
aux contraintes environnementales et à la floraison
comportement physiologique montre que la variété
chez le colza (Brassica napus L). Thèse D'état. 156
spontanée est plus adaptée à la salinité que la variété
pages. Rennes, France.
cultivée.
Lindsay MP., Lagudah E, Munns R., (2004). A
Pour répondre à la contrainte saline, les deux locus for sodium exclusion (Nax1), a trait for salt
variétés ont réagit par une diminution de la TRE. tolerance, mapped in durum wheat. Functional Plant
Cette diminution est accompagnée par une fermeture Biology Volume 31: 1105 - 1114.
des stomates pour limiter les pertes d’eau par
Martinez JP., Silva H., Ledent JF., Pinto M.,
transpiration. La fermeture des stomates diminue les
(2007). Effect of drought stress on the osmotic
échanges gazeux entre la feuille et le milieu
adjustment, cell wall elasticity and cell volume of

23
Revue Ecologie-Environnement (10) : 2014
six cultivars of common beans (Phaseolus vulgaris Munns R and Tester M., 2008. Mechanisms of
L.) European journal of agronomy. Jan., Vol. 26,1: Salinity Tolerance; The Annual Review of Plant
30-38. Biology, vol.59: 651–81.
Cheverry C., (1995). Plant behaviour in saline Parida AK., Das AB., (2005). Salt tolerance and
environnement. Action eau N°4, Séance spécialisée salinity effects on plants: A.Rev.Ecotoxicol. nviron.
du 22 Mars 1995; Ed. Acad. agro, Paris, France, 49 Safety,60:324-349.
p. Shabala S., Shabala L., Volkrenburg V., Newman
Mezni M., Albouchi E., Bizid A., Hamza M., J., (2005). Effect of divalent cations on ion fluxes
(2002). Effet de la salinité des eaux d’irrigation sur and leaf photochemistry in salinized barley leaves. J.
la nutrition minérale chez trois variétés de luzerne Experimental Botany vol.56, issue 415:1369-1378.
pérenne (Medicago sativa).Agro.,22,283–291. Szabolcs, I., (1994). Soils and salinisation. In
Moinudin A., Fischer R., Savre K., Reynolds Handbook of Plant and Crop Stress. Ed. M
MP., (2005). Osmotic Adjustment Wheat in Pessarakali. pp. 3–11. Marcel Dekker, New York.
Relation to Grain Yield under Water Deficit Trinchant J. C., Boscari A., Spennato G., Van de
Environments.Agro.Journal . Volume 97: pp 1062- Sype G., Le Rudulier D., (2004). Proline Betaine
1071. Accumulation and Metabolism in Alfalfa Plants
Monneveux P and D. Thys., (1997). La génétique under NaCl Stress. Exploring Its
face au problème de la tolérance des plantes Compartmentalization in Nodules Plant Physiology,
cultivées à la sécheresse: espoirs et difficultés. Vol.135:1583-1594.
Cahiers Sécheresse, 8 (1): 29-37.
Morant-Manceau A,. Pradier E., Tremblin G.,
(2004). Osmotic adjustment, gas exchanges and
chlorophyll of a hexaploid triticale and its parental
species under salt stress. J. Plant Physiol.161:25–33.

24

View publication stats

Vous aimerez peut-être aussi