Vous êtes sur la page 1sur 67

Table des matières

Chapitre 1 : Environnement économique et financier mondial en 2020............... 16

1.11.1 Situation de l’économie mondiale en 2020 ................................................................. 16


1.2 Situation de l’économie en Afrique subsaharienne en 2020 ................................ 17
1.3 Situation de l’économie sénégalaise en 2020 ......................................................... 17

Chapitre 2 : Les principaux acteurs du marché des communications électroniques :


infrastructures et couverture.......................................................... 18

2.12.1 Les opérateurs titulaires de licence........................................................................... 18


2.1.1 Présentation des opérateurs................................................................................... 18
2.1.2 les architectures de réseaux des opérateurs.......................................................... 20
2.1.3 Les architectures de réseaux à fibre optique et les plans de déploiement des opéra-
teurs...................................................................................................................... ...........22
2.1.3 Bande Passante Internet et taux couverture ........................................................... 24

2.22.2 Les fournisseurs d’accès à Internet (FAI)..................................................................... 25


2.32.3 Les opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO).................................................... 25
2.42.4 Les fournisseurs de services à valeur ajoutée.............................................................. 26

Chapitre 3 : Analyse du cadre réglementaire en 2020........................................ 26

3.1 3.1 Les décisions de l’Autorité de régulation en 2020..................................................... 26


3.2 3.2 Les avis de l’Autorité de régulation........................................................................... 28
3.3 3.2 Suivi des plaintes et réclamations........................................................................... 28

Chapitre 4 : La concurrence dans le secteur des communications électroniques. 29

4.1 4.1 La régulation du marché de gros ................................................................................ 29


4.2 4.2 La régulation du marché de détail en 2020................................................................... 3 0

4.2.1 Approbation des offres................................................................................................ 30


4.2.2 Encadrement des promotions.................................................................................... 31

Chapitre 5 : Analyse du marché des communications électroniques................... 32

5.1 5.1 Vue globale du marché des communications électroniques......................................... 32

5.1.1 Impact du secteur des communications électroniques dans l’économie nationale.. 32


5.1.2 Evolution du chiffre d’affaires du marché des communications électroniques........ 32
5.1.3 Evolution des emplois salariés du marché des communications électroniques...... 33
5.1.4 Evolution des investissements des opérateurs du marché des communications élec-
troniques ..................................................................................................................... 33

5.2 5.2 Le marché de la téléphonie fixe............................................................................ 34

5.2.1 Les revenus et les investissements ....................................................................... 34


5.2.3 Evolution du parc de lignes de la téléphonie fixe et du taux de pénétration .............. 34
5.2.4 Evolution des parts de marché des opérateurs en volume et valeur............................ 35

5.2.5 Evolution des offres et tarifs.......................................................................................... 36

5.2.6.1 Les offres grand public de la téléphonie fixe........................................................... 36


5.2.6.2 Les offres Entreprises de la téléphonie fixe............................................................ 37

5.5.3 Le marché de la téléphonie mobile............................................................................... 39

5.3.1 Les revenus et les investissements........................................................................... 39


5.3.2 Evolution du parc de lignes de la téléphonie mobile et du taux de pénétration........ 40
5.3.4 Evolution des parts de marché des opérateurs en volume et valeur......................... 41
5.3.5 Evolution du trafic voix sortant et segmentation par destination.............................. 42
5.3.6 Evolution des offres et tarifs...................................................................................... 43
5.3.6.1 Les offres prépayées.............................................................................................. 43
5.3.6.2 Les offres post payées ............................................................................................ 47
5.3.7 Les offres spéciales commercialisées dans le cadre de la COVID-19.................. 47

5.4 5.4 Analyse de l’évolution des promotions......................................................................... 47

5.4.1 Analyse comparée des offres promotionnelles offertes sur le marché de la télépho-
nie mobile...................................................................................................................
48
5.5.2 Analyse des offres promotionnelles par opérateur................................................... 49

5.5 5.5 Le marché de l’Internet............................................................................................. 51

5.5.1 Evolution du parc Internet et du taux de pénétration................................................ 51


5.5.2 Evolution des parts de marché en volume (parc)...................................................... 51
5.5.3 Evolution des offres et tarifs...................................................................................... 52
5.5.3.1 Les offres Internet fixe................................................................................... 52
5.5.3.2 Les offres Internet mobile ....................................................................................... 55
5.5.4 Les offres spéciales commercialisées dans le cadre de la COVID-19........................ 56

Chapitre 6 : La gestion des ressources rares et de la qualité des services des


réseaux de communications électroniques..................................... 57

6.1 6.1 Gestion des fréquences : faits marquants de l’année 2020.......................................... 57

6.1.1 Le partage des fréquences radioélectriques dans les zones frontalières................ 57


6.1.2 Les réseaux de communications électroniques face à la COVID-19........................ 57
6.1.3 Phase expérimentale de la 5G..................................................................................... 58
6.1.4 Le refarming de la bande 1800 MHz.......................................................................... 58

6.2 6.2 La gestion de la qualité de services des réseaux des opérateurs : faits marquants en 2020
..................................................................................................................................59
6.2.1 Elaboration d’une stratégie d’amélioration continue de la couverture et de la qualité de
services 2021-2023............................................................................................................... 60
6.2.2 Révision des indicateurs de QoS/couverture et du protocole de mesures .............. 61
6.2.3 Contrôles ponctuels et accompagnement lors des évènements religieux............... 61
ANNEXE 62
RÉSUMÉ EXÉCUTIF

1. Environnement économique et financier mondial en 2020

Les estimations du PIB mondial affichent une contraction de -3,5 % en 2020. Les pays avancés ont,
d’une manière générale, opéré un vaste soutien budgétaire aux ménages et aux entreprises par des
mesures fiscales directes et des dépenses, mais aussi par des injections de capitaux, des prêts et
des garanties. Les banques centrales ont étayé cet effort en élargissant leurs programmes d’achats
d’actifs, en soutenant le crédit bancaire et, dans quelques cas, en abaissant leur taux directeur. Les
Etats Unis afficheraient un taux de croissance de -3,4% contre -7,2% dans la zone euro en 2020.

En perspectives, l’activité économique mondiale devrait se raffermir en 2021, à la faveur de la re-


lance de la consommation et de l’investissement ; lesquels ont subi les contrecoups de la pandémie
de COVID-19. Globalement, la croissance mondiale s’établirait à 5,2% en 2021, portée par le regain
d’activité dans les pays émergents et en développement (+6,0%) et, dans une moindre mesure, dans
les pays avancés (+3,9%). Dans les pays émergents et en développement, la croissance serait tirée,
essentiellement par le regain d’activité en Chine dont le taux de croissance est attendu en 2021 à
8,2%.

Concernant le secteur des communications électroniques dans le monde, le trafic Internet a aug-
menté d’environ 30%. Une bonne partie du trafic de données est passée des réseaux mobiles vers
les réseaux fixes/Wi-Fi. Contrairement à la période antérieure à la COVID-19, le trafic Internet a com-
mencé à augmenter le matin à des niveaux proches du pic du soir, en partie à cause du télétravail,
mais aussi grâce à une utilisation soutenue du streaming. Enfin, le trafic voix mobile a fortement
augmenté, sous l’effet d’une augmentation du nombre d’appels et de leur durée.

En Afrique subsaharienne, la propagation de la pandémie devrait fragiliser davantage les systèmes


de santé et freiner les récents progrès en matière de développement économique et social. La crois-
sance estimée dans cette région s’établit à -2,6% en 2020. Ainsi, la croissance en Afrique au sud du
Sahara est attendue en baisse de 3,0%, en rapport surtout avec les récessions prévues au Nigéria
(-4,3%) et en Afrique du sud (-8,0%). En Afrique subsaharienne, les perspectives de croissance de-
meurent favorables avec une progression de l’activité économique prévue à 3,1% en 2021 en liaison
avec l’Afrique du Sud (+3,0%) et au Nigéria (+1,7%).

Au Sénégal, l’activité économique devrait se contracter de 1,5% en 2020, contre une prévision initiale
du taux de croissance de 6,8% lors de la Loi de finances initiale (LFI-2020) en septembre 2019. Com-
parativement à l’exercice 2019, un repli de 6,0 points de pourcentage devrait être relevé. Les me-
sures inscrites dans le Programme de Résilience Economique et Social doublées du Plan d’actions
prioritaires II (PAP 2A) ajusté et accéléré devraient jeter les bases d’une relance rapide et consolidée
de l’économie nationale.

L’activité des services de communications électroniques au Sénégal diminuerait de 4,6% en 2020


tandis que le trafic Internet a augmenté de 21,1% en liaison avec l’adoption du travail à distance
suite à la pandémie.
4
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
2. Les principaux acteurs du marché des communications électroniques :
infrastructures et couverture

Le paysage des communications électroniques est caractérisé par la présence de trois opérateurs
titulaires de licence de télécommunications ouverts au public (SONATEL SA, SAGA AFRICA HOL-
DINGS LIMITED et EXPRESSO SENEGAL) et de nombreux fournisseurs de services à valeur ajoutée
(FSVA). Au courant de l’année 2017, six nouveaux acteurs sont accueillis dans le secteur, il s’agit
notamment des trois fournisseurs d’accès à Internet (FAI) que sont WAW SAS, ARC TELECOM et
AFRICA ACESS et les trois opérateurs de réseau mobile virtuel (MVNO) SIRIUS TELECOMS AFRIQUE,
GROUPE FUTUR MEDIA (GFM) et ORIGINES SA.

SONATEL SA SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED


(ex SENTEL GSM)
Opérateur historique, créé en 1985 par la
La société SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED ex
fusion de l’Office des Postes et Télécommu-
SENTEL GSM (dénomination commerciale FREE
nications et de Télé Sénégal, le groupe SO-
ex TIGO), s’est vue attribuer le 3 juillet 1998 une
NATEL est devenu une Société Anonyme en
licence de téléphonie mobile DCS 1800 pour une
1997 en s’alliant à France Télécom, qui pos-
durée de vingt (20) ans. Cette licence ne permet-
sède depuis lors 42% de son capital.
tait pas à SENTEL GSM de fournir des services
de téléphonie fixe ou d’avoir un accès direct sur
En effet, l’Etat du Sénégal a, par décret n°97-
l’international.
715 du 19 juillet 1997, signé avec SONATEL
une convention de concession à laquelle est
En juillet 2012, la licence de SENTEL GSM est
annexée un cahier des charges pour une du-
élargie aux services mobiles de troisième géné-
rée de vingt (20) ans. Ce cahier des charges
ration (3G) et les restrictions à la téléphonie fixe
accordait à SONATEL le monopole corres-
et à l’international sont levées. La licence devient
pondant à un droit exclusif d’établissement
par conséquent globale.
et d’exploitation de la téléphonie fixe et des
services de liaisons de données pour une
Par ailleurs, par décret n°2018-750 du 16 avril
durée de sept (7) ans.
2018, l’Etat du Sénégal a approuvé la cession de
la licence d’établissement et d’exploitation de ré-
EXPRESSO SENEGAL seaux de télécommunications ouverts au public
de SENTEL GSM à SAGA AFRICA HOLDINGS LI-
EXPRESSO SENEGAL, filiale du Groupe
MITED.
SUDATEL a obtenu, à la suite d’un appel
d’offres en septembre 2007, une licence
globale de télécommunications. L’opéra- Consortium de Service Universel (CSU.SA)
teur a démarré ses activités en 2009 et L’opérateur de service universel (CSU.SA) com-
offre des services de téléphonie fixe, mo- mercialise des services de communications
bile et Internet. électroniques sous la marque « HAYO » dans la
région de Matam. Il dispose ainsi d’une licence
L’Etat du Sénégal a modifié puis signé, régionale.
le 14 juillet 2016, un nouveau cahier des
charges avec EXPRESSO SENEGAL, lui
fixant de nouveaux objectifs de couverture

5
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Les fournisseurs de services à valeurs
Les fournisseurs d’accès à Internet : FAI ajoutée

Le marché des communications électroniques Les services à valeur ajoutée (SVA) qui sont tout
au Sénégal compte six (06) fournisseurs d’accès service de communications électroniques qui,
à Internet : n’étant pas des services de diffusion et utilisant
des services supports ou les services de commu-
- les trois (03) opérateurs (SONATEL, SAGA nications électroniques finales, ajoutent d’autres
AFRICA HOLDINGS LIMITED et EXPRESSO SE- services au service support ou répondent à de
NEGAL) qui sont, de par le périmètre de leur au- nouveaux besoins spécifiques de communica-
torisation, les premiers fournisseurs d’accès à tions électroniques. Les types de services of-
Internet sur toute l’étendue du territoire et ; ferts sont diversifiés (services d’informations,
de personnalisation, de paiement, de télécharge-
- les trois fournisseurs d’accès à Internet (WAW ment, etc.)
SAS, ARC TELECOM et AFRICA ACCESS) sélec-
tionnés suite à un appel d’offre de l’Etat pour la Le marché des services à valeur ajoutée est très
fourniture de services Internet dans des zones dynamique avec 398 fournisseurs déclarés au-
bien définies du territoire national avec une près de l’ARTP en fin 2020 en plus des opérateurs
concession de dix (10) ans. titulaires de licence globale et d’autorisation.

WAW SAS couvre les régions de Dakar, Thiès,


Diourbel, Tambacounda et Kédougou ;

ARC TELECOM couvre les régions de Dakar, Lou-


ga, Saint-Louis, Fatick, Kaolack et Kaffrine ;

AFRICA ACCESS couvre les régions de Dakar, Zi-


guinchor, Sédhiou, Kolda et Matam.

Les MVNO (Opérateur Mobile Virtuel)

Dans le but de poursuivre le processus de libé-


ralisation et de développement du secteur des
communications électroniques, l’Etat du Sénégal
a attribué trois licences d’opérateurs de réseaux
mobiles virtuels suite à un appel à candidature.
Il s’agit de GFM, de SIRIUS TELECOMS AFRIQUE
et de ORIGINES SA qui devraient s’adosser res-
pectivement sur les réseaux de SONATEL SA,
de SAGA AFRICA HOLIDINGS LIMITED et d’EX-
PRESSO SENEGAL.

L’année 2020 est marquée par le démarrage des


activités du MVNO Sirius Télécoms Afrique sous
la marque PROMOBILE en octobre 2020 en par-
tenariat avec l’opérateur SONATEL.

6
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
3. Analyse du cadre réglementaire en 2020

Le cadre juridique des communications électroniques a connu des évolutions notoires grâce à la
nouvelle loi n°2018-28 du 12 décembre 2018 portant Code des Communications électroniques. La
loi précitée est complétée par des textes pris pour son application. Il s’agit de décrets, arrêtés et
décisions qui concernent certains segments du marché des communications électroniques.

Au titre de l’exercice 2020, l’ARTP a pris les décisions suivantes :

décision n°2020-002 du 30 mars 2020 fixant, pour l’année 2020, la liste des opérateurs
puissants sur les marchés pertinents du secteur des communications électroniques. Les
opérateurs ainsi désignés puissants sur un marché, sont tenus de respecter des obliga-
tions d’accès, de transparence et de publication d’une offre de référence, de non-discrimi-
nation, des obligations comptables et tarifaires ;

décision n°2020-006 du 26 juin 2020 portant approbation du catalogue d’interconnexion


de SONATEL pour la période du 1er janvier au 31 Décembre 2020 ;

décision n°2020-007 du 26 juin 2020 portant approbation du catalogue d’interconnexion


de SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2020 ;

décision n°2020-008 du 26 juin 2020 portant approbation du catalogue d’interconnexion


d’EXPRESSO SENEGAL pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2020 ;

décision n°2020-009 du 17 juillet 2020 portant encadrement des promotions relatives à


la fourniture des produits et services de communications électroniques qui abroge et rem-
place celle n°2019-008 du 29 mai 2019 a été prise par l’Autorité de Régulation des Télé -
communications et des Postes ;

décision n°2020-001/ARTP/DG du 11 février 2020 fixant les conditions générales d’ex-


ploitation de la bande de fréquences 868-870 Mhz, pour les communications de type ma-
chine et les réseaux et services de l’Internet des objets (IoT). Cette décision est motivée
par :

. la demande pressante des acteurs d’encadrer de façon très souple, les réseaux de
l’Internet des objets (IoT) basés sur des bandes ISM ;

. la nécessité de mettre en place un cadre favorable au développement de l’Internet


des objets et par ricochet, le développement de l’innovation dans l’écosystème du
numérique ;

.
les recommandations issues de la consultation publique militant dans le sens d’en-
cadrer les réseaux de l’Internet des objets au Sénégal ;

décision n°2020-004 du 05 mai 2020 précisant les conditions d’accès par l’opérateur mo-
bile virtuel SIRIUS TELECOMS AFRIQUE, à la plateforme de l’opérateur SAGA AFRICA
HOLDINGS LIMITED,

décision n°2020-010 du 22 juillet 2020 portant astreinte contre SAGA AFRICA HOLDINGS
LIMITED pour défaut d’exécution de la décision n°2020-004 du 05 mai 2020 précisant les

7
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
conditions d’accès par l’opérateur mobile virtuel (MVNO) SIRIUS TELECOMS AFRIQUE, à la
plateforme de l’opérateur SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED ;

décision n°2020-018 du 16 décembre 2020 abrogeant la décision n°2020-010 du 22 juillet


,2020 portant astreinte contre SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED pour défaut d’exécution
de la décision n°2020-004 du 05 mai 2020 précisant les conditions d’accès par l’opérateur
mobile virtuel (MVNO) SIRIUS TELECOMS AFRIQUE à la plateforme de l’opérateur SAGA
AFRICA HOLDINGS LIMITED ;

décision n°2020-019 du 16 décembre 2020 modifiant la décision n°2019-020 du 31 décem-


bre 2019 portant sanction de SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED pour non-respect des dis-
positions de la décision n°2019-008 du 29 mai 2019 portant encadrement des promotions
relatives à la fourniture des produits et services de télécommunications.

Ces deux dernières décisions sont consécutives à l’introduction, par SAGA AFRICA HOLDINGS LI-
MITED, d’un recours gracieux auprès de l’ARTP et à la signature d’une convention entre SIRIUS TE-
LECOMS AFRIQUE et SONATEL pour l’exercice d’activités de MVNO.

En outre, des avis ont été émis par l’Autorité de régulation sur les aspects concernant les demandes
d’autorisation pour devenir fournisseurs d’accès à Internet de EURONA SENEGAL SARL et SA-
CONECT SA ainsi que la demande d’autorisation pour exercer en qualité d’opérateur d’infrastruc-
tures de Hélios Towers Sénégal.

L’ARTP a instruit aussi des litiges et plaintes notamment :

le litige Promobile contre SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED (SAHL) ;


des contentieux opposant des opérateurs et des entreprises ou personnes physiques ;
les plaintes et réclamations enregistrées au cours de cette année sont d’ordre commercial
(tarifs appliqués, promotions, pertes de crédit), et d’ordre technique (difficultés de communiquer,
indisponibilité du réseau parfois, antennes opérateurs en panne, etc.).

4. La concurrence sur le marché des communications électroniques

La régulation du marché de gros :

Le marché de gros ou de l’interconnexion régit les interactions entre les différents acteurs du sec-
teur des communications électroniques au Sénégal.

La gestion du processus de l’interconnexion en 2020 a été marquée par la désignation des opéra-
teurs puissants sur les marchés pertinents du secteur des communications électroniques et l’ap-
probation des catalogues d’interconnexion des opérateurs. Des baisses importantes sur les tarifs
de terminaison (appels et SMS) sur les réseaux de téléphonies fixe et mobile et les liaisons de capa-
cités. On peut retenir des baisses de :

l’ordre de 20% sur les tarifs de terminaison d’appel sur le réseau de téléphonie fixe aussi
bien sur le local (-20,00%), le simple transit (-19,77%) et le double transit (-19,61%) ;

l’ordre de 20% sur les tarifs départ d’appel (y compris depuis une ligne revendue via l’offre
de vente en gros de l’abonnement téléphonique) avec des variations respectives sur le local
(-20,00%), le simple transit (-19,77%) et le double transit (-19,61%) ;

8
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
20% et de 19,04%, respectivement sur les tarifs de terminaison d’appel voix et SMS sur le
réseau de téléphonie mobile ;

10,51% sur les liaisons de capacités pour les services SDH et les services Ethernet aussi
bien sur les redevances mensuelles que sur les frais d’accès

La régulation du marché de détail en 2020 :

Deux actions majeures ont été relevées dans le cadre de la régulation du marché de détail : il s’agit
de l’approbation des offres qui requière deux caractères (réplicabilité et non-discrimination) ainsi
que le respect des conditions d’une concurrence saine et loyale sur le marché.

L’ARTP, ayant constaté des dysfonctionnements sur le marché a décidé d’encadrer les offres promo-
tionnelles des opérateurs. Cet exercice a induit à la prise de la décision n°2019-008 du 29 mai 2019
portant encadrement des promotions relatives à la fourniture des produits et services de télécom-
munications est prise par l’Autorité de régulation pour pallier ces insuffisances. Compte tenu des
évolutions notées dans le secteur des communications électroniques, cette décision est abrogée
et remplacée par la décision n°2020-009 du 17 juillet 2020 portant encadrement des promotions. Il
faut aussi noter que dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, l’ARTP, en collaboration avec les
opérateurs, a mis en place un dispositif de suivi du marché de détail plus souple, afin d’accompa-
gner les populations et les pouvoirs publics dans la prise en charge de leurs besoins de communi-
cations et de connectivité. C’est ainsi que des :

offres spéciales ont été mises sur le marché pour répondre à la forte demande en services
numériques, durant cette période de crise ;

dispositions spécifiques de la décision portant encadrement des promotions relatives à la


fourniture des produits et services de communications électroniques ont été suspendues.

5. Analyse du marché des communications électroniques

Le marché des communications électroniques au Sénégal enregistre un chiffre d’affaires de 677,0


milliards de FCFA en 2020. En comparaison à 2019, le chiffre d’affaires a connu un recul de 11,26%.
Cette baisse s’explique par le recul noté dans les activités de téléphonies fixe et mobile ainsi que
la résiliation de contrats d’entreprises impactées par la COVID-19. Les investissements (hors coûts
d’acquisition de fréquences) sont évalués à 128,34 milliards de francs CFA en 2020.
Le marché de la téléphonie fixe
Le chiffre d’affaires réalisé sur le marché de la Le parc de lignes de téléphonie fixe a connu
téléphonie fixe, en baisse de 15,79%, s’établit à un rebond considérable de 10,20% au cours de
248,94 milliards de F CFA en 2020. Ce chiffre l’année 2020. Le nombre d’abonnés de la télé-
comptabilise les activités de la téléphonie fixe et phonie fixe est passé de 207.592 lignes en fin
du large bande fixe des opérateurs titulaires de 2019 à 228.774 lignes en fin 2020. Cet embelli
licence et des FAI. Ce recul du chiffre d’affaires s’explique, d’une part, par les offres attrayantes
peut être mis en relation avec la baisse des re- proposées par les opérateurs et d’autre part, par
venus de l’opérateur historique sur ce segment le besoin de connectivité des consommateurs
de marché. Parallèlement au chiffre d’affaires, en ces périodes difficiles de semi-confinement
les investissements consentis sur le marché de et télétravail. Le volume total des communica-
la téléphonie fixe ont baissé de 16,80% au cours tions émises des réseaux de téléphonie fixe au
de la période. cours de l’année 2020 s’élève à 217,20 millions
de minutes, contre 183,68 millions de minutes
en 2018 ; soit une hausse de 18,19% du trafic.
9
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
exclusivement voix et des offres multi Play,
sont destinées aux ménages et particuliers. Les
offres entreprises utilisant la technologie fixe fi-
laire sont uniquement proposées par SONATEL
et donnent droit à des offres accès de base, for-
fait et business voix. SAGA AFRICA HOLDINGS
LIMITED propose une offre fixe modem voix et
Internet destinée aux entreprises et au grand
public. Il faut noter qu’en 2020, les offres « fibre
» sont diversifiées sur le marché, « fibre bi », «
Concernant les offres tarifaires de la téléphonie fibre max », et « fibre méga » pour SONATEL et
fixe, deux types d’offres sont proposées. Il s’agit « Fibre Pro by Free », « Fibre Pro+ by Free », «
des offres grands public et des offres entreprise. Fibre Pro MAX by Free » pour FREE.
Les offres grand public, composées des offres
Le marché de la téléphonie mobile
Le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile s’éta-
blit à 428 milliards de F CFA en 2020 contre 467
milliards en 2019, soit une baisse de 8,39%. Ce
marché est aussi touché par les effets de la pan-
démie. Les investissements (hors coûts d’acqui-
sition des fréquences) réalisés sur le marché de
la téléphonie mobile ont également baissé en
2020 (79 milliards en 2020 contre 122 milliards
en 2019).

Le parc de lignes de téléphonie mobile suit une


tendance à la hausse au cours de l’année 2020.
Il est de 19.078.948 lignes, soit une augmenta-
tion de 6,70% par rapport à 2019. Cet accroisse-
ment du parc de lignes de téléphonie mobile est Pour ce qui est des parts de marché en trafic
soutenu par les lignes post payées et prépayées sortant, ORANGE a enregistré une baisse de 1,82
qui ont cru, respectivement de 9,54% et 6,66% point. La part de marché de FREE a évolué posi-
en 2020. Les parcs prépayés des opérateurs tivement de 3,93 points, et celle d’EXPRESSO est
ORANGE, FREE et EXPRESSO ont enregistré des passée de 9,54% en 2019 à 7,43% en 2020.
hausses, respectivement 10,65% ; 3% et 1,03%.
Sur le post payé, seul ORANGE a enregistré un En 2020, l’opérateur ORANGE réalise 72,36%
embelli de 21,66%. Par contre, des baisses de de la valeur du marché de la téléphonie mobile
7,86% et 0,37% sont notées pour les parcs post contre 71,48% en 2019. De la même manière la
payés de FREE et EXPRESSO. Le taux de pénétra- part de marché de FREE s’est appréciée de 0,81
tion de la téléphonie mobile suit la tendance du point. Par contre, la part d’EXPRESSO a baissé
parc. Il est de 114,21% en 2020 contre 110,31% de 1,68 point au cours de la période sous revue
en 2019. (2019-2020).

L’opérateur SONATEL commercialisant des ser- Les opérateurs titulaires de licence de télépho-
vices mobiles sous la marque ORANGE reste nie mobile ont offert 303 promotions au cou-
dominant sur le marché de la téléphonie mobile rant de l’année 2020 pour toutes leurs gammes
avec un gain de 1,98 point de parts de marché, d’offres prépayées contre 474 promotions en
en parc, au cours de l’année 2020. Par contre, les 2019. ORANGE a proposé le plus d’offres pro-
parts de marché de FREE et EXPRESSO ont res- motionnelles, soit 163 sur la période, contre 17
pectivement baissé de 0,92 et 1,06 point. promotions pour EXPRESSO et 123 promotions

10
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
pour FREE. 008 portant encadrement des promotions rela-
Le nombre de promotions a baissé de 36,08% tives à la fourniture de produits et services de
entre 2020 et 2019. Cette baisse est principale- télécommunications qui est entrée en vigueur le
ment liée à l’introduction de la décision n°2019- 8 juillet 2019.
Le marché de l’Internet

Le parc de lignes Internet (opérateurs titulaires


de licences et FAI) s’établit à 14.825.111 lignes
en 2020, en hausse de 23,07% par rapport à
2019. Les parcs de l’ensemble des segments
du marché de l’Internet (Parc ADSL/fibre, Parc
Internet mobile, Parc clé et box) ont connu une
évolution favorable au cours de la période sous
revue (2019-2020). La part des utilisateurs de
l’Internet mobile 2G/3G/4G représente 77% du
parc de téléphonie mobile. La part du parc In-
ternet 4G a considérablement augmenté et re-
présente 32,90% du parc Internet mobile en fin
2020, contre 21,06% l’année précédente, soit un
accroissement de 11,84 points.

Le parc Internet des Fournisseurs d’Accès à In-


ternet (FAI) représente 0,02% du parc Internet, et
est de 2.258 lignes en 2020

Les offres spéciales commercialisées dans le cadre de la COVID-19.


Les opérateurs ORANGE et FREE ont proposé des offres dans le cadre de la COVID-19 pour accom-
pagner les clients et/ou certaines structures publiques impliquées dans la gestion de la pandémie,
ainsi pour :
ORANGE
L’opérateur Orange a proposé des pass gratuits l’offre ministère de la santé et de l’Action So-
pour accompagner les écoles dans le cadre de ciale : qui donne un pass gratuit d’un (1) Go aux
l’enseignement à distance, le secteur de la san- visiteurs du site du ministère, pour l’accès aux
té et les clients pour leur permettre de rester informations sur la prévention de la lutte contre
connecter avec leurs proches. Il s’agit notam- la COVID-19 ;
ment de :
la promo pass Internet chrono 1 Go : les clients
l’offre télé école : qui donne un pass de deux ont avec un tarif de 250 F CFA, un (1) Go d’Inter-
(2) Go aux étudiants, pendant trente (30) jours net valable 2 heures, à compter de son activa-
renouvelables. Cette offre donnait un accès ex- tion. Cette offre est disponible de 20 h à 6h ;
clusif aux sites de télé école et ne peut être sous-
crit qu’à travers l’application « orange et moi » ; la promo pass Internet nuit 5 Go : les clients
ont avec un tarif de 500 F CFA, cinq (5) Go d’In-
l’offre Ministère de l’Emploi, de la Formation ternet valable de 23h à 7 h.
Professionnelle et de l’Artisanat : qui donne un
pass d’un (1) Go aux étudiants. Ce pass per- L’opérateur ORANGE, a aussi offert, durant la
met un accès exclusif au site dudit ministère, et pandémie, des bonus de 25% sur les pass « box
ne peut être souscrit qu’à travers l’application « bi » de la gamme « flybox » (10Go/25Go/70Go).
orange et moi » ;

11
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
FREE
L’opérateur FREE a, dans le cadre de ses actions nuit au tarif de 500F CFA à deux (2) Go est com-
de lutte contre la COVID-19, proposé des offres mercialisée à 250 F CFA avec cinq (5) Go valable
Internet à bas prix durant le mois de ramadan. de 00 h à 08 h du matin.
Ainsi au cours de cette période, l’offre Internet

6. La gestion des fréquences et de la qualité de services des réseaux des opé-


rateurs :
La gestion des fréquences : La gestion de la qualité de ser-
vices des réseaux des opérateurs :
Le Sénégal dispose d’un plan de partage des
ressources exploitées pour les réseaux 2G, 3G Dans le cadre de ses missions de suivi de la QoS
et 4G sur toutes les frontières avec les pays limi- et conformément aux dispositions législatives et
trophes excepté la Mauritanie. En effet, la Mau- réglementaires en vigueur, l’Autorité de Régula-
ritanie et le Sénégal ont décidé d’étudier les scé- tion veille sur le respect, par les opérateurs, des
narii possibles de partage des ressources de la obligations en matière de couverture et de qua-
bande 1800 MHz entre les technologies 2G et 4G lité de services telles que stipulées dans leurs
et pour trois opérateurs dans chaque pays. cahiers des charges.

Dans le cadre du partage d’expérience sur la mise En effet, aux termes de l’article 202 de la loi n°
à disposition de spectre pour la résilience des ré- 2018-28 du 12 décembre 2018 portant Codes des
seaux de télécommunications dans un contexte Communications électroniques, l’ARTP est char-
de pandémie, le Sénégal a proposé la mise en gée « d’établir, pour les opérateurs, des normes
œuvre du soft refarming qui consiste à rendre et indicateurs de qualité de services et assurer
flexible l’utilisation du spectre et permettre aux le contrôle de la conformité à ces normes et in-
opérateurs d’utiliser de façon dynamique (dé- dicateurs […] ».
pendant de la nature du trafic) les ressources en
fréquences qui ont été mises à leur disposition. Également, le chapitre 8 des cahiers des charges
Cette solution qui est appliquée au Sénégal où des opérateurs de communications électro-
les opérateurs sont autorisés à utiliser une partie niques relatif à la permanence, la qualité et la
de leurs ressources de la bande des 900 MHz disponibilité dispose que « le concessionnaire
pour offrir de la 3G, apporte plus de souplesse à doit respecter les objectifs de qualité de services
la gestion des fréquences. définis […] par les décisions de l’ARTP en ce qui
concerne les services de téléphonie mobile (voix
En ce qui concerne la technologie 5G, l’ARTP et data) ». En d’autres termes, relativement à la
a autorisé une première phase expérimentale, qualité des services de téléphonie mobile, les
sans but commercial et non ouverte au public, opérateurs sont tenus de respecter les objectifs
pour la période allant de juin 2020 à mai 2021. de la QoS fixés par les décisions de l’ARTP.
L’opérateur SONATEL a déjà effectué des tests
concluants en termes de débits qui ont atteint En application à ces dispositions, l’ARTP a réali-
les 1.6 Gbits/s. Comme pour les précédentes sé, durant l’exercice 2020, les activités suivantes
normes technologiques, les « fréquences » sont par rapport au suivi de la QoS :
primordiales à l’établissement de la 5G car ce - élaboration d’une stratégie d’amélioration
sont leurs propriétés et leur planification qui per- continue de la couverture et de la qualité de
mettront d’atteindre les performances prévues. services pour la période 2021-2023 ;
Certaines bandes de fréquences sont pressen-
ties ou ciblées pour abriter des réseaux de cin- - évision des indicateurs de QoS/couverture et
quième génération. Il s’agira en 2021, d’amé- du protocole de mesures ;
nager le spectre afin de rendre disponibles les - contrôles ponctuels pour mesurer la QoS/
bandes de fréquences qui seront exploitées par couverture et accompagnement des évène-
les futurs réseaux 5G des opérateurs. ments religieux.
12
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
CONTEXTE

Aux termes de l’article 202 de la loi n°2018-28 du 12 décembre 2018 portant Code des Communi-
cations électroniques, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) est
chargée, entre autres, d’assurer le suivi et de mettre à la disposition des Autorités gouvernemen-
tales, des acteurs des secteurs régulés et du grand public, des informations pertinentes relatives
auxdits secteurs. C’est dans ce cadre que l’Autorité de régulation élabore, chaque année, un rapport
sur le marché des communications électroniques dont l’objectif est de présenter les évolutions no-
tées sur ledit marché au cours de l’année écoulée.

Ce rapport constitue un outil d’aide à la décision pour l’ARTP, les autres structures de l’Etat et le
secteur privé. Il permet aussi aux chercheurs et associations de consommateurs de disposer d’élé-
ments chiffrés et fiables dans un environnement en plein mutation marqué par :

- une crise sanitaire, sans précédent, qui touche la quasi-totalité des secteurs de l’écono-
mie nationale ;

- l’apparition de nouveaux acteurs, tels que les MVNO ;

- l’innovation matérialisée, entre autres, par la diversification des services proposés et des
politiques tarifaires des opérateurs (nouvelles offres tarifaires).

Objectifs et résultats attendus

L’objectif principal de ce rapport, est de permettre à l’Autorité de régulation d’avoir des outils d’aide
à la décision, d’évaluer les impacts de la crise sanitaire sur le secteur, de ses décisions et actes de
régulation afin d’exercer une régulation saine et adaptée, mais aussi d’assurer sa mission d’informa-
tion auprès des autorités, des acteurs des secteurs régulés et du grand public.

Il s’agit, plus spécifiquement de :

- faire une analyse de la situation économique nationale et internationale ;


- analyser les évolutions du cadre réglementaire national ;
- analyser le marché des communications électroniques et présenter les principales évolu-
tions notées au cours de l’année 2020 ;
- présenter la cartographie des réseaux, informer sur les principales activités en matière de
suivi et de contrôle de la qualité de service et sur les faits marquants relatifs à la gestion
des ressources rares (fréquences, numérotation).

Le présent rapport sur le marché des communications électroniques au Sénégal se compose de six
chapitres :
Le premier chapitre dresse le contexte économique mondial, sous régional et national. Ce dernier
est marqué par un ralentissement de la croissance qui, selon les estimations du Fonds Monétaire
International (FMI), est de (-3,5%) en 2020, contre 2,9 % en 2019. Cette récession de l’économie
mondiale est tributaire de la pandémie de COVID-19. L’économie nationale a été aussi durement
affectée par cette crise sanitaire avec comme corollaire la fermeture des frontières, des écoles et
universités, la limitation du transport interurbain et l’instauration d’un couvre-feu.
13
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
En conséquence, l’activité économique devrait se contracter de 1,5% en 2020, contre une prévision
initiale du taux de croissance de 6,8% lors de la Loi de finances initiale (LFI-2020) en septembre
2019.

Le deuxième chapitre présente les principaux acteurs qui composent le secteur des communica-
tions électroniques au Sénégal et les différents services qu’ils proposent conformément à leurs
cahiers des charges. Il présente également les différents réseaux de communications électroniques
(téléphonies fixe et mobile) ainsi que les cartes et les plans des réseaux à fibre optique des opéra-
teurs.

Le troisième chapitre met en exergue les différents actes juridiques, décrets et décisions pris en
2020 mais également la gestion des plaintes et litiges.

Le quatrième chapitre fait référence au cadre de concurrence établi par l’Autorité de régulation pour
l’épanouissement des acteurs du secteur. Il s’agit de la régulation du marché de gros et l’encadre-
ment du marché de détail.

Le cinquième chapitre traite également les aspects liés à l’évolution annuelle des indicateurs fi-
nanciers et d’usages dans le marché des communications électroniques ainsi que l’impact de la
COVID-19 sur l’activité des opérateurs (les offres COVID-19). Il donne aussi une situation de cer-
tains marchés régulés du secteur des communications électroniques, à travers l’analyse d’un cer-
tain nombre d’indicateurs (chiffre d’affaires, investissements, parc, taux de pénétration, trafic, tarifs,
etc.…).

Le dernier chapitre examine les ressources dites rares et la gestion de la qualité de services. Il décrit
les faits marquants en matière de gestion des fréquences notamment pour les réseaux ouverts au
public ainsi que des opérations de contrôles réalisées par l’ARTP dans le cadre de la gestion de la
qualité des services des réseaux des opérateurs.

Chapitre 1 : Environnement économique et financier mondial en 2020

1.1 Situation de l’économie mondiale en 2020

L’an 2020, une année sans pareille, place l’économie mondiale dans une situation inconfortable.
Comparativement à la crise financière de 2008-2009, les conséquences de la crise sanitaire s’avèrent
plus désastreuses. Les estimations du PIB mondial affichent une contraction de 3,5 % en 2020.
Les pays avancés ont, d’une manière générale, opéré un vaste soutien budgétaire aux ménages et
aux entreprises par des mesures fiscales directes et des dépenses, mais aussi par des injections de
capitaux, des prêts et des garanties. Les banques centrales ont étayé cet effort en élargissant leurs
programmes d’achats d’actifs, en soutenant le crédit bancaire et, dans quelques cas, en abaissant
leur taux directeur. Les Etats Unis afficheraient un taux de croissance de -3,4% contre -7,2% dans la
zone euro en 2020.

Dans les pays émergents et les pays en développement, les trajectoires de redressement devraient
diverger. L’écart devrait significativement se creuser entre la Chine, qui connaît une reprise robuste
grâce à des mesures d’endiguement efficaces, une vigoureuse stratégie d’investissement public et
l’apport de liquidités par la banque centrale, et les autres pays. Par contre, la situation s’annonce
particulièrement difficile pour les pays exportateurs de pétrole et les destinations touristiques, étant
donné que le retour à la normale des voyages internationaux prendra du temps et que les perspec-
tives sont moroses pour les cours pétroliers. D’après le FMI, dans les Perspectives Economiques

14
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Mondiales d’octobre 2020, la pandémie va balayer les progrès engrangés ces vingt dernières an-
nées en matière de réduction de la pauvreté. Il est probable que près de 90 millions de personnes
basculent dans l’extrême pauvreté en 2020-2021.

Quelle que soit la région, le profil de la reprise dépendra des facteurs de vulnérabilité, de la structure
économique et des tendances de croissance antérieures à la crise, ainsi que de la gravité de la pan-
démie et de l’ampleur de la riposte des pouvoirs publics pour atténuer les répercussions.

En perspectives, l’activité économique mondiale devrait se raffermir en 2021, à la faveur de la re-


lance de la consommation et de l’investissement ; lesquels ont subi les contrecoups de la pandémie
de COVID-19. Globalement, la croissance mondiale s’établirait à 5,2% en 2021, portée par le regain
d’activité dans les pays émergents et en développement (+6,0%) et, dans une moindre mesure, dans
les pays avancés (+3,9%). Dans les pays émergents et en développement, la croissance serait tirée
essentiellement par la Chine dont le taux de croissance est attendu en 2021 à 8,2%.

- Impacts de la COVID-19 sur le secteur des communications électroniques dans le monde


selon l’UIT

Les technologies numériques sont devenues un catalyseur de la connectivité facilitant la continuité


du travail et rapprochant les personnes plus que jamais auparavant. Par conséquent, la nécessité
d’accéder à une infrastructure numérique fiable est devenue de plus en plus importante, et les TIC
sont essentiels en période d’isolement avec l’augmentation de l’utilisation des réseaux pour le télé-
travail, la télémédecine, les paiements en ligne, l’apprentissage à distance et le divertissement.

Les dorsales de transmission domestiques sont basées sur des liaisons par fibre optique ou satel-
lite. Les réseaux d’accès peuvent s’appuyer sur la technologie existante comme les fils de cuivre la
fibre optique, les liaisons modem câble et les réseaux sans fil. Le déploiement graduel de mesures
prises pour faire face à la COVID-19, comme la fermeture des lieux de travail et la quarantaine à
domicile, a entraîné une augmentation de l’utilisation des réseaux de télécommunications. Dans
l’ensemble, le trafic Internet a augmenté d’environ 30%. La transition vers le télétravail a entraîné un
passage de l’accès de l’entreprise à l’accès résidentiel. De même, une partie du trafic de données
est passée des réseaux mobiles aux réseaux fixes/Wi-Fi. Contrairement à la période antérieure à la
COVID-19, le trafic Internet a commencé à augmenter le matin à des niveaux proches du pic du soir,
en partie à cause du télétravail, mais aussi grâce à une utilisation soutenue du streaming. Enfin, le
trafic voix mobile a fortement augmenté sous l’effet du nombre d’appels et de leur durée (source :
UIT).

1.2 Situation de l’économie en Afrique subsaharienne en 2020

En Afrique subsaharienne, la propagation de la pandémie devrait fragiliser davantage les systèmes


de santé et freiner les récents progrès en matière de développement économique et social. La crois-
sance estimée dans cette région s’établit à -2,6% en 2020. Ainsi, la croissance en Afrique au sud du
Sahara est attendue en baisse de 3,0%, en rapport surtout avec les récessions prévues au Nigéria
(-4,3%) et en Afrique du sud (-8,0%). Les perspectives de croissance demeurent cependant favo-
rables avec une progression de l’activité économique prévue à 3,1% en 2021 en liaison avec l’Afrique
du Sud (+3,0%) et au Nigéria (+1,7%).

1.3 Situation de l’économie sénégalaise en 2020

L’année 2020 a été particulièrement marquée par la propagation rapide de la COVID-19 à l’échelle
mondiale. L’économie nationale a été aussi durement affectée par cette crise sanitaire avec comme

15
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
corollaire la fermeture des frontières, des écoles et universités, la limitation du transport interurbain
et l’instauration d’un couvre-feu. Cependant, dès l’apparition du premier cas, les autorités sénéga-
laises ont pris des mesures de politiques économiques et sociales à travers le Programme de Rési-
lience Economique et Social (PRES). Beaucoup de secteurs d’activités, notamment, le transport, le
tourisme, l’éducation et le commerce ont été affaiblis par la crise. En conséquence, l’activité écono-
mique devrait se contracter de 1,5% en 2020, contre une prévision initiale du taux de croissance de
6,8% lors de la Loi de finances initiale (LFI-2020) en septembre 2019. Comparativement à l’exercice
2019, un repli de 6,0 points de pourcentage devrait être relevé. Les mesures inscrites dans le PRES
doublées du Plan d’actions prioritaires II (PAP 2A) ajusté et accéléré devraient jeter les bases d’une
relance rapide et consolidée de l’économie nationale.

Dans le secteur primaire, le renforcement de l’activité comparativement à 2019 devrait être expliqué
principalement par la bonne tenue des sous-secteurs de la pêche et de l’agriculture et dans une
moindre mesure de l’élevage. Ainsi, l’activité dans le secteur primaire est attendue en hausse de
15,9% en 2020 contre une progression de 4,5% un an auparavant.

L’activité du secteur secondaire devrait subir de pleins fouets la crise du Coronavirus s’inscrivant de
fait dans un cycle de repli. Ainsi, le secteur secondaire devrait se contracter de 0,1% en 2020 contre
+3,7% en 2019. Ce repli du secteur secondaire est, en particulier, atténué par les secteurs les moins
exposés de manière directe à la crise sanitaire, notamment, l’égrenage de coton, la fabrication de
produits chimiques, la production d’énergie et la construction. Les mesures de fermeture des fron-
tières et du couvre-feu ont fortement affecté le secteur des industries. La rupture de la chaine d’ap-
provisionnement dans le monde a aussi contribué à réduire les importations d’intrants.

Dans le secteur tertiaire, il est attendu une importante baisse liée aux effets négatifs directs de la
COVID-19 sur les activités de commerce, de transports, d’hébergement et restauration, ainsi que
l’enseignement, les services de soutien au bureau et les services spécialisés et scientifiques. Le
secteur tertiaire, qui pèse plus de 40% du PIB, chuterait de 0,7% en 2020 contre une hausse de 4,4%
en 2019, soit une baisse de 7,8 points de croissance.

S’agissant des services d’information et de communication, l’activité serait en baisse de 0,6% en


2020. Pour sa part, l’activité des services des télécommunications diminuerait de 4,6% en 2020. Le
bilan du premier semestre de 2020, par rapport au même semestre de l’année dernière, dresse une
augmentation du trafic Internet de 21,1% en liaison avec l’adoption du travail à distance suite à la
pandémie.

Chapitre 2 : Les principaux acteurs du marché des communications électroniques :


infrastructures et couverture
Le marché des communications électroniques au Sénégal a connu ces dernières années d’impor-
tantes innovations avec le développement de la 3G, l’avènement de la 4G et l’entrée de nouveaux
acteurs sur le marché notamment, les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) et les MVNO (Mobile
Virtual Operator Network). L’évolution du marché a favorisé une concurrence plus importante entre
les opérateurs et le développement de nouveaux services.

2.1 Les opérateurs titulaires de licence


2.1.1
Présentation des opérateurs

- SONATEL SA de Télé Sénégal, le groupe SONATEL est deve-


nu une Société Anonyme en 1997 en s’alliant à
Opérateur historique, créé en 1985 par la fusion France Télécom, qui possède 42% de son capi-
de l’Office des Postes et Télécommunications et tal. L’Etat du Sénégal détient 27%, les flottants ou

16
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
particuliers possèdent la part de 23% enfin 8% - SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED (ex SEN-
du capital revient aux employés. TEL GSM)

En effet, l’Etat du Sénégal a, par décret n°97- La société SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED ex
715 du 19 juillet 1997, signé avec SONATEL une SENTEL GSM (dénomination commerciale FREE
convention de concession à laquelle est an- ex TIGO), s’est vue attribuer le 3 juillet 1998 une
nexée un cahier des charges pour une durée de licence de téléphonie mobile DCS 1800 pour une
vingt (20) ans. Ce cahier des charges accordait à durée de vingt (20) ans. Cette licence ne permet-
SONATEL le monopole correspondant à un droit tait pas à SENTEL GSM de fournir des services
exclusif d’établissement et d’exploitation de la de téléphonie fixe ou d’avoir un accès direct sur
téléphonie fixe et des services de liaisons de l’international.
données pour une durée de sept (7) ans.

En juillet 2004, conformément au cahier des


charges, le gouvernement du Sénégal a notifié à
SONATEL la fin de son régime de monopole. La
téléphonie fixe est ainsi soumise au régime de la
concurrence, depuis janvier 2007, avec l’arrivée
de l’opérateur EXPRESSO SENEGAL. La télépho-
nie mobile, quant à elle, dans un premier temps
soumis au régime de concurrence réglementée
depuis 1998 avec l’arrivée sur le marché de l’opé-
rateur SENTEL GSM (SAGA AFRICA HOLDINGS
LIMITED) est totalement libéralisée avec l’attri- En juillet 2012, la licence de SENTEL GSM est
bution de la licence à l’opérateur EXPRESSO SE- élargie aux services mobiles de 3ème généra-
NEGAL. tion (3G) et les restrictions à la téléphonie fixe
et à l’international sont levées. Elle devient alors
Par la suite, par décret n°2011-265 du 23 février globale.
2011 portant approbation d’un nouveau cahier
des charges, l’Etat a modifié et approuvé avec Par ailleurs, par décret n°2018-750 du 16 avril
l’opérateur un nouveau cahier des charges lui ac- 2018, l’Etat du Sénégal a approuvé la cession de
cordant le droit d’exploiter des services mobiles la licence d’établissement et d’exploitation de ré-
de troisième génération (3G). Enfin, en 2016, seaux de télécommunications ouverts au public
l’Etat du Sénégal a renouvelé la Convention de de SENTEL GSM à SAGA AFRICA HOLDINGS LI-
concession de SONATEL pour une durée de dix- MITED.
sept (17) ans à compter du 09 août 2017, a élar-
gi le périmètre de la licence et lui a attribué des Enfin, l’Etat du Sénégal a modifié et élargi à la 4G
fréquences 4G. Cette Convention de Concession le périmètre de la concession de SAGA AFRICA
a été approuvée par décret n° 2016-1081 du 03 HOLDINGS LIMITED après le rachat de SENTEL
août 2016. GSM en lui fixant de nouveaux objectifs de cou-
verture. Ce Cahier des charges est signé entre
les deux parties en 2018.

17
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- EXPRESSO SENEGAL - Consortium de Service Universel (CSU.SA)

L’opérateur de service universel (CSU.SA) com-


mercialise des services de communications
électroniques sous la marque « HAYO » dans la
région de Matam. Il dispose ainsi d’une licence
régionale.

EXPRESSO SENEGAL, filiale du Groupe SUDATEL


a obtenu, à la suite d’un appel d’offres en sep-
tembre 2007, une licence globale de télécommu-
nications. L’opérateur a démarré ses activités en
2009 et offre des services de téléphonie fixe, de
téléphonie mobile et d’Internet.

L’Etat du Sénégal a modifié puis signé, le 14 juil-


let 2016, un nouveau cahier des charges avec
EXPRESSO SENEGAL, lui fixant de nouveaux ob-
jectifs de couverture.
2.1.2 Les architectures de réseaux des opérateurs
Les architectures de réseaux des trois opérateurs titulaires de licence en 2020 sont présentées ci-
dessous :

SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED EXPRESSO SENEGAL

SONATEL SA

18
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Le tableau suivant donne les détails sur les raccordements des opérateurs en 2020 :

SONATEL 2020 EXPRESSO Nombre de site


Nombre de communes 476 DAKAR 4
couvertes DIOURBEL 1
Nombre de sites micro 0 FATICK 5
cell 4G installés en fin KAOLACK 0
d’année (cumul)
LOUGA 7
Nombre de sites 800 1499
MATAM 3
MHz
ST LOUIS 3
Nombre de sites 1800 1341
TAMBACOUNDA 1
MHz
THIES 15
Capacité réseau (en 240 000
Mbps) (Capacité Core TOTAL 36
PS)
Nombre de liens FH 205
Nombre de centre de 1
calcul (Datacenter rac-
cordés)
Nombre de ville rac- 277
cordée en fibre optique
(FO)

SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED

- 2G : SAHL compte

1234 sites en décembre 2020.

253 nouveaux sites ont été installés en 2020.

Les déploiements des nouveaux sites restant de l’année 2020 se poursuivent au courant de 2021.

Pour rappel quatre cents (400) nouveaux sites ont été planifiés pour être déployés dans toutes les
régions du Sénégal pour l’extension de la couverture et de la capacité.

- 3G : SAHL compte

1178 sites 3G en décembre 2020.

La 3G a été intégrée sur 407 sites au cours de l’année 2020.

Des ajouts de capacités (2nd & 3rd Carriers) ont été effectués sur 78 Sites.

- 4G : SAHL compte

560 sites 4G en décembre 2020.

19
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
2.1.3 Les architectures de réseaux à fibre optique et les plans de déploiement des opéra-
teurs
SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED

Le réseau fibre optique de SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED est composé de trois (3) boucles
backbones, d’un (1) backbone non fermé et les métros de Dakar et Touba. De nouvelles métros
fibre ont aussi été installées dans d’autres villes comme Thiès, Ziguinchor, Diourbel, Kaolack, Mbour
et Louga.

Backbones : Boucles et backbone non fermé


Boucles Backbones Boucles et backbone non fermé :
- Boucle DAKAR
- Boucle DAKAR – THIES THIES – SAINT_LOUIS
- Boucle THIES – KAOLACK – MBACKE KAOLACK - ZIGUINCHOR

Backbone Fibre Optique :

DESIGNATION LONGUEUR (Km) CAPACITE SORTIE DE TETE


(giga) (G)

Boucle DAKAR 56,91 10G+10G ALMADIES, MERMOZ,


MANDELA, WATER_
TOWER, DALIFOR, CAM-
BERENE2

Boucle DAKAR - THIES 216,16 10G+10G DALIFOR, RUFISQUE,


SALY, GRAND_STANDING,
PIKINE8, CAMBERENE2
Boucle THIES – KAOLACK – MBACKE 354,6 10G SALY, MBOUR, FATICK,
BOUSTANE, MBACKE,
DIOURBEL, GRAND_STAN-
DING
BACKBONE THIES - SAINT_LOUIS 203,57 10G GRAND_STANDING, TI-
VAOUANE, KEBEMER,
LOUGA2, ST_LOUIS2

BACKBONE KAOLACK - ZIGUINCHOR 265 10G KAOLACK, NDOFFANE,


KEUR_AYIB, SENOBA,
BOUNKILING, OULAM-
PANE, BIGNONA, ZIGUIN-
CHOR

20
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Réseau fibre optique à Dakar Réseau fibre optique à Touba

Réseau fibre optique dans les autres villes

EXPRESSO SENEGAL
EXPRESSO a couvert uniquement la zone de Dakar en fibre optique. Les architectures de réseaux à
fibre optique de l’opérateur EXPRESSO SENEGAL sont présentées ci-dessous :

21
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
SONATEL

Le réseau à fibre optique de SONATEL a une longueur de 4.640 Km dont 367 km installé dans la
région de Dakar.

L’architecture du réseau de SONATEL est illustrée par le graphique ci-dessous :

2.1.4 Bande Passante Internet et taux couverture


La bande passante Internet est passée de 260 Gbp/s en 2019 à 400 Gbp/s en 2020 (données SO-
NATEL).

Le taux de couverture en téléphonie mobile (2G-3G) en proportion de la population s’élève à 99% en


2020 et 74,7% pour la 4G. Pour les taux de couverture, les taux les plus élevés des trois (3) opéra-
teurs sont retenus (données SONATEL).

Etat de la couverture
Taux de couverture 2020 Taux Taux de
SONATEL de Cou- 2G 3G 4G Couverture 2G 3G
Population 99% verture EXPRESSO
Villages frontaliers FREE Population 89,78% 68,29%
de plus 200 habitants 99% Popula- 81% 75,92 40,02 Surface ha- 70,37% 39,6%
tion % % bitée
Population couverte 74,7% Surface 81% 79,92 40,02
en 4G habitée % %
Axes routiers cou- Superfi- 52% 44% 16,4
verts en 4G (en 3 cie %
nombre d’axes)
Nombre de capitales
régionales couvertes 14
en 4G

22
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
2.2 Les fournisseurs d’accès à Internet (FAI)
Le marché des communications électroniques au Sénégal compte six (06) fournisseurs d’accès à
Internet :

- les trois (03) opérateurs (SONATEL, SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED et EXPRESSO
SENEGAL) qui sont, de par le périmètre de leurs licences, les premiers fournisseurs d’ac-
cès à Internet sur toute l’étendue du territoire et ;

- les trois fournisseurs d’accès à Internet (WAW SAS, ARC TELECOM et AFRICA ACCESS)
sélectionnés suite à un appel d’offre de l’Etat pour la fourniture de services Internet dans
des zones bien définies du territoire national avec une concession de dix (10) ans.

C’est donc, dans le but de renforcer la concurrence dans le secteur des communications électro-
niques notamment sur le segment de l’Internet, que l’Etat du Sénégal a procédé à l’attribution de
trois nouvelles licences de Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) à la fin de l’année 2016. Le régime
juridique des FAI a été ensuite allégé et les licences ont été transformées en autorisations en 2017.
L’Etat du Sénégal vise, à travers cette ouverture du marché, à rendre Internet plus accessible aux
populations et à promouvoir une concurrence pour favoriser l’innovation, la qualité de service et la
baisse des prix.

Ainsi, pour assurer une couverture équitable de toutes les régions du Sénégal et œuvrer à un aména-
gement numérique du territoire, chaque concessionnaire dispose dans son cahier des charges d’un
lot de cinq régions (Dakar et quatre autres régions) pour lesquelles des obligations de couverture lui
sont assignées sur un horizon de cinq (05) ans. Dans cette logique le lot de :

WAW SAS couvre les régions de Dakar, Thiès, Diourbel, Tambacounda et Kédougou ;
ARC TELECOM couvre les régions de Dakar, Louga, Saint-Louis, Fatick, Kaolack et Kaffrine ;
AFRICA ACCESS couvre les régions de Dakar, Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Matam.
AFRICA ACCESS n’a pas encore démarré ses activités.

2.3 Les opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO)

Dans le but de poursuivre le processus de libéralisation et de développement du secteur des com-


munications électroniques, l’Etat du Sénégal a attribué trois licences d’opérateurs de réseaux mo-
biles virtuels suite à un appel à candidature. Il s’agit de GFM, de SIRIUS TELECOMS SA et de ORI-
GINES SA qui devraient s’adosser respectivement sur les réseaux de SONATEL SA, de SAGA AFRICA
HOLIDINGS LIMITED et d’EXPRESSO SENEGAL.

Le MVNO ne disposant pas de son propre réseau radio, utilise celui des opérateurs de réseau ouvert
au public. L’opérateur titulaire de licence met à sa disposition des minutes de communication en
gros pour lui permettre d’offrir à ses abonnés des services de communications mobiles et à valeur
ajoutée.

Afin de faciliter l’introduction de ces MVNO, eu égard des investissements lourds inhérents à la
mise en place d’une infrastructure de réseaux de communications électroniques mobiles, l’Etat du
Sénégal a opté pour le démarrage, une forme de MVNO « light » avec une possibilité de migrer vers
la forme « full » sur autorisation de l’Autorité gouvernementale, après trois ans d’exploitation.

L’année 2020 a été marquée par le démarrage des activités du MVNO Sirius Télécoms Afrique sous
la marque PROMOBILE en octobre 2020 en partenariat avec l’opérateur SONATEL.

23
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Pour rappel Sirius Télécoms Afrique a été recruté sur la base d’une convention de partenariat avec
l’opérateur SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED. Cependant suite à un litige entre les deux parties
retardant le lancement des activités du MVNO, ce dernier a finalement conclu un partenariat avec
l’opérateur historique.

Les deux MVNO restants, à savoir Origines SA et GFM, n’ont toujours pas démarré leurs activités et
ne sont pas encore acquittés de la contrepartie financière au titre de la licence. Aux termes de l’ar-
ticle 66 de la loi n°2018-28 du 12 décembre 2018 portant Code des Communications électroniques,
les fournisseurs offrant les services à valeur ajoutée sont soumis au régime de la déclaration auprès
de l’ARTP.

2.4 Les fournisseurs de services à valeur ajoutée

Les services à valeur ajoutée (SVA) regroupent, par définition, l’ensemble des services TIC qui sont
offerts en supplément aux services de communications électroniques de base. Les SVA utilisent
les capacités d’un réseau ouvert au public et sont accessibles via des numéros spéciaux. Ils font
l’objet d’une facturation supplémentaire. En pratique, les types de services offerts sur le marché des
SVA sont des :

- services d’informations : renseignement téléphonique, actualités, sport, job alerte, etc. ;


- services de personnalisation : RBT, sonneries, logos, jeux etc. ;
- services de paiement : banking (SVI, SMS, USSD), e-Wallet, etc
- services de téléchargement : contenus audio, images, vidéos ;
- autres : Voting, interactivité (SMS2TV, Emissions Télé, Radio) réseaux sociaux, notifica-
tions, etc…

L’exploitation commerciale de services à valeur ajoutée est assurée librement par toute personne
physique ou morale ; elle est soumise au régime de déclaration conformément à l’article 65 du Code
des Communications électroniques.

Le marché des services à valeur ajoutée est très dynamique avec 398 fournisseurs déclarés auprès
de l’ARTP en fin 2020 en plus des opérateurs titulaires de licence globale.

Chapitre 3 : Analyse du cadre réglementaire en 2020


3.1 Les décisions de l’Autorité de régulation en 2020

Au titre de l’exercice 2020, l’ARTP a pris les décisions suivantes :

- décision n°2020-002 du 30 mars 2020 fixant, pour l’année 2020, la liste des opérateurs
puissants sur les marchés pertinents du secteur des communications électroniques. Les
opérateurs ainsi désignés puissants sur un marché, sont tenus de respecter des obliga-
tions d’accès, de transparence et de publication d’une offre de référence, de non-discrimi-
nation, des obligations comptables et tarifaires ;

- décision n°2020-006 du 26 juin 2020 portant approbation du catalogue d’interconnexion


de SONATEL pour la période du 01er janvier au 31 décembre 2020 ;

- décision n°2020-007 du 26 juin 2020 portant approbation du catalogue d’interconnexion


de SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED pour la période du 01er janvier au 31 décembre
2020 ;

24
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- décision n°2020-008 du 26 juin 2020 portant approbation du catalogue d’interconnexion
d’EXPRESSO SENEGAL pour la période du 01janvier au 31 décembre 2020.

- décision n°2020-009 du 17 juillet 2020 portant encadrement des promotions relatives à


la fourniture des produits et services de communications électroniques qui abroge et
remplace celle n°2019-008 du 29 mai 2019 qui a été prise par l’Autorité de régulation.

- décision n°2020-001/ARTP/DG du 11 février 2020 fixant les conditions générales d’exploi-


tation de la bande de fréquences 868-870 Mhz, pour les communications de type ma-
chine et les réseaux et services de l’Internet des objets (IoT). Cette décision est motivée
par :

. la demande pressante des acteurs d’encadrer de façon très souple, les réseaux
de l’Internet des objets (IoT) basés sur des bandes ISM ;
. la nécessité de mettre en place un cadre favorable au développement de l’Internet
des objets et par ricochet, le développement de l’innovation dans l’écosystème du
numérique ;
. les recommandations issues de la consultation publique militant dans le sens
d’en cadrer les réseaux de l’Internet des objets au Sénégal ;

- décision n°2020-004 du 05 mai 2020 précisant les conditions d’accès par l’opérateur
mobile virtuel SIRIUS TELECOMS AFRIQUE, à la plateforme de l’opérateur SAGA AFRICA
HOLDINGS LIMITED. Suite au désaccord sur les tarifs et la non conclusion d’une conven-
tion commerciale de droit privé, devant permettre à SIRIUS TELECOMS AFRIQUE de dé-
marrer ses activités de communications électroniques en tant qu’opérateur mobile virtuel
(MVNO) sous la forme « light », l’Autorité de régulation a été saisie par SIRIUS TELECOMS
AFRIQUE, aux fins de régler ledit désaccord. C’est ainsi que l’Autorité de régulation a pro-
cédé à l’audition séparée de SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED et SIRIUS TELECOMS
AFRIQUE, le 18 novembre 2019. Les conclusions des auditions ont confirmé le désac-
cord sur les tarifs entre les parties, poussant ainsi l’Autorité de régulation à prendre une
décision réglementaire n°2020-004 du 5 mai 2020, précisant les conditions d’accès, par
l’opérateur mobile virtuel (MVNO) SIRIUS TELECOMS AFRIQUE, à la plateforme de l’opé-
rateur SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED.

- décision n°2020-010 du 22 juillet 2020 portant astreinte contre SAGA AFRICA HOL-
DINGS LIMITED pour défaut d’exécution de la décision n°2020-004 du 5 mai 2020 préci-
sant les conditions d’accès par l’opérateur mobile virtuel (MVNO) SIRIUS TELECOMS
AFRIQUE, à la plateforme de l’opérateur SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED ;

- décision n°2020-018 du 16 décembre 2020 abrogeant la décision n°2020-010 du 22 juil-


let 2020 portant astreinte contre SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED pour défaut d’exécu-
tion de la décision n°2020-004 du 05 mai 2020 précisant les conditions d’accès par l’opé-
rateur mobile virtuel (MVNO) SIRIUS TELECOMS AFRIQUE à la plateforme de l’opérateur
SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED ;

- décision n°2020-019 du 16 décembre 2020 modifiant la décision n°2019-020 du 31 dé-


cembre 2019 portant sanction de SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED pour non-respect
des dispositions de la décision n°2019-008 du 29 mai 2019 portant encadrement des pro-
motions relatives à la fourniture des produits et services de télécommunications.

Ces deux dernières décisions sont consécutives à l’introduction, par SAGA AFRICA HOLDINGS
25
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
LIMITED, d’un recours gracieux auprès de l’ARTP et à la signature d’une convention entre SIRIUS
TELECOMS AFRIQUE et SONATEL pour l’exercice d’activités de MVNO.

3.2 Les avis de l’Autorité de régulation

Relativement aux demandes d’autorisation pour fournisseur d’accès à Internet et opérateur d’in-
frastructure, l’Autorité de régulation a instruit les dossiers suivants :

EURONA SENEGAL SARL qui a introduit une demande d’autorisation de fournisseur d’accès à
Internet pour la transmission de données, l’accès à Internet et la voix sur IP. Ladite demande a été
traitée par la commission de sélection mise en place à cet effet par le Directeur général de l’ARTP
et le rapport d’instruction y afférent transmis au Ministre de l’Economie numérique et des Télécom-
munications ;

SACONECT SA a également transmis une demande d’autorisation en qualité de fournisseur


d’accès à Internet œuvrant dans le segment de marché de l’Internet des objets (IoT). L’instruction
de ce dossier menée par la commission de sélection, est encore en cours ;

HELIOS TOWERS SENEGAL SAU a aussi sollicité une autorisation d’exercer en qualité d’opéra-
teur d’infrastructures. Il souhaite fournir l’accès aux infrastructures passives aux exploitants des
communications électroniques. Cette demande est en cours d’étude

3.3 Suivi des plaintes et réclamations

L’ARTP a choisi de mettre le consommateur au centre de ses activités en créant, au sein de la Di-
rection des Affaires juridiques et du Consommateur, une Cellule chargée du Suivi des Consomma-
teurs. Ladite Cellule a pour mission, la prise en charge des questions liées aux consommateurs,
notamment la réception et le traitement des plaintes et réclamations en relation avec les autres
structures compétentes de l’Autorité de régulation. Elle est l’interface entre l’ARTP et les asso-
ciations de consommateurs. Dans l’exercice de la mission précitée, la Cellule a reçu et traité les
plaintes et réclamations suivantes durant l’année 2020 :

Plaintes et réclamations commerciales :


Tableau relatif aux plaintes et réclamations commerciales en 2020
OPERATEURS NOMBRE DE PLAINTES COMMERCIALES
SONATEL SA 115
SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED 31
EXPRESSO SENEGAL 2
TOTAL 148

Plaintes et réclamations techniques :

Tableau relatif aux plaintes et réclamations techniques en 2020


OPERATEURS NOMBRE DE PLAINTES TECHNIQUES
SONATEL SA 107
SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED 11
EXPRESSO SENEGAL 3
TOTAL DS PLAINTES TECHNIQUES RECUES EN 121
2020
26
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Le tableau suivant résume le nombre de plaintes et réclamations techniques et commerciales de
chaque opérateur de communications électroniques, au titre de l’exercice 2020.

OPERATEUR NOMBRE DE PLAINTES NOMBRE DE PLAINTES TOTAL


COMMERCIALES TECHNIQUES
SONATEL SA 115 107 222
SAGA AFRICA HOL- 31 11 42
DINGS LIMITED
EXPRESSO SENEGAL 2 3 5
TOTAL 148 121 269

Chapitre 4 : La concurrence dans le secteur des communications électroniques

L’Autorité de régulation a apporté des innovations majeures en matière de régulation tarifaire avec
notamment l’adoption de cycles pour l’analyse de marchés et la détermination, pour la première
fois, de marchés pertinents de détail. En effet, depuis 2018, à la faveur de l’étude réalisée sur les
modalités technico-économiques de l’interconnexion, l’Autorité de régulation a identifié les marchés
pertinents (onze (11) marchés de gros et quatre (4) marchés de détails) et désigné des opérateurs
puissants sur lesdits marchés. Le marché de détail est aussi encadré au vu de certains disfonction-
nements notés et qui pourraient limiter la concurrence.

C’est ainsi qu’en 2020, les activités suivantes ont été réalisées :

4.1 La régulation du marché de gros

Le marché de gros ou de l’interconnexion régit les interactions entre les différents acteurs du sec-
teur des communications électroniques au Sénégal.

La régulation de ce marché revêtant un caractère crucial, l’Autorité de régulation, pour une meilleure
prise en charge des besoins de tous les acteurs, a mis en place, en 2018, un nouveau cadre pour
mieux éclairer ses choix en matière d’interconnexion, en plus d’élargir l’accès aux catalogues d’in-
terconnexion des opérateurs puissants aux FAI.

La gestion du processus de l’interconnexion en 2020 a été marquée par la désignation des opéra-
teurs puissants sur les marchés pertinents du secteur des communications électroniques et l’appro-
bation des catalogues d’interconnexion des opérateurs. La liste des opérateurs déclarés puissants
sur les différents marchés pertinents du secteur des communications électroniques est donnée en
annexe.

Il faut aussi noter des baisses importantes sur les tarifs de terminaison (appels et SMS) sur les
réseaux de téléphonies fixe et mobile et les liaisons de capacités. On peut retenir des baisses de :

- l’ordre de 20% sur les tarifs de terminaison d’appel sur le réseau de téléphonie fixe aussi
bien sur le local (-20,00%), le simple transit (-19,77%) et le double transit (-19,61%);

- l’ordre de 20% sur les tarifs départ d’appel (y compris depuis une ligne revendue via l’offre
de vente en gros de l’abonnement téléphonique) avec des variations respectives sur le lo-
cal (-20,00%), le simple transit (-19,77%) et le double transit (-19,61%) ;

- 20% et de 19,04%, respectivement sur les tarifs de terminaison d’appel voix et SMS sur le
réseau de téléphonie mobile ;
27
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- 10,51% sur les liaisons de capacités pour les services SDH et les services Ethernet aussi
bien sur les redevances mensuelles que sur les frais d’accès.

Des offres relatives à l’usage de l’USSD ont été introduites dans les catalogues d’interconnexion de
2020.

En effet, l’accès des fournisseurs de services à valeur ajoutée (FSVA) aux catalogues d’inter-
connexion des opérateurs puissants, par l’ajout d’une prestation dédiée, constitue une innovation
majeure concourant à l’amélioration des conditions d’exercice de ces acteurs et permet plus de
souplesse dans les révisions futures des tarifs des offres de l’USSD.

Comme en 2019, l’ARTP a procédé à une révision à la baisse des tarifs plafonds à payer par les FSVA
aux opérateurs pour l’utilisation du canal USSD. Cette baisse a pour objectif de faciliter l’accès à ce
canal essentiel aux FSVA notamment de services financiers mobiles.

Le tableau suivant présente les tarifs appliqués pour les codes USSD en 2020 :

Prestations Tarifs (HT) 2019 Tarifs (HT) 2020 Taux de croissance
2020/2019
Redevance annuelle 300 000 300 000 0%
Coût de la session
< 300 000 : 20 9 -55%
< 500 000 : 15 7 -53%
< 500 000 : 10 5 -50%
Option
VPN (redevance men- 150 000 150 000 0,00%
suelle HT)

NB : une session équivaut au parcours d’un client depuis l’entrée dans le portail USSD

4.2 La régulation du marché de détail en 2020

En vertu de l’article 84 de la loi n°2018-28 du 12 décembre 2018 portant Code des Communications
électroniques « sans préjudice des dispositions des articles 23 à 31 de la loi n°94-63 du 22 août
1994 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique, sont prohibées les pratiques qui
ont pour objet ou pour effet d’empêcher, de restreindre ou de fausser le jeu de la concurrence sur le
marché des communications électroniques, notamment la limitation de l’accès ou le libre exercice
de la concurrence par d’autres entreprises, les obstacles au libre jeu du marché, en particulier par
des pratiques de dumping ou de subventions croisées (…) ».

C’est en application de cette disposition et celles contenues dans l’article 89 de la loi précitée que
l’ARTP a pris une décision exceptionnelle allant dans le sens d’imposer aux opérateurs des condi-
tions particulières sur le marché de détail.

4.2.1 Approbation des offres

Conformément aux recommandations de l’étude sur les modalités technico-économiques de l’inter-


connexion, l’Autorité de régulation analyse chaque année les offres proposées par les opérateurs
pour apprécier :

28
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- la réplicabilité des offres et leur caractère non discriminatoire ;
- le respect des conditions d’une concurrence saine et loyale sur le marché.

C’est ainsi que l’ARTP a examiné les catalogues de services proposés par les opérateurs en 2020,
à travers un modèle économique, et vérifié la rentabilité des offres. Toutes les offres jugées non
conformes, c’est-à-dire ne répondant pas aux exigences du modèle ont été revues conformément
aux règles de saine concurrence.

Le modèle est aussi utilisé pour analyser les nouvelles offres soumises, au courant de l’année, à
l’approbation de l’Autorité de régulation et les paramètres sont régulièrement mis à jour en fonction
des évolutions et de la réalité du marché.

En outre, l’ARTP a demandé à l’opérateur déclaré puissant sur les quatre (4) marchés pertinents de
détail, en l’occurrence SONATEL, de satisfaire aux obligations de non-différenciation tarifaire entre
les appels on-net et off-net. Cette obligation s’applique à toutes les offres, options, bonus et promo-
tions.

4.2.2 Encadrement des promotions

L’ARTP ayant constaté, entre autres, les insuffisances listées ci-après, a décidé d’encadrer les pro-
motions :
- un recours abusif aux promotions ;
- un problème de qualité de service dû à une forte utilisation des réseaux en période
de promotion ;
- une absence de lisibilité tarifaire en période de promotion ;
- un manque d’innovation, les promotions portant essentiellement sur les recharges.

C’est ainsi que la décision n°2019-008 du 29 mai 2019 portant encadrement des promotions re-
latives à la fourniture des produits et services de télécommunications est prise par l’Autorité de
régulation pour pallier ces insuffisances. Compte tenu des évolutions notées dans le secteur des
communications électroniques, cette décision est abrogée et remplacée par la décision n°2020-009
du 17 juillet 2020 portant encadrement des promotions relatives à la fourniture des produits et ser-
vices de communications électroniques.

Les changements suivants sont notamment apportés :

- notification, par courrier officiel à l’ARTP, d’un planning mensuel prévisionnel des actions
commerciales que les opérateurs prévoient de déployer. Les opérateurs peuvent néan-
moins décider de reporter ou d’annuler une action après en avoir informé l’ARTP, par cour-
riel au moins deux (02) jours avant la date de lancement initialement prévue dans le plan-
ning ;

- période de pause ramenée à sept (07) jours après un cycle de promotions d’une durée de
trois (03) mois;

- introduction de la notion de promotion ciblée, avec un nombre de jours par opérateur, fixé
à douze (12) jours au cours du cycle et limité à 10% du parc global de l’opérateur ;

- définition de périodes de célébrations religieuses ou coutumières, calendaires ou non sui-


vant des modalités d’encadrement fixées par l’ARTP en fonction de l’évènement considéré ;

29
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- notification officielle dans un délai de quinze (15) jours, avant le lancement de tout nou-
veau produit ou service sur le marché.

Il faut aussi noter que dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, l’ARTP, en collaboration avec les
opérateurs, avait mis en place un dispositif de suivi du marché de détail plus souple, afin d’accom-
pagner les populations et les pouvoirs publics dans la prise en charge de leurs besoins de commu-
nications et de connectivité. C’est ainsi que :

- des offres spéciales ont été mises sur le marché pour répondre à la forte demande en ser-
vices numériques, durant cette période de crise ;

- des dispositions spécifiques de la décision portant encadrement des promotions relatives


à la fourniture des produits et services de communications électroniques ont été suspen-
dues.

Cela a permis aux opérateurs de mener des actions citoyennes pour accompagner l’Etat du Sénégal
et les concitoyens dans la lutte contre la propagation de la pandémie.

Les offres spéciales ont permis aux clients de rester connectés à leurs proches dans le contexte
de la crise sanitaire mais aussi de continuer leurs activités dans le cadre du télétravail et du semi
confinement.

L’allégement de la décision portant encadrement des promotions a permis aux opérateurs de pro-
poser des promotions spéciales (plus dédiées à la santé et à l’éducation) pour sensibiliser la po-
pulation sur les gestes barrières et encourager le télétravail, avec le concours des deux ministères
concernés.

Chapitre 5 : Analyse du marché des communications électroniques

5.1 Vue globale du marché des communications électroniques

5.1.1 Impact du secteur des communications électroniques dans l’économie nationale

Les communications électroniques sont un catalyseur et contribuent de manière significative à


la croissance économique et à la compétitivité du pays. Cependant, l’absence d’outils adéquats
sous-estime les effets du secteur des communications électroniques dans l’économie nationale. En
2020, sa contribution à la formation du PIB est estimée à 3,7% (source : DPEE).

5.1.2 Evolution du chiffre d’affaires du marché des communications électroniques

La valeur du marché des communications électroniques au Sénégal est estimée à 677,0 milliards
de F CFA en 2020, soit une baisse de 11,26% par rapport à 2019. Cette baisse s’explique par le recul
noté dans les activités de téléphonies fixe et mobile, notamment :

• la fusion des entités SONATEL mobile et SONATEL SA avec comme corollaire la suppres-
sion des prestations d’interconnexion entre les deux entités et la baisse drastique du nom-
bre de liaisons louées ainsi que les revenus y afférents ;

• la résiliation de contrats d’entreprises impactées par la COVID-19 particulièrement les en-


treprises du secteur du tourisme.

• les baisses notées sur les revenus des trafics roaming et voix internationale.
30
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Chiffre d’affaitres du marché (FCFA) Part de marché en valeur en 2020
762 894 56
1513

0,24%
677 004 SONATEL
12,43%
576 027
FREE
5,06%
EXPRESSO
82,27% FAI
2019 2020

5.1.3 Evolution des emplois salariés du marché des communications électroniques

Les opérateurs titulaires de licence de réseau de télécommunications ouverts au public et les FAI, ac-
teurs clés de l’économie numérique emploient 4.444 personnes en 2020, soit une baisse de 17,07%
des effectifs salariés. Les emplois permanents constituent 73% contre 27% d’emplois intérimaires.
Ces derniers sont plus touchés par le recul noté des emplois.

Parallèlement à ces emplois salariés, de nombreux emplois non-salariés sont générés par l’activité
des communications électroniques dont l’évaluation nécessite l’organisation d’une enquête.

Evolution des emplois

5 400

4 444

2019 2020

5.1.4 Evolution des investissements des opérateurs du marché des communications élec-
troniques

L’investissement privé est une condition préalable indispensable pour une croissance économique
rapide et durable. L’investissement est un stimulant de la croissance économique et constitue une
donnée centrale à l’origine de la dynamique économique. Le marché des communications élec-
troniques ne déroge pas à cette règle. En effet, l’investissement y occupe une place importante.
L’innovation est au cœur de l’activité des communications électroniques qui ne peut se faire sans
consentir des dépenses d’investissements importantes.

Les investissements (hors coûts d’acquisition de fréquences) sont évalués à 128,34 milliards de
francs CFA en 2020. Un rebond considérable est noté au cours de l’année 2019 avec le rebranding
de l’opérateur SENTEL GSM devenu SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED.
31
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Il faut aussi noter que 53% des investissements sont consentis dans les réseaux mobiles et 47%
dans les réseaux fixes. En outre, le taux d’investissement du marché dépassant 18% en 2020, en
baisse de 2 points de pourcentage, renseigne de l’effort d’investissement de la part des acteurs du
numérique.

Investissements du marché Répartition des investissements en 2020

166 927 0 16,19%


63 173
128 348 7 SONATEL
85 558 16,10%
FREE
67,71%
EXPRESSO

2019 2020

5.2 Le marché de la téléphonie fixe

5.2.1 Les revenus et les investissements

Le chiffre d’affaires réalisé sur le marché de la téléphonie fixe, en baisse de 15,79% en 2020, s’établit
à 248 milliards de F CFA. Le chiffre d’affaires généré par les liaisons louées représentant 14,37% du
chiffre d’affaires du marché de la téléphonie fixe, est en baisse en 2020. Les investissements sur
le marché de la téléphonie fixe ont également baissé de 16,80% au cours de la période sous revue.

Chiffre d’affaires de la téléphonie fixe (F CFA) Investissements de la téléphonie fixe (F CFA)

295 625 137


479
44 853 637
040 37 315 878
924
248 948 116
758

2019 2020 2019 2020

5.2.3 Evolution du parc de lignes de la téléphonie fixe et du taux de pénétration

Le parc de lignes de téléphonie fixe a connu un rebond considérable de 10,20% au cours de l’an-
née 2020. Le nombre de lignes de téléphonie fixe est passé de 207.592 en fin 2019 à 228.774 en
fin 2020. Cet embelli s’explique d’une part par les offres attrayantes proposées par les opérateurs
notamment SONATEL et d’autre part, par le besoin de connectivité des consommateurs en ces pé-
riodes difficiles de semi-confinement et télétravail.

32
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Evolution du parc et du taux de pénétration de la téléhonie fixe
240000

230000
1,37%
220000
1,28%
210000
228774
200000 207592

190000
2019 2020
Parc de lignes fixes Taux de pénétration

Le taux de pénétration suit la tendance du parc des lignes de téléphonie fixe. Il est de 1,37% en fin
2020 contre 1,28% en 2019.

5.2.4 Evolution des parts de marché des opérateurs en volume et valeur

L’analyse des parts de marché permet de mesurer, de façon sommaire, la performance des opéra-
teurs ainsi que l’intensité de la concurrence. Les parts de marché sont réparties entre les opérateurs
et selon le segment à des proportions différentes.

Part de marché en parc Part de marché en trafic


100% 0,69% 0,50% 100% 0,21% 0,13%

90% 90%
99,31% 99,79%
80% 99,50% 80% 99,87%

70% 70%

60% 60%

50% 50%
2019 2020 2019 2020
Sonatel Saga Africa Holdings Limited Sonatel Saga Africa Holdings Limited

SONATEL détient respectivement 99,50% et 99,87% de part de marché en volume (parc et trafic)
en fin 2020. La part de marché de SAHL en volume (parc et trafic) est de respectivement 0,50% et
0,13%. Pour la part de marché en valeur, SONATEL détient 99,99% de part de marché en fin 2020.

2 Le taux de pénétration de la téléphonie fixe permet de mesurer le niveau d’utilisation des services de téléphonie fixe. Il est obtenu
en divisant le nombre total des lignes de téléphonie fixe par la population du Sénégal
3 La part de marché est obtenue en faisant le rapport entre le trafic sortant ou le parc de l’opérateur et le trafic sortant total ou le parc
total d’abonnés.

33
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
5.2.5 Evolution des offres et tarifs

5.2.6.1 Les offres grand public de la téléphonie fixe

Les opérateurs SONATEL et SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED (SAHL) offrent des services sur ce
segment de marché. Ces offres sont destinées aux ménages et particuliers. Les offres suivantes
sont proposées par :

SONATEL

L’opérateur SONATEL propose des offres ADSL et fibre. Il s’agit pour l’ADSL de l’offre « Keurgui », «
keurgui max », « keurgui Intense » et « keurgui méga » et pour la fibre de l’offre « fibre bi », « fibre
max », et « fibre méga ». Les frais d’accès de ces offres s’élèvent toujours à 25.000 F CFA et la rede-
vance mensuelle varie en fonction de l’offre.

Les évolutions suivantes sont notées sur ces gammes en 2020 :

- l’introduction d’une nouvelle offre keurgui Intense ;


- la hausse de la redevance mensuelle de l’offre « fibre bi » qui passe de 17.900F CFA à
19.900F CFA ;
- l’introduction des offres « fibre max » et « fibre méga » et la suppression de l’offre « home
fibre »

Les offres « keurgui » présentent des avantages tels que :

- l’accès, en option, au nouveau bouquet ORANGE ;


- des appels illimités vers le fixe et vers deux (2) numéros ORANGE mobile ;
- des tarifs préférentiels vers les numéros fixes en France à partir de 25 F CFA ;
- un modem Wi-Fi et une possibilité de recharger par carte ;
- etc.

Les offres fibres, composées de l’offre « fibre bi », « fibre max », et « fibre méga » présentent les
caractéristiques suivantes :

- pour l’offre « fibre bi », le forfait voix a augmenté (10.000 F CFA TTC en 2019 contre
10.500 F CFA TTC en 2020), la redevance mensuelle aussi (17.900 FCFA en 2019 contre
19.900 FCFA en 2020) ;

- pour l’offre « fibre méga », à frais d’accès et redevance constant, le débit est passé de
quinze (15) Mbits à soixante (60) Mbits.

- l’offre « fibre max » donne droit à trente (30) Mbits et un forfait voix de 20.000 F CFA TTC.

Les offres « fibre » donnent aussi d’autres avantages tels que des appels illimités vers le fixe et vers
deux numéros ORANGE.

34
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED (FREE)

SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED propose deux offres fixes « fibre home by Free » et « fibre Home+
by Free » qui permettent d’avoir avec des redevances mensuelles de respectivement 19.000 FCFA
TTC et 29.000 F CFA TTC et des frais d’accès au service qui s’élèvent à 25.000 F CFA :

- un forfait voix de 180 minutes, 2 Go d’Internet et 200 SMS pour l’offre home by free ;
- un forfait de 800 minutes, 20 Go d’Internet et 500 SMS pour l’offre home+ by Free.

Ces offres présentent des avantages supplémentaires tels que :

- un téléphone wikif 4G qui est offert à la souscription avec un forfait FREE ;

- de l’Internet en illimité avec des débits qui varient entre 20 Mbit/s et 60 Mbit/s ;

- WhatsApp chat.

A. Les offres exclusivement voix

SONATEL

SONATEL propose les offres « Keurgui box » et la ligne « Grand public ».


Le « Keurgui box » est une offre semi-prépayée qui est rechargeable par carte ORANGE. Les frais
d’accès s’élèvent à 6.300 F CFA TTC par mois. L’offre donne droit à :

- 6.195 F CFA TTC de crédit positionné tous les mois ;


- des appels illimités vers un numéro fixe 24H/24, 7jours/7.

La ligne « Grand public » est une offre qui permet à l’abonné de consommer les services proposés
moyennant le paiement d’une facture à la fin du mois. Les frais d’accès s’élèvent à 19.500 F CFA TTC
avec une redevance mensuelle de 4.900 F CFA

« Keurgui kheweul » est une offre dont la tarification est à la minute et les appels vers l’international
sont moins chers que ceux de la ligne « Grand public ». La tarification de la ligne « Grand public » se
fait à la seconde.

5.2.6.2 Les offres Entreprises de la téléphonie fixe

Les offres entreprises sont composées des offres exclusivement voix et des offres multiplay :

A. Les offres exclusivement voix

L’opérateur SONATEL est le seul a proposé ce type d’offre sur le marché de la téléphonie fixe. Il s’agit
pour SONATEL des « offres voix fixes multi lignes » et des « offres audio conférence ». Ces offres
présentent les caractéristiques suivantes :

Il s’agit d’une offre d’accès au réseau RNIS (Réseau Numérique à Intégration de Services). Cette
offre est composée des accès de base et des forfaits. Il existe les types d’accès ci-dessous :

- un accès de base T0 permettant d’avoir deux (2) communications simultanées ;


- un forfait accès de base permettant d’avoir trois (3) communications simultanées ;
- un accès primaire T2 permettant d’avoir jusqu’à 30 communications simultanées avec
35
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
possibilité de laisser les trente (30) canaux mixtes ou de les spécialiser pour les appels en-
trants ou sortants.

Cette offre présente les avantages suivants :

- la portabilité de renvoi temporaire, la liste rouge, le double appel, le renvoi du terminal ;


- la sélection directe à l’arrivée, le transfert d’appel national, interception d’appel entre colla-
borateurs ;
- un service restreint vers des destinations, une facturation détaillée, une indication du coût
par appel, une indication du coût en mode permanent pendant l’appel.

Les tarifs sont résumés dans le tableau suivant :

LES OFFRES VOIX FIXE multi lignes


ACCES DE Forfait accès de base Accès primaire
BASE (T0)
FAS (F CFA HT) 56 500 20 000 550 000

CAUTION (F CFA 80 000 44 000 200 000


HT)
Redevance (F CFA 20 000 Forfait 100 000
HT)
Avantages 2 communications 3 communications 30 communications
simultanées simultanées simultanées

Les « offres audio conférence » sont composées des offres permanente et temporaire. Les frais
d’accès et la redevance mensuelle s’élèvent à 20.000 FCFA chacun contre 5.000 F CFA de frais d’ac-
cès et de redevance pour l’offre temporaire.

Les avantages suivants sont offerts :

- un numéro permanent dédié exclusivement au client pour l’offre permanente ;

- un numéro occasionnel attribué pour une séance de conférence temporaire avec dix (10)
participants, pour l’offre temporaire ;

- un service de conférence téléphonique permettant de tenir des réunions par téléphone


jusqu’à une centaine de participants simultanément.

B. Les offres multiplay

Les offres multiplay permettent d’avoir de la voix, des SMS et de l’Internet. Les offres qui proposent
plus de services voix et/ou de SMS sont considérées dans cette partie. Les opérateurs proposent
des offres qui présentent des caractéristiques différentes, ainsi pour :

36
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
SONATEL Free

L’opérateur SONATEL propose les offres VDSL et L’opérateur FREE à travers sa gamme fibre Pro,
une gamme ADSL (Internet Pro Silver, Internet propose les offres « Fibre Pro by Free », « Fibre
Pro Gold, BIV Silver). Ces offres donnent droit Pro+ by Free », « Fibre Pro MAX by Free ». Les
à un forfait voix, de l’illimité vers des numéros frais d’accès au service pour les trois offres
fixes et mobiles, un poste téléphonique entrée de s’élèvent à 25.000 F CFA.
gamme, des services Pro inclus.
- L’offre « fibre Pro by Free » permet avec
Les frais d’accès aux services sont les mêmes une redevance mensuelle de 19.000 F
pour toutes les autres offres et s’élèvent à 20.480 CFA d’avoir un forfait voix de 180 minu-
F CFA. Les redevances mensuelles varient en tes et 200 SMS vers tous les réseaux
fonction de l’offre choisie par le client. nationaux, de l’Internet en illimité avec
un débit inférieur ou égal à 30 Mbit/s,
La gamme ADSL, composée des offres Internet et 2 Go d’Internet mobile ;
Pro Silver, Internet Pro Gold et BIV Silver pré-
sentent comme autres avantages : un nom de - L’offre « fibre Pro+ by Free » permet
domaine générique, des boites mail, pour des re- avec une redevance mensuelle de
devances mensuelles qui varient entre 12.900 F 39.000 F CFA d’avoir un forfait voix de
CFA et 24.900 F CFA. 800 minutes et 500 SMS vers tous les
réseaux nationaux, de l’Internet en illi-
mité avec un débit inférieur ou égal à
80 Mbit/s et 20 Go d’Internet mobile ;

- L’offre « fibre Pro MAX by Free » permet


avec une redevance mensuelle de
69.000 F CFA d’avoir un forfait voix de
180 minutes et 200 SMS vers tous les ré-
seaux nationaux, de l’Internet en illimité
avec un débit inférieur ou égal à 100
Mbit/s et 20 Go d’Internet mobile.

5.3 Le marché de la téléphonie mobile

5.3.1 Les revenus et les investissements

Le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile s’établit à 428 milliards de F CFA en 2020 contre 467 mil-
liards en 2019, soit une baisse de 8,39%. Ce marché est aussi touché par les effets de la pandémie.
En effet, depuis l’avènement de la téléphonie mobile, une récession aussi prononcée du chiffre d’af-
faires de la téléphonie mobile n’a pas été observée et peut s’expliquer par les effets de la pandémie
sur l’activité des communications électroniques, notamment :

- la baisse des revenus liés aux trafic voix qui constituent plus de 80% du chiffre d’affaires
du marché de la téléphonie mobile. Les opérateurs ont offert beaucoup de gratuités
(offres COVID-19), pour accompagner les consommateurs pendant la période du semi-
confinement, qui se traduisent par une augmentation plus forte du trafic des opérateurs
que des revenus ;

- la résiliation de contrats d’entreprises impactées par la COVID-19 ;

- la baisse des revenus du trafic roaming avec la fermeture des frontières (aérienne, ter-
restre et maritime).

37
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Taux de croissance du CA

6,11%

4,50% 3,19% 0,71%

2016 2017 2018 2019 2020


-8,39%

Les investissements (hors coûts d’acquisition des fréquences) réalisés sur le marché de la télépho-
nie mobile ont également baissé en 2020 (84 milliards en 2020 contre 122 milliards en 2019). Cette
baisse a, notamment, deux facteurs explicatifs :

l’année 2019 correspondait à l’acquisition de fréquence 4G suite au rebranding de l’opéra-


teur FREE, avec comme corolaire des investissements importants en termes de déploie-
ments de sites et densification de réseaux.

. les investissements de ORANGE ont baissé de 17,66% entre 2019 et 2020.


Il faut noter les efforts d’investissement consentis par EXPRESSO au cours de l’année 2020 avec un
accroissement de plus de 100% au cours de la période sous revue.

Chiffre d’affaires du marché mobile (F CFA) Investissements de marché mobile

467 269 424


034
122 073 426
133 84 256 050
770
428 791 399
131

2019 2020 2019 2020

5.3.2 Evolution du parc de lignes de la téléphonie mobile et du taux de pénétration

Le parc de lignes de la téléphonie mobile suit une tendance à la hausse au cours de l’année 2020. Il
est de 19.078.948 lignes, soit une augmentation de 6,70% par rapport à 2019. Cet accroissement du
parc de lignes de la téléphonie mobile est soutenu par les lignes post payées et prépayées qui ont
cru, respectivement de 9,54% et 6,66% en 2020. ORANGE, FREE et EXPRESSO ont respectivement
enregistré des hausses de 10,65% ; 3% et 1,03% de leur parc prépayé. Sur le post payé, seul ORANGE
a enregistré un embelli de 21,66%. Par contre, des baisses de 7,86% et 0,37% sont notées pour les
parcs post payés de FREE et EXPRESSO.

38
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
19 500 000 Parc de la téléphonie mobile et taux de pénétration

19 000 000
114,21%
18 000 000 110,31%

18 500 000 19 078 948


17 880 594
17 00 000
2019 2020
17 500 000
Parc global des lignes Taux de pénétration
Le taux de pénétration de la téléphonie mobile suit la tendance du parc. Il est de 114,21% en 2020
contre 110,31% en 2019. Le phénomène des multi SIM (usagers possédant plusieurs abonnements)
fait que le taux de pénétration dépasse les 100%.

5.3.4 Evolution des parts de marché des opérateurs en volume et valeur

L’analyse des parts de marché permet, de façon sommaire, de mesurer la performance des opéra-
teurs ainsi que l’intensité de la concurrence. La part de marché en valeur est obtenue par le rapport
entre le chiffre d’affaires de l’opérateur et le chiffre d’affaires du marché. Les parts de marché sont
réparties entre les opérateurs et selon le segment à des proportions différentes :

Parts de marché en parc Parts de marché en trafic sortant Parts de marché en valeur
20,02% 18,96% 9,67% 7,99%
9,54% 7,43%
26,43% 25,51% 20,20% 24,13% 18,84% 19,65%

70,26% 68,44% 71,48% 72,36%


53,55% 53,55%

2019 2020 2019 2020 2019 2020


ORANGE FREE EXPRESSO ORANGE FREE EXPRESSO ORANGE FREE EXPRESSO

L’opérateur SONATEL commercialisant des services mobiles sous la marque ORANGE reste domi-
nant sur le marché de la téléphonie mobile avec un gain de 1,98 point de part de marché en parc au
cours de l’année 2020. Par contre, les parts de marché de FREE et EXPRESSO ont respectivement
baissé de 0,92 et 1,06 point.

Pour ce qui est des parts de marché en trafic sortant, ORANGE a enregistré une baisse de 1,82 point.
La part de marché de FREE a évolué positivement de 3,93 points, et celle de EXPRESSO est passé
de 9,54% en 2019 à 7,43% en 2020.

L’opérateur ORANGE réalise, en 2020, 72,36% de la valeur du marché de la téléphonie mobile contre
71,48% en 2019. De la même manière la part de marché de FREE s’est appréciée de 0,81 point. Par
contre, la part de EXPRESSO a baissé de 1,68 point au cours de la période sous revue.
4 Le taux de pénétration de la téléphonie mobile permet de mesurer le niveau d’utilisation des services de téléphonie mobile. Il est obtenu en divisant
le nombre total des lignes de téléphonie mobile par la population du Sénégal.

39
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
5.3.5 Evolution du trafic voix sortant et segmentation par destination

Le volume des communications émises des réseaux de téléphonie mobile est estimé à 28,09 mil-
liards de minutes en 2020 contre 23,29 milliards de minutes en 2019, soit une hausse de 20,57 %.
En 2017 et 2018, des croissances de l’ordre 4% sont relevées et une baisse en 2019, la croissance
du trafic sortant en 2020 reste exceptionnelle, période marquée par la pandémie à coronavirus.

Taux de croissance du trafic voix sortant des opérateurs

20,57%

4,24% 4,69% -1,09%


2017 2018 2019 2020

En outre, l’usage moyen est passé de 1353 minutes par abonné à 1520 minutes entre 2019 et 2020.
Cela montre l’appétence en communications des consommateurs en 2020.

Répartition du trafic voix sortant


0,22% 0,26% 0,23% 0,23% 0,23%
1,36% 1,33% 1,05% 1,20% 1,00%

7,33% 8,79% 8,98% 10,36%


18,85%

91,08% 89,63% 89,74% 88,20%


79,92%

2016 2017 2018 2019 2020


Trafic voix sortant on net Trafic voix sortant off net
Trafic voix sortant vers l’international Trafic voix sortant vers fixe

La part du trafic on-net dans le trafic sortant total ne cesse de baisser depuis 2018. Inversement, la
part du trafic off-net augmente considérablement à partir de 2019. Cette augmentation de la part
du trafic off-net dans le trafic total est principalement liée aux décisions suivantes de l’Autorité de
régulation :

l’identification, pour la première fois, de marchés pertinents de détail et la désignation de


l’opérateur SONATEL comme opérateur puissant sur ces marchés ;

l’interdiction de la discrimination tarifaire (on-net et off-net) pour l’opérateur déclaré puis -
sant sur les marchés pertinents de détail.

En 2020 le trafic sortant vers l’international représente 1% du trafic total sortant des réseaux de té-
léphonie mobile, en baisse de 0,20 point par rapport à 2019 contre 0,23% pour le trafic sortant vers
les réseaux de téléphonie fixe.
40
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
5.3.6 Evolution des offres et tarifs

5.3.6.1 Les offres prépayées

Une offre prépayée est une offre qui nécessite la disponibilité d’unité de communications, via le
rechargement, pour émettre des appels, envoyer des SMS et/ou se connecter à Internet. Le rechar-
gement peut se faire par carte, électronique et/ou mobile money.

Les offres prépayées sont principalement composées de l’offre prépayée de référence ou de base
(voir annexe) ainsi que d’autres offres qui donnent des avantages tels que la voix uniquement, la
voix, les SMS et la data (bundle), ou la data uniquement.

A- Les offres de référence ou de base

Ces offres correspondent à l’abonnement initial, qui donne droit à une carte SIM, du crédit offert et
des avantages selon les opérateurs, en nombre de SMS et volume data, etc. Le tarif appliqué est
différent des tarifs des autres offres.

SONATEL (ORANGE)

L’opérateur ORANGE propose deux abonnements : la pochette Jamono et Kirène avec ORANGE. La
pochette Jamono (carte SIM incluse) permet avec 500 F CFA d’avoir :

- 5.000 F CFA de crédit valable (vers les réseaux nationaux, les pays de la zone 1, le Mali, la
Côte d’Ivoire et la Guinée Bissau) dont 3.000 FCFA à l’activation de la carte SIM, 1.000 F
CFA de bonus le premier et le deuxième mois suivant l’activation ;

- 100% de bonus à la première recharge (à partir de 500 F CFA par carte, seddo, Orange
money) valable vers les réseaux nationaux et les pays de la zone 1 de l’international ;

- 250% de bonus à la première recharge par ORANGE money (cumulatif à la première rechar-
ge de 100%) valable vers les réseaux nationaux et les pays de la zone 1 de l’international ;

- trente (30) points Sargal offerts et un (1) giga-octets d’Internet ;

- une inscription au programme « ganalé » qui donne à l’achat d’une carte SIM 4G, un (1) Go
d’Internet à l’activation, 500 Mo le premier et le deuxième mois.

L’offre Kirène avec ORANGE (carte SIM incluse) permet avec 500 F CFA d’avoir :

- 5.000 F CFA de crédit valable vers les réseaux nationaux, dont 3.000 FCFA à l’activation de
la carte SIM, 1.000 F CFA de bonus le premier et le deuxième mois suivant l’activation ;

- 100% de bonus à la première recharge (à partir de 500 F CFA par cartes vertes, seddo,
ORANGE Money) valable vers tous les réseaux en national.

La pochette Jamono et Kirène avec ORANGE, présentent les mêmes caractéristiques à la seule
différence que :

- les possibilités d’appel offertes aux clients Jamono sont plus larges (bonus utilisables
pour les communications nationales et internationales zone 1) que ceux des clients
Kirène (bonus utilisables pour les communications nationales ) ;

- les clients Jamono bénéficient de points Sargal (30 points à l’inscription) contrairement
aux clients Kiréne avec Orange.
41
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Les bonus offerts pour ces deux offres (pochette Jamono et Kiréne avec Orange) sont valables
pendant un (1) mois.

ORANGE propose aussi trois formules sur l’offre Jamono :

- Jamono Allo pour ceux qui préfèrent appeler et qui commencent à s’intéresser à l’Internet
mobile ;

- Jamono New S’cool pour ceux qui ont moins de 30 ans, surfent sur Internet, les réseaux
sociaux, chattent et parlent avec leurs amis quelle que soit leur formule ORANGE ;

- Jamono Max pour les clients qui appellent beaucoup et utilisent autant Internet.

Les tarifs des différentes formules sont identiques à ceux de la pochette Jamono, à la seule diffé-
rence, les clients S’cool bénéficient de tarifs préférentiels de 1 F CFA /s et 5 F CFA/SMS de 20 heures
à 8 heures.

L’offre Kirène contient également une gamme de forfait et pass Internet : Wotel, Mixel, Waax ba mar
et surfel.

Il faut noter une baisse de 50% du prix de l’abonnement ORANGE qui passe de 1.000 FCFA à 500 F
CFA.

SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED (FREE)

L’opérateur FREE propose une offre d’acquisition avec une carte SIM commercialisée à 500 F CFA
et comme avantages :

- Trente (30) minutes de communications valables vers tous les réseaux nationaux ;

- 1.536 Mo d’Internet en 4G et 512 Mo en 3G ;

- 1.024 Mo WhatsApp.

Les bonus sont valables trente (30) jours.


Le tarif proposé par FREE pour les appels en national est de 1,98 F CFA /s, soit le tarif le plus faible
des trois opérateurs.

EXPRESSO SENEGAL (EXPRESSO)

EXPRESSO propose une offre d’acquisition avec une carte SIM commercialisée à 200 F CFA et
comme avantages :

- 500 F CFA de bonus on-net valable trente (30) jours pendant six (6) mois ;
- 500 F CFA de bonus off-net valable trente (30) jours pendant six (6) mois ;
- 100 Mo valables trente (30) jours pendant six (6) mois.

Le tarif de l’opérateur EXPRESSO pour les communications off-net (2,19 F CFA/s) est le plus élevé
du marché.

Synthèse des offres de référence ou de base

- seul l’opérateur EXPRESSO propose une différenciation tarifaire entre les appels on-net et
off-net, soit des tarifs respectifs de 1,9 F CFA/s et 2,19 F CFA ;
42
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- les tarifs de FREE sont les plus faibles des trois opérateurs ;

- pour les SMS, FREE propose des tarifs différenciés selon que le SMS est terminé dans le
même réseau (10 F CFA) ou vers un autre réseau (31 F CFA) ;

- le tarif des SMS off-net de ORANGE est le plus faible des trois opérateurs (20 F CFA
contre 26 F CFA pour EXPRESSO et 31 F CFA pour FREE).

B- Les autres offres

Ce sont des offres qui sont adossées à l’offre de référence et qui donnent droit, après activation d’un
pass, à des services voix, SMS et Internet. Elles sont composées des offres exclusivement voix (on-
net et off-net), bundle, ou destinées à l’international.

Les offres exclusivement voix

Ces offres donnent droit à des bonus ou avantages, exclusivement en voix. Les trois opérateurs
proposent ces types d’offre, ainsi pour :
ORANGE

L’opérateur ORANGE propose les offres « Wotel ». - un tarif de 100 F CFA à une (1) heure de com-
La gamme « Wotel » permet, avec un tarif donné, munications vers un numéro favori FREE ;
de disposer de communications à destination de
tous les réseaux nationaux : - un tarif de 1.000 F CFA à cinq (5) heures de
communications vers un numéro favori FREE
- l’offre « Wotel 100 » permet avec 100 F CFA pendant une semaine ;
de crédit de bénéficier de quinze (15) minu-
tes de communications vers tous les réseaux - un tarif de 3.000 F CFA à quinze (15) heures
nationaux ; de communications vers un numéro favori
FREE pendant un mois.
- l’offre « Wotel 990 » donne droit à 70 minutes
de communications vers tous les réseaux na- FREE propose aussi la gamme « bougna » qui
tionaux pour un tarif de 990 F CFA, pendant permet, après activation, de disposer de minutes
sept (7) jours ; de communications vers tous les réseaux en na-
tional, avec une validité illimitée. Ainsi le :
- l’offre « Wotel 3.300 » donne droit à 230 mi-
nutes de communications vers tous les ré- - « bougna 500 » donne droit avec un tarif de
seaux nationaux pour un tarif de 3.300 F CFA, 500 F CFA, à 2.000 F CFA de bonus voix et
pendant trente (30) jours. SMS, valable vers tous les réseaux natio-
naux ;
L’offre « Waax ba mar » permet avec 1.000 F
CFA de crédit d’avoir 165 minutes de commu- - « bougna 1.000 » donne droit avec un tarif de
nications vers deux (2) numéros. Le tarif est de 1.000 F CFA, à 4.000 F CFA de bonus voix et
douze (12 F CFA) par minute vers ces numéros, SMS, valables vers tous les réseaux nationaux ;
à l’épuisement du forfait. - « bougna 5.000 » donne droit avec un tarif de
5.000 F CFA, à 20.000 F CFA de bonus voix et
FREE SMS, valables vers tous les réseaux nationaux
FREE propose les offres « Sama Waye » et « bou- .
gna » qui donnent droit, après activation, à des EXPRESSO
communications vers un numéro favori FREE ou L’opérateur EXPRESSO propose aussi des offres
vers tous les réseaux nationaux. qui donnent droit à des bonus, valables vers tous
L’offre « Sama Waye » donne droit avec : les réseaux nationaux ou uniquement sur son ré-
seau. Ces offres donnent droit avec un tarif de :
43
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- 500 F CFA à 2.000 F CFA de bonus valable un - 200 F CFA (offre WAW 200) à des communica-
(1) jour, vers tous les réseaux nationaux ; tions en illimité vers EXPRESSO de 6 à 18
heures ;
- 500 F CFA à 3.000 F CFA de bonus valable cinq
(5) jours, vers tous les réseaux nationaux ; - un tarif de 500 F CFA (offre FNF 500) à des
communications en illimité vers deux (2) nu-
- 1.000 F CFA à 12.000 F CFA bonus, dont 4.000 méros EXPRESSO pendant 24 heures le
F CFA de crédit valable vers tous les réseaux weekend.
nationaux et 8.000 F CFA de crédit valable, en
on-net, pendant sept (7) jours ;

Synthèse :

- Les opérateurs FREE et EXPRESSO proposent des offres qui favorisent les communica-
tions on-net : « sama way » de FREE et les offres « WAW 200 » et « FNF 500 » de EXPRESSO,
même s’ils proposent d’autres offres qui favorisent les appels off-net (Bougna) et les
« 500/2000 » et « 1000/12000 » de EXPRESSO ;

- Il y’a pas de différenciation tarifaire sur les offres proposées par ORANGE.

Les offres bundle

Ce sont des offres qui donnent droit à des bonus ou avantages en voix, SMS et volume Internet.
Certaines offres proposées ont évolué au courant de l’année 2020. Les opérateurs ont :

- augmenté les volumes (voix, SMS, Internet) et maintenu constants les tarifs ;

- et/ou diminué les tarifs et augmenté les volumes (voix, SMS, Internet) (voir annexe).

Les offres exclusivement internationales

Les trois opérateurs proposent des offres qui donnent droit à des communications vers l’internatio-
nal, ainsi pour :
ORANGE - 5.500 F CFA de bénéficier de 10 minutes de communica-
30 minutes de communica- tions hors Afrique ;
L’opérateur ORANGE propose tions valables sept (7) jours ;
des offres qui permettent d’ap- - 1.600 F CFA, le client a droit
peler vers l’international en ac- FREE à 25 minutes de communica-
tivant un pass. Ces offres sont tions hors Afrique ;
valables vers toutes les destina- L’opérateur FREE propose les «
tions à l’exception de la Répu- Tawfekh international » qui per- Les appels terminés hors de
blique de Guinée, la Gambie et mettent pour une durée de vali- l’Afrique sont moins chers que
la Mauritanie. Elles permettent dité de vingt-quatre (24) heures ceux qui sont terminés dans la
pour un tarif de : de disposer de bonus, ainsi zone Afrique.
avec un tarif de :
EXPRESSO
- 990 F CFA de bénéficier de
5 minutes de communica- - 850 F CFA, le client a droit à
L’opérateur EXPRESSO propose
tions valables vingt-quatre 5 minutes de communica-
une offre qui permet d’avoir,
(24) heures ; tions vers l’Afrique ;
pour un tarif de 1.000 F CFA,
- 1.500 F CFA, le client a droit 6 minutes de communications
- 1.900 F CFA d’avoir 10 mi-
nutes de communications à 10 minutes de communica- vers toutes les zones au ni-
tions vers l’Afrique ; veau international, valables 24
valables vingt-quatre (24)
- 800 F CFA, le client a droit à heures.
heure ;
44
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
5.3.6.2 Les offres post payées

Une offre post-payée est une offre qui ne nécessite pas la disposition d’unités pour émettre un
appel, envoyer un SMS ou se connecter à Internet. Le post payé se présente sous deux formes «
Classic/ illimité » ou « Forfait ».

La formule « Classic ou illimité » est une option qui permet à l’abonné de consommer sans limites
et de payer une facture relative à sa consommation à la fin du mois.

L’option « Forfait » donne droit à un profil défini de consommation (volume de communications SMS
et/ou Internet) à l’abonné. Les « Forfaits » peuvent être bloqués ou ouverts.

Les « Forfaits » donnent des avantages notamment des appels gratuits vers un numéro du même
réseau d’opérateur, des bonus et SMS utilisables sur le réseau de l’opérateur (voir en annexe : les
offres post payées des opérateurs)

5.3.7 Les offres spéciales commercialisées dans le cadre de la COVID-19

Ce sont des offres temporaires proposées par les opérateurs pour permettre aux clients de conti-
nuer leurs activités dans le cadre du télétravail, du semi-confinement et/ou de rester connecter avec
leurs proches.

Les opérateurs ORANGE et FREE ont proposé des offres différenciées sur encadrement de l’Autorité
de régulation. Il s’agit notamment pour :

ORANGE - « pass international COVID » qui permet d’avoir


15 minutes de communications et 15 SMS à
L’opérateur a proposé les offres suivantes : un tarif de 1.200 FCFA valables vers toutes les
destinations (hors Gambie, Mauritanie et la
- « allo s’cool » qui donne droit, aux clients République de Guinée) pendant trois (3) jours.
« S’cool », à 40 minutes chrono de communi-
cations vers tous les réseaux nationaux, Les offres « allo s’cool » et « allo couvre-feu » ne
pour un tarif de 200 FCFA ; peuvent être activées qu’à partir de 20 heures.

- « allo couvre-feu » qui donne droit, aux clients FREE


« Jamono » , à 90 minutes chrono de commu-
nications vers tous les réseaux nationaux, pour FREE a proposé une offre « mobile money » qui
un tarif de 250 FCFA ; permet à l’ouverture d’un compte Free Money
d’avoir 180 minutes, 50 SMS et 250 Mo. Les tran-
- « mixel » qui donne droit, aux clients « Kirène sactions relatives aux paiements de facture sont
avec Orange» , à 60 minutes de communica- gratuites.
tions et 100 SMS vers tous les réseaux natio-
naux, et 200 Mo d’Internet pour un tarif de 490
FCFA ; valables vingt-quatre (24) heures ;

5.4 Analyse de l’évolution des promotions

Une promotion est une action commerciale entreprise par un opérateur de téléphonie, proposant
au public une offre temporaire ou accordant des avantages limités dans le temps, pour influencer
les ventes d’un service donné. Au courant de l’année 2020, plusieurs promotions sont offertes par
les opérateurs, sous des formes différentes, par divers canaux et selon les conditions fixées par la
décision n°2020-009 portant encadrement des promotions relative à la fourniture des produits et
services de communications électroniques.
45
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
5.4.1 Analyse comparée des offres promotionnelles offertes sur le marché de la télépho-
nie mobile

Les opérateurs titulaires de licence de téléphonie mobile ont offert 303 promotions au courant
de l’année 2020 pour toutes leurs gammes d’offres prépayées contre 474 promotions en 2019.
ORANGE a proposé plus d’offres promotionnelles, soit 163 sur la période, contre 17 promotions
pour EXPRESSO et 123 promotions pour FREE.

Le nombre de promotions a baissé de 36,08% entre 2020 et 2019. Cette baisse est principalement
liée à l’introduction de la décision n°2019-008 portant encadrement des promotions relatives à la
fourniture des produits et services de télécommunications qui est entrée en vigueur le 8 juillet 2019.

Répartition des promotions par opérateur pour l’année 2020

EXPRESSO FREE ORANGE

La part des promotions nationales représente


35,97% de la totalité des promotions offertes en
2020 contre 32,34% pour les promotions spé-
ciales ou périodes exceptionnelles (ramadan,
tabaski, Magal, gamou et nouvel an) et 31,69 %
pour les promotions ciblées (CVM).

Les promotions nationales

Les opérateurs disposent de quatre cycles promotionnels d’une durée de 90 jours par cycle. Concer-
nant les promotions nationales, ORANGE et FREE ont offert le nombre total de promotions auto-
risées par cycle (15 promotions) au cours du deuxième et troisième cycle de l’année 2020 contre
respectivement 12 et 13 promotions pour le premier cycle. EXPRESSO n’a pas offert de promotions
au cours des deux premiers cycles de l’année 2020 mais en a proposé 14 et 3 promotions durant
respectivement le troisième et quatrième cycle 2020.

Les promotions ciblées

Les promotions ciblées permettent aux opérateurs de mettre en place des actions commerciales
spécifiques pour inciter les clients inactifs à bénéficier d’offres promotionnelles. Le nombre de jour
par opérateur, pour les promotions ciblées, ne doit pas dépasser douze (12) jours au cours du cycle
limité à 10% du parc global de l’opérateur. Les opérateurs ORANGE et FREE ont offert 96 promotions
ciblées au cours de l’année 2020.

Les promotions spéciales (périodes exceptionnelles)

Les promotions spéciales sont effectuées pendant les périodes de célébrations religieuses ou cou-
46
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
tumières, calendaires ou non dans le but d’accompagner les clients. Seuls les opérateurs ORANGE
et FREE ont offert ce type de promotions, soit 98 promotions au cours de l’année 2020. En outre, les
opérateurs ont mené des actions de solidarité envers leurs clients pendant la période de COVID-19
en 2020. En effet, ORANGE a proposé vingt-sept (27) promotions et FREE en a offert deux (2).

5.5.2
Analyse des offres promotionnelles par opérateur

L’analyse des avantages offerts sur les promotions permet de voir la nature des différents bonus (en
volume, en valeur, et en pourcentage) proposés par les opérateurs.

1.1.1. EXPRESSO

Au courant de l’année 2020, EXPRESSO n’a proposé que 17 promotions qui ont essentiellement
porté sur les bonus recharges qui représentent 94,1% des promotions. Seuls 5,9% des promotions
concernent l’Internet mobile. L’essentiel des bonus offerts par EXPRESSO sur les recharges sont
valables vers tous les réseaux.

Répartition des promotions de EXPRESSO par type d’offre


120%
100% 5,9%
94,1%
80%

60%
40%

20%

00%
Bonus recharge Internet mobile

1.1.2. FREE

Offres promotionnelles

FREE a offert 123 promotions au cours de l’année 2020. Les promotions sur l’offre « bougna » et
sur les recharges (cartes et free money) sont les plus importantes et représentent respectivement
46,3% et 20,3%. La part des promotions sur l’Internet mobile est de 17,9%.

Répartition des promotions de FREE par type d’offre


120% 13,8%
100% 17%
80% 1,6%
46,3%
60%
40%
20,3%
20%

00%
Bonus recharge Bougna Bundelle Internet mobile Tawfekh

47
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Nature bonus offerts

Les bonus offerts par FREE sur ces promotions sont essentiellement destinés vers tous les réseaux
(64,23%). La part des bonus valables vers toutes les destinations et sur l’Internet mobile représente
17,07%.

1.1.3. ORANGE

Offres promotionnelles

L’essentiel des promotions de ORANGE porte sur les recharges par carte ou via les applications
(Orange money et orange et moi). Les parts des promotions sur les recharges par carte Orange
et Kiréne représentent respectivement 41,72% et 15,34% des promotions. Les bonus offerts sur
l’Internet mobile sont de 17,79%. Les offres promotionnelles portant sur les bundles au cours de
l’année 2020 sont de 11,66%. Les autres offres promotionnelles sont détaillées dans le graphique
ci-dessous.
Répartition des promotions de Orange par type d’offre
120% 3,7%
11,7% 5,5% 0,6%
100%
3,7%
80% 15,3%
17,8%
60%
41,7%
40%

20%

00%
Internet... Promo... Orange... Orange...
Bonus... Kiréne avec... Bundles Sms gratuit..

Nature bonus offerts

Les bonus offerts sur les promotions de l’opérateur ORANGE sont valables vers tous les réseaux.
La part des bonus valables exclusivement en national est de 60,12% contre 10,43% valables en na-
tional et vers l’international zone 1. Les promotions permettant aux clients de disposer de bonus
sur l’Internet mobile représentent 12,88% et les appels et SMS illimités par activation 15,69%. Les
promotions spéciales ont concerné la période exceptionnelle COVID-19 et sont de types bundles ou
offres sur la fibre et les flybox.

Nature des bonus offerts par ORANGE

12,88%
16,56%

10,43%
60,12%

Bonus data Bonus tous les réseaux Bonus tous les réseaux + inter zone 1 Promo spéciale

48
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
5.5 Le marché de l’Internet

Les offres des opérateurs titulaires de licence (SONATEL, SAHL, EXPRESSO) et des FAI (ARC TELE-
COM, WAW SAS) sont suivies sur le marché de l’Internet.

L’analyse de ce marché porte principalement sur le parc des abonnés, le taux de pénétration, ainsi
que les parts de marché des opérateurs.

5.5.1 Evolution du parc Internet et du taux de pénétration

Le parc des lignes Internet regroupe les abonnements à l’Internet fixe (ADSL/RTC) et les abonne-
ments actifs à l’Internet mobile (clé Internet/terminal mobile). Les liaisons louées ne sont pas prises
en compte dans le parc même si, l’Autorité de régulation en dénombre 22.060 lignes en fin 2020 soit
une hausse de 2,93% par rapport à 2019.

Le parc total de lignes Internet (opérateurs titulaires de licences et FAI) s’établit à 14.825.111 lignes
en 2020, en hausse de 23,07% par rapport à 2019. Les parcs de l’ensemble des segments du marché
de l’Internet (Parc ADSL/fibre, Parc Internet mobile, Parc clé et box) ont connu une évolution favo-
rable au cours de la période sous revue (2019-2020). La part des utilisateurs de l’Internet mobile
2G/3G/4G représente 77% du parc total de téléphonie mobile. La part du parc Internet 4G a consi-
dérablement augmenté et représente 32,90% du parc Internet mobile en fin 2020, contre 21,06%
l’année précédente, soit un accroissement de 11,84 points.

Le parc des Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) représente 0,02% du parc total Internet, et est de
2.258 lignes en 2020.

Parc des lignes Internet et taux de pénétration


20 000 000 88,74%

15 000 000

10 000 000
14 825 111
74,31%
5 500 000
12 042 558
0
2019 2020
Parc Taux de pénétration

Le taux de pénétration suit la tendance du parc ; il est de 88,74% en 2020 en hausse de 7,37 points.
Il est obtenu en faisant le rapport entre le parc de lignes Internet et la population du Sénégal. L’aug-
mentation de la population de référence n’a pas eu un impact significatif sur le calcul du taux de
pénétration à la fin de l’année 2020 du fait que le parc a enregistré une croissance supérieure à celle
de la population.

5.5.2 Evolution des parts de marché en volume (parc)

La part de marché est obtenue en faisant le rapport entre le parc d’un opérateur et le parc total. Les
parts de marché sont réparties entre les opérateurs à des proportions différentes. ORANGE reste
dominant sur ce marché et détient 64,15% de part de marché en 2020, en baisse de 3,52 points de
pourcentage. FREE et EXPRESSO détiennent en fin 2020, respectivement 25,75% de part, en baisse
de 0,63 point et 10,08% part de marché, en hausse de 4,16 points. Les FAI détiennent 0,02% de part
49
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
de marché. ORANGE et FREE ont perdu des parts au profit de EXPRESSO

Parts de marché en parc d’aboonés Internet


0,03% 0,02%
100%
80% 26,37% 25,75%
60% 5,93% 10,08%
40% 67,67%
67,67%
20%

00%
2019 2020
Orange Expresso Free FAI

5.5.3
Evolution des offres et tarifs

5.5.3.1 Les offres Internet fixe

Les opérateurs proposent sur le marché de l’Internet des offres fixes filaires (ADSL/fibre) et des
offres Internet mobile (2G/3G/4G). Les offres Internet fixe sont composées des offres « Grand pu-
blic » et « Entreprise ».

L’analyse porte sur les offres exclusivement Internet ou à dominante Internet. Certaines étant déjà
prises en compte dans la partie fixe, notamment des offres qui donnent des services voix et Internet.

A. Les offres Internet fixe « Grand public »

Il s’agit des offres « Wifi » et « box ». Ces types d’offre présentent des caractéristiques différentes
selon les opérateurs, ainsi pour :

SONATEL :

L’opérateur SONATEL propose le wifi extender plus. Cette offre permet à toute la famille d’accéder à
Internet avec un tarif de 39.000 F CFA, payable sur douze (12) mois.

Les clients ayant souscrit aux formules (Keurgui intense, Keurgui méga, Fibre max et méga) peuvent
bénéficier avec 5.000 FCFA d’offre spéciale, de même que ceux qui ont souscrit aux offres « Keurgui
Max » et « fibre bi » avec 19.500 F CFA.

Wifi Extender Plus : Etendre le réseau Wifi à toute la famille


Tarifs 39 000 FCFA payable en 12 mois

Offre spéciale 5 000 FCFA pour les clients Keurgui Intense, Keurgui Méga, Fibre Max et
Fibre Méga
Offre spéciale 19 500 FCFA pour les clients Keurgui Max et Fibre bi

Les frais d’accès au service des offres « box bi » et « LTE TDD B2C » s’élèvent à 25.000 F CFA. Les
offres « box bi » donnent droit avec un tarif qui varie entre 1.000 F CFA et 25.000 F CFA à de l’Internet
dont la durée de validité est de trente (30) jours.

50
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
LES OFFRES Box BI
FAS (FCFA) 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000

Forfait 2 Go 5 Go 10 Go 25 Go 70 Go
Prix (FCFA TTC) 1 000 2 500 5 000 10 000 25 000
Validité (jour) 30 30 30 30 30

Les offres « LTE TDD B2C » présentent trois formules : le « box classique », le « box Max » et le « box
intense ». Le « box classique » est une formule prépayée et permet d’avoir avec un frais d’accès de
25.000 FCFA, 130 Go d’Internet dont 100 Go de wifi.

Le « box Max » permet avec un frais d’accès de 25.000 F CFA et une redevance mensuelle de 14.900
F CFA, d’avoir 200 Go d’Internet, du wifi en illimité et 6.195 F CFA de communications.

Le « box intense » permet avec un frais d’accès de 25.000 F CFA et une redevance mensuelle de
17.900 F CFA, d’avoir 300 Go d’Internet, du wifi en illimité et 10.000 F CFA de communications ;

FREE

L’opérateur FREE propose le « Wifiber Free » qui permet avec un tarif qui varie entre 5.000 F CFA et
25.000 F CFA, d’accéder à de l’Internet dont la durée de validité est de trente (30) jours. Il est aussi
possible d’acquérir un routeur à 24.900 F CFA
LES OFFRES Box BI
FAS (FCFA) 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000

Forfait 2 Go 5 Go 10 Go 25 Go 70 Go
Prix (FCFA TTC) 1 000 2 500 5 000 10 000 25 000
Validité (jour) 30 30 30 30 30

EXPRESSO

L’opérateur EXPRESSO propose une gamme wifi qui permet avec des frais d’accès au service qui
s’élèvent à 15.000 F CFA et une redevance mensuelle (entre 8.118 F CFA et 33.245 F CFA) d’avoir de
l’Internet dont le volume varie en fonction de la redevance. Il est aussi possible d’acquérir un routeur
à 30.000 F CFA pour toutes les offres de la gamme.
LES OFFRES Box BI
FAS (FCFA) 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000

Forfait 2 Go 5 Go 10 Go 25 Go 70 Go
Prix (FCFA TTC) 1 000 2 500 5 000 10 000 25 000
Validité (jour) 30 30 30 30 30

51
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
B. Les offres Internet fixe « Entreprise »

Les offres entreprises sont composées des « flybox », « TDD » et « fibre B2B ».

Les gammes flybox

Les « gammes flybox », permettent de disposer, selon l’offre, et des tarifs compris entre 24.900 F
CFA et 69.900 F CFA à un :

- forfait bloqué qui varie entre 10.000 F CFA et 25.000 F CFA ;


- forfait Internet qui varie entre 20 Go et 300 Go ;
- nom de domaine et des boites mails.

Les offres TDD sont composées du « Box-office Max » et du « Box-office intense » et donnent droit
aussi à de l’Internet et un forfait bloqué.
LES OFFRES FLYBOX
BOX Pro pré- Business BOX ini- Business BOX Business BOX Su-
payé tial Performance prême
PRIX (FCFA HT) 24 900 39 900 69 900

Internet 20 Go 100 Go 150 Go 300 Go

Voix 10 000 FCFA 10 000 FCFA 20 000 FCFA 25 000 FCFA

Offres TDD

BOX Office BOX Office In-


Max tense
PRIX (FCFA HT) 14 900 19 900

Internet 300 Go 500 Go


Voix 5 900 10 000
FCFA FCFA
Les offres « fibre B2B » donnent droit avec un frais d’accès au service qui s’élève à 25.000 FCFA et
une redevance mensuelle qui varie entre 19.900 FCFA et 69.900 FCFA à :

- de l’Internet en illimité
- des forfaits bloqués qui varient entre 6.900 FCFA et 25.000 FCFA ;
- des appels illimités vers des numéros

LES OFFRES FIBRE B2B DE SONATEL


Fibre Pro Fibre Office Fibre Office Intense

FAS (F CFA TTC) 25 000 25 000 25 000


Redevance FCFA 19 900 39 900 69 900

Voix 6 900 15 000 FCFA, numéros 25 000 FCFA numéros il-


illimités limités
Internet Illimité 75 Mo en download, 2 100 Mo en download, 3
Mo en Upload Mo en Upload
52
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED

SAHL propose des offres de liaisons spécialisées sur le segment entreprise. Les redevances men-
suelles varient en fonction du débit souscrit par l’entreprise. Les frais d’installation sont fixés en
fonction du nombre d’année de souscription.

SAHL propose aussi une offre multiplay sur le segment « entreprise » (voir analyse du marché de la
téléphonie fixe).

5.5.3.2 Les offres Internet mobile

A. Les pass Internet mobile en volume

Ils donnent droit, après activation, à des forfaits Internet mobile en mégaoctet (Mo) ou gigaoctet
(Go). Les opérateurs proposent sensiblement la même volumétrie pour les pass Internet mais à des
tarifs différents. Cependant, pour les trois opérateurs, plus le volume Internet acheté est important,
plus le tarif du méga octet est faible.

B. Les autres offres Internet mobile

Il s’agit des offres pass durée commercialisées par ORANGE. La durée des pass varie entre 30 mi-
nutes et un mois.

Le tarif est une fonction décroissante de la durée du pass (plus les volumes sont importants plus
le tarif est bas). Des offres valables la nuit sont aussi proposées par ORANGE ainsi que des « SOS
pass et éducation ».

Pass durée Pass nuit 300 Mo 2 Go


Pass Tarif (FCFA) Validité Pass Tarif (FCFA) Validité

30 mn 250 25 000 30 mn 250 25 000

1 heure 400 1 heure 1 heure 400 1 heure

3 heures 1 000 3 heures 3 heures 1 000 3 heures


1 jour 1 000 24 heures 1 jour 1 000 24 heures
7 jours 5 000 7 jours 7 jours 5 000 7 jours
1 mois 15 000 30 jours 1 mois 15 000 30 jours
1 mois 25 000 30 jours 1 mois 25 000 30 jours

C. Les forfaits pour les marchés Pro/PME et grandes entreprises

Les opérateurs proposent des offres destinées aux PME et grandes entreprises. ORANGE et FREE
commercialisent sur ce segment des forfaits avec ou sans engagement. Les tarifs des forfaits sans
engagement sont plus élevés que ceux avec engagement pour les deux opérateurs (ORANGE et
FREE).

Les volumes Internet offerts varient entre 2 Go et 150 Go, et les tarifs de FREE et EXPRESSO sont
les plus abordables.

Les tableaux suivants présentent les détails des forfaits proposés par les trois opérateurs :

53
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Orange (valable 1 mois) Free Expresso
Forfait Tarif Tarif sans Forfait Tarif Tarif sans OFFRES Tarif Forfaits
avec engage- avec engage- (FCFA
enga- ment enga- ment TTC)
gement (FCFA gement (FCFA GO NET 2 000 2 Go
(FCFA TTC) (FCFA TTC) 2 Go
TTC) TTC) GO NET 3 000 4 Go
3 Go 3 098 3 345 3 Go 3 000 3 300 4 Go
6 Go 4 337 4 584 6 Go 4 000 4 400 GO NET 6 000 8 Go
8 Go
8 Go 6 071 6 443 8 Go 6 000 6 600 GO NET 9 000 10 Go
15 Go 11 027 11 399 10 Go 8 000 8 800 10 Go
25 Go 17 966 18 585 15 Go 10 000 11 000 GO NET 12 000 15 Go
40 Go 24 780 27 258 25 Go 15 000 16 500 15 Go
80 Go 49 560 55 755 50 Go 25 000 27 500 GO NET 16 000 2 Go
100 Go 40 000 44 000 20 Go
150 Go 50 000 55 000

5.5.4 Les offres spéciales commercialisées dans le cadre de la COVID-19



Les opérateurs ORANGE et FREE ont proposé des offres dans le cadre de la COVID-19 pour accom-
pagner les clients et/ou certaines structures publiques impliquées dans la gestion de la pandémie,
ainsi pour :

ORANGE cès aux informations sur la prévention de la


lutte contre la COVID-19 ;
L’opérateur ORANGE a proposé des pass gratuits
pour accompagner les écoles dans le cadre de - la promo pass Internet chrono un ( 1 ) Go : les
l’enseignement à distance, le secteur de la san- clients ont avec un tarif de 250 FCFA, un (1)
té et les clients pour leurs permettre de rester Go d’Internet valable 2 heures, à compter de
connecter avec leurs proches. Il s’agit notam- son activation. Cette offre est disponible de
ment de : 20 h à 6h ;

- la promo pass Internet nuit cinq (5) Go : les


- l’offre télé école : qui donne un pass de 2 Go clients ont avec un tarif de 500 F CFA, cinq (5)
aux étudiants, pendant trente (30) jours re- Go d’Internet valable de vingt-trois 23h à 7 h.
nouvelables. Cette offre donnait un accès ex-
clusif aux sites de télé école et ne peut être L’opérateur ORANGE, ayant constaté une aug-
souscrit qu’à travers l’application « orange et mentation de la consommation Internet durant
moi » ; la pandémie a aussi offert des bonus de 25% sur
les pass « box bi » de la gamme « flybox » (10Go,
- l’offre Ministère de l’Emploi, de la Formation 25Go, 70Go).
Professionnelle et de l’Artisanat : qui donne
un pass d’un (1) Go aux étudiants. Ce pass FREE
permet un accès exclusif au site dudit minis-
L’opérateur FREE a, dans le cadre de ses actions
tère, et ne peut être souscrit qu’à travers l’ap-
de lutte contre la COVID-19, proposé des offres
plication « orange et moi » ;
Internet à bas prix durant le mois de ramadan.
Ainsi au cours de cette période, l’offre Internet
- l’offre Ministère de la Santé et de l’Action So-
nuit au tarif de 500F CFA à deux (2) Go est com-
ciale : qui donne un pass gratuit d’un (1) Go
mercialisée à 250 F CFA avec cinq (5) Go valable
aux visiteurs du site du ministère, pour l’ac-
de 00 h à 08 h du matin.
54
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Chapitre 6 : La gestion des ressources rares et de la qualité des services des
réseaux de communications électroniques
6.1 Gestion des fréquences : faits marquants de l’année 2020

L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) est, pour le compte de l’Etat
du Sénégal, responsable de la gestion et du contrôle du spectre des fréquences radioélectriques
conformément aux traités et accords internationaux ratifiés par le Sénégal. Aussi, les fréquences
sont exploitées dans toutes les activités de communications électroniques fixes ou mobiles. En
2020, les faits marquants ayant une incidence sur les réseaux de radiocommunications sont les
suivants.

6.1.1 Le partage des fréquences radioélectriques dans les zones frontalières

Pour rappel, un document portant cadre de coordination et de partage des fréquences radioélec-
triques, a été signé le 27 août 2009 à Dakar par les pays suivants : le Cap-Vert, la Gambie, la Répu-
blique de Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

En 2013, les dispositions de ce partage pour tous les services et entre tous les pays, excepté la
Gambie et le Sénégal, ont été définies. Le Sénégal et la Gambie, se sont retrouvés à Banjul en 2017,
pour définir le partage des canaux dans les bandes GSM 900 et 1800, complétant ainsi les Accords
de Dakar 2009.

En avril 2018, l’Administration du Mali a organisé la quatrième réunion de coordination des fré-
quences aux frontières, élargie au Burkina-Faso, à la Côte d’Ivoire et au Niger. Cette réunion a pris en
compte les besoins des réseaux 3G, 4G.

La rencontre de Dakar, en février 2020, a permis de :

- mettre à jour et fixer les plans de partage des ressources pour les technologies 3G et
4G dans les différentes zones frontalières des pays signataires, excepté la frontière
sénégalo-mauritanienne en ce qui concerne la 4G. En effet, ces deux pays ont décidé
d’étudier différents scénarii de partage sur la bande 1800 MHz pour mieux gérer la coha-
bitation entre le GSM et la LTE dans cette bande ;

- mettre en place un Groupe ad-hoc dont la mission consiste à orienter les Administrations
signataires de l’Accord, vers une démarche acceptée et partagée par les acteurs pour ré-
soudre les problèmes liés au « roaming non-intentionnel » dans les zones frontalières.

6.1.2 Les réseaux de communications électroniques face à la COVID-19

Le Sénégal a participé à l’atelier virtuel organisé, le 01 juin 2020 par l’UAT (Union Africaine des
Télécommunications), pour un partage d’expérience dans la mise à disposition de spectre pour la
résilience des réseaux de télécommunications dans un contexte de pandémie due au coronavirus.
Les changements dans les usages de l’Internet ont eu comme conséquence la modification de la
cartographie du trafic voix et données, tant au niveau des capacités que des zones géographiques.
L’ouverture de nouvelles bandes de fréquences pourrait prendre des délais de déploiement assez
longs et complexes. Ainsi, le Sénégal a proposé la mise en œuvre du soft refarming qui consiste
à rendre flexible l’utilisation du spectre et permettre aux opérateurs d’utiliser de façon dynamique
(dépendant de la nature du trafic) les ressources en fréquences qui ont été mises à leur disposition.
Cette solution qui est appliquée au Sénégal où les opérateurs sont autorisés à utiliser une partie
de leurs ressources de la bande des 900 MHz pour offrir de la 3G, apporte plus de souplesse à la

55
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
gestion des fréquences.

6.1.3 Phase expérimentale de la 5G

La technologie 5G est la cinquième génération de réseaux de téléphonie mobile. Elle possède un


immense potentiel pour le développement des télécommunications et de l’économie numérique au
Sénégal et dans le monde.

En effet, elle viendra améliorer les performances de toutes les technologies précédentes notam-
ment avec :

- de meilleurs débits mobiles : les débits attendus seraient 10 à 100 fois plus élevés que
ceux de la 4G, permettant d’atteindre au niveau pratique entre 100 Mbits/s et quelques
Gbits/s (avec des pics possibles à 20 Gbits/s). Ces performances permettront de bien
soutenir le trafic dû aux multitudes connexions et applications soutenues ;

- une meilleure latence et une fiabilité accrue : ces performances sont très importantes pour
les nouveaux usages tels que la prise en charge de la réalité virtuelle, des véhicules auto
nomes, la télémédecine, les transactions évoluées du commerce électronique ;

- une grande densité d’objets connectés pris en charge pour des communications massives
de machine à machine pour les systèmes d’automatisation industrielle ;

- un accès fixe sans fil très haut débit atteignant les performances de la fibre optique.

Pour faciliter son introduction au Sénégal, l’ARTP a convié les opérateurs à une première phase
expérimentale de la 5G, sans but commercial et non ouverte au public, pour la période allant de juin
2020 à mai 2021.

L’opérateur SONATEL en a déjà effectué des tests concluants en termes de débits qui ont atteint les
1.6 Gbits/s.

Comme pour les précédentes normes technologiques, les « fréquences » sont primordiales à l’éta-
blissement de la 5G car ce sont leurs propriétés et leur planification qui permettront d’atteindre les
performances prévues. Certaines bandes de fréquences sont pressenties ou ciblées pour abriter
des réseaux de cinquième génération.

Il s’agira en 2021, d’aménager le spectre afin de rendre disponibles les bandes de fréquences qui
seront exploitées par les futurs réseaux 5G des opérateurs.

6.1.4 Le refarming de la bande 1800 MHz

Une note d’orientation a été élaborée dans le but de lever les dispositions de l’alinéa 2 de l’article 29
du cahier des charges, relatives à l’interdiction d’utiliser les fréquences allouées pour l’exploitation
de réseau 4G pour d’autres technologies mobiles et vice versa.

En effet, vu la croissance continue et soutenue du trafic de données, les opérateurs titulaires de li-
cence ont sollicité de l’ARTP, l’application du principe de neutralité permettant de ne pas restreindre
les bandes assignées pour les réseaux d’accès des opérateurs à une technologie spécifique.

Cette note a été élaborée pour informer les parties prenantes sur les enjeux et modalités pour la
mise en œuvre de la neutralité technologique dans la bande 1800 MHz pour l’exploitation de ré-
seaux 4G.

56
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
Les modalités proposées sont les suivantes :

- levée de la restriction sur les cahiers des charges des opérateurs, interdisant l’utilisation
des fréquences 1800 MHz précédemment assignée pour la technologie 2G pour fournir
des services 4G et vice versa ;

- suppression des canaux de garde entre technologies 2G et 4G dont le rôle était de faciliter
la cohabitation technique entre technologies et entre opérateurs dans la bande 1800 MHz ;

- répartition des fréquences 1800 MHz entre les trois (3) opérateurs en des blocs de 5 MHz
de largeur en tenant compte de l’assignation qui est faite à l’opérateur de service universel
CSU SA dans la région de Matam ;

- modification des décisions d’assignation de fréquences aux opérateurs dans ladite bande ;

- évaluation de la contrepartie financière à verser par tout opérateur pour des unités de
MHz à refarmer.

Le refarming de la bande 1800 MHz donnera aux opérateurs un autre levier pour mieux adapter les
réseaux aux besoins des abonnés en termes de voix ou data, ce qui aura une incidence directe sur
la qualité de service.

6.2 La gestion de la qualité de services des réseaux des opérateurs : faits marquants en 2020

La qualité de services est devenue un enjeu majeur vu la place que les services de communications
électroniques occupent dans le quotidien des entreprises et des particuliers, mais également le rôle
que les autorités comptent faire jouer au numérique dans les politiques de développement national.
En effet, les services de communications électroniques (Voix, SMS et Internet) ont été identifiés
comme des leviers de croissance des autres secteurs de l’économie nationale vu leur rôle cata-
lyseur. Cette situation met au défi les régulateurs qui ont la charge de veiller à la délivrance d’une
qualité de services (QoS) améliorée par les opérateurs.

Dans le cadre de ses missions de suivi de la QoS et conformément aux dispositions législatives et
réglementaires en vigueur, l’Autorité de régulation veille sur le respect, par les opérateurs, des obli-
gations en matière de qualité de services telles que stipulées dans leurs cahiers des charges.

En effet, aux termes de l’article 202 de la loi n° 2018-18 du 12 décembre 2018 portant Codes des
Communications électroniques, l’ARTP est chargée « d’établir, pour les opérateurs, des normes et in-
dicateurs de qualité de services et assurer le contrôle de la conformité à ces normes et indicateurs
[…] ».

Également, le chapitre 8 des cahiers des charges des opérateurs de communications électroniques
relatif à la permanence, la qualité et la disponibilité dispose que « le concessionnaire doit respecter
les objectifs de qualité de services définis […] par les décisions de l’ARTP en ce qui concerne les
services de téléphonie mobile (voix et data) ». En d’autres termes, relativement à la qualité des ser-
vices de téléphonie mobile, les opérateurs sont tenus de respecter les objectifs de la QoS fixés par
les décisions de l’ARTP.

En application à ces dispositions, l’ARTP a réalisé, durant l’exercice 2020, les activités suivantes par
rapport au suivi de la QoS :

- élaboration d’une stratégie d’amélioration continue de la couverture et de la qualité de ser-


vices pour la période 2021-2023 ;

57
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
- révision des indicateurs de QoS/couverture et du protocole de mesures ;

- contrôles ponctuels pour mesurer la QoS/couverture et accompagnement des évène-


ments religieux.

6.2.1 Elaboration d’une stratégie d’amélioration continue de la couverture et de la qualité de


services 2021-2023

Dans le but de prendre en compte les préoccupations des consommateurs et celles des acteurs
en matière de qualité de services et de couverture des réseaux de communications électroniques,
l’ARTP a initié, pour la période allant de 2021 à 2023 une nouvelle stratégie de la QoS. Ladite straté-
gie a pour objectif d’apporter une amélioration substantielle à la couverture et à la qualité des ser-
vices de communications électroniques voix, SMS et données offerts par les opérateurs sur toute
l’étendue du territoire national à l’horizon 2023. Elle repose principalement sur quatre (04) axes à
savoir :

- le parachèvement du cadre réglementaire et organisationnel du suivi de la QoS;


- le renforcement du dispositif technique de contrôle des obligations des opérateurs;
- l’amélioration de la transparence du marché en termes de QoS ;
- le suivi des déploiements des réseaux des opérateurs.

Axe n°1 : Parachever le cadre réglementaire de suivi de la QoS et de la couverture

Il s’agira, entre autres, de compléter par des décisions réglementaires le cadre actuel de suivi de
la qualité de services référencé par le Code des Communications électroniques et les cahiers des
charges des opérateurs titulaires de licence ou d’autorisation. Ces décisions serviront à la définition
du protocole de mesures pour les campagnes d’évaluation de la QoS et à la fixation des indicateurs
de qualité pour les services voix, SMS et data, conformément aux standards internationaux.

Axe n°2 : Renforcer le dispositif de contrôle des obligations des opérateurs

Il s’agira d’une part de renforcer l’outillage technique pour la réalisation des missions de suivi de la
qualité de services et de la couverture, et d’autre part, d’introduire de nouvelles sources de données
afin d’approfondir les analyses sur les problèmes de qualité de services. Il sera également question
d’associer les consommateurs dans la gestion de la QoS en mettant à leur disposition des outils
leur permettant de remonter à temps réel leur vécu de la QoS.

Axe n°3 : Améliorer la transparence du marché et le suivi des plaintes des consommateurs

Il s’agira de communiquer au grand public et aux autorités les données pertinentes de la couverture
et de la qualité des services voix, SMS et données des opérateurs sur l’ensemble du territoire afin
d’éclairer d’une part les choix des consommateurs quant au réseau qui répond mieux à leur attente,
et d’autre part répondre aux enjeux d’aménagement numérique du territoire. Il sera également ques-
tion de veiller à la satisfaction des consommateurs et la publication par les opérateurs des cartes
de couverture par technologie et à leur mise à jour régulière. Cette mise à disposition d’informations
étant faite dans l’objectif de stimuler la concurrence et inciter les opérateurs à investir pour amélio-
rer la couverture et la qualité.

Axe n°4 : Assurer le suivi des déploiements des réseaux de communications électroniques

Il s’agira d’accompagner les opérateurs dans le cadre des déploiements des réseaux en levant les
difficultés rencontrées avec d’autres acteurs mais également de veiller à l’extension de la couver-
58
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
ture réseau dans les zones les moins desservies.

Pour l’atteinte des objectifs, un plan d’action annuel est mis en œuvre avec l’engagement constructif
des parties prenantes intervenant dans le suivi de la QoS et en mettant la concertation et la protec-
tion des intérêts des consommateurs en principe directeur.

6.2.2 Révision des indicateurs de QoS/couverture et du protocole de mesures

Durant l’année 2020, l’ARTP a initié la révision de la décision n° 004-2013/ARTP/COL du 24 juin 2013
fixant un dispositif de suivi de la QoS des réseaux mobiles afin, d’une part, conformer les indica-
teurs de QoS avec les nouvelles obligations découlant des changements des cahiers des charges
des opérateurs, et d’autre part, fixer le protocole de mesures de la QoS et la couverture pour les
contrôles effectués par les équipes de l’ARTP sur le terrain.

A ce titre et dans une approche constructive et concertée avec les opérateurs de nouveaux indica-
teurs et seuils ont été fixés pour les services voix, SMS et données pour les réseaux mobiles 2G, 3G
et 4G.

Le nouveau protocole et les indicateurs permettront de mieux évaluer la qualité des services les
plus utilisés par les consommateurs en simulant l’expérience client quelle que soit la technologie
déployée par les opérateurs.

6.2.3 Contrôles ponctuels et accompagnement lors des évènements religieux

L’ARTP accompagne les consommateurs, depuis plusieurs années lors des événements religieux
par la mise en place d’un dispositif de veille, de contrôle et de suivi pour s’assurer qu’une bonne
qualité de services est offerte par les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile.

En dépit de la pandémie de la COVID-19 qui a fortement marqué l’année 2020, une équipe technique
a été dépêchée durant le Magal de Touba du 02 au 06 octobre 2020 et le Gamou de Medina Baye à
Kaolack du 28 au 30 octobre.

L’équipe technique de l’ARTP était chargée de :

vérifier la disponibilité des services de communications électroniques ;

contrôler la qualité des appels notamment la possibilité d’émettre, de recevoir et de mainte-


nir des appels ;

évaluer la qualité vocale des appels dans toute la localité ;

alerter les opérateurs en cas de dysfonctionnements constatés sur leurs réseaux.

59
ARTP - RAPPORT SUR LE MARCHE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES EN 2020
ANNEXE
Les offres prépayées bundles des opérateurs

Free
Tarif Ressources Validité

Tawfekh Classique
Tawfekh 1 Jour: 600F 2h vers Free, 240 SMS, 100 Mo 24 heures
Tawfekh 7 Jours: 2.000F 4h vers Free, 480 SMS, 250 Mo 7 jours

Tawfekh 30 Jours: 5.000F 10h vers Free, 1200 SMS, 1 Go 30 jours

Forfaits Free
Forfait free Appel Max 120 mn vers Free, 80mn tous réseaux + 7 jours
500 100 Mo (3G/4G) + 100 Mo WhatsApp
Forfait free Data 60 mn tous réseaux, 60 SMS + 500 Mo 7 jours

Max 500 F (3G/4G) + 500 Mo WhatsApp

Forfait free 1.450F 200 mn tous réseaux + 2 Go en 3G ou en 30 jours


4G + 200 SMS tous réseaux + 1 Go What-
sApp
Forfait free 4.900F 1.000 mn tous réseaux + 15 Go en 3G ou 30 jours
en 4G + + 1000 SMS tous réseaux + 1 Go
WhatsApp
Forfaits Chrono

Free chrono 100F 20 mn tous réseaux dont 10mn vers Free + 20 minutes
20 Mo valable 24H
Free chrono 250F 100mn tous réseaux + 100 Mo valable 2h. 2 heures

Free chrono 300F 100mn tous réseaux + 100 Mo valable 3h. 3 heures

ILLIMAX

Illimax 10.000 F 500 mn d’appels tous réseaux (1h vers in- 30 jours
ternational zone bonus) + 200 SMS tous
réseaux + 4 Go + Appels et SMS vers Free
illimités
Orange
Tarif (FCFA) Ressources Validité

Gamme de forfaits Kiréne


Wotel 290F 120 mn, 120 SMS Chrono
490F 60 mn,100 SMS, 250Mo 2 jours
500F 60mn, 50 SMS, 500Mo 7 jours
690F 100mn,300 SMS, 500Mo 7 jours

1.300F 150mn, 100 SMS, 1,5Go 30 jours


1.690F 180mn, 200 SMS, 2Go 30 jours
Nouvelle Gamme ILLIMIX
500F 60 mn, 100 SMS, 300 Mo 1j Report
1.300F 200mn, 100 SMS, 1 Go 7 jours
1.300F 90 mn, 200 SMS, 2,5Go 7jours
2.500F 250 mn, 100 SMS, 2,5Go 15 jours
3.500F 300mn, 100 SMS, 4 Go 30 jours
4.500F 300mn,300 SMS,5Go, 5Go nuit 30 jours
7.500F 600mn, 500 SMS, 8 Go+15Go nuit 30 jours
8.900F 700mn, 600 SMS, 10Go+ 15Go nuit 30 jours
14.900 3000mn, 1000 SMS, 20 Go+30Go nuit 30 jours
Forfait 2200F 300mn, 750Mo, 100 SMS 30 jours
Forfait 4000F 600mn, 2000Mo, 200SMS 30 jours
Forfait 5500F 150mn, 12000Mo, 5000 Mo (bonus nuit), 30 jours
300 SMS

Expresso
Tarif (FCFA) Ressources Validité
SUPERMA- 200 mn tous réseaux, Illimité on 30 jours
GIK 4.000 net, 5 Go
HAPPY JOK- 60 mn off net, 60 mn on net, 500 24 heures
KO 500 Mo
SPECIAL 15.000 FCFA bonus, 3 Go 30 jours
3.000
Les offres post payées de Orange
Téranga Premium
Forfaits XS S M L L’ XL XL’ XL’’ XXL FIRST

Prix
(FCFA 4.900 7.900 16.900 24.900 32.900 41.900 58.900 71.900 83.900 164.900
HT) 24
mois
Prix
(FCFA 4.900 9.900 19.900 29.900 39.900 49.900 69.900 84.900 99.900 199.900
HT) 12
mois
Crédit
toutes 5.000 10.000 20.000 30.000 40.000 50.000 70.000 85.000 100.000 200.000
desti-
nations
Bonus Illimité
tous 200% 200% 200% 200% 200% 200% 200% 200%
réseaux
Total
crédit 15.000 30.000 60.000 90.000 120.000 150.000 210.000 255.000
posi-
tionné
Numéro
illimité 1 1 1 1 1 1 1 1
vers
Orange
Happy Hour Appels gratuits vers tous les réseaux 12h-13h du lundi au
vendredi
S M S
tous ré- 500 120 120 120 120 120 120 120 120 2000
seaux
Internet 6 Go 10 Go 15 Go 20 Go 25 Go 28 Go 32 Go 40 Go 50 Go 60 Go
mobile
Téranga Initial de Orange
Forfaits S M L XL FIRST

Prix (FCFA HT) (24


mois) 4.900 9.900 24.900 49.900 99.900
Crédit toutes des-
tinations 5.000 10.000 25.000 50.000 100.000
Bonus vers
Orange 100% 150% 200% 200% Illimité
Total crédit posi- 10.000 25.000 75.000 150.000
tionné
N° gratuit vers 1 1 1
Orange
Téranga Liberty
Redevances men- 7.900
suelles (FCFA)
Frais de mise en 7.900
service (FCFA)

Les offres post payées de Free


IZI PRO FREEMIUM

Prix (FCFA
TTC) 6.000 14.000 30.000 5.000 10.000 20.000 30.000
Voix tous ré- 800 mn 3000 mn Illimité 250 mn 600 mn 1500 Illimité
seaux mn
Bonus tous 200% 200%
réseaux
SMS tous 500 25.000 500 1000 1500
réseaux
Internet mo- 20 Go 20 Go 5 Go 7 Go 10 Go
bile
Autres WhatsApp
les offres post payées de Expresso
Forfaits EXP EXP EXP EXP EXP EXP EXP EXP EXP EXP
PRO PRO PRO PRO PRO PRO PRO PRO PRO PRO
Clas- 2h 5h 10h 15h 20h 30h 40h 50h 60h
sique
Prix 4.842 7.500 18.000 199.000 45.000 60.000 90.000 115.200 135.000 162.000
FCFA HT HT +
Voix Rede- 2h 5h 10h 15h 20h 30h +il- 40h +illi- 50h +illi- 60h +il-
toute vance +illimi- limité mité mité limité
destina- men- té
tion suelle
SMS gra-
vers tuits et
Expresso illimi-
tés
Données 2 Go 4 Go 4 Go 10 Go 10 Go 10 Go 15 Go 20 Go 20 Go
mobiles
NEW GAMME JOKKO PRO
Jokko Pro Jokko Pro Jokko Pro Jokko Pro Jokko Pro Jokko Pro
10000 15000 20000 25000 35000 45000

Prix FCFA 10.000 15.000 20.000 25.000 35.000 45.000


HT
Ressource 20.000 35.000 45.000 100.000 125.000 150.000
on net
Ressource 20.000 35.000 45.000 100.000 125.000 150.000
all net
Données 4 Go 4 Go 4 Go 10 Go 10 Go 10 Go
mobiles

CHRONO PRO TEAM CONNECT


Chrono Chrono Chrono Chrono Team Team Team Team
Pro Pro Pro Pro connect connect connect connect
50 000 60 000 100 000 150 000 1 6000 7500 10000
Prix FCFA 5.000 60.000 100.000 150.000 Prix FCFA 5.000 6.000 7.500 10.000
HT HT
Ressource 100.000 120.000 200.000 300.000 Res- 5.000 6.000 7.500 10.000
voix all net source
Données 20 Go 20 Go 20 Go 20 Go voix on
mobiles net
GO Res- 5.000 6.000 7.500 10.000
source
Go Start Go Go Bu- voix all
Smart siness net
Prix F CFA 4.900 5 900 9 900 SMS vers 5.000 6.000 7.500 10.000
TTC Expresso
Données 2 Go 2 Go 2 Go NA
mobiles
Référence
https://www.imf.org/fr/Publications/WEO/Issues/2021/01/26/2021-world-economic-outlook-up-
date Mise à jour des perspectives de l’économie mondiale, janvier 2021

https://www.itu.int/en/myitu/Publications

http://www.dpee.sn/Situation-economique-et-financiere,1913.html?lang=fr

Vous aimerez peut-être aussi