Vous êtes sur la page 1sur 17

Introduction Générale

Chapitre I : Etude préalable

1. Présentation de sujet :
1.2. Problématique :
Pour détecter le problème existant, nous avons interrogé les agents du service
de formation et ils nous ont cité quelques anomalies, mais pour localiser leurs
sources, nous sommes mis en pratique avec eux et après une observation continuelle,
nous avons pu recenser les insuffisances suivantes :
 Gestion décentralisée des Demandes d’achat
 Absence d’une chronologie unique des demandes matérielles et bon
command (Plusieurs carnets)
 Manque d’un état de suivi des demandes matérielles et bon command
réalisé et en attente
 Levé de réserve de commissaire aux comptes de l’entreprise.

1.2. Les objectifs :


 Gestion des Utilisateurs et privilèges
 Gestion des structures et Organisation
 Gestion des Demandes d’achats
 Gestion des Bons de commande
 Gestion des Articles
 Gestion des fournisseurs
 Reporting

2. Présentation de l’organisme d’accueil


2..1 Historique de l’entreprise
2.2 Missions de l’organisme d’accueil
2.3 Organigramme de l’organisme d’accueil
2.4 Organigramme de la structure d’accueil
2.5 missions de la structure d’accueil
2.6. Moyens informatiques et humains
1.6.1 Moyens matériels et logiciels
1.6.2 Moyens humains

Chapitre II: Etude du système existant


1. Le diagramme des flux d’information
1.1 Définition
1.2 Présentation de graphe des flux
1.3 Le graphe des flux d’information
1.4 Tableau descriptif des flux
2. Critiques et suggestions
3. Etude de poste
4. Etude de document

Chapitre II : Conception
1. Le Schéma projeté de la solution informatique (les acteurs+ les traitements de chaque
acteur)
2. Introduction à l’approche Merise.
3. Le Modèle conceptuel de données (MCD)
3.1.1 Définition
3.1.2 Dictionnaire des données épuré
3.1.3 Les règle de gestion
3.1.4 Schéma du Modèle conceptuel des données (MCD)
4. Modèle logique de données (MLD)
4.1 Les règles de passage du MCD vers le MLD
4.2 Le Modèle Logique de données (MLD)

Chapitre III : Réalisation


1. Les langages de programmation et les logiciels utilisés
1.1. Les langages de programmation
1.2 Les logiciels
2. Implémentation de la base de données
2.1 Création de la base de données
2.2 Création des tables, vues, procédures stockées, ………….

3. présentation des interfaces de l’application (capture d’écran)


3.1. Interface Authentification
3.2 Interface principale
3.3 les autres interfaces
4. Sécurité
4.1. Sécurité de base des données (Sauvegarde et restauration de la base de données)
4.2 Sécurité de l’application
Conclusion générale
Bibliographie
Introduction Générale
L'informatique est la science qui permet de traiter automatiquement et
rationnellement les informations à l'aide d'un ordinateur.
Un ordinateur est un appareil électronique qui traite les informations dans une unité
centrale selon un programme enregistré en mémoire.
Un programme est une suite ordonnée d'instructions traduites dans un langage de
programmation et capable de résoudre un problème donné. Ceux-ci spécialisés en
informatique et ils travaillent surtout dans le développement de l'informatique et dans la
conception des logiciels, exemple : l'architecture, l'analyste, le programmeur, l'analyste
programmeur, le testeur, la maintenance, l'ingénieur informaticien.
Nous avons réalisé un système pour SPE Sonelgaz pour le service « affaire générale » qui
traite du thème ci-dessous :
Conception et réalisation d’un système de gestion des demandes d’achats (Matériel et
Prestations) pour le siège Pôle Centre/SPE

 Gestion décentralisée des Demandes d’achat


 Absence d’une chronologie unique des demandes matérielles et bon command
(Plusieurs carnets)
 Manque d’un état de suivi des demandes matérielles et bon command réalisé et en
attente
 Leve de réserve de commissaire aux comptes de l’entreprise

Présentation de sujet :
1.Problématique :
Pour détecter le problème existant, nous avons interrogé les agents du service
de formation et ils nous ont cité quelques anomalies, mais pour localiser leurs
sources, nous sommes mis en pratique avec eux et après une observation continuelle,
nous avons pu recenser les insuffisances suivantes :
 Gestion décentralisée des Demandes d’achat
 Absence d’une chronologie unique des demandes matérielles et bon
command (Plusieurs carnets)
 Manque d’un état de suivi des demandes matérielles et bon command
réalisé et en attente
 Levé de réserve de commissaire aux comptes de l’entreprise.

1.2. Les objectifs :


 Gestion des Utilisateurs et privilèges
 Gestion des structures et Organisation
 Gestion des Demandes d’achats
 Gestion des Bons de commande
 Gestion des Articles
 Gestion des fournisseurs
 Reporting

2. Présentation de l’organisme d’accueil


2.1 Historique de l’entreprise

1910 : La mise en service de la première centrale hydraulique d'une puissance de


4.2MW au fil de l'eau dans les gorges du Rhumele à Constantine
1913 : Intégration de la filière thermique
vapeur - TV dans le parc de production par la
mise en service de la première centrale
thermique à vapeur fonctionnant au charbon
d'une puissance   installée de 22MW à Mers
El Kebir, Oran.

1914 - 1920
Développement important de la filière TV fonctionnant au charbon avec la mise en
services de 3 ouvrages
 Centrale El Hamma d'une puissance installée de 64MW 
 Centrale d'Alger port d'une puissance installée de 34MW
 Centrale d'Annaba d'une puissance installée de 58MW 

        

1950-1963
Développement important de la filière
Hydraulique TH avec la mise en service de 9
ouvrages totalisant une puissance globale de
208MW

1960 : Intégration de la filière Turbine à Gaz par la mise en service de la première


turbine à gaz TG en Algérie (Haoud El Hamra) d'une puissance installée de 22MW
1962 : La production de l'Electricité était assurée par la compagnie de l'Electricité Gaz
d'Algérie, la puissance installée était de 548MW
1969 : Création de la Sonelgaz par l'ordonnance N°6959 juillet 1969, l'activité de la
production de l'Electricité été intégrée dans cette dernière
1970-1979 : Développement important du parc de production avec une production à
base de turbines à vapeur.
1980-1995 : Introduction des paliers 100MW pour les TG et paliers 169-196MW pour
les TV
1995 : Introduction des paliers TG supérieur à 100MW jusqu'à 215MW
2002 : Promulgation de la loi sur l'électricité N°02-01 relative à l'électricité et à la
distribution du gaz par canalisation
Janvier 2004 : La Direction de la Production de l'Electricité (DPE), filiale au sein du
Groupe Sonelgaz devient la Société de Production de l'Electricité SPE.Spa, au capitale
de 35 milliards de dinars, dont le siège sociale était sis, immeuble Sonelgaz n°B, rue
Krim Belkacem, Alger.
2008-2009 : Un rajeunissement du parc de production avec la mise en service
successives, de sept (07) nouvelles centrales Turbine à Gaz d'une capacité totale de 1
924 MW aux conditions site.
2009 : Changement de dénomination : la Société de Production de l'Electricité
SPE.spa devient la Société Algérienne de Production de l’Electricité dénommée par
abréviation SPE.Spa au capitale de 35 milliards de dinars, dont le siège sociale est sis,
immeuble des 700 bureaux, route nationale n°38 Gué de Constantine, Kouba, Alger.
2010-2013 : L’introduction des Turbine à Gaz mobiles dans le parc de production avec
la mise en service, de quarante et un (41) groupes d'une capacité totale de 770 MW.
En avril 2013, création de la filiale de production de l'électricité dénommée SKTM par
scission d’actifs de SPE.
2014-2015 : La mise en service successives, de quarante-six (46) nouvelles Turbine à
Gaz d'une puissance totale de 2 054 MW aux conditions site (08 TG fixes d’une
puissance totale de 1 299 MW et 38 TG mobiles d’une puissance totale de 755 MW).
2016-2017 : La mise en service de neuf (09) nouvelles Turbine à Gaz fixe d'une
puissance totale de 1 938 MW aux conditions site.
2018-2021 : Introduction du cycle combiné dans le parc de production de SPE, une
technologie aux normes d'efficacité énergétique et du respect de l'environnement.

2.2 Missions de l’organisme d’accueil


MISSION :

Le pôle de production a pour mission d'assurer la gestion, la maintenance et


l'exploitation des centrales électriques qui lui sont rattachées, appartenant à la Société, de
façon à satisfaire les programmes de marche établis par l'opérateur système pour le réseau
interconnectés et la demande de la clientèle pour les réseaux isolés du sud.
ATTRIBUTIONS :

 Veiller à l'application par les unités des doctrines et politiques générales


fixées par SPE (exploitation, maintenance, investissement, RH, HSE, SIE) ;
 Gérer les problèmes d'arbitrage entre les besoins de production du pole et
les contraintes des unités ;
 Gérer avec les unités les relations avec les partenaires extérieurs du pole
(sous-traitance, transitaires, banques ...) ;
 Garantir la disponibilité du matériel, la conformité et la qualité de service ;
 Assurer l'exploitation et l'entretien des ouvrages dans les meilleures
conditions de coûts ;
 Assurer la gestion et le développement de la ressource humaine mise à sa
disposition ;
 Soutenir les unités dans la gestion de la sécurité des hommes et des
ouvrages ;
 Gérer les moyens matériels mis à sa disposition ;
 Assurer le contrôle de gestion du pole centre sur : l'analyse des activités,
leur évolution, leur qualité et leur cout ;
 Préparer et réaliser l’objectif budgétaire ;
 contribuer à l'élaboration de politiques générales de la Société, en
particulier dans les domaines :
 d'investissement technique
 de mode de réalisation des travaux
 de la planification
 Veiller à l'application stricte des règles de gestion des investissements, des
Commandes et des marches et contrats ;
 Piloter la dynamique de progrès et d'amélioration de la compétitivité des
unités.
 Superviser l'élaboration des budgets, bilan et reporting de son activité.
Le pôle TV/TG est doté de structures techniques et fonctionnelles suivantes :
Structures techniques
 Département exploitation ;
 Département maintenance ;
 Unités de production TV, TG, CC, hydrauliques et UML.
Structures fonctionnelles :
 Département ressources humaines ;
 Département finances, comptabilité et contrôle de gestion ;
 Département contrôle, mesure et essais ;
 Département développement et patrimoine ;
  Division systèmes d’information ;
 Division HSE ;
 Service affaires générales ;
 Assistant direction ;
 Assistant SIE.

2.3 Organigramme de l’organisme d’accueil

DIRECTION DU POLE DE PRODUCTION TV-TG

SECRETAIRE DE DIRECTION ASSISTANT DIRECTION POLE

DEPARTEMENT EXPLOITATION DEPARTEMENT MAINTENANCE

DEPARTEMENT CONTRÔLE DEPARTEMENT DEVELOPPEMENT


MESURES ET ESSAIS ET PATRIMOINE

DEPARTEMENT FINANCES ET
DEPARTEMENT RESSOURCES
COMPTABILITE ET CONTROLE DE
HUMAINES
GESTION

DIVISION SYSTEMES
ASSISTANT SIE
D’INFORMATION

ASSISTANT HSE SERVICE AFFAIRES GENERALES

UINTE 1 UNITE 2 UNITE 3 UML


2.4 Organigramme de la structure d’accueil

SERVICE AFFAIRES
GENERALES

AGENT GESTION AGENT GESTION


ARCHIVES DOCUMENTATION
Nombre de Postes : 01 Nombre de Postes : 01

RECPTIONNISTE AGENTS GESTION


MOYENS
Nombre de Postes : 01
Nombre de Postes : 03

AGENT ENTRETIEN EMPLOYE MOYENS


Nombre de Postes : 01 Nombre de Postes : 01

AGENT GESTION STANDRDISTE


PARC AUTO
Nombre de Postes : 01
Nombre de Postes : 02

CONDUCTEUR VL
Nombre de Postes: 07

2.5 missions de la structure d’accueil


MISSION
 Chargée des affaires générales, de l’archivage et de la documentation, du parc
véhicules et du courrier et prestations diverses ainsi que la gestion de la caisse
secondaire et le fichier auxiliaire.
ATTRIBUTION
Chef de service :

 Assurer la supervision des différentes activités de la structure ainsi que la


gestion du personnel relevant de sa structure
Moyen :

Agent gestion moyens :

 Assurer les prestations diverses : Hébergement, Restauration, Transport,


Entretien et Nettoyage, Billetteries, fichier auxiliaire… ;
 Gérer la caisse secondaire ;
 Etablir les attestations de service fait ;
 Gérer la téléphonie (fixe et mobile)
Employé moyen :

 Gérer l’économat ;
 Distribuer le courrier.
Agent d’entretien :

 Assurer les petits travaux d’entretien.


Courrier

Agents gestion moyens :

 Réceptionner et transmettre le courrier.


Parc auto

Agents gestion parc auto :

 Assurer la gestion du parc.

2.6. Moyens informatiques et humains


2.6.1 Moyens matériels et logiciels
L’ensemble des ressources informatiques mise en service dans SPE est présenté
comme suit :
 Moyen Logiciels
L’agence dispose d’un ensemble de logiciels développés par des
entreprises selon le besoins des utilisateurs :

 Coswin système gestion basse de donnée


 Baosem gestion des appelle d’offre
 Windows 7 système d’exploitation
 Office 2013
 Antivirus Kaspersky
 Serveurs d'impression : Le serveur d’impression permet
d’administrer et de répartir les fonctions d’impression. Au lieu de
connecter une imprimante à chaque poste de travail
 Serveurs d'applications : Le serveur d’applications offre un contexte
d’exécution aux ordinateurs clients pour leur éviter d’exécuter des
applications localement.
 Serveurs web : Les serveurs web comptent parmi les catégories de
serveurs les plus répandues sur le marché à l’heure actuelle. Un
serveur web est un genre de serveur d’applications qui héberge des
logiciels et des données que les utilisateurs vont solliciter sur internet
ou sur un intranet .
 Matériels
Matériel Désignation Nombre
Ordinateur portable HP pavillon i7 05
Ordinateur bureau HP prodesk i7 09
HP All in one 03
Dell vostro 13
Laptop Dell i5 03
Compac p4 04
Serveurs Dell Intel Xeon CPU E5-2620
V4 500 Go sous Windows 03
server 2012 R2 standard
Fujitsu Intel Xeon CPUE
31220 500 Go sous 02
Windows server 2008 R2
standard
Imprimante Canon LBP 600 42
Photocopieuse Canon ir advance 13
Onduleur Eaton 650 39

2.6.2 Moyens humains

Nom de poste Nombre de Postes 

AGENT GESTION ARCHIVES 01


AGENT GESTION DOCUMENTATION 01
RECPTIONNISTE 01
AGENTS GESTION MOYENS 03
AGENT ENTRETIEN 01
EMPLOYE MOYENS 01
AGENT GESTION PARC AUTO 02
STANDRDISTE 01
CONDUCTEUR VL 07
Chapitre II : Etude du système existant
1- Le diagramme des flux d’information
1.1 Définition

Le système d'information ou SI, peut être défini comme étant l'ensemble des moyens
humains, matériels et immatériels mis en œuvre afin de gérer l'information au sein d'une
unité, une entreprise par exemple.

Il ne faut toutefois pas confondre un système d'information avec un système


informatique. En effet, les systèmes d'information ne sont pas toujours totalement
informatisés et existaient déjà avant l'arrivée des nouvelles technologies de l'information et
des communications dont l'informatique fait partie intégrante.

Le SI possède quatre fonctions essentielles :

 La saisie ou collecte de l'information ;
 La mémorisation de l'information à l'aide de fichier ou de base de données ;
 Le traitement de l'information afin de mieux l'exploiter (consultation, organisation,
mise à jour, calculs pour obtenir de nouvelles données…) ;
 La diffusion de l'information.

Autrefois, l'information était stockée sur papier à l'aide de formulaires, de dossiers… et il


existait des procédures manuelles pour la traiter. Aujourd'hui, les systèmes informatisés,
comme les systèmes de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR), sont mis au
service du système d'information.

Présentation de la méthode SI utilisé « Merise » :


MERISE est une méthode française née dans les années 70, développée initialement
par Hubert Tardieu. Elle fut ensuite mise en avant dans les années 80, à la demande du
ministère de l'Industrie qui souhaitait une méthode de conception des SI.

MERISE est donc une méthode d'analyse et de conception des SI basée sur le principe de la
séparation des données et des traitements. Elle possède un certain nombre
de modèles (ou schémas) qui sont répartis sur trois niveaux :

 Le niveau conceptuel ;
 Le niveau logique ou organisationnel ;
 Le niveau physique.

Dans ce cours, nous ne nous intéresserons qu'à certains schémas permettant la conception
d'une base de données relationnelle puis sa réalisation sur un SGBDR.
1.2. Présentation du graphe du flux :

 Le DFI (diagramme de flux d’information) est une représentation graphique d’un


système d’information (SI), qui identifie la manière dont les informations sont
échangées (les flux), transformées (les traitements), et conservées (les dépôts
d’information) en identifiant les entités externes qui sont les émetteurs (sources) et\
ou les destinataires(destinations) de ces informations .
Les utilités du DFI :
Définir la frontière et le périmètre d'un système d'information
 Identifier les interrelations et les limites entre un système d'information et ses
sous-systèmes d'information
 Représenter graphiquement le cheminement de l'information à partir de sa source
jusqu'à sa destination, donc en identifiant les émetteurs et les destinataires des
informations au sein d'un système d'information
 Représenter les transformations de l'information (les traitements)
 Représenter les dépôts d'information
 Une fois le système d'information représentée à l'aide du DFI, ce modèle permet
de :
o Communiquer les connaissances et le fonctionnement du système
d'information actuel ou futur aux utilisateurs
o Analyser toute proposition d'un nouveau système d'information
 Domaine : organisation ou sous ensemble de l'activité de l'organisation à étudier.
Exemple : service de vente, service ressources humaines, service
d'approvisionnement, division 1, division 2, … 
 Acteur : (ou intervenant) agent capable d'échanger l'information avec les autres
acteurs. Il peut être interne ou externe à l'activité étudiée.

1.3 Graphe de flux d’information :


1
Service
Dérecrute
employé
générale

1’

4
Fournisseur

Service affaire
3
générale

Service
finance

1.1 Tableau descriptif des flux

Numéro
Description du flux
du flux
1 Demande d’achat
1’ Signé/ Annulé la demande par le Directeur.

2 La demande validé par le Directeur.

3 Demande devis.

4 Facture proforma.

5 Facture Validé.

2.Critiques et suggestions

CRITIQUE

Apres observation et analyse sur le champ d'investigation de notre stage nous avons révélé
les faits ci-haut :

- La bonne collaboration entre les agents ainsi que sa hiérarchie ;

- La dotation de l'outil informatique de nouvelle technologie qui est insuffisant. Et le système


d'exploitation utilisé à la comptabilité « Excel » est incomplet et la non adaptation cet outil
par certains agents ;

- L'insuffisance du personnel ;

- Le manque des fournitures de bureau telles que papiers, les agrafes que nous étions
chaque fois, nous stagiaires, allés demander dans différents bureaux qui ne sont de la
Division CGA ;

- Le lieu du travail n'est pas bien entretenu, or, un comptable doit travailler dans un milieu
sain pour lui permettre de bien tenir la comptabilité.

SUGGESTION

Eu égard des faits que nous avons révélé au sein de la Division de la CGA/GCM où nous
avons effectué notre stage, nous suggérons ce qui suit :

- Qu'il y est une bonne adaptation de l'outil informatique de nouvelle technologie aux agents
de maîtrise pour qu'il y est une souplesse dans l'exécution des taches comptables ;

- A l'instar du système d'exploitation MS Excel, que l'ADFI songe au système d'exploitation


MS Access qui permettra un échange d'informatique avec une liaison efficace de la tenue
d'une bonne comptabilité ;
- Le nettoyage de bureau et l'approvisionnement en fourniture de bureau soient fréquents
respectivement au moins deux fois la semaine et une fois la semaine ;

- Que la GECAMINES fasse un nouveau recrutement du personnel suite au volume du travail.

3.3Etude de poste

3.4Etude des documents

Définition :
Les documents sont des renseignements écrits constituant les supports de base de
l’information dans tout organisme, ils véhiculent l’information, en gardant la
trace pour une utilisation ultérieure. Lors des interviews, nous avons collecté tous les
documents ainsi que leurs informations manipulées par les utilisateurs. L’analyse des
documents nous permettra aussi de savoir par exemple :

Chapitre II : Conception
1- Le Schéma projeté de la solution informatique (les acteurs+ les traitements de chaque
acteur)

2-Introduction à l’approche Merise.


MERISE est une méthode d'analyse et de conception des systèmes d'information
basée sur le principe de la séparation des données et des traitements. Elle possède
plusieurs modèles qui sont répartis sur 3 niveaux (Le niveau conceptuel, le niveau
logique ou organisationnel, le niveau physique)

3- Le Modèle conceptuel de données (MCD)


3.1.1 Définition
Le modèle conceptuel des données (MCD) a pour but d'écrire
de façon formelle les données qui seront utilisées par le système
d'information. Il s'agit donc d'une représentation des données,
facilement compréhensible, permettant de décrire le système
d'information à l'aide d'entités.

3.1.2 Dictionnaire des données épuré


3.1.3 Les règle de gestion
3.1.4 Schéma du Modèle conceptuel des données (MCD)
4- Modèle logique de données (MLD)
4-1Les règles de passage du MCD vers le MLD
4-2 Le Modèle Logique de données (MLD)

Vous aimerez peut-être aussi