Vous êtes sur la page 1sur 2

U NIVERSITÉ PARIS 7 D IDEROT - M ASTER 1 - P ROTOCOLES R ÉSEAUX - TD 3

1 La télévision analogique occupe une largeur de spectre de 6,75 MHz pour l’information de lumi-
nance et une largeur de spectre réduite de moitié pour chacune des deux informations de chrominance
(Dr et Db). Chacune de ces informations (Y, Dr, Db) est quantifiée sur 8 bits.
1. Calculez la fréquence d’échantillonnage de la luminance et de la chrominance.
2. Déterminez la bande passante nécessaire à la transmission numérique de l’image analogique.
3. Compte tenu qu’en réception l’information de chrominance verte est déduite des informations
transmises, quel est le nombre de couleurs reproductibles ?
4. La télévision numérique utilise une représentation de 720×576 points par image et 25 images/s
pour la luminance, cette bande est réduite de moitié pour les informations de chrominance (360
points/ligne). Quelle est, dans ce cas, la bande passante nécessaire ?

2 Un multiplexeur temporel regroupe les communications de trois modems sur un lien unique.
modem 1
modem 2 multiplexeur
temporel
modem 3

Les tranches de temps accordées par le multiplexeur pour la transmission issue de chaque lien sont
égales. La vitesse de modulation est la même pour tous les modems, et vaut 192 kBaud. Les caracté-
ristiques des modems sont les suivantes :
Modem 1 2 niveaux d’amplitude (1/2V), 2 niveaux de phase (0/π), 2 niveaux de fréquence (simple/double)
Modem 2 4 niveaux d’amplitude (1/2/3/4V)
Modem 3 2 niveaux d’amplitude (1/2V), 4 niveaux de fréquence (simple/double/triple/quadruple)
1. Calculez le débit binaire de chaque modem.
2. Décidez d’une convention de codage pour le modem 1 et représentez graphiquement le codage
de la suite 010100111000.
3. Quel doit être le débit minimum du lien multiplexé pour qu’aucune transmission ne souffre de
retard ? Proposez une optimisation du multiplexage.

3 Le langage Shadok contient quatre mots de 3. On a reçu 0000 0110 0100 1001 puis 0000
base : ga, bu, zo et meu. 0110 0110 1001. De quoi est-on sûr ?
1. Donnez un codage binaire de longueur fixe 4. Donnez un codage binaire 2-correcteur.
minimal permettant de coder les mots pré-
cédents. Commentez ses propriétés détec-
trices et correctrices.
2. Soit le codage binaire : χ(ga) = 0000,
χ(bu) = 0110, χ(zo) = 1001 et χ(meu) =
1111. Combien d’erreurs peut-il détecter ?
Combien d’erreurs peut-il corriger ?

4 On propose de coder un coup au jeu du morpion avec l’alphabet S = {A, B, C, 1, 2, 3, X, O}


(A, B, C représentent les colonnes, 1, 2, 3 les lignes, X la croix et O le rond). Il n’y a pas d’ordre
préétabli : par exemple marquer d’une croix la case à l’intersection de la colonne 1 et de la ligne 3
peut s’écrire A3X, X3A, XA3, etc.
1. Proposez un codage binaire 1-correcteur pour l’alphabet S.
2. On propose maintenant le codage suivant :
A = 1111100000010 B = 0001111100001 C = 1110000110001 X = 0000000010111
1 = 0011000001100 2 = 1000011001011 3 = 1000100100100 O = 1111111111000
Discutez des propriétés détectrices et correctrices de ce codage.

1
3. On reçoit les trois coups suivants :
0001111100001 1000011001011 1111111111000
1111100000011 0011000000101 0011000010101
1110000110001 1000100100100 1000011110100
Pour ces trois coups reçus :
(a) indiquez s’il y a détection d’erreur ;
(b) si ce n’est pas le cas, décodez ;
(c) si c’est le cas, indiquez si une correction est possible et dans ce cas corrigez et décodez.
4. De quel autre moyen dispose-t-on à votre avis pour éviter d’interpréter un mauvais coup (i.e.
ce n’est pas le coup que le joueur a envoyé mais son altération donne un coup plausible) ?

5 1. Démontrez l’inégalité de Hamming concernant les codes 1-correcteurs.


2a. Des mots du code de Hamming de 12 bits, dont les valeurs hexadécimales sont 0xE4F, 0x67B
et 0xB26, se présentent au destinataire. En supposant qu’il n’y ait pas plus d’un bit erroné par
mot, retrouvez les valeurs hexadécimales d’origine.
2b. Ces mots subissent alors une rafale d’erreurs sur 2 ou 3 bits consécutifs. A-t-on une chance de
récupérer cette rafale ?

6 On considère un code polynomial généré par le polynôme G(x) = x4 + x + 1.


1. Rappelez le principe des codes polynomiaux.
2. Quel est le nombre de bits de redondance qui seront ajoutés par G ?
3. On veut calculer les bits de redondance du mot M = 1101101011. Donnez le polynôme D(x)
correspondant à M . Calculez le reste R(x) de la division euclidienne de D(x).x4 par G(x).
Déduisez-en la valeur des bits de redondance.
4. Vérifiez le mot de code N = 101010010010001010101.
5. Les bits de redondance sont en général fabriqués par un dispositif matériel utilisant des portes
logiques et des registres à décalage. Pour cet exemple, le circuit a le schéma suivant :

sortie R3 R2 R1 R0 entrée

horloge
Donnez le contenu des registres à chaque coup d’horloge pour D(x).x4 .
6. Dessinez le circuit correspondant au polynôme générateur H(x) = x6 + x5 + x3 + x + 1.

7 Soit w = 101010010010001010101.
1. Calculez le CRC de w avec le polynôme générateur x6 + x5 + x3 + x + 1.
2. Vérifiez le CRC de w avec le polynôme générateur x4 + x3 + x2 + 1.

8 Un réseau de transmission de données sans mécanisme d’acquittement présente un débit brut


de 100 Mbit/s. On suppose que le canal est occupé par une seule station qui code ses messages
d’information pour les protéger des erreurs qui pourraient survenir. L’émetteur utilise un code bi-
naire (42 : 48). Chaque trame de 52 bits se compose d’un champ de 48 bits d’information codée.
1. Déterminez l’efficacité du canal s’il n’y a pas de perte.
2. Supposons que, sur ce canal, une trame a une probabilité p non négligeable d’arriver avec des
erreurs et que le décodeur du destinataire est capable de récupérer 60% des trames erronées.
Déterminez la valeur de p à partir de laquelle le codeur augmente l’efficacité du canal.

9 Proposez un modèle de réseau de Petri pour le protocole simplex de type arrêt et attente. Dessinez
l’automate d’états associé.

10 Modifiez le réseau de Petri du protocole simplex pour canal bruité en distinguant quatre places
pour l’état du canal. Dessinez l’automate d’états associé.