Vous êtes sur la page 1sur 21

4ème année Cycle Ingénieur en Génie Civil

Samy ANTIT
ULT 2019/2020
SOMMAIRE

1 - PRINCIPALES NOTATIONS- SYMBOLES COMMUNS AUX EUROCODES _________________ 3


1.1. - MAJUSCULES LATINES : 3
1.2. - MINUSCULES LATINES 3
1.3. - MINUSCULES GRECQUES 3
1.4. - INDICES 4

2 - SYMBOLES SPECIFIQUES DE L’EUROCODE 2 _________________________________________ 5


2.1. MAJUSCULES LATINES : ............................................................................................................................... 5
2.2. MINUSCULES LATINES : ............................................................................................................................... 8
2.3. MINUSCULES GRECQUES :......................................................................................................................... 13
2.4. NOTATIONS PERSONNELLES ............................................................................................................................. 17
2.5 TERMINOLOGIE ................................................................................................................................................. 21
2.6. RAPPELS : VOIR ALPHABET GREC DANS LE DOCUMENT « NOTATIONS ET CONVENTIONS » ............................. 21
1. PRINCIPALES NOTATIONS - Symboles communs aux Eurocodes

1.1 MAJUSCULES LATINES :


A Aire
A Action accidentelle
D Endommagement total dû à la fatigue ; diamètre du mandrin de cintrage (autre notation : m )
E Module d’élasticité
E Effet des actions (sollicitations)
EI Rigidité en flexion
EQU Équilibre statique
F Action
G Action permanente
I Moment d’inertie (Moment quadratique)
M Moment fléchissant
N Effort normal
P Force de précontrainte
Q Action variable
R Résistance
S Sollicitations (efforts et moments internes)
S Moment statique
ELS État-limite de service (en anglais : SLS )
T Moment de torsion
ELU État-limite ultime (en anglais : ULS )
V Effort tranchant

1.2 Minuscules latines


a Distance ;Donnée géométrique
a Tolérance pour les données géométriques
b Largeur
d Diamètre ; Profondeur, Hauteur utile d’une section droite
e Excentricité
f Résistance d’un matériau
h Hauteur
i Rayon de giration
k Coefficient ;Facteur
l ( ou  ,ou L ) Portée ; Longueur
m Masse
r Rayon
1
Courbure
r
t Épaisseur ; Instant considéré ; Age
u Périmètre
u, v , w Composantes du déplacement d’un point
x Profondeur de l’axe neutre
x , y , z Coordonnées
z Bras de levier

1.3 Minuscules grecques


 Angle ; Rapport
 Angle ; Rapport ; Coefficient
 Coefficient partiel
 Incrément, Coef de redistribution
 Coef de réduction / Coef de distribution
 Déformation

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°3/21
 Angle
 Coefficient d’élancement
 Coefficient de frottement
 Coefficient de Poisson ; Coef de réduction de la résistance du béton fissuré au cisaillement
 Masse volumique, Pourcentage (ou ratio) d’armatures
 Contrainte normale
 Contrainte tangente
 Diamètre d’une barre d’armature
 Coefficient de fluage
 Coefficient définissant les valeurs représentatives des actions variables
0 pour les valeurs de combinaison
1 pour les valeurs fréquentes
2 pour les valeurs quasi-permanentes

1.4 Indices
c béton
c compression
cr, crit critique
d calcul
dir direct(e)
dst déstabilisant(e)
e externe
eff effectif, utile
eq équivalent(e)
ext extérieur(e)
f membrure
fl flexion
g relatif aux actions permanentes
h horizontal(e)
i interne
ind indirect(e)
inf inférieur(e)
int intérieur(e)
k caractéristique
l longitudinal(e)
lim limite
m moyen(ne)
max maximal(e)
min minimal(e)
nom nominal(e)
p précontrainte
pl plastique
Q relatif aux actions variables
R résistance
s acier de béton armé
E sollicitation agissante
stb stabilisant(e)
sup supérieur ;plus haut
surf de surface, de peau
t , ten tension, tendu(e)
t transversal(e)
v effort tranchant ; verticale
w âme
y élastique

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°4/21
2 Symboles spécifiques de l’Eurocode 2

2.1 MAJUSCULES LATINES :

AEd valeur de calcul de l’action sismique A1.3.2 EN 1990

Ad valeur de calcul (valeur spécifiée) de l’action accidentelle A1.3.2 EN 1990


A aire d’une section droite
Ac aire totale d’une section droite d’un élément en béton armé. 9.2.1.1 (3) As1  As 2  As ,max  0 ,04 Ac
Act aire de la zone du béton tendu, cette zone tendue est la partie de la section dont le calcul montre qu’elle est tendue

Act
juste avant la formation de la première fissure As ,min  kc kf ct ,eff
s
As ,min aire minimale de la section des armatures longitudinales tendues pour la maîtrise de la fissuration

Act
As ,min  kc kf ct ,eff
s
Ac ,eff aire de la section effective de béton autour des armatures tendues de traction, de hauteur hc ,ef où

hc ,ef  min  2 , 5( h  d ) ; ( h  x ) / 3 ; h / 2 ; cette aire est indiquée sur la figure 7.1 (intervient dans le
calcul de l’ouverture des fissures )
Ap aire de la section de l’armature ou des armatures de précontrainte

A' p aire de la section des armatures de précontrainte dans Ac ,eff


Asl : aire de l’armature prolongée d’une longueur supérieure à d  l bd au delà de la section considérée.( l bd étant la

longueur d’ancrage) intervient dans l’effort tranchant résistant de calcul V Rd ,c dans une section soumise à la flexion
simple, pour des éléments sans armatures d’effort tranchant
As ,surf aire des armatures de peau ;

As ,surf min aire minimale des armatures de peau As ,surf min  0 , 01Act ,ext
Act ,ext aire du béton à l’extérieur des cadres As ,surf min  0 , 01Act ,ext
Asf aire des armatures dans la section transversale de la membrure d’une poutre (liaison table nervure)

As ,min aire minimale de la section des armatures longitudinales tendues, condition de non-fragilité

 f 
As,min  max 0, 26 ctm bt d ; 0,0013 bt d 
 f yk 
As ,min aire minimale de la section des armatures longitudinales dans les poteaux

 N 
As,min  max 0,10 Ed ; 0,002 Ac 
 f yd 
As ,max aire maximale de la section des armatures longitudinales tendues ou comprimées As ,max  0 ,04 Ac

As1 aire de la section des armatures tendues passives à l’état limite ultime.

Asw
Asw aire de la section des armatures d’effort tranchant (ou d’âme) VRd ,s  zf ywd cot 
s
As ,v aire de la section des armatures verticales d’un voile

As ,v min aire min de la section des armatures verticales d’un voile

As ,v max aire max. de la section des armatures verticales d’un voile

As ,h aire de la section des armatures horizontales parallèles au parement d’un voile

As ,h min aire min de la section des armatures horizontales parallèles au parement d’un voile

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°5/21
As ,db aire de la section des armatures horizontales (verticales) parallèles au parement d’une poutre-voile

As ,db min aire min de la section des armatures horizontales (verticales) parallèles au parement d’une poutre-voile

Asw ,max f ywd 1


Asw ,max aire effective max. de la section des armatures d’effort tranchant :   c vf cd
bw s 2
Aload aire chargée d’une dalle, d’une fondation, voir poinçonnement
As ,rqd section d’acier nécessaire ou requise par le calcul

As , prov section d’acier réelle, prévue, mise en place

C max =C 90 / 105 classe max. de béton pour l’application des règles

Es Valeur de calcul du module d'élasticité de l'acier de ba : E s  200 kN / mm 2  2 105 MPa


Ecm
E cd Ecd   CE  1, 2 E cd : valeur de calcul du module d'élasticité du béton
 CE
0 ,3
MPa  f cmMPa 
Ecm Module d'élasticité sécant pour un béton de masse volumique normale. E cm  22000   E cm  tan
 10 
(module sécant entre c  0 et  c  0 ,4 f cm )
0 ,3
 f t  
Ecm  t   Ecm  cm 
 f cm 
E cm
E c ,eff module d’élasticité effectif du béton E c ,eff 
1    , t 0 
  , t 0  étant le coefficient de fluage pour des charges de longue durée d’application,
soit en combinaison quasi-permanente
Ep valeur de calcul du module d’élasticité de l’acier de précontrainte.
EI Rigidité à la flexion
E Sollicitation , effet des actions EN 1990

Ed sollicitation de calcul 
Ed  E Fd ,ad ,... 
Ed ,dst effets de calcul des actions déstabilisantes (état-limite d’équilibre statique, de déplacements ou de déformations

importants de la structure) Ed ,dst  Ed ,stb NF EN 1990

Ed ,stb effets de calcul des actions stabilisantes (état-limite d’équilibre statique, de déplacements ou de déformations

importants de la structure) Ed ,dst  Ed ,stb NF EN 1990

EQU Équilibre statique annexe A de EN 1990


F Action
Fk valeurs caractéristiques des actions
Fd valeurs de calcul des actions Fd   F Fk
Fc Effort de compression dans le béton

Fcd valeur de calcul de l’effort de compression à l’ELU s’exerçant sur le béton dans la direction de l’axe longitudinal de
l’élément
Fs (ou Fs1 ) effort dans les armatures longitudinales tendues, pour une section droite, à l’E.L.U..

et s’il existe Fs 2 : effort dans les armatures longitudinales comprimées,

ze
Fs effort de traction à ancrer dans une semelle de fondation Fs  R
zi
Ftd valeur de calcul de l’effort de traction dans les armatures longitudinales

Fd variation de l’effort normal qui s’exerce dans les ailes d’une membrure de poutre en Té sur la distance x
cisaillement âme-membrure
Ftd effort de traction supplémentaire dans les armatures longitudinales, dû à l’effort tranchant V Ed

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°6/21
VEd al
 Ftd  0 , 5VEd cot  
z
Fcr valeur absolue de l’effort de traction dans la membrure juste avant la fissuration, du fait du moment de fissuration

calculé avec f ct ,eff


Fbt effort de traction dû aux charges ultimes à l’origine de la partie courbe d’un ancrage

Fbt 1 1 
m    
f cd  ab 2 
al
FEd effort de traction à ancrer au niveau des appuis d’extrémité : FEd  VEd  N Ed
z
(si flexion composé N Ed effort normal agissant, >0 en compression  signe – de l’expression)

en flexion simple N Ed  0
FEd ,sup t
FEd ,sup valeur de la réaction d’appui  M Ed 
8
Ftie , per effort de traction dans un chaînage périphérique

Ftie ,int effort minimum de traction dans un chaînage intérieur

Ftie effort de traction dans un chaînage intérieur


Ftie ,col effort de traction dans un chaînage de poteau
G Action permanente
Gk action permanente caractéristique
Gd action permanente de calcul Gd   G Gk
G k ,inf valeur caractéristique inférieure d’une action permanente

G k ,sup valeur caractéristique supérieure d’une action permanente

Gk , j action permanente caractéristique j


I moment d’inertie (quadratique) d’une section
L Longueur, hauteur
M Moment fléchissant (de flexion)
M Ed valeur de calcul du moment fléchissant agissant
FEd ,sup t
M Ed minoration du moment sur appui  M Ed 
8
N Effort normal

N Ed valeur de calcul de l’effort normal agissant (traction ou compression)


P Précontrainte
P0 Force initiale à l’extrémité active de l’armature de précontrainte immédiatement après la mise en tension
Q Action variable
Qk Valeur caractéristique d’une action variable

Qk ,1 valeur caractéristique de l’action variable dominante

Qk ,i valeur caractéristique des actions variables i d’accompagnement

Qd valeur de calcul de l’ action variable Qd   QQk ou Qd   Q  i Qk


R Résistance
ze
R Résultante de la pression du sol sur la distance x : Fs  R
zi
S Moment statique

Si Classe structurale i = 1 à 6

V Effort tranchant

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°7/21
V Ed valeur de calcul de l’effort tranchant agissant à l’E.L.U

V Rd capacité de résistance à l’effort tranchant, dans le cas de poutres de hauteur constante

si les armatures d’effort tranchant sont verticales : 


V Rd  min V Rd ,s ;V Rd ,max 
V Rd ,c effort tranchant résistant de calcul dans une section soumise à la flexion simple, pour des éléments sans armatures
d’effort tranchant
en flexion simple V  N  Rd ,c  max C Rd ,c k 100 1 f ck 
13
;v min   bw d
 
V Rd ,s
effort tranchant résistant de calcul pouvant être repris par les armatures d’effort tranchant travaillant à la limite
Asw
d’élasticité 6.2.3 VRd ,s  zf ywd cot  armatures verticales
s
V Rd ,max effort tranchant résistant de calcul pouvant être supporté sans provoquer l’écrasement des bielles de béton

 cw bw zv1 f cd
V Rd ,max  armatures verticales
cot   tan 
2.2 MINUSCULES LATINES :
a Distance, Donnée géométrique
a Tolérance pour les données géométriques
a1 , a2 , a i longueurs utilisées dans le calcul des portées de calcul leff  l n  a1  a2
ai distance entre le nu de l’appui à l’axe théorique de l’appui utilisé pour la modélisation

ab distance entre l’axe de l’armature et le parement, ou moitié de l’entraxe entre les barres

Fbt 1 1 
dans l’expression donnant le diamètre du mandrin de cintrage m    
f cd  ab 2 
al déplacement horizontal de la courbe enveloppe des moments de flexion (règle du décalage)
z
al  cot 
2
av distance charge / nu de l’appui
b distance entre 2 nervures.
b plus petite dimension d’un poteau, voile ou tirant; la plus grande dimension d’un poteau est notée h
 f 
bt largeur moyenne d’une poutre dans la zone tendue As.min  max 0, 26 ctm bt d ; 0,0013 bt d 
 f yk 
b , b1 , b2 , bi , longueurs utilisées dans le calcul de beff
beff largeur efficace (ou participante) de la table (membrure supérieure) d’une poutre en T ou en L

beff   beff ,i  bw  b avec beff ,i  0 ,2bi  0 ,1l 0  0 ,2l 0 et beff ,i  bi {

bw épaisseur de l’âme, dimension transversale d'une section de béton en T, en I ou en L


c enrobage
c nom enrobage nominal 4.4.1.1 c nom  c min  c dev
c min enrobage minimal 4.4.1.2 c min 
 max c min,b ; c min,dur  cdur ,  cdur ,st  c dur ,add ;10mm 
c min,b enrobage minimal vis à vis des conditions d’adhérence

c min,dur enrobage minimal vis à vis des conditions d’environnement

cdev est la tolérance d’exécution (généralement 10 mm)


c dur , marge de sécurité

cdur ,st réduction de l’enrobage minimal dans le cas d’acier inoxydable

c dur ,add réduction de l’enrobage minimal dans le cas de protection supplémentaire


d hauteur utile de la section droite : distance du C.d.G. des armatures tendues à la fibre extrême du béton la plus
comprimée

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°8/21
dg plus grande dimension nominale d’un granulat

d joint la distance entre les joints de dilatation

dm diamètre du mandrin de cintrage;; autre notation : m


e excentricité
l0
ei excentricité additionnelle pour tenir compte des imperfections géométriques ei   l
2
  
simplification : poteaux et voiles isolés appartenant à une structure contreventée ei  max  0 ; 20mm 
 400 
e0 excentricité minimale en flexion composée, dans le cas de sections droites avec ferraillage symétrique

h 
e 0  max  ;20mm  avec h hauteur de la section droite M Ed  N Ed e0
 30 
fck résistance caractéristique à la compression du béton à 28 jours mesurée sur cylindre
f ck t  résistance caractéristique à la compression du béton à t jours pour un certain nombre de phases (décoffrage, …):

f ckMPa t   f cmMPa t   8 MPa 3  t  28 jours ; f ckMPa t   f cmMPa t  t  28 jours


fck ,cube résistance caractéristique à la compression du béton à 28 jours sur cube

fcm valeur moyenne de la résistance à la compression du béton sur cylindre f cmMPa  f ckMPa  8 MPa
f cm t  valeur moyenne de la résistance à la compression du béton sur cylindre à l’âge de t jours.
   28 1 / 2  
 s 1   
   t   
f cm  t    cc  t   f cm  cc  t   e
f ck
fcd résistance de calcul à la compression du béton: f cd =  cc avec  cc le facteur de réduction : (  cc =1 DAN)
C
f cd valeur de la contrainte de calcul de compression pour le diagramme rectangulaire
avec  coef définissant la résistance effective pour le diagramme plafonné des contraintes de compression du béton
 1 pour f ck  50 MPa
f ck  50
  1 pour 50  f ck  90 MPa
200
f ct résistance en traction directe f ct  0 ,9 f c ,spt
fct ,sp résistance à la traction du béton par un essai de fendage. f ct  0 ,9 f ct ,sp
f ct ,eff résistance à la traction du béton effective au moment où les fissures sont supposées se produire

Act
As ,min  kc kf ct ,eff {7.1} f ct ,eff  f ctm
s
f ctm valeur moyenne de la résistance à la traction directe du béton (pour le calcul des ouvertures des fissures et de la

Act
participation du béton tendu) As ,min  kc kf ct ,eff {7.1} f ct .eff  f ctm
s
2
3
C  C 50 / 60 fctm  0,3 f ck

 f 
C  C 50 / 60 f ctm  2 ,12 ln 1  cm 
 10 
2
fctk résistance caractéristique en traction directe du béton fctm  0,3 fck3

f ctm t  valeur moyenne de la résistance à la traction directe du béton en fonction du temps f ctm  t     cc  t    f ctm
   28 1 / 2  
 s 1    
   t   
 cc t   e

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°9/21
f ctk , 0 ,05 valeur inférieure de la résistance caractéristique du béton ( fractile de 5% = 5% des mesures ont une valeur

inférieure) f ctk , 0 ,05  0 , 7 f ctm


f ctk , 0 ,95 valeur supérieure de la résistance caractéristique du béton ( fractile de 95% = 95% des mesures ont une valeur

inférieure) f ctk , 0 ,95  1, 3 f ctm


f ctk , 0 ,05
f ctd résistance de calcul à la traction du béton f ctd = ct
C
f ctm , fl résistance moyenne à la traction des éléments en BA soumis à une sollicitation de flexion

f ctm , fl  max 1,6  h / 1000  f ctm ; f ctm 


f ctk , fl résistance caractéristique à la traction des éléments en BA soumis à une sollicitation de flexion

f ctk , fl  max 1,6  h / 1000  f ctk ; f ctk 


f pk Résistance caractéristique en traction de l’acier de précontrainte

f p 0 ,1k limite conventionnelle d’élasticité à 0,1% de l’acier de précontrainte

fR caractéristique d’adhérence des armatures (annexe C) coefficient de surface projetée des nervures d’un acier de B.A.
f Rk coefficient caractéristique de surface projetée des nervures d’un acier de B.A.
ft résistance à la traction de l’acier de béton armé (contrainte maximale) pour la déformation  uk f t  kf yk
ft
 k est appelé ductilité et donné dans l’annexe C
f yk
f yk valeur caractéristique de la limite d’élasticité de l’acier de béton armé (acier laminé à chaud) 3.2.2. (

f 0 ,2 k valeur caractéristique de la limite d’élasticité conventionnelle à 0,2% d’allongement rémanent de l’acier de béton armé
(acier profilé à froid)
f y ,max limite supérieure réelle d’élasticité

f yk
f yd limite d’élasticité de calcul de l’acier de béton armé f yd  avec  S  1,15
S
Asw
f ywd limite d’élasticité de calcul des armatures d’effort tranchant zf ywd cot 
VRd ,s 
s
f bd valeur de la contrainte ultime d’adhérence pour les armatures à haute adhérence f bd  2 ,251 2 f ctd
f tie ,int effort de traction dans un chaînage intérieur par mètre de largeur

f tie , fac effort de traction par mètre de façade, pour les chaînages horizontaux des poteaux et/ou des voiles
h hauteur totale de la section droite
h plus grande dimension d’un poteau rectangulaire, voile
h1 hauteur de la poutre porteuse
h2 hauteur de la poutre portée h2  h1
hcr hauteur de la zone tendue juste avant la fissuration
hf épaisseur de la membrure (table de compression)

l0
i rayon de giration de la section de béton non fissurée 
i
 ft 
k ductilité  
 fy 
 K
k constante fonction de la hauteur de la section intervenant dans l’expression de V Rd ,c
Act
k coefficient prenant en compte l’effet d’auto-contraintes non uniformes As  kc kf ct ,eff
s
kc coefficient de distribution de contraintes intervenant dans l’expression de la section minimale d’armatures

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°10/21
kt k t  0,85 coefficient de réduction de  cc et de  ct si f ck est déterminé à t  28 j
l ,L Longueur, portée, hauteur ;hauteur libre de l’élément comprimé entre liaisons d’extrémité
  sd
l b ,rqd longueur d’ancrage de référence pour ancrer l’effort : As sd l b ,rqd 
4 f bd
l bd longueur d’ancrage de calcul lbd  1 2 3 4 5 lb ,rqd
l b ,eq longueur d’ancrage équivalente

l b ,min longueur d’ancrage minimale

pour les ancrages en traction 


lb ,min  max 0 , 3lb ,rqd ;10 ;100mm 
pour les ancrages en compression l b ,min  max 0 ,6l b ,rqd ;10 ;100mm 
l eff portée utile d’une poutre, leff  l n  a1  a2
l0 longueur de recouvrement de calcul l0  1 2 3 4 5 6 lb ,rqd
l0 distance entre points de moment nuls
l0 l0
longueur efficace d’un poteau (longueur de flambement)  ; ei   l . pour les poteaux, c’est
i 2
la hauteur utile dite longueur de flambement déduite de la théorie du flambement élastique lo   leff
ln distance libre entre nus des appuis leff  l n  a1  a2
l 0 ,min longueur de recouvrement minimal l 0 ,min  max  0 , 3 6 lb ,rqd ;15 ; 200 mm 
m nombre d’éléments verticaux
m masse
m acier  7850 kg / m 3 masse volumique de l’acier
n
  c  
n exposant n ;  c  f cd 1   1    pour 0   c   c2
   c 2  
N Ed
n n effort normal relatif
Ac f cd
nb nombre de barres dans un groupe : n   nb
pour un groupe de nb barres de même diamètre 
r rayon de courbure
1
courbure, r rayon de courbure
r
   28 1 / 2 
s1  
t
    
s coefficient qui dépend du type de ciment fcm  t   cc  t   fcm cc  t   e
s max, slabs espacement max. limite dans les dalles
s espacement des cours d’armatures d’effort tranchant
Asw
cas des cours perpendiculaires à la ligne moyenne VRd ,s  zf ywd cot 
s
s l ,max espacement longitudinal maximal des séries successives des cours d’armatures d’effort tranchant s l ,max  0 ,75d

s t ,max espacement longitudinal maximal des brins verticaux dans un cours d’armatures d’effort tranchant

s t ,max  min0 ,75d ;600mm 


sl espacement des fils longitudinaux d’un treillis soudé, ou d’une armature de peau
st espacement des fils transversaux d’un treillis soudé, ou d’une armature de peau
sf espacement des armatures d’effort tranchant dans une membrure de poutre

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°11/21
scl ,t espacement des armatures transversales des poteaux

scl ,t max espacement max. des armatures transversales des poteaux

s r ,max espacement max. des fissures w k  s r ,max  sm   cm 


s0 distance entre le parement de béton et l’armature longitudinale vérification de la bielle de béton aux appuis des poutres

h  a  c nom  2s 0
FEd ,sup t
t Épaisseur ou profondeur de l’appui  M Ed 
8
t instant considéré exprimé par exemple en jours
t0 age du béton au moment du chargement
u périmètre d’une aire, contour de référence pour le poinçonnement
v Ed 6.2.4 effort de glissement moyen par unité de longueur sur la distance 2  x ( distance du point de moment max. au

Fd
point de moment nul ) cisaillement âme-membrure v Ed 
h f x
v Edi valeur de calcul de la contrainte de cisaillement sur une surface de reprise

v Rdi valeur de résistance de la contrainte de cisaillement sur une surface de reprise

vmin V N 
Rd ,c 
 v min  k1 cp bw d 
0 , 34
vmin  f ck1 / 2 pour les dalles bénéficiant d’un effet de redistribution transversale sous le cas de charge considéré.
C
0 ,053 1/ 2
v min  k 3 2 f ck poutres et dalles autres que celles ci-dessus
C
0 , 35
vmin  f ck1 / 2 voiles
C
wk valeur de calcul de l’ouverture de la fissure w k  s r ,max  sm   cm 
ouverture de fissure max. recommandée
x profondeur de l’axe neutre, hauteur de la zone comprimée dans une section droite, définit la position de l’axe neutre
x hauteur du diagramme rectangulaire des contraintes de compression dans une section droite,
2x Distance du point de moment max. au point de moment nul, cisaillement âme-membrure
xu distance de la fibre neutre à la fibre extrême la plus comprimée en E.L.U
z bras de levier du couple des forces internes en flexion
ze
ze bras de levier externe pour le calcul des armatures dans une semelle Fs  R
zi
z
zi bras de levier interne pour le calcul des armatures dans une semelle Fs  R e
zi

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°12/21
2.3 - MINUSCULES GRECQUES :
 angle ; rapport
 angle formé par les armatures d’effort tranchant et les armatures longitudinales (mesure positive origine direction
ouest)
f ck
 cc facteur de réduction de f cd f cd =  cc (DAN  cc  1 )
C
f ctk ,0 ,05
 ct facteur de réduction de f ctd : f ctd =  ct coefficient tenant compte des effets à long terme
C
sur la résistance en traction et des effets défavorables résultant de la manière dont la charge est appliquée
(DAN  ct  1)
Es
e rapport des modules e  calcul de l’ouverture des fissures et calcul de la flèche instantanée.
E cm
Es
coefficient d’équivalence effectif e  utilisé pour le calcul de la flèche différée sous charges de longue
E c ,eff
durée (combinaison quasi-permanente) avec le module d’élasticité effectif du béton Ec ,eff pour tenir compte du fluage :

Ecm
Ec ,eff    , t 0  étant le coefficient de fluage
1    , t 0 
Es
pour éviter toute confusion, sera noté n ou  ou  eff
Ec ,eff
 cw coefficient tenant compte de l’interaction entre la contrainte dans la membrure comprimée et toute autre

 cw bw zv1 f cd
contrainte de compression centrée. V Rd ,max 
cot   tan 
 cw =1 pour les structures non-précontraintes, sections sans effort de traction (DAN)
h coef {5.1}  l   o h m

m coef {5.1}  l   o h m

h coef de réduction intervenant dans l’inclinaison représentant les imperfections

2 2
 l   o h m  h  1
3 l
m coef de réduction intervenant dans l’inclinaison représentant les imperfections

 1
 l   o . h . m  m  0 ,5 1  
 m
 paramètre de déformation : déformation unitaire, courbure, rotation, flèche    II  1    I
I paramètre de déformation dans l’état non fissuré
 II paramètre de déformation dans l’état fissuré
1/ 2
   28   
 s 1    
   t   
 cc t  coef qui dépend de l’âge t du béton f cm  t    cc  t   f cm  cc  t   e
 Coefficient partiel
A coefficient partiel relatif aux actions accidentelles A
f ck
C coefficient partiel relatif aux propriétés du béton f cd 
C
 G,j coefficients partiels relatifs aux actions permanentes Gj  G,j G k , j   Q ,1Qk ,1    Q ,i O ,i Qk ,i
j i 1

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°13/21
M coefficient partiel relatif à une propriété d’un matériau, compte tenu des incertitudes sur la propriété elle-même, sur les
Xk
imperfections géométriques et sur le modèle utilisé pour le calcul. Xd 
M
P coefficient partiel relatif à la précontrainte

 Q ,i coefficients partiels relatifs aux actions variables Qi  j


G,j G k , j   Q ,1Qk ,1    Q ,i O ,i Qk ,i
i 1

f coefficient partiel relatif aux actions, compte tenu des incertitudes de modèle. (Possibilité d’écarts
défavorables des valeurs de l’action par rapport aux valeurs représentatives : Fd   f Frep Frep   Fk
g coefficient partiel relatif aux actions permanentes, compte tenu des incertitudes de modèle

m coefficient partiel relatif à une propriété d’un matériau, seules les incertitudes sur la propriété du matériau étant prises
en compte
 Rd coef partiel qui couvre l’incertitude du modèle de résistance

f sk
S coefficient partiel relatif aux propriétés de l’acier de béton armé ou précontraint f sd =
S
 coef de redistribution des moments de flexion (analyse élastique linéaire)
c déformation relative de compression du béton
 c1 déformation relative de compression du béton sous la contrainte maximale f cm
0 0 ,31
 c1 00
 0 , 7  f cm   2 ,8
 cu1 déformation de compression ultime du béton pour
4
0  98  f cm 
( f ck  50 MPa  cu1 00  2 ,8  27   )
 100 
0
( f ck  50 MPa ;  cu1 00  3 ,5 )
 c2 déformation de compression du béton au delà de laquelle la contrainte dans le béton est constante f cd diagramme
parabole rectangle pour le béton comprimé pour
0
 2  0 ,085 f ck  50
0 ,53
f ck  50 MPa  c 2 00

0
( f ck  50 MPa ;  c 2 00  2)
 cu 2 déformation ultime (maximum) pour le diagramme parabole rectangle pour le béton comprimé pour :
4
0  90  f ck 
f ck  50 MPa  cu 2 00  2 ,6  35 
 100 
0
( f ck  50 MPa ;  cu 2 00  3 ,5 )
 c3 déformation de compression du béton au delà de laquelle la contrainte dans le béton est constante f cd diagramme

0  f  50 
bilinéaire pour le béton comprimé pour f ck  50 MPa  c3 00  1,75  0 ,55 ck  ( f ck  50 MPa ;
 40 
0
 c3 00  1,75 )
 cu3 déformation ultime (maximum) pour le diagramme bilinéaire pour le béton comprimé fig. 3.4 tableau 3.1
0
( f ck  50 MPa ;  cu 3 00  3 ,5 )
résistance maximale de traction ft
 uk Valeur caractéristique de la déformation relative de l’acier de béton armé ou de précontrainte sous charge maximale
Déformation max. de l’acier sous résistance maximale de traction
 ud Déformation max. de calcul de l’acier sous résistance maximale de traction pivot A (voir Annexe Nationale)

 ud  0 ,9 uk
 cm déformation moyenne du béton entre les fissures w k  s r ,max  sm   cm 

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°14/21
 sm élongation moyenne sous la combinaison de charges appliquées compte tenu de la participation du béton tendu,

et incluant les déformations imposées ( retrait ) w k  s r ,max  sm   cm 


 coef de distribution    II  1    I

l inclinaison représentant les imperfections  l   o h m


1
o o  valeur de base pour le calcul de l  l   o h m
200
s angle de rotation dans une section droite ou se produit une rotule plastique
 pl ,d angle de rotation admissible plastique

f angle des bielles à la jonction âme-membrure


 angle entre la bielle de béton et l’axe longitudinal de la poutre (origine direction est)
l0
 coefficient d’élancement mécanique d'une pièce comprimée 
i
 lim élancement limite en deçà duquel les effets de second ordre dans les poteaux sont négligés lim  20 ABC / n
 x de la zone comprimée
coefficient définissant la hauteur utile (hauteur comprimée x)
  0,8 f ck  50 MPa
pour
f  50
  0 ,8  ck pour 50  f ck  90 MPa
400
5 1
 coefficient de dilatation thermique acier et béton 10  K
M Sd
 élancement vis à vis de l’effort tranchant  
VSd d
 coef définissant la résistance effective pour le diagramme plafonné des contraintes de compression
du béton f cd
 1 pour f ck  50 MPa
f ck  50
  1 pour 50  f ck  90 MPa
200
x hauteur du diagramme des contraintes plafonné
c coefficient de Poisson (si déformations élastiques, béton non fissuré : c  0,2 ; si la fissuration du béton

est admise : c  0 )
 coefficient de réduction de la résistance du béton fissuré à l’effort tranchant

 f ck 
  0 ,6 1  
 250 
 cw bw zv1 f cd
1 1  V Rd ,max  armatures verticales
cot   tan 
Pour les éléments en béton armé ou en béton précontraint, si la contrainte de calcul des armatures d'effort
tranchant est inférieure à 80 % de la limite caractéristique d'élasticité f yk
on peut adopter pour : 1
 1  0 ,6 pour f ck 60 MPa
 1  0 ,9  f ck / 200  0 ,5 pour f ck > 60 MPa

As  12 A' p
  ,eff   ,eff 
Ac ,eff
l pourcentage d’armatures longitudinales efficaces (aire de l’armature prolongée d’une longueur supérieure
Asl
à d  l bd au-delà de la section considérée) l   0,02
bw d

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°15/21
en flexion simple V  N  Rd ,c  max C Rd ,c k 100 1 f ck
13
  ; vmin  bw d
 
Asw
w pourcentage d’armatures d’effort tranchant w 
sb w sin 
f ck
 w ,min pourcentage minimum d’armatures d’effort tranchant  w ,min  0 ,08
f yk
3
s masse volumique de l’acier 7850kg/m
n
  c  
c contrainte normale de compression du béton  c  f cd 1   1    pour 0   c   c2
   c 2  
avec l’exposant n  c  f cd pour  c2   c   cu 2
Act
s contrainte dans l’acier tendu calculée à partir d’une section fissurée As  kc kf ct ,eff
s

 sr contrainte de l’acier tendu calculée en supposant la section fissurée sous les conditions de chargement
provoquant la première fissure
 Rd ,max la contrainte max. de compression dans les nœuds soumis en compression et traction, avec tirants ancrés dans
une direction
 f ck   f 
 Rd ,max  k2 ' f cd  0 , 85  0 , 6  1   f cd  0 , 511  ck  f cd
 250   250 
la contrainte max. de compression dans les nœuds soumis uniquement en compression
 f ck   f 
 Rd ,max  k1 ' f cd  1 0 , 6 1   f cd  0 , 6 1  ck  f cd
 250   250 
E cm
 coefficient de fluage pour la détermination des flèches différées E c ,eff 
1    , t 0 
M 0 Ed ,qp
 ef  ef    , t 0  coefficient de fluage effectif à considérer pour l’analyse au second ordre
M 0 Ed
M 0 Ed ,qp moment pour la combinaison quasi permanente ELS
M 0 Ed = moment du premier ordre à l’ELU
 diamètre d’une barre d’armature

n diamètre équivalent d’un groupement de barres d’armatures  n   nb  55mm {8.14} pour un groupe de nb
barres de même diamètre 
s diamètre maximal modifié de la barre pour le contrôle de la fissuration

*s diamètre maximal de la barre pour le contrôle de la fissuration


l diamètre nominal de la barre longitudinale

t diamètre nominal de la barre transversale

 Coefficients définissant les valeurs représentatives des actions variables


0 pour la valeur de combinaison

1 pour la valeur fréquente


2 pour les valeurs quasi-permanentes

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°16/21
2.4 Notations personnelles
u en indice = ultime ELU
ser en indice = service ELS
zu bras de levier du couple des forces internes (effort normal de compression du béton - effort normal de traction

d
dans les armatures tendues ) en flexion à l’E.L.U. z u  d 1  0 ,4 u  
2

1  1  2 u 
1
u z u   u d  d 1  0 ,4 u   u  1  0 ,4 u  
2
1  1  2 u 
zf bras de levier du couple des forces internes pour les membrures des poutres en Té z f  d  0 , 5h f
zs2 bras de levier du couple des forces internes (effort normal de compression dans les armatures comprimées

- effort normal de traction dans les armatures tendues ) en flexion à l’E.L.U. z s2  d  d 2


d2 distance du C.d.G des armatures comprimées à la fibre extrême du béton la plus comprimée
z bras de levier du couple des forces internes (effort normal de compression du béton - effort normal de traction
dans les armatures tendues ) en flexion à l’E.L.S.
     
z  d 1   z1  d  1  1 
ou
 3   3 
a repos de la bielle de béton d’appui de rive a h  a  c nom  2s 0
VEd
La compression sur la surface d’appui doit aussi vérifier  Ed 1 ou  Ed ,a =   Rd ,max
abb
Fbielle d' about
La vérification de la bielle d’about s'écrit :  Ed ,bielle ou  Ed 2 =   Rd ,max en remplaçant
ab bb
V Ed VEd
Fbielle about  ;   Rd ,max
sin ' ab bb sin  '
Fbd effort de calcul dans les diagonales (bielles) du treillis de Ritter-Morsch

Fswd effort de calcul dans les montants du treillis de Ritter-Morsch

V Ed
Fb ou Fbielle about La bielle d’about est soumise à un effort égal à : méthode simplifiée Fbielle about 
sin'
 V Ed  Ftd 0
2 2
Fbielle about

' ou A inclinaison de la bielle d’about


d2
2  hauteur ou position relative des armatures comprimées
d
h
  pour l’ELS
d
hf
f  hauteur relative de la table de compression
d
b
  w largeur relative de l’âme
beff
As1 As 2
 s1   s2  ratio d’acier (voir ELS ou éventuellement ELU)
bd bd
g,q , p charge linéique respectivement permanente, variable ou quelconque
D diamètre d’un poteau circulaire
S action variable de neige

s charge de neige

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°17/21
W action variable de vent
V Ed ,nu effort tranchant agissant de calcul au nu de l’appui, pour vérifier la bielle d’about, l’aire des armatures devant se
prolonger sur cet appui et leur ancrage
er
VEd ,r ou V Ed ,réduit effort tranchant agissant de calcul pour déterminer le 1 espacement des armatures d’âme au voisinage
de l’appui
MG moment fléchissant sous charges permanentes
MQ moment fléchissant sous charges variables

Mu ou M Ed ,u moment fléchissant de calcul en E.L.U en remplacement de M Ed ,


M Rcl moment résistant ELU pour la section droite sans armatures comprimées : à M Rcl (ELU) correspond M Rc ,serl
 cc f ck f cd
(ELS) ;  serl   ul    cc  1
 c ,lim  c  c ,lim  ul
1 M Rc , serl
 serl   ul ;  serl  avec  c ,lim  ki f ck
ki  c bw d 2 c ,lim
M Ed ,c moment fléchissant de calcul en E.L.S (combinaison caractéristique)

M Ed ,qp moment fléchissant de calcul en E.L.S (combinaison quasi permanente)

M Rc ,serl moment résistant de service pour la section droite sans armatures comprimées à l’ELS

Mcr moment fléchissant dû au chargement nécessaire et suffisant pour provoquer la fissuration à la section considérée
initialement non fissurée et engendrant une contrainte dans l’armature tendue notée  s ,cr , la contrainte sur la fibre
extrême tendue étant f ctm ou f ctm , fl .
 (autre notation n ) coefficient d'équivalence effectif, en remplacement de e qui est utilisé dans l’EC2 pour :

Es
- le calcul des flèches différée compte tenu du fluage e 
E c ,eff
Es
- mais risque de confusion car le symbole e est utilisé dans le calcul de l’ouverture des fissures e 
E cm
Es
Pour le calcul des flèches différée compte tenu du fluage  
Ec ,eff
sous (combinaison de charges quasi-permanentes)
E cm
avec le module d’élasticité effectif du béton E c ,eff 
1    , t 0 
  , t 0  étant le coefficient de fluage
Pour un C25/30, pour des chargements de longue durée le coefficient d'équivalence effectif
Es Es
 est voisin de soit 20 3
E cm 3 E cm
Es
Pour le calcul des flèches instantanées  e  pour un C25/30
E cm

Pour la détermination des contraintes à l’ELS.


Les structures sont soumises à des chargements de longue durée (charge permanentes ainsi qu’une partie de la
charge d’exploitation G   2Q et à des charges variables 1   2 Q . Pour éviter à avoir à introduire l’historique du
chargement dans les calculs, les précédents règlements et la version de 1994 de l’EC2 proposaient de prendre une
valeur intermédiaire, plus proche de celle correspondant aux chargements de longue durée soit   15 .  était
noté dans le BAEL n.
Es E cm M Ed ,qp
  ; E c ,eff  ;  c ,eff    , t 0  coef de fluage à long terme
Ec ,eff 1   c ,eff M Ed
M Ed ,qp moment de calcul à l’ELS sous charges quasi-permanentes G   2Q

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°18/21
M Ed moment de calcul à l’ELS
M Ed ,qp
en combinaison quasi permanente : M Ed  M Ed ,qp ;  c ,eff     ,t0      ,t 0 
M Ed ,qp
M Ed ,qp
en combinaison caractéristique : M Ed  M Ed ,c ;  c ,eff     ,t0 
M Ed ,c

Mu
u moment réduit ultime u  M Ed ,u simplifié par Mu
bw d 2 f cd
M Rcl
 ul moment réduit ultime limite au-delà duquel il faut placer des armatures comprimées  ul 
bw d 2 f cd
 ul  min(  ul ,s ;  ul ,c )  ul ,s bonne utilisation de l’acier (S500  ul ,s  0,3717 ,  ul ,c si on est pertinent
relativement à la compression du béton pour les classes d’exposition XD, XS, XF)
 s ,lim contrainte limite, dans les armatures tendues, à ne pas dépasser à l’ELS pour vérifier  s ,lim  0 ,8 f yk
pour la combinaison caractéristique

pour la maîtrise de la fissuration sous combinaison quasi-permanente


ou tableaux de M Cortade on pourrait noter  s ,lim,ref
(autre possibilité de notation :  s )
 c ,lim contrainte limite (à ne pas dépasser), sur la fibre la plus comprimée du béton à l’ELS
pour se conformer à la clause 7.2 (2) en étant pertinent
 c   c ,lim  c ,lim  k1 f ck  0 , 6 f ck
(combinaison caractéristique pour des classes d’exposition XD de 1 à 3 et XS de 1 à 3 et XF de 1 à 4)
(autre possibilité de notation c )

 la classe d’exposition principalement pour béton précontraint (combinaison quasi permanente)


si  c  k2 f ck  0 , 45 f ck le fluage est linéaire

si  c  k 2 f ck  0 , 45 f ck le fluage est non linéaire , dans ce cas   , t0  doit être remplacé


   c 
1 ,5  
  f ck  t0   
par    ,t 0   e avec t0 date en jours du chargement

As ,dt la fraction de la section totale d’acier située dans le débord de la table tendue d’une poutre en Té

N Effort normal

N Ed ,u ou N u valeur de calcul de l’effort normal agissant (tension ou compression) (à l’E.L.U.)

N Ed ,ser ou N ser valeur de calcul de l’effort normal agissant (tension ou compression) (à l’E.L.S.)

I II moment d’inertie de la section de béton fissurée homogénéisée (moment quadratique) par rapport à Gz , dans
cet état le béton tendu est négligé.
II moment d’inertie de l’aire de la section droite (non fissurée, dans cet état, l’acier et le béton agissent ensemble
de manière élastique en traction et en compression) par rapport à Gz .

 coef de minoration de l’effort normal résistant d’un poteau, fonction de l’élancement (calcul des poteaux, méthode des
Recommandations Professionnelles)
kh coef dans la formule simplifiée de calcul de l’effort normal résistant d’un poteau
(calcul des poteaux, méthode des RP, en prenant b au lieu de h dans l’expression)
h = largeur du poteau rectangulaire
b = épaisseur du poteau rectangulaire dans le sens du flambement, b dimension du poteau parallèle au plan
contenant la ligne moyenne déformée du poteau (aussi appelée plan de flambement)
 
k h  0 ,75  0 ,5b  m  1  6  pour b  0 ,500m sinon k h  1

ks coef dans la formule simplifiée de calcul de l’effort normal résistant d’un poteau (calcul des poteaux, méthode des RP)

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°19/21
As
  pourcentage d’armatures longitudinales dans un poteau (méthode des RP)
Ac
d' d'
  ;   « enrobage relatif » des armatures longitudinales d'  c com   t ( calcul des poteaux, méthode
D b
des RP)
l
d' « enrobage » des armatures longitudinales d’un poteau d'  ccom  t  (calcul des poteaux, des RP)
2
 s1 contrainte dans l’acier tendu calculée à l’E.L.S.

 s2 contrainte dans l’acier comprimé calculée à l’E.L.S.

c contrainte de compression du béton


 s1u déformation des armatures tendues, utilisée pour l’analyse à l’ELU de la section

 s 2u déformation des armatures comprimées, utilisée pour l’analyse à l’ELU de la section

 s1 déformation des armatures tendues, utilisée pour l’analyse à l’ELS de la section

 s2 déformation des armatures comprimées, utilisée pour l’analyse à l’ELS de la section


G module de cisaillement
W module de résistance (élastique Wel ) ; (plastique W pl ) à la flexion de la section droite
 Contrainte de cisaillement, tangente ou tangentielle
S moment statique de l’aire d’une section droite
s0 Position de la première nappe par rapport au nu de l’appui, à ne pas confondre avec le premier espacement qui
dépend de l’effort tranchant, elle est déterminée empiriquement, pour des raison d’efficacité du premier cours
 h  s 
on prendra: s 0  inf  sup  ;70mm  ; 1  ou pour simplifier la réalisation : s0  50 mm
 6  2
u ,v , w Composantes du déplacement d’un point (translation)
 rotation (autre notation  )

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°20/21
2.5 Terminologie
appui indirect : jonction d’une poutre porteuse et une poutre portée, des suspentes doivent être prévues
appui direct : jonction poutre-poteau.

2.6 Rappels :voir alphabet grec dans le document « notations et conventions »

  alpha   nu
  
beta   xi
  gamma   omicron
  delta   pi
  epsilon   rho
  dzéta   , sigma
  
eta   tau
  
theta   upsilon
  iota   phi
  kappa   khi
  lambda   psi
  mu   oméga

Les multiples et sous-multiples

facteur préfixe symbole facteur préfixe symbole

109 giga G 101 déci d


106 méga M 102 centi c
103 kilo k 103 milli m
102 hecto h 106 micro 
10 déca da 109 nano n
12
10 pico p

Généralement, les paramètres utilisés en béton armé sont considérés positifs.

EUROCODE 2 –Notations, symboles utilisés Samy ANTIT – ULT - 2019/2020 Page n°21/21

Vous aimerez peut-être aussi