Vous êtes sur la page 1sur 22

06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

 Entrer (/login/) Enregistrement (/register/)

Recherche... Chercher

LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE

Télécharger MP3
Télécharger Directement sur votre Mobile

Digster Ouvrir

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 1/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Télécharger maintenant
Votre téléchargement est maintenant disponible, démarrez maintenant
pour y accéder

Télécharger
MP3 Playweez Ouvrir

Télécharger
Directement sur votre
Mobile

Digster

Télécharger maintenant
Votre téléchargement est maintenant disponible, démarrez maintenant
pour y accéder

Playweez Ouvrir
Ouvrir

Télécharger maintenant
Votre téléchargement est maintenant disponible, démarrez maintenant
pour y accéder

Playweez Ouvrir

 SHARE  HTML  DOWNLOAD

Save this PDF as:

 WORD  PNG

 TXT  JPG

 Benjamin Marcil (/user/20277125/)  il y a 4 ans  Total a chages : 119

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 2/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

 Transcription
1 Ré exion LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE 26 L IAS 41 Agriculture (1) adoptée par l IASB en décembre 2000 et
applicable à partir du 1 er janvier 2003, prescrit le traitement comptable, la présentation des états nanciers et les
informations à fournir concernant l activité agricole, non couverte jusqu à sa publication par les autres normes
comptables internationales. La profession comptable libérale souhaite sensibiliser tous les professionnels du chi re vert
sur : les di cultés d interprétation de cette norme et notamment les liens entre la norme IAS 41 et les autres normes, les
notions de juste valeur, de marché, la présentation des états nanciers, et l incidence de la juste valeur sur le résultat
global de l entreprise agricole Un groupe composé de confrères spécialisés dans le secteur agricole (2) a présenté un
aperçu de ses travaux lors du 60 e congrès de l Ordre des experts-comptables de Il propose ici une synthèse de ses
ré exions ainsi qu une première che pratique sur la viticulture permettant de passer du PCG français à la norme IAS 41
(en annexe). Une réunion avec la Compagnie nationale des commissaires aux comptes a permis de préciser, sans
complètement les estomper, les divergences d interprétation des nouveaux concepts. Il n appartient pas seulement au
comité d urgence du CNC ou à l IFRIC de traiter les demandes d interprétation. Nous avons, en tant que professionnels du chi re, le devoir de : faire
connaître nos di cultés pratiques, révéler les incidences sur la scalité actuelle, mesurer les conséquences de la mise en œuvre d une telle réforme, au
regard de la taille de l entreprise. Une séance de travail avec un groupe bordelais, composé d experts-comptables et de directeurs nanciers confrontés
à l application immédiate de la norme, a permis : de xer des règles pratiques de travail pour les premières consolidations, de débattre sur les
conséquences de la norme sur les résultats, de préciser la méthode des ux nanciers, de ré échir aux retraitements à opérer sur les stocks anciens. Le
présent article rassemble les idées du groupe sur l interprétation et l application de l IAS 41. Il est divisé en 2 parties : une explication générale de la
norme IAS 41 dans le contexte comptable, légal et scal français une analyse des concepts de l IAS 41 dans le domaine de la viticulture française (en
annexe). Le groupe reprendra ses travaux au cours du 2 e semestre 2006 pour répondre aux questions qui seraient posées via le site internet du Conseil
supérieur de l Ordre (wwww.agri-ec.com) puis pour aborder les spéci cités des autres secteurs ou activités agricoles. Il est prévu d établir d autres ches
techniques pour l élevage, la culture de légumes et le maraîchage, les grandes cultures, la pisciculture, la culture fruitière, la sylviculture. Une norme
spéci que pour l agriculture L IAS 41 combinée aux autres normes IFRS et les changements du PCG 2005 Résumé de l article L IAS 41 Agriculture pose
des di cultés d interprétation, notamment en ce qui concerne les liens avec les autres normes, les notions de juste valeur, de marché, la présentation
des états nanciers et l incidence de la juste valeur sur le résultat global de l entreprise agricole. Un groupe de travail composé de confrères spécialisés
dans le secteur agricole propose ici une synthèse de ses ré exions ainsi qu une première che pratique sur la viticulture permettant de passer du PCG
français à la norme IAS 41. vont concerner non pas seulement les sociétés tenues de présenter des comptes consolidés ou les sociétés faisant appel
public à l épargne mais aussi, dans un délai plus ou moins long, toutes les autres entités juridiques telles que celles recevant des subventions (voir
annexe 1). Une autre appréciation des résultats apparaît, basée sur le potentiel récurent de l entreprise, destinée à une information plus approfondie
des tiers, notamment des investisseurs éventuels. La philosophie de la norme IAS 41 est totalement di érente de la conception française de présentation
des comptes sociaux ; elle oblige les professionnels de la comptabilité à modi er leurs méthodes de travail pour les adapter aux nouvelles règles de
présentation des comptes et de l information nancière. La réalité économique supplante la présentation historique traditionnelle comptable. La abilité
des états dépendra de l information détaillée qui sera donnée en annexe sur les choix exercés, les méthodes retenues, Pour bien comprendre l esprit de
cette norme spéci que, les thèmes suivants sont développés : Comment est dé nie la notion d activité agricole dans la norme IAS 41 et dans le droit
français? Qu apporte la dé nition retenue par la norme? 1. Texte intégral de la norme disponible sur le site 2. Composition du groupe de travail : Olivier
AUGERAUD, Région Aquitaine, S.A. BSF Libourne. Marcel CHEVALIER, Région Bretagne, SA Agri Ouest, Trégueux. Patrice DANDO, Région de Toulouse, DPA
Expertise, Nogaro. Bernard DUBOIS, Région PACA, SA Sogecica Valréas. Christian DUMONT, Région d Amiens, Cabinet Dumont, Charleville Mézières.
Pascal GRIFFON, Région de Montpellier, Cabinet Gri on, Nîmes. Denis GOUAILLE, Région Champagne, SA SECC Troyes. Bernard NONCIAUX, Région
Bourgogne, Cabinet Nonciaux, Puligny Montrachet.

2 Comptabilité Comment interpréter le concept de valorisation, fair value ou juste valeur, introduit par la norme? Dé nition de l activité agricole La
norme comptable internationale IAS 41 présente une dé nition de l activité agricole di érente de celles que nous connaissons. Cette nouvelle dé nition
modi e le périmètre de l activité agricole et est très liée à la notion de juste valeur. Il est nécessaire de bien cerner les limites de la dé nition de l activité
agricole car il y a obligation d évaluer en juste valeur les actifs biologiques, tant en matière de stocks que d investissements. L évaluation de l actif
biologique en juste valeur (notion appliquée pour les instruments nanciers) plutôt qu en coût de revient entraîne une approche immédiate de la marge
potentielle dans les comptes annuels et génère des di érences signi catives par rapport aux évaluations traditionnelles du droit comptable français.
Après un commentaire de la dé nition de l activité agricole donnée par la norme, une comparaison est présentée avec les di érentes dé nitions
françaises de l activité agricole. La dé nition de l activité agricole selon la norme IAS 41 L article 5 de la norme IAS 41 dé nit l activité agricole comme «la
gestion par une entité de la transformation biologique d actifs biologiques en vue de la vente en produits agricoles ou en d autres actifs biologiques» : le
mot gestion signi e qu une intervention humaine apporte une valeur ajoutée à la transformation biologique ou permet au processus de se réaliser par
une action sur l actif biologique ou son environnement. Cet élément est essentiel dans la dé nition de l activité agricole. C est ainsi que la pêche en mer n
est pas une activité agricole car aucune intervention humaine n a lieu sur le développement du poisson (ce qui n est pas le cas de la pisciculture) ; le
terme entité utilisé dans la version française de la norme (JOUE du 13 octobre 2003) est la traduction du mot anglais enterprise (company or business
selon le Collins) dont le sens littéral est identique au mot français ; il comprend toute organisation dont l objet est de vendre des biens ou des services
avec une recherche de pro ts (company : business organisation that makes money by selling goods or services) ; «la transformation biologique
comprend les processus de croissance, de dégénérescence, de production et de procréation, qui engendrent des changements qualitatifs ou quantitatifs
dans l actif biologique». Cette transformation concerne tout le développement du vivant (actif biologique : animal ou plante vivants), développement
positif (croissance) ou négatif (dégénérescence). L outil de gestion de l exploitation mesure et contrôle ces changements de qualité ou de quantité (
gestion de routine ). En revanche, lorsque l animal ou la plante ne sont plus vivants, au sens de la norme, il ne s agit plus d actifs biologiques et leurs
transformations ultérieures ne relèvent donc pas de l activité agricole ; l activité agricole a pour objectif la transformation en produits agricoles (produits
récoltés des actifs biologiques) ou en d autres actifs biologiques. Certains actifs biologiques une fois récoltés deviennent une production agricole (les
produits cueillis des arbres fruitiers), d autres demeurent des actifs biologiques (le caneton devenu canard prêt à gaver ; le veau devenu broutard prêt à l
engraissement). Deux points sont essentiels dans cette dé nition : la gestion : il faut obligatoirement une intervention humaine de l entreprise dans l
évolution de l actif biologique ; l activité agricole concerne uniquement la transformation du vivant (animaux ou plantes). Abstract IAS 41 on agriculture
presents interpretation di culties as regards its links to other standards, notions of fair value, the market, the presentation of nancial statements and
the impact of fair value on an agricultural entity s nal result. In the following article, a work-group involving experts specialised in the wine sector
presents a summary of their work in addition to an initial practical chart for wine producers which explains how to ensure compliance with IAS 41 by
transfering existing French PCG accounting procedures. Le mot biologique est cité trois fois dans la dé nition. Comparaison avec les dé nitions
françaises de l activité agricole Dé nition du Code rural Selon l article L : «sont réputées agricoles toutes les activités correspondant à la maîtrise et à l
exploitation d un cycle biologique de caractère végétal ou animal et constituant une ou plusieurs étapes nécessaires au déroulement de ce cycle ainsi
que les activités exercées par un exploitant agricole qui sont dans le prolongement de l acte de production ou qui ont pour support l exploitation. Les

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 3/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit
activités de cultures marines sont réputées agricoles, nonobstant le statut social dont relèvent ceux qui les pratiquent. Il en est de même des activités de
préparation et d entraînement des équidés domestiques en vue de leur exploitation, à l exclusion des activités de spectacle. Les activités agricoles ainsi
dé nies ont un caractère civil. Toutefois, pour la détermination des critères d a liation aux régimes de protection sociale des non-salariés et des salariés
des professions agricoles, sont considérées comme agricoles les activités mentionnées respectivement aux articles L et L ». Seul le début de la première
phrase est identique à la dé nition donnée dans la norme IAS 41. Les mots maîtrise et exploitation d un cycle biologique correspondent à la gestion et à l
intervention sur une transformation biologique de caractère végétal ou animal. Nous sommes exactement dans le cadre de la dé nition normée sans qu
il soit fait mention de l auteur de l activité (l entreprise en IAS 41) ou de l objectif de vendre (production agricole). Cependant sont ajoutées des activités
dérivées, soit celles : exercées par un exploitant agricole : l auteur de l activité dérivée est indiqué ; il s agit d une personne qui exerce une activité
agricole par nature ; qui sont dans le prolongement de l acte de production : la vente de foies gras cuits après avoir abattu les canards et transformé les
foies ; la vente du vin issu des raisins de l exploitation Cela comprend essentiellement la transformation pour la vente de la production agricole de l
exploitation ou qui ont pour support l exploitation agricole (le Tourisme Vert par exemple). 27

3 Ré exion 28 Cette deuxième catégorie est selon la norme IAS 41 une activité industrielle ; il s agit là d une di érence majeure. Nous retrouvons une
convergence au niveau des cultures marines. En revanche, les activités de préparation et d entraînement des équidés domestiques ne peuvent pas
entrer dans la dé nition de la norme. Cet apport récent au Code rural français crée une divergence complémentaire entre les dé nitions de l activité
agricole. Dé nition du Code général des impôts Article 63 du Code général des impôts : «sont considérés comme béné ces de l exploitation agricole,
pour l application de l impôt sur le revenu, les revenus que l exploitation de biens ruraux procure soit aux fermiers, métayers, colons paritaires, soit aux
propriétaires exploitant eux-mêmes. Ces béné ces comprennent : notamment ceux qui proviennent de la production forestière, même si les
propriétaires se bornent à vendre les coupes de bois sur pied. ainsi que les produits de l exploitation de champignonnières en galeries souterraines et
ceux des exploitations apicoles, avicoles, piscicoles, ostréicoles et mytilicoles et les pro ts réalisés par les obtenteurs de nouvelles variétés végétales au
sens des articles L à L du Code de la propriété intellectuelle. Sont aussi considérés comme béné ces de l exploitation agricole les revenus qui
proviennent des activités de préparation et d entraînement des équidés domestiques, en vue de leur exploitation dans les activités autres que celles du
spectacle». Nous retrouvons dans cette dé nition les revenus issus des terres (végétal) ou de l élevage (animal). La dé nition normée est comprise dans
cette première partie. Cependant des exploitations forestières élevant sur pied, sans intervention humaine, relèvent en droit scal français de l activité
agricole, ce qui n est pas le cas dans la norme IAS 41. Il en est de même pour les activités liées aux équidés alors qu aucune transformation biologique n
a lieu. En revanche, le Code général des impôts français reconnaît, comme relevant de la catégorie scale des béné ces agricoles, des activités par nature
non agricoles dans certaines limites (article 75 du CGI) ; de même relèvent du régime scal des entreprises industrielles et commerciales des activités
agricoles et accessoires (article 155 du CGI). La dé nition sociale selon le Code rural La dé nition sociale de l activité agricole est tirée des articles L à L du
Code rural. Y gure la référence au cycle biologique mais avec des extensions très larges sur des activités di érentes exercées dans le milieu rural
(artisans ruraux par exemple). * * * Les trois dé nitions françaises présentent des divergences non négligeables avec la norme en raison de
considérations liées aux prélèvements sociaux et scaux. Elles prennent en compte, selon des degrés divers, une partie de l activité rurale non agricole
(la dé nition sociale est la plus extensive, la dé nition scale est la plus restrictive). Nous retrouvons cependant dans toutes les dé nitions la notion d
exploitation d un cycle biologique de caractère végétal ou animal qui correspond à la dé nition de la norme. La dé nition de l activité agricole dans la
norme IAS 41 apparaît tout à fait logique et pragmatique. Elle exclut toutes les activités dans le prolongement de l acte de production des actifs
biologiques. La frontière est bien tracée ; dès qu il n y a plus d intervention humaine sur les actifs biologiques ou dès que la production agricole est
transformée, il s agit d activités industrielles. D où une divergence profonde avec les dé nitions françaises. Cette divergence s est accrue avec l
intégration aux activités agricoles, en scalité française, des activités relatives aux équidés. L incidence comptable et économique est notable car l actif
biologique est évalué en juste valeur (avec une appréhension immédiate des pertes ou produits latents ou non). Les nouvelles dé nitions de l IAS 41
Comme on l a vu, la norme IAS 41 donne une dé nition de l activité agricole ne correspondant pas à celles retenues par le droit français, qu il soit scal
ou rural. La norme s appuie sur la notion d actif biologique, notion qui ne nous est pas des plus familières (en tout cas au niveau du droit, voire de l
économie). Dès son introduction, la norme IAS 41 dé nit l activité agricole. Elle dé nit ensuite l actif biologique et précise ce que recouvre la notion de
production agricole : «Un actif biologique est un animal ou une plante vivant», «La production agricole est le produit récolté des actifs biologiques de l
entreprise», «La transformation biologique comprend les processus de croissance, de dégénérescence, de production et de procréation, qui engendrent
des changements qualitatifs dans l actif biologique», «La récolte est le détachement de la production d un actif biologique ou l arrêt des processus vitaux
d un actif biologique». Ces dé nitions sont illustrées dans le tableau reproduit page suivante. Bien que ces dé nitions soient précises, leur application
aux exploitations agricoles n est pas évidente. Dans un premier temps il faut distinguer plusieurs catégories d actifs biologiques : les actifs biologiques
producteurs, les actifs biologiques consommables. La norme IAS 40 à 57 donne les dé nitions de ces actifs dans le chapitre Présentation et informations
à fournir en précisant «qu une entreprise doit fournir une description de chaque groupe d actifs biologiques» ( 41). Le paragraphe 44 de la norme donne
les dé nitions suivantes : «Les actifs biologiques consommables sont ceux qui doivent être récoltés comme produits agricoles ou vendus comme actifs
biologiques». A contrario, «les actifs biologiques producteurs sont ceux autres que les consommables». Appliquée à la vigne (activité agricole traitée par
la che présentée en annexe), la di érenciation est simple : la vigne est un actif biologique producteur, le raisin est l actif biologique consommable. Cette
application est beaucoup moins évidente lorsqu il s agit par exemple de l élevage d animaux reproducteurs. Si ceux-ci sont destinés à la vente, ce sont
des actifs biologiques consommables et s ils sont destinés à la reproduction du cheptel de l exploitant, ils sont des actifs biologiques producteurs. Cette
distinction se compliquerait dans le cadre d un élevage sous contrat d intégration.

4 Comptabilité Actifs biologiques Par ailleurs, et sous cette même rubrique, le 44 de la norme indique que les actifs biologiques peuvent être classés :
soit en actif biologique mûr en précisant que «Les actifs biologiques mûrs sont ceux qui ont atteint le stade récoltable pour les actifs biologiques
consommables ou qui peuvent supporter des récoltes régulières pour les actifs biologiques producteurs», soit en actif biologique immature. Ainsi, pour
reprendre l exemple de la vigne, celle-ci sera mûre à partir de la troisième feuille (réglementation française) et le raisin immature tant qu il n a pas atteint
le stade de la récolte. A contrario, même récolté avant maturité complète, au premier coup de sécateur, il sera considéré comme actif biologique mûr. La
distinction entre produit agricole et produit déjà transformé répond à des critères de di érenciation qui conditionnent l application ou non de la norme
IAS 41. Selon nous le raisin dès l éra age ou la mise en cuve est un produit en cours de transformation pour faire du vin et n est plus un produit agricole
au sens de la norme. Cette segmentation est capitale car elle di érencie le mode de valorisation : IAS 41 et juste valeur pour les produits agricoles, IAS 2
Stocks pour les produits en phase de transformation. Pour illustrer notre propos, «le maître de chai achète la récolte au chef de culture» ; le premier coût
IAS 2 est la juste valeur de sortie IAS 41, que le raisin ait été produit sur l exploitation et/ou acheté sur un marché extérieur (selon les réglementations
nationales). Produits agricoles Produits qui résultent de la transformation après récolte Moutons Laine Fil de tissage, tapis Arbres dans une plantation
forestière Plantes Rondins Coton Canne à sucre Bois Fil,vêtements Sucre Bovins laitiers Lait Fromage Porcs Carcasses Saucisses, jambons fumés Arbustes
Feuilles Thé, tabac traité Vignes Raisins Vin Arbres fruitiers Fruits cueillis Fruits transformés Autre cas pour illustrer la di cile limite de sortie IAS 41, celui
de la pomme de terre récoltée, lavée, calibrée et traitée pour la conservation : est-ce un produit agricole ou un produit résultant d une transformation?
Notre groupe de travail s est prononcé, non sans débat, pour la première solution. Mais alors, que penser d une production agricole qui ne serait mise
sur le marché qu après desséchage naturel sur une durée plus ou moins longue (cas des graines ou de certains raisins)? La norme est muette à ce sujet.
La reprise d une intervention humaine dans le processus postérieur à l acte de récolte et modi ant le produit agricole peut-il marquer cette sortie du
périmètre de l IAS 41? Le concept de juste valeur Le concept de juste valeur est une méthode d évaluation qui va bouleverser la culture des

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 4/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit
professionnels français attachés jusqu alors à une évaluation en coût de revient des stocks agricoles et des travaux en cours (avances aux cultures). L IAS
41 impose l évaluation à la juste valeur diminuée des coûts du point de vente estimés depuis la comptabilisation initiale des actifs biologiques jusqu au
moment de la récolte (IAS 41 introduction). Dans la rubrique Comptabilisation et évaluation ( 10 à 33), la norme dé nit la notion de juste valeur et tente
de répondre à certaines situations. La juste valeur concerne à la fois l actif biologique producteur, l actif biologique consommable et le produit agricole
(cf dé nitions et précisions supra). Le groupe a tenté de répondre ou de préciser certaines situations non décrites dans la norme pour la viticulture (voir
annexe 3 ci-après) Nous essayons de retracer ici les débats internes a n de témoigner de la multiplicité de nos interprétations et de nos doutes, la
matière étant loin d être gée. La juste valeur fait appel aux critères suivants (les numéros de paragraphes renvoient à la norme IAS 41) : Fiabilité ( 8, 10,
12, 30) ; Coûts estimés du point de vente au moment de la récolte ( 14) ; Marché actif ( 8, 16, 17) ; Palliatif du marché actif : - notion de contrat ( 18 et 19), -
ux nanciers ( 20 à 23) ; Méthode par les coûts ( 24) ; Actifs combinés ( 25). Fiabilité Elle se situe dans des conditions de concurrence normale ( 8) sur un
marché actif que l entreprise s attend à utiliser ( 17). Un marché considéré comme spéculatif est-il un marché able? Les règles habituelles de prudence s
imposent : combinées au caractère actif du marché, elles doivent conduire à la prise en compte de la probabilité que les avantages économiques futurs
iront à l entreprise. L absence de abilité peut conduire, au moment de la comptabilisation initiale, à évaluer un actif biologique à son coût diminué du
cumul des amortissements et du cumul des pertes de valeurs ( 30). La norme re ète l idée, très importante, que la juste valeur d un produit agricole, au
moment de la récolte, peut toujours être mesurée de manière able ( 12 et 32). La abilité est donc la règle. On peut penser qu elle peut être déterminée
par tout moyen par rapport au contexte propre à l entreprise. Coûts estimés du point de vente Ils sont précisés dans le paragraphe 14 et semblent
exhaustifs. La di culté a été de dé nir à partir de quand un actif cesse d être un actif biologique pour devenir un produit stocké au sens de l IAS 2. En
e et, la juste valeur de l actif biologique constitue le prix d entrée d un produit destiné à être transformé (raisin - matière première du vin). 29

5 Ré exion 30 Ainsi, un produit agricole reste un actif biologique jusqu à sa mise sur le marché auquel il est destiné. Les frais de vendange, de
conditionnement, de stockage, de transport, contribuent à cette mise à disposition. Cette remarque est importante car la juste valeur qui dépend d un
marché actif pourra être obtenue par di érence entre la valeur du marché d un produit transformé et les coûts permettant de conduire de l actif
biologique au produit transformé. Prenons l exemple d un viticulteur commercialisant sa propre récolte. Le produit biologique est le raisin. Le produit
transformé est le vin. Le marché de l entreprise est donc celui du vin. S il n y a pas de marché du raisin, la juste valeur du produit biologique sera obtenue
par di érence entre le prix du vin sur le marché et les coûts générés par la vini cation, le conditionnement, les frais de vente, les frais de stockage du
produit transformé (coûts selon IAS 2). Les frais de vendange et de transport au chai ne seront donc pas à déduire car ils contribuent à la mise à
disposition du produit biologique. Exemple chi ré : Pas de marché du raisin : Prix de vente du vin 200 Coûts IAS 2-80 Juste valeur du raisin = 120
Existence d un marché actif du raisin : Juste valeur du raisin sur le marché 100 En l absence de marché du raisin, le viticulteur doit reconstituer sa juste
valeur par distinction des di érents coûts d élaboration (comptabilité analytique, notion d unité de gestion de trésorerie (UGT). norme qui indique qu en l
absence de marché actif une entreprise utilise un ou plusieurs des éléments suivants : le prix de transaction le plus récent du marché, le prix du marché
pour des actifs similaires, les références du secteur. Le paragraphe 20 fait appel, pour déterminer la juste valeur en l absence de marché, à la valeur
actualisée des ux nets de trésorerie attendus de l actif. Ne rejoignons-nous pas dans ce cas la notion de contrat? Flux nanciers Dans le paragraphe 20,
la juste valeur déterminée à partir des ux nanciers (c est-à-dire en l absence de marché actif able) est in uencée par deux hypothèses de travail : le
taux d actualisation, la durée. La norme IAS 41 ne traite pas cette di culté. La norme IAS 36, dans le paragraphe 50, a été considérée comme la réponse
appropriée à cette évaluation (voir annexe 3 pour la valorisation par les ux nanciers dans le cas de la viticulture). Lorsque la juste valeur est
déterminée par les ux nanciers ou le marché de produits transformés diminué par les coûts IAS 2, la marge globale est remontée au niveau de l actif
biologique en IAS 41. Cette méthode conduit à considérer que la valeur ajoutée par des méthodes de commercialisation, de marketing, de
conditionnement, d emplacement commercial, appartient au raisin, produit agricole, actif biologique. Exemple : Il peut exister un marché actif able pour
le prix d un hectare de vigne (notion d actifs biologiques combinés). La valeur d un actif biologique producteur (végétal) pourra s obtenir par di érence
entre le prix total de l actif biologique combiné (la terre plantée) et le prix d un hectare de terre nue à vocation agricole (la terre nue agricole est exclue de
la norme 2 a). Terre en vignes soit : Terre nue : Actif biologique producteur : * * * En conclusion, la juste valeur répond à une logique hiérarchisée par la
norme IAS 41 qui s impose au professionnel (voir en annexe les modalités d évaluation des actifs biologiques selon IAS 41) : 1. marché actif able 2. ux
nanciers 3. cumul de coûts (autorisé uniquement en comptabilisation initiale). Les évaluations selon les méthodes 1 et 2 peuvent aboutir à déterminer
la juste valeur en éliminant du prix du marché considéré les coûts générés au-delà de ceux pris en compte pour l élaboration de l actif biologique. Dans l
annexe 3 de l article, cette analyse est complétée en présentant l incidence du choix de la date de clôture par rapport à celle de la date de récolte ainsi
que celle de la sous-activité au stade des produits transformés dans le cas de la viticulture Conclusion Marché actif Cet aspect a été abordé dans la
notion de abilité. Le marché actif ne doit pas être confondu avec la notion de contrat. Un schéma en annexe 2 recense les précisions suivantes. Palliatifs
du marché actif Notion de contrat La valeur contractuelle, di érente de celle du marché, pourra conduire l entreprise à pratiquer des provisions dé nies
à la norme IAS 37 (cf. 16). Cependant, cette interprétation est contrariée par le paragraphe 18 de la Méthode par les coûts Le paragraphe 24 compare la
juste valeur à une sommation de coûts lorsqu il y a peu de transformation biologique ou qu elle est peu signi cative. L exemple qui semble concrétiser
cette situation peut être celui d une jeune plantation encore en non production. Actifs combinés L obtention de la juste valeur d un actif biologique
consommable par di érence entre le prix du marché d un produit transformé et les coûts IAS 2 trouve un raisonnement identique pour un actif
biologique producteur. Dans le marché agricole actuel, les producteurs ont besoin d une information nancière précise et able pour prendre des
décisions rapides et judicieuses. Le regroupement des exploitations traditionnelles transforme celles-ci en véritables entreprises agricoles. Aussi le
secteur agricole ne peut plus être considéré comme un secteur économique à part et se doit d être apprécié comme les autres secteurs économiques.
Une normalisation des présentations d états nanciers selon des normes acceptées par tous s impose. Il s agit là d une véritable révolution culturelle
dans un monde qui cultive volontiers sa spéci cité.

6 Comptabilité ANNEXE : IAS 41 FICHE TECHNIQUE SUR LA VITICULTURE Annexe 1 Traitement comptable des subventions publiques SUBVENTION
PUBLIQUE Actif biologique? Non IAS 20 Oui Juste valeur? Non IAS 20, Actif biologique évalué à son coût 31 Oui : IAS 41 Conditionnée? Non IAS 41,
paragraphe 34, produit devient créance, décision d octroi Oui Résolutoire IAS 41, 35 Produit Oui Remplie? Non Dette si subvention perçue Partielle : IAS
41, 36 Produit au prorata de la réalisation de la condition : quantité, temps...

7 Ré exion ANNEXE : IAS 41 FICHE TECHNIQUE SUR LA VITICULTURE Annexe 2 Modalités d évaluation des actifs biologiques : détermination de la juste
valeur 1. Marché actif able Existe-t-il un marché actif pour les actifs biologiques ou le produit agricole (jusqu au stade de la récolte)? Non Existe-t-il des
prix ou valeurs disponibles et ables de transactions récentes? Non Oui Les valeurs et prix de marché sont-ils disponibles et ables? (jusqu au stade de la
récolte)? Non Oui Oui Flux nanciers Non Peut-on calculer de façon able les ux nets de trésorerie attendus actualisés? Juste valeur de l actif biologique
= prix d une transaction récente Juste valeur de l actif biologique = prix de marché disponible Oui Juste valeur de l actif biologique = valeur actuelle des
ux nets de trésorerie attendus actualisés Valeur de l actif biologique ou du produit agricole (jusqu au stade de la récolte) = juste valeur de l actif
biologique ou du produit agricole diminuée des coûts au point de vente estimés 3. Cumul de coûts Valeur de l actif biologique = coût diminué du cumul
des amortissements et du cumul des pertes de valeur (uniquement possible en comptabilisation initiale)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 5/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit
8 Comptabilité ANNEXE : IAS 41 FICHE TECHNIQUE SUR LA VITICULTURE Annexe 3 Détermination de la juste valeur : Précisions CHAPITRE I : MODALITES
DE DETERMINATION DE LA JUSTE VALEUR I. Marché able existant ou non? En l absence de marché : di érents types de méthodes d évaluation (cf.
schéma, annexe 2) Attention hiérarchie des méthodes! Avis critique sur la pertinence du marché 1) Marché actif able ( 17, IAS 41) : Dès lors que l on a un
marché actif able, il faut l utiliser (actif biologique producteur ou consommable, production agricole) même s il paraît spéculatif. Toutefois, il faudra
écarter les marchés correspondant à une surcapacité ponctuelle de production et qui ne sauraient re éter un marché actif de référence. 2) Pluralité de
marchés ( 17, IAS 41) : Ex : cave coopérative et cave particulière : L entreprise commercialise sa production agricole sur un seul des deux marchés : elle
retient exclusivement le marché correspondant à sa stratégie commerciale actuelle sans tenir compte d éventuelles autres stratégies futures (caves
coopératives caves particulières ; vrac bouteilles). L entreprise commercialise sa production agricole sur les deux marchés : elle tient compte de ces deux
marchés. 33 II. Valorisation par les ux nanciers Seuls les ux nanciers relatifs à l activité agricole sont à retenir, de la production (IAS 41) à la
commercialisation (IAS 2 et suivants). Le mode de commercialisation in uence la juste valeur (cave particulière : vrac, bouteille ; cave coopérative ;
vendanges fraîches ; ). Il faudra donc lire avec attention les précisions des paragraphes 21, 22 et 23 de l IAS 41, relatives aux ux de trésorerie et au choix
de taux d actualisation. Le cash ow ou l excédent brut d exploitation de la seule activité agricole (cf IAS 36, 50(a)) peuvent ainsi servir de base à l
évaluation. Exemple : moyenne des cash ows ou excédent brut d exploitation des trois dernières années, ou par prudence la valeur la plus basse. Dans l
annexe, on précisera la méthode retenue et on justi era ce choix. Précision concernant les méthodes d actualisation : le groupe fait référence à l IAS 36,
paragraphe 33(b) qui précise une durée maximale de 5 ans sauf période plus longue justi ée. Par ailleurs, cette même norme dé nit au paragraphe 56 le
mode de détermination des taux. Les ux nets de trésorerie sont estimés sur une base avant impôt (cf IAS36 50 (b) et 51 et IAS 41 20). III. Actif biologique
consommable et production agricole L IAS 41 s applique jusqu à la première transformation du produit agricole chez le producteur. Les notions de
stockage, de conditionnement et de conservation chez le producteur ne constituent pas le point de sortie de l IAS 41 vers l IAS 2 (cf. 13 IAS 41 ; conforté
par l IAS 2 3 (a)). Exemples relevant de l IAS 41 : Raisin de table : conditionné en plateau Pommes : conservées en chambre froide, traitées pour la
conservation, conditionnées en plateaux pour mise à disposition du marché Pommes de terre : vrac ou conditionnées Céréales : stockées en silo ou
autoconsommées (semences) quels que soient les traitements liés à la conservation : insecticide, séchage

9 Ré exion IV. Valorisation à la juste valeur La valorisation à la juste valeur est obligatoire et ne sou re pas d exception ( 12 et 13 de l IAS 41). Il résulte
de l application de la juste valeur un rattachement de la marge aux actifs biologiques et à la production agricole (périmètre IAS 41) et non aux stocks
ultérieurs (périmètre IAS 2). Cette novation majeure résulte de la volonté de faire apparaître la marge sur le produit brut au stade de sa production
agricole (par ailleurs parfois cotée sur le marché mondial), pour l information de l investisseur. CHAPITRE II : DE L INCIDENCE DE CERTAINS EVENEMENTS
SUR LA DETERMINATION DE LA JUSTE VALEUR 34 1) Choix de la date de clôture ou établissement d une situation intermédiaire Justi er la méthode
permettant de déterminer la juste valeur à un stade de production antérieur à celui de la récolte, par exemple : soit au prorata temporis de la juste
valeur estimée de la récolte, soit la juste valeur estimée de la récolte diminuée des coûts IAS 41 restant à réaliser. Exemple : clôture au 30 juin N, récolte
au 31 octobre N et année culturale du 1 er novembre N-1 au 31 octobre N ; juste valeur = 8/12 de la juste valeur de la récolte totale estimée au 31
octobre N. Pour l interprétation du résultat, nous attirons l attention sur l incidence de la non linéarité des charges de cultures et de la détermination de
la juste valeur d un actif biologique dans sa situation et son état actuel. L état actuel excluant toute augmentation de valeur provenant de
transformations biologiques additionnelles ( 21 IAS 41). Dans la mesure où l entreprise vend sa récolte transformée, en tout ou partie, la juste valeur des
produits agricoles (récolte IAS 41) se calculera par di érence entre la valeur de réalisation du produit transformé et les coûts IAS 2. Les coûts IAS 2
retenus doivent correspondre à ceux d une récolte normale quel que soit le volume de récolte obtenu. Les frais de sous-activité ne doivent pas être
retenus (IAS 2 13). Exemple de frais concernés : amortissement cuve, pressoir amortissement matériel de vini cation personnel de vini cation
honoraires d œnologues Le coût à l hectolitre IAS 2 est censé être ainsi relativement stable de manière à ne pas répercuter la sous-activité sur la juste
valeur et donc le résultat IAS 41. 2) De l incidence des aléas climatiques ou sanitaires Selon l IAS 41 53, les incidences climatiques ou sanitaires ayant
a ecté la juste valeur sont détaillées et valorisées en annexe a n de permettre la reconstitution de la performance de l entreprise en l absence de ces
aléas. A contrario ces évènements peuvent ne pas a ecter la valorisation de l actif producteur (sauf cas de destruction) dans la mesure où cette
valorisation aurait été déterminée à partir de la méthode des ux nanciers. 3) De l incidence de l impôt sur le résultat sur la détermination de la juste
valeur à partir des ux nanciers Les 21 et 22 de l IAS 41 excluent la prise en compte de l impôt sur le résultat pour la détermination des ux de
trésorerie et leurs taux d actualisation. Cette disposition est également conforme à celle des paragraphes 50 et 55 de l IAS 36.

10 Comptabilité OBSERVATIONS Annexe 4 : di cultés d application aux di érents postes du bilan CODE COMPTABLE PLAN LIBELLE COMPTE NORMES
CE QUE DIT DIFFICULTES COMPTABLE APPLICABLES LA NORME D INTERPRETATION IMMOBILISATIONS IMMOBILISATIONS INCORPORELLES IAS 38 (selon
norme IAS 41 2b) Caractère signi catif IAS 36 quelle que soit la valeur retenue, le solde non amorti doit être examiné annuellement. Une dépréciation est
constatée si la valeur recouvrable de l actif est inférieure à la valeur nette comptable. IFRS 5 : lorsque l immobilisation est destinée à être vendue, elle est
classée comme telle Actif non monétaire identi able, sans substance physique : soit séparable de l entité, soit résulte de droits => avantages
économiques futurs => coût mesuré de façon able doit être comptabilisé : initialement : à son coût (IAS et suivants) postérieurement : 1) coût amorti sur
la durée d utilité (IAS 38 63) 2) juste valeur (IAS 38 64) 201 Non valeur Frais établissement 2010 IAS 38 Frais de recherche 203 IAS 38 Concession brevets
205 Cf. schéma de traitement des subventions en annexe 1 Comptabilisées si assurance que l entreprise se conformera aux conditions. Si subventions
reçues, présentation au bilan : soit en produits di érés, soit en déduction de l actif pour arriver à la valeur comptable IAS 20 IAS 41 Subventions 131 IAS
38 Droit au bail 206 IAS 36, IFRS 5 Incidence du code rural art L (incessibilité - non valorisation) IAS 38 Fonds de commerce IAS 36 et IFRS 5 sont
applicables à l ensemble des actifs (corporels et incorporels). Evolution législative, loi d orientation agricole, notion de fonds agricole, bail cessible. Coût
historique non amortissable, peut être déterminé à partir de la méthode des actifs combinés ANNEXE : IAS 41 FICHE TECHNIQUE SUR LA VITICULTURE
207 Autres immobilisations incorporelles 208 Non dissociation de la valeur du droit de plantation dans l acte IAS et 2-b Actif non biologique IAS 38 Droits
de plantation 35

11 Ré exion OBSERVATIONS 36 CODE COMPTABLE PLAN LIBELLE COMPTE NORMES CE QUE DIT DIFFICULTES COMPTABLE APPLICABLES LA NORME D
INTERPRETATION IMMOBILISATIONS CORPORELLES : ACTIFS NON BIOLOGIQUES Notion d actif combiné Terre nue à vocation agricole Notion d
immobilisation fondée sur la ressource contrôlée plutôt que celle de propriété Si obligation de replanter : IFRIC 2/04 IAS 16 / IAS 17 IAS 41 2a Terrains 211
IAS 16 / IAS 17 Agencement terrains 212 Immeuble de placement non exploité directement IAS 16 Constructions sol propre 213 IAS 40 IAS 16 / IAS 17
Constructions sol autrui 214 IAS 16 Installation, matériel outillage 215 IAS 16 Améliorations du fonds 217 IAS 16 Autres immo. corporelles 218 IAS 36 sauf
immeubles de placement évalués en juste valeur IAS 16 IAS 36 Immobilisations en cours (sauf ) 23 IAS 20 Subventions Obligation de replanter Modalité
de juste valeur IAS IAS IFRIC 12/03 IFRIC 02/04 IAS et 45 IAS 41 25, 41, 43 Plantations en cours Plantations pérennes IFRIC 2/04 : L obligation de replanter
serait à rattacher au terrain et non à l actif biologique qui pousse sur ce terrain. Constatation en contrepartie d un passif Cf. schéma de traitement en
annexe 1 1) Cf schéma de traitement en annexe 2 2) Interprétation en cours de discussion à l IFRIC sur la comptabilisation et l évaluation des actifs
biologiques Cf schéma de traitement en annexe 1 Ne s applique qu en comptabilisation initiale au coût ACTIFS BIOLOGIQUES (dé nition 1 à 5 IAS 41)
Obligation de dissocier les groupes d actifs biologiques consommables et producteurs = notion d actif bio producteur et consommable notion d actif
combiné valeurs distinctes Subvention comptabilisée si reçue et conditions requises # Subvention comptabilisée si assurance raisonnable de perception
Produit de l exercice de rattachement Produit di éré ou diminution d actif IAS et 34 à 38 Subventions 131 IAS 20 7 IAS IAS 20 24

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 6/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit
12 Comptabilité CODE COMPTABLE PLAN LIBELLE COMPTE NORMES CE QUE DIT DIFFICULTES COMPTABLE APPLICABLES LA NORME D INTERPRETATION
Avances aux cultures IAS Notion d actif biologique consommable 374 Stock de raisin IAS Valorisation à la juste valeur Théorique pour viticulture
OBSERVATIONS Valorisation à la juste valeur jusqu à la récolte (cf. annexe 2) Constitue l ultime étape selon IAS avant basculement en IAS2 Le coût d
entrée en IAS 2 est constitué par la juste valeur de la production agricole selon IAS et voir IAS 2 20 PRODUCTION AGRICOLE 5 (dé nition 1 à 5 d IAS 41)
COMPTABILISATION DES VARIATIONS DE JUSTE VALEUR (IAS : comptabilisation en résultat des variations de juste valeur) PRESENTATION ET
INFORMATIONS A FOURNIR EN ANNEXE (IAS : une entreprise doit présenter séparément dans le corps de son bilan la valeur de ses actifs biologiques
Informations à fournir : IAS à 55) STOCKS Attention! bilan ouverture IFRS : retraiter tous ces stocks : selon IAS 2 avec coût d entrée à la date de leurs
récoltes selon IAS 41 IAS 2 2 et 3 Stock de vins IAS La notion d avances aux cultures n existe pas en normes IFRS (cf. actif biologique consommable) vigne
en production jeune vigne récoltable Avances aux cultures 341 ANNEXE : IAS 41 FICHE TECHNIQUE SUR LA VITICULTURE Annexe 5 : actifs biologiques et
produits agricoles mûr immature mûr immature Producteur Vigne ( 44) Actif biologique Consommable Raisin attaché ( 44) non récoltable Raisin détaché /
Vendange fraîche ( 5 dernier alinéa : déf.) Produit agricole ( 5, alinéa 3 et 3) 37

Acquisitions d entreprises : traitement des actifs incorporels en IFRS (/436794-Acquisitions-d-entreprises-traitement-


des-actifs-incorporels-en-ifrs.html)
Acquisitions d entreprises : traitement des actifs incorporels en IFRS CONFERENCE IMA DU 5 AVRIL 2006 Jean-Pierre COLLE et Raphaël
JACQUEMARD Associés KPMG 1 Introduction Jusqu à une période récente et

Plus en détail (/436794-Acquisitions-d-entreprises-traitement-des-actifs-incorporels-en-ifrs.html)

Le droit de préemption en matière immobilière (/2140316-Le-droit-de-preemption-en-matiere-immobiliere.html)


Le droit de préemption en matière immobilière C est le truc le plus grave à louper. I Le preneur à bail rural C est surement le texte le plus
ancien dans notre droit positif actuel. Cela date de 1945.

Plus en détail (/2140316-Le-droit-de-preemption-en-matiere-immobiliere.html)

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) (/3116100-
Nouvelle-norme-de-revision-controle-du-rapport-de-gestion-sur-les-comptes-annuels-ou-consolides.html)
Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) INTRODUCTION Historique 1. Le 6
octobre 1989, le Conseil de l IRE a approuvé une recommandation de révision

Plus en détail (/3116100-Nouvelle-norme-de-revision-controle-du-rapport-de-gestion-sur-les-comptes-annuels-ou-consolides.html)

IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS (/641565-Ias-39-et-evaluation-au-cout-


amorti-principes-et-applications.html)
Ré exion IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS 22 Pierre SCHEVIN Professeur à l Université Robert
Schuman de Strasbourg et à l IECS Diplômé d expertise comptable La norme IAS

Plus en détail (/641565-Ias-39-et-evaluation-au-cout-amorti-principes-et-applications.html)

L APPLICATION D IFRS 13 ET DU DERNIER AMENDEMENT A IFRS 7 DANS LA COMMUNICATION FINANCIERE DES


CORPORATES A l occasion de l arrêté au 30 juin 2013 (/349867-L-application-d-ifrs-13-et-du-dernier-amendement-a-
ifrs-7-dans-la-communication- nanciere-des-corporates-a-l-occasion-de-l-arrete-au-30-juin-2013.html)
L APPLICATION D IFRS 13 ET DU DERNIER AMENDEMENT A IFRS 7 DANS LA COMMUNICATION FINANCIERE DES CORPORATES A l occasion
de l arrêté au 30 juin 2013 Tous droits réservés Mazars Octobre 2013 Toute représentation

Plus en détail (/349867-L-application-d-ifrs-13-et-du-dernier-amendement-a-ifrs-7-dans-la-communication- nanciere-des-corporates-a-l-occasion-de-l-


arrete-au-30-juin-2013.html)

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis (/2371261-Nop-
organic-system-plan-osp-eos-description-de-l-unite-information-et-documents-requis.html)
TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA
205.406(a), un opérateur certi é doit transmettre chaque année à son

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 7/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Plus en détail (/2371261-Nop-organic-system-plan-osp-eos-description-de-l-unite-information-et-documents-requis.html)

Nouvelle Directive comptable européenne Quels changements? Quels impacts sur le droit comptable français?
(/918281-Nouvelle-directive-comptable-europeenne-quels-changements-quels-impacts-sur-le-droit-comptable-
francais.html)
Nouvelle Directive comptable européenne Quels changements? Quels impacts sur le droit comptable français? La directive européenne
relative aux états nanciers annuels, aux états nanciers consolidés

Plus en détail (/918281-Nouvelle-directive-comptable-europeenne-quels-changements-quels-impacts-sur-le-droit-comptable-francais.html)

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12
pages (/1154922-Annexe-aux-comptes-annuels-de-l-exercice-clos-le-31-08-2013-montants-exprimes-en-euros-ce-
rapport-contient-12-pages.html)
ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et
Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail (/1154922-Annexe-aux-comptes-annuels-de-l-exercice-clos-le-31-08-2013-montants-exprimes-en-euros-ce-rapport-contient-12-pages.html)

REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion nancière (/300318-Regles-d-imputation-des-depenses-


che-de-gestion- nanciere.html)
REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion nancière Ce document a pour objet de décrire l ensemble des règles d
imputation des dépenses et de préciser les biens pouvant être considérés comme des

Plus en détail (/300318-Regles-d-imputation-des-depenses- che-de-gestion- nanciere.html)

Objet : Nouvel exposé-sondage ES/2011/6, Produits des activités ordinaires tirés de contrats avec des clients
(/307770-Objet-nouvel-expose-sondage-es-2011-6-produits-des-activites-ordinaires-tires-de-contrats-avec-des-
clients.html)
Le 5 mars 2012 A ché sur le site Web http://www.iasb.org/ Objet : Nouvel exposé-sondage ES/2011/6, Produits des activités ordinaires
tirés de contrats avec des clients Madame, Monsieur, L Association

Plus en détail (/307770-Objet-nouvel-expose-sondage-es-2011-6-produits-des-activites-ordinaires-tires-de-contrats-avec-des-clients.html)

Introduction à la gestion (/3002461-Introduction-a-la-gestion.html)


Introduction à la gestion comptable La comptabilité générale est une technique permettant de codi er et de conserver une trace des
opérations réalisées par une entreprise dans le cadre de son activité.

Plus en détail (/3002461-Introduction-a-la-gestion.html)

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 (/1630918-
Atelier-numerique-et-oenotourisme-en-aquitaine-document-de-cadrage-pour-la-reunion-du-7-mars-2012.html)
Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Ce document de travail
rassemble quelques chi res-clés et éléments de cadrage pour les participants aux

Plus en détail (/1630918-Atelier-numerique-et-oenotourisme-en-aquitaine-document-de-cadrage-pour-la-reunion-du-7-mars-2012.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 8/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Selon la charte de l expertise en évaluation immobilière, 3 ème édition Juin 2006, la valeur vénale est : (/1168237-
Selon-la-charte-de-l-expertise-en-evaluation-immobiliere-3-eme-edition-juin-2006-la-valeur-venale-est.html)
COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * 1 Alain MANZON Expert Immobilier-Consultant JANVIER 2013 N d agrément - 1004 -
Diplômé de l Enseignement Supérieur RD559 Beauvallon Guerre vieille 83310 GRIMAUD

Plus en détail (/1168237-Selon-la-charte-de-l-expertise-en-evaluation-immobiliere-3-eme-edition-juin-2006-la-valeur-venale-est.html)

COMPTES CONSOLIDÉS 2014 (/2471699-Comptes-consolides-2014.html)


COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 2 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État du résultat global consolidé 3 3 État
de la situation nancière consolidée 4 4 Tableau des ux de trésorerie

Plus en détail (/2471699-Comptes-consolides-2014.html)

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance (/641099-En-juste-valeur-par-resultat-placements-


detenus-jusqu-a-echeance.html)
Normes IAS 32 / Instruments nanciers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments nanciers : Comptabilisation et Evaluation Normes
IFRS 7 / Instruments nanciers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail (/641099-En-juste-valeur-par-resultat-placements-detenus-jusqu-a-echeance.html)

: IDENTIFIANT : BOURGOGNE, MOT DE PASSE : CAVB (/1528716-Identi ant-bourgogne-mot-de-passe-cavb.html)


SPECIALE ASSURANCES N 51 bis du mois de janvier 2014 La CAVB s est rapprochée de quelques compagnies d assurance a n de connaître
les di érentes o res existantes concernant les aléas climatiques. Vous

Plus en détail (/1528716-Identi ant-bourgogne-mot-de-passe-cavb.html)

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d a ectation» (/2833486-Relatif-aux-
operations-d-assurance-realisees-dans-le-cadre-d-un-patrimoine-d-a ectation.html)
COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2004-11 du 23 novembre 2004 relatif aux opérations d assurance réalisées
dans le cadre d un «patrimoine d a ectation» Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail (/2833486-Relatif-aux-operations-d-assurance-realisees-dans-le-cadre-d-un-patrimoine-d-a ectation.html)

IFRS Etats nanciers consolidés abrégés (en milliers d euros) (/1248145-Ifrs-etats- nanciers-consolides-abreges-en-
milliers-d-euros.html)
IFRS Etats nanciers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan
consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des ux de trésorerie

Plus en détail (/1248145-Ifrs-etats- nanciers-consolides-abreges-en-milliers-d-euros.html)

IFRS 11 Retours d expérience. Laurence Rivat Jean-Pierre Mounier Eric Dard (/259381-Ifrs-11-retours-d-experience-
laurence-rivat-jean-pierre-mounier-eric-dard.html)
IFRS 11 Retours d expérience Laurence Rivat Jean-Pierre Mounier Eric Dard 19 Décembre 2013 Agenda Introduction : Application du
package consolidation par les groupes français et européens Implémentation

Plus en détail (/259381-Ifrs-11-retours-d-experience-laurence-rivat-jean-pierre-mounier-eric-dard.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 9/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier (/1819871-Points-de-vue-mise-en-oeuvre-des-ifrs-
dans-le-secteur-minier.html)
POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier INSCRIPTION À L ACTIF DES COÛTS D EMPRUNT MAI 2015 Contexte Il
arrive que les sociétés minières doivent contracter des emprunts considérables

Plus en détail (/1819871-Points-de-vue-mise-en-oeuvre-des-ifrs-dans-le-secteur-minier.html)

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 (/1630986-Banque-zag-
troisieme-pilier-de-bale-ii-et-iii-exigences-de-divulgation-31-decembre-2013.html)
Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au
titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail (/1630986-Banque-zag-troisieme-pilier-de-bale-ii-et-iii-exigences-de-divulgation-31-decembre-2013.html)

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en


équivalence (/1410218-Ifrs-11-coentreprises-passage-de-la-methode-de-la-consolidation-proportionnelle-a-la-
methode-de-la-mise-en-equivalence.html)
IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence Extrait, Groupe
de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 18 octobre

Plus en détail (/1410218-Ifrs-11-coentreprises-passage-de-la-methode-de-la-consolidation-proportionnelle-a-la-methode-de-la-mise-en-equivalence.html)

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 (/2783265-Comite-


de-la-reglementation-comptable-reglement-n-2007-07-du-14-decembre-2007.html)
COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des
opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail (/2783265-Comite-de-la-reglementation-comptable-reglement-n-2007-07-du-14-decembre-2007.html)

Bilan Carbone des interventions viticoles (/2617849-Bilan-carbone-des-interventions-viticoles.html)


Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél :
04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail (/2617849-Bilan-carbone-des-interventions-viticoles.html)

Partenariats. IFRS 11 en pratique. Questions et réponses. Janvier 2015. kpmg.fr (/258828-Partenariats-ifrs-11-en-


pratique-questions-et-reponses-janvier-2015-kpmg-fr.html)
Partenariats IFRS 11 en pratique Questions et réponses Janvier 2015 kpmg.fr Sommaire Préambule... 3 1. Quels sont les principaux
changements à attendre pour la comptabilisation des partenariats en contrôle

Plus en détail (/258828-Partenariats-ifrs-11-en-pratique-questions-et-reponses-janvier-2015-kpmg-fr.html)

Instruments nanciers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation (/448460-


Instruments- nanciers-et-comptabilite-de-couverture-de-nouveaux-principes-francais-en-preparation.html)
Instruments nanciers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012
Isabelle SAPET, Associée Programme 1. Introduction 2. Classi cation

Plus en détail (/448460-Instruments- nanciers-et-comptabilite-de-couverture-de-nouveaux-principes-francais-en-preparation.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 10/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

un environnement économique et politique (/2346917-Un-environnement-economique-et-politique.html)


Vision d un économiste sur le risque agricole et sa gestion un sol un climat un environnement économique et politique Jean Cordier
Professeur Agrocampus Ouest Séminaire GIS GC HP2E Prise en compte du risque

Plus en détail (/2346917-Un-environnement-economique-et-politique.html)

Assiette mini. 600 SMIC 1 plafond (/2140000-Assiette-mini-600-smic-1-plafond.html)


Social : La protection sociale 1- L a liation au régime non salarié agricole J exerce une activité agricole < 5 ha J assure la direction de l
entreprise (ou 1/8 SMI) J en tire des revenus professionnels

Plus en détail (/2140000-Assiette-mini-600-smic-1-plafond.html)

Caisse Nationale de Mutualité Agricole (/1529115-Caisse-nationale-de-mutualite-agricole.html)


Séminaire national sur la vulgarisation, l appui-conseil et les bonnes pratiques agricoles Le rôle des Assurances Agricole dans le
développement de la politique du renouveau Agricole et Rural Présentation

Plus en détail (/1529115-Caisse-nationale-de-mutualite-agricole.html)

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010


(/329437-Resultats-de-l-observatoire-technico-economique-du-rad-synthese-2011-exercice-comptable-2010.html)
Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice
comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail (/329437-Resultats-de-l-observatoire-technico-economique-du-rad-synthese-2011-exercice-comptable-2010.html)

Norme internationale d information nancière 1 Première application des Normes internationales d information
nancière (/3130147-Norme-internationale-d-information- nanciere-1-premiere-application-des-normes-
internationales-d-information- nanciere.html)
IFRS 1 Norme internationale d information nancière 1 Première application des Normes internationales d information nancière Objectif
1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail (/3130147-Norme-internationale-d-information- nanciere-1-premiere-application-des-normes-internationales-d-information- nanciere.html)

Présentation de la consolidation (/1410850-Presentation-de-la-consolidation.html)


Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation
nancière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail (/1410850-Presentation-de-la-consolidation.html)

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Note de présentation Avis n 2004-15 du 23 juin 2004 (/1820186-Conseil-
national-de-la-comptabilite-note-de-presentation-avis-n-2004-15-du-23-juin-2004.html)
CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Note de présentation Avis n 2004-15 du 23 juin 2004 relatif à la dé nition, la comptabilisation et
à l évaluation des actifs Sommaire Avant propos 1 - Champ d application

Plus en détail (/1820186-Conseil-national-de-la-comptabilite-note-de-presentation-avis-n-2004-15-du-23-juin-2004.html)

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014. Direction de la CONSOLIDATION REPORTING GROUPE


(/1245688-Etats- nanciers-consolides-31-decembre-2014-direction-de-la-consolidation-reporting-groupe.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 11/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 Direction de la CONSOLIDATION REPORTING GROUPE BILAN CONSOLIDE (en millions d'euros)
Notes 31 déc 2014 31 déc 2013 retraité * ACTIF Ecarts d'acquisition

Plus en détail (/1245688-Etats- nanciers-consolides-31-decembre-2014-direction-de-la-consolidation-reporting-groupe.html)

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes
consolidés» (/894549-Alerte-les-organisations-syndicales-doivent-etablir-des-comptes-annuels-pour-2009-ainsi-que-
des-comptes-consolides.html)
Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août
2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail (/894549-Alerte-les-organisations-syndicales-doivent-etablir-des-comptes-annuels-pour-2009-ainsi-que-des-comptes-consolides.html)

COMMISSION BANCAIRE ------ Instruction n 2005-04 relative à la surveillance complémentaire des conglomérats
nanciers (/1836844-Commission-bancaire-instruction-n-2005-04-relative-a-la-surveillance-complementaire-des-
conglomerats- nanciers.html)
COMMISSION BANCAIRE ------ Instruction n 2005-04 relative à la surveillance complémentaire des conglomérats nanciers La Commission
bancaire, Vu la directive du Conseil n 2000/12/CE du Parlement européen

Plus en détail (/1836844-Commission-bancaire-instruction-n-2005-04-relative-a-la-surveillance-complementaire-des-conglomerats- nanciers.html)

LES ETAPES DE LA CREATION (/1838043-Les-etapes-de-la-creation.html)


LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude
commerciale p. 13 B/ L étude nancière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail (/1838043-Les-etapes-de-la-creation.html)

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 (/1245818-Comptes-consolides-au-31-decembre-2014.html)


Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 SCHNEIDER ELECTRIC - 2014 1 SOMMAIRE Comptes consolidés au 31 décembre 2014... 3
Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des ux de trésorerie consolidés... 5

Plus en détail (/1245818-Comptes-consolides-au-31-decembre-2014.html)

OPÉRATIONS DE CESSION (/1247009-Operations-de-cession.html)


OPÉRATIONS DE CESSION Anticipation des di cultés de mise en œuvre de la norme IFRS 5 «Actifs non courants détenus en vue de la vente
et activités abandonnées» Paris le 23/09/2014 Sandra Dujardin Antoine

Plus en détail (/1247009-Operations-de-cession.html)

Norme comptable internationale 21 E ets des variations des cours des monnaies étrangères (/1849838-Norme-
comptable-internationale-21-e ets-des-variations-des-cours-des-monnaies-etrangeres.html)
Norme comptable internationale 21 E ets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des
activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail (/1849838-Norme-comptable-internationale-21-e ets-des-variations-des-cours-des-monnaies-etrangeres.html)

La convergence du PCG avec (/2268574-La-convergence-du-pcg-avec.html)


https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 12/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit
LE PORTEFEUILLE-TITRES EN RÈGLES FRANÇAISES ET EN IFRS DANS LES COMPTES INDIVIDUELS PARTIE 1 La première catégorie est elle-
même décomposée en : titres de participation, titres immobilisés de l activité

Plus en détail (/2268574-La-convergence-du-pcg-avec.html)

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits (/1015457-Une-nouvelle-norme-mondiale-sur-la-


comptabilisation-des-produits.html)
Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services
infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail (/1015457-Une-nouvelle-norme-mondiale-sur-la-comptabilisation-des-produits.html)

La couverture des risques agricoles (/1528968-La-couverture-des-risques-agricoles.html)


PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES La couverture des risques agricoles Patrick Degiovanni Directeur Général Adjoint Page 1 Marrakech,
Jeudi 28 octobre 2010 Sommaire Le contexte Les risques du métier en Agriculture

Plus en détail (/1528968-La-couverture-des-risques-agricoles.html)

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES (/1226485-Les-operations-exceptionnelles.html)


LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont
achetés par l entreprise a n de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail (/1226485-Les-operations-exceptionnelles.html)

Interprétation IFRIC 12 Accords de concession de services (/183678-Interpretation-ifric-12-accords-de-concession-


de-services.html)
Interprétation IFRIC 12 Accords de concession de services Références Cadre de préparation et de présentation des états nanciers 1 IFRS 1
Première application des Normes internationales d information

Plus en détail (/183678-Interpretation-ifric-12-accords-de-concession-de-services.html)

FAIR VALUE. FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB).
**** (/122171-Fair-value-fas-157-et-fas-159-modalites-de-mise-en-oeuvre-etat-de-l-art-en-normes-ifrs-et-projet-en-
cours-iasb.html)
FAIR VALUE FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB). **** Vendredi 12
octobre 2007 Xavier Paper 1 Sommaire 1. Quelques constats sur la Juste

Plus en détail (/122171-Fair-value-fas-157-et-fas-159-modalites-de-mise-en-oeuvre-etat-de-l-art-en-normes-ifrs-et-projet-en-cours-iasb.html)

CONSOLIDATION : IFRS 10, IFRS 11, IFRS 12, IAS 27, IAS 28 (/392528-Consolidation-ifrs-10-ifrs-11-ifrs-12-ias-27-ias-
28.html)
1 SYNTHÈSE ET PRINCIPAUX CHANGEMENTS CONTEXTE Le dispositif actuel présente plusieurs faiblesses. Applications variées du concept
de contrôle lorsqu une entité ne détient pas la majorité de droits de vote

Plus en détail (/392528-Consolidation-ifrs-10-ifrs-11-ifrs-12-ias-27-ias-28.html)

PAC. ce qui change. vraiment (/57371-Pac-ce-qui-change-vraiment.html)


PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement
en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 13/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Plus en détail (/57371-Pac-ce-qui-change-vraiment.html)

INFORMATIONS FINANCIÈRES CONSOLIDÉES (/2472516-Informations- nancieres-consolidees.html)


www.legrand.com INFORMATIONS FINANCIÈRES CONSOLIDÉES AU 31 DÉCEMBRE LEGRAND COMPTES CONSOLIDES Sommaire Compte de
résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des ux de trésorerie consolidés 5 Tableau

Plus en détail (/2472516-Informations- nancieres-consolidees.html)

Comptes consolidés et notes annexes 31 décembre 2012 (/1246288-Comptes-consolides-et-notes-annexes-31-


decembre-2012.html)
Comptes consolidés et notes annexes 31 décembre 2012 VERSION EN COURS D AUDIT Sommaire Rapport semestriel d activité...1 1.
Comptes consolidés...2 2. Ratios et indicateurs clés....9 3. Notes annexes aux

Plus en détail (/1246288-Comptes-consolides-et-notes-annexes-31-decembre-2012.html)

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» (/1247712-Formation-ifrs-et-us-gaap-points-


communs-et-divergences.html)
Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» REFERENCE : 108 1. Objectif général Comprendre les principales di érences
entre les IFRS et les US GAAP. Savoir identi er et retraiter les

Plus en détail (/1247712-Formation-ifrs-et-us-gaap-points-communs-et-divergences.html)

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certi cations (/1247339-C-e-g-e-r-


e-a-l-r-e-s-u-l-t-a-t-s-a-n-n-u-e-l-s-2013-une-annee-de-consolidation-et-de-certi cations.html)
Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de
certi cations Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail (/1247339-C-e-g-e-r-e-a-l-r-e-s-u-l-t-a-t-s-a-n-n-u-e-l-s-2013-une-annee-de-consolidation-et-de-certi cations.html)

Bulletin de nouvelles sur les IFRS (/2414169-Bulletin-de-nouvelles-sur-les-ifrs.html)


uméro spécial Produits Bulletin de nouvelles sur les IFRS Juin 2014 «Après plus de cinq ans consacrés à son élaboration, l IASB et le FASB
ont nalement publié leur nouvelle norme convergente sur la comptabilisation

Plus en détail (/2414169-Bulletin-de-nouvelles-sur-les-ifrs.html)

Mise en ligne des comptes annuels 2014 (/1450195-Mise-en-ligne-des-comptes-annuels-2014.html)


Saint-Denis, le 6 mars 2015 Mise en ligne des comptes annuels Le Groupe annonce la mise en ligne de ces comptes consolidés pour l année et
rappelle à cette occasion les éléments nanciers principaux de

Plus en détail (/1450195-Mise-en-ligne-des-comptes-annuels-2014.html)

L agriculture luxembourgeoise en chi res 2013 (/336370-L-agriculture-luxembourgeoise-en-chi res-2013.html)


L agriculture luxembourgeoise en chi res 2013 (données disponibles au 1 ier avril 2013) MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE LA
VITICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL SERVICE D ECONOMIE RURALE L agriculture

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 14/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Plus en détail (/336370-L-agriculture-luxembourgeoise-en-chi res-2013.html)

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE (/300571-Conseil-


national-de-la-comptabilite-recommandation-n-2004-r-02-du-27-octobre.html)
CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE 2004 Relative au format du compte de
résultat, tableau des ux de trésorerie et tableau de variation des capitaux propres,

Plus en détail (/300571-Conseil-national-de-la-comptabilite-recommandation-n-2004-r-02-du-27-octobre.html)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) (/2662307-31-12-2012-etats- nanciers-


consolides-comptes-non-audites.html)
31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats nanciers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de
résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail (/2662307-31-12-2012-etats- nanciers-consolides-comptes-non-audites.html)

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse (/2665241-
Faurecia-un-premier-semestre-2015-en-tres-forte-progression-guidance-annuelle-revisee-a-la-hausse.html)
Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chi re d
a aires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail (/2665241-Faurecia-un-premier-semestre-2015-en-tres-forte-progression-guidance-annuelle-revisee-a-la-hausse.html)

Documents pareils

Les tableaux de ux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse (/1246110-Les-tableaux-
de- ux-de-tresorerie-en-regles-francaises-et-internationales-essai-de-synthese.html)
Synthèse // Ré exion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de ux de trésorerie en règles françaises et internationales :
essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail (/1246110-Les-tableaux-de- ux-de-tresorerie-en-regles-francaises-et-internationales-essai-de-synthese.html)

Norme internationale d information nancière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités
abandonnées (/111921-Norme-internationale-d-information- nanciere-5-actifs-non-courants-detenus-en-vue-de-la-
vente-et-activites-abandonnees.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 15/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit
Norme internationale d information nancière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la
présente norme est de spéci er la comptabilisation d

Plus en détail (/111921-Norme-internationale-d-information- nanciere-5-actifs-non-courants-detenus-en-vue-de-la-vente-et-activites-abandonnees.html)

Norme comptable internationale 7 Tableau des ux de trésorerie (/2573505-Norme-comptable-internationale-7-


tableau-des- ux-de-tresorerie.html)
Norme comptable internationale 7 Tableau des ux de trésorerie Objectif Les informations concernant les ux de trésorerie d une entité
sont utiles aux utilisateurs des états nanciers car elles leur

Plus en détail (/2573505-Norme-comptable-internationale-7-tableau-des- ux-de-tresorerie.html)

ANAIS LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE. Laboratoire Informatique


de l ENITA de Bordeaux Tél. (/1840270-Anais-le-logiciel-de-gestion-previsionnelle-de-l-entreprise-agricole-et-rurale-
laboratoire-informatique-de-l-enita-de-bordeaux-tel.html)
LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél.
05 57 35 07 95 PHILOSOPHIE DU LOGICIEL - CONCEPTS DE BASE ET MECANISMES 1.

Plus en détail (/1840270-Anais-le-logiciel-de-gestion-previsionnelle-de-l-entreprise-agricole-et-rurale-laboratoire-informatique-de-l-enita-de-bordeaux-


tel.html)

Détail des cultures de l'exploitation en 2007 (/1529678-Detail-des-cultures-de-l-exploitation-en-2007.html)


République et Canton de Genève Département des nances Administration scale cantonale Formulaire annexe à la déclaration 2007
servant à déterminer le revenu et la fortune professionnels de l'agriculture

Plus en détail (/1529678-Detail-des-cultures-de-l-exploitation-en-2007.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 16/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières (/375525-Revenu-agricole-2013-une-
annee-delicate-pour-les-productions-cerealieres.html)
Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI)
moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail (/375525-Revenu-agricole-2013-une-annee-delicate-pour-les-productions-cerealieres.html)

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française (/2004545-Les-5-a-


7-du-syrpa-photographie-et-evolution-de-la-population-agricole-professionnelle-francaise.html)
Les 5 à 7 du SYRPA Photographie et évolution de la population Quels enseignements en tirer pour vos actions de communication?
Christophe SEMONT 1. Hyltel en quelques mots 2. Les concepts du recensement

Plus en détail (/2004545-Les-5-a-7-du-syrpa-photographie-et-evolution-de-la-population-agricole-professionnelle-francaise.html)

SCO Expo Opened In


Qingdao
Qingdao Forum for Regional Economic
and Trade Cooperation opened in
Qingdao, on April 26
qingdao

Open

COMPTABILITÉ. PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants. Cette étude a pour
objet. re exion. Résumé de l article (/297297-Comptabilite-pcg-provisions-pour-grosses-reparations-vs-
amortissements-par-composants-cette-etude-a-pour-objet-re exion-resume-de-l-article.html)
PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants Eric DELESALLE Expert-comptable, Commissaire aux
comptes Professeur agrégé CNAM-INTEC Président de la Commission de droit comptable

Plus en détail (/297297-Comptabilite-pcg-provisions-pour-grosses-reparations-vs-amortissements-par-composants-cette-etude-a-pour-objet-re exion-


resume-de-l-article.html)

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 (/3130210-International-
nancial-reporting-standards-ifrs-mise-en-place-et-impacts-2-fevrier-2005.html)
International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées
par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail (/3130210-International- nancial-reporting-standards-ifrs-mise-en-place-et-impacts-2-fevrier-2005.html)

Agreste Aquitaine. Analyses et résultats (/1528782-Agreste-aquitaine-analyses-et-resultats.html)


Analyses et résultats Numéro 84 - mai 2014 La production agricole est par nature soumise aux aléas climatiques. Le phénomène n est pas
nouveau. Toutefois, au cours des vingt dernières années, le pro l

Plus en détail (/1528782-Agreste-aquitaine-analyses-et-resultats.html)

Rapport nancier du premier trimestre de 2013-2014 (/3129974-Rapport- nancier-du-premier-trimestre-de-2013-


2014.html)
Rapport nancier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le
siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 17/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Plus en détail (/3129974-Rapport- nancier-du-premier-trimestre-de-2013-2014.html)

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide
publique 1 (/238631-Norme-comptable-internationale-20-comptabilisation-des-subventions-publiques-et-
informations-a-fournir-sur-l-aide-publique-1.html)
Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d
application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail (/238631-Norme-comptable-internationale-20-comptabilisation-des-subventions-publiques-et-informations-a-fournir-sur-l-aide-publique-


1.html)

Norme comptable internationale 33 Résultat par action (/41558-Norme-comptable-internationale-33-resultat-par-


action.html)
Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de
détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail (/41558-Norme-comptable-internationale-33-resultat-par-action.html)

Norme internationale d information nancière 9 Instruments nanciers (/2414356-Norme-internationale-d-


information- nanciere-9-instruments- nanciers.html)
Norme internationale d information nancière 9 Instruments nanciers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est
d établir des principes d information nancière en matière d

Plus en détail (/2414356-Norme-internationale-d-information- nanciere-9-instruments- nanciers.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 18/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

LES CRÉANCES ET LES DETTES (/641607-Les-creances-et-les-dettes.html)


LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Dé nition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant
une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail (/641607-Les-creances-et-les-dettes.html)

Norme comptable internationale 38 Immobilisations incorporelles (/3002781-Norme-comptable-internationale-38-


immobilisations-incorporelles.html)
Norme comptable internationale 38 Immobilisations incorporelles Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement
comptable des immobilisations incorporelles qui ne sont pas spéci quement

Plus en détail (/3002781-Norme-comptable-internationale-38-immobilisations-incorporelles.html)

IFRS 15 Produits des contrats avec les clients. Impacts, dé s et actions à entreprendre. Olivia Larmaraud Eric Dard
(/219971-Ifrs-15-produits-des-contrats-avec-les-clients-impacts-de s-et-actions-a-entreprendre-olivia-larmaraud-eric-
dard.html)
IFRS 15 Produits des contrats avec les clients Impacts, dé s et actions à entreprendre Olivia Larmaraud Eric Dard 10 juin 2014 Agenda
Aperçu des principales dispositions d IFRS 15 Contexte Les 5 étapes

Plus en détail (/219971-Ifrs-15-produits-des-contrats-avec-les-clients-impacts-de s-et-actions-a-entreprendre-olivia-larmaraud-eric-dard.html)

COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE. Presentation de Mr. Christian MULLIEZ
(/329299-Compte-de-resultat-par-destination-et-information-sectorielle-presentation-de-mr-christian-mulliez.html)
COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE Presentation de Mr. Christian MULLIEZ Plan Rappel des impacts
IFRS : - sur le chi re d a aires... 4 - sur le résultat d exploitation. 5 -

Plus en détail (/329299-Compte-de-resultat-par-destination-et-information-sectorielle-presentation-de-mr-christian-mulliez.html)

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE (/1227285-Epreuve-ecrite-d-admissibilite.html)


CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section
: Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail (/1227285-Epreuve-ecrite-d-admissibilite.html)

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 138/5 Logiciels (/1891078-Commission-des-normes-


comptables-avis-cnc-138-5-logiciels.html)
COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 138/5 Logiciels Introduction La Commission a consacré une étude approfondie au
traitement comptable de la création ou de l acquisition d un logiciel par une entreprise,

Plus en détail (/1891078-Commission-des-normes-comptables-avis-cnc-138-5-logiciels.html)

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes (/1247549-Chapitre-7-consolidation-et-comptes-de-groupes.html)


Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la
société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail (/1247549-Chapitre-7-consolidation-et-comptes-de-groupes.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 19/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE:
Suivi et évaluation 2005. (/1266728-Agricultural-policies-in-oecd-countries-monitoring-and-evaluation-2005-les-
politiques-agricoles-des-pays-de-l-ocde-suivi-et-evaluation-2005.html)
Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE:
Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail (/1266728-Agricultural-policies-in-oecd-countries-monitoring-and-evaluation-2005-les-politiques-agricoles-des-pays-de-l-ocde-suivi-et-


evaluation-2005.html)

Dé nition des variables présentées dans le RICA (/2595203-De nition-des-variables-presentees-dans-le-rica.html)


Les termes en gras italique sont dé nis par ailleurs dans le lexique. Les termes en italique désignent des variables explicitement recueillies
dans le Rica. A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

Plus en détail (/2595203-De nition-des-variables-presentees-dans-le-rica.html)

Projet du 5 octobre 2006. du [date] 2006. (Adaptation des fonds propres de base) Sommaire (/2519918-Projet-du-5-
octobre-2006-du-date-2006-adaptation-des-fonds-propres-de-base-sommaire.html)
Circ.-CFB 06/_ Adaptation des fonds propres de base Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Détermination du capital
réglementaire en cas d utilisation d un standard comptable international

Plus en détail (/2519918-Projet-du-5-octobre-2006-du-date-2006-adaptation-des-fonds-propres-de-base-sommaire.html)

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER (/2000830-Nomenclature-comptable-pour-le-particulier.html)


NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une
comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail (/2000830-Nomenclature-comptable-pour-le-particulier.html)

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur (/2458178-Le-secteur-agroalimentaire-en-provence-alpes-


cote-d-azur.html)
Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Panorama élaboré à partir d une étude Ernst & Young pour la MDER mai 2004
Sommaire Organisation de la lière en PACA p. 3 Chi res clés p. 4 Productions

Plus en détail (/2458178-Le-secteur-agroalimentaire-en-provence-alpes-cote-d-azur.html)

VALTECH Société anonyme au capital de 2.343.382,98 euros Siège Social : 103 rue de Grenelle 75007 Paris 389 665
167 RCS PARIS (/1691984-Valtech-societe-anonyme-au-capital-de-2-343-382-98-euros-siege-social-103-rue-de-
grenelle-75007-paris-389-665-167-rcs-paris.html)
VALTECH Société anonyme au capital de 2.343.382,98 euros Siège Social : 103 rue de Grenelle 75007 Paris 389 665 167 RCS PARIS
RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 DECEMBRE 2011 1- DECLARATION DU PRESIDENT DIRECTEUR

Plus en détail (/1691984-Valtech-societe-anonyme-au-capital-de-2-343-382-98-euros-siege-social-103-rue-de-grenelle-75007-paris-389-665-167-rcs-


paris.html)

Le nouveau cadre conceptuel de l IASB (/345572-Le-nouveau-cadre-conceptuel-de-l-iasb.html)


Le nouveau cadre conceptuel de l IASB La notion de cadre conceptuel en comptabilité nous est venue des Etats- Unis par la publication de
six normes appelées SFAC : Statements of nancial accounting concepts

Plus en détail (/345572-Le-nouveau-cadre-conceptuel-de-l-iasb.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 20/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

Contrats de concession de service public : la comptabilisation chez le concessionnaire et chez le concédant (I)
(/3002377-Contrats-de-concession-de-service-public-la-comptabilisation-chez-le-concessionnaire-et-chez-le-
concedant-i.html)
Contrats de concession de service public : la comptabilisation chez le concessionnaire et chez le concédant (I) 22 Résumé de l article Pour la
comptabilisation chez le concessionnaire, des dispositions

Plus en détail (/3002377-Contrats-de-concession-de-service-public-la-comptabilisation-chez-le-concessionnaire-et-chez-le-concedant-i.html)

Evelyne GURFEIN Comptes consolidés IAS IFRS et conversion monétaire (/1411532-Evelyne-gurfein-comptes-


consolides-ias-ifrs-et-conversion-monetaire.html)
Evelyne GURFEIN Comptes consolidés IAS IFRS et conversion monétaire, 2007 ISBN-10 : 2-7081-3760-3 ISBN-13 : 978-2-7081-3760-8
Chapitre 7 Les normes IAS/IFRS et leur impact Quelle question? «Bonjour, je

Plus en détail (/1411532-Evelyne-gurfein-comptes-consolides-ias-ifrs-et-conversion-monetaire.html)

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne (/2349545-
Evaluation-de-cepages-resistants-ou-tolerants-aux-principales-maladies-cryptogamiques-de-la-vigne.html)
VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab
Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail (/2349545-Evaluation-de-cepages-resistants-ou-tolerants-aux-principales-maladies-cryptogamiques-de-la-vigne.html)

IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE (/2575049-Ipsas-2-tableaux-des- ux-de-tresorerie.html)


IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE Remerciements La présente Norme comptable internationale du secteur public s inspire
essentiellement de la Norme comptable internationale IAS 7 Tableaux des ux

Plus en détail (/2575049-Ipsas-2-tableaux-des- ux-de-tresorerie.html)

RECOMMANDATION. Note de présentation (/1890909-Recommandation-note-de-presentation.html)


AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RECOMMANDATION n 2013-02 du 7 novembre 2013 Relative aux règles d évaluation et de
comptabilisation des engagements de retraite et avantages similaires pour les comptes annuels

Plus en détail (/1890909-Recommandation-note-de-presentation.html)

Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2. Le cas des contrats d épargne : les
approches «markedto model» (/1029013-Calcul-d-une-provision-technique-en-assurance-vie-dans-le-cadre-de-
solvabilite-2-le-cas-des-contrats-d-epargne-les-approches-markedto-model.html)
Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2 Le cas des contrats d épargne : les approches «markedto
model» Luca De Dominicis formation Sepia 10 juin 2008 Sommaire 1.

Plus en détail (/1029013-Calcul-d-une-provision-technique-en-assurance-vie-dans-le-cadre-de-solvabilite-2-le-cas-des-contrats-d-epargne-les-approches-


markedto-model.html)

L Assurance agricole au Sénégal (/1319355-L-assurance-agricole-au-senegal.html)


COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1
Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail (/1319355-L-assurance-agricole-au-senegal.html)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 21/22
06/05/2021 LA NORME IAS 41 SUR L AGRICULTURE - PDF Téléchargement Gratuit

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) (/1245773-31-12-2014-etats- nanciers-


consolides-comptes-non-audites.html)
31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Bilan consolidé 1 Compte
de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail (/1245773-31-12-2014-etats- nanciers-consolides-comptes-non-audites.html)

Veolia Environnement - Etats nanciers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats nanciers
consolidés Au 31 décembre 2011 (/1247072-Veolia-environnement-etats- nanciers-consolides-au-31-decembre-
2011-projet-en-cours-d-audit-etats- nanciers-consolides-au-31-decembre-2011.html)
Veolia Environnement - Etats nanciers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats nanciers consolidés 2011 Veolia Environnement -
Etats nanciers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail (/1247072-Veolia-environnement-etats- nanciers-consolides-au-31-decembre-2011-projet-en-cours-d-audit-etats- nanciers-consolides-au-


31-decembre-2011.html)

BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS (/2060960-Banque-laurentienne-du-canada-


etats- nanciers-consolides.html)
BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AUX 31 OCTOBRE 2012 ET 2011 ET AU 1 ER NOVEMBRE 2010 Les
présents états nanciers consolidés présentent des données nancières récentes se rapportant

Plus en détail (/2060960-Banque-laurentienne-du-canada-etats- nanciers-consolides.html)

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL (/1251864-Jeune-conseil-de-montreal.html)


JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture
urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail (/1251864-Jeune-conseil-de-montreal.html)

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs (/1592275-9-8-de-l-emploi-2-1-millions-
de-salaries-203-000-etablissements-employeurs.html)
DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce
document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail (/1592275-9-8-de-l-emploi-2-1-millions-de-salaries-203-000-etablissements-employeurs.html)

Information nancière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic (/934955-Information- nanciere-pro-forma-2012-


consolidee-icade-silic.html)
COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information nancière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui
avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail (/934955-Information- nanciere-pro-forma-2012-consolidee-icade-silic.html)

2021 © DocPlayer.fr Politique de con dentialité (/support/privacy-policy/) | Conditions de service (/support/terms-of-service/) | Feed-back (/support/feedback/)

https://docplayer.fr/19836473-La-norme-ias-41-sur-l-agriculture.html 22/22

Vous aimerez peut-être aussi