Vous êtes sur la page 1sur 6

OBJECTIF

L’objectif de la présente Norme est de prescrire le classement, les informations à fournir et le


traitement comptable

de certains éléments dans le compte de résultat de façon que l’ensemble des entreprises établissent
et présentent un

tel compte sur une base cohérente et permanente. Cela renforce la comparabilité, tant avec les états
financiers de

l’entreprise relatifs aux exercices précédents qu’avec les états financiers d’autres entreprises. En
conséquence, cette

Norme impose la classification et l’indication des éléments extraordinaires ainsi que l’indication de
certains éléments

du résultat provenant des activités ordinaires. Elle précise également le traitement comptable
applicable aux

changements d’estimations comptables, aux changements de méthodes comptables et à la


correction des erreurs

fondamentales.

L’objectif de la norme est de présenter les critères de sélection et de changement de

méthodes comptables ainsi que les traitements comptables adoptés pour les changements

de méthodes comptables, changements d’estimations et les corrections d’erreurs. La norme

prévoit également les informations à fournir pour ces situations.

1. Champs d’application :

La norme s’applique aux critères de sélection et à la comptabilisation des opérations

suivantes :

- Changements de méthodes comptables,

- Changements d’estimations,

- Correction d’erreurs.

Les impacts fiscaux des retraitements rétrospectifs sont traités par la norme IAS 12.

1) Écritures comptables

Il y a lieu, conformément à la norme IAS 8, de distinguer les changements de


méthodes comptables, les changements d’estimations (comptables) et les

corrections d’erreurs.

Selon la norme IAS 8 « Méthodes comptables, changements d’estimations et

erreurs », les méthodes comptables sont les principes, bases, conventions,

règles et pratiques spécifiques appliqués par une entité pour établir et présenter ses états financiers.

La norme IAS 8 distingue deux types de changements de méthodes :

– les changements provoqués par une nouvelle norme (IAS ou IFRS) ou une

nouvelle interprétation (SIC ou IFRIC) ;

– les changements conduisant à une présentation plus appropriée dans les

états financiers des transactions et événements sur la situation financière

de l’entité, sa performance financière ou ses flux de trésorerie.

Un changement d’estimation est défini par IAS 8 comme un ajustement de la

valeur comptable d’un actif ou d’un passif ou le montant d’une

consomma-

tion périodique d’un actif qui résulte de l’estimation d’une situation présente

et dont on attend des bénéfices futurs, ou des obligations liées aux actifs et

passifs. Les changements d’estimations résultent de nouvelles informations

ou de nouveaux développements et non de corrections d’erreurs.

Les erreurs sont, pour la norme IAS 8 des omissions ou autres faits découverts au cours d’un exercice
et concernant un ou plusieurs exercices précédents. Le terme « erreurs » inclut les erreurs de calcul,
les erreurs dans

l’application des méthodes comptables, les mauvaises interprétations des

faits, les oublis ainsi que les éléments frauduleux.

2. Définitions :

Les méthodes comptables sont les principes, bases, conventions, règles et pratiques

utilisés par une entité dans le cadre de la préparation et la présentation des états financiers.

Un changement d’estimation est un ajustement de la valeur comptable d’un actif ou

d’un passif, ou du montant de la consommation périodique d’un actif, résultant de nouvelles

informations ou de nouveaux développements afférents à l’évaluation des actifs, des passifs

et des avantages et obligations futurs qui y sont associés.


Une erreur est une omission ou une inexactitude des états financiers d’une entité

concernant une ou plusieurs périodes antérieures et qui résultent de la non-utilisation ou de

l’utilisation abusive des informations fiables :

- Disponibles au moment de l’autorisation de publication des états financiers,

- Il était raisonnablement possible d’obtenir et d’exploiter ces informations dans le cadre

de la préparation et de la publication des états financiers.

Un retraitement rétrospectif consiste à retraiter les états financiers des périodes

antérieures comme si le changement de méthode a été toujours appliqué et l’erreur n’était Un


retraitement prospectif consiste à corriger les périodes courantes et futures sur la base

des nouvelles informations et de nouveaux développements.

3. Changement de méthodes comptables :

Une entité ne doit appliquer un changement de méthodes comptables que dans les cas

ci-après :

- Le changement est imposé par une norme ou une interprétation,

- Le changement permet d’avoir des états financiers plus pertinents et plus fiables.

Le changement de méthodes comptables est traité d’une manière rétrospective en

imputant ce changement aux capitaux propres et aux résultats des exercices antérieurs sauf

si le changement est prévu par une norme comptable qui prévoit un autre traitement.

4. Changement d’estimations :

Une estimation est fondée sur les dernières informations fiables disponibles. Les exemples

ci-dessous sont cités par la norme :

- Les créances douteuses,

- L’obsolescence des stocks,

- Juste valeur des actifs et passifs financiers,

- Les durées d’utilité des actifs,

- Etc.

Un changement d’estimation est traité d’une manière prospective en impactant le résultat

de l’exercice courant et les exercices futurs.

Lorsque la distinction entre un changement de méthodes comptables et un changement

d’estimation est difficile, le changement est traité comme un changement d’estimation.

5. Corrections d’erreurs :
Les états financiers ne sont pas conformes aux normes IFRS s’ils contiennent des erreurs

significatives ou des erreurs non significatives intentionnelles afin de présenter les états

financiers d’une manière particulière.

Les corrections d’erreurs sont comptabilisées d’une façon rétrospective en imputant

les montants sur les capitaux propres et les résultats des exercices antérieurs sauf s’il est

impraticable de déterminer les effets spécifiques liés à la période soit l’effet cumulé de l'erreur.

2) Informations complémentaires devant figurer dans les

notes annexes

a) Changements de méthodes comptables

Lorsqu’un changement de méthode comptable (changement provoqué par

une nouvelle norme ou interprétation ou changement volontaire) a un effet

significatif sur l’exercice ou sur tout autre exercice antérieur présenté, ou est

susceptible d’avoir un effet significatif sur les exercices ultérieurs, l’entité

doit indiquer les éléments suivants :

– la nature du changement ;

– les raisons du changement ;

– le montant de l’ajustement pour l’exercice en cours et pour chaque exercice précédent présenté ;

– le montant de l’ajustement afférent aux exercices antérieurs à ceux qui

sont inclus dans l’information comparative ;

– le fait que l’information comparative a été retraitée ou que son retraite-

ment est impossible.

b) Changements d’estimations

L’entité doit fournir une information sur le montant et la nature du change-

ment d’estimation si celle-ci a un effet significatif sur l’exercice en cours et

sur les exercices à venir, excepté dans le cas où l’information sur les exerci-

ces à venir est impossible à fournir. Dans ce dernier cas, l’entité doit préciser

ce fait.

c) Corrections d’erreurs

L’entité doit indiquer les éléments suivants :


– la nature de l’erreur ;

– le montant de la correction au titre de l’exercice et de chaque exercice

antérieur présenté ;

– le montant de la correction afférente aux exercices antérieurs à ceux qui

sont inclus dans l’information comparative ;

– le fait que l’information comparative a été retraitée ou que son retraite-

ment est impossible.

Informations à fournir :

 Nom de la norme ou de l’interprétation,

 Mise en œuvre du changement de méthode dans les dispositions transitoires,

 Nature du changement,

 Le montant de l’ajustement par poste des états financiers pour la période en cours et

les périodes antérieures y compris le cas échéant le résultat par action et le résultat

dilué par action,

 Les circonstances justifiant l’impraticabilité des retraitements rétrospectifs,

 En cas de changement volontaire d’une méthode comptable, les raisons et

justifications ayant dicté ce changement,

 Informations par rapport à des normes et interprétations publiées non encore entrées

en vigueur et non encore appliquées par l’entité,

 La nature et le montant de tout changement d’estimation,

 La nature de l’erreur concernant une période antérieure,

 L’impact de l’erreur pour chaque poste des états financiers des périodes antérieures

y compris le cas échéant le résultat par action et le résultat dilué par action,

 Des informations sur l’impraticabilité du retraitement rétrospectif,

CAS PRATIQUE N° 28 : Changement de méthodes, erreurs

et changement d’estimations

La société BETA a acquis une machine au 01/01/2010 dont les caractéristiques

sont les suivantes :


- Prix d’acquisition : 5 000 KMAD

- Durée d’utilité : 10 ans,

- Mode d’amortissement : linéaire,

Au 31/12/2013 la société a revu à la hausse la durée d’utilité de la machine : 15 ans

au lieu de 10 ans prévue initialement.

TAF : Présenter les impacts de cette opération selon les hypothèses suivan-

tes sachant que le taux IS est de 30 % :

- Changement de méthodes comptables,

- Changement d’estimations

- erreurs