Vous êtes sur la page 1sur 5

1

I. DISPOSITIF PEDAGOGIQUE D’UN COURS


INTITULE DU COURS : ANALYSE DES POLITIQUES PUBLIQUES
PROMOTION : ce cours est destiné aux étudiants de première année
licence en science politique et administrative.
VOLUME HORAIRE : Ce cours a un volume horaire de 45 heures repartie
comme suit : 30 heures de cours théorique et 15 heures de cours
pratiques.
I.A OBJECTIF GENERAL
Ce cours a pour objectif de comprendre les différentes interventions de
l’Etat dans la société, spécialement dans son rôle régulateur.
I.A1. OBJECTIFS SPECIFIQUES
A l’issue de ce cours l’étudiant devra être en mesure de comprendre ce
qu’une politique publique. Il devra être en mesure de :
- Comprendre les contours du pouvoir politique quant à ses enjeux et
défis pour élaborer son programme d’action ;
- Analyser les problèmes pris en compte et les moyens envisagés par
les dirigeants d’une société globale pour les résoudre.
- Assurer le suivi et l’évaluation pour se rassurer d’un aboutissement
heureux des politiques publiques.
I.A.2. COMPETENCES A ACQUERIR
- capacité d’observation ;
- capacité de conception, de description, de suivi et d’évaluation ;
- capacité de développement d’idées ;
- capacité d’analyse ;
- capacité d’exécution;
- capacité de redevabilité.
2

I.B. CONTENU MINIMUM

- Chapitre I : GENERALITES SUR LES POLITIQUES PUBLIQUES


- Chapitre II : IDENTIFICATION DES PROBLEMES PUBLICS
- Chapitre III : LA MISE SUR AGENDA DES POLITIQUES PUBLIQUES
- Chapitre IV : LA CONCEPTION DES POLITIQUES PUBLIQUES ET
LEUR ELABORATION
- Chapitre V : L’EXECUTION DES POLITIQUES PUBLIQUES
- Chapitre VI : SUIVI ET EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES
- Chapitre VII : LES STRATEGIES D’INTERPRETATION DES
POLITIQUES PUBLIQUES.
- Chapitre VIII : ETUDES DES CAS

I.C. BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE


1. BERNOUX, p., La sociologie des organisations , Ed. Du Seuil, paris,
2006.
2. CLAYTON, J.T., Action publique et participation des citoyens pour
une gestion démocratique revitalisée, Nouveaux horizons, Atlanta,
1995.
3. KABANGE, N., Les services publics, Kinshasa, 1998.

I.C. STRATEGIE D’ENSEIGNEMENT


Etant donné que nous sommes en face des étudiants au second cycle de
leur cursus universitaire, nous allons exposer les grandes lignes de la
matière, et laisser le soin aux étudiants de les enrichir et construire eux-
mêmes le savoir qu’ils garderont jalousement. Aussi, nous mettrons à
profit toute autres méthodes susceptible de concourir à une bonne
transmission du savoir. A côté de ceux-ci, nous organiserons de séance
pratique sur terrain afin d’étudier des cas pratiques et procéder à leur
évaluation au regard des matières enseignés dans l’auditoire.
3

I.D. MODE D’EVALUATION


L’évaluation sera faite par un travail pratique, qui consistera à la fin du
cours, d’élaborer une politique publique dans un secteur donné de la vie du
pays, allant de sa conception jusqu’à l’évaluation des résultats y intégrant
les éléments appris pendant le cours, mais avant cela des interrogations à
la fin de chaque chapitre auront lieu afin d’évaluer le niveau d’assimilation
de la matière.
I.E. MATERIELS D’ENSEIGNEMENTS
La présentation de ce cours est sous forme d’un syllabus. A ceci s’ajoutera
l’Exposé, la Discussion, analyse les verbes d’action, les formules
pédagogiques et une bibliographie sommaire, permettant aux étudiants
d’aller approfondir les connaissances.

II. CRITIQUE D’UN DISPOSITIF PEDAGOGIQUE D’UN COURS


Notre critique portera sur le cours d’analyse des politiques publiques, nous
transmis par le professeur Anselme MEYA NGEMBA en première année de
licence.
En effet, le cours d’Analyse des Politiques Publiques suivis en première
année de licence au département de science administrative, a suivi
l’ensemble du dispositif pédagogique. Ceci se justifie par le fait que nous
sommes en mesure de cerner avec tact la problématique d’une politique
publique, de son identification jusqu’à la mise en application d’une solution
approprié. L’objectif poursuivi par le cours a été atteint. Par ailleurs à la
lumière du séminaire de Technique de communication pédagogique, il
s’observe que le professeur en ce qui concerne les matériels
d’enseignements ne s’était limité qu’à la présentation du syllabus et
l’exposé. Pour ma part il aurait fait mieux d’y adjoindre la discussion car
étant destiné aux adultes nous aurions eu à nous approprier de la matière
et construit un savoir qui nous est propre.
4

III. IDENTIFICATION DES ELEMENTS DISCIPLINAIRES DE LA


SCIENCE ADMINISTRATIVE
Ayant fait les sciences administratives, l’élément disciplinaire c’est
« l’administration ». Sans ce concept la science administrative ne saurait
exister. Tout tourne autour de l’administration, avec comme signification la
gestion de l’appareil Etatique par lequel l’Etat passe pour appliquer les
décisions politiques. Son orthographe se fait toujours avec un « A ».

IV. APPRECIATION D’UN PROFESSEUR


Le professeur MUKOKA N’SENDA reste pour moi celui qui m’a marqué
durant mon parcours car grâce à lui j’ai pu cerner la scientificité de la
science administrative et sa spécificité comme science carrefour. J’ai pu
remettre en question certains paradigmes de la science administrative et
en développer d’autres qui me sont propres. Ses méthodes et techniques
de communications pédagogiques et son approche andragogique nous ont
permis de produire un savoir propre.

V. INFORMATIONS PSYCHOPEDAGOGIQUES SPECIALISEE


Quel est le champ de prédilection de mon domaine où la psychologie
interfèrent.
Dans l’Administration publique qui est notre champ de prédilection, la
psychologie et la pédagogie interfèrent dans le processus de renforcement
des capacités des agents publics. Pour ce faire, il faut connaitre leurs
besoins en formation il faudrait recourir à la psychologie de l’adulte et
choisir les meilleurs méthodes d’enseignement ici on fait allusion à
l’andragogie. Afin de mieux les outiller. La Psychologie et la Pédagogie
interfèrent dans la gestion des ressources humaines et dans le processus
de prise des décisions, car avec les adultes il ne faut pas imposer des
choses mais les amener eux-mêmes à se prendre en charge en assumant
leurs propres décisions.
5

VI. Auto- Evaluation sur 20


Conformément au travail élaborer si haut, je m’attribue la note 19 car
ayant lu et maitrisé l’essentiel des séminaires et me sentant apte à présent
à concevoir un cours respectant le dispositif pédagogique standard. Je suis
également apte à comprendre l’adulte et à mieux communiquer avec lui,
l’amener à produire un savoir spécialiser adapté à ses besoins.
Je ne m’attribue pas la note 20/20 car reconnaissant que le travail humain
n’est pas parfait. Voilà pourquoi à la lumière des arguments présenter dans
le précédant paragraphes je m’attribue la note 19/20.

Vous aimerez peut-être aussi