Vous êtes sur la page 1sur 1

Introduction Database

L'intégration des processus (PI) est apparue dans la décennie 1980-90 en tant que nouvelle
discipline génie chimique en mettant l’accent sur l’utilisation efficace de l’énergie. PI a révélé
qu’une économie d'énergie significative peut être obtenue en analysant le problème
uniquement dans le contexte de l'ensemble du processus (système), et non du point de vue des
unités autonomes. La conception de processus traditionnelle consiste en une hiérarchie de
phases qui peuvent être représentées par un diagramme d'oignon, comme illustré sur la figure
1.9 (Linnhoff, 1994). La conception du processus commence avec le réacteur (R). Sur la base
de la composition du mélange à la sortie du réacteur, le développement se poursuit avec le
système de séparation (S). Ensuite, la conception aborde le Systèmes de récupération de
chaleur (H) et utilitaires (U). Il est clair que la séparation complète des les activités ci-dessus
ne sont pas possibles. Par exemple, la gestion de l'énergie de l'usine est intimement lié à la
conception du réacteur. De même, système de séparation, échangeur de chaleur les réseaux et
les systèmes de services publics sont interdépendants. Après un premier essai, le concepteur
doit «revenir à l'oignon» et revoir la conception de base.L'intégration des processus (PI) est
apparue dans la décennie 1980-90 en tant que nouvelle discipline génie chimique en mettant
l’accent sur l’utilisation efficace de l’énergie. PI a révélé que une économie d'énergie
significative peut être obtenue en analysant le problème uniquement dans le contexte de
l'ensemble du processus (système), et non du point de vue des unités autonomes. La
conception de processus traditionnelle consiste en une hiérarchie de phases qui peuvent être
représentées par un diagramme d'oignon, comme illustré sur la figure 1.9 (Linnhoff, 1994). La
conception du processus commence avec le réacteur (R). Sur la base de la composition du
mélange à la sortie du réacteur, le le développement se poursuit avec le système de séparation
(S). Ensuite, la conception aborde le Systèmes de récupération de chaleur (H) et utilitaires
(U). Il est clair que la séparation complète des les activités ci-dessus ne sont pas possibles. Par
exemple, la gestion de l'énergie de l'usine est intimement lié à la conception du réacteur. De
même, système de séparation, échangeur de chaleur les réseaux et les systèmes de services
publics sont interdépendants. Après un premier essai, le concepteur doit «revenir à l'oignon»
et revoir la conception de base.

Il est clair qu'entre différentes unités et sous-systèmes, il existe de grandes interactions. En


effet, les installations complexes se caractérisent par l'existence de recyclages de matières et
d'énergie, qui rendent nécessaire leur intégration de manière rationnelle et systématique.

Vous aimerez peut-être aussi