Vous êtes sur la page 1sur 42

F

O
R
Aciers de construction non alliés M
ou faiblement alliés U
par Jean-Pierre BARET
L
Ingénieur de l’École des Hautes Études Industrielles de Lille
Ingénieur Principal au Département Métallurgie-Produits-Procédés de Sollac-Dunkerque
A
I
1. Renseignements techniques généraux .............................................. M 308 - 1
1.1
1.2
Légende commune à tous les tableaux .....................................................
Information sur la désignation des aciers, les états de livraison
— 2 R
1.3
et le normatif................................................................................................
Tolérances pour les teneurs des éléments d’analyse ...............................


2
4
E
1.4 Rappel des principaux types d’éprouvettes de flexion par choc............. — 4
2. Aciers de construction ........................................................................... — 5
2.1 Produits laminés à chaud en aciers de construction
d’usage courant ........................................................................................... — 5
2.1.1 Produits laminés à chaud en aciers de construction non alliés...... — 7
2.1.2 Aciers de construction à résistance améliorée
à la corrosion atmosphérique............................................................ — 9
2.2 Produits laminés à chaud en aciers de construction soudables
à grains fins.................................................................................................. — 9
2.2.1 Aciers de construction soudables à grains fins livrés
à l’état normalisé ou laminage normalisant..................................... — 10
2.2.2 Aciers de construction soudables à grains fins obtenus
par laminage thermomécanique ....................................................... — 10
2.3 Tôles en acier à haute limite d’élasticité, livrées à l’état traité
pour construction soudée ........................................................................... — 11
2.4 Aciers de construction à caractéristiques de déformation améliorées
dans le sens de l’épaisseur ......................................................................... — 11
3. Aciers pour formage à froid et emboutissage................................. — 19
3.1 Produits plats en aciers pour emboutissage et pliage à froid ................. — 19
3.1.1 Tôles et bandes laminées à froid en acier pour emboutissage
et pliage à froid ................................................................................... — 21
3.1.2 Tôles et bandes laminées à chaud en continu en acier
pour emboutissage et pliage ............................................................. — 22
3.2 Produits plats en aciers micro-alliés soudables
à haute limite d’élasticité pour formage à froid........................................ — 22
3.2.1 Produits plats laminés à froid en aciers micro-alliés soudables
à haute limite d’élasticité pour formage à froid............................... — 22
3.2.2 Produits plats laminés à chaud en aciers micro-alliés soudables
à haute limite d’élasticité pour formage à froid............................... — 23
4. Aciers pour appareils à pression ......................................................... — 26
4.1 Aciers de construction à caractéristiques de déformation
1 - 1996

améliorées dans le sens de l’épaisseur ..................................................... — 28


4.2 Aciers pour appareils à pression d’usage courant ................................... — 28
4.2.1 Aciers pour appareils à pression simple .......................................... — 28
4.2.2 Aciers pour appareils à pression, soudables, à grains fins,
normalisés........................................................................................... — 32
4.3 Tôles en aciers alliés au nickel pour appareils
Form. M 308

à pression basse température .................................................................... — 32


4.4 Tôles pour récipients et bouteilles à gaz soudés en acier........................ — 32
5. Correspondances entre les nuances d’aciers étrangères
et françaises .............................................................................................. — 33
Pour en savoir plus........................................................................................... Doc. M 308

e formulaire traite des données numériques relatives aux diverses nuances


C d’aciers utilisées couramment dans les parties métalliques des construc-
tions et assemblages. Les généralités sur les caractéristiques de base de ces
aciers font l’objet de l’article Aciers d’usage général dans ce traité [2].

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 1
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
1. Renseignements Cependant, il est constaté qu’avec les habitudes des clients et

M techniques généraux
l’organisation de certains bureaux d’études, il est possible que le
délai d’utilisation dans les entreprises ne soit pas immédiat. La plus
grande attention est, par conséquent, à recommander dans les
U 1.1 Légende commune à tous les tableaux
premières années d’application.
Dans le présent formulaire, les anciennes désignations (selon les

L Toutes les températures sont exprimées en degrés Celsius.


Lorsque aucune autre indication n’est donnée, les symboles et les
normes remplacées) sont mentionnées, autant que faire se peut,
pour permettre, à acier correspondant, de les situer par rapport aux
nouvelles appellations.
A méthodes d’essais du tableau 1 sont utilisés pour les aciers répon-
dant à des normes sous statut AFNOR.
Des exemples sont repris au tableau 2 pour quelques cas actuels
d’aciers de construction désignés à partir de leur emploi et de leurs

I caractéristiques mécaniques ou physiques, afin de permettre d’en


comparer désignations et significations, avec les anciens aciers
1.2 Information sur la désignation des aciers, correspondants.
R les états de livraison et le normatif Il est rappelé que la spécification d’une nuance ou qualité d’acier
comprend obligatoirement la mention de sa norme d’appartenance,

E ■ Désignation des aciers


Les aciers de construction non alliés ou faiblement alliés, objet de
sachant, par ailleurs, que pour un acier donné il ne devrait plus
exister, désormais, qu’une seule désignation.
ce formulaire, relèvent des normes couramment utilisées en France ■ États de livraison
et maintenant à l’échelle européenne. Dans le langage actuel des normes, figurent des appellations qu’il
Le nouveau système de désignation des aciers (applicable depuis y a lieu de rappeler :
1992) est repris dans la référence [1] qui donne le principe des règles — avec l’état de livraison normalisé est apparue la notion de
de désignation selon les dispositions européennes récentes [appli- laminage normalisant (antérieurement qualifié d’état équivalent )
cation de la NF EN 10027 et documents complémentaires de l’ECISS qui peut se définir comme un état obtenu par un laminage conduit
(European Committee for Iron and Steel Standardization )]. de telle sorte que structure et caractéristiques soient équivalentes à
Pour une bonne compréhension de ces appellations nouvelles, la celles d’un métal normalisé et qu’une éventuelle normalisation ulté-
lecture préalable du chapitre de la référence [1] est donc recom- rieure permette de conserver les valeurs garanties. Normalisation et
mandée. laminage normalisant sont symbolisés par la lettre N ;
— les caractéristiques de certains aciers sont obtenues par lami-
Dans la pratique, ces nouvelles désignations sont introduites au fur
nage thermomécanique. Ce traitement confère au métal une struc-
et à mesure des mises à jour ou révisions des normes européennes
ture et des caractéristiques mécaniques qui ne peuvent pas être
et françaises.
obtenues ou conservées par traitement thermique seul. Il est sym-
bolisé par la lettre M. (0)

Tableau 1 – Légende commune à tous les tableaux


Symboles Caractéristiques indiquées (1) Unités (2) Norme de référence
Re Limite d’élasticité spécifiée (ex. : R eH ou R p 0,2) N/mm2 ou MPa
R eH Limite d’élasticité apparente (ou limite supérieure d’écoulement) N/mm2 ou MPa NF E N 10002-1
octobre 1990
R p 0,2 Limite d’élasticité conventionnelle (à 0,2 % d’allongement) N/mm2 ou MPa
(remplace
Rm Résistance à la traction N/mm2 ou MPa NF A 03-151
A Allongement après rupture % et NF A 03-160)
Z Coefficient de striction %
KV Valeur de l’énergie de rupture en flexion par choc sur éprouvette Charpy V - NF EN 10045-1
entaille en V (Voir tableau 5) J
octobre 1990
(remplace
KU Valeur de l’énergie de rupture en flexion par choc sur éprouvette Charpy U - NF A 03-161
entaille en U (voir tableau 5) J
et NF A 03-156)
HRB Dureté Rockwell échelle B NF A 03-153
HRC Dureté Rockwell échelle C octobre 1986

HBS Dureté Brinell (bille acier) NF A 03-152


décembre 1980

HV Dureté Vickers N/mm2 NF A 03-154


mars 1983
(1) La définition de ces différentes caractéristiques, la description de leurs mesures, les éprouvettes utilisées, etc., sont données dans le texte référencé [3]
du présent traité. On y trouvera également la définition de L 0 entre repères selon le type d’éprouvette choisi.
(2) Correspondance entre les unités :
1 kgf/mm2 = 0,981 hbar = 9,81 N/mm2 = 9,81 MPa
1 kgf · m = 9,8 J (on admet 1 daJ)
1 MPa = 1 N/ mm2 = 0,1 hbar = 0,102 kgf/ mm2

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 2 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
(0)
R
Tableau 2 – Règles générales de désignation des aciers. Exemples et comparaison M
(avec anciennes désignations)

Type d’acier Désignation acier actuelle


Désignation selon anciennes normes (*)
U
Acier de construction S 235 JR (selon NF EN 10025)
correspondantes
E 24-2 (selon NF A 35-501) (*)
L
non allié ou faiblement allié
S 235
Symboles principaux, avec la lettre : S (Structural
E 24
Nuance, avec la lettre : E (limite d’élasticité), suivie du
A
steel : acier de construction), suivie du niveau niveau minimal d’élasticité garanti en kgf/mm2 : 24
minimal de limite d’élasticité garanti en N/mm2 : 235.
JR
(soit 235 N/mm2).
2
I
Symboles additionnels, avec J : niveau de résilience
o
de 27 J, et R = + 20 C (Room temperature ).
Qualité : 2 signifiant 3,5 daJ/cm2 (27 J) à + 20 oC
(par le passé dit aussi à l’ambiante ). R
S 355 K 2 G 3 (selon NF EN 10025)
S 355
E 36-4 (selon NF A 35-501) (*)
E 36 E
Symboles principaux, avec la lettre : S (Structural Nuance, avec la lettre : E (limite d’élasticité), suivie du
steel : acier de construction), suivie du niveau niveau minimal d’élasticité garanti en kgf/ mm2 : 36
minimal de limite d’élasticité garanti en N/mm2 : 355. (soit 355 N/mm2).
K2G3 4
Symboles additionnels, avec K : niveau de résilience Qualité, 4 signifiant 5 daJ/cm2 (40 J) à – 20 oC, à l’état
de 40 J, et 2 = à – 20 oC, normalisé ou équivalent.
G 3 = à l’état normalisé ou équivalent.
Acier de construction E 295 (selon NF EN 10025) A 50-2 (selon NF A 35-501) (*)
mécanique non allié
ou faiblement allié E 295 A 50
Symboles principaux, avec la lettre E (acier de Nuance, avec la lettre : A (comme acier), suivie du
construction mécanique), suivie du niveau minimal niveau minimal de résistance garanti en kgf/mm2 : 50
de limite d’élasticité garanti en N/mm2 : 295. (soit 490 N/mm2).
néant 2
Symboles additionnels ici inexistants car seule Qualité, signifiant niveau de qualité 2 malgré
nuance de son niveau dans la norme du produit. l’existence d’un unique niveau pour cette nuance.
Acier à résistance améliorée S 235 J 2 W (selon NF EN 10155) E 24 W 4 (selon NF A 35-502) (*)
à la corrosion atmosphérique
S 235 E 24
Symboles principaux, avec la lettre : S (Structural Nuance, avec la lettre : E (limite d’élasticité), suivie du
steel ), suivie du niveau minimal de limite d’élasticité niveau minimal d’élasticité garanti en kgf/mm2 : 24
garanti en N/mm2 : 235. (soit 235 N/mm2).
J2W W4
Symboles additionnels, avec J : niveau de résilience Qualité, W signifiant résistance améliorée
o
de 27 J, et 2 = à – 20 C ainsi que W = résistance amé- à la corrosion atmosphérique, et 4, niveau de qualité
liorée à la corrosion atmosphérique. de 3,5 daJ/cm2 à – 20 oC.
(Nota : W, comme Wetterfeste Baustähle ou Weathering Steel )
Acier de construction S 355 NL (selon NF EN 10113) E 355 FP (selon NF A 36-201) (*)
à grains fins, soudable
S 355 E 355
Symboles principaux, avec la lettre : S (Structural Nuance, avec la lettre : E (limite d’élasticité), suivie du
steel : acier de construction), suivie du niveau niveau minimal d’élasticité garanti en N/mm2 : 355.
minimal de limite d’élasticité garanti en N/ mm2 : 355.
NL FP
Symboles additionnels, avec N = état normalisé ou Qualité, FP = niveau de qualité pour utilisation basse
laminage normalisant et L = pour basse température. température.
Acier non allié, soudable, P 355 NL 1 (selon NF EN 10028) A 510 FP (selon NF A 36-207) (*)
à grains fins pour appareils
à pression P 355 A 510
Symboles principaux, avec la lettre : P (Pressure Nuance, avec la lettre : A (comme acier) suivie du
steel : acier pour appareil à pression), suivie du niveau minimal de résistance garanti
niveau minimal de limite d’élasticité garanti en N/mm2 : 510.
en N/mm2 : 355.
NL1 FP
Symboles additionnels, avec N = état normalisé ou Qualité, FP = niveau de qualité pour utilisation basse
laminage normalisant et L = pour basse température ; température.
1 = niveau de qualité

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 3
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 3 – Symboles abrégés des métaux d’apport entrant dans la composition des aciers alliés
M Symbole Ancien Symbole Ancien Symbole Ancien
Élément d’addition Élément d’addition Élément d’addition
U Aluminium
abrégé
Al
symbole
A Étain
abrégé
Sn
symbole
E Silicium
abrégé
Si
symbole
S
L Antimoine Sb R Fer Fe Fe Soufre S F
Azote N Az Magnésium Mg G Tantale Ta Ta
A Béryllium Be Be Manganèse Mn M Titane Ti T

I Bismuth
Bore
Bi
B
Bi
B
Molybdène
Nickel
Mo
Ni
D
N
Tungstène (wolfram)
Vanadium
W
V
W
V

R Cadmium
Chrome
Cd
Cr
Cd
C
Niobium
Phosphore
Nb
P
Nb
P
Zinc
Zirconium
Zn
Zr
Z
Zr

E Cobalt
Cuivre
Co
Cu
K
U
Plomb
Sélénium
Pb
Se
Pb
Se

■ Spécification
Lors de la spécification d’un produit en acier, il convient de s’assurer
que toutes les options désirées et prévues par les normes, ont bien Tableau 4 – Exemples d’écarts entre limites d’analyse
été prises en compte. Il est rappelé, en effet, qu’outre les caractéris-
tiques et exigences de base, d’autres figurent sous forme d’options
de coulée et analyse sur produit
(listées dans les nouvelles normes).
Variation en plus Variation en plus
Dès que l’utilisateur aura fixé son choix sur un acier précis, il lui sur la limite sur la limite
sera du plus grand intérêt de se reporter à la norme du produit pour Élément Élément
d’analyse d’analyse
s’assurer des options à spécifier, lors de la passation de commande (%) (%)
par exemple.
Dans le tableau 3 sont rappelés les symboles des métaux d’apport C 0,02 V 0,02
entrant dans la composition des aciers alliés avec leur corres- Mn 0,10 Ti 0,02
pondance antérieure, symbolique que l’on peut encore rencontrer.
Si 0,05 Cr 0,05
P 0,01 Ni 0,05
1.3 Tolérances pour les teneurs S 0,01 Mo 0,05
des éléments d’analyse Al 0,01 Cu 0,05
Nb 0,01 Zr 0,01
Les différentes normes, définissant les nuances d’acier, précisent N 0,03 B 0,002
soit les valeurs garanties à la coulée et les valeurs admises sur pro-
duit, soit les tolérances pour l’analyse sur produit par rapport à
l’analyse sur coulée.
Les écarts observés sont liés à l’élément chimique lui-même (au
1.4 Rappel des principaux types
niveau de sa teneur), au mode de désoxydation et de coulée de d’éprouvettes de flexion par choc
l’acier, aux conditions de prélèvement des échantillons de contrôle
(à la coulée comme sur produit). Ils tiennent compte également
des conditions de mesure (précision et justesse des appareils Une étude des éprouvettes d’essai est faite dans les articles Essais
industriels...). mécaniques des métaux [3] [4] [5].
Il y a lieu, lors de toute étude de cas, de se reporter à la norme de Bien que la standardisation (à l’échelon européen) ne reprenne que
produit définissant la nuance d’acier pour en connaître exactement les essais de flexion par choc sur éprouvettes Charpy à entailles en
les valeurs ou écarts admis. U et en V (voir norme NF EN 10045-1), le tableau 5 rappelle les prin-
cipaux types d’éprouvettes d’essai rencontrés encore actuellement.
Le tableau 4 donne, à titre d’exemple, des niveaux d’écart entre
Remarques :
analyse de coulée et analyse sur produit rencontrés le plus fréquem-
— l’évolution de la normalisation et des garanties au travers des normes nécessite une
ment dans les normes relatives aux aciers de construction non alliés attention accrue sur la présentation des caractéristiques, en particulier, par rapport aux
ou faiblement alliés. normes de 1978, l’expression du résultat de l’essai de flexion par choc sur éprouvette
Charpy en terme de résilience (KCU, KCV) n’est plus permise (voir norme NF EN 10045-1) ;
on s’exprime en énergie (joules) ;
— il existe des écarts entre températures de transition [3] mesurées suivant les diffé-
rents types d’éprouvette, la différence existant également entre nuances ou types d’acier.
Ces écarts peuvent atteindre ou dépasser :
• 35 oC entre éprouvettes Charpy U et Charpy V,
• 50 oC entre éprouvettes DVM et Charpy V,
• 150 oC entre éprouvettes DVMF et Charpy V.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 4 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 5 – Principaux types d’éprouvettes d’essai de flexion par choc
Surface Distance
M
Dimensions Forme de l’entaille
Dénomination Symbole
(mm)
de rupture
(mm × mm)
entre appuis
(mm) (cotes en mm) U
Charpy U
(ou ex-Keyhole)
KU
(ou ex-KCU) 10 × 10 × 55 10 × 5 40 L
Essai Mesnager KM 10 × 10 × 55 10 × 8 40 A
I
Essai DVM KDVM 10 × 10 × 55 10 × 7 40
R
Essai DVMF KDVMF 10 × 10 × 55 10 × 6 40 E
Charpy V KV 10 × 10 × 55 10 × 8 40
(ou ex-KCV)

2. Aciers de construction
Il n’est pas possible de citer ici tous les aciers employés, et ce, pour
toutes les utilisations possibles. Les tableaux 6 à 14 reprennent des
données sur des nuances actuelles d’usages les plus fréquents dans
le domaine de la construction acier. Elles s’appuient, bien évidem-
ment, sur les normes françaises de produit en vigueur.

2.1 Produits laminés à chaud en aciers


de construction d’usage courant

Pour la fabrication d’éléments de construction courante, soudés


ou assemblés par rivets ou boulons et utilisés à des températures de
service dites ambiantes (températures conventionnelles d’essai
allant de + 20 ˚C à – 20 ˚C), les deux normes de référence sont :
— la norme de base NF EN 10025 pour les aciers plats ou longs
laminés à chaud en aciers de construction non alliés ou faiblement
alliés ;
— la norme spécifique NF EN 10155, pour les aciers ayant une
résistance améliorée à la corrosion atmosphérique.
Elles définissent des aciers au travers de leurs caractéristiques
permettant de couvrir l’essentiel des besoins de la construction
métallique courante et de répondre aux exigences de base des
constructeurs. Ces aciers sont répertoriés (désignation selon la
NF EN 10027) selon leur niveau de limite d’élasticité, l’utilisation et
les conditions de service.
On retrouve dans leur libellé de qualité, les niveaux retenus de
rupture à la flexion par choc :
— niveau de rupture en flexion par choc de 27 J à + 20 oC (JR),
0 oC (J 0) et – 20 oC (J 2) ;
— niveau de rupture en flexion par choc de 40 J à – 20 oC (K 2). Figure 1 – Valeurs minimales d’énergie de rupture
Nota : les valeurs garanties de rupture en flexion par choc indiquées ne sont valables pour des éprouvettes de flexion par choc sur entaille en V
que pour une gamme d’épaisseurs définies (tableau 8). De même, pour les épaisseurs
inférieures à 10 mm, les énergies sont fonction de la dimension d’éprouvette (figure 1).
de largeur comprise entre 5 et 10 mm

Ces aciers de construction sont livrés dans un état laissé au choix


du producteur sauf spécification convenue à la commande (option)
ou dispositions particulières reprises dans leur description dans les
paragraphes ci-après. (0)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 5
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 6 – Composition chimique (en masse) des produits laminés à chaud en aciers de construction non alliés
M (d’après NF EN 10025 décembre 1993)

U Désignation des aciers C max. (%)


pour une épaisseur nominale e de produit Mn max. Si max.
e  16 mm 16 mm < e  40 mm
L selon
EN 10027-1
et
selon
EN 10027-2 sur sur sur sur sur
e > 40 mm (3)
sur sur
(%)
sur sur
(%)
sur
coulée produit coulée produit coulée produit coulée produit coulée produit
A ECISS IC 10
S 185 (4) 1.0035

I S 235 JR (4)
S 235 JR G 1 (4)
1.0037
1.0036
0,17 0,21 0,20 0,25 1,40 1,50

R S 235 JR G 2
S 235 J 0
1.0038
1.0114
0,17 0,19 0,17 0,19
0,20
0,17
0,23
0,19
1,40 1,50

E S 235 J 2 G 3
S 235 J 2 G 4
1.0116
1.0117
0,17 0,19 0,17 0,19 0,17 0,19 1,40 1,50

S 275 JR 1.0044 0,21 0,24 0,21 0,24 0,22 0,25 1,50 1,60
S 275 J 0 1.0143 0,18 0,21 0,18 0,21 0,18 (5) 0,21 (5) 1,50 1,60
S 275 J 2 G 3 1.0144
0,18 0,21 0,18 0,21 0,18 (5) 0,21 (5) 1,50 1,60
S 275 J 2 G 4 1.0145
S 355 JR 1.0045 0,24 0,27 0,24 0,27 0,24 0,27 1,60 1,70 0,55 0,60
S 355 J 0 (6) 1.0553 0,20 0,23 0,20 (7) 0,23 (7) 0,22 0,24 1,60 1,70 0,55 0,60
S 355 J 2 G 3 (6) 1.0570
S 355 J 2 G 4 (6) 1.0577
0,20 0,23 0,20 (7) 0,23 (7) 0,22 0,24 1,60 1,70 0,55 0,60
S 355 K 2 G 3 (6) 1.0595
S 355 K 2 G 4 (6) 1.0596
E 295 1.0050
E 335 1.0060
E 360 1.0070

Désignation des aciers P S N (1) (2) Carbone équivalent garanti


max. max. max. sur coulée (8) Correspondance
Selon (%) (%) (%) (%) avec l’ancienne
EN 10027-1 selon sur sur sur sur sur sur e  40 mm 40 < e  1 150 < norme
et EN 10027-2 coulée produit coulée produit coulée produit 50 mm e  250 m NF A 35-501
ECISS IC 10 m
S 185 (4) 1.0035 A 33
S 235 JR (4) 1.0037 0,009 0,011
0,045 0,055 0,045 0,055 0,35 E 24-2
S 235 JR G 1 (4) 1.0036 0,007 0,009
S 235 JR G 2 1.0038 0,045 0,055 0,045 0,055
0,009 0,011 0,35 0,38 0,40 E 24-3
S 235 J 0 1.0114 0,040 0,050 0,040 0,050
S 235 J 2 G 3 1.0116
0,035 0,045 0,035 0,045 0,35 0,38 0,40 E 24-4
S 235 J 2 G 4 1.0117
S 275 JR 1.0044 0,045 0,055 0,045 0,055 0,009 0,011 0,40 0,42 0,44 E 28-2
S 275 J 0 1.0143 0,040 0,050 0,040 0,050 0,009 0,011 0,40 0,42 0,44 E 28-3
(1) Un dépassement des valeurs spécifiées est admis à condition que chaque augmentation de 0,001 % de N soit compensée par une réduction de la teneur maximale en P de 0,005 %, la teneur
en N ne devant cependant pas dépasser 0,012 % sur coulée et 0,014 % sur produit.
(2) La teneur maximale en N ne s’applique pas lorsque la teneur minimale en Al total de l’acier est  0,020 % ou lorsque d’autres éléments fixant l’azote sont en quantité suffisante (dans ce
cas, ces éléments doivent figurer sur les documents de contrôle).
(3) La teneur en C, pour les profilés et laminés marchands d’épaisseur nominale e > 100 mm, est à convenir (option).
(4) N’existent que pour des épaisseurs nominales e  25 mm .
(5) Pour e nominale > 150 mm, C max. = 0,20 % sur coulée et 0,23 % sur produit.
(6) Pour e  30 mm , la teneur en C peut être de 0,18 % à la coulée ou 0,20 % sur produit si les produits contiennent plus de 0,02 % de Nb à la coulée (soit 0,03 % min. sur produit) ou plus
de 0,02 % de Ti à la coulée (0,04 % min. sur produit) ou plus de 0,03 % de V à la coulée (0,05 % min. sur produit).
(7) Pour les épaisseurs nominales e > 30 mm et nuances aptes au profilage à froid sur galets (voir tableau 9), C doit être  0,22 % à la coulée et  0,24 % sur produit.
(8) Valeur de carbone équivalent selon formule de l’Institut de Soudure, à savoir

Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
C ev = C + --------- + --------------------------------- + ---------------------
6 5 15

spécifiable sur option à la commande.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 6 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 6 – Composition chimique (en masse) des produits laminés à chaud en aciers de construction non alliés
(d’après NF EN 10025 décembre 1993) (suite) M
S 275 J 2 G 3
S 275 J 2 G 4
1.0144
1.0145
0,035 0,045 0,035 0,045 0,40 0,42 0,44 E 28-4 U
S 355 JR
S 355 J 0 (6)
1.0045
1.0553
0,045
0,040
0,055
0,050
0,045
0,040
0,055
0,050
0,009
0,009
0,011
0,011
0,45
0,45
0,47
0,47
0,49
0,49
E 36-2
E 36-3
L
S 355 J 2 G 3 (6)
S 355 J 2 G 4 (6)
1.0570
1.0577
0,035 0,045 0,035 0,045 0,45 0,47 0,49 E 36-4
A
S 355 K 2 G 3 (6)
S 355 K 2 G 4 (6)
1.0595
1.0596 I
E 295 1.0050 0,045 0,055 0,045 0,055 0,009 0,011 A 50-2
E 335 1.0060 0,045 0,055 0,045 0,055 0,009 0,011 A 60-2 R
E 360
(1)
1.0070 0,045 0,055 0,045 0,055 0,009 0,011
Un dépassement des valeurs spécifiées est admis à condition que chaque augmentation de 0,001 % de N soit compensée par une réduction de la teneur maximale en P de 0,005 %, la teneur
A 70-2
E
en N ne devant cependant pas dépasser 0,012 % sur coulée et 0,014 % sur produit.
(2) La teneur maximale en N ne s’applique pas lorsque la teneur minimale en Al total de l’acier est  0,020 % ou lorsque d’autres éléments fixant l’azote sont en quantité suffisante (dans ce
cas, ces éléments doivent figurer sur les documents de contrôle).
(3) La teneur en C, pour les profilés et laminés marchands d’épaisseur nominale e > 100 mm, est à convenir (option).
(4) N’existent que pour des épaisseurs nominales e  25 mm .
(5) Pour e nominale > 150 mm, C max. = 0,20 % sur coulée et 0,23 % sur produit.
(6) Pour e  30 mm , la teneur en C peut être de 0,18 % à la coulée ou 0,20 % sur produit si les produits contiennent plus de 0,02 % de Nb à la coulée (soit 0,03 % min. sur produit) ou plus
de 0,02 % de Ti à la coulée (0,04 % min. sur produit) ou plus de 0,03 % de V à la coulée (0,05 % min. sur produit).
(7) Pour les épaisseurs nominales e > 30 mm et nuances aptes au profilage à froid sur galets (voir tableau 9), C doit être  0,22 % à la coulée et  0,24 % sur produit.
(8) Valeur de carbone équivalent selon formule de l’Institut de Soudure, à savoir

Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
C ev = C + --------- + --------------------------------- + ---------------------
6 5 15

spécifiable sur option à la commande.

Il convient ici de préciser que l’état de livraison normalisé • J 0 et J 2 : identiques à celles de la nuance S 235 ;
(libellé N) couvre le métal fourni traité normalisation ou avec lami- — S 355, à limite d’élasticité garantie 355 N/mm2, subdivisée en
nage normalisant (§ 1.2). 4 qualités :
• JR et J 0 : identiques à celles de la nuance S 275,
• J 2 et K 2 : aciers de qualité, spécialement calmés et livrés soit
2.1.1 Produits laminés à chaud en aciers à l’état normalisé ou laminage normalisant (en option pour les
de construction non alliés produits longs) G 3, soit dans un état laissé au choix du produc-
teur, G 4.
Les niveaux de limite d’élasticité pris en compte dans la
■ Trois nuances « construction mécanique » (gamme de résistance
NF EN 10025, vont de 185 N/mm2 (acier ordinaire de base) à 355 N/
450 à 900 N/mm2)
mm2 (aciers plus nobles à valeurs garanties de rupture de flexion par
choc, ou pour des aciers ordinaires dits de construction mécanique, à E 295, E 335 et E 360, aciers de base, non effervescents, n’existant
valeurs plus élevées en résistance à la rupture). On trouvera donc qu’en un seul niveau de qualité et, en principe, mal adaptés pour le
quatre nuances « construction » et trois nuances « construction soudage compte tenu du niveau d’exigence analytique spécifié dans
mécanique ». la norme.
Les caractéristiques chimiques et mécaniques sont reprises
■ Quatre nuances « construction »
respectivement dans les tableaux 6 et 8. (0)
— S 185 : acier de base (non spécialement conseillé pour être
soudé, aucune exigence particulière d’analyse n’étant spécifiée dans ■ Utilisations, mises en œuvre et options
la norme) ; ● Analyse
— S 235, à la limite d’élasticité garantie 235 N/mm2, subdivisée — une teneur en cuivre (pour utilisation SNCF, résistance à l’oxy-
en 3 qualités : dation, accrochage peinture...) de 0,25 à 0,40 % sur coulée peut être
• JR : acier de base, livrable sous 3 types de désoxydation : soit nécessaire, elle doit être convenue à la commande (option). Elle ne
non spécifié et laissé au choix du producteur, soit effervescent s’applique qu’à une série d’aciers définie, soit S 235 (en qualités JR,
(FU), soit effervescent non autorisé (FN), J 0, J 2 G 3, J 2 G 4) et S 355 (en qualités J 0, J 2 G 3, J 2 G 4, K 2 G 3,
• J 0 : acier de qualité obligatoirement livré non effervescent K 2 G 4) ;
(FN), — pour les exigences du soudage, une valeur de carbone équi-
• J 2 : acier de qualité, spécialement calmé (FF), soit livré à l’état valent pour les nuances S 235, S 275 et S 355, peut également être
normalisé ou laminage normalisant (ou en option pour les pro- convenue (option), selon la formule de l’Institut de Soudure (IS) et
duits longs) G 3, soit dans un état laissé au choix du producteur, basée sur les teneurs à la coulée :
G4;
— S 275, à limite d’élasticité garantie 275 N/mm2, subdivisée en Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
C ev = C + --------- + -------------------------------- + --------------------
3 qualités : 6 5 15
• JR : acier de base livré obligatoirement non effervescent,

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 7
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 7 – Composition chimique (en masse) des aciers de construction à résistance améliorée
M à la corrosion atmosphérique (d’après NF EN 10155 septembre 1993)

U Désignation des aciers


C
max.
Si
max. Mn P
S
max.
(%) (%) (%) (%) (%)
L selon
EN 10027-1 selon sur sur sur sur sur sur sur sur sur sur
produit produit
A et
ECISS IC 10
EN 10027-2 coulée produit coulée produit coulée (2) coulée (2) coulée produit

I S 235 J 0 W
S 235 J 2 W (1)
1.8958
1.8961
0,13 0,16 0,40 0,45 0,20 à 0,60 0,15 à 0,65  0,040  0,045
0,040
0,035
0,045
0,040
S 355 J 0 WP 1.8945 0,040 0,045
R S 355 J 2 WP (1) 1.8946
0,12 0,15 0,75 0,80  1,0  1,1 0,06 à 0,15 0,05 à 0,16
0,035 0,040
S 355 J 0 W 1.8959  0,040  0,045 0,040 0,045
E S 355 J 2 G 1 W
S 355 J 2 G 2 W (1)
1.8963
1.8965 0,16 0,19 0,50 0,55 0,50 à 1,50 0,40 à 1,60 0,035 0,040
S 355 K 2 G 1 W 1.8966  0,035  0,040
S 355 K 2 G 2 W 1.8967
N
max. Cr Cu
Désignation des aciers Calmage Carbone
(%) (%) (%) équivalent Correspondance
total selon
selon (1) Autres sur coulée
Ajout sur sur (6) ancienne norme
EN 10027-1 selon sur sur sur produit sur produit NF A 35-502
et EN 10027-2 coulée produit d’éléments coulée coulée (%)
(2) (2)
ECISS IC 10
0,009 0,010
S 235 J 0 W 1.8958 (3) (4) (3) (4) E 24 W 3
0,40 à 0,80 0,35 à 0,85 0,25 à 0,55 0,20 à 0,60 (5) 0,44
S 235 J 2 W (1) 1.8961 ........... ........... (1) E 24 W 4
0,009 0,018
S 355 J 0 WP 1.8945 (4) (4) E 36 WA 3
0,30 à 1,25 0,40 à 1,35 0,25 à 0,55 0,20 à 0,60 (5) 0,52
S 355 J 2 WP (1) 1.8946 ........... ........... (1) E 36 WA 4
0,009 0,010
S 355 J 0 W 1.8959 (3) (4) (3) (4) .................... .................. ................... ................... ................... .................... ......................... E 36 WB 3

S 355 J 2 G 1 W 1.8963 0,40 à 0,80 0,45 à 0,85 0,25 à 0,55 0,20 à 0,60 (5) 0,52
S 355 J 2 G 2 W (1) 1.8965 (1)
S 355 K 2 G 1 W 1.8966 E 36 WB 4
S 355 K 2 G 2 W 1.8967
(1) Calmage complet grains fins obtenu par les éléments fixant N. Les aciers doivent avoir au moins une des teneurs suivantes sur coulée et (sur produit) (2) :
Al total  0,020 % (0,020 %), Nb 0,015 à 0,060 % (0,010 à 0,065 %), V 0,02 à 0,12 % (0,01 à 0,14 %), Ti 0,02 à 0,10 % (0,01 à 0,12 %). Si ces éléments sont
combinés, au moins l’un d’eux doit avoir la teneur minimale indiquée.
(2) Les dépassements sur produit sont admis soit sur le mini, soit sur le maxi, mais jamais sur les deux simultanément pour une même coulée.
(3) Un dépassement des valeurs indiquées est admis à condition qu’à chaque augmentation de 0,001 % de N, la teneur maximale en P soit réduite de 0,005 %, la
teneur en N ne devant cependant pas dépasser 0,012 % à la coulée (0,013 % sur produit).
(4) Le maximum en N ne s’applique pas si Al total  0,020 % ou s’il y a d’autres éléments fixant l’azote en quantité suffisante.
(5) Les aciers peuvent avoir une teneur en Ni  0,65 % à la coulée (0,70 % sur produit), la nuance S 355 non chargée en P pouvant avoir Mo  0,30 % sur coulée
(0,35 % sur produit) et Zr  0,15 % à la coulée ( 0,17 % sur produit).
Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
(6) Valeurs de carbone équivalent admissibles sur coulée, selon formule IS : C ev = C + --------- + -------------------------------- + --------------------
6 5 15

Les valeurs admises sont reprises dans le tableau 6. Nota : voir référence [2] et, pour le normatif, les recommandations CECA pour le soudage
(IC 2 : Instruction de 1983, pour la mise en œuvre, notamment pour le soudage et, actuelle-
● Soudabilité ment, objet d’étude au Comité Technique TC 121 du Comité Européen de Normalisation.
Les aciers des qualités (à soudabilité croissante) JR, J 0, J 2 G 3, ●Formage
J 2 G 4, K 2 G 3 et K 2 G 4 sont généralement réputés être soudables — Formage à chaud : lorsque, après livraison des produits, un for-
par tous les procédés. Il faut cependant rappeler que l’aptitude de ces mage à chaud est prévu pour leur mise en œuvre, seuls ceux qui ont
aciers au soudage n’est pas sans limite et que la qualité du matériau été livrés à l’état normalisé ou laminage normalisant (G 3) doivent
ne doit pas être seule à être prise en considération. On rappellera le satisfaire les valeurs garanties du tableau 8 (conservation du niveau
rôle essentiel des dimensions (l’épaisseur en particulier, les risques des caractéristiques garanties). Cela est donc important dans le choix
de fissuration à froid augmentant avec celle-ci), de la forme des pro- des qualités lors de l’établissement de commande.
duits à souder, des techniques de soudage et de fabrication ainsi que — Formage à froid : les aciers destinés au formage à froid doivent
des conditions ultérieures de service, tous éléments importants dans comporter, à la fin de leur désignation, la lettre complémentaire C.
la conception des ouvrages. Tout acier destiné au formage à froid appartient obligatoirement au
sous-groupe des aciers de qualité (exemple : un acier de base

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 8 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
S 235 JR devient un acier de qualité s’il est spécifié pour bordage avec laminage normalisant (traduit par G 1 pour les qualités
R
S 235 JRC).
Les différentes aptitudes doivent faire l’objet d’accord à la
S 355 J 2 et K 2 sans phosphore).
Les épaisseurs (ou diamètres) réalisables sont limitées, pour les
M
commande (option). Elles sont rappelées ci-dessous : qualités non enrichies au phosphore, à 100 mm pour les produits
— bordage : si cela est bien précisé dans la spécification, les tôles,
bandes et larges-plats, d’épaisseur nominale inférieure ou égale à
plats et barres, et 40 mm pour les profilés.
Les qualités au phosphore n’existent qu’en épaisseur maximale
U
20 mm dans les qualités d’acier (à l’exception des 5 qualités : S 185,
S 355 JR, E 295, E 335 et E 360), peuvent être livrés avec aptitude au
de 12 mm pour les produits plats, 40 mm pour les profilés et ne sont
pas prévues pour les barres.
L
bordage sans fissuration. Les rayons de pliage minimaux admis
figurent au tableau 9 (extrait de la NF EN 10025 de décembre 1993) ;
— profilage à froid sur galets : les tôles et bandes d’épaisseur
■ Utilisations, mises en œuvre et options
● Analyses
A
nominale inférieure ou égale à 8 mm peuvent être spécifiées avec
profilage à froid, excepté les 5 qualités déjà mentionnées pour le
bordage. Les rayons de pliage minimaux recommandés figurent
Pour les conditions de soudage, une valeur de carbone équivalent
peut être garantie à condition d’être spécifiée à la commande I
(option), sur la base de l’analyse de coulée, à partir de la formule IS,
également au tableau 9 ;
— étirage à froid : si spécifié à la commande, toute qualité livrée
à savoir :
Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
R
sous forme de barre est apte à l’étirage, exceptée la nuance S 185. C ev = C + --------- + -------------------------------- + --------------------
● Déformation dans le sens de l’épaisseur
6 5
les valeurs maximales admises sont reprises dans le tableau 7.
15
E
Dans la conception des ouvrages, lorsque les produits sont
soumis ou risquent d’être soumis à des sollicitations dans le sens de ● Soudabilité
l’épaisseur, les qualités J 2 G 3, J 2 G 4, K 2 G 3 et K 2 G 4 peuvent Elle va croissant, pour chaque nuance, de la qualité J 0 à K 2. Elle
être spécifiées avec des caractéristiques de déformation améliorées n’est pas illimitée pour tout procédé de soudage (voir les mêmes
perpendiculairement à la surface des produits (option) selon la remarques que pour les aciers de construction au paragraphe 2.1).
norme NF EN 10164 (§ 2.4). On attirera, plus particulièrement l’attention, d’une part, sur le métal
● Autres exigences d’apport qui devra rester compatible avec le métal de base et les
conditions climatiques de service, d’autre part, sur la préparation de
L’aptitude à la galvanisation au trempé, l’aptitude à l’émaillage
surface des joints (élimination de l’oxyde superficiel formé).
peuvent également faire l’objet d’accords lors des mises au point de
commandes (options) en fonction des exigences liées aux qualités. Par ailleurs, compte tenu de leur charge élevée en phosphore, des
Nota : les tableaux 6, 8 et 9 ont été établis, tout ou partie, d’après la norme NF EN 10025 précautions particulières devront être prises pour les aciers
de décembre 1993 à laquelle il y a lieu de se reporter pour plus de précisions et en particulier S 355 J 0 PW et S 355 J 2 WP (tout renseignement utile peut être
en cas de commande, pour le détail, les options, les conditions de recette et de livraison, la obtenu auprès des services compétents spécialisés ou des forges
norme, seule, faisant foi.
productrices de ces nuances à l’origine « Aciers de Marque »).
● Formage

2.1.2 Aciers de construction à résistance — Formage à chaud : seuls les produits commandés et/ou livrés à
améliorée à la corrosion atmosphérique l’état normalisé ou laminage normalisant doivent respecter les
valeurs garanties du tableau 8 lorsqu’il y a formage à chaud réalisé
Par aciers présentant une résistance améliorée à la corrosion après livraison (conservation du niveau de caractéristiques garanties
atmosphérique, on entend des aciers pour lesquels l’addition volon- lié à la structure).
taire d’un certain nombre d’éléments d’alliage tels que P, Cu, Cr, Ni, — Formage à froid : si cela est préalablement convenu à la
Mo... leur confère une augmentation de résistance à la corrosion commande (option), les larges-plats, bandes et tôles d’épaisseur
atmosphérique par formation d’une couche d’oxyde protectrice du maximale 20 mm, peuvent être formés par bordage, sans qu’il y ait
métal de base, sous l’influence des conditions atmosphériques. apparition de criques pour autant que des rayons minimaux soient
respectés. Ceux-ci figurent au tableau 9 (en partie extrait de la
Ces aciers laminés à chaud sous forme de produits plats et pro- norme NF EN 10155).
duits longs sont régis par la norme NF EN 10155 (septembre 1993).
Leur particularité (résistance accrue à la corrosion) est concrétisée Toutes les dispositions contractuelles devant figurer dans une
par la lettre W reprise en fin de désignation. spécification (appel d’offre et commande) ont été étudiées et prises
en compte dans la norme de produit lors de son élaboration (échelon
Ces aciers existent dans deux des niveaux de limite d’élasticité européen). Il convient, en cas de commande, de se référer à la
(235 et 355 N/mm2) et les qualités J 0, J 2 et K 2 (rupture à la flexion NF EN 10155 de septembre 1993 pour une bonne mise au point et en
par choc) définis pour les aciers de construction non alliés ou faible- préciser le détail, les options, les conditions de livraison et de
ment alliés. contrôle, la norme, seule, faisant autorité.
Le niveau 355 N/mm2 peut être fourni avec une analyse enrichie
en phosphore (pour obtention d’une couche d’oxyde auto-protec-
trice spécifique), sujétion désignée par la lettre P dans les qualités
J 0 et J 2 (à savoir S 355 J 0 WP et S 355 J 2 WP).
2.2 Produits laminés à chaud en aciers
À l’élaboration de ces aciers, l’effervescent n’est pas admis pour
de construction soudables à grains fins
les qualités J 0, et les qualités J 2 et K 2 doivent être complètement
calmées (voir renvoi (1) du tableau 7). Les aciers ici concernés sont destinés à la fabrication d’éléments
de construction des parties fortement sollicitées de structures
Ces aciers ne sont pas destinés à subir de traitement thermique soudées pour utilisation à des températures de service ambiantes ou
après mise en œuvre, exception faite pour les produits (option) basses (températures conventionnelles d’essai allant de + 20 oC à
livrés à l’état normalisé ou avec laminage normalisant, qui doivent – 50 o C), la norme française s’y rapportant porte la référence
retrouver, après traitement, les caractéristiques garanties figurant NF EN 10113. Entrée en vigueur en juin 1993, elle se substitue entre
au tableau 8. autres, désormais, aux deux normes (NF A 35-504 pour les produits
L’état de livraison des produits est généralement laissé au choix longs et NF A 36-201 pour les produits plats) relatives aux aciers à
du producteur à moins d’accord contraire à la commande. Cepen- haute limite d’élasticité pour constructions soudées.
dant, pour les qualités S 355 J 2 G 2 W et S 355 K 2 G 2 W, l’état de Cette norme comporte 3 parties : la première donne les condi-
livraison est laissé obligatoirement au choix du producteur. tions générales de livraison avec, en particulier, la liste des options
En produits plats, les qualités S 235 J 2 W, S 355 J 2 WP, couvrant les diverses exigences prévues par la norme (élaboration,
S 355 J 2 G 1 W et S 355 K 2 G 1 W sont livrées à l’état normalisé ou carbone équivalent, essais, et conditions de contrôle...). Les deux
autres parties sont relatives aux nuances et qualités d’aciers :

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 9
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R — soit livrés à l’état normalisé (partie 2) ; Leur libellé comporte la lettre N pour les aciers classiques livrés

M — soit obtenus par laminage thermomécanique (partie 3).


Quatre niveaux de limite d’élasticité ont été retenus, définissant
normalisés et les lettres NL pour les aciers pour basse température.
Parmi les options prévues par la norme pour définir les spécifica-
quatre nuances, à savoir S 275, S 355, S 420 et S 460. tions, sont repris en particulier :
U On retrouve, dans les libellés de qualité, les niveaux sélectionnés
pour la garantie de rupture à la flexion par choc :
— un carbone équivalent garanti selon la formule de l’Institut de
Soudure (voir tableau 10) :
L — niveaux de rupture en flexion par choc de 40 J à – 20 oC
(nuances normales) ;
Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
C ev = C + --------- + -------------------------------- + --------------------
6 5 15
— niveaux de rupture en flexion par choc de 27 J à – 50 oC
A (nuances L basses températures). — des aptitudes au formage à froid (bordage ou profilage) dont
les éléments figurent au tableau 12.
I Les valeurs garanties de rupture en flexion par choc indiquées
ci-dessus ne sont valables que pour les essais sur éprouvettes 2.2.2 Aciers de construction soudables à grains fins
R longitudinales à entaille en V. D’autres valeurs pour d’autres
températures et/ou pour le sens travers sont également définies
obtenus par laminage thermomécanique

E (options prévues par la norme ; cf. tableau 11).


Ces aciers font l’objet de la partie 3 de la norme NF EN 10113 (juin
1993). On en retrouvera les caractéristiques chimiques et méca-
Ces aciers sont livrés dans les états correspondant à leur libellé niques dans les tableaux 10 et 11 ; elles sont tirées de cette même
dont on retrouvera un rappel de définition au paragraphe 1.2. partie de norme.
Leur libellé comporte la lettre M pour les aciers classiques obtenus
2.2.1 Aciers de construction soudables à grains fins par laminage thermomécanique et les lettres ML pour les aciers pour
basse température.
livrés à l’état normalisé ou laminage normalisant
Les garanties et options prévues par la norme pour définir les spé-
cifications sont les mêmes que pour les aciers livrés état normalisé
Ces aciers font l’objet de la partie 2 de la norme NF EN 10113 (juin
ou équivalent et figurent dans les mêmes tableaux.
1993). On en retrouvera les caractéristiques chimiques et méca-
Nota : les tableaux 10, 11 et 12 ont été établis d’après la norme NF EN 10113 (partie 1,
niques dans les tableaux 10 et 11 tirées de cette même partie de partie 2 et partie 3 de juin 1993) à laquelle il y a lieu de se reporter pour plus de précisions
norme. et en particulier en cas de commande, pour le détail, les options, les conditions de recette
et de livraison, la norme, seule, faisant foi.
(0)

Tableau 8 – Caractéristiques mécaniques des produits plats et longs, laminés à chaud,


en aciers de construction non alliés (d’après NF EN 10025 décembre 1993)
et à résistance améliorée à la corrosion atmosphérique (d’après NF EN 10155 septembre 1993)
Limite d’élasticité minimale R eH (1) Résistance à la traction Rm (1)
(N/mm2) (N/mm2)
Désignation des aciers
pour des épaisseurs nominales e pour des épaisseurs nominales e Orientation
Norme (mm) (mm) de
de l’éprouvette
référence selon (1)
selon
EN 10027-1 EN  16
> 16 > 40 > 63 > 80 > 100 > 150 > 200 <3 3 > 100 > 150
et 10027-2  40  63  80  100  150  200  250  100  150  250
ECISS IC 10

NF EN 310 290 
10025 S 185 (2) 1.0035 185 175 à 540 à 510 
t
S 235 JR (2) 1.0037 360 340 
235 225 à 510 à 470 
S 235 JR G 1 (2) 1.0036
t
NF EN
10025 S 235 JR G 2 1.0038
S 235 J 0 1.0114 360 340 340 320 
S 235 J 2 G 3 1.0116
235 225 215 215 215 195 185 175 à 510 à 470 à 470 à 470 
t
S 235 J 2 G 4 1.0117

NF EN S 235 J 0 W 1.8958 360 340 


10155 S 235 J 2 W 1.8961
235 225 215 215 215 à 510 à 470 
t
(1) Les valeurs indiquées dans le tableau s’appliquent aux éprouvettes longitudinales (  ) pour l’essai de traction. Pour les tôles, bandes et larges-plats d’une largeur  600 mm, on utilise
dans ce cas des éprouvettes transversales (t).
(2) Disponibles uniquement en épaisseurs nominales  25 mm.
(3) Disponibles uniquement en épaisseurs nominales  12 mm en produits plats.
(4) La valeur est la moyenne de 3 essais. Pour les éprouvettes réduites, appliquer la figure 1.
(5) Pour les profilés et laminés marchands d’une épaisseur nominale > 100 mm, les valeurs doivent faire l’objet d’un accord.
(6) Les caractéristiques de flexion par choc des produits de la qualité JR ne sont vérifiées que si spécifié à la commande.
(7) Ces aciers ne sont généralement pas utilisés pour les profils en U, cornières et profilés.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 10 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 8 – Caractéristiques mécaniques des produits plats et longs, laminés à chaud,
en aciers de construction non alliés (d’après NF EN 10025 décembre 1993) M
et à résistance améliorée à la corrosion atmosphérique (d’après NF EN 10155 septembre 1993) (suite)
S 275 JR 1.0044
U

NF EN
10025
S 275 J 0
S 275 J 2 G 3
S 275 J 2 G 4
1.0143
1.0144
1.0145
275 265 255 245 235 225 215 205
430
à 580
410
à 560
400
à 540
380
à 540 
t L
S 355 JR
S 355 J 0
1.0045
1.0553 510 490 470 450 
A
355 345 335 325 315 295 285 275 
NF EN
10025
S 355 J 2 G 3
S 355 J 2 G 4
1.0570
1.0577
à 680 à 630 à 630 à 630
t I
S 355 K 2 G 3
S 355 K 2 G 4
1.0595
1.0596
355 345 335 325 315 510
à 680
490
à 630
470
à 630
450
à 630


t
R
S 355 J 0 W
S 355 J 2 G 1 W
1.8959
1.8963
E
S 355 J 2 G 2 W 1.8965 510 490 
355 345 335 325 315 à 680 à 630 
NF EN S 355 K 2 G 1 W 1.8966 t
10155
S 355 K 2 G 2 W 1.8967
S 355 J 0 WP (3) 1.8945 
355 345 510 490
S 355 J 2 WP (3) 1.8946 à 680 à 630 
t

490 470 450 440 


E 295 (7) 1.0050 295 285 275 265 255 245 235 225 
à 660 à 610 à 610 à 610
t

NF EN 590 570 550 540 


10025
E 335 (7) 1.0060 335 325 315 305 295 275 265 255 à 770 à 710 à 710 à 710 
t

690 670 650 640 


E 360 (7) 1.0070 360 355 345 335 325 305 295 285 à 900 à 830 à 830 à 830 
t
(1) Les valeurs indiquées dans le tableau s’appliquent aux éprouvettes longitudinales (  ) pour l’essai de traction. Pour les tôles, bandes et larges-plats d’une largeur  600 mm, on utilise
dans ce cas des éprouvettes transversales (t).
(2) Disponibles uniquement en épaisseurs nominales  25 mm.
(3) Disponibles uniquement en épaisseurs nominales  12 mm en produits plats.
(4) La valeur est la moyenne de 3 essais. Pour les éprouvettes réduites, appliquer la figure 1.
(5) Pour les profilés et laminés marchands d’une épaisseur nominale > 100 mm, les valeurs doivent faire l’objet d’un accord.
(6) Les caractéristiques de flexion par choc des produits de la qualité JR ne sont vérifiées que si spécifié à la commande.
(7) Ces aciers ne sont généralement pas utilisés pour les profils en U, cornières et profilés.

(0)
(0)
2.3 Tôles en acier à haute limite d’élasticité, 2.4 Aciers de construction à caractéristiques
livrées à l’état traité pour construction de déformation améliorées dans le sens
soudée de l’épaisseur
La gamme de ces aciers est reprise dans la norme NF A 36-204 et Les informations suivantes correspondent aux éléments de la
couvre les limites d’élasticité minimales de 420 à 960 N/ mm2 pour norme NF EN 10164 de septembre 1993 à laquelle il y a lieu de se
des tôles d’épaisseur allant de 3 à 70 mm d’épaisseur. reporter contractuellement, la norme, seule, faisant foi.
Ces aciers sont non alliés ou faiblement alliés, soudables, embou- Les produits plats et profilés en acier de fabrication courante ont
tissables à froid (*) et destinés à être utilisés dans des parties forte- des caractéristiques de déformation perpendiculairement à la sur-
ment sollicitées de constructions soudées. face, c’est-à-dire dans le sens de l’épaisseur du produit, différentes
(*) Dans le cas où une mise en œuvre par emboutissage à chaud serait prévue, des de celles que l’on peut observer dans le plan de la surface. Cela peut
dispositions particulières sont à prendre, et un accord entre producteur et utilisateur doit entraîner des problèmes dans les constructions soudées, en particu-
être convenu pour la passation de commande.
lier du déchirement lamellaire.
Les tableaux 13 et 14 donnent les caractéristiques de ces aciers
Il est possible d’améliorer ces caractéristiques dans le sens de
qui comprennent 7 niveaux de limite d’élasticité, 2 types d’analyse (I
l’épaisseur en prenant des dispositions complémentaires et des pré-
et II) et 2 niveaux de qualité (rupture en flexion par choc – 20 oC et
cautions spéciales lors de l’élaboration de l’acier.
– 40 oC).
Le moyen actuel le plus représentatif de mesurer ces propriétés est
Les tableaux 13 et 14 ont été établis d’après la NF A 36-204 de
la détermination du taux de striction lors de l’essai de traction effec-
juin 1992 à laquelle il y a lieu de se référer en cas de commande, la tué sur éprouvette prélevée dans le sens de l’épaisseur du produit.
norme, seule, faisant foi.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 11
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 8 – Caractéristiques mécaniques des produits plats et longs, laminés à chaud,
M en aciers de construction non alliés (d’après NF EN 10025 décembre 1993)
et à résistance améliorée à la corrosion atmosphérique (d’après NF EN 10155 septembre 1993) (suite)
U Énergie de rupture KV
Allongement minimal (1) (flexion par choc) en long :
L (%)
valeur minimale (4)
(J)
Désignation des aciers

A Norme
de L 0 = 80 mm
Épaisseur nominale
L 0 = 5,65 S 0
Épaisseur nominale e Correspondance
référence Épaisseur nominale Selon selon
I (mm) (mm)
T
(mm)
> 100 > 150
EN 10027-1
et
ancienne
NF A 35-501
ECISS IC 10 et
R 1 >1
 1,5
> 1,5 > 2
2  2,5
> 2,5
3
>3
 40
> 40
 63
> 63
 100
> 100
 150
> 150
 250 (oC)
> 10
 100  150
(5)
 250
(5)
NF A 35-502

E NF EN
10025
10
8
11
9
12
10
13
11
14
12
18
16

 .... ............ ............ ............ S 185

A 33

17 18 19 20 21 26 25 24 22 21 20 S 235 JR (6) E 24-2


15 16 17 18 19 24 23 22 22 21 20 S 235 JR G 1 (6) ..............................
NF EN 20 27 27 23 S 235 JR G 2 (6)
10025
17 18 19 20 21 26 25 24 22 21 0 S 235 J 0 E 24-3
15 16 17 18 19 24 23 22 22 21 – 20 S 235 J 2 G 3 E 24-4
– 20 S 235 J 2 G 4 ...............................
NF EN 19 20 21 26 25 24 0 S 235 J 0 W E 24 W 3
10155 17 18 19 24 23 22 – 20 S 235 J 2 W E 24 W 4
20 S 275 JR (6) E 28-2
NF EN 14 15 16 17 18 22 21 20 18 17 0 S 275 J 0 E 28-3
10025 27 27 23
12 13 14 15 16 20 19 18 18 17 – 20 S 275 J 2 G 3 E 28-4
– 20 S 275 J 2 G 4 ...............................
20 S 355 JR (6) E 36-2
14 15 16 17 18 22 21 20 18 17 0 S 355 J 0 E 36-3
27 27 23
NF EN 12 13 14 15 16 20 19 18 18 17 – 20 S 355 J 2 G 3 ...............................
10025 – 20 S 355 J 2 G 4 ...............................
14 15 16 17 18 22 21 20 18 17 – 20 S 355 K 2 G 3 E 36-4
40 40 33
12 13 14 15 16 20 19 18 18 17 – 20 S 355 K 2 G 4 ...............................
16 17 18 22 21 20 0 S 355 J 0 W E 36 WB 3
14 15 16 20 19 18 – 20 27 S 355 J 2 G 1 W ...............................
– 20 S 355 J 2 G 2 W ...............................
NF EN 16 17 18 22 21 20 – 20 S 355 K 2 G 1 W E 36 WB 4
10155 40
14 15 16 20 19 18 – 20 S 355 K 2 G 2 W ...............................
16 17 18 22 0 S 355 J 0 WP (6) E 36 WA 3
27
14 15 16 20 – 20 S 355 J 2 WP (6) E 36 WA 4
12 13 14 15 16 20 19 18 16 15
E 295 A 50-2
10 11 12 13 14 18 17 16 15 14
NF EN 8 9 10 11 12 16 15 14 12 11
E 335 A 60-2
10025 6 7 8 9 10 14 13 12 11 10
4 5 6 7 8 11 10 9 8 7
E 360 A 70-2
3 4 5 6 7 10 9 8 7 6
(1) Les valeurs indiquées dans le tableau s’appliquent aux éprouvettes longitudinales (  ) pour l’essai de traction. Pour les tôles, bandes et larges-plats d’une largeur  600 mm, on utilise dans
ce cas des éprouvettes transversales (t).
(2) Disponibles uniquement en épaisseurs nominales  25 mm.
(3) Disponibles uniquement en épaisseurs nominales  12 mm en produits plats.
(4) La valeur est la moyenne de 3 essais. Pour les éprouvettes réduites, appliquer la figure 1.
(5) Pour les profilés et laminés marchands d’une épaisseur nominale > 100 mm, les valeurs doivent faire l’objet d’un accord.
(6) Les caractéristiques de flexion par choc des produits de la qualité JR ne sont vérifiées que si spécifié à la commande.
(7) Ces aciers ne sont généralement pas utilisés pour les profils en U, cornières et profilés.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 12 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 9 – Recommandations pour le formage à froid des produits plats et longs, laminés à chaud,
en aciers de construction non alliés et aciers de construction à résistance améliorée à la corrosion atmosphérique M
(valeurs extraites des NF EN 10025 décembre 1993 et NF EN 10155 septembre 1993)
Bordage à froid des produits plats Bordage à froid des produits plats
U
Désignation des aciers
Rayon de pliage intérieur minimal r recommandé
pour les épaisseurs nominales e
(mm)
Rayon de pliage intérieur minimal r recommandé
pour les épaisseurs nominales e
(mm)
Profilage à froid sur galets
pour produits plats L
Norme de
référence
selon
Rayon de pliage intérieur
minimal recommandé
pour des épaisseurs e
A
EN 10027-1
et
ECISS IC 10
selon
EN 10027-2
sens
(1)
>1
 1,5
> 1,5 > 2,5 > 3 > 4 > 5 > 6 > 7 > 8 > 10 > 12 > 14 > 16 > 18
 2,5  3  4  5  6  7  8  10  12  14  16  18  20
nominales (2)
(mm) I
e 6 6<e 8
R
S 235 JR C 1.0120 10 12 16 20 25 28 36 40
S 235 JR G 1 C
NF EN 10025 S 235 JR G 2 C
1.0121
1.0122 t 2,5 3 5 6 8
E
(3) S 235 J 0 C 1.0115 1,6 1e 1,5 e
S 235 J 2 G 3 C 1.0118 (t et  )
S 235 J 2 G 4 C 1.0119
 2,5 3 6 8 10 12 16 20 25 28 32 40 45
S 235 J 0 W 1.8958
NF EN 10155 S 235 J 2 W 1.8961

S 275 JR C 1.0128
S 275 J 0 C 1.0140 t 2 3 4 5 8 10 12 16 20 25 28 32 40 45
NF EN 10025 1,5 e 2e
S 275 J 2 G 3 C 1.0141  2 3 4 6 10 12 16 20 25 32 36 40 45 50
S 275 J 2 G 4 C 1.0142
S 355 J 0 C 1.0554
S 355 J 2 G 3 C 1.0569
NF EN 10025 S 355 J 2 G 4 C 1.0579 t 4 5 6 8 10 12 16 20 25 32 36 45 50 2e 2,5 e
S 355 K 2 G 3 C 1.0593 2,5
S 355 K 2 G 4 C 1.0594 (t et  )
S 355 J 0 W 1.8959
S 355 J 2 G 1 W 1.8963  4 5 8 10 12 16 20 25 32 36 40 50 63
NF EN 10155
(3) S 355 J 2 G 2 W 1.8965
S 355 K 2 G 1 W 1.8966
S 355 K 2 G 2 W 1.8967
(1) Direction du pliage : t = transversal par rapport à la direction de laminage.
 = parallèle à la direction de laminage.
(2) Les valeurs s’appliquent à des angles de pliage  90o.
(3) Pas de garantie donnée pour les nuances S 185, E 295, E 335, E 360 et les qualités WP.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 13
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 10 – Composition chimique (analyse de coulée, % en masse) des produits laminés à chaud en aciers
M de construction soudables à grains fins, livrés à l’état normalisé ou laminage normalisant (N)
et obtenus par laminage thermomécanique (M ) (d’après NF EN 10113, parties 2 et 3, juin 1993)
U Partie Désignation des aciers S
Al
de la C Si P max. Nb V Ti Cr
L NF EN 10113 de
référence
selon
EN 10027-1
et ECISS IC 10
selon
EN 10027-2
max. max. Mn max. (1) max. max.
total min.
(2) max. max.

A S 275 N 1.0490
(%)

0,18
(%)

0,40
(%)

0,50 à 1,40
(%)

0,035
(%)

0,030
(%)

0,05
(%)

0,05
(%)

0,02
(%)

0,03
(%)

0,30

I S 275 NL
S 355 N
1.0491
1.0545
0,16
0,20
0,40
0,50
0,50 à 1,40
0,90 à 1,65
0,030
0,035
0,025
0,030
0,05
0,05
0,05
0,12
0,02
0,02
0,03
0,03
0,30
0,30
R Partie 2
S 355 NL 1.0546 0,18 0,50 0,90 à 1,65 0,030 0,025 0,05 0,12 0,02 0,03 0,30
S 420 N 1.8902 0,20 0,60 1,00 à 1,70 0,035 0,030 0,05 0,20 0,02 0,03 0,30
E S 420 NL 1.8912 0,20 0,60 1,00 à 1,70 0,030 0,025 0,05 0,20 0,02 0,03 0,30
S 460 N 1.8901 0,20 0,60 1,00 à 1,70 0,035 0,030 0,05 0,20 0,02 0,03 0,30
S 460 NL 1.8903 0,20 0,60 1,00 à 1,70 0,030 0,025 0,05 0,20 0,02 0,03 0,30
S 275 M 1.8818 0,13 (5) 0,50  1,50 0,035 0,030 0,05 0,08 0,02 0,05 (4)
S 275 ML 1.8819 0,13 (5) 0,50  1,50 0,030 0,025 0,05 0,08 0,02 0,05 (4)
S 355 M 1.8823 0,14 (5) 0,50  1,60 0,035 0,030 0,05 0,10 0,02 0,05 (4)
S 355 ML 1.8834 0,14 (5) 0,50  1,60 0,030 0,025 0,05 0,10 0,02 0,05 (4)
S 420 M 1.8825 0,16 (5) 0,50  1,70 0,035 0,030 0,05 0,12 0,02 0,05 (4)
Partie 3
S 420 ML 1.8836 0,16 (5) 0,50  1,70 0,030 0,025 0,05 0,12 0,02 0,05 (4)
S 460 M 1.8827 0,16 (5) 0,60  1,70 0,035 0,030 0,05 0,12 0,02 0,05 (4)
S 460 ML 1.8838 0,16 (5) 0,60  1,70 0,030 0,025 0,05 0,12 0,02 0,05 (4)
Écart d’analyse + 0,02 + 0,05 – 0,05 + 0,005 + 0,005 + 0,010 + 0,02 – 0,005 + 0,01 + 0,05
produit/coulée (7) + 0,10
Désignation des aciers Carbone équivalent maxi garanti sur coulée, sur
Partie Cu accord à la commande (9) Correspon-
de la selon Ni Mo max N (%)
max. max. max. dance selon
NF EN 10113 de EN 10027-1 et (3). pour une épaisseur nominale e ancienne
référence ECISS IC 10 selon (mm)
EN 10027-2 norme
(%) (%) (%) (%) > 16 > 40 > 63 > 100 NF A 36-201
 16  40  63  100  150
S 275 N 1.0490 0,30 0,10 0,35 0,015 0,40 0,40 0,40 0,40 0,42
S 275 NL 1.0491 0,30 0,10 0,35 0,015 0,40 0,40 0,40 0,40 0,42
S 355 N 1.0545 0,50 0,10 0,35 0,015 0,43 0,43 0,43 0,45 0,45 355 R
S 355 NL 1.0546 0,50 0,10 0,35 0,015 0,43 0,43 0,43 0,45 0,45 355 FP
Partie 2
S 420 N 1.8902 0,80 0,10 0,70 0,025 0,48 0,48 0,48 0,50 0,52 420 II R
S 420 NL 1.8912 0,80 0,10 0,70 0,025 0,48 0,48 0,48 0,50 0,52 420 II FP
S 460 N 1.8901 0,80 0,10 0,70 0,025 (10) (10) (10) (10) (10) 460 II R
S 460 NL 1.8903 0,80 0,10 0,70 0,025 (10) (10) (10) (10) (10) 460 II FP
(1) Pour des applications ferroviaires, une teneur  0,007 % en soufre peut être convenue à la passation de commande pour tous les produits d’épaisseur  16 mm.
(2) La teneur minimale en Al total n’est pas applicable s’il y a suffisamment d’éléments fixant l’azote.
(3) Lorsque Cu maxi est > 0,35 %, la teneur en Ni doit être au moins la moitié de celle du Cu.
(4) Par ailleurs, la somme totale des teneurs en Cr + Cu + Mo doit être  0,60 %.
(5) Pour les produits longs, C  0,15 % en nuance S 275, C  0,16 %, en nuance S 355 et C  0,18 % en nuances S 420 et S 460.
(6) Pour les produits longs, Ni  0,60 % en nuance S 420 et Ni  0,70 % en nuance S 460.
(7) Il s’agit des écarts admissibles de l’analyse sur produit par rapport aux limites de composition de l’analyse de coulée.
(8) Si la teneur en Cu dépasse 0,35 %, l’écart admis est de + 0,07 %.
Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
(9) Une valeur de carbone équivalent peut être garantie si convenu à la commande et de formule : C ev = C + --------- + -------------------------------- + -------------------- .
6 5 15
(10) Les teneurs suivantes peuvent être convenues à la commande : V + Nb + Ti  0,22 % et Mo + Cr  0,30 % .
(11) Valeurs applicables aux seuls produits longs.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 14 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 10 – Composition chimique (analyse de coulée, % en masse) des produits laminés à chaud en aciers
de construction soudables à grains fins, livrés à l’état normalisé ou laminage normalisant (N) M
et obtenus par laminage thermomécanique (M ) (d’après NF EN 10113, parties 2 et 3, juin 1993) (suite)
S 275 M 1.8818 0,30 0,20 (4) 0,015 0,34 0,34 0,35 0,38 (11) 0,38 (11)
U
S 275 ML
S 355 M
1.8819
1.8823
0,30
0,30
0,20
0,20
(4)
(4)
0,015
0,015
0,34
0,39
0,34
0,39
0,35
0,40
0,38 (11)
0,45 (11)
0,38 (11)
0,45 (11)
L
S 355 ML
S 420 M
1.8834
1.8825
0,30
0,30 (6)
0,20
0,20
(4)
(4)
0,015
0,020
0,39
0,43
0,39
0,45
0,40 0,45 (11) 0,45 (11) A
Partie 3
S 420 ML 1.8836 0,30 (6) 0,20 (4) 0,020 0,43 0,45 I
S 460 M 1.8827 0,45 (6) 0,20 (4) 0,025 0,45 0,46
S 460 ML 1.8838 0,45 (6) 0,20 (4) 0,025 0,45 0,46 R
Écart d’analyse
produit/coulée (7)
+ 0,05 + 0,03 + 0,04 (8) + 0,002
E
(1) Pour des applications ferroviaires, une teneur  0,007 % en soufre peut être convenue à la passation de commande pour tous les produits d’épaisseur  16 mm.
(2) La teneur minimale en Al total n’est pas applicable s’il y a suffisamment d’éléments fixant l’azote.
(3) Lorsque Cu maxi est > 0,35 %, la teneur en Ni doit être au moins la moitié de celle du Cu.
(4) Par ailleurs, la somme totale des teneurs en Cr + Cu + Mo doit être  0,60 %.
(5) Pour les produits longs, C  0,15 % en nuance S 275, C  0,16 %, en nuance S 355 et C  0,18 % en nuances S 420 et S 460.
(6) Pour les produits longs, Ni  0,60 % en nuance S 420 et Ni  0,70 % en nuance S 460.
(7) Il s’agit des écarts admissibles de l’analyse sur produit par rapport aux limites de composition de l’analyse de coulée.
(8) Si la teneur en Cu dépasse 0,35 %, l’écart admis est de + 0,07 %.
Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
(9) Une valeur de carbone équivalent peut être garantie si convenu à la commande et de formule : C ev = C + --------- + -------------------------------- + -------------------- .
6 5 15
(10) Les teneurs suivantes peuvent être convenues à la commande : V + Nb + Ti  0,22 % et Mo + Cr  0,30 % .
(11) Valeurs applicables aux seuls produits longs.

La norme NF EN 10164 précise les caractéristiques dans le sens traduit par l’adjonction du numéro de la présente norme et la classe
de l’épaisseur et les méthodes d’essai correspondantes en fonction de qualité à la suite de la désignation de l’acier lui-même.
des produits plats ou profilés concernés.
Exemple : l’acier S 420 NL suivant 10113-2 avec exigence dans le
Il convient cependant de préciser qu’il n’y a pas de relation directe sens de l’épaisseur Z 25 s’écrira :
entre les valeurs de la norme et l’intégrité des structures car le
risque de déchirement lamellaire dépend aussi essentiellement du EN 10113-2 S 420 NL + EN 10164-Z 25
type de construction et plus particulièrement de la conception et des
Le domaine d’application de la norme NF EN 10164 couvre les
méthodes de soudage.
produits d’épaisseur 15 mm  e  250 mm, en aciers de limites
■ Nuances et qualités d’élasticité R eH ou R p 0,2 inférieures ou égales à 500 N/ mm2 pour
lesquels des caractéristiques améliorées dans le sens de l’épaisseur
Les nuances et qualités de base appartiennent aux familles décri-
sont exigées. L’application de la norme à d’autres épaisseurs ou
tes dans les normes d’aciers de construction non alliés, à grains fins,
qualités doit faire l’objet d’accord avec le producteur avant toute
pour chaudières et appareils à pression, citées pour la plupart dans
passation de commande.
le présent formulaire.
Les divers niveaux de striction retenus figurent au tableau 15. Ils
La désignation des produits relevant de ces exigences, d’après les
sont extraits de la norme NF EN 10164 de septembre 1993.
dispositions de la CECA et la norme NF EN 10027 (voir [M 302]), se

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 15
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R (0)

M
U Tableau 11 – Caractéristiques mécaniques des produits laminés à chaud en aciers de construction soudables
à grains fins, livrés à l’état normalisé ou laminage normalisant (N) et obtenus par laminage thermomécanique (M)
L (d’après NE EN 10113 parties 2 et 3, juin 1993)

A Désignation
des aciers
Limite supérieure d’écoulement ReH
à température ambiante (1) (2)
Résistance à la traction
à température ambiante
Allongement
à la rupture
Partie (N/mm2) (N/mm2) min (1) (3)
I de la norme
NF EN 10113
selon
EN 10027-1
selon
pour des épaisseurs nominales e
(mm)
pour des épaisseurs nominales e
(mm)
mesuré sur
L 0 = 5,65 S 0
R de référence
et
ECISS IC 10
EN
10027-2
 16
> 16
 40
> 40
 63
> 63
 80
> 80
 100
> 100
 150
 63
> 63
 100
> 100
 150
(%)

E 2
S 275 N 1.0490
245 235 225 370 à 510 370 à 510 350 à 480
S 275 NL 1.0491
275 265 255 24
S 275 M 1.8818
3 (2) (2) (2) 360 à 510 (2) (2)
S 275 ML 1.8819
S 355 N 1.0545
2 325 315 295 470 à 630 470 à 630 450 à 600
S 355 NL 1.0546
355 345 335 22
S 355 M 1.8823
3 (2) (2) (2) 450 à 610 (2) (2)
S 355 ML 1.8834
S 420 N 1.8902
2 370 360 340 520 à 680 520 à 680 500 à 660
S 420 NL 1.8912
420 400 390 19
S 420 M 1.8825
3 (2) (2) (2) 500 à 660 (2) (2)
S 420 ML 1.8836
S 460 N 1.8901
2 410 400 (1) 550 à 720 550 à 720 (1)
S 460 NL 1.8903
460 440 430 17
S 460 M 1.8827
3 (2) (2) (2) 530 à 720 (2) (2)
S 460 ML 1.8838
(1) Pour les qualités N et NL, en épaisseurs > 100 mm pour la nuance S 460, et en épaisseurs > 150 mm pour les autres nuances, les valeurs sont à convenir à la
commande. Pour les qualités M et ML, et en épaisseurs > 150 mm en produits longs et > 63 mm en produits plats, les valeurs sont à convenir à la commande.
(2) Pour les produits longs, les valeurs indiquées pour les épaisseurs 40 < e  63 mm sont valables jusque 150 mm.
(3) Pour les épaisseurs < 3 mm, les valeurs d’allongement mesuré sur longueur entre repères L 0 = 80 mm doivent être convenues à la commande.
(4) Ces valeurs sont des moyennes de 3 essais individuels.
(5) Les essais transversaux de flexion par choc, doivent faire l’objet d’un accord préalable, lors de la commande.

(0) (0)
(0)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 16 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 11 – Caractéristiques mécaniques des produits laminés à chaud en aciers de construction soudables
à grains fins, livrés à l’état normalisé ou laminage normalisant (N) et obtenus par laminage thermomécanique (M) M
(d’après NE EN 10113 parties 2 et 3, juin 1993) (suite)
Valeurs minimales d’énergie de rupture pour les essais de flexion
U
Partie
par choc sur éprouvettes à entaille en V (1) (4)
(J)
Correspondance
L
de la norme
NF EN 10113
de référence
sur éprouvette longitudinale
aux températures d’essai
sur éprouvette transversale si convenu
à la commande (5) aux températures d’essai
selon ancienne
NF A 36-201
A
(oC) (oC)

+ 20 0 – 10 – 20 – 30 – 40 – 50 + 20 0 – 10 – 20 – 30 – 40 – 50
I
2
55 47 43 40 31 27 24 20 R
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16

3
55 47 43 40 31 27 24 20 E
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16
55 47 43 40 31 27 24 20 E 355 R
2
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16 E 355 FP
55 47 43 40 31 27 24 20
3
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16
55 47 43 40 31 27 24 20 E 420 II R
2
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16 E 420 II FP
55 47 43 40 31 27 24 20
3
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16
55 47 43 40 31 27 24 20 E 460 II R
2
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16 E 460 II FP
55 47 43 40 31 27 24 20
3
63 55 51 47 40 31 27 40 34 30 27 23 20 16
(1) Pour les qualités N et NL, en épaisseurs > 100 mm pour la nuance S 460, et en épaisseurs > 150 mm pour les autres nuances, les valeurs sont à convenir à la
commande. Pour les qualités M et ML, et en épaisseurs > 150 mm en produits longs et > 63 mm en produits plats, les valeurs sont à convenir à la commande.
(2) Pour les produits longs, les valeurs indiquées pour les épaisseurs 40 < e  63 mm sont valables jusque 150 mm.
(3) Pour les épaisseurs < 3 mm, les valeurs d’allongement mesuré sur longueur entre repères L 0 = 80 mm doivent convenues à la commande.
(4) Ces valeurs sont des moyennes de 3 essais individuels.
(5) Les essais transversaux de flexion par choc, doivent faire l’objet d’un accord préalable, lors de la commande.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 17
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 12 – Aptitude au formage à froid des produits
M laminés à chaud en aciers de construction soudables
à grains fins, livrés à l’état normalisé ou laminage
U normalisant ou obtenus par laminage thermomécanique
(d’après NF EN 10113, parties 2 et 3, juin 1993)
L Rayons intérieurs minimaux garantis réalisables
par rapport à l’épaisseur nominale e du produit,
A pour (1) :
— bordage à froid de tôles, bandes et larges-plats
d’épaisseur nominale  16 mm ;
I Nuances (2)
— profilage à froid sur galets de tôles et bandes
d’épaisseur nominale  8 mm.
R Pliage Pliage
dans le sens transversal dans le sens longitudinal

E S 275 2e  2,5 e


S 355 2e  2,5 e
S 420 4e 5e
S 460 4e 5e
(1) Garantie si spécifiée au moment de l’appel d’offres et sur la commande.
(2) Que ce soit en qualité N, NL, M ou ML.

Tableau 13 – Composition chimique (en masse) à la coulée (1) des tôles en aciers
à haute limite d’élasticité livrées à l’état traité pour construction soudée
(d’après NF A 36-204 juin 1992)
Désignation des aciers C Si Mn P et S
max. max. max.
Type Autres éléments
selon selon (2)
NF A 36-204 EN 10027-1 (%) (%) (%) (%)
I 0,08 0,50 0,30 à 1,3 (3) Compte tenu des épaisseurs et des conditions de
E 420 T S 420 Q fabrication, le producteur peut être amené à ajouter
II 0,18 0,50  1,50 (3)
un ou plusieurs éléments d’alliage dans les limites
I 0,08 0,50 0,30 à 1,3 (3) définies ci-après :
E 460 T S 460 Q Ni  2 %, Al  0,080 %, Cr  2 %, Cu  1,5 % ;
II 0,18 0,50  1,60 (3)
N  0,015 %, Ti  0,20 %, B  0,005 % ;
I 0,08 0,50 0,30 à 1,3 (3) Nb  0,060 %, Mo  1 % et V  0,20 % .
E 500 T S 500 Q Le type d’acier fourni ainsi que la fourchette des
II 0,18 0,50  1,60 (3)
éléments d’alliage figurant dans l’acier doivent être
I 0,08 0,50 0,30 à 1,3 (3) indiqués lors de la passation de la commande.
E 550 T S 550 Q Une valeur de carbone équivalent peut également
II 0,18 0,50  1,60 (3)
être convenue à la commande selon la formule :
I 0,08 0,50 0,30 à 1,3 (3)
E 620 T S 620 Q Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
II 0,18 0,50  1,60 (3) C + --------- + -------------------------------- + --------------------
6 5 15
E 690 T S 690 Q II 0,18 0,50  1,60 (3)
E 960 T S 960 Q II 0,20 0,50  1,70 (3)
(1) Les dépassements admis pour l’analyse sur produit sont précisés dans la norme de produit NF A 36-204.
(2) Pour chaque diminution de 0,01 % de la teneur en C maximale, on admet une augmentation de la teneur maximale en Mn de 0,05 % avec un maximum de 2 %.
(3) Pour les qualités K 2, P  0,025 % et S  0,015 % ;
pour les qualités K 4, P  0,020 % et S  0,010 % .

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 18 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 14 – Caractéristiques mécaniques des tôles en aciers à haute limite d’élasticité livrées à l’état traité
pour construction soudée (d’après NF A 36-204 juin 1992) M
Désignation des aciers
Caractéristiques mécaniques à température ambiante
(sens travers)
Caractéristiques de flexion par choc
sur éprouvettes Charpy V (3) (4)
U
Limite d’élasticité
(J)
L
Qualité
R eH min. (1) (2)
(N/mm2 )
Allongement
min. mesuré sur
Pliage
à 180o
en sens long en sens travers A
selon selon Résistance
NF A 36-204 EN 10027-1
pour des épaisseurs
nominales
(mm)
Rm
2
(N/mm )
L 0 = 5,65 S 0
(%)
diamètre
min. I
e < 50 50  e  70
à 0 oC à – 20 oC à – 40 oC à 0 oC à – 20 oC à – 40 oC R
E 420 T S 420 Q
K2
K4
420 400 510 à 680 19 4e
55
65
40
50 40
35
35
30
30 30
E
K2 55 40 35 30
E 460 T S 460 Q 460 440 550 à 720 17 4e
K4 65 50 40 40 35 30
K2 55 40 35 30
E 500 T S 500 Q 500 480 600 à 770 17 4e
K4 65 50 40 40 35 30
K2 55 40 35 30
E 550 T S 550 Q 550 530 650 à 820 16 4e
K4 65 50 40 40 35 30
K2 55 40 35 30
E 620 T S 620 Q 620 600 720 à 890 15 4e
K4 65 50 40 40 35 30
K2 55 40 30 30
E 690 T S 690 Q 690 670 770 à 940 14 4e
K4 65 50 40 40 35 30
E 960 T S 960 Q K2 960 940 1 000 à 1 200 10 5e 55 40 35 30
(1) En l’absence de phénomène d’écoulement, R p 0,2 doit être déterminé.
(2) Si spécifié à la commande, la limite conventionnelle d’élasticité à 0,02 % (R p 0,2) peut être déterminée et satisfaire aux valeurs indiquées.
(3) Les caractéristiques de flexion par choc sont garanties sens long et sens travers. Cependant la vérification n’est faite que dans un seul sens et à une seule température fixés
à la commande. En l’absence d’indication, l’essai est fait sens long, à – 20 oC pour les qualités K 2 et – 40 oC pour les qualités K 4.
(4) Les valeurs indiquées correspondent à la moyenne des résultats d’une série de trois éprouvettes normales.

(0)
3. Aciers pour formage à froid
Tableau 15 – Classes et valeurs minimales de striction et emboutissage
des aciers de construction à caractéristiques
de déformation améliorées dans le sens perpendiculaire 3.1 Produits plats en aciers
à la surface du produit pour emboutissage et pliage à froid
(d’après NF EN 10164 septembre 1993)
Les aciers pour emboutissage et pliage à froid en acier doux sont
Valeur de striction
Valeur de striction actuellement encore, les plus utilisés pour la construction auto-
Classes moyenne, minimale
individuelle minimale mobile notamment (en particulier, le laminé à froid dans le domaine
de qualité sur 3 essais
de la carrosserie). La gamme de ces aciers fait l’objet de deux normes
(%) (%)
liées au moyen d’obtention des produits :
Z 15 15 10 — NF EN 10130 (norme de correspondance européenne) pour les
aciers laminés à froid ;
Z 25 25 15
— NF A 36-301, pour les aciers laminés à chaud (qui devrait à
Z 35 35 25 terme être remplacée par la norme de niveau européen EN 10111
actuellement à l’état de projet).
Compte tenu des phénomènes de vieillissement, élément impor-
tant à l’utilisation de ces aciers, les délais contractuels de mise en
œuvre à partir de la mise à disposition par le fabricant sont définis
pour les diverses nuances de ces normes. Ces délais figurent au
tableau 16.
(0)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 19
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 16 – Caractéristiques mécaniques des produits plats laminés à froid et à chaud en acier doux
M pour emboutissage et pliage à froid
(d’après NF EN 10130 juillet 1991, NF A 36-301 juin 1992 et pr. EN 10111)
U Limite Résistance
Garantie d’élasticité
L Norme
de référence
Nuances des propriétés
mécaniques
Aspect
de surface
Absence
de vermiculure R e (1) (2)
(N/mm2)
R m (1) (2)

(N/mm2)
A FeP 01 (6)
A
B
............................
3 mois
(8) à 280
(7)
270 à 410

I laminé à froid
FeP 03
6 mois
6 mois
A
B
6 mois
6 mois
(8) à 240 270 à 370

R Norme FeP 04
6 mois
6 mois
A
B
6 mois
6 mois
(8) à 210 270 à 350

E NF EN 10130
FeP 05
6 mois
6 mois
A
B
6 mois
6 mois
(8) à 180 270 à 330

6 mois A illimité
FeP 06 (9) à 180 270 à 350
6 mois B illimité
Limite
Garantie Résistance
Norme Aspect Dureté HRB d’élasticité
Nuances des propriétés R m (2)
de référence de surface max. (11) R eH (2)
mécaniques
(N/ mm2) (N/ mm2)
laminé à chaud 1C 1 mois 68 200 à 300 330 à 430

Norme 3C 2 mois 59 200 à 290 290 à 370


NF A 36-301 3 CT 3 mois 59 200 à 290 290 à 370
DD 11 (13) 1 mois (10) à 360  440
laminé à chaud
DD 12 (13) 6 mois (10) à 340  420

Projet DD 13 (13) 6 mois (10) à 320  400


NF EN 10111 DD 14 (13) 6 mois (10) à 300  380
(1) Les valeurs de caractéristiques mécaniques ne s’appliquent qu’aux produits skin-passés pour le laminé à froid.
(2) Les valeurs de limite d’élasticité sont R p 0,2 lorsqu’il n’y a pas effet d’écoulement et la limite inférieure d’écoulement (R eL ) autrement.
Pour 0,5 < e  0,7 mm, R e max. est augmenté de 20 N/mm2 et de 40 N/ mm2 pour e  0,5 mm.
(3) Pour 0,5 < e  0,7 mm, A (%) min. est diminué de 2 points et de 4 points pour e  0,5 mm.
(4) Les valeurs des coefficients d’anisotropie r et d’écrouissage n (r 90 et n 90 , ou r et n ) ne sont applicables que pour des épaisseurs e  0,5 mm.
(5) Pour e > 2 mm, la valeur de r90 ou r est diminuée de 0,2.
(6) Il est conseillé de mettre en œuvre la qualité FeP 01 dans un délai de 6 semaines après mise à disposition usine.
(7) Re max. = 280 N/ mm2, pour la qualité FeP 01, n’est applicable que dans les 10 jours suivant la mise à disposition usine.
(8) Pour les besoins du calcul, la limite basse de R e est prise égale à 140 N/ mm2 pour FeP 01, FeP 03, FeP 04 et FeP 05.
(9) Pour les besoins du calcul, la limite basse de R e est prise égale à 120 N/ mm2 pour la qualité FeP 06.
(10) Pour les besoins du calcul, la limite basse de R eH est prise égale à 170 N/ mm2.
(11) La valeur HRB est une moyenne de 3 mesures dont aucune ne doit dépasser de 2 points les valeurs du tableau. Les valeurs de HRB ne sont qu’indicatives.
Un dépassement de 2 points est admis pour le décapé ou le skin-passé.
(12) Pour le décapé en bobine et le skin-passé, un dépassement de 1 % sur l’allongement est toléré.
(13) Les garanties ne sont données que pour des produits d’épaisseurs 2  e  8 mm non décapés ou décapés chimiquement.
Pour 1,5  e  2 mm , le projet de norme prévoit des aménagements ainsi que pour le décapé ou le skin-passé.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 20 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 16 – Caractéristiques mécaniques des produits plats laminés à froid et à chaud en acier doux
pour emboutissage et pliage à froid M
(d’après NF EN 10130 juillet 1991, NF A 36-301 juin 1992 et pr. EN 10111) (suite)
Allongement A min. (1) Coefficients
U
Désignation
Norme
de référence Nuances e < 3 mm (3)
(L 0 = 80 mm)
e  3 mm
( L 0 = 5,65 S 0 )
r 90 min.
(4) (5)
n 90 min.
(4)
selon
NF EN 10027-1
L
FeP 01 (6)
(%)

28
(%)
DC 01 A
laminé à froid DC 03
I
FeP 03 34 1,3

DC 04
R
Norme FeP 04 38 1,6 0,180
E
DC 05
NF EN 10130 FeP 05 40 1,9 0,200

r min. = 1,8 n min. = 0,220 DC 06


FeP 06 38
(4) (5) (4)

Allongement A min. Diamètre min. de pliage à 180 o


Désignation
Norme e < 3 mm e  3 mm
Nuances selon
de référence (L 0 = 80 mm) ( L 0 = 5,65 S 0 ) e < 3 mm e  3 mm NF EN 10027-1
(%) (%)
laminé à chaud 1C 25 (12) 28 (12) 0e 1e

Norme 3C 38 (12) 36 (12) 0e 0e


NF A 36-301 3 CT 38 (12) 36 (12) 0e 0e
DD 11 (13) 25 29 DD 11 (1.0332)
laminé à chaud
DD 12 (13) 27 31 DD 12 (1.0398)

Projet DD 13 (13) 30 34 DD 13 (1.0335)


NF EN 10111 DD 14 (13) 33 37 DD 14 (1.0389)
(1) Les valeurs de caractéristiques mécaniques ne s’appliquent qu’aux produits skin-passés pour le laminé à froid.
(2) Les valeurs de limite d’élasticité sont R p 0,2 lorsqu’il n’y a pas effet d’écoulement et la limite inférieure d’écoulement (R eL ) autrement.
Pour 0,5 < e  0,7 mm, R e max. est augmenté de 20 N/mm2 et de 40 N/ mm2 pour e  0,5 mm.
(3) Pour 0,5 < e  0,7 mm, A (%) min. est diminué de 2 points et de 4 points pour e  0,5 mm.
(4) Les valeurs des coefficients d’anisotropie r et d’écrouissage n (r 90 et n 90 , ou r et n ) ne sont applicables que pour des épaisseurs e  0,5 mm.
(5) Pour e > 2 mm, la valeur de r90 ou r est diminuée de 0,2.
(6) Il est conseillé de mettre en œuvre la qualité FeP 01 dans un délai de 6 semaines après mise à disposition usine.
(7) Re max. = 280 N/ mm2, pour la qualité FeP 01, n’est applicable que dans les 10 jours suivant la mise à disposition usine.
(8) Pour les besoins du calcul, la limite basse de R e est prise égale à 140 N/ mm2 pour FeP 01, FeP 03, FeP 04 et FeP 05.
(9) Pour les besoins du calcul, la limite basse de R e est prise égale à 120 N/ mm2 pour la qualité FeP 06.
(10) Pour les besoins du calcul, la limite basse de R eH est prise égale à 170 N/ mm2.
(11) La valeur HRB est une moyenne de 3 mesures dont aucune ne doit dépasser de 2 points les valeurs du tableau. Les valeurs de HRB ne sont qu’indicatives.
Un dépassement de 2 points est admis pour le décapé ou le skin-passé.
(12) Pour le décapé en bobine et le skin-passé, un dépassement de 1 % sur l’allongement est toléré.
(13) Les garanties ne sont données que pour des produits d’épaisseurs 2  e  8 mm non décapés ou décapés chimiquement.
Pour 1,5  e  2 mm , le projet de norme prévoit des aménagements ainsi que pour le décapé ou le skin-passé.

3.1.1 Tôles et bandes laminées à froid en acier FeP 01. Les nuances FeP 03, FeP 04, FeP 05 et FeP 06 proviennent de
pour emboutissage et pliage à froid métal complètement ou spécialement calmé (azote totalement fixé).
Les caractéristiques mécaniques mentionnées sont valables pour
Les caractéristiques essentielles de ces aciers sont reprises dans une période limitée dans le temps et uniquement à l’état normal de
les tableaux 16 et 17, établis (pour la partie nuances laminées à livraison skin-passé.
froid), d’après la norme NF EN 10130 de juillet 1991, qui, seule, fait Ces produits sont livrables avec deux aspects de surface distincts :
foi. Les produits repris par la norme précitée, sont obtenus par lami- — aspect A : des défauts tels que pores, légères gravelures, petites
nage à froid et skin-passés et livrés sous forme de tôles, larges marques, faibles rayures ou légère coloration ne contrariant pas
bandes et barres de largeur < 600 mm (exclusivement à partir de l’aptitude au formage et l’adhérence aux revêtements de surface,
larges bandes refendues) dans la gamme d’épaisseurs 0,35 à 3 mm. (0) sont permis ;
L’élaboration et les procédés de fabrication sont laissés au choix — aspect B : la face ayant le meilleur aspect doit être sans défaut
du producteur ainsi que le mode de désoxydation de la qualité qui puisse compromettre l’aspect uniforme d’une peinture de qualité

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 21
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 17 – Caractéristiques chimiques des produits plats pour emboutissage et pliage à froid, en aciers doux
M (produits plats laminés à froid, d’après NF EN 10130 juillet 1991 ; tôles et bandes laminées à chaud,
d’après NF A 36-301 juin 1992 et le projet EN 10111)
U Composition chimique (en masse) sur témoin de coulée
Désignation
L Norme
de référence
Nuances
C max.
(%)
Si max.
(%)
Mn max.
(%)
P max.
(%)
S max.
(%)
Al max.
(%)
Ti max.
(%)
B max.
(%)
selon
NF EN 10027

A Laminé
FeP 01 0,12 0,60 0,045 0,045 (1) (4) DC 01
FeP 03 0,10 0,45 0,035 0,035 (2) (4) DC 03
I à froid
FeP 04 0,08 0,40 0,030 0,030 (2) (4) DC 04

R NF EN 10130 FeP 05
FeP 06
0,06
0,02
0,35
0,25
0,025
0,020
0,025
0,020
(2)
(2)
(4)
(5)
DC 05
DC 06

E Laminé
à chaud
1C
3C
0,10
0,08
0,040
0,040
0,50
0,40
0,035
0,025
0,035
0,025 0,020
NF A 36-301 3 CT 0,08 0,040 0,40 0,025 0,025 0,020 0,030 (3) 0,005 (3)
Laminé DD 11 0,12 0,60 0,045 0,045 (1) (6) (6) DD 11 (1.0332)
à chaud DD 12 0,10 0,45 0,035 0,035 (2) (6) (6) DD 12 (1.0398)
Projet DD 13 0,08 0,40 0,030 0,030 (2) (6) (6) DD 13 (1.0335)
NF EN 10111 DD 14 0,08 0,35 0,025 0,025 (2) (6) (6) DD 14 (1.0389)
(1) Désoxydation laissée au choix du producteur.
(2) Le métal doit être complètement calmé (par Al ou autres éléments fixant N).
(3) Pour la nuance 3 CT, des additions d’éléments tels que Ti ou B sont réalisées.
(4) Sauf avis contraire à la commande, les qualités FeP 01, FeP 03, FeP 04 et FeP 05 peuvent être livrées en acier allié.
(5) Ti peut être remplacé par Nb ; C et N doivent être complètement liés.
(6) Ti et B peuvent être utilisés comme agents fixant l’azote.

ou d’un revêtement électrolytique. L’autre face doit avoir au moins 3.2 Produits plats en aciers micro-alliés
l’aspect A. Sauf convention contraire, une seule face du produit doit
répondre aux critères spécifiés. soudables à haute limite d’élasticité
La finition de surface peut être brillante, semi-brillante, normale pour formage à froid
ou rugueuse.
Des nuances à limite d’élasticité plus élevée, soudables, micro-
alliées, complètent le haut de la gamme actuelle des aciers pour
3.1.2 Tôles et bandes laminées à chaud en continu formage.
en acier pour emboutissage et pliage Elles font l’objet de deux normes distinctes :
Trois nuances sont actuellement définies. Leurs caractéristiques — NF A 36-232 pour les aciers laminés à froid ;
figurent dans les tableaux 16 et 17, établis (pour la partie nuances — NF A 36-231 pour les aciers laminés à chaud.
à chaud) d’après la norme NF A 36-301 de juin 1992, qui, seule, fait Tous les aciers qui y figurent, proviennent de métal spécialement
autorité. calmé (azote totalement fixé). Leur élaboration et leurs procédés de
Les produits concernés sont obtenus par laminage continu à fabrication sont laissés au choix du producteur. (0)
chaud, livrés sous forme de feuilles et bandes (en bobines) d’épais-
seur comprise entre 1,5 et 16 mm, en acier doux pour l’emboutissage
ou le pliage à froid.
3.2.1 Produits plats laminés à froid en aciers
micro-alliés soudables à haute limite
Pour ces aciers, le choix de l’élaboration et des procédés de fabri-
cation incombe au producteur. Les nuances 3C et 3CT proviennent
d’élasticité pour formage à froid
de métal spécialement calmé (azote complètement fixé). Les caractéristiques de ces aciers sont reprises aux tableaux 18 et
Nota : un projet de norme européenne, actuellement à l’enquête (sous référence pr. 19 , établis (pour la partie laminés à froid), d’après la norme
EN 10111) remplacera à terme la norme NF A 36-301. Cette nouvelle norme devrait
comporter 4 nuances à savoir : NF A 36-232 de juin 1992, qui, seule, fait foi.
— DD 11, correspondant à la nuance de base 1 C ; Les produits concernés sont obtenus par laminage à froid et skin-
— DD 12, nuance intermédiaire ;
— DD 13, regroupant les actuelles 3 C et 3 CT ; passés, livrés sous forme de feuilles ou en bobines, d’épaisseurs
— DD 14, une qualité supérieure. allant de 0,35 à 3 mm, réalisés en aciers micro-alliés soudables et
Pour ces nouvelles nuances, on note, par rapport aux grades actuels, des différences au présentant des propriétés améliorées de formage à froid.
niveau des analyses chimiques et caractéristiques garanties ainsi que leur durée. Il n’y a
plus de valeurs de HRB et de diamètres minimaux de pliage. Cinq nuances ont été retenues avec la gamme de niveaux de limite
Les caractéristiques des nuances du pr. EN 10111 figurent aussi sur les tableaux 16 et 17. d’élasticité minimale de 240, 260, 280, 315 et 355 N/mm2. Les carac-

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 22 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 18 – Composition chimique (en masse) à la coulée des produits plats en aciers micro-alliés soudables
à haute limite d’élasticité pour formage à froid : produits laminés à chaud et à froid M
(d’après NF A 36-231 et NF A 36-232 juin 1992)

Désignation des aciers C Si Mn P S Al Nb V Ti Mo B


U
Norme Selon
max.
(5)
(%)
max.
(2)
(%)
max.
(2)
(%)
max.

(%)
max.
(1)
(%)
total
(3)
(%)
(3)
(%)
(3)
(%)
(3)
(%)
max.
(3)
(%)
max.

(%)
L
de référence NF A 36-231
ou
NF A 36-232
selon
NF EN 10027-1 A
Laminé
E 240 C H 240 M 0,10 0,40 0,50 0,025 0,025  0,020  0,030 I
 0,020  0,030
à froid E 260 C
E 280 C
H 260 M
H 280 M
0,10
0,10
0,40
0,40
0,50
0,50
0,025
0,025
0,025
0,025  0,020  0,050 R
NF
A 36-232
E 315 C
E 355 C
H 315 M
H 355 M
0,10
0,10
0,40
0,35
0,60
0,90
0,025
0,025
0,025
0,025
 0,020
 0,020
 0,065
 0,080  0,100
E
E 315 D S 315 MC 0,10 0,30 1,30 0,025 0,015 0,01 à 0,08 0,01 à 0,06 0,01 à 0,08 0,01 à 0,10

Laminé E 355 D S 355 MC 0,10 0,40 1,50 0,025 0,015 0,01 à 0,08 0,01 à 0,06 0,01 à 0,08 0,01 à 0,10
à chaud E 420 D S 420 MC 0,10 0,40 1,60 0,025 0,015 0,01 à 0,08 0,01 à 0,06 0,01 à 0,08 0,01 à 0,10
E 490 D S 490 MC 0,10 0,40 1,70 0,025 0,015 0,01 à 0,08 0,01 à 0,07 0,01 à 0,10 0,01 à 0,10
NF E 560 D S 560 MC 0,10 0,40 1,70 0,025 0,015 0,01 à 0,08 0,01 à 0,08 0,01 à 0,12 0,01 à 0,10
A 36-231
E 620 D S 620 MC 0,10 0,40 2,00 0,025 0,015 0,01 à 0,08 0,01 à 0,08 0,01 à 0,12 0,01 à 0,10 0,50 0,005
E 690 D S 690 MC 0,10 0,40 2,00 0,025 0,015 0,01 à 0,08 0,01 à 0,08 0,01 à 0,12 0,01 à 0,10 0,50 0,005
Écart d’analyse produit/coulée (4) + 0,02 + 0,05 + 0,1 + 0,005 + 0,005 – 0,005 + 0,01 + 0,02 + 0,01 + 0,04 + 0,05
(1) Par accord à la commande, des teneurs en soufre  0,012 % sur produit peuvent être livrées, les dénominations de ces nuances sont précédées de CF.
(2) Par accord à la commande, pour les nuances E 315 D, E 355 D et E 420 D dans des épaisseurs < 5 mm, Mn peut être  0,9 % et Si  0,040 %.
(3) Ces éléments d’addition peuvent être utilisés seuls ou en combinaison lorsqu’ils figurent dans la définition de l’acier et dans les limites de composition
indiquées.
(4) Il s’agit des écarts admissibles de l’analyse sur produit par rapport aux limites de composition de l’analyse de coulée.
(5) Une valeur de carbone équivalent peut être donnée pour les produits laminés à chaud et basée sur la formule de l’Institut de Soudure :

Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
C ev = C + --------- + --------------------------------- + ---------------------
6 5 15
spécifiable sur accord, lors de la passation de commande.

téristiques mécaniques indiquées au tableau 19 pour les nuances Les produits concernés sont obtenus par laminage à chaud, livrés
laminées à froid, sont relatives au métal skin-passé uniquement. sous forme de feuilles ou en bobines d’épaisseur comprise entre 1,5
et 16 mm, en aciers micro-alliés soudables et présentant des pro-
priétés améliorées de formage à froid.
3.2.2 Produits plats laminés à chaud en aciers
Sept niveaux de limite d’élasticité ont été retenus pour définir la
micro-alliés soudables à haute limite gamme de ces aciers : 315, 355, 420, 490, 560, 620 et 690 N/ mm2.
d’élasticité pour formage à froid
Les éléments d’analyse chimique de ces aciers et les caractéris-
Les caractéristiques de ces aciers figurent également aux tableaux tiques mécaniques figurent dans les tableaux 18 et 19.
18 et 19, établis (pour la partie nuances à chaud) d’après la norme Nota : un projet de norme européenne en cours, de référence pr. EN 10149, devrait
NF A 36-231 de juin 1992 qui, seule, fait autorité. remplacer à terme l’actuelle norme NF A 36-231 avec des nuances voisines ou
comparables.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 23
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R (0)

M Tableau 19 – Caractéristiques mécaniques (sens long) des produits plats en aciers micro-alliés soudables
à haute limite d’élasticité pour formage à froid : produits laminés à chaud et à froid (1)
(d’après NF A 36-231 et NF A 36-232 de juin 1992)
U Éléments
Allongement
L Norme
Limite
d’élasticité
Résistance A min. A min.
Diamètre
de pliage
Énergie
de rupture KV
d’emboutissabilité
Désignation
Rm min. à – 20 oC
A de référence
Nuances ReH (2) (3) mesuré sur mesuré sur
L 0 = 80 mm L = 5,65 S
0 0
à 180o
(4)
e  6 mm
(5)
selon
r 90 min. n 90 min. NF EN 10027-1

I N/ mm2 N/ mm2 (%) (%) (J)

E 240 C 240 à 310 345 à 415 29 0e 1 0,15 H 240 M


R Laminé
à froid E 260 C 260 à 330 365 à 435 27 0e 1 0,14 H 260 M

E NF A 36-232
E 280 C
E 315 C
280 à 360
315 à 405
375 à 455
400 à 490
24
22
0e
0e
0,9
0,9
0,13
0,12
H 280 M
H 315 M
E 355 C 355 à 455 430 à 530 20 0e 0,9 0,11 H 355 M
E 315 D 315 à 405 400 à 490 23 28 0e 40 S 315 MC

Laminé E 355 D 355 à 455 430 à 530 20 25 0e 40 S 355 MC


à chaud E 420 D 420 à 520 490 à 590 17 22 0,5 e 40 S 420 MC
E 490 D 490 à 590 560 à 670 14 19 1e 40 S 490 MC
NF A 36-231 E 560 D 560 à 680 630 à 740 12 16 1e 40 S 560 MC
E 620 D 620 à 740 690 à 820 11 14 2e 40 S 620 MC
E 690 D 690 à 820 750 à 900 10 12 3e 40 S 690 MC
(1) Les caractéristiques indiquées ne sont valables, en produits laminés à froid, que pour ceux livrés skin-passés.
(2) En l’absence de phénomène d’écoulement, R p 0,2 doit être déterminé.
(3) Si spécifié à la commande, la limite d’élasticité à 0,2 % (R p 0,2) peut être déterminée.
(4) L’axe longitudinal des éprouvettes de pliage doit être perpendiculaire à la direction de laminage.
(5) Valeur moyenne d’une série de 3 éprouvettes (aucun résultat individuel inférieur à 0,7 fois cette moyenne).

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 24 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
(0)
R
Tableau 20 – Composition chimique des produits plats pour appareils à pression simples,
ou en aciers soudables à grains fins, normalisés (1) M
(d’après NF EN 10207 mars 1992 et NF EN 10028, partie 3, décembre 1992)
C Si Mn P S Al N Nb
U
Norme
Désignation des aciers max.

(%)
max.

(%) (%)
max.

(%)
max.

(%)
total
min. (3)
(%)
max.

(%)
max.

(%)
L
de référence selon
EN 10027-1
et
selon
EN 10027-2
A
ECISS IC 10
SPH 235 (12) 0,16 0,35 0,40 à 1,20 0,035 0,030 0,02
I
NF EN 10207 SPH 265 (12) 0,20 0,40 0,50 à 1,50 0,035 0,030 0,02 R
SPH 275 (12) 0,16 0,40 0,50 à 1,50 0,030 0,025 0,02
P 275 N 1.0486 0,18 0,40 0,50 à 1,40 0,030 0,025 0,02 0,020 0,05 E
P 275 NL 1 1.0488 0,16 0,40 0,50 à 1,50 0,030 0,020 0,02 0,020 0,05
P 275 NL 2 1.1104 0,16 0,40 0,50 à 1,50 0,025 0,015 0,02 0,020 0,05
P 355 N 1.0562 0,20 0,50 0,90 à 1,70 0,030 0,025 0,02 0,020 0,05
NF EN 10028-3 P 355 NL 1 1.0566 0,18 0,50 0,90 à 1,70 0,030 0,020 0,02 0,020 0,05
P 355 NL 2 1.1106 0,18 0,50 0,90 à 1,70 0,025 0,015 0,02 0,020 0,05
P 460 N 1.8905 0,20 0,60 1,00 à 1,70 0,030 0,025 0,02 0,025 0,05
P 460 NL 1 1.8915 0,20 0,60 1,00 à 1,70 0,030 0,020 0,02 0,025 0,05
P 460 NL 2 1.8918 0,20 0,60 1,00 à 1,70 0,025 0,015 0,02 0,025 0,05
– 0,05
Écart d’analyse produit/coulée (8) + 0,02 + 0,05 + 0,10 + 0,005 + 0,005 – 0,005 + 0,002 + 0,01
(10)
(9)
(1) Il s’agit d’analyse de coulée, teneurs en masse exprimées en %.
(2) UQ = acier de qualité non allié, UE = acier spécial non allié, LE = acier spécial allié.
(3) La teneur minimale en Al total n’est pas applicable s’il y a suffisamment d’éléments fixant l’azote (Nb, Ti ou V).
(4) La somme Cr + Cu + Mo doit être  0,45 %.
(5) Si Cu > 0,30 %, la teneur en Ni doit être au moins la moitié de celle de Cu.
Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
(6) Une valeur de carbone équivalent peut être garantie si convenu à la commande et de formule : C ev = C + --------- + --------------------------------- + ---------------------
6 5 15
(7) Sur accord à la commande, l’équivalent carbone peut être remplacé par V + Nb + Ti  0,22 % et Mo + Cr  0,30 % .
(8) Il s’agit des écarts admissibles de l’analyse sur produit par rapport aux limites de la fourchette d’analyse de coulée. Les dépassements pour un élément d’une
même coulée ne sont pas autorisés simultanément au-dessous et au-dessus de ces limites.
(9) Pour les aciers SPH, si Mn  1,0 %, l’écart admis est de ± 0,05 %, et pour Mn > 1,0 %, l’écart admis est de ± 0,10 %.
(10) Si la teneur en S max. est 0,015 %, l’écart admis est de + 0,003 %.
(11) Si la teneur en Cu min. est > 0,30 %, l’écart admis est de + 0,07 %.
(12) Ces dénominations doivent être complétées par l’application de la NF EN 10027 partie 2.
(13) Pas de nuances correspondantes aux A 530 et A 550, ni aux qualités A 590 AP.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 25
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R (0)

M Tableau 20 – Composition chimique des produits plats pour appareils à pression simples,
ou en aciers soudables à grains fins, normalisés (1)
(d’après NF EN 10207 mars 1992 et NF EN 10028, partie 3, décembre 1992) (suite)
U Sur accord à la commande

L Norme
Ti V Cr Ni Cu Mo
Carbone équivalent max. (6)
(%)
pour une épaisseur e nominale
Classi-
Correspondance
selon
max. max. max. max. max. max. fication ancienne norme
A de référence
(%) (%) (%) (%) (%) (%) (mm) (2) NF A 36-207
(13)
e  63 63 < e  100 100 < e  150
I UQ

R NF EN 10207 UQ
US
A 510 AP

E 0,03 0,05 0,30 (4) 0,50 0,30 (4) 0,08 (4) 0,40 0,40 0,42 UQ
0,03 0,05 0,30 (4) 0,50 0,30 (4) 0,08 (4) 0,40 0,40 0,42 UQ
0,03 0,05 0,30 (4) 0,50 0,30 (4) 0,08 (4) 0,40 0,40 0,42 UE
0,03 0,12 0,30 (4) 0,50 0,30 (4) 0,08 (4) 0,43 0,45 0,45 UQ A 510 AP
0,03 0,12 0,30 (4) 0,50 0,30 (4) 0,08 (4) 0,43 0,45 0,45 UQ A 510 FP 1
NF EN 10028-3
0,03 0,12 0,30 (4) 0,50 0,30 (4) 0,08 (4) 0,43 0,45 0,45 UE
0,03 0,20 0,30 0,80 0,70 (5) 0,10 (7) (7) (7) LE
0,03 0,20 0,30 0,80 0,70 (5) 0,10 (7) (7) (7) LE A 590 FP I
A 590 FP II
0,03 0,20 0,30 0,80 0,70 (5) 0,10 (7) (7) (7) LE
+ 0,01 + 0,02 + 0,05 + 0,05 + 0,05 + 0,03
(11)
(1) Il s’agit d’analyse de coulée, teneurs en masse exprimées en %.
(2) UQ = acier de qualité non allié, UE = acier spécial non allié, LE = acier spécial allié.
(3) La teneur minimale en Al total n’est pas applicable s’il y a suffisamment d’éléments fixant l’azote (Nb, Ti ou V).
(4) La somme Cr + Cu + Mo doit être  0,45 %.
(5) Si Cu > 0,30 %, la teneur en Ni doit être au moins la moitié de celle de Cu.
Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
(6) Une valeur de carbone équivalent peut être garantie si convenu à la commande et la formule : C ev = C + --------- + --------------------------------- + --------------------- .
6 5 15
(7) Sur accord à la commande, l’équivalent carbone peut être remplacé par V + Nb + Ti  0,22 % et Mo + Cr  0,30 % .
(8) Il s’agit des écarts admissibles de l’analyse sur produit par rapport aux limites de la fourchette d’analyse de coulée. Les dépassements pour un élément d’une
même coulée ne sont pas autorisés simultanément au-dessous et au-dessus de ces limites.
(9) Pour les aciers SPH, si Mn  1,0 %, l’écart admis est de ± 0,05 %, et pour Mn > 1,0 %, l’écart admis est de ± 0,10 %.
(10) Si la teneur en S max. est 0,015 %, l’écart admis est de + 0,003 %.
(11) Si la teneur en Cu min. est > 0,30 %, l’écart admis est de + 0,07 %.
(12) Ces dénominations doivent être complétées par l’application de la NF EN 10027 partie 2.
(13) Pas de nuances correspondantes aux A 530 et A 550, ni aux qualités A 590 AP.

4. Aciers pour appareils donnent des informations sur les nuances actuelles d’usages les
plus fréquents.
à pression
Il n’est pas possible de citer ici tous les aciers employés pour la
fabrication d’appareils à pression. Les tableaux 21, 22, 23 et 24

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 26 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
(0)
R
Tableau 21 – Caractéristiques mécaniques des aciers pour appareils à pression simple
(d’après NF EN 10207 mars 1992) (1) M
Limite d’élasticité Re min. (1) (2) Énergie min. (2)
Allongement minimal (1) (3)
(%)
U
Nuance
(N/mm2 )
pour une épaisseur nominale e
Résistance (1)
Rm
de rupture
en flexion
pour des épaisseurs nominales e
(mm) L
(mm) par choc KV
(N/ mm2) sur L0 = 80 mm sur L 0 = 5,65 S 0 A
SPH 235
e  16

235
16 < e  40

225
40 < e  60

215 360 à 480


à (oC)
– 20
(J) (4)

28
2 < e  2,5

20
2,5 < e < 3

21
3  e  40

26
40  e  60

25
I
SPH 265 265 255 245 410 à 530 – 20 28 17 18 22 22 R
SPH 275 275 265 255 390 à 510 – 50 28 19 20 24 24
(1) Les caractéristiques sont mesurées sur éprouvettes longitudinales pour les produits longs et produits plats de largeur de laminage < 600 mm et sur éprouvettes
transversales pour les produits plats de largeur de laminage  600 mm.
E
(2) Il s’agit de la limite supérieure d’écoulement (R eH ) ou, si elle n’est pas évidente, de la limite conventionnelle à 0,2 % (R p 0,2).
(3) Pour les produits plats avec largeur laminée  600 mm (avec essais réalisés sur éprouvette transversale) les valeurs d’allongement indiquées sont à diminuer
de 2 unités.
(4) Valeur moyenne de 3 essais (aucune valeur individuelle inférieure à 70 % de la valeur spécifiée).

(0)

Tableau 22 – Caractéristiques mécaniques des produits plats en aciers soudables à grains fins, normalisés (1)
pour appareils à pression (d’après NF EN 10028, partie 3, décembre 1992)
Désignation des aciers Propriétés mécaniques à température ambiante (essai de traction)

Limite d’élasticité minimale R eH (2) (3) Résistance à la traction R m (2)


(N/mm2) (N/mm2)
selon EN 10027-1 pour des épaisseurs e nominales pour des épaisseurs e nominales
selon
et (mm) (mm)
EN 10027-2
ECISS IC 10
> 16 > 35 > 50 > 70 > 100 > 70 > 100
e  16  35  70  100  150
e > 150 e  70  100  150
e > 150
 50
P 275 N 1.0486 275 275 265 255 235 225 (4) 390 à 510 370 à 490 350 à 470 (4)
P 275 NL 1 1.0488 275 275 265 255 235 225 (4) 390 à 510 370 à 490 350 à 470 (4)
P 275 NL 2 1.1104 275 275 265 255 235 225 (4) 390 à 510 370 à 490 350 à 470 (4)
P 355 N 1.0562 355 355 345 325 315 295 (4) 490 à 630 470 à 610 450 à 590 (4)
P 355 NL 1 1.0566 355 355 345 325 315 295 (4) 490 à 630 470 à 610 450 à 590 (4)
P 355 NL 2 1.1106 355 355 345 325 315 295 (4) 490 à 630 470 à 610 450 à 590 (4)
P 460 N 1.8905 460 450 440 420 400 380 (4) 570 à 720 540 à 710 520 à 690 (4)
(5)
P 460 NL 1 1.8915 460 450 440 420 400 380 (4) 570 à 720 540 à 710 520 à 690 (4)
(5)
P 460 NL 2 1.8918 460 450 440 420 400 380 (4) 570 à 720 540 à 710 520 à 690 (4)
(5)
(1) L’état normal de livraison est : normalisé, remplaçable par le laminage normalisant, les produits devant remplir les conditions exigées (§ 2.3). Les aciers avec
limite d’élasticité  460 N/ mm2 peuvent nécessiter, dans des cas particuliers (exemple : faibles épaisseurs), un refroidissement retardé ou un traitement de
revenu supplémentaire.
(2) Les valeurs indiquées dans le tableau sont vérifiées sur éprouvettes transversales pour l’essai de traction et dans l’un des deux sens pour la rupture par choc.
(3) Les critères de limite d’élasticité n’étant pas totalement harmonisés à ce jour ; on peut, jusqu’à cette décision, utiliser R p 0,2 au lieu de R eH . Dans ce cas, les
valeurs de Rp 0,2 sont celles du tableau diminuées de : 10 N/ mm2 pour les valeurs de R eH  355 N/ mm2 et 15 N/ mm2 par les valeurs de R eH > 355 N/ mm2.
(4) Les valeurs sont à convenir.
(5) Pour les épaisseurs  16 mm, une valeur maximale de 730 N/ mm2 est admise.
(6) Il s’agit de la valeur moyenne de 3 essais dont chacun ne peut être inférieur à 70 % de la valeur minimale spécifiée.
(7) Pour les épaisseurs 5 < e < 10 mm, on utilise des éprouvettes de largeur soit égale à l’épaisseur du produit, soit de 5 ou 7,5 mm. Les valeurs garanties doivent,
dans ce cas, être réduites en proportion de l’aire de la section droite de l’éprouvette utilisée.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 27
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R (0)

M Tableau 22 – Caractéristiques mécaniques des produits plats en aciers soudables à grains fins, normalisés (1)
U pour appareils à pression (d’après NF EN 10028, partie 3, décembre 1992) (suite)

L Allongement
Énergie de rupture en flexion par choc (KV)

Valeur min. de l’énergie de rupture (en flexion par choc) sur éprouvette
à la rupture A min.
A ( L 0 = 5,65 S 0 ) (2)
(%)
à entaille en V (2) (6) pour 5 mm  e  150 mm (7)
(J) Correspondance
selon
I pour des épaisseurs
nominales
(mm)
pour des températures
(oC)
ancienne norme
NF A 36-207

R e  70
> 70
 150 e > 150
+ 20
éprouvette longitudinale
0 – 20 – 40 – 50
éprouvette transversale
+ 20 0 – 20 – 40 – 50

E 24
24
23
23
(4)
(4)
55
63
47
55
40
47 34 27
31
40
27
34
20
27 20 16
24 23 (4) 100 90 65 40 30 70 60 40 30 27
22 21 (4) 55 47 40 31 27 20 A 510 AP
22 21 (4) 63 55 47 34 27 40 34 27 20 16 A 510 FP 1
22 21 (4) 100 90 65 40 30 70 60 40 30 27
17 16 (4) 55 47 40 31 27 20
17 16 (4) 63 55 47 34 27 40 34 27 20 16 A 590 FP I
A 590 FP II
17 16 (4) 100 90 65 40 30 70 60 40 30 27
(1) L’état normal de livraison est : normalisé, remplaçable par le laminage normalisant, les produits devant remplir les conditions exigées (§ 2.3). Les aciers avec
limite d’élasticité  460 N/mm2 peuvent nécessiter, dans des cas particuliers (exemple : faibles épaisseurs), un refroidissement retardé ou un traitement de
revenu supplémentaire.
(2) Les valeurs indiquées dans le tableau sont vérifiées sur éprouvettes transversales pour l’essai de traction et dans l’un des deux sens pour la rupture par choc.
(3) Les critères de limite d’élasticité n’étant pas totalement harmonisés à ce jour ; on peut, jusqu’à cette décision, utiliser R p 0,2 au lieu de R eH . Dans ce cas, les
valeurs de R p 0,2 sont celles du tableau diminuées de : 10 N/ mm2 pour les valeurs de ReH  355 N/ mm2 et 15 N/ mm2 par les valeurs de R eH > 355 N/ mm2.
(4) Les valeurs sont à convenir.
(5) Pour les épaisseurs  16 mm, une valeur maximale de 730 N/ mm2 est admise.
(6) Il s’agit de la valeur moyenne de 3 essais dont chacun ne peut être inférieur à 70 % de la valeur minimale spécifiée.
(7) Pour les épaisseurs 5 < e < 10 mm, on utilise des éprouvettes de largeur soit égale à l’épaisseur du produit, soit de 5 ou 7,5 mm. Les valeurs garanties doivent,
dans ce cas, être réduites en proportion de l’aire de la section droite de l’éprouvette utilisée.

(0)
(0)
Les travaux de normalisation de la Communauté européenne ont 4.1 Aciers de construction
permis de s’engager vers la rationalisation progressive des nuances
d’aciers et, en ce qui concerne le domaine des produits plats en acier à caractéristiques de déformation
pour la construction des appareils à pression, une norme générale se améliorées dans le sens de l’épaisseur
met en place, appelée à couvrir les diverses normes nationales de la
communauté (NF EN 10028). Elle est mentionnée ci-après et dans le Pour la construction d’appareils à pression, le comportement de
paragraphe 4.2.2. l’acier dans le sens de l’épaisseur peut être essentiel. La norme
Cette norme est composée de parties déjà en application (parties 1 NF EN 10164 donne les éléments sur ce point (§ 2.4).
à 3) et d’autres actuellement en projet et non abordées dans le
présent formulaire.
La partie 1 de cette norme (NF EN 10028-1) est relative aux pres- 4.2 Aciers pour appareils à pression
criptions générales telles que : d’usage courant
— la classification des aciers (alliés, non alliés, de qualité ou spé-
ciaux, en application de la norme EN 10020) ; Pour la construction d’appareils fonctionnant à des températures
— la forme des produits (renvoi à la norme NF EN 10079) ; ambiantes ou basses (– 50 oC), les aciers d’usage courant relèvent
— les traitements thermiques (norme EN 10052) ; de la NF EN 10207 (pour les appareils à pression simple) ou des
— les dimensions et tolérances ; parties 1 et 3 de la NF EN 10028 (pour les appareils plus sollicités).
— les dispositions générales pour définir une spécification et les
contrôles à prendre en compte.
Il y a lieu de se reporter à cette partie 1 pour tout appel d’offre ou 4.2.1 Aciers pour appareils à pression simple
établissement de commande.
Remarque : les aciers pour chaudières ou soumis à la flamme ne sont pas traités ici, voir Jusqu’en mars 1992, la réglementation officielle permettait, pour
l’article [M 329] qui couvre ces nuances (domaine de la NF EN 10028-2 et des qualités NH la construction des chaudières et appareils à pression, l’utilisation
de la NF EN 10028-3).
d’aciers de construction (de la norme NF A 35-501) dans la mesure
où les règles édictées étaient respectées (des qualités particulières
avaient, à ce propos, été définies : E 24-3 P, E 24-4 P, E 28-3 P et
E 28-4 P).

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 28 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 23 – Caractéristiques des tôles en aciers alliés au nickel pour appareils à pression à basse température
(d’après NF A 36-208 décembre 1982) M
C
Composition chimique (en masse) (2)
Si Mn P
U
Nuances Qualités
max.
(%)
max.
(%) (%)
max.
(%) L
(1)
sur
coulée
sur
produit
sur
coulée
sur
produit
sur coulée
et
sur produit
sur
coulée
sur
produit
A
0,5 Ni
(10 N 2)
285
355
0,14
0,16
0,16
0,18
0,35
0,35
0,40
0,40
0,70 à 1,50
0,85 à 1,65
0,030
0,030
0,035
0,035
I
1,5 Ni
(15 N 6)
285
355
0,18
0,18
0,20
0,20
0,35
0,35
0,40
0,40
0,30 à 0,70
0,80 à 1,50
0,025
0,025
0,030
0,030
R
3,5 Ni
(12 N 14)
285
355
0,15
0,15
0,17
0,17
0,35
0,35
0,40
0,40
0,30 à 0,80
0,30 à 0,80
0,025
0,025
0,030
0,030
E
5 Ni 390 0,12 0,14 0,35 0,40 0,30 à 0,80 0,025 0,030
(Z 10 N 05)
9 Ni 490 0,10 0,12 0,35 0,40 0,30 à 0,80 0,025 0,030
(Z 8 N 09) 585 0,10 0,12 0,35 0,40 0,30 à 0,80 0,025 0,030
Caractéristiques mécaniques (à température ambiante pour l’essai de traction)
Limite d’élasticité R e 0,002 min.
(N/mm2) Résistance R A min.
L 0 = 5,65 S 0 Pliage
Nuances Qualités pour des épaisseurs nominales e à 180o
(mm) (N/mm2) (%) (7)
e  30 30 < e  50 e > 50
0,5 Ni 285 285 275 265 430 à 510 25 1,5 a
(10 N 2) 355 355 345 335 490 à 590 22 2a
1,5 Ni 285 285 275 265 470 à 580 23 2a
(15 N 6) 355 355 345 335 500 à 610 22 2a
3,5 Ni 285 285 275 265 460 à 570 23 2a
(12 N 14) 355 355 345 335 490 à 610 22 2a
5 Ni 390 390 380 370 590 à 720 23 2,5 a
(Z 10 N 05)
9 Ni 490 490 480 670 à 800 18 3a
(Z 8 N 09) 585 585 575 690 à 820 18 3a
Caractéristiques particulières basse température de la nuance 9 Ni : Résistance et limite d’élasticité à 0,2 et 1 % (12)
Nuance Qualités
9 Ni 490
(Z 8 N 09) 585
(1) Les nuances indiquées correspondent aux désignations de la NF A 02-005 de 1976 maintenant désuète et remplacée par la NF EN 10027. À ce sujet, voir les
appellations des aciers correspondant du projet de norme remplaçant à terme la NF A 36-208 (partie 4 de la NF EN 10028) qui figurent en dernière colonne des
éléments d’analyse.
(2) Des teneurs en éléments autres que ceux qui figurent dans ce tableau peuvent être admises dans les limites ci-après sur coulée comme sur produit
Cr  0,25 %, Cu  0,30, Mo  0,10 % avec ( Cr + Cu + Mo )  50 % .
(3) Ou Al total  0,020 % ; toutefois, dans le cas de tôles destinées à l’emboutissage à chaud, des teneurs en Al inférieures au minimum prescrit sont tolérées.
(4) Pour les épaisseurs inférieures à 30 mm, une fourchette de 0,30 à 0,60 % est admise.
(5) Nb + V  0,10 %.
(6) Pour toutes les nuances, à l’exception du 0,5 Ni, la teneur résiduelle en vanadium est limitée à 0,04 % sur coulée et produit.
(7) a = épaisseur de l’éprouvette (e = épaisseur de la tôle) en millimètres.
(8) Les dispositions des nouvelles normes (expression en joules) ne sont pas ici encore appliquées (voir remarque 1 du paragraphe 1.4). La valeur de 3,5 daJ/cm2
(ou environ 27 J) est garantie à la température spécifiée et est valable pour l’état de traitement prévu pour la nuance. L’état actuel des techniques ne permet
pas de garantir les mêmes valeurs dans la zone affectée thermiquement. Il est donc possible, en cas de vérification dans la zone affectée, de trouver des valeurs
plus faibles.
(9) Les caractéristiques KCV sont garanties aux températures spécifiées dans les deux sens, mais sauf spécification formelle de la commande, la vérification n’est
effectuée que dans un seul sens (long ou travers). Sans indication à la commande, l’essai est réalisé sens travers.
(10) N = normalisation, N + Ru = normalisation + revenu, T + Ru = trempe + revenu.
Le milieu de refroidissement pour :
— normalisation et normalisation + revenu : l’air ;
— trempe : l’eau ou l’huile.
(11) Les valeurs indiquées sont informatives. Les intervalles de température de traitement sont de ± 25 oC pour la température de normalisation, ± 20 oC pour la
température de trempe et ± 35 oC pour la température de revenu.
(12) La vérification de ces valeurs n’est effectuée que sur demande expresse, à la commande.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 29
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 23 – Caractéristiques des tôles en aciers alliés au nickel pour appareils à pression à basse température
M (d’après NF A 36-208 décembre 1982) (suite)

U S
Composition chimique (en masse) (2)
Al Ni Nb V

L Nuances
(1)
Qualités
max.

(%)
métal
min. (3)
(%)
sur coulée et
sur produit
(%)
max.

(%)
max.

(%)
Correspondance
avec les aciers
du projet

A sur coulée sur produit


pr. NF EN 10028-4

0,40 à
I 0,5 Ni
(10 N 2)
285
355
0,025
0,025
0,030
0,030
0,015
0,015
0,75 (4)
0,40 à
0,06 (5)
0,06 (5)
0,08 (5)
0,08 (5)
11 Mn Ni 5-3
13 Mn Ni 6-3
0,75 (4)
R 1,5 Ni 285 0,020 0,025 0,015 1,30 à 1,70 ................... (6) ......................
(15 N 6) 355 0,020 0,025 0,015 1,30 à 1,70 .................. (6) 15 Ni Mn 6
E 3,5 Ni
(12 N 14)
285
355
0,020
0,020
0,025
0,025
0,015
0,015
3,25 à 3,75
3,25 à 3,75
..................
...................
(6)
(6) 12 Ni 14
5 Ni 390 0,020 0,025 0,015 4,75 à 5,25 ................... (6) X 12 Ni 5
(Z 10 N 05)
9 Ni 490 0,020 0,025 0,015 8,5 à 10 ................... (6) X 7 Ni 9
(Z 8 N 09) 585 0,020 0,025 0,015 8,5 à 10 ................... (6) ......................
Caractéristiques mécaniques (à température ambiante pour l’essai de traction)
KCV min. (8) (9) État thermique
(daJ/cm2)
Nuances Qualités Tempéra- Traitement Températures
e max. ture essai en long essai en travers
thermique de traitement
(mm) (10) (11)
(oC) indivi- indivi- (oC)
moyenne duelle moyenne duelle
0,5 Ni 285 50 – 60 5 4 3,5 2,8 N
(10 N 2) 355 50 – 60 4 3,5 2,8 N N 910
5
1,5 Ni 285 50 – 80 5 4 3,5 2,8 N, N + Ru, T + Ru N 900, Ru 625
(15 N 6) 355 50 – 80 5 4 3,5 2,8 N, N + Ru, T + Ru T 900, Ru 625

3,5 Ni 285 50 – 100 5 4 3,5 2,8 N, N + Ru, T + Ru N 880, Ru 600


(12 N 14) 355 50 – 100 5 4 3,5 2,8 N, N + Ru, T + Ru T 880, Ru 600
5 Ni N 825, Ru 600
(Z 10 N 05) 390 50 – 120 5 4 3,5 2,8 N, N + Ru, T + Ru
T 825, Ru 600
N 900 + 800,
9 Ni 490 50 – 196 5 4 3,5 2,8 N, N + Ru, T + Ru Ru 580
(Z 8 N 09) 585 50 – 196 5 4 3,5 2,8 N, N + Ru, T + Ru T 800, Ru 580
Caractéristiques particulières basse température de la nuance 9 Ni : Résistance et limite d’élasticité à 0,2 et 1 % (12)
(1) Les nuances indiquées correspondent aux désignations de la NF A 02-005 de 1976 maintenant désuète et remplacée par la NF EN 10027. À ce sujet, voir les
appellations des aciers correspondant du projet de norme remplaçant à terme la NF A 36-208 (partie 4 de la NF EN 10028) qui figurent en dernière colonne
des éléments d’analyse.
(2) Des teneurs en éléments autres que ceux qui figurent dans ce tableau peuvent être admises dans les limites ci-après sur coulée comme sur produit
Cr  0,25 %, Cu  0,30, Mo  0,10 % avec ( Cr + Cu + Mo )  50 % .
(3) Ou Al total  0,020 % ; toutefois, dans le cas de tôles destinées à l’emboutissage à chaud, des teneurs en Al inférieures au minimum prescrit sont tolérées.
(4) Pour les épaisseurs inférieures à 30 mm, une fourchette de 0,30 à 0,60 % est admise.
(5) Nb + V  0,10 %.
(6) Pour toutes les nuances, à l’exception du 0,5 Ni, la teneur résiduelle en vanadium est limitée à 0,04 % sur coulée et produit.
(7) a = épaisseur de l’éprouvette (e = épaisseur de la tôle) en millimètres.
(8) Les dispositions des nouvelles normes (expression en joules) ne sont pas ici encore appliquées (voir remarque 1 du paragraphe 1.4). La valeur de 3,5 daJ/cm2
(ou environ 27 J) est garantie à la température spécifiée et est valable pour l’état de traitement prévu pour la nuance. L’état actuel des techniques ne permet
pas de garantir les mêmes valeurs dans la zone affectée thermiquement. Il est donc possible, en cas de vérification dans la zone affectée, de trouver des valeurs
plus faibles.
(9) Les caractéristiques KCV sont garanties aux températures spécifiées dans les deux sens, mais sauf spécification formelle de la commande, la vérification n’est
effectuée que dans un seul sens (long ou travers). Sans indication à la commande, l’essai est réalisé sens travers.
(10) N = normalisation, N + Ru = normalisation + revenu, T + Ru = trempe + revenu.
Le milieu de refroidissement pour :
— normalisation et normalisation + revenu : l’air ;
— trempe : l’eau ou l’huile.
(11) Les valeurs indiquées sont informatives. Les intervalles de température de traitement sont de ± 25 oC pour la température de normalisation, ± 20 oC
pour la température de trempe et ± 35 oC pour la température de revenu.
(12) La vérification de ces valeurs n’est effectuée que sur demande expresse, à la commande.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 30 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 23 – Caractéristiques des tôles en aciers alliés au nickel pour appareils à pression à basse température
(d’après NF A 36-208 décembre 1982) (suite) M
Nuance Qualités R min.
à – 196 oC
Re 0,002 min. R min.
à – 150 oC
Re 0,002 min.
U
9 Ni 490
(N/mm2) (N/mm2) (N/mm2) (N/mm2) L
(Z 8 N 09) 585
1 020 710 900

(1) Les nuances indiquées correspondent aux désignations de la NF A 02-005 de 1976 maintenant désuète et remplacée par la NF EN 10027. À ce sujet, voir les
610
A
appellations des aciers correspondant du projet de norme remplaçant à terme la NF A 36-208 (partie 4 de la NF EN 10028) qui figurent en dernière colonne
des éléments d’analyse.
(2) Des teneurs en éléments autres que ceux qui figurent dans ce tableau peuvent être admises dans les limites ci-après sur coulée comme sur produit
I
Cr  0,25 %, Cu  0,30, Mo  0,10 % avec ( Cr + Cu + Mo )  50 % .
(3) Ou Al total  0,020 % ; toutefois, dans le cas de tôles destinées à l’emboutissage à chaud, des teneurs en Al inférieures au minimum prescrit sont tolérées.
(4) Pour les épaisseurs inférieures à 30 mm, une fourchette de 0,30 à 0,60 % est admise.
R
(5) Nb + V  0,10 %.
(6) Pour toutes les nuances, à l’exception du 0,5 Ni, la teneur résiduelle en vanadium est limitée à 0,04 % sur coulée et produit.
(7) a = épaisseur de l’éprouvette (e = épaisseur de la tôle) en millimètres.
E
(8) Les dispositions des nouvelles normes (expression en joules) ne sont pas ici encore appliquées (voir remarque 1 du paragraphe 1.4). La valeur de 3,5 daJ/cm2
(ou environ 27 J) est garantie à la température spécifiée et est valable pour l’état de traitement prévu pour la nuance. L’état actuel des techniques ne permet
pas de garantir les mêmes valeurs dans la zone affectée thermiquement. Il est donc possible, en cas de vérification dans la zone affectée, de trouver des valeurs
plus faibles.
(9) Les caractéristiques KCV sont garanties aux températures spécifiées dans les deux sens, mais sauf spécification formelle de la commande, la vérification n’est
effectuée que dans un seul sens (long ou travers). Sans indication à la commande, l’essai est réalisé sens travers.
(10) N = normalisation, N + Ru = normalisation + revenu, T + Ru = trempe + revenu.
Le milieu de refroidissement pour :
— normalisation et normalisation + revenu : l’air ;
— trempe : l’eau ou l’huile.
(11) Les valeurs indiquées sont informatives. Les intervalles de température de traitement sont de ± 25 oC pour la température de normalisation, ± 20 oC
pour la température de trempe et ± 35 oC pour la température de revenu.
(12) La vérification de ces valeurs n’est effectuée que sur demande expresse, à la commande.

Tableau 24 – Caractéristiques des tôles pour récipients et bouteilles à gaz soudés en acier
(d’après NF A 36-211 octobre 1990)
Composition chimique (en masse) (1) (2) (3)
Nuances Analyse C Si Mn P S N Al métallique
max. max. min. max. max. max. min. (1) (2)
(%) (%) (%) (%) (%) (%) (%)
BS 1 coulée 0,16 0,20 0,30 0,025 0,020 0,009 0,015
produit 0,18 0,25 0,25 0,030 0,025 0,011

BS 2 coulée 0,19 0,20 0,40 0,025 0,020 0,009 0,015


produit 0,21 0,25 0,35 0,030 0,025 0,011
BS 3 coulée 0,20 0,30 0,70 0,025 0,020 0,009 0,015
produit 0,22 0,35 0,65 0,030 0,025 0,011
BS 4 coulée 0,20 0,45 0,70 0,025 0,020 0,009 0,015
produit 0,22 0,50 0,65 0,030 0,025 0,011
Caractéristiques mécaniques (sur éprouvette travers) garanties à l’état normalisé (4)
(1) Lors de la détermination de la teneur totale en Al, on considère qu’une teneur  0,018 % garantit le respect de la condition exigée Al métallique  0,015 %.
En cas de litige, cependant, il faut déterminer la teneur en Al métallique.
(2) L’acier doit présenter des propriétés de non-vieillissement acceptables. Sur accord à la commande, le calmage Al peut être remplacé en tout ou partie par
d’autres éléments fixant l’azote.
(3) Sur accord à la commande, un carbone équivalent peut être donné à partir de la formule :

Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
C ev = C + --------- + --------------------------------- + --------------------- .
6 5 15

Les éléments de la formule doivent figurer sur le document de contrôle.


(4) Les caractéristiques mécaniques sont vérifiées sur éprouvettes découpées dans des échantillons ayant subi un recuit de normalisation.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 31
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 24 – Caractéristiques des tôles pour récipients et bouteilles à gaz soudés en acier
M (d’après NF A 36-211 octobre 1990) (suite)

U Re min. Rm
Allongement A
(%)
Température
de
normalisation
L Nuances
(N/mm2) (N/mm2)
e < 3 mm 3  e  5 mm (oC)
(L0 = 80 mm) ( L 0 = 5,65 S 0 )
A BS 1 245 360 à 430 26 34 900 à 940

I BS 2
BS 3
265
310
410 à 480
460 à 540
24
21
32
28
890 à 930
890 à 930
R BS 4 355 510 à 610 19 24 880 à 920
(1) Lors de la détermination de la teneur totale en Al, on considère qu’une teneur  0,018 % garantit le respect de la condition exigée Al métallique  0,015 %.
E En cas de litige, cependant, il faut déterminer la teneur en Al métallique.
(2) L’acier doit présenter des propriétés de non-vieillissement acceptables. Sur accord à la commande, le calmage Al peut être remplacé en tout ou partie par
d’autres éléments fixant l’azote.
(3) Sur accord à la commande, un carbone équivalent peut être donné à partir de la formule :

Mn Cr + Mo + V Ni + Cu
C ev = C + --------- + --------------------------------- + --------------------- .
6 5 15

Les éléments de la formule doivent figurer sur le document de contrôle.


(4) Les caractéristiques mécaniques sont vérifiées sur éprouvettes découpées dans des échantillons ayant subi un recuit de normalisation.

La mise au point de la norme NF EN 10207 (mars 1992) et les Les niveaux d’addition augmentent, évidemment, à l’inverse des
démarches de simplification de la réglementation entreprises depuis températures conventionnelles :
(limitation à des nuances normalisées spécifiques et contraintes 0,5 % de Ni pour – 60 oC, 1,5 % pour – 80 oC, 3,5 % pour – 100 oC,
d’analyses) évoluant uniquement vers des restrictions analytiques 5 % pour – 120 oC et 9 % pour – 196 oC.
telles que S  0,015 %, P  0,020 % et N  0,015 % , permettent
pour les constructions d’appareils à pression simple, l’utilisation de Deux qualités (niveaux de caractéristiques mécaniques) sont
nuances de base spécifiques. définies par nuance, excepté pour le 5 % Ni (une seule).
Au tableau 20, on retrouvera la composition chimique de ces Les caractéristiques de ces aciers sont liées au traitement ther-
aciers et, au tableau 21, les caractéristiques mécaniques de cette pre- mique effectué, l’état de livraison est à préciser par le producteur,
mière gamme d’aciers. Ces tableaux ont été établis, tout ou partie, qui, sauf accord contraire, a le choix du traitement.
d’après la norme NF EN 10207 de mars 1992 qui, seule, fait foi. Les produits concernés par la norme précitée couvrent les tôles
d’épaisseurs comprises entre 3 et 70 mm sauf pour le 9 % de nickel
limité à 50 mm.
4.2.2 Aciers pour appareils à pression, soudables, Le tableau 23 rassemble les caractéristiques essentielles de ces
à grains fins, normalisés nuances alliées au nickel. Il a été établi d’après la norme NF A 36-208
de décembre 1982 qui, seule, fait foi.
Trois niveaux de limite d’élasticité (275, 355 et 460 N/mm2) sont uti- Nota : un projet de norme complétant (partie 4) la NF EN 10028 couvrira à terme, cette
lisés dans la nouvelle norme ainsi que trois niveaux de qualité gamme d’aciers et remplacera la NF A 36-208 actuelle.
(flexion par choc à – 20 oC pour la nuance de base et – 50 oC pour les
deux classes d’aciers basses températures). Les tableaux 20 et 22,
établis d’après la norme NF EN 10028 partie 3 (NF EN 10028-3) de 4.4 Tôles pour récipients et bouteilles
décembre 1992, reprennent les caractéristiques principales de ces
aciers. Pour les appels d’offre et en cas de mise au point de à gaz soudés en acier
commande, se reporter aux normes de référence, qui seules, font foi
(les correspondances, lorsqu’elles existent, avec les nuances et Parmi les types de fabrication d’appareils à pression usuels, on
qualités des normes antérieures figurent en dernière colonne du relève les récipients courants destinés à contenir du gaz liquide
tableau). (exemple : bouteilles à gaz soudées). La norme NF A 36-211 traite de
Des valeurs de carbone équivalent peuvent être garanties en ces aciers. Elle reprend les 4 nuances définies pour cette utilisation :
option, sur accord lors des appels d’offres et des passations de BS 1, BS 2, BS 3 et BS 4 livrables en tôle d’épaisseur maximale 5 mm.
commandes. Ces valeurs figurent au tableau 20. Leurs caractéristiques figurent au tableau 24 établi d’après la
norme NF A 36-211 de décembre 1990 (pour plus de précisions, se
reporter à la norme de référence qui, seule, fait foi).
4.3 Tôles en aciers alliés au nickel
pour appareils à pression basse
température
Pour la réalisation d’appareils à pression destinés à des tempéra-
tures de service très basses, les niveaux de rupture fragile en cause
ont conduit au choix de diverses nuances contenant des quantités
plus ou moins importantes de nickel. Ces aciers font l’objet de la
norme NF A 36-208.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 32 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
5. Correspondances entre doivent peu à peu remplacer les nuances courantes nationales utili-

les nuances d’aciers


sées jusqu’alors.
Cela ne doit pas pour autant faire oublier que les habitudes sont
M
parfois longues à perdre et que, par ailleurs, les sidérurgistes non
étrangères et françaises européens ont leurs propres nuances et désignations. En consé-
quence, il est recommandé, lorsqu’une étude d’équivalence de
U
Sauf cas particulier, il n’est pas possible de donner une corres-
pondance exacte entre les nuances d’aciers selon les normes de
nuances d’aciers est à faire, de se reporter aux normes d’origine et de
consulter les sociétés sidérurgiques ou organismes compétents
spécialisés pour obtenir les renseignements complémentaires
L
divers pays, les causes de divergences étant fort nombreuses parmi
lesquelles, certaines, principales, sont citées ci-après :
— caractéristiques mécaniques de valeurs différentes pour des
nécessaires.
Le lecteur pourra se reporter utilement aux fascicules de docu-
A
compositions chimiques comparables dues aux conditions de prélè-
vement et aux types d’éprouvettes utilisés ;
mentation publiés par l’AFNOR :
— A 35-600 Aciers de construction non alliés d’usage général. I
— caractéristiques mécaniques garanties semblables avec des Comparaison des nuances normalisées européennes et
spécifications d’analyses différentes ;
— fourchettes ou limites d’analyses chimiques ou de caractéris-
américaines ;
— A 35-603 Aciers pour chaudières et appareils à pression.
R
tiques mécaniques plus ou moins étendues ;
— types de caractéristiques mécaniques garanties différentes
selon les pays ou habitudes techniques nationales ;
Comparaison des nuances normalisées françaises, allemandes,
britanniques et américaines ;
— A 35-610 Les équivalences des nuances d’aciers étrangères
E
— références de comparaison différentes telles que les caracté- avec les nuances d’aciers françaises.
ristiques mécaniques ou les analyses elles-mêmes, l’utilisation des Les tableaux 25, 26, 27, 28, 29 et 30 donnent, à titre indicatif,
aciers, les mesures selon les états thermiques, etc. une approche d’équivalences qu’il est indispensable de vérifier
La normalisation au niveau européen a permis de faire, ces der- chaque fois en tenant compte des caractéristiques propres au cas
nières années, un réel progrès vers l’uniformisation des standards, étudié. Il conviendra toujours de bien se reporter aux normes et
ce qui, à terme, devrait largement faciliter le travail des utilisateurs garanties correspondantes pour plus de précision.
d’aciers. Ainsi, des nuances d’aciers communes (européennes) (0)

Tableau 25 – Aciers de construction non alliés d’usage général : correspondance entre nuances d’acier
de l’EN 10025 et désignations nationales antérieures, le Japon, l’ASTM
ALLEMAGNE BELGIQUE ESPAGNE EURONORME norme EN et norme NF EN
DIN 17100 (1980) NF EN 10025 (1990)
NBN A21101 UNE 36080 Euronorme
parties 1 à 4 EU 25-72 symbole selon numéro selon
Désignation Numéro (1976) (1978) (1972) EN 10027-1 (1992) EN 10027-2
et IC 10 (1993) (1992)
St 33 1.0035 AE 320 A 310-0 Fe 310 O S 185 1.0035
St 37-2 1.0037 AE 235-B Fe 360 B S 235 JR 1.0037
USt 37-2 1.0036 AE 235 BFU Fe 360 BFU S 235 JR G 1 1.0036
RSt 37-2 1.0038 AE 235 BFN Fe 360 BFN S 235 JR G 2 1.0038
St 37-3 U 1.0116 AE 235-C AE 235 C Fe 360 C S 235 J 0 1.0114
St 37-3 N 1.0116 AE 235-D AE 235 D Fe 360 D 1 S 235 J 2 G 3 1.0116
Fe 360 D 2 S 235 J 2 G 4 1.0117
St 44-2 1.0044 AE 255 B AE 275 B Fe 430 B S 275 JR 1.0044
St 44-3 U 1.0144 AE 255 C AE 275 C Fe 430 C S 275 J 0 1.0143
St 44-3 N 1.0144 AE 255 D AE 275 D Fe 430 D 1 S 275 J 2 G 3 1.0144
Fe 430 D 2 S 275 J 2 G 4 1.0145
AE 355 B AE 355 B Fe 510 B S 355 JR 1.0045
St 52-3 U 1.0570 AE 355 C AE 355 C Fe 510 C S 355 J 0 1.0553
St 52-3 N 1.0570 AE 355 D AE 355 D Fe 510 D 1 S 355 J 2 G 3 1.0570
Fe 510 D 2 S 355 J 2 G 4 1.0577
AE 355-DD Fe 510 DD 1 S 355 K 2 G 3 1.0595

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 33
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R
Tableau 25 – Aciers de construction non alliés d’usage général : correspondance entre nuances d’acier
M de l’EN 10025 et désignations nationales antérieures, le Japon, l’ASTM (suite)

U St 50-2 1.0050 A 490-2 A 490


Fe 510 DD 2
Fe 490-2
S 355 K 2 G 4
E 295
1.0596
1.0050

L St 60-2
St 70-2
1.0060
1.0070
A 590-2
A 690-2
A 590
A 690
Fe 590-2
Fe 690-2
E 335
E 360
1.0060
1.0070
A FRANCE ITALIE JAPON ROYAUME-UNI SUÈDE ÉTATS-UNIS
ASTM (Recueil 1992)
I NF A 35-501
(1987)
UNI 7070
(1982)
JIS G 3101-87
JIS G 3106-77
BS 4360
(1986)
MNC 810-83
MNC 850-75 selon R eH selon R m

R A 33
E 24-2
Fe 320
Fe 360 B
13.00.00
13.11.00 A 284 gr D A 283 gr C

E 40 B 13.12.00
E 24-3 Fe 360 C 40 C A 284 gr D
A 573 gr 8
E 24-4 Fe 360 D 40 D

E 28-2 Fe 430 B 43 B 14.12.00 A 570 gr 40


E 28-3 Fe 430 C 43 C A 573 gr 70
E 28-4 Fe 430 D 43 D 14.14.00
14.14.01
E 36-2 Fe 510 B Cl.3A SM50 YA 50 B A 570 gr 50
E 36-3 Fe 510 C Cl.3B SM50 YB 50 C A 709 gr 50
Cl.3B SM53 B
Fe 510 D 50 D

E 36-4 Cl.AC SM53 C

A 50-2 Fe 480 SS 50 15.50.00


15.50.01
A 60-2 Fe 580 16.50.00
16.50.01
A 70-2 Fe 650 16.55.00
16.55.01

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 34 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
(0)
R
Tableau 26 – Produits plats laminés à chaud en aciers de construction soudables à grains fins :
M
correspondance entre nuances d’acier de l’EN 10113 et désignations nationales antérieures et l’ASTM U
ALLEMAGNE

DIN 17102
ESPAGNE

UNE 36081
EURONORME

EU 113-72
Norme EN et norme NF EN

NF EN 10113 (1993)
FRANCE
NF A 36-
ITALIE

UNI 7382
ROYAUME-UNI

BS 4360
SUÈDE

MNC 810
ÉTATS-UNIS

ASTM
L
symbole selon
numéro selon
201
A
(1983) (1976) (1972)
EN 10027-1
(1992) et IC 10
(1993)
EN 10027-2
(1992)
(1984) (1975) (1986) (1983) (Recueil 1992)
I
État normalisé (ou état équivalent) R
StE 285 FeE 275 KG N S 275 N 1.0486 FeE 275 KG N
TStE 285 FeE 275 KT N S 275 NL 1.0488 FeE 275 KT N 40 EE E
StE 355 AE 355 KG FeE 355 KG N S 355 N 1.0562 E 355 R FeE 355 KG N 2134-01
TStE 355 AE 355 KT FeE 355 KT N S 355 NL 1.0566 E 355 FP FeE 355 KT N 50 EE 2135-01 A 633 gr C et gr D
StE 420 AE 420 KG FeE 420 KG N S 420 N 1.8902 E 420 R
TStE 420 AE 420 KT FeE 420 KT N S 420 NL 1.8912 E 420 FP A 633 gr E
StE 460 AE 460 KG FeE 460 KG N S 460 N 1.8905 E 460 R FeE 460 KG N
TStE 460 AE 460 KT FeE 460 KT N S 460 NL 1.8915 E 460 FP FeE 460 KT N 55 EE
État laminage thermomécanique
FeE 275 KG TM S 275 M 1.8818 FeE 275 KG TM
FeE 275 KT TM S 275 ML 1.8819 FeE 275 KT TM
StE 355 TM FeE 355 KG TM S 355 M 1.8823 FeE 355 KG TM A 572 gr 50
TStE 355 TM FeE 355 KT TM S 355 ML 1.8834 FeE 355 KT TM
StE 420 TM FeE 420 KG TM S 420 M 1.8825 A 572 gr 60
TStE 420 TM FeE 420 KT TM S 420 ML 1.8836
StE 460 TM FeE 460 KG TM S 460 M 1.8827 FeE 460 KG TM A 572 gr 65
TStE 460 TM FeE 460 KT TM S 460 ML 1.8838 FeE 460 KT TM

(0)

Tableau 27 – Produits plats laminés à froid en acier doux pour emboutissage ou pliage à froid :
correspondance entre nuances d’acier de l’EN 10130 et désignations nationales antérieures,
le Japon et l’ASTM
ALLEMAGNE ESPAGNE Norme EN et norme NF EN FRANCE ITALIE JAPON ROYAUME-UNI SUÈDE ÉTATS-UNIS
DIN 1623 feuille 1 (1983) UNE 36086 NF EN 10130 (1991) NF A 36-401 UNI 5866 JIS G 3141 BS 1449-1 MNC 915 ASTM
symbole selon numéro selon
Désignation Numéro (1975) EN 10027-1 (1992) EN 10027-2 (1983) (1977) (1977) (1983) (1985) (1987)
et IC 10 (1993) (1992)
St 12 1.0330 AP 00 DC 01 1.0330 C FeP 01 Cl 1 SPC C CR 4 11 42 00 A 366 (1012)
St 13 1.0347 AP 02 DC 03 1.0347 E FeP 02 Cl 2 SPC D CR 3 CR 2 11 46 00 A 619 (1008)
St 14 1.0338 AP 04 DC 04 1.0338 ES FeP 04 Cl 3 SPC EN CR 1 11 47 00 A 620 (1008) (1006)
DC 05 1.0312
DC 06 1.0873

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 35
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R (0)

M Tableau 28 – Produits plats laminés à chaud en continu pour emboutissage et pliage à froid :
U correspondance entre nuances d’acier du projet d’EN 10111 et désignations nationales actuelles,
le Japon et l’ASTM
L ALLEMAGNE ESPAGNE Norme EN et norme NF EN FRANCE ITALIE JAPON ROYAUME-UNI ÉTATS-UNIS
DIN 1614
A (1984) UNE 36086
(1975)
Pr. EN 10111

symbole selon numéro selon


NFA 36-301 UNI 5867 JIS G 3131 BS 1449-1 ASTM et SAE
UNE 36093 (1992) (1978) (1987) (1983) (Recueil 1992)
I Désignation Numéro (1985) EN 10027-1 (1992) EN 10027-2
et IC 10 (1993) (1992)

R StW 22 1.0320 AP 11/AP 31 DD 11


DD 12
1.0332
1.0398
1C FeP 11 SPHD HR 3 A 621 HRDQ

E StW 24 1.0327 AP 13/AP 33 DD 13


DD 14
1.0335
1.0389
3C-3CT FeP 13 SPHE HR 1 A 622 HRDQ-SK

(0)

Tableau 29 – Aciers pour appareils à pression : correspondance entre nuances d’acier,


le Japon et l’ASTM selon norme NF EN, désignations nationales actuelles et antérieures
ALLEMAGNE ESPAGNE Norme EN et NF EN - FRANCE ITALIE JAPON ROYAUME-UNI SUÈDE ÉTATS-UNIS
Aciers pour appareils à pression simple
DIN 17135 UNE 36087 NF EN 10207 (1992) NF A 36-205 UNI 5869 G 3126 BS 1501 MNC 830
1964 ASTM
DIN 17155 Part 1 (1979) symbole selon numéro selon Part 1 (1980) (Recueil de 1993)
Part 2 (1976) EN 10027-1 EN 10027-2 (1982) (1975) (1990) Part 2 (1988) (1988)
(1983)
ASt 35 A 37 RA 11 SPH 235 A 37 AP Fe 360 2KW gr 360-14 14 32 01 A 516 gr. 55
A 42 RA 11 Fe 360 2KG
ASt 41 SPH 265 A 42 AP Fe 410 KW SLA 235 A gr 400-164 A 516 gr. 60
Fe 410 KG
SPH 275
Aciers non alliés à grains fins soudables pour appareils à pression
DIN 17102 NF EN 10028-3 (1992) NF A 36-207 Pas de norme Pas de norme BS 1501 Pas de norme
Pas de norme antérieure antérieure antérieure ASTM
équivalente symbole selon numéro selon Part 1 (1980)
(1983)
EN 10027-1 EN 10027-2
(1982) équivalente équivalente Part 2 (1988) équivalente (Recueil de 1993)

W StE 285 P 275 N 1.0486


T StE 285 P 275 NL 1 1.0488
E StE 285 P 275 NL 2 1.1104
W StE 355 P 355 N 1.0562 A 510 AP gr 490-223 A 737 gr. B
T StE 355 P 355 NL 1 1.0566 A 510 FP A 737 gr. B
E StE 355 P 355 NL 2 1.1106
W StE 380 A 530 AP
T StE 380 A 530 FP 1
A 530 FP 2
W StE 420 A 550 AP A 737 gr. C
T StE 420 A 550 FP 1
A 550 FP 2
W StE 460 P 460 N 1.8905 A 590 AP

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 36 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
F
O
R
Tableau 29 – Aciers pour appareils à pression : correspondance entre nuances d’acier,
le Japon et l’ASTM selon norme NF EN, désignations nationales actuelles et antérieures (suite) M
T StE 460
E StE 460
P 460 NL 1
P 460 NL 2
1.8915
1.8918
A 590 FP
U
DIN 17280 UNE 36087
Aciers alliés au nickel pour emploi à basses températures L
(1983)
W 680
Part 3 pr. EN 10028-4 (projet)

symbole selon numéro selon


NF A 36-208
Pas de norme
équivalente
G 3127
(1990)
BS 1501

Part 1 (1980)
Pas de norme ASTM
équivalente (Recueil de 1993)
A
(1978) (1982)
(1983) EN 10027-1
11 MnNi 5-3
EN 10027-2
0,5 Ni 285
Part 2 (1988)
I
14 Ni 6 15 Ni 6
13 MnNi 6-3 0,5 Ni 355
1,5 Ni 285
R
15 Ni Mn 6
12 Ni 14
15 Ni Mn 6 1,5 Ni 355
3,5 Ni 285 SLN 3N 275 503 A 203 gr. E
E
10 Ni 14 15 Ni 14 12 Ni 14 3,5 Ni 355 A 203 gr. E
12 Ni 19 X 12 Ni 5 5 Ni 390
X 8 Ni 9 X 8 Ni 09 X 7 Ni 9 9 Ni 490 SLN 9N 590 510 A 553 type 1
9 Ni 585

(0)

Tableau 30 – Aciers laminés à chaud à haute limite d’élasticité pour formage à froid :
correspondance entre nuances d’acier du projet EN 10149 et désignations nationales actuelles (ou antérieures)
ALLEMAGNE Norme EN et norme NF EN FRANCE ROYAUME-UNI SUÈDE
SEW 092 (1990) Projet EN 10149 Ancienne norme
symbole selon NF A 36-231 BS 1449-1 MNC 810
numéro selon (NF A 36-203)
Désignation Numéro EN 10027-1 (1992) (1983) (1983)
EN 10027-2 (1979)
et IC 10
S 315 MC 1.0972 S 315 MC 40 F 30
QStE 340 TM 1.0974 S 355 MC 1.0976 S 355 MC E 355 D 43 F 35 26 44 11
QStE 420 TM 1.0980 S 420 MC 1.0980 S 420 MC E 430 D 46 F 40 26 54 11
QStE 460 TM 1.0982 S 460 MC 1.0982 E 445 D 50 F 45
QStE 500 TM 1.0984 S 500 MC 1.0984 S 490 MC E 490 D 26 64 11
QStE 550 TM 1.0986 S 550 MC 1.0986 S 560 MC 60 F 55
S 600 MC 1.8969 68 F 62
S 650 MC 1.8976 S 620 MC
S 700 MC 1.8974 S 690 MC 75 F 70

L’indicateur principal retenu est la désignation européenne qui nismes compétents pour obtenir tous renseignements complé-
figure en gras dans les colonnes EN ou NF EN (norme européenne mentaires et préciser le choix de la correspondance appropriée en
de statut AFNOR), en regard des désignations étrangères ou fran- fonction des critères imposés par la réglementation, le calcul ou les
çaises. Les colonnes sont classées alphabétiquement par pays. impératifs des clients.
Le tableau 25 a été établi en utilisant, en particulier, les fascicules Les informations figurant au tableau 26 (établi en utilisant, en
de documentation publiés par l’AFNOR, A 35-600 d’avril 1993 et particulier, les fascicules de documentation publiés par l’AFNOR,
A 35-610 de mai 1993. Les informations données dans ce tableau sont A 35-600 d’avril 1993 et A 35-610 de mai 1993) sont données à titre
purement indicatives. indicatif.
Dans le cas présent une norme européenne existe. Elle est reprise Dans le cas présent une norme européenne existe. Elle est reprise
dans tous les pays de la Communauté. Cependant les normes et dans tous les pays de la Communauté. Cependant les normes et dési-
désignations antérieures ont été mentionnées pour permettre pen- gnations antérieures ont été mentionnées pour permettre, pendant
dant une période d’adaptation de se situer par rapport à cette nou- une période d’adaptation, de se situer par rapport à cette nouvelle
velle norme. norme.
Il est du plus grand intérêt, pour l’utilisateur, de se reporter aux
normes d’origine et de consulter les sociétés sidérurgiques ou orga-

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques Form. M 308 − 37
F ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
R L’attention du lecteur est attirée sur la distinction faite sur l’état ■ Nuances destinées aux constructions d’usage courant

M thermique des produits qui peuvent avoir une incidence sur la mise
en œuvre.
Il s’agit d’aciers pour des températures ambiantes ou basses
allant de + 20 oC à – 50 oC. On y distingue (tableau 29) :
Il est du plus grand intérêt pour l’utilisateur, de se reporter aux
U normes d’origine et de consulter les sociétés sidérurgiques ou orga-
nismes compétents pour obtenir tous renseignements complémen-
— les aciers pour appareils à pression simple ;
— les aciers non alliés soudables à grains fins.
■ Nuances alliées au nickel pour utilisation basses températures
L taires et préciser le choix de la correspondance appropriée en
fonction des critères imposés par la réglementation, le calcul ou les
impératifs des clients.
Le tableau 29 a été établi d’après, en particulier, les fascicules de
documentation publiés par l’AFNOR, A 35-603 et A 35-610 de mai
A Les informations figurant au tableau 27 (établi en utilisant, en
particulier, les fascicules de documentation publiés par l’AFNOR,
1993, nuances d’Europe, du Japon et des USA. Les informations
reprises dans ce tableau sont données à titre indicatif.

I A 35-600 d’avril 1993 et A 35-610 de mai 1993) sont données à titre


indicatif.
Dans le cas de l’existence d’une norme européenne (nuances indi-
quées en gras dans le tableau), celle-ci est reprise normalement par
Dans le cas présent une norme européenne existe. Elle est reprise tous les pays de la Communauté. Cependant les normes et désigna-
R dans tous les pays de la Communauté. Cependant les normes et
désignations antérieures ont été mentionnées pour permettre, pen-
tions antérieures ont été mentionnées pour permettre, pendant une
période d’adaptation, de se situer par rapport à cette norme

E dant une période d’adaptation, de se situer par rapport à cette nou-


velle norme.
communautaire.
Il reste du plus grand intérêt pour l’utilisateur, de se reporter aux
Il est du plus grand intérêt pour l’utilisateur de se reporter aux normes d’origine et de consulter les sociétés sidérurgiques ou orga-
normes d’origine et de consulter les sociétés sidérurgiques ou orga- nismes compétents pour obtenir tous les renseignements complé-
nismes compétents pour obtenir tous renseignements complémen- mentaires et préciser le choix de la correspondance appropriée en
taires et préciser le choix de la correspondance appropriée en fonction des critères imposés par réglementation, le calcul ou les
fonction des critères imposés par la réglementation, le calcul ou les impératifs des clients.
impératifs des clients. Les informations figurant au tableau 30 (établi en utilisant, en
Les informations figurant au tableau 28 (établi en utilisant, en particulier, les fascicules de documentation publiés par l’AFNOR,
particulier, les fascicules de documentation publiés par l’AFNOR, A 35-600 d’avril 1993 et A 35-610 de mai 1993) sont données à titre
A 35-600 d’avril 1993 et A 35-610 de mai 1993) sont données à titre indicatif.
indicatif. Il est du plus grand intérêt pour l’utilisateur, dans tous les cas, de
Il est du plus grand intérêt pour l’utilisateur, dans tous les cas, de se reporter aux normes d’origine et de consulter les sociétés sidé-
se reporter aux normes d’origine et de consulter les sociétés sidé- rurgiques ou organismes compétents pour obtenir tous renseigne-
rurgiques ou organismes compétents pour obtenir tous renseigne- ments complémentaires et préciser le choix de la correspondance
ments complémentaires et préciser le choix de la correspondance appropriée en fonction des critères imposés par la réglementation,
appropriée. le calcul ou les impératifs des clients.
Remarque : le projet de norme européenne EN 10111, actuellement à l’étude, a été Remarque : un projet de norme européenne EN 10149 est à l’étude ; il a été repris pour
repris pour permettre de s’y référer à l’avenir. s’y référer à l’avenir. Les normes et désignations nationales mentionnées, applicables
actuellement, permettront pendant une période d’adaptation de se situer par rapport à ce
Dans les gammes d’aciers destinés à la fabrication des appareils projet.
à pression, les deux groupes distincts liés aux températures d’utili-
sation ont été répertoriés.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Form. M 308 − 38 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Maténaux métalliques
P
O
U
Aciers de construction non alliés R
ou faiblement alliés
E
N
par Jean-Pierre BARET
Ingénieur de l’École des Hautes Études Industrielles de Lille
Ingénieur Principal au Département Métallurgie - Produits - Procédés de Sollac Dunkerque
S
A
Bibliographie
V
Dans le traité Matériaux métalliques [2] GRUMBACH (M.). – Aciers d’usage général. [4] FRANÇOIS (D.). – Essais mécaniques des
des Techniques de l’Ingénieur
[1] MURRY (G.). – Désignation normalisée des [3]
M 305, juil. 1991.
FRANÇOIS (D.). – Essais mécaniques des [5]
métaux-Essais de dureté. M 123, juil. 1984.
FRANÇOIS (D.). – Essais mécaniques des
O
aciers. M 302, oct. 1993. métaux-Détermination des lois de compor- métaux-Essais d’aptitude à la mise en forme.
tement. M 120, oct. 1996. M 125, juil. 1984.
I
Normalisation
R
Il n’est pas possible de citer, dans le présent chapitre, la totalité des normes NF A 45-001 7.94 Produits sidérurgiques. Barres laminées à chaud ou
françaises et étrangères relatives aux aciers de construction non alliés ou laminés marchands d’usage général. Tolérances sur
faiblement alliés.
La liste ci-après reprend les principales normes AFNOR concernant ces NF A 45-101 12.84
forme et dimensions.
Barres et fils en aciers spéciaux ou destinés à des
P
produits, ou donnant la correspondance approximative avec les normes
étrangères les plus utilisées. La désignation NF EN indique, à ce propos,
l’appropriation par l’AFNOR, des normes européennes. Béton armé
usages particuliers. Tolérances de laminage.
L
Appareils à pression
A 35-603 5.93 Produits sidérurgiques. Aciers pour chaudières et
NF A 35-015
NF A 35-016
7.84
12.86
Armatures pour béton armé. Ronds lisses.
Armatures pour béton armé. Barres et fil machine à
haute adhérence.
U
appareils à pression. Comparaison des nuances
normalisées françaises, allemandes, britanniques et
américaines.
A 35-610 5.93 Produits sidérurgiques. Les équivalences des
nuances d’aciers étrangères avec les nuances
S
A 35-610 5.93 Produits sidérurgiques. Les équivalences des d’aciers françaises.
nuances d’aciers étrangères avec les nuances Billettes. Blooms
d’aciers françaises. NF A 43-301 11.83 Demi-produits pour forge et blooms pour estam-
NF EN 10028 12.92 Produits plats en aciers pour appareils à pression. page. Tolérances sur dimensions.
Partie 1. Prescriptions générales.
Bouteilles à gaz
Partie 3. Aciers soudables à grains fins, normalisés
(Remplace NF A 36-207 de 7.82 Nuances et qualités) NF A 36-211 10.90 Produits sidérurgiques. Tôles pour récipients et bou-
(indice de classement A 36-205). teilles à gaz soudés en acier.

NF EN 10164 9.93 Aciers de construction à caractéristiques de défor- Carrés


mation améliorées dans le sens perpendiculaire à la NF A 45-004 7.79 Carrés laminés à chaud pour usages généraux.
surface du produit. Conditions techniques de livrai- Dimensions.
son (Remplace la NF A 36-202 de 9.81) (indice de clas-
1 - 1996

Chaudières (pour mémoire)


sement A 36-202).
A 35-603 5.93 Aciers pour chaudières et appareils à pression.
NF A 36-208 12.82 Tôles en aciers alliés au nickel pour appareils à Comparaison des nuances normalisées françaises,
pression à basse température (sera remplacée à allemandes, britanniques et américaines.
terme par la partie 4 actuellement en projet de la
NF EN 10028). NF EN 10028 12.92 Produits plats en aciers pour appareils à pression.
Partie 2. Aciers non alliés et alliés avec caractéris-
NF EN 10207 3.92 Aciers pour appareils à pression simple. Conditions tiques spécifiées à température élevée (Remplace
Doc. M 308

techniques de livraison des tôles. Bandes et barres les NF A 36-205 de 9.81 et NF A 36-206 de 8.83.
(indice de classement A 36-220). Nuances et qualités).
Barres Construction d’usage général
NF EN 10025 12.93 Produits laminés à chaud en aciers de construction NF EN 10025 12.93 Produits laminés à chaud en aciers de construction
non alliés. Conditions techniques de livraison non alliés (Remplace la NF A 35-501 de 4.87) (indice
(Remplace la NF A 35-501 de 4.87 – Aciers de de classement A 35-501).
construction d’usage général. Nuances et qualités)
(indice de classement A 35-501). NF EN 10155 9.93 Aciers de construction à résistance améliorée à la
corrosion atmosphérique. Conditions techniques de

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Matériaux métalliques Doc. M 308 − 1
P ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
U livraison (Remplace la NF A 35-502 de 11.84) (indice Demi-produits

R NF EN 10113 6.93
de classement A 35-502).
Produits laminés à chaud en aciers de construction
NF A 33-101 7.82 Aciers au carbone de qualité aptes au forgeage et
aux traitements thermiques. Demi-produits, barres
et fil machine.
soudables à grains fins.
Partie 1. Conditions générales de livraison. NF A 43-301 11.83 Demi-produits pour forge et blooms pour estam-
Partie 2. Conditions de livraison des aciers à l’état page. Tolérances sur dimensions.
normalisé / laminage normalisant (Remplace la
E NF A 36-201 de 1.84).
Partie 3. Conditions de livraison des aciers obtenus
Emboutissage
A 35-610 5.93 Produits sidérurgiques. Les équivalences des
par laminage thermomécanique (indice de classe- nuances d’aciers étrangères avec les nuances
N A 35-600 4.93
ment A 35-504).
Produits sidérurgiques. Aciers de construction non NF A 36-301 6.92
d’aciers françaises.
Produits sidérurgiques. Tôles et bandes laminées à
alliés d’usage général. Comparaison des nuances chaud en continu, en acier pour emboutissage ou
normalisées européennes et américaines. pliage à froid. Nuances et qualités.
NF EN 10164 9.93 Aciers de construction à caractéristiques de défor- NF EN 10130 7.91 Produits plats laminés à froid en acier doux pour
S mation améliorées dans le sens perpendiculaire à la
surface du produit (Remplace la NF A 36-202 de
emboutissage ou pliage à froid. Conditions tech-
niques de livraison (Remplace la NF A 36-401 de
9.81) (indice de classement A 36-202). 8.83) (indice de classement A 36-401).
A NF A 36-204 6.92 Produits sidérurgiques. Tôles en aciers à haute limite
d’élasticité livrées à l’état traité pour construction
Essais (normes d’)
NF A 03-152 12.80 Produits sidérurgiques. Essai de dureté Brinell de

V NF A 36-212 7.85
soudée. Nuances et qualités.
Tôles destinées à la fabrication d’éléments de plates- NF A 03-153 10.86
l’acier.
Produits métalliques. Essai de dureté Rockwell
formes et structures marines. Nuances et qualités.
O NF A 36-231 6.92 Produits sidérurgiques. Produits plats laminés à
chaud en aciers micro-alliés soudables à haute limite
NF A 03-162 12.87
(échelle A - B - C - D - E - F - G - H - K).
Produits sidérurgiques. Détermination de l’allonge-
ment total % sous charge maximale.

I d’élasticité pour formage à froid. Nuances et qualités


(Remplace la NF A 36-203 de 12.79, partie Laminé à
chaud).
NF EN 10002-1 10.90 Matériaux métalliques. Essai de traction de l’acier.
Partie 1 : méthode d’essai (Remplace les NF A 03-151

R NF A 36-232 6.92 Produits sidérurgiques. Produits plats laminés à froid


en aciers micro-alliés soudables à haute limite d’élas-
NF EN 10045-1 10.90
de 6.78 et NF A 03-160 de 6.78) (indice de classement
A 03-001).
Matériaux métalliques. Essai de flexion par choc sur
ticité pour formage à froid. Nuances et qualités (Rem-
place la NF A 36-203 de 12.79, partie Laminé à froid). éprouvette Charpy (Remplace les NF A 03-156 de
11.78 et NF A 03-161 de 6.78) (indice de classement
Contrôle A 03-011).

P NF A 03-116 11.80 Produits sidérurgiques en acier. Documents de


contrôle. Étirage
A 35-049 12.84 Barres et fils machine en acier d’usage général des-

L NF A 03-117

NF A 03-118
8.83

5.86
Suivi du contrôle de la qualité des produits sidérur-
giques en acier.
Produits sidérurgiques. Assurance de la qualité.
Fer noir. Fer blanc
tinés à l’étirage. Nuances et qualités.

U NF A 04-305 3.83 Produits sidérurgiques. Contrôle par réflexion ultra-


sonore des tôles d’épaisseur supérieure ou égale à
NF EN 10203 12.91 Fer blanc électrolytique (Remplace les NF A 36-150 à
NF A 36-152 de 8.83 et NF A 03-153 de 12.84) (indice
de classement A 36-143).

S NF EN 10204 12.91
6 mm. Définition de qualité. Méthodes d’essais.
Produits métalliques. Types de documents de
contrôle (indice de classement A 00-001).
Feuillards
NF A 36-102 9.93 Produits sidérurgiques. Bandes laminées à chaud
en continu en aciers non alliés et alliés pour relami-
Cornières nage à froid. Conditions techniques de livraison.
NF A 45-009 7.79 Cornières à ailes égales et à coins arrondis, lami- NF A 46-100 6.83 Feuillards à chaud en acier. Tolérances sur dimen-
nées à chaud. Dimensions. sions.
NF A 45-010 7.79 Cornières à ailes inégales et à coins arrondis, lami- Fil machine
nées à chaud. Dimensions. NF EN 10016-1 8.95 Fil machine en acier non allié destiné au tréfilage et/
Décolletage ou au laminage à froid. Partie 1 : prescription géné-
rale : indice de classement A 35-051.
NF A 35-561 6.92 Produits sidérurgiques. Barres, fil machine en acier
de décolletage d’usage général. Conditions tech- NF A 35-052 9.87 Fil machine en acier non allié pour treillis soudés et
niques de livraison. fils à haute adhérence.
Définition, classement et désignation des aciers NF A 35-053 6.84 Fil machine en acier non allié pour fabrications réa-
NF EN 10020 6.89 Définitions et classification des aciers (indice de clas- lisées par formage à chaud ou à froid. Qualités.
sement A 02-025). NF A 35-054 6.78 Fil machine en acier non allié destiné à la fabrication
NF EN 10027 11.92 Système de désignation des aciers. des fils pour armatures de précontrainte. Qualités.
Partie 1. Désignations symboliques. Symboles prin- NF A 35-057 12.79 Fil machine en acier non allié destiné à la fabrication
cipaux. des fils pour ressorts mécaniques à haute endurance,
Partie 2. Système numérique (indice de classement formés à froid. Qualités.
A 02-005).
NF A 45-051 7.84 Fil machine en aciers non alliés.Tolérances.
IC 10 (ECISS) 5.93 Symbolique additionnelle pour la désignation sym-
bolique des aciers. Forge
NF A 33-101 7.82 Aciers au carbone de qualité aptes au forgeage et
Définition des produits sidérurgiques aux traitements thermiques. Demi-produits, barres
NF EN 10079 12.92 Définition des produits en acier (Remplace la NF A et fil machine.
40-001 de 10.84) (indice de classement A 40-001).
NF A 35-053 6.84 Fil machine en acier non allié pour fabrications
réalisées par formage à chaud ou à froid. Qualités.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Doc. M 308 − 2 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Matériaux métalliques
_______________________________________________________________________________ ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS
P
O
NF A 43-301 11.83 Demi-produits pour forge et blooms pour estam- NF A 45-004 7.79 Carrés laminés à chaud pour usages généraux.
U
Formage
page. Tolérances sur dimensions.
NF A 45-005 11.80
Dimensions.
Plats laminés à chaud pour usages généraux. R
NF A 36-231 6.92 Produits plats laminés à chaud en aciers micro- Dimensions.
alliés soudables à haute limite d’élasticité pour for- NF A 45-006 7.82 Hexagones laminés à chaud. Dimensions.
mage à froid. Nuances et qualités (Remplace la
NF A 45-007 9.83 Petits fers en U laminés à chaud. Dimensions et tolé-

NF A 36-232 6.92
NF A 36-203 de 12.79, partie laminée à chaud).
Produits plats laminés à froid en aciers micro-alliés
soudables à haute limite d’élasticité pour formage à NF A 45-008 9.83
rances.
Fers T à ailes égales et à coins arrondis, laminés à
E
froid. Nuances et qualités (Remplace la NF A 36-203
de 12.79, partie laminée à froid). NF A 45-009 7.79
chaud. Dimensions.
Cornières à ailes égales et coins arrondis laminées à N
Galvanisées (tôles) chaud. Dimensions.
NF EN 10147 3.92 Tôles et bandes en acier de construction galvani- NF A 45-010 7.79 Cornières à ailes inégales et à coins arrondis, lami-
sées à chaud en continu. Conditions techniques de nées à chaud. Dimensions.
livraison (Remplace la NF A 36-322 de 11.78) (indice
de classement A 36-322). Larges plats
NF EN 10025 12.93 Produits laminés à chaud en aciers de construction
S
NF A 36-323 7.91 Produits sidérurgiques. Tôles d’acier revêtues en
continu d’alliage zinc-aluminium et lanthanides (avec
95 % de zinc environ). Tôles avec charge de rupture
non alliés (Remplace la NF A 35-501 de 4.87. Aciers
de construction d’usage général. Nuances et quali-
tés).
A
maximale imposée pour pliage, profilage et embou-

NF EN 10142 4.91
tissage.
Tôles et bandes en acier doux galvanisées à chaud
Livraison
NF EN 10021 12.93 Aciers et produits sidérurgiques. Conditions géné- V
rales techniques de livraison (Remplace la NF A 03-
et en continu pour formage à froid. Conditions tech-
niques de livraison (Remplace la NF A 36-321 de
3.85) (indice de classement A 36-401). NF EN 10163 12.91
115 de 2.74).
Conditions de livraison relatives à l’état de surface
O
NF A 36-324 7.91 Produits sidérurgiques. Tôles d’acier revêtues en
continu d’alliage zinc-aluminium et lanthanides (avec
des tôles, larges-plats et profilés en acier laminés à
chaud. I
95 % de zinc environ). Tôles à limite d’élasticité mini- Marquages de tôles

NF A 46-322 12.81
male imposée pour pliage et profilage.
Tôles d’acier galvanisées ondulées (T.O.G.). Dimen-
A 30-110 9.83 Marquage des tôles en acier, au poinçon ou à la
peinture.
R
sions et tolérances. Planéité (tôles moyennes et fortes)
NF EN 10143 5.93 Tôles et bandes en acier revêtues d’un métal en NF EN 10029 9.91 Tôles en acier laminées à chaud d’épaisseur égale
continu par immersion à chaud. Tolérances sur les ou supérieure à 3 mm. Tolérances sur les dimen-
dimensions et la forme (Remplace la NF A 46-323 de
11.78) (indice de classement A 46-323).
sions, la forme et la masse (Remplace la NF A 46-
504 de 11.80) (indice de classement A 46-503). P
Laminées à chaud en continu (tôles)
NF A 36-231 6.92 Produits sidérurgiques. Produits plats laminés à
chaud en aciers micro-alliés soudables à haute limite
Plaquées (tôles)
NF A 36-250 6.87 Tôles plaquées. L
Plats
d’élasticité pour formage à froid. Nuances et qualités
(Remplace la NF A 36-203 de 12.79, partie laminée à
chaud).
NF A 45-005 11.80 Plats laminés à chaud pour usages généraux.
Dimensions.
U
NF A 36-301 6.92 Produits sidérurgiques. Tôles et bandes laminées à
chaud en continu, en acier pour emboutissage ou
Plats à boudin
NF A 45-011 9.83 Plats à boudin en acier, laminés à chaud. Dimen-
S
pliage à froid. Nuances et qualités. sions et tolérances.
NF EN 10051 5.92 Tôles, larges bandes et larges bandes refendues lami- Poutrelles H
nées à chaud en continu en aciers alliés et non alliés. NF A 45-201 9.83 Poutrelles à larges ailes à faces parallèles. Dimen-
Tolérances sur les dimensions, la forme et la masse sions.
(Remplace la NF A 46-501 de 6.84 et la NF A 46-100
de 6.83 pour les bandes refendues uniquement) NF EN 10034 12.93 Poutrelles I et H en acier de construction. Tolérances
(indice de classement A 46-501). de forme et de dimensions (Remplace les NF A 45-
206 de 11.83 et NF A 45-211 de 11.83).
Laminées à froid (tôles)
NF A 36-232 6.92 Produits sidérurgiques. Produits plats laminés à Poutrelles IPE
froid en aciers micro-alliés soudables à haute limite NF A 45-205 9.83 Poutrelles IPE. Poutrelles à ailes parallèles.
d’élasticité pour formage à froid. Nuances et quali- NF EN 10034 12.93 Poutrelles I et H en acier de construction. Tolérances
tés (Remplace la NF A 36-203 de 12.79, partie lami- de forme et de dimensions (Remplace les NF A 45-
née à froid). 206 de 11.83 et NF A 45-211 de 11.83).
NF EN 10130 7.91 Produits plats laminés à froid en acier doux pour Poutrelles IPN
emboutissage ou pliage à froid. Conditions tech-
NF A 45-209 9.83 Poutrelles IPN. Dimensions.
niques de livraison (Remplace la NF A 36-401 de 8.83)
(indice de classement A 36-401). NF A 45-210 11.83 Poutrelles normales et profilés en U normaux. Tolé-
rances de laminage.
NF EN 10131 5.92 Produits plats à froid, non revêtus, en acier doux et
en acier à haute limite d’élasticité pour emboutis- Poutrelles Uap
sage et pliage à froid. Tolérances sur les dimensions NF A 45-255 11.83 Laminés à chaud. Profilés en Uap (ailes à faces
et sur la forme (Remplace la NF A 46-402 de 8.81) parallèles).
(indice de classement A 46-402).
Poutrelles UPN
Laminés marchands A 45-202 12.86 Profilés en U à ailes à faces inclinées (UPN). Dimen-
NF A 45-001 7.94 Barres ou laminés marchands d’usage général. sions.
Tolérances de laminage.
NF A 45-210 11.83 Poutrelles normales et profilés en U normaux. Tolé-
NF A 45-003 7.79 Ronds laminés à chaud en barres. Dimensions. rances de laminage.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Matériaux métalliques Doc. M 308 − 3
P ACIERS DE CONSTRUCTION NON ALLIÉS OU FAIBLEMENT ALLIÉS _______________________________________________________________________________
O
U Produits sidérurgiques (définition des) NF A 36-212 7.85 Tôles destinées à la fabrication d’éléments de plates-

R NF EN 10079 12.92 Définition des produits en acier (Remplace la NF


A 40-001 de 10.84) (indice de classement A 40-001). NF A 36-231 6.92
formes et structures marines. Nuances et qualités.
Produits sidérurgiques. Produits plats laminés à
Profilés à froid chaud en aciers micro-alliés soudables à haute limite
d’élasticité pour formage à froid. Nuances et qualités
NF A 37-101 10.77 Profilés formés à froid, d’usage courant, en acier.
(Remplace la NF A 36-203 de 12.79, partie laminée à
Rivets chaud).
E NF A 45-075 12.84 Ronds laminés à chaud, pour vis et rivets. Dimen-
sions et tolérances.
NF A 36-232 6.92 Produits sidérurgiques. Produits plats laminés à
froid en aciers micro-alliés soudables à haute limite

N Ronds
NF A 45-003 7.79 Ronds laminés à chaud en barres. Dimensions.
d’élasticité pour formage à froid. Nuances et quali-
tés (Remplace la NF A 36-203 de 12.79, partie lami-
née à froid).
T (fers) NF A 36-301 6.92 Produits sidérurgiques. Tôles et bandes laminées à
NF A 45-008 9.83 Fers T à ailes égales ou inégales et coins arrondis chaud en continu, en acier pour emboutissage ou
laminés à chaud. Dimensions. pliage à froid. Nuances et qualités.
S Tôles d’épaisseur inférieure à 3 mm (tôles dites minces)
NF EN 10025 12.93 Produits laminés à chaud en aciers de construction
NF EN 10028 12.92 Produits plats en aciers pour appareils à pression.
Partie 1. Prescriptions générales.

A non alliés (Remplace la NF A 35-501 de 4.87. Aciers


de construction d’usage général. Nuances et quali-
tés) (indice de classement A 35-501).
Partie 3. Aciers soudables à grains fins, normalisés
(Remplace la NF A 36-207 de 7.82 Nuances et quali-
tés) (indice de classement A 36-205).

V A 35-610 5.93 Produits sidérurgiques. Les équivalences des


nuances d’aciers étrangères avec les nuances
NF EN 10029 9.91 Tôles en acier laminées à chaud, d’épaisseur égale
ou supérieure à 3 mm. Tolérance sur les dimensions,
d’aciers françaises. la forme et la masse (Remplace la NF A 46-503 de 8.83
O NF A 36-301 6.92 Produits sidérurgiques. Tôles et bandes laminées à
chaud en continu, en acier pour emboutissage ou
et la NF A 46-504 de 11.80) (indice de classement
A 46-503).

I NF EN 10051 5.92
pliage à froid. Nuances et qualités.
Tôles, larges bandes et larges bandes refendues
NF EN 10051 5.92 Tôles, larges bandes et larges bandes refendues
laminées à chaud en continu en aciers alliés et non
alliés. Tolérances sur les dimensions, la forme et la
laminées à chaud en continu en aciers alliés et non
R alliés. Tolérances sur les dimensions, la forme et la
masse (Remplace la NF A 46-501 de 6.84 et la
masse (Remplace la NF A 46-501 de 6.84 et la NF
A 46-100 de 6.83 pour les bandes refendues unique-
ment) (indice de classement A 46-501).
NF A 46-100 de 6.83 pour les bandes refendues uni-
quement). NF EN 10113-2 6.93 Produits laminés à chaud en aciers de construction
soudables à grains fins.
NF EN 10130 7.91 Produits plats laminés à froid en acier doux pour
Partie 2. Conditions de livraisons des aciers à l’état
P emboutissage ou pliage à froid. Conditions tech-
niques de livraison (Remplace la NF A 36-401 de
8.83) (indice de classement A 36-401).
normalisé/laminage normalisant (Remplace la NF
A 36-201 de 1.84) (indice de classement A 35-502-2).

L NF EN 10131 5.92 Produits plats laminés à froid, non revêtus, en acier


doux et en acier à haute limite d’élasticité pour
NF EN 10155 9.93 Aciers de construction à résistance améliorée à la
corrosion atmosphérique. Conditions techniques de
livraison (Remplace la NF A 35-502 de 11.84) (indice
emboutissage et pliage à froid. Tolérances sur dimen-
U sions et sur la forme (Remplace la NF A 46-402 de
8.81) (indice de classement A 46-402). NF EN 10164 9.93
de classement A 35-502).
Aciers de construction à caractéristiques de défor-
mation améliorées dans le sens perpendiculaire à la
S NF EN 10155 9.93 Aciers de construction à résistance améliorée à la
corrosion atmosphérique. Conditions techniques de
livraison (remplace la NF A 35-502 de 11.84).
surface du produit (Remplace la NF A 36-202 de
9.81) (indice de classement A 36-202).
NF EN 10207 3.92 Aciers pour appareils à pression simple (indice de
NF EN 10207 3.92 Aciers pour appareils à pression simple.
classement A 36-220).
Tôles d’épaisseur égale ou supérieure à 3 mm (d’appellations
antérieures moyennes et fortes ) Tôles plaquées
NF A 36-250 6.87 Tôles plaquées.
NF EN 10025 12.93 Produits laminés à chaud en aciers de construction
non alliés. Conditions techniques de livraison (Rem- Traitements thermiques
place la NF A 35-501 de 4.87. Aciers de construction NF EN 10052 1.94 Vocabulaire des traitements thermiques de produits
d’usage général. Nuances et qualités) (indice de clas- ferreux (indice de classement A 02-010).
sement A 35-501).
Triplex
A 35-600 4.93 Produits sidérurgiques. Aciers de construction non
NF A 36-361 12.86 Bandes en acier Triplex pour versoirs de charrues.
alliés d’usage général. Comparaison des nuances
Qualités.
normalisées européennes et américaines.
NF A 46-361 10.75 Bandes en acier Triplex pour versoirs de charrues.
A 35-603 5.93 Produits sidérurgiques. Aciers pour chaudières et
appareils à pression. Comparaison des nuances nor- Dimensions et tolérances.
malisées françaises, allemandes, britanniques et Uap (cf. Poutrelles Uap)
américaines.
UPN (cf. Poutrelles UPN)
A 35-610 5.93 Produits sidérurgiques. Les équivalences des
nuances d’aciers étrangères avec les nuances U (Fers en)
d’aciers françaises. NF A 45-007 9.83 Petits fers en U laminés à chaud. Dimensions et
tolérances.
NF A 36-204 6.92 Produits sidérurgiques. Tôles en aciers à haute limite
d’élasticité livrées à l’état traité pour construction Ultrasons
soudée. Nuances et qualités. A 04-305 3.83 Produits sidérurgiques. Contrôle par réflexion ultra-
NF A 36-208 12.82 Tôles en aciers alliés au nickel pour appareils à pres- sonore des tôles d’épaisseur supérieure ou égale à
sion à basse température (Sera remplacée à terme 6 mm. Définition de qualité. Méthodes d’essais.
par la partie 4 actuellement en projet de la
NF EN 10028).

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Doc. M 308 − 4 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Matériaux métalliques

Vous aimerez peut-être aussi