Vous êtes sur la page 1sur 9

LE PIÈGE

DU CRÉATEUR
Oublier le créateur
Tu as sans doute déjà entendu parler de l’approche du « créateur », qui
consiste à dire « j’ai une passion et j’ai envie de la partager avec le monde ».

Bien qu’étant à la base de très belles œuvres d’art, cette démarche est la
recette assurée pour l’échec commercial (à quelques exception près, mais
tout le monde n’est pas un Steve Jobs en puissance).

En effet, le créateur est centré sur lui-même et sur son œuvre. Il crée l’œuvre
(ou le produit) qui LUI correspond ou qui lui permet de s’exprimer, et se
demande ensuite « y a-t-il des gens pour recevoir ma création ? »

C’est le piège de l’artiste maudit/incompris. Bien que très romantique, cette


position n’a rien d’enviable.

Car non seulement le produit créé ne correspondra qu’à une tranche très
réduite de la population, mais de plus, cette démarche auto-centrée est un
frein dramatique à la communication et à l’empathie avec le client.

Je te propose donc de modifier légèrement cet angle d’approche, pour te


placer dans le rôle du contributeur.

Le contributeur est tout aussi animé par ses passions, ses envies et son
énergie !

Cependant il ne part pas de lui-même. Il commence sa réflexion à partir des


autres. Il identifie un problème (on parle de douleur, c’est-à-dire un problème
vraiment aigu) dans une tranche de population (de préférence assez large :
plusieurs millions de personnes).

Le contributeur se demande : « comment puis-je apporter de l’aide à ces


personnes avec mes compétences, mes passions, mon histoire, mes envies,
mon énergie, avec ce que je sais ou ce que je peux apprendre ? »

Il est donc totalement centré sur son interlocuteur, sur la situation de son
interlocuteur, ses douleurs, ses besoins, ses croyances, ses envies, ses
rêves, etc. En thérapie on appelle ça le « tri sur l’autre ».

2
Ça implique de faire la démarche de s’oublier soi-même pour se mettre au
service des autres.

C’est l’élément clé de toute notre approche.

Le contributeur sait que ce n’est pas lui qui compte. Ni même son produit.
Son produit n’est pas la 8e merveille du monde. Il n’est qu’un véhicule
emprunté par le client pour aller d’un point A (situation actuelle) à un point B
(situation désirée).

Et tout le monde souhaite que ce voyage se fasse vite et de manière


confortable.

La seule chose qui intéresse le client, c’est le point B : la situation désirée,


une fois le problème résolu et la douleur soulagée.

POINT A POINT B
pour ton client pour ton client
(Présent) (Futur)
Situation négative Situation positive

Ton Produit

Ton produit est un véhicule qui permet à ton client d’aller du point A au point B.

3
Cette façon de penser te permet de créer exactement le produit dont ton
client a besoin (et pas celui que tu veux faire). Au niveau de ton marketing,
ça te permet également de t’adresser à lui en des termes qui correspondent
précisément à ce qu’il vit et ressent.

De cette manière, tu entres réellement en empathie avec ton client, même


sans être en face de lui.

La personne se sent écoutée, comprise et accompagnée. On dépasse donc


la simple démarche commerciale, pour se placer dans une démarche d’
accompagnement.

C’est aussi une bonne recette pour le succès, puisqu’au lieu de miser sur la
chance, tu t’appuies sur des éléments statistiques qui te permettent de
mettre le bon produit et le bon message devant la bonne personne.

Ce positionnement est une des principales clés d’un business à succès.

Elle peut te permettre d’engranger de la marge à vitesse grand V, et de


changer beaucoup de choses dans ta vie.

(On reviendra sur cette notion dans le module 2)

4
CRÉATEUR CONTRIBUTEUR

● Énergie, ● Énergie, enthousiasme


enthousiasme
● Commence par chercher le
● Commence par se besoin, dans le marché
demander ce qu’il a
envie de faire… ● Se demande ensuite si cette
thématique lui convient, s’il est
● ...Et se demande aligné, et ajuste le tir si besoin.
ensuite si ça
intéresse quelqu’un ● Est certain d’opérer sur une
thématique porteuse
● Risque de ne jamais
rencontrer son
marché

5
ACTION !
V oici un exercice d'entraînement pour développer ta capacité à mettre ton cerveau en
mode “recherche du besoin chez les autres”. Pour chacune des entités suivantes, imagine
au moins 4 besoins aigus et/ou urgents. Si tu ne disposes pas d’assez d’informations,
invente les !

Le service de cardiologie d’un petit hôpital de province

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Une crèche privée hors contrat

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Le gérant d’un magasin de chaussures

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Une mère au foyer avec 3 enfants de 2 ans, 6 ans et 15 ans

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

L’unité d’assemblage dans une usine de radiateurs électriques

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

6
Un homme veuf de 45 ans, sans enfants

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Un garagiste non-franchisé dans une ville de 50000 habitants

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Un homme de 21 ans sans emploi et célibataire.

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Un patron de PME qui fabrique des pièces d’acier pour l’industrie automobile. Cet
homme a 50 ans, mange mal et subit beaucoup de stress.

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Un guitariste de rock de 22 ans qui aspire au succès

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Un apiculteur de la Drôme

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

7
Une femme de 50 ans peu active physiquement

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Le cuisinier d’un restaurant-cantine de 200 couverts

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Le dirigeant d’un hôtel 4 étoiles de 100 chambres à Bordeaux

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Une femme de chambre dans un hôtel 4 étoiles de Bordeaux

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Un ado de 16 ans accroc aux jeux vidéos

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

Un ingénieur en informatique de 40 ans qui déteste son boulot

1……………………………………………………………….
2……………………………………………………………….
3……………………………………………………………….
4……………………………………………………………….

8
© Business Révolution 2016 // Tous droits réservés

Vous aimerez peut-être aussi