Vous êtes sur la page 1sur 17

L.T.M.A.

O BTS SRI2

Module : Système propriétaire

Professeur : A. Abouelhassan

Chap 1 : Allocation de l’adressage IP à l’aide du


protocole DHCP

_______________________________________________________________________
Page 1
1. Présentation du service Serveur DHCP

1.1.Mise en situation
Dans un réseau utilisant TCP/IP, il faut gérer les adresses IP. Ainsi, on affecte une
adresse à chaque machine de sorte qu'elle soit reconnue des autres de manière unique
lors des transactions.
Deux solutions se présentent :

 Adressage statique : Chaque machine est configurée manuellement, en


fonction du plan d’adressage (par bâtiment, par service, pas salle, …).

Cependant ce système d’adressage statique présente des inconvénients notables:


- Si une modification est réalisée dans le réseau (modification du masque, de
l'adresse du DNS,...), il est nécessaire de modifier le paramétrage de chaque
machine ce qui est un travail long et fastidieux dans un grand réseau.
- Chaque machine dispose d'une adresse utilisée que la machine soit allumée ou
non.

 Adressage dynamique : Utiliser un serveur DHCP pour allouer des adresses IP


dynamiques aux postes clients. DHCP signifie Dynamic Host Configuration
Protocol, il s'agit d'un protocole qui permet à un ordinateur qui se connecte sur un
réseau local d'obtenir dynamiquement et automatiquement sa configuration IP.

1.2.Fonctionnement.
Une machine qui vient de s’allumer ne possède aucune configuration IP. Elle est
uniquement repérée par son adresse MAC. Elle peut dont émettre en utilisant la
diffusion (Broadcast). L’attribution des paramètres IP s’effectue en 4 étapes :

Le client envoie une trame "DHCPDISCOVER", destinée à


DHCP trouver un serveur DHCP. Cette trame est un "broadcast", donc
DISCOVER envoyé à l'adresse 255.255.255.255. N'ayant pas encore d'adresse
IP, le client adopte provisoirement l'adresse 0.0.0.0.
Le serveur DHCP du réseau répond au client, toujours en
diffusion. La machine cliente récupère l'offre grâce à l'adresse
DHCP MAC du client utilisée par le serveur.
OFFER Dans le datagramme, le serveur y a précisé son adresse IP, ainsi
que l'adresse IP proposée avec le masque correspondant et des
autres paramètres suivant les cas.
_______________________________________________________________________
Page 2
Le client répond alors par un DHCPREQUEST à tous les serveurs
(donc toujours en "Broadcast") pour indiquer quelle offre il
DHCP accepte. Cette requête en Broadcast a pour but de confirmer
REQUEST l'attribution de l'adresse IP et les autres paramètres si besoin, aussi
de répondre à tous les serveurs DHCP qui auraient pu faire une
offre à notre client afin de ne pas y donner suite.
Le serveur DHCP Concerné répond définitivement par un
DHCPACK qui constitue une confirmation du bail. L'adresse du
DHCP ACK
client est alors marquée comme utilisée et ne sera plus proposée à
un autre client pour toute la durée du bail.

1.3.Liste des options DHCP :


Dans le bail, il y a non seulement une adresse IP pour le client, avec une durée de
validité, mais également d'autres informations de configuration comme :

- L'adresse d'un ou de plusieurs serveur DNS (Résolution de noms).


- L'adresse de la passerelle par défaut (pour sortir du réseau où le serveur DHCP
est installé).
- Le nom du domaine du serveur DNS

Cette liste est loin d'être complète, il existe en effet une grande quantité d'options qui
peuvent être transmises. La liste de ces options est décrite dans la RFC2132.

1.4. Le bail DHCP :


Les adresses IP sont délivrées pour une durée limitée. C'est ce qu'on appelle un bail
(lease en anglais).
Ceci a pour but de permettre un renouvellement des allocations. En effet, un serveur
dispose d'un nombre restreint d'adresse IP, il ne peut délivrer plus d'adresses qu’il
n’en possède. Si une machine demande une allocation alors qu'il n'existe plus
d'adresse disponible, le serveur n'en délivrera pas. Et le client ne sera pas connecté.

Plusieurs solutions permettent de contourner ce problème :

- Elargir le champ d’adresses disponibles.


- Modifier la durée du bail afin de libérer les adresses rapidement. En effet, un bail
de 7jours reste « réservé », même si la machine qui l’a obtenu reste éteinte
pendant 6 jours.

*Procédure de renouvellement d’un bail :

-Lorsque la moitié de la durée du bail est atteinte :

DHCP REQUEST  le serveur DHCP


DHCP ACK  Client
Les paramètres IP sont conservés.

_______________________________________________________________________
Page 3
Lorsque la durée du bail est atteinte à 87% :

Requête en Broadcast afin de contacter un serveur DHCP quelconque.


Les paramètres IP pourront alors être différents de ceux d’origine.

Conseils relatifs à la durée des baux :

- Sur un réseau où les ordinateurs se connectent ou se déconnectent souvent : Bail


de courte durée pour éviter de bloquer des adresses inutilement : quelques heures
à une journée.

- Sur un réseau où il y a principalement des machines fixes : Bail plus long afin de
limiter le trafic réseau, et notamment les requêtes en diffusion : plusieurs jours

_______________________________________________________________________
Page 4
1.5.Adressage IP privé automatique :
L'adressage IP privé automatique (APIPA : Automatic Private Internet Protocol Addressing )
permet la configuration d'une adresse IP en cas d'impossibilité pour l'ordinateur client de
d'obtenir une adresse IP auprès d'un serveur DHCP. L'adressage IP privé automatique fournit
uniquement une adresse IP et un masque de sous-réseau, mais n'apporte pas d'informations
supplémentaires sur la configuration, telle qu'une passerelle par défaut. Ainsi, la connexion
est limitée au réseau local de l'ordinateur client. L'ordinateur client ne peut pas se connecter à
d'autres réseaux ni à Internet.
Lorsqu'un ordinateur sans adresse IP démarre, les événements décrits suivants se produisent :
1. L'ordinateur client tente de localiser le serveur DHCP et d'en obtenir des
informations sur la configuration IP.
2. Si aucun serveur DHCP n'est trouvé, l'ordinateur client configure automatiquement
son adresse IP et son masque de sous-réseau en utilisant une adresse sélectionnée
dans le réseau de classe B, réservé Microsoft, 169.254.X.Y avec le masque de sous-
réseau 255.255.0.0.

2.Installation et configuration du serveur DHCP

2.1. Ajout du rôle serveur DHCP :

Il existe deux méthodes pour ajouter le rôle serveur DHCP :

* 1ère méthode :

1- Dans le menu Démarrer/Outils d'administration, choisissez « Gérer votre serveur ».

2- Cliquez sur l'option « Ajouter ou supprimer un rôle ». La page « Étapes préliminaires de


l'assistant Configurer votre serveur » apparaît.

5- Cliquez sur suivant. La page « Rôles du serveur » apparaît et dans la liste des rôles du serveur,
sélectionnez « Serveur DHCP » puis cliquez sur suivant autant de fois que nécessaire jusqu’à la
page « Configuration des composants » apparaît pendant l'installation du serveur DHCP. Une
fois terminée, la page de bienvenue de l'assistant Nouvelle étendue apparaît.

_______________________________________________________________________
Page 5
* 2ème méthode :

1- Cliquez sur Démarrer puis Panneau de Configuration puis cliquer sur


« Ajout/Suppression de programmes ».

2- Cliquez ensuite sur « Ajouter ou Supprimer des composants Windows ».

3- Faites un double clic sur « Services de mise en réseau » puis cocher la case «Protocole
DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) ».

2.2. Configuration des étendues (plages d’adresses) du serveur DHCP :


Une étendue est une plage d’adresses IP valides disponibles pour les baux ou l’attribution à
des ordinateurs clients sur un sous-réseau spécifique. On peut configurer une étendue sur le
serveur DHCP pour déterminer le pool (plage) d’adresses IP que le serveur peut attribuer aux
clients DHCP.
Les étendues DHCP déterminent les adresses IP qui seront allouées aux clients DHCP. On
doit définir et activer une étendue avant que les clients DHCP puissent utiliser le serveur
DHCP pour la configuration dynamique du protocole TCP/IP.
D’autre part on peut configurer plusieurs étendues sur un serveur DHCP pour votre
environnement réseau.
Chaque sous-réseau possède une étendue DHCP unique contenant une plage d’adresses IP
unique et permanente. Des adresses IP ou des groupes d’adresses IP spécifiques peuvent être
exclus de la plage spécifiée par l’étendue DHCP. En général, une seule étendue DHCP peut
être attribuée à un sous-réseau donné.

Pour configurer une étendue DHCP, on procède comme suit :


1- Sur la page de bienvenue de l'assistant Nouvelle étendue, cliquez sur suivant, la page « Nom
de l'étendue » apparaît et dans la zone « Nom », tapez un nom pour l’étendue comme
« Etendue1 ».

2- Dans la zone « Description », inscrivez « Nouvelle étendue » et cliquez sur suivant puis la page
« Plage d'adresses IP » apparaît. Dans la zone texte d'adresse IP de début, tapez 80.0.0.10 par
exemple et dans la zone texte d'adresse IP de fin, tapez 80.0.0.254.

3- Vérifiez que la valeur du masque de sous-réseau est bien 255.0.0.0 puis cliquez sur suivant. La
page « Ajout d'exclusions apparaît ». Ici, il faut prévoir les adresses IP à exclure, comme par
exemple l’adresse de votre serveur de fichiers ou serveur WEB. Il est primordial qu’aucun client
ne reçoive l’adresse IP qui est déjà attribuée statiquement à votre serveur de fichiers ou serveur
WEB.

4- Cliquez sur Suivant. La page Durée de bail apparaît.

2.3. Configuration de la durée du bail et des options DHCP :

Les options DHCP sont des paramètres de configuration qu’un service DHCP attribue aux
clients DHCP, en affectant en plus de l’adresse IP et le masque sous-réseau, l’adresse de la
passerelle par défaut, l’adresse du serveur DNS,...

_______________________________________________________________________
Page 6
Le tableau suivant décrit les options DHCP courantes qu’on peut configurer :

La manière dont les options sont appliquées dépend directement du lieu de leur configuration.
Le tableau suivant décrit les niveaux d’options DHCP et leur ordre de priorité.

Pour configurer la durée du bail et les options DHCP, on procède comme suit :

1- Cliquez sur Suivant dans la page des exclusions des adresses IP pour accepter le réglage du bail
par défaut de 8 jours qu’on peut modifier selon nos besoins (quelques heures à plusieurs jours).
La page « Configuration des paramètres DHCP » apparaît.

2- Cliquez sur Suivant pour accepter la sélection par défaut de Oui. La page « Routeur (passerelle
par défaut) » apparaît. Dans la zone de texte adresse IP, tapez l’adresse de votre passerelle vers
le réseau externe (par exemple l’adresse de l’interface du routeur), puis cliquez sur Ajouter.
L'adresse se déplace vers la fenêtre du bas.
N.B : On peut choisir l’option Non, je configurerai ces options ultérieurement et utiliser la
console DHCP ultérieurement pour configurer les options DHCP.

3- Cliquez sur suivant, la page « Nom de domaine et serveur DNS » apparaît .Dans la zone de
texte de Domaine parent tapez votre nom de domaine (par exemple ismig.ma).

4- Dans la zone de texte adresse IP, tapez encore une fois l’adresse de votre serveur (ici, c’est
votre premier contrôleur de domaine qui possède tous les rôles, mais dans un réseau plus grand,
_______________________________________________________________________
Page 7
plusieurs serveurs différents peuvent se partager les rôles, d’où la nécessité de pouvoir spécifier
des adresses différentes pour chaque paramètre) puis cliquez sur Ajouter.

5- Cliquez sur suivant, la page « Serveur WINS » apparaît puis cliquez sur suivant. La page «
Activer l'étendue » apparaît. Cliquez sur suivant pour accepter la sélection par défaut et activer
l'étendue. La page « Fin de l'assistant nouvelle étendue » apparaît.

6- Cliquez sur Terminer et l'assistant « Configurer votre serveur » vous indique que votre serveur
est devenu un serveur DHCP.

2.4. Autorisation du serveur DHCP :


L’autorisation DHCP est le processus d’enregistrement du service Serveur DHCP dans le
domaine du service d’annuaire Active Directory, afin de prendre en charge les clients DHCP.
Elle ne concerne que les serveurs DHCP fonctionnant sous Windows Server 2003 et Windows
Server 2000 dans un domaine Active Directory.
Un serveur DHCP autorisé est un serveur DHCP qui a été autorisé dans Active Directory à
prendre en charge les clients DHCP. L’autorisation d’un serveur DHCP permet de contrôler
l’ajout de serveurs DHCP au domaine.
Elle doit s’effectuer avant qu’un serveur DHCP puisse émettre des baux pour les clients
DHCP faisant partie d’un domaine Active Directory. Les serveurs DHCP doivent disposer
d’une autorisation afin d’éviter que des serveurs DHCP non autorisés proposent des adresses
IP non valides aux clients DHCP appartenant à un domaine Active Directory.
Si vous configurez un serveur DHCP, l’autorisation doit s’effectuer en tant que partie d’un
domaine Active Directory. Si vous n’autorisez pas le serveur DHCP dans le domaine Active
Directory, le service DHCP ne démarre pas correctement et le serveur DHCP ne peut pas
prendre en charge les requêtes des clients DHCP du domaine Active Directory.
Active Directory permet d’autoriser un serveur DHCP dans un environnement réseau basé sur
un domaine.
Ainsi avec Active Directory, les serveurs DHCP non autorisés ne peuvent pas prendre en
charge les clients DHCP faisant partie d’un domaine Active Directory. Sur un serveur
membre d’Active Directory, le service Serveur DHCP utilise le contrôleur de domaine Active
Directory pour vérifier si le serveur DHCP est enregistré dans Active Directory. S’il ne l’est
pas, le service Serveur DHCP ne démarre pas, et par conséquent le serveur DHCP ne peut pas
prendre en charge les clients DHCP.

Pour autoriser un service Serveur DHCP, procédez comme suit :

1- Ouvrez la console DHCP (par le menu Démarrer/Outils d'administration puis en cliquant sur
DHCP).

2- Dans l'arborescence, de la console DHCP, développez le nœud « Nom_Serveur.domaine ».


Le dossier Étendue et le dossier Options apparaissent sous le nœud du serveur. À côté du nœud
du serveur, une flèche rouge pointant vers le bas indique que le serveur DHCP n'est pas encore
autorisé dans Active Directory.

3- Effectuez un clic droit sur l'icône du serveur et sélectionnez Autoriser puis appuyez sur F5
pour actualiser la console. La flèche rouge pointant vers le bas devient verte pointant vers le
haut, indiquant que le serveur est maintenant autorisé dans Active Directory.

_______________________________________________________________________
Page 8
Remarques :

 Répéter si nécessaire le rafraîchissement de la console DHCP jusqu'à ce que la flèche


devienne verte.
 Pour visualiser les serveurs autorisés dans Active Directory, on exécute la commande :
netsh dhcp show server
 Pour lancer la console DHCP en ligne de commande, on utilise l’une des commandes
suivantes :
o Si le serveur DHCP fait partie d’un groupe de travail, on exécute la commande :
Runas /user :nom_du_serveur\administrateur « mmc.exe
dhcpmgmt.msc »

o Si le serveur DHCP fait partie d’un domaine Active Directory, on exécute l’une des
commandes suivantes :
Runas /user :nom_domaine\administrateur « mmc.exe
dhcpmgmt.msc »

Ou bien : Runas /user : administrateur@nom_domaine « mmc.exe


dhcpmgmt.msc »

Console d'administration du DHCP

2.5. Réservation d’une adresse IP spécifique à un client DHCP :


Il est possible de réserver une adresse IP spécifique à un poste client DHCP particulier. La
réservation se fait en fonction de l’adresse MAC du client (adresses physique de la carte
réseau).

Pour réserver une adresse IP, on doit procéder comme suit :

1-Sélectionnez sur l’étendue dont on souhaite réserver une adresse.

2-Cliquez ensuite avec le bouton droit sur Réservations, puis cliquez sur Nouvelle
Réservation.

_______________________________________________________________________
Page 9
3-Saisissez le nom de la Réservation, l’adresse IP à réserver, puis l’adresse MAC
codée sur 6 octets (48 bits) en Ethernet puis un commentaire explicatif sur la
réservation (Réservation pour serveur de fichiers ou serveur WEB, …).
2.6.Commandes DOS utiles pour le serveur DHCP :

 Démarrer le service serveur DHCP : net start dhcpserver


 Arrêter le service serveur DHCP : net stop dhcpserver
 Libérer le bail DHCP sur un poste client DHCP : ipconfig /release
 Renouveler un bail sur un poste client DHCP : ipconfig /renew
 Connaître les ID de classe DHCP pour un adaptateur réseau : ipconfig /showclassid
 Emplacement de la configuration DHCP dans le registre :

HKEY_LOCAL_MACHINE\System\CurrentControlSet\Services\DHCPServer\Parameters

3. Fonctionnement de l’agent de relais DHCP :

3.1. Rôle de l’agent de relais DHCP :

Il existe un cas particulier dans la gestion du protocole DHCP : ce qui précède fonctionne sans
problème sur tous les réseaux, sauf si le client et le serveur sont placés sur deux segments
séparés par un routeur. En effet, le mode Broadcast ne fonctionne que dans un sous-réseau
ainsi il n'est pas possible de faire franchir un routeur par une telle trame (Broadcast).

Pour pallier ce problème, il est possible d'implémenter sur le routeur un paramétrage


spécifique appelé agent de relais DHCP. Dans ce cas particulier, le routeur va jouer le rôle
d'intermédiaire entre le serveur DHCP et le client DHCP.

Le schéma ci-dessous illustre l’architecture d’un réseau constitué de plusieurs segments :

_______________________________________________________________________
Page 10
3.2. Fonctionnement de l’agent de relais DHCP :

Coté poste client, l’agent de relais DHCP fonctionne comme un serveur DHCP. Les étapes
suivantes décrivent le fonctionnement de l’agent de relais DHCP sous forme de 8 phases :

Phase 1 : Le client DHCP diffuse un paquet DHCPDISCOVER.


Phase 2 : L’agent de relais DHCP sur le sous-réseau du client envoie le message
DHCPDISCOVER au serveur DHCP à l’aide de la monodiffusion.
Phase 3 : Le serveur DHCP utilise la monodiffusion pour envoyer un message
DHCPOFFER à l’agent de relais DHCP.
Phase 4 : L’agent de relais DHCP diffuse le paquet DHCPOFFER au sous-réseau du
client DHCP.
Phase 5 : Le client DHCP diffuse un paquet DHCPREQUEST.
Phase 6 : L’agent de relais DHCP sur le sous-réseau du client envoie le message
DHCPREQUEST au serveur DHCP à l’aide de la monodiffusion.
Phase 7 : Le serveur DHCP utilise la monodiffusion pour envoyer un message
DHCPACK à l’agent de relais DHCP.
Phase 8 : L’agent de relais DHCP diffuse le paquet DHCPACK au sous-réseau du
client DHCP.

4.Configuration de l’agent de relais DHCP :

4.1. Paramétrage du nombre de tronçons :

4.1.a. Définition :
Le seuil du nombre de tronçons représente le nombre de routeurs à travers lesquels le
paquet peut être transmis avant d’être rejeté. L’agent de relais DHCP utilise la valeur du
nombre de tronçons pour déterminer le nombre maximum de routeurs à travers lesquels
un message DHCP peut circuler pour parvenir au serveur DHCP avant d’être rejeté.

4.1.b. Rôle du nombre de tronçons :


Le nombre de tronçons permet de déterminer le nombre de routeurs entre le client
DHCP et le serveur DHCP le plus éloigné. Si le chemin d’accès au serveur DHCP est
plus grand que le nombre de tronçons, le paquet DHCP sera rejeté et n’atteint pas le
serveur DHCP.
L’agent de relais DHCP envoie les paquets DHCPDISCOVER et DHCPREQUEST du
client DHCP au serveur DHCP ou à ceux que l’administrateur a configuré sur l’agent de
relais DHCP. Il utilise le nombre de tronçons pour déterminer le nombre de routeurs que
le paquet peut traverser avant son expiration.
Chaque fois qu’un paquet traverse un routeur, le nombre de tronçons est augmenté
d’une unité. Si le nombre de tronçons incrémenté dépasse le nombre maximum de
tronçons, le paquet est abandonné. Le nombre maximum de tronçons est 16.

4.1.c. Exemple :

_______________________________________________________________________
Page 11
Dans la figure suivante il y’a quatre routeurs entre l’agent de relais DHCP 1 et le
serveur DHCP. Cependant, seuls deux routeurs existent entre l’agent de relais DHCP 2
et le serveur DHCP.

Par conséquent, le nombre de tronçons sera défini à :


 4 pour l’agent de relais DHCP 1
 2 pour l’agent de relais DHCP 2

4.2.Paramétrage du seuil de démarrage :

4.2.a. Définition :
Le seuil de démarrage est la durée (exprimée en secondes) pendant laquelle l’agent de
relais DHCP attend avant d’envoyer le paquet DHCPDISCOVER au serveur DHCP.
4.2.b. Rôle du seuil de démarrage :

On doit configurer l’agent de relais DHCP afin qu’il fournisse une tolérance de panne en
envoyant les messages DHCP à un serveur DHCP distant si le serveur DHCP local ne
répond pas. Ainsi on peut configurer le seuil de démarrage de sorte que l’envoi des
messages DHCP entre l’agent de relais DHCP et le serveur DHCP distant soit retardé
de quelques secondes.
Étant donné que le client DHCP répond toujours au premier paquet DHCPOFFER reçu,
le serveur DHCP local répond généralement au client DHCP avant le serveur DHCP
distant. Si, pour une raison quelconque, le serveur DHCP local est en panne, l’agent de
relais DHCP patiente le nombre de secondes définies dans le seuil de démarrage avant
d’envoyer le paquet au serveur DHCP distant.

4.2.c. Exemple :
L’agent de relais DHCP patiente 10 secondes définies dans le seuil de démarrage avant
d’envoyer le paquet au serveur DHCP distant.

_______________________________________________________________________
Page 12
4.3. Procédure de configuration d’un agent de relais DHCP :
4.3.a. Ajout de l’agent de relais DHCP :
Pour ajouter un agent de relais DHCP, on doit procéder comme suit :

1. Ouvrez la console Routage et accès distant puis cliquez droit sur le serveur, puis cliquez sur
Configurer et activer le routage et l’accès distant.
2. Dans la page Configuration, sélectionnez Configuration personnalisée, puis cliquez sur
Suivant.
3. Dans la page Configuration personnalisée, sélectionnez Routage réseau, puis cliquez sur
Suivant.
4. Dans la page Fin de l’Assistant Installation du serveur du routage et d’accès distant,
cliquez sur Terminer. Dans la boîte de dialogue d’avertissement Routage et accès distant,
cliquez sur Oui pour démarrer le service.
5. Dans l’arborescence de la console, développez successivement le serveur et Routage IP,
puis sélectionnez Général.
6. Cliquez avec le bouton droit sur Général, puis cliquez sur Nouveau protocole de routage.
7. Dans la boîte de dialogue Nouveau protocole de routage, cliquez sur Agent de relais
DHCP, puis sur OK.

4.3.b. Configuration de l’adresse du serveur DHCP :

Pour configurer un agent de relais DHCP à l’aide de l’adresse IP du serveur DHCP, on doit
procéder comme suit :

1. Dans l’arborescence de la console Routage et accès distant, cliquez sur Agent de relais
DHCP.
2. Cliquez avec le bouton droit sur Agent de relais DHCP, puis sélectionnez Propriétés.
3. Dans le champ Adresse du serveur, entrez l’adresse IP du serveur DHCP auquel vous
voulez envoyer les requêtes DHCP, cliquez sur Ajouter, puis sur OK.

4.3.c. Activation de l’interface de routage de l’agent de relais DHCP :

Pour activer l’agent de relais DHCP sur une interface de routage, on doit procéder comme suit :

_______________________________________________________________________
Page 13
1. Dans l’arborescence de la console Routage et accès distant, cliquez sur Agent de relais
DHCP.
2. Cliquez avec le bouton droit sur Agent de relais DHCP, puis cliquez sur Nouvelle
interface.
3. Sélectionnez l’interface sur laquelle vous voulez activer l’agent de relais DHCP :
Connexion au réseau local, puis cliquez sur OK.
4. Dans la boîte de dialogue Propriétés de Propriétés de relais DHCP, vérifiez que la case
à cocher Relayer les paquets DHCP est activée puis configurez les options Seuil du
nombre de sauts et Seuil de redémarrage (secondes), puis cliquez sur OK.

ADMINISTRATION DU SERVEUR DHCP

I.Description de la base de données DHCP :


I.1. Fonctionnement :
La base de données DHCP est une base de données dynamique qui est mise à jour
lorsque les clients DHCP obtiennent ou libèrent leurs baux d'adresses TCP/IP.
La base de données DHCP contient les données de configuration DHCP (informations sur
les étendues, les réservations, les options, les baux, …). Le service serveur DHCP ne peut
pas démarrer sans cette base de données. Windows Server 2003 stocke la base de données
DHCP dans le dossier : %systemroot%\System32\Dhcp . Par défaut, elle est sauvegardée
automatiquement dans le dossier Backup\New situé dans le dossier de la base de données.

I.2. Fichiers de la base de données DHCP :

La base de données DHCP est composée des fichiers suivants, stockés dans le dossier :
%systemroot%\System32\Dhcp

Fichier Description

DHCP. ….. Fichier de base de données du service DHCP. Le fichier


contient deux tables : la première mappe les adresses IP
aux ID de propriétaire et la seconde les noms aux adresses
IP.
Tmp…… Fichier temporaire que la base de données DHCP utilise
comme fichier d'échange durant les opérations de
maintenance d'index de base de données.
J50…… et J50*…… Journaux où sont enregistrées toutes les transactions
effectuées avec la base de données. S'il y a lieu, le service
DHCP utilise ces journaux pour récupérer des données.
Res*…… Fichiers journaux réservés qui sont utilisés pour enregistrer
les transactions existantes si l'espace disque du système
s'avère insuffisant.
J50….. Fichier de point de contrôle.

_______________________________________________________________________
Page 14
II-Sauvegarde et de restauration d'une base de données DHCP :

Pour assurer la tolérance de pannes en cas de défaillance du serveur, il est important de


sauvegarder la base de données DHCP. Ainsi, on pourra restaurer la base de données à
partir de sa copie de sauvegarde si le matériel tombe en panne.

II.1. Sauvegarde automatique d'une base de données DHCP :


Par défaut, le service DHCP sauvegarde automatiquement, toutes les 60 minutes, la base de
données DHCP et les entrées du Registre correspondantes dans un dossier de sauvegarde
situé sur le lecteur local. Par défaut, ce dossier est :
%Systemroot%\System32\Dhcp\Backup\New. L'administrateur peut modifier
l'emplacement de la sauvegarde.

II.2. Sauvegarde manuelle d'une base de données DHCP :


L'administrateur peut ensuite copier les fichiers DHCP sauvegardés vers un emplacement
de stockage hors connexion (par exemple une bande magnétique ou un disque dur
externe).
On peut aussi sauvegarder la base de données DHCP manuellement. Par défaut, les
sauvegardes manuelles sont stockées dans le répertoire
%systemroot%\System32\Dhcp\Backup\New. L'administrateur peut
modifier l'emplacement de la sauvegarde.

II.3. Restauration d'une base de données DHCP :


S'il ne parvient pas à charger la base de données DHCP originale lors de son démarrage, le
service serveur DHCP effectue automatiquement une restauration à partir du répertoire de
sauvegarde sur le lecteur local. En cas de défaillance de la base de données DHCP,
l'administrateur peut choisir de la restaurer à partir du dossier de sauvegarde sur le lecteur
local ou à partir de l'emplacement de sauvegarde hors connexion.
Si la sauvegarde locale n'est pas disponible à cause d'une panne du matériel du serveur,
l'administrateur ne peut faire la restauration qu'à partir de l'emplacement de sauvegarde
hors connexion.

III-Réconciliation d'une base de données DHCP :


III.1. Définition :
La réconciliation est le processus consistant à vérifier les valeurs de base de données
DHCP en fonction des valeurs de Registre DHCP (contenues dans la base de registre
Windows).

Il est recommandé de réconcilier la base de données DHCP :


* Lorsque les valeurs de la base de données DHCP sont configurées
convenablement, mais ne s'affichent pas correctement dans la console DHCP.
_______________________________________________________________________
Page 15
* Si la base de données DHCP qu’on vient de restaurer ne contient pas les valeurs les
plus récentes.

Exemple : Supposons que la base de données DHCP existante soit supprimée et qu’on
doit restaurer une version antérieure de cette base de données. Si on démarre le service
serveur DHCP et on ouvre alors la console DHCP, on remarquera que l'étendue et les
options s'affichent, contrairement aux baux actifs. La réconciliation utilise les informations
relatives aux baux des clients stockées dans le Registre pour remplir la base de données
DHCP.

III.2. Réconciliation d'une base de données DHCP :


Lorsqu’on réconcilie un serveur DHCP ou une étendue, le service serveur DHCP reconstruit
sa configuration la plus récente à partir des informations résumées du Registre Windows et
des informations détaillées de la base de données DHCP.

Exemple : Supposons qu'un bail actif ne s'affiche pas dans la console DHCP après une
restauration de la base de données DHCP. Le processus de réconciliation vérifie les
informations résumées relatives à ce bail d'adresse dans le Registre Windows à l'aide des
informations détaillées contenues dans la base de données DHCP. Les informations
résumées montrent qu'un client possède l'adresse IP, alors que les informations détaillées
montrent que l'adresse IP est disponible. Après le rapprochement entre les informations du
Registre et celles de la base de données, cette dernière est mise à jour avec les
informations relatives à ce bail actif. Ensuite, le bail actif apparaît dans la console DHCP.

IV-Compression de la base de données DHCP :


Windows Server 2003 est conçu pour compresser automatiquement la base de données
DHCP. Normalement, vous n'avez pas besoin d'exécuter cette procédure. Toutefois, si vous
utilisez la version 3.51 de Windows NT Server, ou une version antérieure, et si DHCP
fonctionne depuis assez longtemps, la base de données peut nécessiter une compression
pour améliorer les performances de DHCP. Compressez-la lorsque sa taille approche les 30
Mo.

Pour compresser la base de données DHCP, on peut utiliser l'utilitaire Jetpack


fourni avec Windows Server 2003, Jetpack est un utilitaire en ligne de commande qui
s'exécute dans la fenêtre d'invite de commandes de Windows Server 2003.

Pour compresser la base de données DHCP, il faut procéder comme suit :


1. Arrêter le service Serveur DHCP. Cette opération s'effectue dans
la boîte de dialogue Services, accessible par l'icône Services du Panneau de
_______________________________________________________________________
Page 16
configuration. Vous pouvez également utiliser l'invite de commande au moyen de la ligne
de commandes suivante : net stop dhcpserver
2. Depuis le répertoire %systemroot%\SYSTEM32\DHCP, lancer l'utilitaire JETPACK
au moyen de la syntaxe de commande suivante (utilisez un nom de fichier de votre
choix en lieu et place de nom_temporaire) :
jetpack dhcp.mdb nom_temporaire.mdb

Le contenu du fichier DHCP.MDB est compacté dans le fichier nom_temporaire, puis ce


dernier est copié dans DHCP.MDB et nom_temporaire est supprimé en dernier.

3. Redémarrez le service Serveur DHCP à partir de la boîte de dialogue Services,


accessible par l'icône Services du Panneau de configuration. Vous pouvez également
utiliser l'invite de commande au moyen de la ligne de commandes suivante :
net start dhcpserver

_______________________________________________________________________
Page 17

Vous aimerez peut-être aussi