Vous êtes sur la page 1sur 158

Barrages

Généralités

BARRAGES
BARRAGESETET
OUVRAGES
OUVRAGES
ANNEXES
ANNEXES

Contra, Tessin,
Laboratoire 220 m Hydrauliques
de Constructions ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Les pyramides utiles

Zayandehroud,
Laboratoire de Constructions Hydrauliques Iran, 100 m
ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Solis, Grison, 61 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Hoover Dam, USA, 221 m Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Définition
Définitionde
dela
lanotion
notion"barrage"
"barrage"

Barrages =
ouvrages hydrauliques
qui barrent, sur toute la
largeur, une section niveau d'eau
d'une vallée et qui lors des crues
créent ainsi une
dépression topographique
artificielle étanche à l'eau

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Effet
Effetdes
desbarrages
barrages

La retenue crée par le


barrage peut stocker un
part important des apports
d’eau

Le barrage surélève le niveau d'eau


plan d’eau amont lors des crues

But: Influencer le
bilan hydrologique
dans un bassin
versant

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Karun III, Iran, 205 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Karun III, Iran, 205 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barrages--des
desouvrages
ouvragessinguliers
singuliers

Structures complexes Le comportement d'un Les exigences quant


qu'il faut traiter comme barrage durant son à la sécurité sont
systèmes cycle de vie est complexe extrêmes

 influence par plusieurs


 il n'existe pas de facteurs et phénomènes z conception
procédures bien définies plus ou moins bien z réalisation
pour trouver la connus z exploitation
meilleure solution - caractéristiques de
matériaux (vieillissement) Â règle institutionnelle
 démarche pragmatique, pour la surveillance
- comportement de la
évolutive, systématique des ouvrages par
fondation
et récursive - les effets chimiques de l'eau une auscultation
 grand nombre - sollicitation sismique permanente
d'hypothèses - risque hydrologique
- mode d'exploitation

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Evolution
Evolutiondes
desbarrages
barrages

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

La
Lavallée
valléedu
duNil
Nil--Barrage
Barragede
de"Sadd-el-Kafara"
"Sadd-el-Kafara"

View of Kafara dam side


from the left bank; US= upstream,
DS = downstream Upstream face of Kafara dam

Cross section of
Kafara dam

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesd'irrigation
d'irrigationau
auYémen
Yémen
Barrage de Marib
Î Marib - capitale de la reine Saba, située
à 120 km à l'est de Sanaa
Î Prospérité pendant plus d'un millénaire, basée
sur l'irrigation et l'exportation d'encens et de myrte
Î Premiers barrages sur la rivière Danah
datent de 1500 avant J.C.
Î Construction d'un grand barrage commencée
en 519 avant J.C.
z barrage en remblai de 700 m de longueur
et de 20 m de hauteur
z impressionnants ouvrages de vidange en
maçonnerie
z volume retenue de 30 mio m3 (15% du débit
moyen annuel)
z rupture finale après 1300 ans de service
au 7ème siècle après J.C.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Ancien
Ancienbarrage
barragede
deMarib,
Marib,Yémen
Yémen

Plan of the Marib dam


in its final configuration

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Situation
Situation actuelle
actuelle

dans le monde
et en Suisse

Digue en
enrochements
Atatürk, Turquie
(173 m)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Nombre
Nombrede
debarrages
barrages
25'000
25'000 250
250
23'034
23'034
Nombre
Nombre de barrages>>15
de barrages 15mm
Etat
Etat1998:
1998:
20'000
20'000 200
200
Monde
Mondesans
sansChine:
Chine: 23'034
23'034 17'744
17'744
16'601
Chine

Monde 16'601
Mondeavec
avecChine:
Chine: 44'645
sans Chine

44'645 153
153
15'000
15'000 150
150

Suisse
Suisse
Monde sans

144
144
128
128
10'000 100
Monde

10'000 100

5'000
5'000 50
50

00 00
60
60 70
70 80
80 90
90
1'800
1'800 1'850
1'850 1'900
1'900 1'950
1'950 2'000
2'000
An
An

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Généralités
Barrages
l’évolution
l’évolutionde
Kurit 64 (1850)
San Leandro 47 (1892)
Cheeseman 72
New Croton 91

Barrages en béton
Stillwater 82

Buffalo Bill 99

Arrowrock 107

dela
lahauteur
Rétrospective
Schräh 112

Rétrospectivesur
Dix River 87

hauteurmaximale
Diablo 119

Salt Springs 96 Owyhee 127


Chambon 136
Hoover 221

San Gabriel 123


maximaledes
Laboratoire de Constructions Hydrauliques

Mud Mountain 130


Anderson Ranch 139
sur

Mauvoisin 237
Swift 156
Digues

Vajont 262
Grande-Dixenc
Trinity 164
Copperton III 177
desbarrages

Bennet 183
Oroville 230
barrages

Mica 242

Chicoasén 261

Nurek 300
ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Evolution
Evolutionde
dela
lahauteur
hauteurmaximale
maximale
des
desbarrages
barragesenenbéton
bétonen
enSuisse
Suisse

320 m 285 m
237 / 250 m

83 m
55 m

1889 1920 1948 1957/91 1962


La tour Eiffel Montsalvens Rossens Mauvoisin Grande Dixence

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Evolution
Evolutionde
dela
lahauteur
hauteurmaximale
maximale
des
desbarrages
barragesenenbéton
bétonen
enSuisse
Suisse

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Nombre
Nombrede
debarrages
barragesen
enconstruction
construction(2006)
(2006)
Hauteur
Hauteur >> 60
60 mm
1.1. Chine
Chine 95
95 Hauteur
Hauteur >> 150
150 m
m
2.
2. Turquie
Turquie 51
51
3. Iran 48
1.1.
Chine
Chine 19
19
3. Iran 48
4.
4. Japon
Japon 40
40 2.
2.Iran
Iran 66
5. Vietnam
5. Vietnam 18
18 3.
3.Turquie
Turquie 55
6.
6. Inde
Inde 10
10 4.
4.Brésil
Brésil 33
Espagne
Espagne 10
10 5. Inde 22
8. Myanmar 77
5. Inde
8. Myanmar Laos 22
9. Laos
9. Italie
Italie 66
7.
Arabie
ArabieSaoudite
Saoudite 66 7. Argentine,
Argentine, Colombie,
Colombie, Equateur,
Equateur, Ethiopie,
Ethiopie,
11. Brésil 55 Georgie,
Georgie, Grèce,
Grèce, Islande,
Islande, Japon,
Japon, Malaisie,
Malaisie,
11. Brésil
Russie
Russie 55 Mexique, Pakistan, Russie, Ouzbékistan
Mexique, Pakistan, Russie, Ouzbékistan
13.
13. Coréedu
Corée duSud
Sud 44 == 13x1
13x1 13
13
Maroc
Maroc 44
Roumanie
Roumanie 44
Grèce
Grèce 44 Total
Total monde
monde 50
50
17.
17. Autrespays
Autres pays 47
47
Total
Totalmonde
monde 364
364

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Nombre
Nombrede
debarrages
barragesen
enconstruction
constructiondepuis
depuis1997
1997
400
Nombre 366 361 369 368 364
350 335 335 345
319
300 289
250
200 > 60m
>150m
150
100
50 41 35 35 35 33 36 42 43 43 50
0
1997199819992000200120022003200420052006
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Distribution
Distributiondes
desbarrages
barrages>>15
15mmpar
parcontinents
continentset
etpays
pays
Amérique
du Nord
Classement par pays
1. Chine 51,5%
16.6%
2. Etats-Unis 14,9%
3. Japon 6.1%
Europe 4. Inde 3,1%
10.9% 5. Espagne 2,0%
51.5% 6. Corée 1,9%
7. Canada 1,7%
7% 8. Grande Bretagne 1,5%
Asie 9. Brésil 1,4%
6.2% 10. Mexique 1,4%
4% Japon (Suisse 0,4%)

(100 % = nombre total de


Amérique barrages dans le monde)
Asie australe Afrique du Sud

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Energie
Energiehydroélectrique
hydroélectriqueet
etbarrages
barragesen
enChine
Chine

Demande en puissance
supplémentaire: 15 000 MW/an

Augmentation prévue de la puissance


avec nouvelles centrales
hydroélectriques entre 2000 et 2010 :
125 000 MW

Barrage des Trois Gorges en construction


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Energie
Energiehydroélectrique
hydroélectriqueet
etbarrages
barragesen
en Iran
Iran
Aménagements hydroélectriques
en construction : 7 500 MW
Augmentation du potentiel utilisé
de 15 % à 80 %
en 2020

Barrage Shahid Abbaspour (Karun I)

Barrage Dez
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Perspectives
Perspectivesdans
dansle
ledomaine
domainedes
desbarrages
barrages

Tâches, défis Suisse Monde

Conservation des
ouvrages existants *** **

Extension des
ouvrages existants ** *
(surélévations)
Reconstruction
Renouvellement * **

Nouvelles
réalisations * ***

* peu important ** important *** très important

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Perspectives
Perspectivesdans
dansle
ledomaine
domainedes
desbarrages
barrages
Surélévations

Luzzone de
208 m à 225 m

Mauvoisin de
237 m à 250 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Buts
Butsdes
desbarrages
barrages

Création d'une retenue Production d’énergie


Approvisionnement en eau
potable et industrielle

Compensation entre les apports et Irrigation


les besoins en eau
Protection contre les crues
Loisirs et tourisme
Navigation
Création d ’une chute additionnelle
par l’augmentation du plan d’eau Pêche - Pisciculture

ª Réservoir énergétique
ª Réservoir d’alimentation
ª Réservoir de maîtrise des crues
ª Réservoir régulateur

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Affectations
Affectationsprincipales
principalesdes
desréservoirs
réservoirs
Production
Productiond'énergie
d'énergieélectrique
électrique
Réservoir
Réservoirénergétique
énergétique
Approvisionnement
Approvisionnementen eneau
eau
potable
potableet
etindustrielle
industrielle
Réservoir
Réservoird'alimentation
d'alimentation
Irrigation
Irrigation
Protection
Protectioncontre
contreles
lescrues
crues Réservoir
Réservoirde
demaîtrise
maîtrise
des
descrues
crues
Soutien
Soutiend'étiage
d'étiage
Pêche,
Pêche,pisciculture
pisciculture Réservoir
Réservoirrégulateur
régulateur

Navigation
Navigationfluviale
fluviale
Réservoir
Réservoirààbuts
buts
Loisirs,
Loisirs,tourisme
tourisme multiples
multiples
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Quelques
Quelquesexemples
exemplesde
dela
larépartition
répartitiondes
desprécipitations
précipitations
(grandes
(grandesvariations
variationsen
enlieu
lieuet
ettemps)
temps)

Précipitations en mm
Lieu / Pays Mois le plus humide Mois le plus sec Somme annuelle

Marrakech (Maroc) 40 5 253

Beyrouth (Liban) 190 0 893

Zanzibar (Tanzanie) 335 35 1486

Calicat (Inde de sud) 830 10 3085

Cherrapanji (Inde de nord) 2560 10 10824

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Dimensionnement
Dimensionnementààl’aide
l’aidedes
descourbes
courbesdes
desdébits
débitscumulés
cumulés

Volume dès t = 0 Ve
De
Vs
Ds
Jnéc Dmax  Dmin

Période T
Volume du réservoir

Jnéc

Temps

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Dimensionnement
Dimensionnementdd’un
’unréservoir
réservoir

Vs

Ve
Volumes dès t = 0

Tous
Tousles
lesdébits
débits
Jnéc entrants
entrants
(apports)
(apports)sont
sont
transformés
transformésen en
débits
débitssortants
sortants

temps T=1 année

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Rôle
Rôleimportant
importantdes
desréservoirs
réservoirsartificiels
artificiels

Volume total stocké


Volume global stocké
dans les réservoirs
dans tous les cours
dans le monde:
d'eau:
6'000 km3 dont Satisfaire
les besoins
3'600 km3 pour
en énergie, 1000 - 2000 km3
la régulation des apports eau/nourriture
et transport
(45'000 barrages > 15 m)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Possibilités
Possibilitésd'exploitation
d'exploitationdes
desréservoirs
réservoirs
Réservoirs

Protection Production

Excédent Pénurie

Crues Eau potable Hydroélectricité (énergie)

Inondations Agronomie Irrigation (alimentation)

Erosions Microclimat Navigation (transport)

Loisirs, tourisme, pisciculture


Conséquences à éviter !

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Effets
Effetsnuisibles
nuisiblesdes
desbarrages
barrages

Inondations ª Pertes de paysages, de flore et de faune.

Relogement ª Débit: tronçons avec débit restitué, intumescences à


l’aval.
Modification du régime du ª Transport de sédiment: alluvionnement du réservoir,
cours d’eau creusement du lit à l’aval, rétention des sédiments fins et
matières en suspension .

Réchauffement de l’eau ª Stratification thermique, accélération de l’eutrophisation,


ª réduction de la teneur en oxygène, accroissement du
Migration des poissons ª niveau trophique et augmentation de l’évaporation.

Maladies d’origine hydrique ª Aggravation de la malaria et de la bilharziose

Séismes induits

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barrages et
et déplacement
déplacement des
des populations
populations
Name Country No. of resettled people
Three Gorges China 1,300,000
Sanmenxia China 410,000
Danjankou China 383,000
Xianjiang China 306,000
Dongpinghu China 278,000
Pong India 150,000
Zhaxi China 141,000
Bargi India 114,000
Aswan Egypt 113,000
Hirakud India 110,000
Mangla Pakistan 110,000
Kaptai Bangladesh 100,000
Srisailam India 100,000

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Effets
Effetsnuisibles
nuisiblesdes
desbarrages
barrages

Inondations ª Pertes de paysages, de flore et de faune.

Relogement ª Débit: tronçons avec débit restitué, intumescences à


l’aval.
Modification du régime du ª Transport de sédiment: alluvionnement du réservoir,
cours d’eau creusement du lit à l’aval, rétention des sédiments fins et
matières en suspension .

Réchauffement de l’eau ª Stratification thermique, accélération de l’eutrophisation,


ª réduction de la teneur en oxygène, accroissement du
Migration des poissons ª niveau trophique et augmentation de l’évaporation.

Maladies d’origine hydrique ª Aggravation de la malaria et de la bilharziose

Séismes induits

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
UPPER-RHONE-RIVER FLOW REGIME

Rhone, Branson
(A.Peter)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
UPPER-RHONE-RIVER FLOW REGIME

Rhone, Raron
(T.Meile)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Pardé-Coefficients PK
UPPER-RHONE-RIVER FLOW REGIME

(seasonal shift)
• Mean daily discharge 1905 to 2003

Flow-Duration curves

Daily discharge fluctuations;


HP1
• Daily hydrographs 1907 and
1998 to 2003
Intensity and frequency of
flow change; HP2

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Pardé-Coefficients:
- PKmonth = Qmean month/Qmean annual >> 16 annual flow regime types
UPPER-RHONE-RIVER FLOW REGIME

3.0
Period 1905-1950 Porte du Scex
2.5 Period 1951-1975
• until 1950: alpine
Pardé-Coefficients [-]

2.0 Period 1976-2003 glacier snowmelt type

1.5 • since 1976: subalpine


snowmelt-rain type
1.0

0.5

0.0
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Month [-]

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
700 700
Averaged duration curve, Period 1905-1950

Averaged duration curve, Period 1951-1975 600


600
UPPER-RHONE-RIVER FLOW REGIME

Averaged duration curve, Period 1976-2003


Mean daily discharge [m /s]

500 Difference from period 1905-1950 to period 1976-2003 500


3

Relative In-/Decrease between 1905-1950 and 1976-2003

400 400

300 300

200 200

In-/decrease [%]
100 100
Decrease
Increase
0 0
0 50 100 150 200 250 300 350
Number of days [-]

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
UPPER-RHONE-RIVER FLOW REGIME
3
3 Discharge [m /s]
Flow change rates [m /s/min]
14 14
.1 .1
0. 0.
Barrages

,0 ,

-2
-1
0
1
2
300
350

0
50
100
150
200
250
0 00
Généralités

14 14
.1 .1
0. 0.
,1 ,1
2 2
15 15
.1 .1
0. 0.
,0 ,0
0 0
15 15
.1 .1
0. 0.
,1 ,1
2 2
16 16
.1 .1
0. 0.
,0 ,0
0 0
16 16
.1 .1
0.
Upper-Rhone in Porte du Scex

Upper-Rhone in Porte du Scex


0.
,1 ,1
2 2
17 17
.1 .1
0. 0.
,0 ,0
0 0
17 17
.1 .1
0. 0.
,1 ,1
2 2
18 18
.1 .1
0. 0.
,0 ,0
0 0
18 18
.1 .1
0. 0.
,1 ,1
2 2
19 19
.1 .1
0. 0.
,0 ,0
Saturday
Saturday

0 0
19 19
.1 .1
0. 0.
,1 ,1
2 2
20 20
.1 .1
Sunday
Sunday

0. 0.
,0 ,0
0 0
Laboratoire de Constructions Hydrauliques

20 20
.1 .1
0. 0.
,1 ,1
2 2
21 21
.1 .1
0. 0.
Flow change rates October 2003
Flow change rates October 1907

,0 ,0
Discharge October 2003
Discharge October 1907

0 0
ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
HP1j = (Qmax j – Qmin j) / Qmean j >>> daily values or averages values (per month)
1.5
1.25
1907 2003 1907 2003 2002 2001
UPPER-RHONE-RIVER FLOW REGIME

2002 2001 2000 1999 1998


1.25
1 2000 1999
1998
[-]
meanj j[-]

1
mean

0.75
j)/Q
minj)/Q

0.75
- Qmin
max jj-Q

0.5
(Qmax

0.5
(Q

0.25
0.25

0
0
1Jan. Feb.
Jan.
janv 2Feb. March
févr 3Mar. avr
mars
April
April
4 May
May
mai5
June
June
juin 6
July
July Aug. Sept. Oct.
Aug. Oct. Nov.
Nov. Dec.
juil 7 août 8 sept 9 oct 10 nov 11 déc
Dec.
12

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Effets
Effetsnuisibles
nuisiblesdes
desbarrages
barrages

Inondations ª Pertes de paysages, de flore et de faune.

Relogement ª Débit: tronçons avec débit restitué, intumescences à


l’aval.
Modification du régime du ª Transport de sédiment: alluvionnement du réservoir,
cours d’eau creusement du lit à l’aval, rétention des sédiments fins et
matières en suspension .

Réchauffement de l’eau ª Stratification thermique, accélération de l’eutrophisation,


ª réduction de la teneur en oxygène, accroissement du
Migration des poissons ª niveau trophique et augmentation de l’évaporation.

Maladies d’origine hydrique ª Aggravation de la malaria et de la bilharziose

Séismes induits

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Emosson, Valais, 180 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Variation
Variationtemporelle
temporelledu duniveau
niveaude
del’eau
l’eaude
dequatre
quatrelacs
lacsartificiels
artificielslors
lorsde
deleur
leur
remplissage
remplissageinitial.
initial.Indication
Indicationdudumoment
momentoù oùest
estsurvenu
survenuun
untremblement
tremblementde deterre
terre
local
localet
etmagnitude
magnitudeobservée
observée

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enbéton
béton

Barrage-poids Barrage à contreforts Barrage-voûte

Barrage-poids massif Barrage à contreforts Barrage-voûte épais


à tête élargie
Barrage-poids à
joints évidés Barrage à contreforts Barrage-voûte mince
à dalles planes
Barrage-poids voûte
Barrage-voûte
Barrage-voûte/ cylindrique
Barrage-poids incurvé
dômes multiples
Barrage-voûte à
Barrage en béton
Barrage évidé double courbure
compacté au rouleau
(BCR)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrage
Barragepoids
poids
(Grande
(GrandeDixence,
Dixence,Suisse)
Suisse)

Le plus haut:
du monde de la Suisse
Nom: Grande Dixence Grande Dixence
Hauteur: 285 m 285 m
Volume béton: 6000 ·103m3 6000 ·103m3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Grande Dixence:


(Barrage poids)

ƒ Hauteur 285 m
ƒ Volume de la retenue:
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

400 Mio m3
ƒ Mise en service 1961

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Panix, Grison, 40 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Panix, Grison, 40 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Panix, Grison, 40 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Schräh,
Laboratoire de Constructions Glaris,
Hydrauliques 112 m
ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Schräh, Glaris, 112 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Gries, Valais, 60 m
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Gries:
(Barrage poids)

ƒ Hauteur 60 m
QuickTime™ et un
ƒ Volume de la retenue: décompresseurQuickTime™
décompresseur
sont
TIFF (non et
TIFF (non
requis pour visionner
un
compressé)
compressé)
cette image.
sont requis pour visionner cette image.
18 Mio m3
ƒ Mise en service 1965

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Revelstoke,
Laboratoire de Constructions Hydrauliques Canada
ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Shasta, Redding, Californie, 180 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Mataro, Perou Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enbéton
béton

Barrage-poids Barrage à contreforts Barrage-voûte

Barrage-poids massif Barrage à contreforts Barrage-voûte épais


à tête élargie
Barrage-poids à
joints évidés Barrage à contreforts Barrage-voûte mince
à dalles planes
Barrage-poids voûte
Barrage-voûte
Barrage-voûte/ cylindrique
Barrage-poids incurvé
dômes multiples
Barrage-voûte à
Barrage en béton
Barrage évidé double courbure
compacté au rouleau
(BCR)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrage
Barrageààcontreforts
contreforts
(Manantali,
(Manantali,Mali)
Mali)

Le plus haut:
du monde de la Suisse
Nom: José Maria Oriol Lucendro
(Alcantara II, Espagne)

Hauteur: 130 m 73 m
Volume béton: 956 ·103m3 154 ·103m3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités Lucendro, Tessin, 73 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités Lucendro, Tessin, 73 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Dispositions
Dispositionsgénérales
généralesd’un
d’unbarrage
barrageààcontreforts
contreforts

1-1

20÷40% 60÷80%
tête âme
2
gousset
1 âme 1

évidement
contrefort
2-2

2
0.95 ÷ 1.0 H

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Dispositions
Dispositionsgénérales
généralesd’un
d’unbarrage
barrageévidé
évidé

masque amont

masque aval
.4

1:0
0
.1÷

6÷. évidement
1:0

0.9
gousset
tête amont âme
âme tête aval

0.95 ÷ 1.0 H

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Cleuson:

ƒ Hauteur 87 m
ƒ Volume de la retenue: QuickTime™ et un
20 Mio m3 décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.
ƒ Mise en service 1950

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Latiyan, Iran, proche de Téhéran

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Al Massira,
Maroc

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités Al Massira,
Maroc

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Minab, Iran

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enbéton
béton

Barrage-poids Barrage à contreforts Barrage-voûte

Barrage-poids massif Barrage à contreforts Barrage-voûte épais


à tête élargie
Barrage-poids à
joints évidés Barrage à contreforts Barrage-voûte mince
à dalles planes
Barrage-poids voûte
Barrage-voûte
Barrage-voûte/ cylindrique
Barrage-poids incurvé
dômes multiples
Barrage-voûte à
Barrage en béton
Barrage évidé double courbure
compacté au rouleau
(BCR)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesààvoûtes
voûtesmultiples
multiples
Le plus haut:
du monde de la Suisse
Nom: Daniel Johnson (Manic 5-Québec) Les Marécottes
Hauteur: 130 m 19 m
Volume béton: 956 ·103m3 154 ·103m3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Ksob,
Algérie

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Meffrouche, Algérie
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Meffrouche, Algérie

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesààvoûtes
voûtesmultiples
multiples

Les Marécottes: Hauteur: 19 m, Volume du béton: 154 ·103m3


Mise en service 1925

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enbéton
béton

Barrage-poids Barrage à contreforts Barrage-voûte

Barrage-poids massif Barrage à contreforts Barrage-voûte épais


à tête élargie
Barrage-poids à
joints évidés Barrage à contreforts Barrage-voûte mince
à dalles planes
Barrage-poids voûte
Barrage-voûte
Barrage-voûte/ cylindrique
Barrage-poids incurvé
dômes multiples
Barrage-voûte à
Barrage en béton
Barrage évidé double courbure
compacté au rouleau
(BCR)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Roselend, France

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Moiry, Valais, 148 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Premiers
Premiersbarrages-voûtes
barrages-voûtes
Ö Barrages de Pathfinder et Buffalo (Etats Unis):
premiers barrages-voûtes (cylindriques) dimensionnés selon la méthode des ajustements
(arcs-consoles)

Ö Hubert Vischer / Luther Wagoner (1847-1922)


développement de la méthode des ajustements

Ö Lars R. Jorgensen (1876-1938)


premier barrage-voûte avec arcs à rayons variables: barrage de Salmon Creek (1914)

Ö Heinrich E. Gruner (1873-1947)


premier barrage-voûte à rayons variables: barrage de Montsalvens (1920)

Ö Hugo F.L. Ritter (1883-1956)


analyse des barrages-voûtes

Ö Henri Gicot (1897-1982), Alfred Stucky (1892-1969)


amélioration des méthodes d'analyse des barrages-voûtes

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages-voûtes
Barrages-voûtesmodernes
modernes

Ö Grande popularité des barrages-voûtes en Californie jusqu'à la 2ème guerre mondiale.

Ö Partiellement en Italie, premier barrage-voûte à double courbure: barrage d'Osiglietta (1939),


joint périmétrique; beaucoup de barrages conçus par Carlo Semenza (1893-1961).

Ö Développement des barrages-voûtes en France par André Coyne (1891-1960). Après la rupture
du barrage de Malpasset (58 m) en 1959, la construction des barrages-voûtes a fortement
diminuée.

Ö Après la 2ème guerre mondiale, la construction de nombreux barrages-voûtes en Suisse, avec le


barrage le plus haut de Mauvoisin (237 m, surélevé en 1990 à 250 m), achevé en 1957 et conçu
par Alfred Stucky.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrage-voûte
Barrage-voûte
(Mauvoisin,
(Mauvoisin,Suisse)
Suisse)

Le plus haut:
du monde de la Suisse

Nom: Enguri (Géorgie) Mauvoisin


Hauteur: 282 m 250 m
Volume béton: 3960 ·103m3 2030 ·103m3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Enguri, Géorgie, 282 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Mauvoisin:
(barrage-voûte)

ƒ Hauteur 250 m
ƒ Volume de la retenue:
210 Mio m3 QuickTime™ et un
ƒ Mise en service 1957 décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

ƒ Surélévation 1990

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Emosson:
(barrage-voûte)

ƒ Hauteur 180 m
ƒ Volume de la retenue:
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

225 Mio m3
ƒ Mise en service 1974

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Emosson, Valais, 180 m
Barrages
Généralités

Emosson, Valais, 180 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Emosson, Valais, 180 m
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Zeuzier:
(barrage-voûte)

ƒ Hauteur 156 m
ƒ Volume de la retenue: QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

50 Mio m3
ƒ Mise en service 1957

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Moiry:
(barrage-voûte)

ƒ Hauteur 148 m
ƒ Volume de la retenue:
QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

77 Mio m3
ƒ Mise en service 1958

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Punt dal Gall, Grison, 130 m, 1968


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Emosson, Valais, 180 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Les Toules:


(barrage-voûte)

ƒ Hauteur 86 m QuickTime™ et un
ƒ Volume de la retenue: décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

20 Mio m3
ƒ Mise en service 1963

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Z’Mutt:
(barrage-voûte)

ƒ Hauteur 74 m
ƒ Volume de la retenue: QuickTime™ et un
décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

0.77 Mio m3
ƒ Mise en service 1970

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Ferden:
(barrage-voûte)

ƒ Hauteur 67 m QuickTime™ et un

ƒ Volume de la retenue: décompresseur TIFF (non compressé)


sont requis pour visionner cette image.

1.72 Mio m3
ƒ Mise en service 1975

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E

Hongrin, Vaud, 125 m / 90 m FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE


Barrages
Généralités

Karun III, Iran, 205 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Karun IV, Iran, 230 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Karakaya, Turquie, 230 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Spitallamm,
Généralités Berne, 114 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enbéton
béton

Barrage-poids Barrage à contreforts Barrage-voûte

Barrage-poids massif Barrage à contreforts Barrage-voûte épais


à tête élargie
Barrage-poids à
joints évidés Barrage à contreforts Barrage-voûte mince
à dalles planes
Barrage-poids voûte
Barrage-voûte
Barrage-voûte/ cylindrique
Barrage-poids incurvé
dômes multiples
Barrage-voûte à
Barrage en béton
Barrage évidé double courbure
compacté au rouleau
(BCR)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrage
Barrageen
enbéton
béton
compacté
compactéauaurouleau
rouleau
(Monskville,
(Monskville,USA)
USA)

Le plus haut:
du monde de la Suisse
Nom: Tamagawa (Japon) Aucun
Hauteur: 100 m

Volume béton: 1154 ·103m3 dont


750 ·103m3 en RCC

Volume béton: 90 kg CP + 39 kg
cendres volantes
par m3 de BCR

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrage
Barrageen
enbéton
bétoncompacté
compactéau
aurouleau
rouleau

Rialb, Espagne

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Rialb, Espagne, 101 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Rialb, Espagne, 101 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Rialb, Espagne, 101 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enremblai
remblai((digues)
digues)

Barrage en terre Barrage en enrochement

Barrage en terre homogène Barrage en enrochement


à noyau d’argile
Barrage en terre zonée
Barrage en enrochement à masque
Barrage en terre à noyau d’argile amont (en béton ou bitume)

Barrage en terre à masque amont Barrage en enrochement à écran


(béton ou bitume) interne d’étanchéité (membrane)
en béton bitumineux
Barrage en terre à membrane interne
en béton bitumineux

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Digue
Diguehomogène
homogène (Ludington,
(Ludington,USA)
USA)

La plus haute:
du monde de la Suisse
Nom: Medeo (Kazakhstan) Aucune
Hauteur: 144 m
Volume béton: 8.5 ·103m3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Digue
Digueàànoyau
noyau (Göscheneralp,
(Göscheneralp,Suisse)
Suisse)
La plus haute:
du monde de la Suisse
Nom: Nurek (Tadjikistan) Goescheneralp
Hauteur: 300 m 155 m
Volume béton: 58 ·103m3 9.3 ·103m3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Goescheneralp, Uri, 155 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Goescheneralp, Uri, 155 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesau
auValais
Valaisavec
avecune
une hauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que60
60mm

Barrage de Mattmark:

ƒ Hauteur 120 m
ƒ Volume de la retenue:
QuickTime™ et un
100 Mio m3 décompresseur TIFF (non compressé)
sont requis pour visionner cette image.

ƒ Mise en service 1967

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Mattmark, Valais, , 120 m, 1967


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Marmorera, Grison, 91 m, 1954 Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Polyphyton, Grèce, 100 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

El Makhazine, Maroc, 100 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

El Makhazine, Maroc, 100 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de ConstructionsGrand Maison, France


Hydrauliques
ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Laboratoire de ConstructionsGrand Maison, France


Hydrauliques
ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Chivor, Colombie, 237 m


Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Karkeh, Iran, 127 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enremblai
remblai((digues)
digues)

Barrage en terre Barrage en enrochement

Barrage en terre homogène Barrage en enrochement


à noyau d’argile
Barrage en terre zonée
Barrage en enrochement à masque
Barrage en terre à noyau d’argile amont (en béton ou bitume)

Barrage en terre à masque amont Barrage en enrochement à écran


(béton ou bitume) interne d’étanchéité (membrane)
en béton bitumineux
Barrage en terre à membrane interne
en béton bitumineux

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Digue
Digueààmasque
masqueamont
amont (Foz
(Fozdo
doAreia,
Areia,Brésil)
Brésil)
La plus haute:
du monde de la Suisse
Nom: Foz do Areia Godey
(Brésil)
Hauteur: 160 m 35 m
Volume béton: 13 ·103m3 0.3 ·103m3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Grand Maison, Verney, France Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

New Spicer Meadow, USA, 70 m Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

New Spicer Meadow, USA, 70 m Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

New Spicer Meadow, USA, 70 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Barrages
Barragesen
enremblai
remblai((digues)
digues)

Barrage en terre Barrage en enrochement

Barrage en terre homogène Barrage en enrochement


à noyau d’argile
Barrage en terre zonée
Barrage en enrochement à masque
Barrage en terre à noyau d’argile amont (en béton ou bitume)

Barrage en terre à masque amont Barrage en enrochement à écran


(béton ou bitume) interne d’étanchéité (membrane)
en béton bitumineux
Barrage en terre à membrane interne
en béton bitumineux

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Finstertal, Autriche, 100 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Finstertal, Autriche, 100 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités
Finstertal, Autriche, 100 m

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages Finstertal, Autriche, 100 m
Généralités

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Situation
Situationdes
desbarrages
barragesen
enSuisse
Suisse

www.swissdams.ch

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Barrages
Barragesen
enSuisse
Suisseavec
avecune
unehauteur
hauteurplus
plusgrande
grandeque
que150
150m
m

Grande Dixence
Mauvoisin (250m) Luzzone (225m)
(285m)

Contra (220m) Emosson (180m) Zeuzier (156m)

Göscheneralp (155m) Curnera (155m) Zervreila (151m)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage

Critères
Economie
Economie Sécurité
Sécurité
• forme de la vallée
• risque sismique
• géologie et géotechnique
• matériaux de construction Type
Typedede
• conditions climatiques barrage
barrage
• crues à maîtriser

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Reconnaissances
Reconnaissancesgéologiques
géologiques

MOYENS RESULTATS

Photos satellites morphologie


Photos aériennes tectonique

Reconnaissance morphologie, carte de la géologie


de la surface de surface

Méthodes géophysiques coupes géologiques (résistivité, vitesse des ondes)

Forages
Puits lithologie
Tranchées stratigraphie
Galeries tectonique

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Géotechnique
Géotechnique(sol
(solet
etroche)
roche)

RENSEIGNEMENTS REQUIS

MATERIAUX DE
FONDATIONS
CONSTRUCTION

Tassements (sol Granulométrie


Déformations (roche) Teneur en eau naturelle
Perméabilité Comportement au compactage
Sécurité à la rupture Perméabilité
Altération Tassements/consolidations
Stabilité
Durabilité

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Choix
Choixdu
dutype
typede
debarrage
barrage

Matériaux de construction
Ö Granulats de béton : graviers d'alluvions, sans matériaux
organiques, granulats roulés; év. granulats
concassés
Ö Matériaux des corps d'appui : alluvions, moraines (si la fraction de fines
n'est pas trop importante) pour les digues en
terre: rocher concassé de carrière pour les
barrages en enrochements
Ö Matériaux de filtre : alluvions, év. matériaux de carrière (lavage)
Ö Rip-Rap (protection de surface) : blocs de rocher résistant à l'altération
Ö Matériaux de noyau : matériaux argileux, moraines, argiles
Ö Ciment : non disponible sur le site, transport!

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrage-poids
Barrage-poids
Avantages: Inconvénients:
Ö Faibles contraintes dans le béton. Ö Les sous-pressions sont importantes dans
Ö Faibles contraintes transmises par la la fondation.
fondation au rocher. Ö Moyen risque de tassement.
Ö Les variations de températures ne Ö Le volume du béton est important (pour le
produisent que de faibles variations de barrage-poids évidé, il est plus faible).
contraintes. Ö Le volume d’excavation de la fouille est
Ö L'évacuateur de crue peut facilement important.
combiner avec le barrage (diriger les Ö Fragilité au séisme (si les joints entre les
crues directement par dessous). blocs ne sont pas faits par injections).
Ö Le gradient des sous-pressions à travers la Ö L'échauffement du béton par la prise du
fondation est faible. ciment est assez problématique.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrages
Barrages àà contrefort
contrefort
Avantages: Inconvénients:
Ö Les contraintes transmises par la fondation Ö Très susceptible au séisme. La résistance à
au rocher sont moyennes. l'accélération latérale est presque non-
Ö Les sous-pressions au niveau de la existante.
fondation sont faibles. Ö La fouille est importante.
Ö Le volume du béton est faible. Ö Le gradient des sous-pressions au niveau
L’échauffement du béton est faible. de la fondation est localement très élevé.
Ö Les risques de tassements sont moyens. Ö Les contraintes dues au gradient de
température peuvent devenir importantes à
la tête du contrefort.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrage
Barrage àà voûtes
voûtes multiples
multiples
Avantages: Inconvénients:
Ö Le volume du béton est faible. Ö Les contraintes sont importantes dans les
Ö La fouille est assez petite. voûtes.
Ö Les sous-pressions au niveau de la Ö Grand risque de tassements. Les
fondation sont faibles. contraintes de température peuvent être
Ö L'échauffement du béton est très faible très grandes.
pendant la construction. Ö Très susceptible au séisme.
Ö La combinaison du barrage avec
l'évacuateur de crue est difficile.
Ö Les sous-pressions dans les fissures du
rocher peuvent provoquer des glissements
d’appuis.
Ö La structure est très vulnérable (attentats,
guerre).
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Barrage
Barrage àà voûtes
voûtes
Avantages: Inconvénients:
Le volume du béton est faible. Ö Les contraintes sont importantes dans le béton et dans
Ö La fouille est assez petite. le rocher.
Ö La résistance au séisme est Ö Les forces sont transmises obliquement dans les
haute. appuis.
Ö Les sous-pressions au niveau Ö Moyen risque de tassements.
de la fondation sont faibles (la Ö L'échauffement du béton par la prise du ciment est à
surface de la fondation est considérer.
petite). Ö L'intégration de l’évacuateur de crues (grands débits)
dans le barrage est difficile.
Ö Le gradient des sous-pressions au niveau de la
fondation est très grand.
Ö Les sous-pressions dans les fissures du rocher
peuvent provoquer des glissements d ’appuis.
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Digue
Digue en
en terre/
terre/ Enrochement
Enrochement àà noyau
noyau
Avantages: Inconvénients:
Ö Le corps du barrage est très flexible et Ö Mise en place de grands volumes de
adaptable aux conditions du terrain. matériaux.
Ö Peu susceptible aux tassements et aux Ö Le remblai du noyau en argile est
séismes. influencé par les conditions
Ö Petite à moyenne fouille. La digue n'est atmosphériques (climat pluie).
pas forcement fondée sur un rocher sain.
Ö La compression du sol est faible.
Ö Le gradient des sous-pressions au niveau
de la fondation ou du noyau est faible.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Avantages
Avantageset
etinconvénients
inconvénientsde
dedivers
diverstypes
typesde
debarrages
barrages
Digue
Digue àà masque
masque amont
amont (( béton
béton ou
ou bitumineux)
bitumineux)
Avantages: Inconvénients:
Ö Le corps du barrage est très flexible et Ö Mise en place de grands volumes de
adaptable aux conditions du terrain. matériaux.
Ö Les tassements limités sont tolérables. Ö Le gradient est très élevé près de la
Ö Pas très susceptible au séisme. Au dessous connexion entre le masque et le rocher
du masque, un système de drainage (plinthe).
performant est nécessaire à cause de la
fissuration.
Ö Le volume des déblais est moyen.
Ö Le masque doit être connecté au rocher
(directement ou par une parafouille).
Ö La compression du sol est faible.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Barrages
Généralités

Particularités
Particularitésde
dela
laréalisation
réalisationdes
desbarrages
barrages

Ö Etudes importantes et coûteuses


Š Reconnaissances: topographie, géologie, géotechnique et impact sur l’environnement
Ö Réalisation = problème de logistique
Š Accès, alimentation du chantier
Š Installations fixes
Š Equipements
Š Main d’œuvre
Š Durée du chantier ( plusieurs années)
Ö Mise en place de grandes quantités de matériaux
Š La durée du chantier est influencée par les méthodes de construction
Ö Exigences de la sécurité
Š Contrôles, surveillances et auscultations

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE