Vous êtes sur la page 1sur 7

Merci à Anne pour son article : http://lea-linux.org/admin/admin_fs/quotas.

html

1. Vérifier si le paquetage de gestion des Quotas est installé

2. Activer la prise en charge des Quotas


La prise en charge des quotas nécessite la modification du fichier /etc/fstab

2.1. Ajouter les paramètres “usrquota” et “grpquota” dans le fichier


fstab au niveau de la partition choisie (ici /home)

usrquota = active les quotas utilisateurs


grpquota = active les quotas groupes
2.2. « remonter » le système de fichiers

ou redémarrer

3. Création des fichiers de quotas : quota.user & quota.group

Ces deux fichiers contiennent les tables des quotas pour les :
- utilisateurs (“quota.user”)
- groupes (“quota.group”)
S’ils n’existent pas, ils seront créés par la commande de génération des tables
(“quotacheck”) :

les fichiers seront créés dans le répertoire ou les options “usrquota” et


“usrgroup” ont été ajoutées au niveau du “fstab” (ici dans “/home”).

4. Activer les quotas


Activation des quotas
L’activation des quotas se fait par la commande “quotaon <partition>”.
Exemple 1 : Activation des quotas pour la partition “/home”

Exemple 2 : Activation des quotas pour toutes les partitions (utiliser l’option “-
a”)

Remarques :
-Désactiver tous les quotas
-Désactiver les quotas d’une partition :

-Si l’activation des quotas n’est pas activée par “quotaon” la surveillance de
l’espace disque ne sera pas active et les limitations non appliquées.

5. Attribution des quotas


La commande “edquota” ouvre un éditeur (vi) qui permet de modifier
directement les fichiers “aquota.user” ou “aquota.group”.

Signification de chacun des champs affichés par l’éditeur (6 colonnes):

Filesystem: système de fichiers concerné par les quotas

blocks: nombre de blocs occupés par l’utilisateur dans le système de fichiers


(1000 blocs correspondent à 1 Mo environ).

soft: La limite douce (ou soft limit en bon français) indique la quantité maximale
d'espace qu'un utilisateur peut occuper sur le système de fichiers. Si cette limite
est atteinte, l'utilisateur reçoit des messages d'avertissement quant au
dépassement du quota qui lui a été attribué. Si son utilisation est combinée avec
les délais (ou grace period), lorsque l'utilisateur continue à dépasser la soft limite
après que se soit écoulé le délai de grâce, alors il se retrouve dans le même cas
que dans l'atteinte d'une limite dure.

hard: La limite dure (ou hard limit) définie une limite absolue pour l'utilisation
de l'espace. L'utilisateur ne peut pas dépasser cette limite. Passée cette limite,
l'écriture sur ce système de fichiers lui est interdite.

inodes: chaque fichier dispose de ce qu'on appelle une inode. Il s'agit de la


carte d'identité du fichier. Elle contient notamment sa taille, sa date de dernière
modification, les emplacements du disque dur sur lesquels sont situés les
données. et un numéro. Chaque fichier possède un numéro unique dans chaque
système de fichiers. C'est ce numéro qui est utilisé par le système lors
d'opération sur les fichiers. Le nom que vous attribuez à un fichier n'est utilisé
que par vous . Pour obtenir ces numéros : ls –i
soft: La limite douce
hard: La limite dure

Pour créer ou modifier les quotas d’un utilisateur ou d’un groupe, il faudra donc
entrer ou changer 2 types de limites : les limites “soft” et “hard” dans le fichier
ouvert par la commande “edquota”.

l’éditeur “vi”: L’édition et la modification des quotas disque se fait avec l’éditeur “vi”.
Pour :
-Modifier une valeur : tapper sur la touche < i >
-Quitter sans sauver : tapper sur la touche < Echap >, puis tapper < :!q>
-Sauver et quitter : tapper sur la touche < Echap >, puis tapper < :wq>

5.1. Attribution de quotas à un utilisateur

edquota –u utilisateur

Remarque :
Les limites soft et hard sont exprimées en blocs et en inodes. On a vu que le bloc
étant une unité d’espace. Les quotas exprimés en nombre de blocs représentent
donc une limite d’espace à ne pas dépasser. En ce qui concerne les quotas exprimés
en nombre d’inodes, ils représentent le nombre maximum de fichiers et répertoires
que l’utilisateur pourra créer

5.2. Attribution de quotas à un groupe

edquota –g groupe

Remarque : le nombre de “blocks” pour un groupe est la somme des “blocks”


de chaque membre du groupe. Il faudra donc en tenir compte lors de
l’attribution des quotas pour le groupe.

5.3. Donner les mêmes quotas que “julie” à une liste d’utilisateurs

Marc, Tom et Jean reçoivent les mêmes quotas disque que Julie
5.4. Donner les mêmes quotas que le groupe “profs” à une liste de
groupes

les groupes “bepa1” et “bepa1” auront les mêmes quotas disque que le
groupe “profs.

5.5. Attribution de la période de “grâce”


Il s’agit d’une limite de temps qui est allouée aux groupes et utilisateurs pour
leur laisser le temps nécessaire au réajustement de leur occupation du disque
(suppression de fichiers, ...)
unités de temps programmables : days, hours, minutes ou seconds

ouvre le quota actuel du système de fichiers dans l’éditeur de texte “vi” :

6. visualisation de la table des quotas

6.1. Voir les quotas utilisateurs

6.2. Voir les quotas groupes

6.3. Dépassement des limites


Il est signalé par un signe “+” dans le champ qui suit la colonne “Group” par
l’apparition d’une période dans la colonne “grace”
exemple 1 : dépassement de la limite soft par Julie

exemple 2 : dépassement de la limite soft du nombre de fichiers (inode) par


Julie

7. Synchronisation des fichiers de quotas


Après l’ajout d’un nouvel utilisateur ou un nouveau groupe à l’aide de la
commande edquota, il peut être utile de synchroniser les fichiers pour la prise en
compte de ces nouvelles informations.
Il faut d’abord désactiver les gestion des quotas

puis lancer la commande “quotacheck” pour effectuer la synchronisation.

remarques :
– ne pas oublier de réactiver la gestion des quotas après l’étape de
synchronisation.
– Une synchronisation automatique est faite à chaque redémarrage de l’OS.

8. FAQ
Commande description
quotaon <partition> Activation des quotas pour une partition Activation
quotaon -a pour toutes les partitions
quotaoff /home Désactivation des quotas pour la partition “/home”
repquota -a repquota Rapport complet des quotas utilisateurs Rapport
-ag complet des quotas groupes
quota <utilisateur> Etat des quotas pour un utilisateur Etat des quotas
quota -g <groupe> pour un groupe
quotacheck
Met à jour la table des quotas pour la partition
<partition>
edquota -u Edition / modification des quotas pour un utilisateur.
<utilisateur> Edition / modification des quotas pour un groupe.
edquota -g Attribue aux noms de la liste les mêmes quotas que
<groupe> edquota - tom. Edition / modification de la periode de “grâce”
p tom <liste> (temps alloué pour suppprimer fichiers et dossiers)
edquota -t