Vous êtes sur la page 1sur 3

Calorimétrie

TP N°1

1) Objectif

Le but de la calorimétrie est de mesurer des quantités de chaleur


et surtout des capacités calorifiques.

2) Théorie

Généralités :
La calorimétrie repose sur un principe fondamental : principe de l’égalité des
échanges thermiques (ce qui est perdu par un milieu est gagné par un autre
milieu) : c’est le principe de la thermodynamique.

Théorie générale :
En calorimétrie, les transformations se font à pression constante (isobares).
On considère les capacités calorifiques molaires constantes : indépendantes
de la température et de la pression.
On étudie des systèmes liquides et solides : on les considère incompressibles
donc leur volume est constant.
La conséquence est que tout échange d’énergie thermique s’écrit :
Qp=ncpm∆T(1)
avec : n : le nombre de moles
cpm : la capacité calorifique molaire à pression constante
∆T = Tf -Ti : température finale – température initiale du sous-système.
Les quantités de chaleur sont exprimées en joules ou en calories ( 1calorie =
4,18 Joules).

Remarque :
 Adiabatique : pas d’échange d’énergie thermique (chaleur) entre le
système et le milieu extérieur)
 Capacité calorifique molaire : cpm en J K-1 mol-1
 Capacité calorifique massique : cp en J K-1 kg-1
 Capacité calorifique : Cp=m cp=n cpmen J K-1

Dans la suite, on omettra les indices p et pm et cpsera notée c(seule utilisée).

Donc (1) s’écrit : Q=mc∆T

1
Conservation de l’énergie :

Pour cette partie vous aurez besoin de deux calorimètres, d’un thermomètre,
de l’eau chaude, de l’eau froide et d’une balance.

1. Déterminer la masse du calorimètre à vide, Mcal. Reporter votre résultat


dans le tableau 1.
2. Remplir le 1/3 du calorimètre avec de l’eau froide. Mesurer la masse du
calorimètre rempli d’eau Mcal+eau froide. Reporter votre résultat dans le
tableau 1.
3. Remplir le 1/3 du second calorimètre avec de l’eau chaude à température
supérieure à la température ambiante de 20°C environ. Peser le
calorimètre ainsi rempli d’eau chaude et reporter leur masse Mcal+eau chaude
dans le tableau 1.
4. Mesurer les températures Tc et Tf respectivement de l’eau chaude et
de l’eau froide. Reporter vos résultats dans le tableau 1.
5. Immédiatement après avoir mesuré les températures, ajouter l’eau chaude
à l’eau froide et relever la température d’équilibre Tfinale (On prendra la
précaution d’agiter en continu le mélange avec le thermomètre afin
d’accélérer le processus d’échange thermique).Reporter votre résultat
dans le tableau 1.
6.Mesurer la masse finale du calorimètre rempli avec le mélange d’eau,
Mfinal.
7.L’expérience devra être répétée 2 fois avec d’autres masses et d’autres
températures. (Ajouter l’eau froide à l’eau chaude au lieu du contraire).
Conclusion.

Tableau 1
Essai 1 Essai 2 Essai 3
Mcal
Mcal+eau froide
Mcal+eau
chaude
Tf
Tc
Tfinale
Mfinale

3) Exploitation

A partir des données récoltées, calculer la masse de l’eau froide (Meaufroide), la masse
de l’eau chaude (Meauchaude), et les variations de températures (∆Tfroide et ∆Tchaude).
Reporter les résultats dans le tableau 2.

En utilisant les équations données ci-dessous, calculez ∆Qfroideet ∆Qchaude, les


chaleurs gagnées par l’eau froide et l’eau chaude respectivement. Reporter les
résultats dans le tableau2.
∆Qfroide=Cpeau( Meaufroide)( ∆Tfroide)

∆Qchaude=Cpeau( Meauchaude)( ∆Tchaude)

Tableau 2
Essai 1 Essai 2 Essai 3
Meaufroide
Meauchaude
∆Tfroide
∆Tchaude
∆Qfroide
∆Qchaude

Questions :

1. L’énergie est-elle conservée ? Commenter.


2. Si 200g d’eau à 85°C étaient ajoutées à 150g d’eau à 15°C, Quelle serait la
température d’équilibre du mélange ?

Détermination de la chaleur massique d’un métal :

1. Déterminer par une pesée la masse M du morceau de métal ; porter le à la


température T0 en le mettant dans l’eau bouillante (attendre suffisamment : environ
10mn) ; il ne faut pas que ce morceau de métal touche le fond du becher (pour cela,
on remplit le becher avec des billes en verre sur environ 3cm, afin d’éviter un
contact direct du métal avec le fond du becher).

Remarque :
La température d’ébullition T0 dépend de la pression atmosphérique suivant la
relation

T0 = Teb+ 276 10-3 (P-1013) - 17 10-6 (P-1013)

Où Teb=100°C : température d’ébullition de l’eau sous la pression normale (1013 mbar).

2. Mettre une masse m d’eau dans un calorimètre. Noter la température Tide l’eau.
3. Immerger le morceau de métal dans l’eau du calorimètre, agiter.
4. Relever Tf à l’équilibre thermique.
5. Déterminer la chaleur massique du métal c’ sachant que :

La quantité de chaleur apportée par le métal est Q1=Mc’(Tf - T0) ; Q2 aussi reçue
par le calorimètre et l’eau est : Q2=m ceau(Tf – Ti). Et on a toujours : Q1+Q2=0.

 Reporter les données dans le tableau 3.


Tableau 3

Echantillo M P T0 m Ti Tf
n

Vous aimerez peut-être aussi