Vous êtes sur la page 1sur 6

EMSI@ Examen 2eme SEMISTRE Enseignant

DBA2 Oracle 12C 2019/2020 Pr R.Dehbi

Nom/ Prénom Note /20

NB : les réponses doivent être mentionner dans la feuille de réponse en respectant l’ordre des
éléments de réponse pour les questions à caractère ordonné.

1) Parmi les commandes suivantes laquelle permet d’afficher la liste des bases de
données insérées (Pluggable Database) du conteneur CDB (Container Database).
(1 point)
a) Show PDBS;
b) Show Container PDBS ;
c) List PDB OF CDB;

2) On souhaite récupérer complètement la base de données insérée PDB1 avec


RMAN suite à la perte totale de sa structure physique. Choisir et Ordonner les
étapes nécessaires du travail RMAN permettant la récupération de la base de
données PDB1. (1point)
a) RECOVER PLUGGABLE DATABASE PDB1
b) STARTUP NOMOUNT
c) ALTER PLUGGABLE DATABASE PDB1 OPEN
d) RESTORE PLUGGABLE DATABASE PDB1

3) Nous voulons récupérer une ou plusieurs tables supprimées, quelle technologie


doit-on utiliser ?
a) FLASHBACK TABLE
b) FLASHBACK DROP
c) FLASHBACK DATABASE

4) Quelle commande doit-on utiliser pour supprimer une base de données insérée
avec sa structure physique ? (1 points)
a) DROP PLUGGABLE DATABASE PDB1 INCLUDING DATAFILES;
b) DROP PLUGGABLE DATABASE PDB1 KEEP DATAFILES;
c) DROP PLUGGABLE DATABASE PDB1 CASCADE;

5) On veut effectuer une stratégie de sauvegarde incrémentielle optimale, quelle


commande permet de mettre en place le suivi des modifications des blocks.
(1point)
a) ENABLE BLOCK CHANGE TRACKING.
b) ALTER DATABASE ENABLE BLOCK CHANGE TRACKING
c) ENABLE INCREMENTAL BACKUP WITH CHANGE TRACKING
6) Votre base de données est en état OPEN, en mode NOARCHIVELOG, choisissez
et ordonnez les étapes nécessaires pour la configuration de la technologie
flashback? (1point)
a) SHUTDOWN IMMEDIATE
b) ALTER DATABASE FLASHBACK ON ;
c) STARTUP MOUNT
d) ALTER DATABASE ARCHIVELOG
e) ALTER DATABASE OPEN

7) Quelle commande doit-on utiliser pour déplacer une base de données insérée
PDB1 (dont la description se trouve dans le fichier xmlfile1.xml’) d’un conteneur
à un autre ou pour insérer une base de données NON CDB vers un nouveau
conteneur de base de données :
a) CREATE PLUGGABLE DATABASE PDB1 USING ‘xmlfile1.xml’;
b) MOVE PLUGGABLE DATABASE PDB1 USING ‘xmlfile1.xml’;
c) CREATE OR MOVE PLUGGABLE DATABASE PDB1 USING
‘xmlfile1.xml’;
8) Quel est l’instruction qui permet d’afficher la liste des sauvegardes de la base de
données insérées PDB1 effectuées par RMAN. (1 point)
a) PLUGGABLE DATABASE BACKUP LIST OF PDB1
b) LIST BACKUP OF PLUGGABLE DATABASE PDB1
c) REPORT NEED BACKUP OF PLUGGABLE DATABASE PDB1

9) Parmi ces avantages relatifs aux Architectures Multitenant Database, lesquels


sont vrai. (1point)
a) Réduction générale de la configuration matérielle requise, grâce à
l’exécution de BD sur le même serveur.
b) Gestion simplifiée de la BD.
c) Cette Architecture Optimise les sauvegardes incrémentielles, car les
analyses complètes des fichiers de données sont évitées lors de la
sauvegarde.
d) Différenciation des tâches entre les administrateurs PDB et les
administrateurs CDB.

10) Parmi ces avantages relatifs aux bases de données insérée (PLUGGABLE
DATABASE), lesquels sont vrai. (1point)
a) Il est plus facile de mettre à niveau tous les PDB d’une CDB au lieu de la
faire séparément.
b) Un serveur peut lancer une CDB avec plusieurs PDBs plus efficacement
que lancer plusieurs BD non-CDB.
c) Ce type de base de données (PDB) Optimise les sauvegardes
incrémentielles, car les analyses complètes des fichiers de données sont
évitées lors de la sauvegarde.
d) Le déplacement d'une PDB existante vers une autre plate-forme est
facilement réalisable (plugging / unplugging).
11) Quel est l’instruction RMAN qui permet d’escompter le tablespace USERS de la
sauvegarde complète de la base de données. (1 point)
a) ESCOMPTE TABLESPACE USERS FROM FULL BACKUP;
b) CONFIGURE EXCLUDE TABLESPACE USERS;
c) FULL BACKUP ESCOMPTE TABLESPACE USERS;

12) Choisir et Ordonner les étapes utilisées avec RMAN pour restaurer la base de
données après la perte du fichier de contrôle et le SPFILE ainsi qu’un certains
DATAFILE de la base de données dont l’DBID est 320066378. La sauvegarde
automatique du fichier de contrôle et du SPFILE a déjà été configurée et des
sauvegardes gérées par RMAN sont disponibles dans la zone de récupération
rapide. (1point)

a) RMAN TARGET /
b) ALTER DATABASE OPEN RESETLOGS
c) STARTUP NOMOUNT
d) SHUTDOWN IMMEDIATE
e) RESTORE SPFILE FROM AUTOBACKUP
f) ALTER DATABASE MOUNT
g) SET DBID 320066378
h) RESTORE CONTROLFILE FROM AUTOBACKUP
i) RECOVER DATABASE
j) RESTORE DATABASE

13) Parmi ces considérations relatives à la configuration de RMAN lesquels sont vrai.
(1 point)
a) Augmenter la taille du tampon de journalisation et le nombre de processus
b) Utiliser la technologie FLASHBACK DATABASE.
c) Augmenter la mémoire partagée et le nombre de processus

14) On veut récupérer la base de données suite à la perte totale des fichiers
journalisation, quelle est la commande nécessaire pour effectuer cette
récupération. (1 point)

a) RECOVER DATABASE USING BACKUP CONTROLFILE UNTIL


CANCEL;
b) RECOVER LOGFILE USING BACKUP CONTROLFILE UNTIL
CANCEL;
c) RECOVER REDO LOGFILE USING BACKUP CONTROLFILE UNTIL
CANCEL;

15) Dans le contexte des Bases de données mutualisées, On veut cloner une base de
données insérée PDB1 par la base de données PDB2 du même conteneur CDB.
Quelle commande utilisée pour la création de PDB2 ?. (1 point)
a) CREATE PLUGGABLE DATABASE PDB1 FROM PDB2 ;
b) CLONE PLUGGABLE DATABASE PDB1 FROM PDB2 ;
c) CREATE PLUGGABLE DATABASE PDB2 FROM PDB1 ;

16) Quel est l’instruction qui permet de supprimer les fichiers de récupération
considérés comme obsolètes parce qu'ils possèdent plus de deux sauvegardes. (1
point)
a) DROP BACKUP OBSOLETE 2
b) DELETE OBSOLETE REDUNDANCY 2;
a) DELETE BACKUP OBSOLETE 2

17) On suppose que le numéro de séquence de journal 122 a été perdu suite à une
panne du disque et que la base de données doit être récupérée à l'aide des fichiers
de journalisation archivés disponibles. Choisir et Ordonner les étapes nécessaires
du travail RMAN permettant la récupération de la base de données. (1point)
a) RECOVER DATABASE
b) SET UNTIL SEQUENCE 122 THREAD 1;
c) STARTUP MOUNT
d) ALTER DATABASE OPEN RESESTLOGS ;
e) RESTORE DATABASE
f) SET UNTIL SEQUENCE 121 THREAD 1;

18) On veut configurer d’une manière automatique des sauvegardes RMAN


compressée de la base de données avec 2 canaux en parallèle de type disque, quel
est l’instruction qui permet de faire cette opération. (1point)
a) BACKUP AS COMPRESSED BACKUPSET DATABASE
PARALLELISM 2 ;
b) CONFIGURE DEVICE TYPE DISK PARALLELISM 2
BACKUP TYPE TO COMPRESSED BACKUPSET;
c) CONFIGURE COMPRESSED BACKUPSET ON PARALLELISM 2;

19) On veut configurer la gestion des bases de données insérées dans le contexte des
conteneurs de base de données (CDB), quel est le paramètre d’initialisation qu’il
faut configurer pour la prise en charge de cette fonctionnalité Oracle 12C ?
(1point)
a) START_ PLUGGABLE_DATABASE
b) ENABLE_PLUGGABLE_DATABASE
c) PLUGGABLE_DATABASE_ON

20) Choisissez les deux principales étapes de création manuelle d’un conteneur de
base de données mutualisées (CDB) dans le contexte de Multitenant Database
Architecture. (1point)
a) Mettre la valeur True au paramètre d’initialisation
ENABLE_PLUGGABLE_DATABASE pour démarrer l’instance avec la
prise en charge de la conteneurisation Oracle (CDB).
b) Utilisation de l’assistant pour la création du conteneur racine
CDB$ROOT.
c) Utiliser la clause ENABLE PLUGGABLE DATABASE au moment de la
création de la base de données.
EMSI@ Examen 2eme SEMISTRE Enseignant
DBA2 Oracle 12C 2019/2020 Pr R.Dehbi
Feuille de Réponse
Nom/ Prénom Note /20

Question 1

Question 2

Question 3

Question 4

Question 5

Question 6

Question 7

Question 8

Question 9

Question 10

Question 11

Question 12

Question 13

Question 14

Question 15

Question 16

Question 17

Question 18
Question 19

Question 20

Vous aimerez peut-être aussi