Vous êtes sur la page 1sur 44

THEORIE ET COMPOSITION DU PROJET

ARCH-P1005
2018-2019

A. OBJECTIF p.1
B. CONTENU p.2
C. METHODE D’ENSEIGNEMENT ET EVALUATION p.3
D. STRUCTURE DU COURS p.4
E. ENONCE DU TRAVAIL D’ANALYSE p.29
F. DATES DES COURS p.37
G. LISTE DES MAISONS p.38
H. ANNEXE : Grille d’auto-évaluation

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -0-


A. OBJECTIF

- Apprendre à voir l’architecture


Fonder les préliminaires de l’analyse architecturale.

- Acquérir un vocabulaire architectural


Analyser et maîtriser des éléments de base à travers l’histoire
de l’architecture et l’architecture contemporaine.

- Obtenir une compréhension théorique


Obtenir une compréhension des idées fondamentales et des
concepts de base : leur présence constante, leur importance
et l’évolution de leur signification dans la pensée d’hier et
d’aujourd’hui.

- Établir des relations entre théorie et pratique


Le cours permet de comprendre la relation entre la théorie et
la réalité du projet, à travers des exemples construits.

- Développer une méthodologie


Découvrir des textes et des projets de référence permet de
formuler des concepts théoriques. L’étudiant apprend par ses
propres moyens à sélectionner, situer et évaluer de façon
critique. Le cours apporte à l’étudiant une culture de la
recherche, de la lecture, une culture constructive et
consciente, une approche « autocritique ».
Apprendre à schématiser une idée par un dessin. Donner des
outils de composition du projet.

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -1-


B. CONTENU

A l’aide de 8 thématiques1, l’architecture est examinée afin de


découvrir et de déterminer la cohérence entre le concept et
l’interprétation spatiale de celui-ci :
- d’une part, au travers de la recherche du bâti lui-même et
du pourquoi de son existence, l’approche ayant pour but
d’exposer les différents aspects qu’un auteur prend en
compte.
- d’autre part, abordant l’architecture d’un point de vue
beaucoup plus large, mettant en avant et expliquant les
diverses stratifications à la base du projet.

En effet, le projet ne naît jamais d’un vide, du néant. Il y a


toujours certaines raisons sociales et culturelles qui sous-
tendent l’existence des constructions. Pourquoi certaines
réalisations sont-elles des éléments charnières dans le
développement de l’art de bâtir ? Pourquoi certains projets
présentent le bâti comme étant attaché à une période
particulière, à un style précis, plutôt que de le considérer
dans une continuité, une globalité?

1
Voir D. Structure du cours

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -2-


C. METHODE D’ENSEIGNEMENT ET EVALUATION

- Cours ex-cathedra en auditoire hebdomadaire. Le cours


est structuré en séances thématiques. Chaque cours est
composé d’une partie théorique et d'une partie "analyse
de cas".
- Des séances pratiques en auditoire sont mises en place
pour aider de manière collective les étudiants à préparer
leur travail d’analyse.
- Utilisation des outils de l'UV.
- Les notes de cours. Les extraits de textes, le ppt. et la
table des matières comprenant une bibliographie sont mis
à la disposition des étudiants.
- L'évaluation consistera en deux parties :
Il y a une dispense (réussite du cours) d’une année à
l’autre que si la moyenne QCM +Travail ≥ 10/20.
Il n’y a pas de report de cote partielle d’une année à l’autre.

a. l'examen écrit (50% des points)


(Interrogation ‘dispensatoire’ en janvier – session en juin –
2e session en août). Il servira à l'évaluation de la matière du
cours dispensée en auditoire. Examen sous la forme d'un
questionnaire à choix multiple d'une durée de 90 min.

Les notes du QCM ≥10/20 sont reportées entre sessions mais


il faut obtenir 10/20 de moyenne (QCM+Travail) pour réussir le
cours.

b. le travail d'analyse architecturale (50% des points),


(1ere session en juin – 2e session en août). C’est un dossier A4
réalisé en binôme qui sera remis aux enseignants le jour de
l'examen écrit (+ dépôt sur l’U.V.). Il sera évalué séparément de
l'examen écrit.

Les notes du travail ≥13/20 en 1ère session sont reportées sur


la 2e session.

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -3-


D. STRUCTURE DU COURS

CERTAINES LECTURES SONT OBLIGATOIRES : ELLES SONT


INDIQUEES PAR « *** ». : CFR. EXTRAITS A LIRE SUR L’U.V.
LES AUTRES LECTURES SONT DONNEES A TITRE INDICATIF.

Thématiques

I. Les outils de composition d’hier et d’aujourd’hui


II. Le contexte, la nature des limites
III. L’enjeu
IV. L’organisation spatiale
V. L’usage
VI. La lumière
VII. La composition des façades
VIII. Les liens entre culture, forme et construction

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -4-


I. Les outils de composition d’hier et d’aujourd’hui

Sou Fujimoto dans:


Lucan Jacques, Précision sur un état présent de l’architecture,
Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2015, p.57

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -5-


1. Bibliographie
1. ***CASTEX Jean, Frank Lloyd Wright, Le printemps de
la prairie house, éd.Mardaga, Bruxelles, 1985, p.81-91
2. ***FRAMPTON Kenneth, L’Architecture moderne,
Thames &Hudson, Paris, 2006, p.57, p.64-73, p.90-95,
p.142-166,
(Edition originale 1980, revue en 1985 et 1992).
3. GERMANN Georg, Vitruve et le vitruvianisme, Presses
Polytechniques et Universitaires Romandes,
Lausanne, 1987.
4. GIEDON, Siegfried, Space, Time, and Architecture ;
the growth of a new tradition, Cambridge, Harvard,
1954.
5. GUILLAUME Jean, auteur des études réunies suite au
colloque tenu à Tours du 1er au 11 juillet 1981, Les
traités d’architecture de la Renaissance, éd. Picard,
Paris, 1988.
6. HITCHCOCK Henry-Russel, Architecture Dix-
neuvième et vingtième siècle, Pierre Mardaga,
Bruxelles, 1981. (Edition originale 1958, revue en
1963, 1969, 1971 et 1977).
7. LUCAN Jacques, Composition, non-composition,
Architecture et théories, XIXe-XXe siècles, Presses
polytechniques et universitaires romandes, Lausanne,
2009.
8. NORBERG-SCHULZ, Christian. Existence, Space &
Architecture. New York, Praeger, 1971.
9. TAFURI Manfredo, Théorie et histoire de l'architecture,
S.A.D.G., Paris, 1976, p. 26-27.
10. ***VITRUVE, traduction de Claude Perrault en 1673,
Les dix livres d’architecture de VITRUVE, Balland,
Paris, 1979, p.7, p.11-17, p.19, p.20-29, p.91, p.345-
350.
11. ZEVI Bruno, Apprendre à voir l'architecture, Les
éditions de Minuit, Paris, 1959, p. 9-17.
12. ZEVI Bruno, Le langage moderne de l'architecture,
Editions Parenthèse, Marseille, 2016. (essais publiés
en italien en 1971 pour la 1ère partie et 1972 pour la 2e
partie, réédité en 1981).
13. ***LUCAN Jacques, vidéo: cfr. "Film" cfr. point 3 Film.

2. Outils théoriques
1. Introduction + mémo.
2. L’Antiquité : Vitruve.
3. Le Moyen-âge : Villard de Honnecourt.
4. Les Temps Modernes:
4.1. La Renaissance en Italie (15e -16e siècles) : Alberti,
Léonard de Vinci, Cesariano, Filarete, Francesco di
Giorgio Martini.
4.2. Le Maniérisme et le Baroque en Italie (16e -17e
siècles) : Serlio, Vignole, Palladio, Scamozzi.

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -6-


4.3. La Renaissance en France (16e siècle) : Philibert de
l’Orme, Jacques Androuet du Cerceau.
4.4. Le Classicisme en France (17e siècle – 1789), le
Rococo (début 18e) : Jacques Perret, François Blondel,
Claude Perrault, Augustin-Charles d’Aviler.
4.5. Les Lumières (néo-classicisme – romantisme) 18e
siècle : Marc-Antoine Laugier, Carlo Lodoli, Etienne-
Louis Boulée, Claude-Nicolas Ledoux.
5. L’Epoque Contemporaine: 19e siècle, 20e siècle,
aujourd’hui.
5.1. Le 19e siècle: école des Beaux-Arts de Paris :
Jacques François Blondel, Jean-Nicolas Louis Durand.
5.2. La 2e ½ du 19e siècle, 2 changements de
paradigmes, les « néo. » : Viollet-le-Duc, Auguste Welby
Northmore Pugin, Gottfried Semper, Anatole de Baudot,
Auguste Choisy.
5.3. La révolution industrielle (1775-1930).
5.4. F. Lloyd .Wright - Art Nouveau -Art & Craft et Art
Déco (1880-1930).
5.5. Le Constructivisme Russe (1918-1932).
5.6. Le Mouvement Moderne ou Modernisme (1920 –
« 1972 »).
5.7. Le Rationalisme Italien (1926-1943).
5.8. Les Nordiques – le vernaculaire (1895-1960).
5.9. Les projets futuristes – les métabolistes (Années
« 1960 »).
5.10. Le Post-Modernisme (1960 – 1980).
5.11. Team X (1960 – 1970).
5.12. Le Néo-Rationalisme Italien (1960 – 1980).
5.13. Les « Productivistes » (1970-1980).
5.14. Néo-Avangarde et déconstructivisme (1965-1990).
5.15. Le régionalisme critique (1950-1980).
6. L’époque contemporaine: les réflexions du présent
selon Jacques Lucan.

3. Film
Référence à un site internet: (vision obligatoire).
***LUCAN Jacques, vidéo - conférence, Composition-Une
composition du 03 décembre 2009 à 19h:
http://www.pavillon-
arsenal.com/en/videos/lectures/current-issues/8997-
composition-un-composition.html
(Consulté en septembre 2016).

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -7-


II. Le Contexte, la nature des limites

Source : Rauche house, schéma étudiant

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -8-


1. Bibliographie
1. BAKER, Geoffrey H., Le Corbusier, an analisis de la
forma, GG, Barcelona,1994.
2. BURKLIN, Thorsten, PETEREK Michael, Morphologie
urbaine, Basics, Birkhäuser, Suisse, 2008.
3. FRAMPTON Kenneth, A genealogy of modern
architecture, éd. by Ashley Simone - Lars Müller
Publishers, Germany, 2015.
4. KAUFMANN, Edgar, An Américan Architecture, Frank
Llyod Wright, New-York, Horizon Press, 1955, p. 67-
84.
5. ***GALOFARO Luca, « Le parcours est plus important
que le résultat », dans: « Exposé n°4 la maison »,
volume 2, éd. HYX, Orléans, 4e Trimestre 2003, p.62-
67.
6. ***HERTZBERGER Herman, Leçons d’architecture,
Collection Archigraphy, Infolio, Gollion, 2010 (Titre de
l’éd. Originale: Lessons for Students in Architecture,
1991), p.44-55, p.70-79, p.100-101.
7. PEREC, Georges, Espèce d'espace, Gallilée, Paris,
1985.
8. ROWE Colin, SLUTZYY Robert, Transparence réelle et
virtuelle, Demi-Cercle, Paris, 1992, p. 59-60; p. 109 et
139.
9. ***SIMITCH Andrea, WARKE Val, The language of
architecture, Rockport Publishers, U.S.A., 2014., p.48-
57.
10. ***VON MEISS, Pierre, De la forme au lieu, Presses
polytechniques et universitaires romandes, Lausanne,
2012, (1ère édition 1986), p.214-223.
11. RADFORD Antony, MORKOC Selen, SRIVASTAVA
Amit, The Elements of Modern Architecture,
Understanding Contemporary Buildings, Thames &
Hutson , London, 2014.
12. WIETZORREK, Ulrike, Housing+, on thresholds,
transitions, and transparancies, Basel, Birkhäuser,
2014

2. Outils théoriques
0. Introduction
1. Contexte physique
1.1. Site
1.2. Matériel
1.3. Échelle
1.4. Espace :
- L’espace public
- L’organisation spatiale interne
- Le rapport à la rue
- Le rapport de voisinage
- L’ensoleillement et les vues
- L’implantation
1.5. Limites, seuils et espaces de transition :
- Le seuil = la rue (H. Hertzberger)

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck -9-


- Le seuil doux et progressif (F.L. Wight,
maison sans porte)
- Le seuil clairement articulé (Le Corbusier,
le couvent de la Tourette)
- Le seuil accueil (Kazuyo Sejima et Ryue
Nishizawa, Rolex Learning Centre de l’EPFL)
- L’absence de seuil
2. Contexte des infrastructures
2.1. Layers (couches)
2.2. Réseaux
3. Contexte éphémère
3.1. Tradition
3.2. Narration
3.3. Historique
4. Contexte environnemental
4.1. Extrême variabilité
4.2. Temps

3. Analyse de cas
1. John, Lautner, « Chemosphere house »- maison
Malin, Hollywood, 1960
2. William Morgan, maisons-dune « jumelles », Floride,
1975
3. Souto De Moura, Ponte de Lima, Portugal, 2001 (2
maisons)
4. Johnston Marklee & Diego Arraigada Architects, «View
house », Rosario, Argentine, 2009
5. ON design & Partners, Appartements Yokohama,
Yokohama, Japon 2011
6. NAP Architectes, « Optical glass house », Hiroshima,
Japon 2012
7. Pierre Von Meiss & Vassilis, «Conversion d’une
usine », Nicosie, Chypre, 2006
4. Film
Toyo Ito, « La Médiathèque de Sendaï», Japon, 2001

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck - 10 -


III. L’enjeu

Source : DEPLAZES Andréa (Dir.),Construire l’architecture du matériaux brut à


l’édifice, un manuel , Basel, Boston, Berlin, Birkhäuser, 2008, p10

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 11


1. Bibliographie
1. ***AALTO, Alvar, "La Truite et le torrent", dans "La
table blanche et autres textes", Editions parenthèses,
Marseille, 2012, p. 109-110. (Traduits du finnois par
Anne Colin du Terrail).
(Ou dans "De l'œuvre aux écrits", Editions du Centre
Pompidou, Paris, 1988 (1947), p. 160 et dans les
revues Domus (Milan), 1947 et Arkkitehti, 1948, p.7-
10).
2. ***BAKER Geoffrey H., Analisis de la forma, Mexico,
GG., p.56-57, p.68-71, p.76-83, p.189-231.
(comprendre les schémas).
3. ***BIELEFELD Bert, EL KHOULI Sebastian, Basics Idée
de projet, Basel, Boston, Birkhäuser, Berlin, 2007.
4. ***BOUDON Philippe, DESHAYES Philippe, POUSIN
Frédéric, SCHATZ Françoise, La conception
architecturale, Editions de la villette, Paris, 2000, p.18-
23, p.30-33, p.59-61, p.74-75, p.82-83, p.100-101,
p.162-163, p.238-239, p.296.
5. BOUDON, Philippe, Sur l'espace architectural,
Parenthèse, 2003, Marseille, p. 51-59 et p. 84-94.
6. DE BOTTON, Alain, L'architecture du bonheur,
Mercure de France, 2009, Paris, p. 39-91 et p.131-
133.
7. ***GOETZ Benoît, MADEC Philippe, YOUNES Chris,
L’indéfinition de l’architecture, Editions de la Villette,
Paris, 2009, p.28-32.
8. LUCAN Jacques, Précision sur un état présent de
l’architecture, Presses polytechniques et universitaires
romandes, Lausanne, 2015.
9. ***RADFORD Antony, MORKOC Selen, SRIVASTAVA
Amit, The elements of modern architecture,
understanding contemporary buildings, Thames &
Hudson, United Kingdom, 2014, p.16-21, p.100-102,
p.116-119, p.218-225, p.330-331.
10. ***SIMITCH Andrea, WARKE Val, The language of
architecture, USA, Rockport Publishers, U.S.A, 2014.
11. ***ZEVI Bruno, Apprendre à voir l'architecture, Les
éditions de Minuit, Paris, 1959, p.39, p.89-125.

2. Outils théoriques
1. Qu’est-ce qu’un enjeu?
2. Comment germe l’idée?
3. Les maquettes d’abstraction.
4. L’espace et sa mise en forme.
5. Local / Global.
6. “Précision sur un état présent de l’architecture.”
J. Lucan.
Approche diagrammatique.
Approche phénoménologique.

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 12


3. Analyse de cas
0. Schémas d’enjeux, exemples : Tank Architectes,
Naoya Kawabe Architect&associete, Sou Fujimoto,
Pezo Von Ellrichshausen De Vylder-Vinck-Taillieu (DVVT
architecten)
1. Antoni Gaudi, parc Güell, Barcelone, Espagne, 1901-
14
2. Sverre Fehn, Pavillon Scandinave à la Biennale de
Venise, 1958-62.
3. Jarmund –Vignaes, maison de vacances, Thorpeness,
Angleterre, 2010-11.
4. MVRDV, Didden Village, Rotterdam, Hollande, 2002-
06.
5. Steven Holl, Simmons Hall, Dortoir, Simmns hall
Massachusetts Institute of Technology, Cambridge,
USA, 1999-2002.
6. Tank Architectes, Cross House, Croix, France-59, non
réalisé.
7. MDW Architecture, Le Lorrain, Bruxelles 2006.
8. Peter Zumthor, Chilverstone House, the secular
retraet, Devon, Angleterre, 2008-16…
9. UN Studio, Möbius house, Hollande, 1998.
10. Christian Kerez, House with one Wall, Zurich, 2004-
2007.
11. Plot, Villa Gug, Gug Alborg, Danemark, 2014 -…
12. Le Corbusier, Sarabhai House, Ahmedabad,
Inde,1951-55

4. Film
Sanaa, Sejima & Nishizawa « Le Rolex Learning Center»,
Lausanne, Suisse, 2005-2010.

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 13


IV. L’organisation spatiale

Source : Sanaa (Kasuyo Sejima et Ryue Nishizawa), Stadstheater


(1998-2006), Croquis explicitant la « transparence spatiale »

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 14


1. Bibliographie
1. ***VON MEISS, Pierre, De la forme au lieu, Lausanne,
Presses polytechniques et universitaires romandes,
2014, p. 129 – 155
2. ***CHING, Francis D.K., Architecture : Forme, pace &
Order, New York, Van Nostrand Reinhold, 1979, p. 18-
47, p. 116-174, p. 129-204
3. UNWIN SIMON, Analysing architecture, Routledge,
2014, p. 276-283
4. ***UNWIN SIMON, Twenty buildings every architect
should understand, Routledge, 2010, Farnsworth
house p 63-79, Esherick house p 103 – 108
5. UNWIN SIMON, Twenty-five buildings every architect
should understand, Routledge, 2010 (NY, 2e édition
2015), Maison à Bordeaux p.105-114, Villa Savoye
p.135-146.
6. ***LE CORBUSIER, Vers une architecture, Arthaud,
Paris, 1977, p.35-49, p.140-157
7. ***FRAMPTON Kenneth, A genealogy of modern
architecture, éd. by Ashley Simone - Lars Müller
Publishers, Germany, 2015, p.104, p.106, p.108, p.110,
p.112, p.114-115.

2. Outils théoriques

0. Introduction
1. Les éléments primaires
1.1 Les éléments de bases
1.2 Les éléments planaires
1.3 Les éléments volumétriques
2. Définir l’espace avec des éléments horizontaux
2.1 Le plan de base
2.2 Le plan de base décaissé
2.3 Le plan de base encaissé
2.4 Le plan de base surélevé
3. Définir l’espace avec des éléments verticaux
3.1 Avec des colonnes
3.2 Avec des plans verticaux
4. Les relations spatiales, la (non) hiérarchie spatiale
4.1 L’emboîtement
4.2 Le sous-espace
4.3 La juxtaposition
4.4 L’interpénétration
4.5 L’espace servi et l’espace servant
5. La transparence
5.1 Le mur, la transparence par stratification verticale
des parois
5.2 De l’espace implicite à l’espace explicite
5.3 La transparence spatiale
6. Relier les espaces par la circulation.
6.1 L’approche du bâtiment
6.2 L’entrée du bâtiment
6.3 Configuration du parcours

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 15


6.4 Relation entre le parcours et l’espace
6.5 La promenade architecturale
7. L’organigramme

3. Analyse de cas

1. Rem Koolhaas OMA, maison à Bordeaux, Floriac,


1994-96
2. Sanaa, « maison fleur», Suisse, 2006
3. Sanaa, « maison A», Japon, 2006
4. Adolf Loos, Villa Moller, Vienne, Autriche, 1927
5. Adolf Loos, Villa Muller, Prague, République tchèque,
1928-1930
6. Victor Horta, maison personnelle-atelier, Bruxelles,
1898
7. Gerrit Rietveld, maison Schröder, Utrecht, Pays-Bas,
1929
8. Pezo Von Ellrichshausen, Poli house, Chili, Amérique
Latine, 2004-05
9. Hans Scharoun, Schminke House, Löbau, Germany,
1933
10. Ludwig Mies Van Der Rohe, Villa Tugendhat, Brno
Tsjechië, 1930
11. Steven Holl, « Y house », Schoharie County, New York,
1999

4. Film
Ludwig Mies Van Der Rohe, « Pavillon de Barcelone »
Espagne, 1929

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 16


V. L’usage

Source : Claude Parent, croquis pour le réaménagement de sa maison,


Neuilly-sur-Seine, 1973-74

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 17


1. Bibliographie
1. ***BAINES Bernard, Cours “mobilier” 2015_16.
2. ***CHING Francis D.K., Architecture: form, space, order,
éd. Van Nostrand Reinhold, New York 1979, p.316-319
et p.324-329.
3. ***FLAMAND Jean-Paul, L’abécédaire de la maison, éd.
De La Villette, Paris, 2014, p.150-154.
4. ***GEHL, Jan, Pour des villes à échelle humaine,
Montréal, Editions Eco société, 2013, p.58-59, p. 130-
131, p.160-163, p.250-251.
5. HEIDEGGER, Martin, Essai et conférence, extrait bâtir
habiter penser, Mesnil-sur-l'Estrée, 2010, p. 170-193.
6. ***HERTZBERGER Herman, Leçons d’architecture,
Collection Archigraphy, Infolio, Gollion, 2010 (Titre de
l’éd. Originale: Lessons for Students in Architecture,
1991), p. 263-292.
7. ***LE CORBUSIER, Le modulor, 2e édition 1951, paru
dans ‘Le Corbusier, Le modulor, contre la pollution
visuelle’, éd. Denoël/Gonthier, Bibliothèque médiations,
1977, p17-20, 56-57, 60, 69-71, 129, 149 et 168.
8. ***LE CORBUSIER, Précisions sur un état présent de
l’architecture et de l’urbanisme, Collection l’Esprit
Nouveau, éd. G.Grès et Cie, Paris, 1930, p.108-111.
9. ***PARENT Claude, sous la direction de MIGAYROU
Frédéric, Claude Parent, l’œuvre construite, l’œuvre
graphique, les éd. Cité de l’architecture et du
patrimoine, éd. HYX Orléans, 2010, p.194-195 et p.234-
237.
10. PIRSON, Jean-François, Aspérité en mouvement,
Bruxelles, La lettre volée, 2000.
11. ***VIRILO Paul, & PARENT Claude, Nevers, sous la
direction de MIGAYROU Frédéric, collection FRAC-
Centre, éd. HYX Orléans, 2010, p.7, 14-17 et p.36-47.
12. ***VIRILO Paul, & PARENT Claude, architecture
principe, les éd. de l’imprimeur, Besançon, réédition de
architecture principe avec complément, 1996, extraits.
13. ***VON MEISS, Pierre, De la forme au lieu, Presses
polytechniques et universitaires romandes, Lausanne,
2012, p. 67-79

2. Outils théoriques
1. Les usagers
1.1. Qu’est-ce qu’habiter?
1.2. La relation aux autres:
- distance intime, personnelle, publique et sociale
- quels usagés, quelle évolution dans le temps ?
2. Le système dimensionnel
2.1. La mesure de l’homme
2.2. Les rapports d’échelles
2.3. De l’anthropomorphisme à l’ergonomie
2.4. Le Modulor – Le Corbusier
2.5. Architecture principe, la fonction oblique – Claude
Parent et Paul Virilio

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 18


3. Le mobilier intégré – cours élaboré par Bernard Baines.

3. Analyse de cas
1. Herman Hertzberger, Maisons Diagoon, Delft ,Hollande,
1967-69
2. Le Corbusier, Unité d’habitation, cité radieuse Marseille,
France, 1946-52
3. Boskop Architectes (Sophie Delhay), LoNa, Nantes,
France, 2008
4. Fujimoto, Atelier Hokkaido, Tokyo, Japon, 2005-07
5. Antti Lovag, Palais Bulle (espace Cardin), Théoule-sur-
mer, France, 1988-93

4. Film
Pierre Chareau, La maison de Verre, Paris, France, 1932.

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 19


VI. La lumière

Source: ISHIGAMI Junya, Freeing architecture, éd. Fondation


Cartier pour l’art contemporain, Paris, 2018, p274, 276, 278

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 20


1. Bibliographie
1. ***VON MEISS, Pierre, De la forme au lieu, Lausanne,
Presses polytechniques et universitaires romandes,
2012, p. 173-187
2. ***JANSON Alban, TIGGES Florian, Fundamental
Concepts of Architecture, The Vocabulary of Spatial
Situations, Ed. Birkhäuser – Basel, 2014, p 182-188
3. *** Hors-série AMC, Lumière, 2017, p 30-31, p 38-41
4. *** HOCHBERG Anette, HAFKE Jan-Henrik, RAAB
Joachim, Scale Open / Close, windows, doors, gates,
loggias, filters. Ed Birckhäuser, p14-33
5. ***RIVALYA L., Louis I. Kahn, La construction de
l’espace, éd. Le Moniteur, Collection Architextes, 2003,
p 214-220
6. ***TANIZAKI Junichiro, L’éloge de l’ombre, Publications
orientalistes de France, 1977, p 7-29
7. ***MEYSTRE Olivier, Images des microcosmes
flottants, nouvelles figurations architecturales
japonaises, Parkbooks, 2017, p 54-57

2. Outils théoriques

1. La lumière comme matériau


1.1. Composante urbaine
1.2. La quantité et la qualité
1.3. La lumière et l’espace
2. Vocabulaire
2.1. La lumière réfléchie – incidente
2.2. La lumière directe - la lumière diffuse
2.3. La lumière concentrée - la lumière dispersée
2.4. Le transparent - le translucide
3. Les fenêtres tous azimuts
3.1. La fenêtre dans la façade
3.2. L’ouverture zénithale
3.3. Le cadrage structurel
4. Filtrer la lumière
4.1. L’écran traditionnel
4.2. Un langage industriel
5. L’ombre et la pénombre
5.1. L’éloge de l’ombre, Tanizaki
5.2. La pénombre chez Aldo Van Eyck et James Turrell

3. Analyse de cas
1. Pyramide Giza
2. Temple d’Amon, Karnak
3. Notre Dame Amiens, France, 1220-1288
4. Abbaye de Saint Denis, Paris, 1135-1144
5. Brunelleschi, San Lorenzo de Florence, Italie, 1429
6. Guarino Guarini, Chapelle du Saint-Suaire, Turin, Italie,
1668
7. Frank Lloyd Wright, chapelle, Wayfarers, Etats-Unis
1951

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 21


8. Le Corbusier, villa Stein, Garches, France 1927
9. L.H. De Koninck, maison Lenglet, Uccle, Bruxelles
1926
10. Louis Kahn, Louis Kahn, Fisher House, Philadelphia,
1960
11. Tadao Ando, maison Koshino, Japon 1981
12. Steven Holl, chapelle Saint-Ignace, Washington, Etats-
Unis 1997
13. Campo Baeza, maison Guerrero, Espagne 2005

4. Film
1. ***Louis Kahn, La bibliothèque d’exeter, New
Hampshire, 1965-1972
2. Le Corbusier, Le Couvent de La Tourette, Eveux, 1957

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 22


VII. La composition des façades

Source : Lina Bo Bardi, Centro de Lazer Fábrica da Pompéia


(Pompéia Factory Leisure Centre), Sao Paulo, 1986

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 23


1. Bibliographie
1. BOGNER, Dieter, «Haus-Rucker-Co, Architectures
provisoires » dans Exposé nr 4 la maison volume 2,
2003, p.168-183
2. ***CHING, Francis D.K., Architecture : Forme, pace &
Order, Van Nostrand Reinhold, New York, 1979,
p.176-191
3. ***DEPLAZES Andrea, Elsener Christophe, Roesler
Sascha, Seger Cordula, & Siegrist Tobias, Construire
l’architecture, du matériaux brut à l’édifice, un manuel,
Birkhäuser, Suisse, 2008, p.204-227
4. ***GEHL Jan, Pour des villes à échelle humaine, éd.
Ecosociété, Montréal, 2012, p. 86-101
5. ***GUINZBOURG, Moisseï Iakovlévitch, Le rythme en
architecture, Collection Achigraphy poche-In Folio,
Espagne, 2011, p. 81-85
6. ***KRIPPNER Roland, & MUSSO Florian., Baies et
fenêtre, Collection Basics, éd. Birkhäuser, Bâle,
Boston, Berlin, 2008, p.7-11, p.16-19, p.24-27, p.48-
49.
7. ***VON MEISS, Pierre, De la forme au lieu, Presses
polytechniques et universitaires romandes, Lausanne,
2012, p. 80-90.

2. Outils théoriques
1. De la fenêtre verticale à la fenêtre libérée
2. Pour ou contre la fenêtre en bande
3. L’ouverture de l’angle
4. Les outils.
4.1. La forme des fenêtres
4.1.1. Forme verticale et la fenêtre « à la française »
4.1.2. Forme horizontale
4.1.3. Forme carrée
4.1.4. Forme ronde ou ovale
4.1.5. Forme « difforme »
4.2. La position des fenêtres
4.2.1. Position dans un plan
4.2.2. Position dans l’angle
4.2.3. Position entre plans
4.2.4. Position zénithale (coupole, lanterneau).
4.3. Le rapport au plan
4.3.1. L’épaisseur du plan: mince, neutre, épais, très
épais
4.3.2. La position par rapport plan: en creux, à ras du
plan, en relief
4.3.3. L’articulation entre plans
4.4. La matérialité
5. Compositions depuis l’intérieur.
5.0. Introduction, le rapport à l’homme, depuis
l’intérieur.
5.1. Le degré de fermeture
5.1.1. Cadre ponctuel
5.1.2. Cadre élargi: horizontal, panoramique

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 24


5.1.3. Cadres répartis
5.1.4. Fenêtres tout azimut
5.2. Les rideaux et/ou tentures jouent un rôle.
5.3. Atmosphère lumineuse: cfr. Cours lumière.
5.4. Les façades intérieures.
6. Composition depuis l’extérieur.
6.0. Introduction:
6.0.1. Le rapport à l’homme, depuis l’extérieur.
6.0.2. Le rythme des façades
6.1. Façade symétrique
6.2. Façade asymétrique
6.2.1. Symétrie décalée
6.2.2. Équilibre asymétrique: en séries, en rythme
répétitif, en rythme aléatoire
6.3. Façade anthropomorphique
6.4. Façade de plans
6.5. Façade de verre
6.6. Façade aveugle
6.7. Façade texturée - filtre
6.8. Pas de façade ou façade rideau
6.9. Façade floue
6.10. Façade trompe l’œil
6.11. Façade « enveloppe ».
6.12. Façade en matériaux de récupération
6.13. La façade vit la nuit aussi
7. Les façades se composent en 3D
7.1. Une fenêtre sur plusieurs façades
7.2. Des fenêtres au sol
7.3. Des fenêtres de toit et une toiture « usage »
7.4. Les façades peuvent prendre des formes
7.5. Les façades expérimentales

3. Analyse de cas
1. Tadao Ando, maison Azuma, Osaka, 1976
2. Elding Oscarson, « maison de ville», Suède, 2009
3. Campo Baeza, Domus Aura, Mexico, 2016
4. Ryue Nishizawa (Sanaa), Moriyama house, Tokyo,
2002-06

4. Film
1.*** Réalisateur Jacques Tati, Playtime, éd. Cinéart, film
sorti en 1967.
2. Walter Gropius, Le Bauhaus, Dessau, Allemagne,
1926

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 25


VIII. Les liens entre culture, forme et construction

Source : Maison traditionnelle Japonaise

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 26


1. Bibliographie
1. ***VON MEISS, Pierre, De la forme au lieu, Lausanne,
Presses polytechniques et universitaires romandes,
2014, p 267-290
2. ***EL CROQUIS, Studio Mumbai 2003/2011, Palmyra
house, p 164-173
3. ***EL CROQUIS, Toyo Ito 2001/2005, Brugge Pavillion,
p 164-173
4. ZUMTHOR PETER, Therme Vals, Verlag Scheidegger &
Spiess, Zurich, 2007
5. ***UNWIN SIMON, Twenty buildings every architect
should understand, Routledge, 2010, p 209-216 et
p91-100
6. ***RADFORD Antony, MORKOC Selen, SRIVASTAVA
Amit, The elements of modern architecture,
understanding contemporary buildings, United
Kingdom, Thames & Hudson, 2014, p 92-99 et p 176-
183
7. ***KUMA Kengo, Kyokai, A Japanse Technique for
Articulating Space, éd Tankosha, 2010, p6-17
8. ***HILDNER Claudia, Future Living, Collective Housing
in Japan, éd Birkhauser, 2014, p12-26
9. ***DANIELL THOMAS, “Japon: les petits espaces, défi
de l’architecture urbaine”, L’architecture d’aujourd’hui,
nr 328, juin 2000, p80-81
10. ***TIRY CORINNE, “Rencontre avec Kisho Kurokawa”,
L’architecture d’aujourd’hui, nr 328, juin 2000, p88-91
11. HOUR Véronique, MAUDUIT Fabien, SOUTREYRAT
Jérémie, TARDITS Manuel, L’archipel de la maison, Le
lézard noir, 2014
12. Bow-wow, graphic Anatomy atelier bow-wow, Tot
Shuppan, 2007,

2. Outils théoriques
1. Stabilité versus élégance
1.1. La gravité
1.2. La logique objective
1.3. Technologies et modernités
2. Culture versus habitat
2.1. L’habitat japonais
2.2. L’habitat indienne
3. Structure versus spatialité
3.1. L’espace structure
3.2. Le plan libre
3.3. Raumplan
4. Forme versus formalisme
4.1. La technique imagée
4.2. La technique exaltée
4.3. La technique fragile
4.4. La technique « falsifiée »
4.5. La technique servante

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 27


4.6. La technique domestiquée

3. Analyse de cas
1. Toyo Ito, Pavillon Bruges, 2002
2. Zumthor Peter, Les thermes, Vals, Suisse, 1996
3. Sanaa (Sejima & Nishizawa), Maison Moriyama, Tokyo,
2002-2005
4. Naruse Inokuma Architects, LT Josai, Japon, 2013

4. Film
La maison Sugimoto, Kyoto, Japon

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 28


E. ENONCE DU TRAVAIL D’ANALYSE

1. Préliminaire
Chaque étudiant doit avoir une adresse mail ULB valable pour
pouvoir participer aux remises. L’étudiant doit utiliser sa propre
adresse mail pour s’inscrire au choix de la maison.

2. Objectifs
- Introduire l'étudiant à l'analyse architecturale d'une
architecture domestique, à travers des exemples sélectionnés
partout dans le monde.
Les thèmes abordés durant les cours théoriques constituent le
fondement des différentes analyses produites par les
étudiants.
- Initier l'étudiant à la lecture architecturale, en lui permettant
d’appliquer les notions enseignées, tout en soutenant la
pédagogie du projet, où “projeter, c’est d’abord connaître”.
Dans les deux cas, le travail d’analyse oblige l’étudiant à se
confronter par l’observation à de multiples questions
d’architecture, à éveiller sa conscience et à fonder sa
compréhension à leur égard.
- Apprendre à l'étudiant à communiquer les résultats d’un travail
de réflexion, à la fois sur le plan:
• du fond : apprendre à structurer des idées, à les
argumenter, à les illustrer ; assimiler les règles de la
recherche et de l’exposé académique (pertinence de la
rédaction des notes de bas de page, des références de
citations, des légendes des illustrations et de la
bibliographie, respect des normes académiques et
refus du plagiat, etc…)
• de la forme : apprendre à structurer une
communication, à la rendre lisible, attrayante et
pertinente eu égard au sujet traité ; apprendre à
composer une mise en page, à opérer un choix
judicieux d’échelle et de représentation des documents
graphiques, etc.

3. La structure d’analyse:

- La grille d’auto-évaluation complétée par chaque étudiant,


à insérer de manière visible en 1ère page de l’analyse.

- Table des matières


• la table des matières reprenant les titres de la structure
d’analyse: introduction, plans originaux, plans retracés, etc.
- Introduction
• les données factuelles : (sous forme de liste)

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 29


- nom de la maison :
- nom de l'architecte :
(+ date de naissance – décès éventuel)
- nom du maître d’ouvrage :
- localisation (village/ville ; pays, continent):
- date de construction :
- surface brute de la maison en m2 :
(=extérieur murs compris)

• bref descriptif à propos de l’architecte : qui est-il ? , qu'a-t-


il fait d'autre ? quelle est sa démarche ? (attitude, contexte
des idées, etc.)
• bref descriptif de la maison permettant de mettre en
exergue ses traits remarquables et de la « contextualiser »
à tous égards
• Motiver le choix de la maison !
• un plan de situation permettant de localiser la maison
Situez le pays et la région, indiquez une ville connue
proche, indiquez le lieu du projet, indiquez le Nord et
l’échelle graphique.
• un plan d'implantation et des illustrations permettant de
saisir le contexte direct (mentionner le contour du terrain, le
relief éventuel, les constructions et plantations voisines, les
dimensions (échelle graphique), l’orientation Nord, le relevé
des vues, etc.). Ce plan est celui du bureau d'architecture
(s’il n'existe pas, il est à dessiner par l'étudiant).
Indiquez le nord et l’échelle graphique.

- Plans
• Les plans originaux2 de l’architecte (plans, coupes,
élévations).
* Les plans épurés (plans de chaque niveau, 2 coupes,
élévations), avec une échelle graphique (si possible 1cm =
1m = 1/100). Ces plans servent également d'outil à
l'analyse architecturale. Ils doivent être de qualité et
doivent être retracés soigneusement par l'étudiant, en
respect des conventions graphiques. (cfr. Syllabus de
dessin de Bernard Baines).
Il est important de représenter les fonctions, l’échelle
graphique et l’orientation. (Les fonctions seront présentées
de préférences à l’aide du mobilier. S’il n’est pas possible
de connaître le mobilier à partir des plans originaux et/ou
des photos, le nom des usages est indiqué : salle-à-
manger, cuisine, chambre, etc. ).

2
Originaux = plans d’origine, dessinés par l’architecte

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 30


En cas d’absence de certains plans, coupes et/ou
élévations, l’étudiant doit les retracer sur base des photos
et autres documents mis à disposition.

- Analyse interprétative composée de textes, schémas,


croquis et photos
Ces éléments sont répartis de manière équilibrée au sein du
travail: chaque thème est expliqué à partir de plans, coupes,
élévations, schémas (minimum 2 par thème), croquis, photos et
textes ! Les photos sont de préférence en N/B (noir et blanc).
Vous expliquerez la maison à l’aide des thèmes étudiés dans le
cours de théorie et composition du projet. Vous reprendrez
minimum 8 thèmes parmi les thématiques de la liste suivante.
Vous choisissez les thématiques les plus pertinentes pour la
maison choisie. Les thèmes "en gras" sont obligatoires. Le
travail sera clairement structuré par thématique.

Indiquez dans l’analyse 1titre pour chaque thème (1 thème = 1


page)
- L’enjeu
- Le contexte, la nature des limites (la relation
public/privée, la nature des limites (type de baies, clôtures,
limites végétales, absence de limite,...)
- Le rapport au climat (réponse aux changements
climatiques)
- L’organisation spatiale, le rapport à l'orientation (Nord -
Sud- Est- Ouest), et le système distributif
- L’usage, le rapport aux usagers, le rapport à un
programme
- Le mobilier intégré, la nature des surfaces, les textures, les
rythmes, les séquences, les couleurs,...
- La pénétration de la lumière et la composition des
façades : forme et disposition des baies, création de
zones d'ombre,...
- Les liens entre forme et construction: la structure, le
système de portance et la logique du choix des
matériaux (les éléments : le mur, l’enveloppe, la façon
de percer les baies, ...)
- Le rapport à la culture et aux habitudes locales
- La comparaison avec un autre projet de maison, en
expliquant pourquoi
- La référence à un projet de l’histoire de l’architecture

• Les textes
• Les schémas proportionnés ! (basés sur les plans réduits).
Les schémas sont personnels et viennent souligner

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 31


graphiquement une observation: une idée, un propos, un
argument = un schéma. Chaque thème doit être
accompagné par minimum 2 schémas réalisés par
l’étudiant (minimum 16 schémas au total).
• Les croquis, les perspectives personnelles illustrant votre
propos.
• Les photos, de qualité et sélectionnées de manière
réfléchie de manière à appuyer le propos. N’oubliez pas de
mentionner les sources iconographiques.

- Conclusion
• Les qualités et spécificités remarquables de la maison
• La synthèse des thèmes abordés en disant pourquoi

- Annexes : bibliographie, sitographie, iconographie, en


respect des conventions indiquées ci-dessous !
• Les références bibliographiques
• Les références « sitographiques «, en indiquant la date de
la dernière consultation.
• L’iconographie : Indiquez le nom du photographe sous
chaque photographie, précédé du signe « @ »
• Indiquez un n° sous chaque photo. et lister les sources de
chaque photo. selon les mêmes conventions que pour les
références bibliographiques ou sitographiques.

4. Modalités pratiques
- Format : A4 « portrait » recto verso avec une reliure collée à
gauche. Aucun plastique (ni pour la reliure, ni pour les faces).
Les marges en haut, en bas, à droite et à gauche seront
définies de façon identique pour tout le dossier. Elles seront de
l'ordre de 2 cm. Si le format n'est pas respecté: cote de 0/20 !
- Le nom des 2 l'étudiants, l'intitulé du cours, le nom des
enseignants, à indiquer sur la page de garde, en bas à droite
taille texte 9
- Informations graphiques:
• Schémas personnels : vous redessinez les éléments
essentiels pour souligner graphiquement une
observation. L'apport de schémas personnels est un
critère important d'évaluation !
• Le noir, blanc, nuance de gris et max 2 couleurs:
l’expression du noir et blanc se prête très bien à
l’architecture. Le noir et blanc accentue le contraste
des volumes, le dessin d’une façade ou la texture d’une
matière. Son utilisation est donc vivement conseillée. La
couleur sera utilisée dans certains cas précis:

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 32


- montrer l’importance de l’usage d’une gamme
chromatique ou la mise en rapport d’une gamme de
matières avec la colorature d’un site. Son utilisation
sera donc exceptionnelle et dûment argumentée.
- l’ensemble du travail d’analyse peut être en
noir et blanc avec 1 seule couleur pour mettre en
évidence le thème traité (déclinée dans sa gamme, clair,
foncé, si nécessaire).
• La qualité des images : les images que vous utiliserez
proviendront de plusieurs sources et vous effectuerez
vos copies d’images à l’aide de techniques différentes.
- les images copiées sur internet: la définition des
images internet est souvent médiocre à
l’impression ; il faut donc vérifier la qualité avant de
les importer. Pour obtenir une photographie nette
de la taille d’une carte postale (10 x 15 cm), il faut
que celle-ci ait un poids avant importation de
minimum 600 Ko (à 180 dpi)
- les images scannées : une image scannée entre 180
et 300 dpi donnera un bon résultat à condition de
conserver la même taille à l’impression (ou de la
réduire).
- Notez en dessous chaque image la source :
@ nom du photographe + un n° à retrouver dans la
liste des iconographies dans l’annexe (après la
bibliographie et la sitographie).

- Rédaction, texte et typo


Votre travail comportera entre 13500 et 15000 caractères
(espaces compris).
La police est Helvetica (Neue), taille 11 points, interligne 1,15.
Le texte sera dense et concis, les phrases bien construites (pas
d'énumérations en style télégramme). L’étudiant veillera à ne
pas faire de fautes d’orthographe, à utiliser un vocabulaire
pertinent et à rédiger des phrases complètes assurant une
continuité du style d’écriture. L’étudiant veillera à équilibrer les
textes par rapport aux schémas (éviter les pages entières de
texte, ou les pages entières de photos).
- Le rapport entre texte et images, sur chaque page, sera
d'environ:
± 33% de plans, photos
± 33% de schémas, croquis
± 33% de textes
- Les sources générales d’informations
• L’auteur du projet
• Les revues d’architecture
• Les livres

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 33


• La recherche en archive
• La recherche sur internet en allant en priorité sur le site
du bureau d’architecture (s’il existe)
Nb. : La recherche sur internet peut permettre d’identifier des
sources d’informations intéressantes mais, le plus souvent, on
découvre…des travaux d’étudiants ou d'autres approches qui
ne sont pas nécessairement « sérieuses », hormis les sites des
bureaux d’architectures.
(Cette remarque est aussi valable pour d’autres sources
d’information dont il faut vérifier la pertinence). A utiliser pour
identifier des sources et à manipuler avec précaution du point
de vue de la qualité des commentaires. Pas de plagiat!
L'étudiant doit toujours citer les sources.

- Citations, notes.
Une citation directe consiste à reprendre textuellement l’idée
d’un auteur : on cite mot pour mot l’auteur, à indiquer entre
guillemets. Chaque citation directe doit être référencée à sa
source, et donc à son auteur pour des raisons d’honnêteté
intellectuelle et scientifique (traçabilité). Une citation indirecte
consiste à reformuler la pensée de l’auteur, sans la reprendre
textuellement. Dans ce cas, l’indication systématique des
pages d’où est extraite la pensée n’est pas exigée.
Les notes de pages peuvent aussi être utilisées pour apporter
des commentaires, des précisions.

- Bibliographie, elle a pour but:


• de fournir les données permettant l’identification
complète des ouvrages consultés ou cités dans un
texte afin que le lecteur puisse les retrouver aisément.
• de faire l’inventaire des contributions à un sujet donné.
Références bibliographiques complètes : à classer par
ordre alphabétique des noms d’auteurs.
• Référence à un livre
NOM, Prénom, Titre de l’ouvrage, Collection (le cas
échéant), Lieu d’édition : Editeur, année d’édition
S’il y a plusieurs auteurs, il faut les séparer par des
virgules, et noter «, & » avant le dernier auteur cité.
• Référence à une page dans une livre
NOM, Prénom, Titre de l’ouvrage, Collection (le cas
échéant), Lieu d’édition : Editeur, année d’édition, p.x
• Référence à un article ou à un chapitre dans un livre
NOM, Prénom, « Titre de l’article ou du chapitre »,
dans : NOM, Prénom, Titre de l’ouvrage, Collection (le
cas échéant), Lieu d’édition, Editeur : Lieu d’édition,
année d’édition, p.x
• Référence à un article dans une revue :
NOM, Prénom, « Titre de l’article », Nom de la revue,
nr de la revue, année, p.x-x

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 34


• Référence à un livre électronique
NOM, Prénom, Titre de l’ouvrage, format : « adresse
URL du site ou de la page entre crochets angulaires » ;
(date de consultation entre parenthèses)
• Référence à un site internet
Il s’agit d’être le plus précis possible en notant
l’adresse URL du site consulté et la date de
consultation (certains sites disparaissent, d’autres
sont actualisés et les infos changent)
• Référence d’un témoignage oral
NOM, Prénom, ses qualités (profession, etc.), le lieu et
la date de l’interview
• Des mentions aussi générales que « Wikipédia » ou
« Google » ne sont pas acceptables.

5. Planning

- Choix de la maison: du 11 février au 14 février 2019 sur l’UV.


• une liste de maisons est déposée par les enseignants
le premier cours du second semestre.
• 1 maison par groupe de 2 étudiants, au choix dans la
liste (max. 10 groupes de 2 étudiants par maison).
Chaque étudiant doit utiliser sa propre adresse ULB
pour s’inscrire.
• le choix n'est pas modifiable!

- Remise intermédiaire : au plus tard le 10 mars 2019 sur l’UV.

Le devoir consiste en la remise d'un seul fichier PDF, composé


de 5 parties: (maximum 50 MB (si nécessaire alléger les scans
et utiliser le noir & blanc).
Il est obligatoire de remettre une version informatisée sur l’UV
par binôme. Pénalité de 20% sur le travail de fin d’année si la
remise intermédiaire n’a pas été effectuée.

a. un premier exposé en une page des 8 thèmes*


principaux qui forgent la spécificité de la maison
choisie. Ces thèmes orienteront le travail ultérieur
d’analyse, chaque thème sera décrit succinctement et
accompagné par 2 schémas réalisés par l’étudiant
(= 16 schémas minimum).
* 8 thèmes de la liste de l’énoncé (dont les 6 en gras
imposés).
b. la bibliographie la plus complète
c. une copie du matériel graphique permettant de vérifier
si les documents sont complets. Ces documents
doivent faire l’objet d’une mise en page ; ils sont remis
dans l’ordre et avec une échelle graphique pour chaque

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 35


document, lisible lorsque les plans sont réduits au
format A4.
-plan de situation (situez le pays et la région, indiquez
une ville connue proche, indiquez le lieu du projet,
indiquez le Nord et l’échelle graphique.
-plan d’implantation (présentez la parcelle et son
contexte, indiquez les végétaux, les bâtiments voisins,
indiquez le Nord)
- plans (indiquez le Nord)
- coupes (min.2 coupes).
- élévations extérieures de l’édifice (au minimum 2
élévations).
Indiquez l’échelle graphique sur tous les documents
graphiques.
En cas d’absence de certains plans, coupes et/ou
élévations, l’étudiant doit les retracer sur base des
photos et autres documents.
d. Photos scannées et cadrées (qualité définitive pour le
travail final- vues extérieures et intérieures), avec le nom
du photographe et la référence iconographique.
e. Extraits des textes et scan des textes qui seront
utilisés en surlignant au fluo les parties intéressantes
pour réaliser l’analyse. (scans droits et lisibles !).

- Remise finale du travail d'analyse architectural le jour de


l'examen (session de juin 2019) (deuxième session : remise le
jour de l’examen en août)
Il est obligatoire de remettre une version papier et une copie
informatisée sur l’UV par binôme.
L’absence de remise entraîne automatiquement une cote nulle
et un ajournement en seconde session.

5. Critères d'évaluation
- Pertinence et développement des thèmes étudiés et relations
aux séances théoriques du cours.
- Qualité et pertinence des documents graphiques retracés :
plans, coupes, élévations.
- Qualité et pertinence de la composition graphique du dossier.
- Schémas personnels utiles à l’explication de divers dispositifs
(minimum 16 : 2 par thème).
- Justesse de l’introduction et de la conclusion.
- Orthographe, syntaxe, précision du vocabulaire architectural.
- Bibliographie, citation des sources, indication des légendes et
des références iconographiques.
- Une grille d’évaluation est jointe en annexe au cours, elle est
basée sur ces critères. Une importance particulière est
apportée à la qualité des schémas.

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 36


F. DATES DES COURS

Q1 2018 cours théoriques – les jeudis de 14 à 16h


C0: 04 octobre : Introduction
C1: 11 octobre : Les outils de composition d’hier et d’aujourd’hui
C2: 18 octobre : Le contexte, la nature des limites
C3: 25 octobre : L’enjeu
C4: 08 novembre : L’organisation spatiale
C5: 15 novembre : L’usage
C6: 22 novembre : La lumière
C7: 29 novembre : La composition des façades
C8: 06 décembre : Les liens entre culture, forme et construction

Q2 2019 : travail pratique – les jeudis de 14 à 16 h


C9 : 14 février : Énoncé du travail d’analyse
C10 : 21 février : - Visite à la bibliothèque organisée avec les
élèves-assistant(e)s.
C11 : 7 mars : - Réponses aux questions des étudiants
- Présentation de bons exemples de schémas.
- Comment rédiger une bibliographie ?
- Comment utiliser in-design ?
- Comment dessiner un pan de situation,
implantation, plan, coupe et façade ?

Remise intermédiaire : au plus tard le 10 mars sur l'UV

C12 : 14 mars : - Les meilleurs schémas des étudiants


(donné par les enseignants)
C13 : 21 mars : - Comment améliorer les schémas ?
- Comment rédiger un texte ?
Vacances de Pâques
C14 : 25 avril : - Comment faire une bonne mise en page ?
C15 : 2 mai : - Présentation de bons exemples.
- Réponses aux questions.
(donné par les enseignants)
C16 : 9 mai : - Présentation de bons exemples.
- Réponses aux questions
C17 :16 mai : - Présentation de bons exemples.
- Réponses aux questions des étudiants

NB: Il peut y avoir des changements d'auditoire à tout


moment donc ne prenez surtout pas les locaux attribués
comme acquis. Il est important d'aller voir régulièrement sur
GeHoL

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 37


G. LISTE DES MAISONS
Thématique : brique

Europe
1.
Maison DNA
architectes: Blaf architectes
complétée en 2013
Asse, Belgique

2.
Huis voor P
architectes: Low architecten
complétée en 2010
Keerbergen, Belgique

3.
Woning BDR
architectes: noAarchitecten
complétée en 2008
Bruges, Belgique

4.
Woning AIH
architectes: Haerynck
Vanmeirhaeghe architecten
complétée en 2012
Heusden, Belgique

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 38


5.
Atlas House
architecte: MONADNOCK
complétée en 2016
Eindhoven, Pays-Bas

6.
Maison Kwantes
architecte: MVRDV
complétée en 2016
Rotterdam, Pays-Bas

7.
Villa Platan
architecte: ADEPT
complétée en 2015
Aarhus, Danemark

8.
Schreber House extension
architecte: Amunt
complétée en 2012
Aachen, Allemagne

9.
Mews House
architecte: Russel Jones
complétée en 2015
Londres, Angleterre

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 39


10.
Brick house
architecte: Caruso St.
John Architects
complétée en 2005
Londres, Angleterre

11.
House 1219
architectes: Harquitectes
complétée en 2014
Palau-Solità i Plegamans,
Espagne

12.
House on Mühlbach
architectes: Pedevilla Architects
complétée en 2014
Bruneck, Italie

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 40


13.
Creek House
architecte: Tham & Videgard
complétée en 2016
Londres, Angleterre

Asie

14.
Lee & Tee House
architectes: Block
Architects
complétée en 2016
Ho Chi Min, Vietnam

15.
LT house
architectes: Tropical
space co
complétée en 2016
Long Thanh, Dong Nai,
Vietnam

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 41


16.
Termitary house
architectes: Tropical
space co
complétée en 2014
Thanh Khê District,
Vietnam

17.
Brick Cave house
architectes: H & P
Architects
complétée en 2017
Dông Anh, Vietnam

18.
Optical Glass house
architectes: Hiroshi
Nakamura & NAP
complétée en 2012
Hiroshima, Japon

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 42


Etats-Unis / Amérique latine

19.
Stilts house
architectes: natura
futura architectura
complétée en 2018
Playas, Equateur,
Amérique Latine

Inde

20.
Carrimjee House
architecte:Studio Mumbai
complétée en: 2015
Kankeshwar, Alibuag,
Maharashtra, Inde

Arch.P1005: Eve Deprez – Maud De Rijck 43

Vous aimerez peut-être aussi