Vous êtes sur la page 1sur 9

4ème année Nombres complexes (2) Octobre 2009

Maths A. LAATAOUI

Exercice n°1 : ©
r r
(
Dans la figure ci contre, R = O, u , v est )
un repère orthonormé direct du plan
complexe. z est le cercle de centre O et
de rayon 2 et B est un point d’affixe zB.

1. Déterminer par lecture graphique


le module et un argument de zB.

En déduire que zB = -1 + i 3 .

2. a) Placer sur la figure le point C


d’affixe zC = 1 + i 3.

b) Montrer que le quadrilatère


OACB est un losange.

3. On se propose de déterminer l’ensemble E des points

M d’affixe z tels que z3 soit un réel positif ou nul.

a) Vérifier que les points O, A et B appartiennent à E.

b) Prouver que tout point M de la demi – droite [OB) appartient à E.

c) Soit z un nombre complexe non nul, de module r et d’argument q.

2kp
Montrer que z3 est un réel positif si et seulement si q = , k Î ¢.
3

d) En déduire que E est la réunion de trois demi – droites que l’on déterminera. Représenter E sur

la figure.

Exercice n°2 :
r r
( )
On donne un plan complexe P muni d’un repère orthonormé direct O, u, v et un réel q dans ]-p , p [

1
(1 + eiq )
2
On pose z =
2
q
q
( ) ( )
-i
1. a) Calculer 1 + eiq e 2
,en déduire que arg 1 + eiq º [2p ]
2
1 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com
http://b-mehdi.jimdo.com
b) Déterminer z et arg(z)

p
c) Représenter dans le plan P l’image du nombre complexe z pour q =
3

2. On pose M le point d’affixe z et A le point d’affixe 1, N le projeté orthogonal de A sur la droite (OM)

a) Déterminer et construire l’ensemble E des points N lorsque q varie.

b) Calculer NM

é p pù
3. Donner une construction ( point par point ) de l’ensemble E ' des points M pour q Î ê - , ú puis pour
ë 2 2û
ù p é ùp é
q Î ú -p , - ê È ú , p ê . Tracer E’.
û 2ë û2 ë

Exercice n°3 :
r r
( )
R = O, u , v est un repère orthonormé direct du plan complexe.

iz + 2
A, B, M et M’ sont les points d’affixes respectives : 3, 2i, z différent de 3 et z ' = .
2z - 6

1
1. Déterminer z pour que l’on ait : z ' = .
z
MB
2. a) Montrer que pour z ¹ 3 , on a : z ' = .
2 MA
p uur L uur
b) Montrer que pour z Î £ \ {3, 2i} , on a : arg( z ') º
2
(
+ MA, MB ) [2p ] .

3. Déterminer et construire chacun des ensembles suivants : E = M ( z ) / z ' = { 1


2
} , F = {M ( z ) / z ' Î ¡ + }

Exercice n°4 :
r r
( )
Dans le plan complexe rapporté au repère orthonormé direct O, u , v , on considère les points A, B et C

d’affixes respectives : 1, - sin a + i cos a et - sin a - i cos a a Î [ 0, p ] .

1. Ecrire sous forme trigonométrique z A , zB et zC .


2. Montrer que : AB = AC.
uuur uuur
3. Déterminer en fonction de a , une mesure de l’angle orienté AB, AC . ( )
4. Déterminer a pour que ABC soit équilatéral.
Exercice n°5 :
r r
( )
Dans le plan complexe P rapporté à un repère orthonormé directe O, u , v , on associe à tout point M
1
d’affixe z , nombre complexe non nul, le point M’ d’affixe z ' = - .
z

1- Montrer que O, M et M’ sont alignés


2- Donner une relation entre argz’ et arg z.

2 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
1
3- Montrer que z '+ 1 = ( z - 1)
z
4- Soit z le cercle de centre W (1, 0) et passant par O. On suppose que M Î z \ {O} .
a- Montrer que z - 1 = 1 . En déduire que z '+ 1 = z '
Interpréter géométriquement ce résultat.

b- En déduire une construction géométrique du point M’ à partir du point M.


Exercice n°6 :
r r
Dans le plan complexe rapporté à un R.O.N.D (O , u, v ) , on donne les points A(eiq ) et B(e -iq ) où
p
q Î]0, [ . Soit f l’application du plan dans le plan qui à tout point M ( z ) on associe M '( z ') tel que
2
z² -1
z'= où z ¹ cos q .
2 z - 2 cos q

1. Montrer que les affixes des points invariants par f sont les solutions de l’équation
( E ) : z ² - (2 cos q ) z + 1 = 0 , puis résoudre ( E )
2
z '- eiq æ z - e iq ö
2. a) Montrer que pour tout z ¹ cosq et z ¹ e - iq
on a : =ç - iq ÷
z '- e -iq è z -e ø
2
uuur uuur uuuuur uuuuur
b) En déduire que si M ¹ A et M ¹ B on a =ç
æ MA ö
M ' B è MB ø
M 'A
÷ et M ' B, M ' A º 2 MB, MA [ 2p ] ( ) ( )
3. a) Montrer que si M appartient au cercle (z ) de diamètre [ AB ] alors M ' Î [ AB ] .
r
b) (z ) coupe (O, u ) en E et F . Montrer que E et F ont la même image par f qu’on précisera.

Exercice n°7 ©
Dans l’ensemble £ des nombres complexes on considère l’équation

( E ) : z 3 - ( 2 + 5i ) z 2 + (8i - 5 ) z + 3 ( 2 - i ) = 0

1. a) Montrer que ( E ) admet une solution imaginaire pure que l’on déterminera.

b) Résoudre ( E ) dans £ .
rr
2. Dans le plan complexe rapporté à un repère orthonormé direct ( O , u , v ) . (Unité graphique : 1.5 cm), on
considère les points A, B et C d’affixes respectives 1 + 2i , 1 et 3i .

A tout point M d’affixe z du plan, on associe le point M’ d’affixe z ' par l’application f qui admet pour

écriture complexe : z ' =


( 3 + 4i ) z + 5 z .
6

Déterminer les affixes des points A’, B’ et C’ images respectives de A, B et C par f .

Placer les points A, B, C, A’, B’ et C’.

3. On pose z = x + iy (avec x et y réels).

3 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
Déterminer la partie réelle et la partie imaginaire de z ' en fonction de x et y .

1
4. Montrer que l’ensemble des points M invariants par f est la droite ( D ) d’équation y = x.
2

Tracer ( D ) . Quelle remarque peut – on faire ?

5. Soit M un point quelconque du plan et M’ son image par f .Montrer que M’ appartient à la droite ( D ) .

6. a) Montrer que, pour tout nombre complexe z :

z '- z z+z z-z z '- z


= +i . En déduire que le nombre est réel.
zA 6 3 zA

b) En déduire, lorsque M ' ¹ M , la position relative des droites (OA) et (MM’).

7. Un point quelconque N étant donné, comment construire son image N’ ? (on étudiera deux cas suivant
que N appartient ou non à ( D ) ). Effectuer la construction sur la figure.

8. Soit M un point d’affixe z = 1 + eiq , q Î [ 0, p [ .

a) Donner la forme exponentielle de z.

b) Déterminer par son équation cartésienne l’ensemble des points M, lorsque q décrit [ 0, p [ .

c) Déterminer z pour que M soit invariant par f .

4 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
Nombres complexes (2)
4ème année Octobre 2009
Maths A. LAATAOUI
Corrigé

Exercice n°1 :

1. B Î z Þ |zB| = OB = 2.

r uuu
Ù
r 2p
( )
Arg(zB) º u , OB [ 2p ] º
3
[ 2p ] .

æ 2p 2p ö æ 1 3ö
zB = 2 ç cos + i sin ÷ = 2 ç -
ç 2 + i ÷ = -1 + i 3 .
è 3 3 ø è 2 ÷ø

2. a) zC = 1 + i 3 Þ |zC| = OC = 2

r uuur
Ù
p
( )
et arg(zC) º u , OC [ 2p ] º [ 2p ] .
3

b) OA = OB = 2 ; BC = | zC - zB | = 2 ;

AC = | zC – zA | = | 1 + i 3 - 2| = | -1 + i 3 | = 2

OA = OB = BC = OC Þ OACB est un losange.

3. E = { M(z) tels que : z3 Î IR+ }.


3
æ 2i p3 ö
( )
3
3 3
a) 0 = 0 Î IR+ Þ O Î E ; 2 = 8 Î IR+ Þ A Î E ; -1 + i 3 = ç 2e ÷ = 8e 2ip = 8 Î IR+ Þ B Î E.
è ø
uuuur uuur
b) M Î [OB) Û OM = kOB, k Î IR + Û z = k ´ zB , k Î IR + Þ z3 = k3 ´ zB3 Î IR+ Þ M Î E.

c) Soit z = reiq.

2kp
z3 Î IR+ Û (reiq)3 Î IR+ Û r3 e3iq Î IR+ Û 3q = 2kp, k Î ¢ Û q = , k Î ¢.
3

d) M(z) Î E Û z3 Î IR+ Û
ì ì
ïz = 0 ïz = 0
ï ï
íou Û íou Û
ï 2kp ï 2kp
ï z = reiq , avec q = k Î ¢ ï z = reiq , avec q = k Î {0,1, 2}
î 3 î 3

M Î [OA) (k = 0) ou M Î [OB) (k = 1) ou M Î [OB¢) (k = 2) où B¢ est le symétrique du point B par


r
rapport à O, u( )
5 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com
http://b-mehdi.jimdo.com
Exercice n°7 :

( E ) : z 3 - ( 2 + 5i ) z 2 + (8i - 5 ) z + 3 ( 2 - i ) = 0
1) a) Soit ia, a Î IR, une solution imaginaire pur de ( E )

Þ ( ia ) - ( 2 + 5i ) ( ia ) + ( 8i - 5) ia + 3 ( 2 - i ) = 0
3 2

Þ -ia 3 + ( 2 + 5i ) a 2 + ( -8 - 5i ) a + 3 ( 2 - i ) = 0

Þ -ia 3 + 2a 2 + 5ia 2 - 8a - 5ia + 6 - 3i = 0

(
Þ 2a 2 - 8a + 6 + i -a 3 + 5a 2 - 5a - 3 = 0 , a Î IR )
ìï2a 2 - 8a + 6 = 0
Þí 3 Þa =3
ïî-a + 5a - 5a - 3 = 0
2

Ainsi 3i est une solution imaginaire pur de ( E ).

b) Résolution de ( E )

(
z 3 - ( 2 + 5i ) z 2 + ( 8i - 5 ) z + 3 ( 2 - i ) = ( z - 3i ) z 2 + bz + c )
= z 3 + ( b - 3i ) z 2 + ( c - 3ib ) z - 3ic

Par identification :

ìb - 3i = -2 - 5i
ï ìb = -2 - 2i
íc - 3ib = -5 + 8i Û í
ï-3ic = 3 2 - i îc = 1 + 2i
î ( )

( E ) : z - ( 2 + 5i ) z + (8i - 5 ) z + 3 ( 2 - i ) = ( z - 3i ) ( z 2 - 2(1 + i) z + 1 + 2i ) = 0
3 2

Û z = 3i ou z 2 - 2(1 + i ) z + 1 + 2i = 0 ( a + b + c = 0 Þ z = 1 ou z = 1 + 2i)

S £ = {1,3i,1 + 2i} .

2) A( 1 + 2i ) ; B( 1 ) ; C( 3i ).

z'=
( 3 + 4i ) z + 5 z
6

6 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
( 3 + 4i ) (1 + 2i ) + 5 (1 + 2i ) -5 + 10i + 5 - 10i
· z A' = = = 0 Þ A ¢ = f(A) = O.
6 6

( 3 + 4i ) ´1 + 5 ´1 8 + 4i 4 2 æ4 2ö
· zB ' = = = + i Þ f(B) = B ¢ ç , ÷ .
6 6 3 3 è3 3ø

( 3 + 4i ) ´ 3i + 5 ´ ( -3i ) -12 - 6i
· zC ' = = = -2 - i Þ f( C ) = C ¢ (-2, -1).
6 6

3) z = x + iy

( 3 + 4i ) ( x + iy ) + 5 ( x - iy ) 8 x - 4 y 4x - 2 y 4x - 2 y 2 x - y
z'= = +i = +i
6 6 6 3 3

4x - 2 y 2x - y
Þ Ré( z ¢ ) = et Im ( z ¢ ) = .
3 3

4) Ensemble des points invariants par f.

4x - 2 y 2x - y 1 1
f(M) = M Û z ¢ = z Û = x et = y Û x – 2y = 0 Û y = x . Ainsi Inv(f) = (D) : y = x .
3 3 2 2

On remarque que Les points A ¢, B ¢ et C ¢ sont sur la droite (D).

7 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
C'est-à-dire A ¢, B ¢ et C ¢ sont trois points invariants par f.

4x - 2 y 2x - y
5) Soit M ¢ = f(M) et M(x, y) Þ M ¢ ( , )
3 3

1
Les coordonnées du point M ¢ vérifient l’équation Y = X de la droite (D) Þ M ¢ Î (D).
2

( 3 + 4i ) z + 5 z
-z
z '- z 6 (-3 + 4i ) z + 5 z (-3 + 4i)(1 - 2i ) z + 5(1 - 2i) z
= = =
6) a) z A 1 + 2i 6(1 + 2i) 30
5(1 + 2i ) z + 5(1 - 2i) z (1 + 2i) z + (1 - 2i) z z + z z-z
= = = +i
30 6 6 3

z '- z 2 x 2iy 1 2
En posant z = x + i y, on aura z + z = 2 x et z - z = 2iy Þ = +i = x - y Î IR .
zA 6 3 3 3

z '- z uuuuur uuur


b) M ' ¹ M , Î IR Þ MM ' et OA sont colinéaires Þ (MM¢) et (OA) sont parallèles.
zA

7) Construction de N ¢ à partir de N :

· Si N Î (D) Þ N ¢ = N

· Si N Ï (D) Þ N ¢ Î (D) (Question 5) et (NN¢) // (OA).

Il sagit bien d’une projection sur (D) parallèlement à (OA).

8) z = 1 + eiq , q Î [ 0, p [

æ ö
ç - iq2 i i ÷
q
q
æq ö i2
q
a) z = 1 + e = e ç e1
iq
424 + e3 ÷ = 2cos ç ÷ e .
2
2

ç 2cosæç q ö÷ ÷ 1424 è 23ø


è è ø ø
2 q p
> 0 car Î [0, [
2 2

ì x = 1 + cos q
b) Soit M(x, y) Û í , q Î [0, p [
î y = sin q

Trouvons une relation entre x et y :

cos 2 q + sin 2 q = 1 Û ( x - 1) + y ² = 1 , avec 0 < x £ 2 et 0 £ y £ 1.


2

8 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
ì( x - 1)2 + y ² = 1
ïï
L’ensemble des points M(x, y) a pour équation : í0 < x £ 2
ï0 £ y £ 1
ïî

( x - 1)2 + y ² = 1
1
c) M est invariant par f Û M Î (D) Û y = x , or
2

1 5 æ5 ö 8
Þ ( x - 1) + x² = 1 Û x² - 2 x = 0 Û x ç x - 2 ÷ = 0 Û {
x = 0 ou x =
2

4 4 è4 ø à rejeté 5

8 1 4 8 4
Þ x= et y = x = Þ z = + i .
5 2 5 5 5

9 Complexes 2. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com

Vous aimerez peut-être aussi