Vous êtes sur la page 1sur 4

OBSERVATIONS ET COMMENTAIRES SOUS-DOSSIER

TERRASSEMENT PK50 - PK61,30

N° Désignation,
paragraphe,
chapitre, carte, commentaires Remarque prise en compte par l'entrepreneur
page, dessins
C1 Général: Commentaire majeur : Noté et corrigé dans le rapport mis à jour.
La comparaison des rapports anglais et français transmis
par l'entrepreneur révèle de nombreuses erreurs de
traduction (erreurs d'interprétation, omissions, etc.). La
cohérence des deux versions soumises par le contractant
doit être vérifiée. Les différents rapports en anglais et en
français nécessitent une révision
C2 §1 (p.5/492) : Petit commentaire : Noté et corrigé dans le rapport mis à jour.
Le rapport d'étude ne traite que d'une partie du segment
4 entre le PK50+000 et le PK 61+300. Ces informations
doivent être précisées dans l'introduction de ce rapport.

C3 §2 (p.5/492) Petit commentaire : Noté et corrigé dans le rapport mis à jour.


Mentionner le tronçon étudié (KP50+000 - KP61+300) sur
le plan de situation du projet.
C4 §5 (p.7 à 12/492) : Commentaire majeur :

Des relevés visuels de détérioration ne sont pas fournis à Les relevés de détérioration visuelle sont inclus dans le
l'Annexe 1. L'Entrepreneur doit vérifier que l'Annexe 1 rapport révisé.
est complète (relevé visuel et essais géotechniques
effectués). L'entrepreneur a reclassé la section 2 (PK 56.2 à PK 61.2)
au niveau 2 en raison des mesures de déflexion et des
Le rapport de l'Entrepreneur indique la cause des résultats de l'enquête sur la dégradation visuelle, qui
détériorations structurelles et des déformations de classent la section de bonne à moyenne.
surface.
Un schéma synoptique montrant la dégradation et les
Le rapport indique que la section endommagée est la propositions d'amélioration de la plate-forme sont joints
section n°1 (PK50+000 – 56+200). Néanmoins, des au rapport mis à jour.
dégradations structurelles sont identifiées sur le tronçon
2 (PK56+200 à PK61+300), bien qu'il soit classé en «
niveau 1 ».

Selon les informations fournies par le contractant :

- L'orniérage (dégradation structurelle) apparaît entre


PK56+200 et 61+300

- Des fissures (dégradation structurelle) apparaissent


sur les deux tronçons (PK50+000 – PK56+200 et
PK56+200 – PK61+300), soit une
proportion de détérioration structurelle de 46,5% sur la
longueur totale du tronçon allant du PK50+000 au
PK61+300.

L'Entrepreneur devra justifier le niveau retenu pour les


deux sections. En ce qui concerne les détériorations
structurelles et superficielles, l'Entrepreneur doit
préciser la cause (ou les origines) et fournir les mesures
constructives qu'il envisage de mettre en œuvre.

Un schéma synoptique montrant la dégradation serait


nécessaire pour identifier les zones dégradées ou
endommagées nécessitant des travaux de pré-
construction spécifiques. Cela devrait être détaillé par
l'entrepreneur conformément aux spécifications de
performance, paragraphe 2.4.2.2. Celui-ci est à produire
par l'Entrepreneur et à fournir dans le sous-dossier
terrassement.

NB : Il existe des incohérences entre le rapport de


dimensionnement de la chaussée et le rapport de
terrassement, notamment en ce qui concerne
l'emplacement des ornières.
C5 §5 (p.12 à 23/492 Commentaire majeur : L'entrepreneur a soumis des rapports d'essai de charge de
– Tableau 5) : Le tableau 5 présente les sondages pour les sections plaque, d'essai de déflexion et les résultats de laboratoire
transversales de sol tous les 100 m conformément au CBR de la couche au niveau de la plate-forme et du sol en
place. Le module EV2 de performance résiduelle de la plate-
paragraphe 3.2 de la spécification de performance.
forme proposé sera assuré sur le site grâce à un essai de
Conformément aux paragraphes 2.3.1.2 et 2.4.2.2 du
charge de plaque et il sera maintenu conformément aux
Cahier des Charges, les couches de recouvrement considérations de conception de la plate-forme de la section
existantes et les différentes couches de sol sont à classer respective.
par l'Entrepreneur selon leur épaisseur et leur qualité
pour déterminer les performances résiduelles de la plate-
forme, et par conséquent, sa classe ou son type. (basé sur
la capacité portante, la déflexion et le CBR) selon les
spécifications.
D'après la description des sondages, le sol de fondation
existant est très hétérogène avec différentes épaisseurs et
types de matériaux (latérite, GNT, sol). Les matériaux ne
se différencient pas par leur fonction au sein de la plate-
forme existante (sous-base, couche de coiffage, PST en
français). A titre indicatif, l'hétérogénéité liée à la nature
et à l'épaisseur des matériaux constituant le sol de
fondation suggère que la capacité portante résiduelle sera
variable sur l'ensemble de la section.
L'analyse de l'entrepreneur montre qu'il y a entre 15 et
121 cm de GNT le long du tronçon 2. Néanmoins, il est
précisé que sur certains tronçons à gauche ou à droite, il
manque la ligne de broyage ou GNT en français (épaisseur
nulle) en raison potentiellement au réaménagement en
alignement géométrique du projet de renforcement
réalisé en 2012/2014. Cette information devra être
confirmée par le Titulaire lors des études d'exécution et
avant le début des travaux de chantier.

C6 §5 (p.23 à 29/492 Commentaire majeur : Quelques carottes supplémentaires ont été prélevées à
- Chaussée moins de 50 m du site de test initial aux Pk 56+500, 58+750,
Carottage ): L'Entrepreneur mentionne que des carottages 59+850 et 61+100 pour revérifier les résultats. Les carottes
supplémentaires sont effectués pour confirmer ou supplémentaires ont donné une épaisseur représentative et
les informations sur les carottes sont incluses dans le rapport
infirmer les épaisseurs identifiées au Pk 56+500, 58+750,
soumis précédemment à l'annexe 2.
59+850 et 61+100. Les données n'apparaissent pas dans
le rapport. De plus, l'Entrepreneur déduit une épaisseur
représentative qui n'est ni mentionnée ni justifiée dans
le rapport.

Ce paragraphe doit être révisé par l'entrepreneur.


C7 §5 (p.21 – Commentaire majeur : La division des sections de chaussée est initialement
déviation La effectuée sur la base d'une étude visuelle de la dégradation.
mesure): Les mesures de déflexion ont été effectuées par Ce qui précise clairement la stratégie à considérer pour la
l'Entrepreneur tous les 25 m en quinconce. Néanmoins, conception de la chaussée. En regardant les informations
recueillies par les sondages à tous les 100 m d'intervalle, il
l'homogénéité des flèches par section homogène
devient difficile de classer les sous-sections car elles ne sont
identifiée reste à justifier par l'Entrepreneur. pas uniformes sur toute la longueur.
Dans le cas des mesures de déflexion, l'épaisseur de la
Une analyse de ces flèches sera effectuée par chaussée existante est variable en termes d'épaisseur de GNT
l'Entrepreneur afin de déterminer la classe de plate- et de graviers latéritiques, la chaussée n'ayant pas été traitée
forme (capacité portante résiduelle). en une seule fois, elle a été rectifiée par morceaux au fur et à
mesure des besoins pour la rendre carrossable et présente
De plus, il est nécessaire que le Titulaire croise ces donc des variations en épaisseurs. Puisque ces couches sont
maintenant bien compactées, le changement d'hétérogénéité
données avec les différentes investigations
n'y changera pas grand-chose.
géotechniques réalisées par le Titulaire pour obtenir Dans les PK 50 à PK 56.2, où la reconstruction doit être
une analyse multicritères (caractéristiques intrinsèques effectuée, l'asphalte existant va être enlevé et les couches de
des matériaux, capacité portante résiduelle, CBR des chaussée restantes (GNT, GNT + Latérite, Latérite) seront la
matériaux, épaisseur de la couche de finition...) de la nouvelle plate-forme qui sera recompactée en premier et
plateforme existante. donc par la suite des couches de chaussée doivent être
construites dessus.
Dans les PK 56.2 à PK 61.3, lorsqu'un renforcement est
proposé, le dessus d'asphalte existant doit être réparé pour
toute fissure/déformation mineure et de nouvelles couches
d'asphalte doivent être fournies par-dessus. Ici aussi, les
N° Désignation, commentaires Remarque prise en compte par
paragraphe, le contracteur
chapitre,
nouvelles couches d'asphalte de cette section le rendront
carte, page,
uniforme sur le dessus.
dessins
L'entreprise a déterminé le module résiduel de la plate-forme
C8 §5 (p.31 à 34/492 Commentaire majeur : Il est à noter que l'essai EV2 doit être effectué à tous les
existante après recoupement des différentes investigations
– Test de charge 200 m d'intervalle et pour effectuer cet essai,
Commentaires de l'Employeur sur les mesures de capacité géotechniques réalisées pour les sections ci-dessus.
de plaque portante Déjà fourni à les Prestataire au l'entrepreneur l'a effectué sur le dessus de la chaussée
): 21/05/2021 et ci-après rappelé : existante. Il s'agit d'asphalte ou de matériau non lié en
Les essais de portance (Mesure EV2) seront réalisés général, les essais sur matériau non lié représentent le
conformément à la norme NF P94-117. Cette norme précise que nouveau sommet de plate-forme pour la section 1 PK
50.0 à PK 56.2. Il n'était pratiquement pas possible
l'essai de portance s'applique aux plates-formes de terrassement
d'enlever la couche d'asphalte à un intervalle aussi
(et non aux chaussées) et que la valeur maximale mesurable est rapproché et de faire les essais, pour augmenter
de 250 MPa. Les résultats présentés dans le rapport d'étude l'inconfort des usagers de la route avec cette excavation
partiel ne peuvent donc être pris en considération par supplémentaire. On peut noter que dans les deux
l'Employeur. sections, des mesures de déflexion ont également été
effectuées, ce qui est une autre source de dérivation du
module de la chaussée. L'entrepreneur a en outre
effectué l'essai de charge de plaque uniquement dans les
tronçons non pavés et, dans le cas de sections pavées,
les mesures de déflexion doivent être prises en compte
pour les considérations de module.

La norme NF P94-117, qui parle d'essais sur plate-forme


de terrassement, indique ainsi 250 MPa comme valeur
maximale mesurée, ce qui est évident dans le cas de
matériaux comme la latérite dont le module doit être
limité à une valeur acceptable selon le cas lorsque les
propriétés d'un tel matériau sont améliorées pour de
meilleures considérations de conception ou la qualité du
matériau est elle-même bonne en fonction de la source
et de l'emplacement de la disponibilité.
Il est à noter que si ce test est effectué sur d'autres
matériaux non liés comme le GNT/les agrégats, il peut
aboutir à des valeurs plus élevées que celles indiquées
ci-dessus car ces valeurs sont obtenues sur un matériau
aux normes et propriétés améliorées.
Cependant, pour des considérations de conception, nous
devrions le limiter à 250 MPa lorsque nous l'envisageons
pour le matériau de la couche de recouvrement.

C9 §6 et 7 Commentaire majeur : Les propriétés ainsi rapportées concernent


(p.34 et essentiellement le matériau de terrassement supérieur,
36/492 – L'Entrepreneur identifie la présence de sols constituant la plate- qui est la nature fondamentale du sol au fil des années
Sous forme (PST en français + couche de finition) constitués de latérites et ne peut être modifié que si l'on opte pour un
-sol remplacement de matériau à une profondeur de 1 à 1,5
et d'argiles. Les CBR mesurés varient de 9,4% à 44% pour les
Qual m. Comme il existe une chaussée existante qui permet la
ité): matériaux argileux et de 7,9% à 95% pour les matériaux argilo- circulation pendant des années, elle est également bien
sableux. Les sols sont ainsi classés de S2 à S5 selon le guide compactée et stable. Les défauts de surface se
pratique de dimensionnement des chaussées pour les pays produisent principalement en raison de problèmes de
tropicaux. drainage et de moins d'entretien de la route. De plus, les
Le Contractant précisera la correspondance en termes de couches de chaussée existantes seront la nouvelle plate-
portance EV2 et fournira un synoptique des classes de portance forme pour la section de route PK 50 à PK 56, qui a des
propriétés et une résistance améliorées (CBR), le rapport
retenues retenues (correspondance CBR et EV2).
mis à jour ainsi soumis avec ces réponses contient les
Conformément aux paragraphes 2.3.1.2 et 2.4.2.2 du Cahier des propriétés des nouveaux matériaux de plate-forme, ce
Charges, les couches de recouvrement existantes et les qui donne meilleures valeurs CBR Les évaluations faites
différentes couches de sol seront caractérisées par l'Entrepreneur pour le sous-sol sont pour le matériel disponible à une
en termes d'épaisseur et de qualité afin de déterminer la capacité profondeur de 1m, alors qu'en cas de reconstruction, les
portante résiduelle du sol de fondation selon Les normes. propriétés matérielles des couches successives vers le
haut sont plus pertinentes pour de telles considérations,
le CBR de ces matériaux est toujours supérieur à celui du
matériau du sol. Par conséquent, la proposition de
l'entrepreneur est basée sur le matériau potentiel
disponible sous l'asphalte existant et ne doit pas être
sous-estimée.

Il convient de noter ici que les échantillons donnent un


bon CBR lorsque le matériau de latérite est légèrement
mélangé avec les échantillons prélevés, tout en
prélevant le matériau de la fosse d'essai. Le CBR du
matériau du sol est susceptible de donner des valeurs
inférieures, ce qui est le cas, mais les tests effectués sur
le matériau présent à 0,7 m de profondeur ont des
résultats qui valident la présence de matériau de CBR
plus élevé.
La considération APS de 70 MPa est basée sur l'analyse
du sol effectuée sur l'accotement en terre, loin de la
chaussée, tandis que dans l'étude APD, les fosses sont
effectuées le long de l'accotement plus près du bord de
la chaussée, ce qui donne des informations sur les
couches ultérieures de la chaussée existante et les
résultats CBR du matériau du sous-sol et du matériau de
la plate-forme comme dans le cas d'une reconstruction

Vous aimerez peut-être aussi