Vous êtes sur la page 1sur 15

Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

Objectif - Identifier les composants d’un circuit de transmission de puissance.

Description générale :
Circuit de transmission de puissance :
- Un circuit hydraulique de transmission de puissance (industriel) est constitué de 3 zones :
GENERATEUR LIAISON RECEPTEUR
Pél Energie primaire PHyd Conduites P’Hyd Energie secondaire Pméc
Centrale Hyd. distributeur… Vérin / Moteur

Composition d’un circuit hydraulique :


- Un circuit hydraulique est une installation comportant des composants hydrauliques
interconnectés, destinés à accomplir des fonctions précises.
Récepteur
5

6 13

11
8

M 10
9 3

2 12

Centrale Hydraulique
1 Fig 2

Rép Désignation Fonction


1 Réservoir Stocker le fluide
2 Pompe hydraulique Générer la puissance hydraulique
3 Moteur électrique Actionner la pompe
4 Distributeur 4/3 Distribuer la puissance hydraulique au vérin
5 Vérin double effet Transformer la puissance hydraulique en puissance mécanique
6 Accumulateur Stocker l’énergie hydraulique et la restituer en cas de besoin
7 Régulateur de débit Régler le débit et la vitesse du fluide
8 vanne Distribuer ou interrompre le passage du fluide
9 Limiteur de pression Protéger l’installation contre les surpressions
10 filtre Empêcher les impuretés de s’infiltrer dans les organes sensibles
11 Manomètre Indiquer la valeur de la pression
12 Débitmètre Indiquer la valeur de débit
13 Clapet anti-retour Autoriser le passage du fluide dans un seul sens

Les Circuits de Transmission de puissance 14


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

- Identifier les composantes d’une centrale hydraulique.


- Donner les constitutions et les caractéristiques de ces composantes.
Objectifs - Dimensionner une centrale hydraulique pour une application donnée.
- Préciser la maintenance à prévoir sur ce type de matériel.

A-I. Description générale d’une centrale hydraulique :


- Elle est constituée essentiellement d’un réservoir d’huile, d’un moteur et d’une pompe.
Huile
Réservoir d’huile W. hydraulique
Pompe
W. mécanique
Moteur

- Une centrale hydraulique doit contenir aussi d’autres composants (filtre, limiteur de
pression, manomètre, …) Manomètre
Moteur
Limiteur de
pression Contrôle de
Manomètre température

Accouplement
Pompe M Moteur

Niveau
Fig 3 Fig 4 de huile
Filtre
Bouchon
Réservoir de vidange
Pompe à engrenage
Filtre
Réservoir
A-II. Les pompes :
A-II-1. Mise en situation :
∆ppompe : Pression différentielle

104
Pompes hydrodynamiques
(ou nom volumétriques)
Pompes volumétriques
Qv : Débit volumique [m3 / h]

Fig 5
10

1 10 105
A-II-2. Pompe volumétrique :
A-II-2-1. Fonctionnement :
- Un volume de fluide V0 (équivalent à la cylindrée) est emprisonné dans un espace donné et
contraint à se déplacer, de l’entrée vers la sortie de la pompe à chaque cycle. Le volume V0 est
prélevé sur le fluide contenu dans la conduite d’aspiration, d’où une dépression qui fait
avancer le fluide vers la pompe, assurant ainsi son amorçage (auto-amorçage).

Les Circuits de Transmission de puissance 15


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-II-2-2. Grandeurs associées aux pompes :


Grandeurs Définitions Symboles Observation et formules
- C’est le volume de fluide refoulé ou
aspiré par une pompe en l’absence des
Cylindrée fuites, pendant une révolution de l’arbre Cyl Unités : [m3/tr] ou [l/tr].
principal.

Le débit moyen théorique : Qv moy th = Cy  N [m3/s] ou [l/s].


- C’est le volume moyen refoulé par unité
de temps. Connaissant la cylindrée ce débit
Qv moy th
N : Fréquence de rotation en [tr/s]
est déterminé par : Avec Cyl : Cylindrée en [m3/ tr]
Débits
Le débit moyen réel :
- C’est le volume refoulé par la pompe, en Qv moy r Unités : [m3/s] ou [l/s].
pratique, mesuré par unité de temps.

La puissance mécanique : Pm = C  w = Qv moy th ( psth − pe )


- C’est la puissance fournie à l’arbre
d’entraînement de la pompe par le moteur. Pm C : Couple d’entraînement de pompe en [Nm]
Elle peut être donnée par les deux Avec  : Vitesse angulaire en [rad / s]
relations suivantes : ps th : Pression de sortie théorique en [Pa]
Puissances pe : Pression d’entrée en [Pa]

La puissance hydraulique : Phy = Qv moy r ( ps − pe )


- C’est la puissance fournie par le fluide à Phy
la sortie de la pompe donnée par : Avec :
ps : Pression mesurée réellement à la sortie en [Pa]
Le rendement volumétrique :
- Compte tenu des fuites et de la Qv moy r
compressibilité du fluide, le dédit réel et
ηv v = 1
toujours différent du débit théorique, on Qv moy th
définit ainsi un rapport :

C yl .p
Le rendement hydromécanique :  hm =
- A cause des frottements mécaniques entre
les différentes pièces et du frottement de
2 .C
liquide contre les parois, le couple reçu par Ou
la pompe ne sera pas entièrement
ηhm ( ps − pe )
Rendements transformé en pression : hm = 1
( psth − pe )
- Une chute de pression due à des effets Cy : Cylindrée en [m3/tr]
mécaniques et hydrauliques fait passer psth Δp : différence de pression aux bornes
à ps , ainsi on détermine :
Avec de la pompe en [Pa].
C : couple en [N.m]

Le rendement global :
- Le rendement global d’une pompe, le Phy
rapport en la puissance hydraulique fournie ηp p = = v  hm
par la pompe et la puissance mécanique Pm
reçue par le moteur.

Cy.( pS − pe )
Couple - C’est le couple appliqué à l’arbre
C C= [N.m]
d’entraînement d’entraînement de la pompe. 2. .hm

A-II-2-3. Symboles :

Fig 6
Pompe à Pompe a cylindrée Pompe à deux
cylindrée fixe variable sens de flux
Les Circuits de Transmission de puissance 16
Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-II-3. Les réalisations des pompes volumétriques :


- On distingue :
➔ Les pompes volumétriques rotatives (Ex : à engrenages, à palettes, à lobes,..)
➔ Les pompes volumétriques alternatives (Ex : à piston)

A-II-3-1. Les pompes volumétriques rotatives :


a. Les pompes à engrenages :
➔ Pompes à engrenage extérieur :
Cylindrée moyenne Cyl moy
C yl moy = 2. .rp .b.h [m3/tr]
rP : rayon de cercle primitif
b : largeur de la dent
h = 2.m : hauteur de la dents.
avec m : module.
Coefficients d’irrégularité Ci
cos2 
Ci =
Z
Fig 7 Fig 8
Z : nombre de dents
φ : angle de pression
Caractéristiques et utilisation
Cylindrée 250 cm3/tour maxi
Pression de service 200 bars maxi
Vitesse de rotation de 800 à 3500 tr/min
Rendement relativement faible de 0,7 à 0,8
Utilisation Produits autolubrifiants et alimentaires.

➔ Pompes à engrenage intérieur :


Cylindrée moyenne Cyl moy
Croissant C yl moy = 2. .rp .b.h [m3/tr]
Couronne dentée Pour séparer entre
rP : rayon de cercle primitif
l’entrée et la sortie b : largeur de la dent
(diminuer les fuites h = 2.m : hauteur de la dents.
internes et augment avec m : module.
la pression de Coefficients d’irrégularité Ci
service).
1 1 1 
Ci =   −   cos2 
Pignon 2  Z Z1 
Fig 9
Z : nombre de dents du pignon.
Z1 : nombre de dents de la couronne dentée.
Caractéristiques et utilisation
Cylindrée 250 cm3/tour maxi
Pression de service 250 bars maxi
Vitesse de rotation de 300 à 3000 tr/min
Rendement acceptable 0.9
Utilisation Produits autolubrifiants et alimentaires.

Avantages Inconvénients
- Débit régulier. - Nombreuses pièces d’usure.
- Marche de la pompe réversible. - Pas de particules solides dans cette pompe, ni de produits
- Faible encombrement. abrasifs.
- Prix peu élevé. - Pompe à engrenage extérieur bruyante.
- Pompes à engrenage intérieur non bruyante.

Les Circuits de Transmission de puissance 17


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

c. Les pompes à vis :


- Ce sont des pompes à engrenages hélicoïdaux.
Cylindrée moyenne Cyl moy
4   2  DP3 cos 
C yl moy =  [m3/tr]
Z tan 
DP : diamètre primitif.
Z : nombre de dents.
β : angle d’inclinaison de l’hélices.

Fig 10 Coefficients d’irrégularité Ci


Cette pompe existe aussi avec trois vis dont une est centrale. Ci  0
Caractéristiques et utilisation
Cylindrée 250 cm3/tour maxi
Pression de service 200 bars maxi
Vitesse de rotation de 300 à 3500 tr/min
Rendement acceptable 0.9
Utilisation Produits ayant une bonne qualité lubrifiante.

Avantages Inconvénients
- Débit régulier. - Nombreuses pièces d’usure.
- Assez silencieuse. - Pas de particules solides dans cette pompe, ni
- Peut être accouplé directement à un moteur de produits abrasifs.
électrique de à grand vitesse. - Prix élevé.
d. Les pompes à palettes :
Cylindrée moyenne Cyl moy
Rotor Stator

C yl moy = 2. .e.b.D [m3/tr]

b : largeur de la palette.
e : excentricité.
Fig 11 Pompe à palette à une course par tour D : diamètre du stator.

C yl moy : est 2 fois plus grands, pour


un même encombrement, que
celle de la pompe à une
course par tour.

Fig 12 Pompe à palette à deux courses par tour Fig 13

Coefficients d’irrégularité Ci
- Une pompe à palette à palettes présente des irrégularités de débit très voisines de celles des pompes à pistons
de même nombre de pistons.
Caractéristiques et utilisation
Cylindrée 200 cm3/tour maxi
Pression de service 280 bars maxi
Vitesse de rotation de 300 à 3000 tr/min
Rendement relativement faible De 0.8 à 0.9
Utilisation Liquides peu visqueux.

Avantages Inconvénients
- Débit régulier. - Usure du corps par frottement des palettes.
- Marche réversible de la pompe - Prix élevé.
- Assez silencieuse

Les Circuits de Transmission de puissance 18


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-II-3-2. Les pompes volumétriques alternatives :


- Tous les types de pompes à pistons reposent sur le même principe de fonctionnement :
mouvement alternatif des pistons dans un alésage doté de deux orifices destinés à l’aspiration
et au refoulement.
a. Les pompes à piston :
➔ Pompes à pistons axiaux a cylindrée fixe :
Course Course

α
r

Fig 14 A plateau incliné (axiale) Fig 15 A barillet incliné

Cylindrée moyenne Cyl moy


r : entraxe.
C yl moy = 2  r  tan   n  S [m3/tr] n : nombre des pistons
S: surface du piston.

Caractéristiques et utilisation
A plateau incliné A barillet incliné
Cylindrée 500 cm3/tour maxi 500 cm3/tour maxi
Pression de service 350 bars maxi 450 bars maxi
Rendement 0,9 0,95

Membrane

Utilisation Liquides très peu visqueux.

- Une membrane est parfois liée au piston pour évité le contacte directe entre les pistons et le
fluide qui peut être un produit chimique corrosif, abrasif ou acide.
Fig 16
➔ Pompes à pistons axiaux a cylindrée variable :
L’inclinaison du plateau est variable. L’inclinaison du barillet est variable.
α

Fig 17 Fig 18

Les Circuits de Transmission de puissance 19


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

Cylindrée : 750 cm3/tour maxi Cylindrée : 1000 cm3/tour maxi


Pression de service : 450 bars maxi Pression de service : 400 bars maxi
Rendement : 0,95 Rendement : 0,95

Avantages Inconvénients
- Fonctionnement à sec sans dommage. - Nécessite une filtration efficace (de 10 à 20 µ) car
- Faible inertie des pièces en mouvement le jeu interne est très faible
- Peut être utilisé en moteur hydraulique - La pompe à barillet incliné est un ensemble
- Le débit est plus stable compact

➔ Pompes à pistons radiaux :


Refoulement

Piston

Came Aspiration
Exentrique

Piston

Bloc cylindre
tournant

Fig 20 n' = 4
Fig 19 n' = 1 Fig 21
Soupape de sûreté

Cylindrée moyenne Cyl moy


n' : nombre de courses par piston.
C yl moy = n  n'c  S [m3/tr] n : nombre des pistons
c : course
S: surface du piston.
Caractéristiques
Cylindrée 250 cm3/tour maxi
Pression de service 350 bars maxi
Rendement relativement faible 0,9

Coefficients d’irrégularité Ci :
1  
Pour n faible. Ci = 1 − cos 
2 2n 
1
Si le nombre de pistons est assez élevé Ci =
1.62  n 2
2.47
Si le nombre de pistons est pair Ci = 2
n

Les Circuits de Transmission de puissance 20


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-II-3-3. Pompes péristaltiques :


- L’effet de pompage est obtenu
par la compression d’un tube en
élastomère par des galets fixés sur
le rotor. Les galets, en se
déplaçant, entraînent le liquide
jusqu’au refoulement.

0 : Stator
0’ : Bande roulement
1 : Galet
2 : Rotor
Vue partielle suivant 2’ : Arbre d’entraînement
Fig 22 F 2’’ : Axe
3 : Elément tubulaire

Caractéristiques et utilisation
Débit 50 m3/h maxi
Pression de service 15 bars maxi
Hauteur manométrique totale 160 mCE
Rendement relativement faible De 0.8 à 0.9
Utilisation Produits chimiques, très abrasifs et alimentaires.

Avantages Inconvénients
- Utilisation comme pompe doseuses possible. - Débit limité
- Refoulement très saccadé (irrégulière)
- Température d’utilisation assez faible

A-II-3-4. Les Pompes doseuses :


- Elles sont essentiellement à piston et (ou) à membrane. L'introduction d'un débit bien
déterminé de liquides est rendue possible grâce à un dispositif précis de réglage de la course
du piston et de sa fréquence.
-1 3. -1
- Elles ont des débits relativement faibles (de quelques L.h à quelque m h ) et peuvent mettre
en œuvre des pressions au refoulement allant jusqu'à 300 bars.
- Elles sont auto-amorçantes mais n’acceptent que des viscosités faibles.
- Les principales applications sont :
- Le dosage fin de produits chimiques.
- l'injection de carburant pour les véhicules automobiles.

Fig 23 Pompes alternatives à membrane (pompes d’alimentation) Fig 24 Pompes multi pistons en ligne (pompes d’injection)

Les Circuits de Transmission de puissance 21


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-II-3-5. Les Pompes manuelles :

- Les pompes à la main sont généralement destinées à servir de pompe de secours ou de


pompes d’épreuve. Voici quelques exemples de pompes manuelles :

Fig 25 Pompes manuelles à doubles effets Fig 26

A-III. Les réservoirs :


A-III-1. Construction :
- Les réservoirs sont utilisés pour le stockage des fluides. Elles sont constitués de :
- Une cuve en acier séparée en deux chambres par une cloison de stabilisation : Une
chambre d’aspiration (où se trouve le filtre d’aspiration) et une chambre de retour (pour
isoler les polluantes).
- Un couvercle assurant l’étanchéité et supportant l’ensemble motopompe.
- Un bouchon de vidange et éventuellement un autre de remplissage.
- Une porte de visite utilisée pour le changement du filtre, la réparation et le nettoyage.
- Deux voyants pour indiquer le niveau de fluide.
- Un filtre monté sur la tuyauterie d’aspiration.
Motopompe Drain

Aspiration
Couvercle
Retour
Bouchon de remplissage
Filtre
à air
Voyant (niveau haut)
Voyant (niveau bas) Huile
20 cm mini
Hauteur d’huile Filtre
Cloison
2/3 de la hauteur totale
Porte de visite
Bouchon de vidange

Fig 27
Pente 6 % Chambre Chambre
de refoulement d’aspiration
A-III-2. Conseils pratiques :
- Le retour d’huile doit se faire avec un tuyau immergé dont l’extrémité comporte une coupe
de 45° orienté vers la paroi et distant d’environ 3.Ø du fond.
- Le drain débouche au dessus du niveau d’huile.
- La tuyauterie d’aspiration courte et droite, muni d’une crépine toujours immergée au
minimum à 20 cm en dessous du niveau le plus bas.
- Le filtre à l’aspiration doit être facilement démontable et reliée à la pompe par un tuyau
d’une longueur comprise entre et 60 et 90 cm.

Les Circuits de Transmission de puissance 22


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-III-3. Capacité d’un réservoir : en [l]


- Sa capacité dépend à la fois du débit moyen des pompes aspirant le fluide et de la variation
de volume du reste de circuit. En effet, quand il y a des vérins à simple effet ou des
accumulateurs, le volume du circuit varie et le complément de fluide doit être fourni ou stocké
par le réservoir.
Remarque : La capacité utile du réservoir est dans tous les cas supérieure à trois fois la
variation possible de volume du circuit.
A-III-4. Symboles :

Réservoir à pression atmosphérique Réservoir sous pression

Tuyauterie partant d’un réservoir en charge Tuyauterie immergée Tuyauterie au dessus du niveau de l’huile
A-IV. Les filtres :
- Les polluants présents dans un circuit occasionnent des dommages et/ou une usure
prématurée des composants. Ces polluants peuvent être de deux types :
- Particules venant de l’extérieur.
Solides - Particules d’usure venant des composants
- Eau (condensation…)
Solubles (non solides) - Lubrifiant, fluide de coupe...
- Gommes, boues … (provoquant des dépôts).
- Nous ne décrirons que les filtres destinés à l’élimination des particules solides, en se
rappelant qu’il existe des appareils et procédés spécifiques pour les autres polluants.
- Les filtres les plus courants sont constitués d’une grille dont la maille est appropriée à la
taille des particules à retenir. Cette grille peut être constituée de différents matériaux :
grillage, feutre, papiers, synthétiques…
- D’autres filtres utilisent un champ magnétique pour piéger les particules magnétiques.

A-IV-1. Position des filtres dans le circuit :


- Il y a plusieurs possibilités qui ont leurs avantages et inconvénients. Il est possible de
combiner plusieurs de ces possibilités :

A-IV-1-1. A l’aspiration :
Emplacement - Le filtre est installé avant la pompe.
Avantages - Tout le circuit est protégé, pompe comprise.
- Augmentation de la perte de charge à l’aspiration
Inconvénients
- La maille de celui-ci ne peut être très fine.
- Ces filtres, appelés aussi crépines, sont presque toujours présents dans le circuit, mais ils ne
suffisent généralement pas à la protection et doivent être complétés par une des solutions
suivantes.
A-IV-1-2. Au refoulement :
Emplacement - Le filtre est installé après la pompe (ou avant une portion de circuit).
- La perte de charge étant indifférente.
Avantages - La maille du filtre peut être très fine.
- Tout le circuit est protégé.
- La pompe n’est pas protégée.
Inconvénients - Les parois des filtres doivent supporter la pression du circuit, ce qui donne des filtres
volumineux, lourds et chers.

Les Circuits de Transmission de puissance 23


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

- On évite cette solution lorsque c’est possible, bien que cela soit la filtration la plus efficace
pour le circuit.
A-IV-1-3. Au retour :
Emplacement - Le filtre est installé sur les canalisations de retour d’huile.
- La perte de charge étant indifférente.
- La maille du filtre peut être très fine.
Avantages
- La pression étant faible.
- Les filtres sont plus légers et moins chers.
- Le circuit doit être confiné (Enfermée).
Inconvénients
- Ils doivent être protégés contre le colmatage.
- Cette solution efficace et économique est très souvent employée. A noter qu’il peut être
intéressant de filtrer les retours de drains, car c’est aux passages des tiges que la pollution
extérieure s’introduit.
A-IV-1-4. Filtration externe :
Emplacement - Le filtre est installé sur un circuit externe. Pompe de filtration
- La perte de charge dans le circuit principale est minimale.
Avantages
- La pompe de filtration n’est pas protégée. Fig 28
Inconvénients
- Consommation de puissance supplémentaire.

A-IV-2. Sécurité des filtres :


- Il s’agit essentiellement d’une protection contre le colmatage. A force d’arrêter des
particules, le filtre finit par se boucher (se colmater) et il est nécessaire de le remplacer.
A-IV-2-1. Inconvénients du colmatage :
- Les parois du filtre colmaté vont se déchirer sous l’effet de la perte de charge et toutes les
particules accumulées vont se déverser d’un coup dans le circuit ; on imagine aisément la
catastrophe que cela représente !
A-IV-2-2. Protections :
Organe de
Description Schémas
protection
Filtre avec indicateur
- Ils donnent une information lorsque la perte de de colmatage à contact
charge provoquée par le colmatage devient Les indicateurs
inacceptable. Cette information peut être un voyant, Filtre avec indicateur de colmatage
un contact géré par la partie commande… de colmatage à voyant

- Dès que la perte de charge provoquée par le Avec limiteur


colmatage devient inacceptable, le débit d'huile passe de pression
à côté du filtre. bipasse Les limiteurs
- Ce dispositif protège également le filtre lors des de pression
Qv

démarrages à froid, lorsque la viscosité de l'huile est Avec clapet bipasses


trop importante. taré
- La plupart des filtres sont équipés de ce dispositif.
- Ils évitent un débit à contresens, ce qui provoquerait
un retour des impuretés accumulées dans le circuit.
Cette protection est nécessaire en particulier pour les Qv Les clapets
filtres au retour lorsque le circuit peut (ou doit) Filtre protégé anti-retour
« réaspirer » de l'huile (présence de vérins en contre les retours
particulier). d’huiles

Les Circuits de Transmission de puissance 24


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-IV-3. Efficacité des filtres :


- L'efficacité d'un filtre s'exprime par la taille des particules arrêtées par celui-ci, exprimée
en µm (10-3 mm).

A-IV-3-1. Efficacité absolue :

- On indique alors la taille minimale des particules qui seront toutes arrêtées. Par exemple, un
filtre absolu à 10 µm ne laissera passer aucune particule de taille > 10 µm.
- C'est une indication contraignante pour le fabricant, ce qui explique pourquoi cette garantie
est peu utilisée; on parle plus souvent d'efficacité relative.
A-IV-3-2. Efficacité relative :

- On donne l'efficacité relative d'un filtre, par taille nominale de particules, en indiquant le
pourcentage de particules arrêtées. Par exemple, un filtre ayant une efficacité de 95% à 10 µm
ne laissera passer que 5% de particules de 10 µm, en un seul passage. On peut indiquer
plusieurs efficacités pour des tailles de particules différentes.
- Les fabricants utilisent souvent une autre façon de désigner l'efficacité, le ßx. Ce ßx est
indiqué par taille de particule et calculé de la manière suivante:

nombre de particules de taille X en amont du filtre


X =
nombre de particules de taille X en aval du filtre

- Par exemple, un filtre ayant un ß10 = 200 ne laissera passer que 0,5% de particules de 10 µm
(son efficacité relative est alors de 99,5%).

A-IV-3. Exemples :

Fig 29 Fig 30

A-V. Les refroidisseurs, Echangeurs et Réchauffeurs :


A-V-1. Rôle :
- Le refroidisseur est utilisé pour abaisser la température du fluide qui le traverse.
- L’échangeur permet la régulation de la température du fluide en circulation.
- Le réchauffeur doit apporter des calories au fluide qui le traverse, mais ne peut en aucun cas
lui en soustraire.

Les Circuits de Transmission de puissance 25


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-V-2. Emplacement et choix :


- Les composants de régulation de température des fluides de transmission de puissance sont
disposés généralement sur la partie de circuit ou on a une basse pression. (Au retour)
- Le choix d’un échangeur doit s’effectuer en tenant compte du rendement du système
hydraulique. (L’énergie perdue dans un système est transformée en chaleur absorbée par la
suite par le fluide).
A-V-3. Symboles :

Fig 31
Refroidisseur Réchauffeur Echangeur

A-VI. Démarche de dimenssionnement d’une centrale hydraulique :


A-VI-1. Organigramme : Début

Choisir la gamme du constructeur

Déterminer le débit maximal


QVmax et pef : Besoin du QVmax en [l/mn]
circuit hydraulique en
débit et en pression. Déterminer la pression effective
pef en [bars]

Calculer la puissance
absorbée par la pompe Pm - ηg : rendement globale de la
pef  QV max pompe.
Pm = - ηm : rendement du moteur.
600  g

Calculer la puissance
absorbée par le moteur Pe
Pe = Pm  m

Choix d’une centrale hydraulique


➔ P ≥ Pe Tableau n°1 (Fig 33)

Déterminer la capacité du réservoir V


Abaque n°1 (Fig 33)

Choisir les autres accessoires de la centrale.


Abaque n°2 (Fig 34)

Fig 32
Définir la centrale

Fin

Les Circuits de Transmission de puissance 26


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

A-VI-2. Annexe de calcule :


➔ Abaque n°1 : Choix des centrales (Selon graphique CHPP).
1 Type = CHPP (Pompe à piston radiaux)
2 Bac P 3 (cm3) 16 32 45 63 80 90
(Limites en litres) [KW] 10

Cylindrée
(Débit en l/mn)* 20 24 30 40 46 55 64 75 90 115 130
4
63

5.5
4
100

7.5
160

9
11
250

15
400

18.5
22

Pression
30
630

37
45
630

(Limites en litres)
400
250

Bac
160
100
63

Fig 33

➔ Exemple :

- Vous avez besoin d’une centrale hydraulique dont le débit Qv = 80 l/mn et la pression p = 210 bars.

➔ Solution :
- D’après (l’abaque n°1 Fig 33), vous devez choisir une centrale dont :
➔ La puissance motrice installée est de P = 37 KW.
➔ La capacité du réservoir est de V = 630 l.
➔ La cylindrée de la pompe est de Cly = 63 cm3/tour.

Les Circuits de Transmission de puissance 27


Technologie Des Systèmes Hydrauliques et Pneumatiques L2 MDA

➔ Abaque n°2 : Choix des accessoires des centrales (Selon graphique CHPP).
5
- D’après (l’abaque n°2 Fig 34),
on peut choisir les accessoires de
la centrale hydraulique en
question.

8
retenu :
➔Solution

10

11

12

13

14

15

Les Circuits de Transmission de puissance 28

Vous aimerez peut-être aussi