Vous êtes sur la page 1sur 28

Rapport d’Activité

2010
Rapport d’Activité
2010
sommaire

PRESERVATION DU PATRIMOINE VEGETAL 7

CONTROLE DES SEMENCES ET PLANTS 9

PRESERVATION DU PATRIMOINE ANIMAL 11

PHARMACIE ET INTRANTS VETERINAIRES 13

ContrOle des produits animaux et d’origine animale 14

CONTROLE DES PRODUITS VEGETAUX ET D’ORIGINE VEGETALE 15

LABORATOIRES 17

CoopEration internationale 19

Communication 21

DEveloppement du SystEme d’information 23

DEmarche qualitE 25
Rapport d’Activité ONSSA 7

PRESERVATION DU PATRIMOINE VEGETAL


En matière de protection des végétaux, le programme retenu au titre de l’année
2010 a été axé sur la réalisation des actions suivantes :
• Contrôle phytosanitaire
Le contrôle phytosanitaire entrepris par les services de la protection des végétaux de
l’ONSSA a pour objectif d’éviter l’introduction sur le territoire national de nouveaux
organismes potentiellement dangereux, la surveillance sanitaire des cultures à
l’intérieur du pays et la préservation de la qualité des végétaux et produits végétaux
à l’exportation.
En 2010, l’activité de contrôle à l’importation s’est déroulée au niveau de 8 postes
d’Inspection Frontaliers. Elle a porté sur l’inspection notamment, du bois, des
céréales, des plants, des semences, des insectes utiles, des substrats de cultures et
des fruits frais.
Le contrôle à l’exportation, effectué au niveau des lieux de production, de stockage
et des stations de conditionnement, a porté principalement sur les fruits d’agrumes,
les fraises, les fleurs coupées et les légumes.
Le contrôle des pépinières vise à garantir la production de matériel (plants fruitières,
vigne, maraîchers…etc.) de multiplication saine.
Les quantités contrôlées durant l’année 2010 (au 31 octobre) sont présentées
comme suit :

Quantités importées/exportées Nombre de pépinières agréées


6.763.400 tonnes 273

A noter qu’au cours de cette année, 5600 tonnes de plants de pomme de terre
importés de l’Europe, ont été interceptées et refoulées en raison de leur non
conformité aux exigences phytosanitaires en vigueur.
• Gestion des crises phytosanitaires
Suite à l’introduction de nouveaux parasites émergents, la gestion des crises
phytosanitaires a porté sur les prospections et la recherche d’approche visant la
lutte et la réduction de l’impact des fléaux à travers les actions suivantes

CRP CTV FB TA
Nombre d’arbres traités 12 004
Nombre de pièges 863
Analyses 29 000
Nombre d’arbres abattus 424
Superficies arrachées en ha 68 645
Homologation de nouveaux pesticides 13
CRP : Charançon rouge du palmier, CTV : Tristeza des agrumes, FB : feu bactérien, TA : mineuse de
la tomate
Rapport d’Activité ONSSA 8

• Suivi de l’état sanitaire des cultures


Cette activité a trait à la surveillance de l’état sanitaire des cultures couplée à
la promotion et à la mise en place de l’approche de lutte intégrée, moyennant
des tournées phytosanitaires, l’organisation de journées de sensibilisation,
l’encadrement de proximité, les diagnostics, les recommandations et les conseils
au profit des agriculteurs. Dans ce cadre, il a été procédé en 2010 à la réalisation
de :

Nombre de tournées phytosanitaires 1585


Nombre de diagnostics et analyses 1988
Emission de bulletins de santé végétale 118
Nombre de journées de sensibilisation 213

• Lutte contre les fléaux


Les actions liées aux activités de la lutte contre les moineaux, les rongeurs et la
protection phytosanitaire de la forêt se caractérisent par des opérations de grandes
envergures impliquant la mobilisation d’importants moyens (humains et logistique)
pour la surveillance et la lutte.
En 2010, cette activité a porté sur :

Lutte contre les moineaux 630 Ha


Superficie protégée contre les attaques des rongeurs 728.295 Ha
Protection phytosanitaire des forêts* 13.400 Ha
(*) Campagne en cours

• Homologation des intrants chimiques


Au cours de 2010, les activités d’homologation des intrants chimiques ont porté sur :
q L’homologation de 42 nouvelles spécialités pesticides ;
q Le dépôt de 89 dossiers d’homologation ;
q L’agréage de 306 établissements d’application de la phosphine ;
q L’octroi de 110 autorisations de contrôle biologique ;
q L’octroi de 11 agréments pour la commercialisation des pesticides ;
q L’octroi de 400 attestations d’importation des fertilisants et substrats de cultures.
Rapport d’Activité ONSSA 9

CONTROLES DES SEMENCES ET PLANTS

Les réalisations en matière de contrôle et certification des semences et plants au


titre de l’année 2010 se présentent comme suit

Homologation et protection des variétés


• Homologation des variétés :

q Le nombre de variétés testées, en vue de leur inscription au catalogue officiel,

est de 281 variétés, dont 113 pour les céréales, 23 pour les légumineuses, 42 pour
les cultures industrielles et 103 pour les cultures maraîchères.
Ces variétés ont fait l’objet de 107 essais pour l’examen de la Valeur Agronomique
et Technologique et 44 essais d’examen de la Distinction, Homogénéité et Stabilité.
q Le nombre de variétés inscrites au catalogue officiel est de 176 variétés, dont

47 pour les céréales, 10 pour les légumineuses, 30 pour les cultures industrielles et
89 pour les cultures maraîchères.
q La réalisation des essais de contrôle à postériori a concernée 1.042 parcelles

ensemencées à partir des lots certifiées au cours de la campagne 2008/2009.

• Octroi d’agrément pour la commercialisation des semences et plants

L’examen a concerné 78 demandes de renouvellement et/ou d’extension


d’agréments dont 67 demandes ont été acceptées, soit 85,90 %.

• Protection des obtentions végétales

L’examen a concerné 61 demandes en vue de l’octroi du Certificat d’Obtention


Végétale, dont 21 demandes ont été acceptés et 40 demandes en cours
d’instruction.

Contrôle et certification des semences


• Le contrôle au champ a concerné 61.200 ha destinés à la production de semences.
• La production analysée au laboratoire est de 1.176.000 qx dont 1.070.700 qx sont
conformes, soit 91.05 % des quantités analysés.
La répartition des quantités conformes par groupe d’espèces se présente comme
suit :
Rapport d’Activité ONSSA 10

• Céréales d’automne : 810.000 qx, soit 75,65 % ;


• Légumineuses : 11.000 qx, soit 1,03 % ;
• Semences en stock de report : 89.700 qx, soit 8,38 % ;
• Semences importées : 30.000 qx, soit 2,80 % ;
• « Bon à semer » : 130.000 qx, soit 12,14%.

Contrôle et certification des plants


Le nombre de plants contrôlés et certifiés est de 32.100.000 plants répartis comme
suit :
• Olivier : 25.000.000 plants ;
• Agrumes : 4.500.000 plants ;
• Amandier : 1.800.000 plants ;
• Fraisier : 800.000 plants.
Pour la pomme de terre, le contrôle a concerné 38.837 tonnes de plants certifiés
importés dont 33.250 tonnes ont été admises. Le reste des quantités, soit 5.587
tonnes ont été refoulées pour des raisons phytosanitaires (gale argentée et gale
commune, notamment).
Rapport d’Activité ONSSA 11

PRESERVATION DU PATRIMOINE ANIMAL

Dans le domaine de la santé animale, le programme inscrit au titre de l’année 2010


a été axé sur la réalisation des actions suivantes :

• Epidémiosurveillance du cheptel
Dans le cadre de la surveillance sanitaire du cheptel, les principales maladies
déclarées durant l’année 2010 (au 31 octobre) sont présentées ci-dessous :

Maladie déclarée Nbre de Foyers

Fièvre de West Nile 24


Blue Tongue 276
Clavelée ovine 1533
Rage animale 213
Fièvre charbonneuse 2
Tuberculose bovine aux abattoirs -

• Protection sanitaire du cheptel national


Les programmes de prophylaxie réalisés en 2010 (au 31 octobre) ont concerné
essentiellement les maladies animales suivantes :
q La réalisation d’une campagne généralisée de vaccination de tout le cheptel

national ovin et caprin contre la peste des petits ruminants et qui a concerné
près de 23 millions de têtes ;
q La lutte contre la clavelée et la Blue Tongue chez les ovins au niveau des foyers
déclarés. Un effectif de plus de 900.000 et 285.000 têtes ovines, a été vacciné
respectivement contre la clavelée et la Blue Tongue ;
q La lutte contre les maladies à incidence économique au niveau des zones

enclavées et les provinces du sud, à travers des opérations de traitement des


ruminants contre les parasitoses internes (2,3 millions têtes) et externes (2,4 millions
de têtes) ainsi que la vaccination des ruminants contre les entérotoxémies (près
de 2 millions de têtes) ;
q La lutte contre la Fièvre de West Nile au niveau des foyers déclarés dans certaines

provinces. Plus de 6400 chevaux ont été vaccinés contre cette maladie.
q La vaccination des ruminants (près de 168.000 bovins, ovins et caprins) dans les

zones reconnues charbonneuses.

• Contrôle sanitaire aux frontières


Le contrôle sanitaire aux frontières s’opère par les services vétérinaires de l’ONSSA
sur les animaux vivants et les produits de multiplication animale (semences, œufs
à couver, etc.) importés au Maroc à partir des pays ouverts à l’importation. Ce
contrôle est également réalisé pour les espèces animales exportées vers les pays
tiers (chevaux, poussins d’un jour, ovins, œufs à couver). Au 31/10/2010,
Rapport d’Activité ONSSA 12

cette activité a concerné plusieurs espèces animales dont les effectifs sont
consignés dans le tableau ci-après.

Espèces Import Export

Equidés 790 têtes 327 têtes


Bovins (engraissement et reproducteurs) 26851 têtes
(dont 4950 veaux d’engraissement) -
Caprins reproducteurs 670 têtes -
Ovins 410 têtes
Volailles 6.148.911 têtes 213.600 têtes
Œufs à couver 445.560 unités 1.938.164 unités
Lapins 356 têtes -
Semence bovine 282.406 doses -
Semence équine 77 doses -

• Identification des bovins


Dans le cadre de la poursuite de l’opération d’identification des bovins, un effectif
de 30.153 têtes bovines a été identifié en 2010 (au 31 octobre).

• Mise à niveau sanitaire du cheptel avicole


Conformément à la loi 49/99 et ses textes d’application, la mise à niveau du secteur
avicole a été poursuivie durant l’année 2010, par :

qL’octroi de 1110 nouvelles autorisations d’exercice des activités d’élevage


avicole et de 235 autorisations de moyens de transport de volailles et des œufs à
couver.
qLe contrôle de conformité des unités avicoles et des moyens de transport. Ce
contrôle a concerné plus de 1400 unités avicoles et 140 moyens de transport.
q L’agrément sanitaire de 758 unités avicoles pour la réception de poussins d’un

jour (espèces poule et dinde) et des œufs à couver importés.


q La vaccination par les vétérinaires privés, dans le cadre d’un programme
volontaire, de 3,5 millions de poules pondeuses contre la typhose aviaire.
Rapport d’Activité ONSSA 13

PHARMACIE ET INTRANTS VETERINAIRES

Dans le domaine de la maîtrise de la pharmacie vétérinaire et des autres produits


utilisés en médecine et chirurgie vétérinaires, les actions menées en 2010, ont consisté
en :
• L’enregistrement des médicaments vétérinaires et des autres produits de la
médecine et de la chirurgie vétérinaire ;
• L’expertises pharmaceutiques vétérinaires (médicament vétérinaire, additifs,
biocides, résidus..) ;
• Le suivi du secteur de la pharmacie vétérinaire (inspection, pharmacovigilance, …).

Réalisations de l’année 2010 jusqu’à mi-novembre :

Objectifs Actions Réalisations 2010

Enregistrement et homologation :
AMM : 244 soit 81,3%
Nombre de dossiers traités/nombre
de dossiers déposés : Additifs : 232 soit 77%
Biocides : 203 soit 100%

Réalisation des commissions


Enregistrement d’enregistrement : nombre de
commissions réalisées/ nombre de AMM : 3 soit 75% Additifs:10 soit 83%
et Inspection
commissions prévues

Réalisation des inspections : 11 inspections BPF/BPD;


Inspections réalisées/ inspections 7 cabinets vétérinaires;
programmées 20 unités avicoles
soit 345%
Expertise des médicaments
vétérinaires : Echantillons analysés /
échantillons reçus (hors demandes 134 échantillons soit 100%
d’AMM)
Enregistrement Expertise des biocides d’élevage
et Inspection et autres : Echantillons analysés / Biocides ; rage; surveillance influenza
échantillons reçus aviaire : 133 soit 100%

Expertise dans le cadre des plans de Echantillons analysés / échantillons


surveillance des résidus reçus: 492 /492 prélèvements soit 100%

AMM : Autorisation de mise sur le marché


BPF/BPD : Bonne pratique de fabrication/bonne pratique de distribution
Rapport d’Activité ONSSA 14

CONTROLE DES PRODUITS ALIMENTAIRES

ContrOle des produits animaux et d’origine animale

Les réalisations 2010 en matière de contrôle des produits animaux et d’origine


animale ont concernés les actions suivantes :

Actions Nombre /quantité

• 2160 bateaux de la pêche et 410 établissements à terre


• 36 ateliers de découpe et de boucheries de viandes
Suivi des • 35 unités de charcuterie
établissements • 82 unités laitières
agréés • 20 abattoirs avicoles
• 6 unités d’ovoproduits
• 13 entrepôts
• 245 000 t de viandes rouges dans les abattoirs contrôlés
Inspection des • 120 000 t de viandes blanches dans les abattoirs industriels
produits
• 500 000 t de produits de la pêche dans les halles et marchés de gros

Contrôle à
• 3 700 000 t à l’importation
l’importation et
à l’exportation • 330 000 t à l’exportation

Plans de • 1010 échantillons de viandes ovines


surveillances des • 96 échantillons de produits de l’aquaculture
résidus • 300 échantillons de produits de la pêche

Les objectifs tracés dans le programme d’actions pour l’année 2010 en matière de
sécurité sanitaire des produits animaux et d’origine animale et des aliments pour
animaux ont été atteints notamment en ce que concerne :
q Le contrôle sanitaire et qualitatif des produits animaux et d’origine animale et
des aliments pour animaux depuis leur production jusqu’à la commercialisation,
à l’importation et à l’exportation ;
q L’agrément et le suivi sanitaire des établissements de production, de
manipulation, de transformation, d’entreposage, de transport et de distribution
de ces produits ;
q La mise en œuvre des plans de contrôle et de surveillance établis selon
l’approche d’évaluation des risques sanitaires liés aux denrées d’origine animale
et des aliments pour animaux ;
q Les campagnes de renforcement du contrôle réparties sur l’année selon la
conjoncture et la nature de produits les plus consommés.
Rapport d’Activité ONSSA 15

ContrOle des produits alimentaires

ContrOle des produits vEgEtaux et d’origine vEgEtale

En matière de contrôle des produits végétaux et d’origine végétale les actions


durant l’année 2010 ont consisté en :

• La surveillance et suivi des établissements :


q Lancement d’une enquête nationale pour le recensement des unités agro-

alimentaires relevant des quatre secteurs retenus par l’ONSSA comme secteurs
prioritaires pour l’année 2010 (minoteries industrielles, huileries alimentaires
{trituration et raffinage des graines oléagineuses, huileries d’olive}, unités de
production des boissons et jus, unités de production des vins).
q 317 établissements ont été recensés : 151 minoteries ; 28 unités de boissons
et jus ; 125 unités d’huiles ; 13 unités de production, de vins. 71 d’entre elles ont
déjà mis en place un système d’autocontrôle (soit 22,3%).
q Une deuxième phase de cette opération de recensement concernant
l’ensemble des établissements relevant du secteur des produits végétaux et
d’origine végétale a été lancée en septembre 2010.

• Le contrôle de qualité et de conformité des produits végétaux


et d’origine végétale ( au 30 novembre 2010) :
A l’importation :
q Etude de 25 876 dossiers d’importation ;
q 1851 contrôles analytiques
q 1 500 000 tonnes de produits alimentaires importés ;
v 25 876 dossiers d’importation étudiés.
v 1851 contrôles analytiques.
v 909 tonnes de produits alimentaires refoulés dont :
n 211 tonnes conserves végétales ;
n 97 tonnes de biscuits et chips ;
n 22 tonnes de chocolats ;
n 19 tonnes de confiseries.
Rapport d’Activité ONSSA 16

Au niveau du marché national :


q 7284 Procès-verbaux de prélèvements d’échantillons ;
q 1720 Procès-verbaux de constatations directes ;
q 107 Procès-verbaux de recherches spéciales ;
q 150 868 Actes de contrôle dans le cadre de l’activité non contentieuse (Actions de
sensibilisation, vérification physique et documentaire, conditions d’hygiène,……)
soit un total de 159 979 interventions ;
q 2404 échantillons ont été reconnus non conformes à l’analyse (soit 33% de NC) ;
q 2723 dossiers d’infractions ont été instruits et transmis aux juridictions compétentes
pour jugement ;
q 108 dossiers ont été jugés et les amendes prononcées sont de l’ordre : 393 000,00 DH.

• Contrôle des intrants agricoles :


Etablissement de 2189 actes de contrôle.

Nbre de Non Taux de Quantité de


prélèvement conformes NC (%) marchandise
analysés importée (T)
Engrais 438 22 5,0 24 067,27
Pesticides 952 21 2,2 32 831,91
Total 1490 43 2,9 56 899,18

Contrôle à l’importation : un contrôle systématique

Semences
Réalisations Engrais Pesticides Total

Nombre de prélèvement analysés 297 648 1096 2041


Nombre de PV non conformes 12 42 27 81
% Non conforme 4,0 6,5 2,5 4,0
Constats directes 120 22 6 148
Total des actions de contrôle 417 670 1102 2189

• Contrôle du secteur vitivinicole :


q Octroi de 13 agréments de vinification au titre de la campagne vitivinicole
2010 - 2011 ;
q Octroi de 203 labels d’appellation d’origine garanties et contrôlées;
q Octroi de 10 agréments d’exercice du commerce de gros et demi-gros du vin.
Rapport d’Activité ONSSA 17

LABORATOIRES

Les laboratoires de l’ONSSA se sont inscrits dans une démarche de modernisation


qui vise à renforcer en continue leurs capacités d’analyses et de diagnostic et à
les hisser au niveau des normes et exigences internationales. Dans ce sens, l’ONSSA
a mis en place un important programme de mise à niveau de ces laboratoires, et
ce à travers la construction de nouveaux laboratoires, la formation du personnel,
le développement du système d’information, la structuration du réseau des
laboratoires, et la mise sous assurance qualité de ces laboratoires.
Les principales réalisations au cours de l’année 2010 sont résumées sans le tableau
suivant :

Actions Réalisations

• Dans le cadre de la décentralisation des services de contrôle et afin


d’assurer des prestations de proximité, le PMV prévoit la construction
de laboratoires pour chaque région.
Construction
de nouveaux
laboratoires • Le projet de construction du laboratoire de Laâyoune, qui a démarré
en février 2009, est en voie d’achèvement. Ce laboratoire va couvrir
les besoins en croissance au niveau de la région du Sud, en particulier
en matière de contrôle des produits de la pêche.

• L’objectif à court terme des laboratoires opérant dans le domaine


Accréditation vétérinaire est d’obtenir l’accréditation selon les exigences de la
des laboratoires norme ISO 17025 dans le domaine vétérinaire.

• Réalisation de 2 audits blancs

• Organisation de 4 sessions de formation dans le cadre des projets de


Formation coopération (AFSSA et TAIEX) : formation de 56 personnes (196 jours-
personnes).
Rapport d’Activité ONSSA 18

REALISATIONS PHYSIQUES (Répartition du nombre d’analyses


effectuées par unité et par laboratoire)

Année 2010

Laboratoire Microbiologie Chimie Sérologie Bactériologie Diagnostic Biologie Virologie Autopsie Autre Total
Alimentaire Alimentaire et de la rage moléculaire
/ Toxicologie parasitologie
Agadir 53 178 60 819 40 133 275 9 155 0 48 32 154 649
Casablanca 17 983 5 768 18 493 900 150 2 620 966 252 2 47 134
Fès 8 219 2 156 19 453 927 102 0 0 40 0 30 897
Marrakech 15 695 17 196 10 439 372 43 10 0 122 0 43 877
Oujda 9 631 1 277 7 645 777 34 458 0 137 0 19 959
Tanger 34 385 4 517 7 636 252 39 656 0 1 30 47 516
LNCMV 0 0 0 0 76 0 450 0 0 526
Total 139 091 91 733 103 799 3 503 453 3 899 1 416 600 64 344 558
Rapport d’Activité ONSSA 19

CoopEration internationale

• Accords de coopération, conventions, mémorandums d’entente :


q Un accord de coopération signé, en avril 2010, avec l’Office Fédéral allemand
pour la protection des consommateurs et la sécurité sanitaire des aliments (BVL) ;
5 domaines de coopération ont été identifiés suite à la visite de la délégation de
l’ONSSA en Allemagne ;
q Une convention de partenariat signée, en avril 2010, entre l’ONSSA, l’IAV Hassan
II, et l’Ecole Nationale des Services Vétérinaires - France - (ENSV) pour la mise en
place d’un centre de formation de vétérinaires officiels à Rabat ;
qUn accord signé avec le gouvernement des Pays Bas pour la poursuite de
deux projets G2G (government to government) : « renforcement des structures
de contrôle phytosanitaire » et « identification bovine » ;
q Un accord de don signé avec la Banque Mondiale, portant sur un don destiné
à renforcer les capacités du Maroc à lutter contre une éventuelle intrusion de
l’Influenza Aviaire ;
q Un accord dans le domaine de la quarantaine végétale et la protection des

végétaux, et un projet d’accord sanitaire vétérinaire, ainsi que deux projets de


mémorandums dans les domaines des pesticides et du commerce des céréales,
sont en cours de négociation avec le Service Fédéral Russe pour la Surveillance
Vétérinaire et Phytosanitaire ;
q Un projet de mémorandum sur le commerce du bétail avec l’Australie et
un projet d’accord dans le secteur vétérinaire avec l’Argentine sont en cours
d’examen.

• Missions d’experts étrangers au Maroc :


Dans le cadre de la coopération bilatérale avec la France, 13 missions d’appui
d’experts ont eu lieu à l’ONSSA, dans divers domaines : pesticides, réglementation,
santé animale, santé végétale, laboratoires, .... Toutes ces actions menées se
poursuivront en 2011. Avec la FAO , 2 missions d’appui ont eu lieu dans le cadre du
Programme Régional de lutte intégrée contre les organismes nuisibles des cultures.

• Visites de travail à l’étranger :


Les relations bilatérales sont également intensifiées à travers des visites de travail de
délégations de l’ONSSA à ces pays partenaires, ainsi en 2010 trois visites ont eu lieu :
en Hongrie, en Russie et en Allemagne.
Rapport d’Activité ONSSA 20

• Participations à des manifestations à l’étranger :


Les cadres et responsables de l’ONSSA participent régulièrement à des manifestations
ou réunions d’experts à l’étranger. Cette représentation s’inscrit dans le cadre de la
stratégie de l’ONSSA d’ouverture à l’international et de l’échange d’information.
Ainsi, 16 missions ont eu lieu dans ce cadre, (FDA, OIE, OIV, réseaux (REMESA), Codex
Alimentarius, etc...).

• Séjour d’études de cadres marocains à l’étranger :


Les organismes internationaux ainsi que les gouvernements des pays tiers proposent
régulièrement des sessions de formations aux institutions/pays partenaires. Ainsi,
22 cadres de l’ONSSA (centrale et directions régionales) ont pu bénéficier de
formations, sur des thèmes très variés, leur permettant une mise à niveau et un
développement des compétences dans leurs domaines respectifs.

• Organisations d’ateliers/séminaires/conseils au Maroc :


L’ONSSA, en collaboration avec ses partenaires bi et multilatéraux a organisé
plusieurs manifestations au Maroc
q FAO : 2 ateliers (gestion phytosanitaire en culture de menthe et filière viande
– petits ruminants) et 2 voyages d’études au profit de cadres étrangers (Cote
d’Ivoire, République de Guinée, Liban, Palestine,...) ;
q OIE : 1 séminaire régional sur la communication auquel ont participé 14 pays ;
q NEPPO : (Near East Plant Protection Organisation) a tenu son 1er Conseil

d’Administration à Rabat, organisé par l’ONSSA, avec l’appui de la FAO. Durant


cette manifestation le Maroc a été retenu pour abriter le siège du NEPPO et élu
en tant que Directeur Exécutif.

• Réception de délégations étrangères :


Pour mettre en place les bases d’un nouveau partenariat avec ses homologues
étrangers, ou pour renforcer des relations existantes, l’ONSSA a reçu plusieurs
représentants ou délégations des pays tiers : Pays Bas, Australie, Libye , Catalogne,
etc... ou d’institutions et organisations internationales : FDA (Food and Drug
Administration), SIDA (Swedish International Development Coperation Agency)
(experte SPS de la région MENA), …

• Projets approuvés :
q 1 projet FAO (TCP) dans le domaine de la gestion des pesticides, approuvé ;
q 1 projet AIEA sur l’appui à la lutte contre la cératite, reconduit pour 2012-2013 ;
q 1 projet (coopération espagnole), sur l’appui au renforcement du système
d’alerte en santé animale au Maroc, en phase de démarrage.
Par ailleurs l’année 2010 a connu l’ouverture du marché chinois aux agrumes
marocains et du marché américain à la tomate marocaine de la région du Souss
Massa, les négociations sont en cours pour l’exportation de fruits rouges (myrtille,
framboise) et de légumes (aubergines, courgettes, ..) vers les marché américain.
Rapport d’Activité ONSSA 21

Communication

La stratégie de communication externe de l’ONSSA durant cet exercice s’est


attelée à promouvoir la création de cet office, à ancrer l’image d’un nouveau
organisme et renforcer son positionnement. Les principales actions dans ce sens
ont porté sur :

• SITE WEB
Afin d’assurer une communication à large audience un site web comprenant
diverses rubriques a été élaboré et publié. Ce site a pour objectif d’informer
sur l’organisation, les activités et le champ d’intervention de l’ONSSA. Source
d’information, il fournit aux professionnels les renseignements nécessaires :
procédures, certificats… Outil de veille sanitaire et alimentaire, il informe le grand
public, via des alertes, sur les crises sanitaires et alimentaires

• FILM INSTITUTIONNEL
Réalisation d’un documentaire en arabe et en français présentant les différentes
activités de l’ONSSA tout au long de la chaîne alimentaire.

• PUBLICATIONS
En vue de faire connaître notre Office, de sensibiliser les éleveurs et les agriculteurs
sur certaines maladies animales et végétales ou de fournir des informations
pratiques aux professionnels et aux importateurs, il a été procédé à la publication
de plusieurs supports informationnels : Brochure présentant l’Office, Brochure sur
la loi portant création de l’ONSSA, Brochure sur la loi sur la sécurité sanitaire des
produits alimentaires, dépliants et fiches techniques sur les maladies végétales,
guide pour les éleveurs et manuel des procédures.

• RELATIONS PUBLIQUES
Les actions de communication réalisées dans ce sens durant cet exercice ont
concernées les salons et rencontres.

SIAM 2010
La participation de l’ONSSA à cette manifestation de grande envergure s’est
concrétisée par l’exposition au sein de son stand d’un certain nombre de
moyens de communication (posters, film institutionnel, documents) qui ont permis
aux professionnels, aux associations et au grand public de connaître les missions
de notre office, ses objectifs, son champ d’intervention et la nature du travail
qu’effectuent nos cadres (femmes et hommes).
Rapport d’Activité ONSSA 22

Moussem de la vigne
L’ONSSA a pris part à la 5ème édition du Moussem annuel du raisin organisé dans
la province de Benslimane avec un stand comportant des posters présentant
l’ONSSA (structure, objectifs, missions) et des panneaux visuels relatifs aux problèmes
phytosanitaires de la vigne.

SIDATES 2010
A l’occasion de la première édition ce salon international, l’ONSSA a marqué sa
participation par l’aménagement d’un stand en adéquation avec la thématique du
salon ouvert aux visiteurs durant cette période et exposant ses activités en matière
de la protection des végétaux, du contrôle de semences et plants, de contrôle
et de la certification du palmier dattier , ainsi que sur les principales maladies du
palmier.

Rencontres
Durant le premier semestre de 2010, l’Office a organisé un séminaire national et 17
séminaires régionaux d’information sur le thème « La sécurité sanitaire des produits
alimentaires : une responsabilité de tous : loi n° 28-07 relative à la sécurité sanitaire
des produits alimentaires : principes ; droits et obligations » au profit des opérateurs
économiques, des structures administratives concernées et des associations de
consommateurs. De même que les Services techniques ont tenu 13 rencontres
avec les professionnels.

• MEDIA
Des actions de communication périodiques et ponctuels ont été menés en
collaboration les moyens de communication suivants :

La presse écrite
q La diffusion de 14 communiqués de presse sur nos activités, nos programmes et

nos opérations de contrôle des denrées alimentaires ou sur les crises sanitaires.
q La réponse aux questionnaires de journalistes pour les besoins de 22 articles de

presse.

Télévision et radio
La communication avec ces médias a enregistré 24 participations à des émissions
et journaux télévisés ainsi que 47 interventions dans des émissions ou journaux
radiophoniques .
Rapport d’Activité ONSSA 23

DEveloppement du SystEme d’information

Afin de développer le système d’information de l’ONSSA, plusieurs actions ont été


menées en 2010 dont :

• Lancement de l’étude pour l’élaboration du schéma directeur du système


d’information de l’ONSSA
L’objectif global de cette étude est de définir un plan d’actions stratégiques sur le
moyen terme afin de doter l’ONSSA d’un système d’information efficace, souple
et évolutif, s’adaptant aux changements des métiers, des technologies et de
l’environnement et s’alignant avec les orientations et la stratégie de l’Office.

• Mise en exploitation du SIAA (Système d’Information d’Analyses


et d’Alertes)

Lancement de l’exploitation des modules développés dans le cadre du projet SIAA,


4 modules sur 7 ont été mis en exploitation à savoir :
q Contrôle des produits sur le terrain (DCPV/DSPVOV) ;
q Contrôle des marchandises aux frontières (DCQ et PIF) ;

q Communication avec les laboratoires (LOARC) ;

q Administration.

• Mise en place de la nouvelle architecture de télécommunication


Les différentes structures relevant de l’ONSSA ont été dotées des moyens de
télécommunication (Téléphone fixe, Fax et Internet, Téléphone mobile, Standard
téléphonique). Cette nouvelle architecture de télécommunication est basée sur
une solution mixte (fixe et mobile), offrant des avantages techniques et financiers
certains comparativement à la solution classique qui n’offrait que des lignes fixes.
Ces avantages peuvent être énumérés comme suit :
q La gratuité des communications en intra flotte de l’ONSSA (fixes et mobiles) ;
q La communication vers l’extra flotte avec des coûts réduits ;
q Possibilité de joindre l’ensemble des responsables de l’ONSSA à tout moment
(24h/24 et 7j/7).
L’ONSSA a acquis 557 abonnements GSM, 42 SGE (des mobiles fixes), 110
abonnements Internet (ADSL) et 200 lignes fixes.
Rapport d’Activité ONSSA 24

• Mise en place d’une solution de messagerie professionnelle


Installation et exploitation d’une solution de messagerie électronique
professionnelle « nom.prénom@onssa.gov.ma » qui permettra d’harmoniser la
messagerie électronique et d’accélérer l’échange de l’information et d’améliorer
la communication entre les différentes structures de l’ONSSA. Cette solution
constituera un socle technologique sur lequel vont se baser les futures applications
de l’ONSSA.

• Lancement d’un outil de gestion de courrier


Mise en exploitation une application de gestion et d’archivage du courrier. Cette
application va permettre d’améliorer le processus de gestion de courrier au sein
de l’ONSSA en assurant la traçabilité des courriers et le suivi des retards dans le
traitement des courriers.
Rapport d’Activité ONSSA 25

DEmarche qualitE

L’ONSSA de part sa mission de garant de la sécurité sanitaire des produits alimentaires


se doit de donner confiance à ses clients, ses partenaires et au consommateur
quant à la qualité de ses prestations. Le plan « Maroc vert » a été décliné par
l’ONSSA en axes et objectifs stratégiques, à travers sa Politique Qualité.
Pour atteindre ces objectifs, l’ONSSA a choisi d’inscrire tous ses services (centraux
et extérieurs) dans un processus d’amélioration continue afin de satisfaire au mieux
les attentes de ses clients, ses partenaires et du consommateur en matière de
sécurité, d’efficacité, de rigueur, de compétence dans la gestion et de clarté dans
les décisions. Mais aussi afin de fournir à son personnel des conditions de travail
confortable.
Pour cela et afin d’instituer des rapports, entre l’ONSSA et son environnement fondés
sur la confiance, la transparence et le dévouement, le Directeur Général a opté
pour l’application d’une démarche qualité à tous les niveaux de l’organisation
pour assurer au mieux les missions de l’ONSSA.
Les systèmes qualité mis en œuvre au sein des différentes structures (centrales,
régionales et locales) répondent aux exigences des référentiels nationaux et
internationaux applicables à leurs activités, tels que les normes NM ISO 9001, NM ISO
1020, NM ISO 17025, ainsi que les normes de l‘OIE(*) et celles du Codex Alimentarius.
• Les objectifs de la démarche qualité au sein de l’ONSSA sont :
q Améliorer d’une manière continue les relations avec les usagers, les clients et

les partenaires (accueil, informations, traitement des dossiers, délais de réponses


etc.) ;
q Adopter des méthodes de travail formalisées, clarifiées et harmonisées au

niveau national ;
q Améliorer la qualité des prestations fournies ;
q Donner confiance dans la crédibilité des actions ;
qAméliorer continuellement l’image de l’Office auprès des citoyens et des
partenaires ;
q Améliorer l’organisation et le fonctionnement internes.

A terme une accréditation des services de l’ONSSA confortera son approche


qualité et permettra de pérenniser le système mis en place.

(*) l’Organisation Mondiale de la Santé Animale


Rapport d’Activité ONSSA 26

Durant l’année 2010, les actions menées ont concerné :

• Norme ISO 17020 :


q Organisation de 22 sessions de formation en matière de Management de la

qualité pour les chefs de services et les responsables qualité des services extérieurs ;
q Organisation d’audit interne de 30 services vétérinaires ;
q Organisation d’un séminaire de restitution des audits qualité au cours duquel

ont été présentées les résultats des audits et le plan d’action 2011 ;
qRéalisation d’un diagnostic au sein de 12 services de contrôle et de la protection
des végétaux ;
q Elaboration et mise en œuvre de 30 nouvelles procédures ;
q Achat de matériel informatique pour doter les services externes ayant entamés

la mise sous assurance qualité.

• Norme ISO 9001 :


q Lancement du projet de mise sous assurance qualité de la direction centrale de
l’ONSSA selon la norme ISO 9001.
ONSSA, Avenue Hadj Ahmed Cherkaoui, Agdal - Rabat - MAROC
Tél. : 05 37 68 13 51 / 06 75 39 94 51 - Fax : 05 37 68 20 49
www.onssa.gov.ma