Vous êtes sur la page 1sur 2

Graphisme : Barbara Hintermann Genève

Quels sont les avantages de l’Arrangement Quelles perspectives pour l’Arrangement


de La Haye pour la protection des dessins de La Haye?
et modèles industriels?*
Un nouvel Acte de l’Arrangement de La Haye a été adopté en juillet 1999 par
En règle générale, la protection des dessins et modèles industriels ne s’étend pas au- une conférence diplomatique réunie à Genève. L’Acte de Genève de
delà du territoire du pays dans lequel la protection a été demandée et octroyée. Si l’on l’Arrangement de La Haye entrera en vigueur après le dépôt par six États de leur
souhaite obtenir une protection dans plusieurs pays, on doit effectuer un dépôt dans instrument de ratification ou d’adhésion. Les Dessins
chaque pays concerné et suivre la procédure nationale y relative. et Modèles Industriels
L’Acte de Genève rend le système de La Haye compatible avec les législations et l’Arrangement
L’Arrangement de La Haye concernant le dépôt international des dessins et modèles de certains pays qui ne sont pas encore parties à l’Arrangement, notamment des
industriels, traité multilatéral administré par l’OMPI, propose une autre solution qui pays qui effectuent un examen de fond quant à la nouveauté. Par ailleurs,
de La Haye :
simplifie considérablement les choses. Il permet aux ressortissants ou résidents d’un il établit un lien entre le système international et les systèmes régionaux d’enre- Introduction
État partie à l’Arrangement et aux entreprises établies dans un tel État, d’obtenir une gistrement des dessins et modèles industriels. Le but de l’Acte de Genève est
protection dans plusieurs pays en suivant la procédure à la fois simple et peu coû- d’augmenter le nombre de Parties contractantes, tout en conservant au système
teuse suivante : un seul dépôt “international” rédigé en une seule langue (français ou
anglais), donnant lieu au paiement d’une seule série de taxes, dans une seule mon-
de La Haye sa simplicité et ses avantages économiques. Le système deviendra
ainsi encore plus attrayant pour les utilisateurs.
ORGANISATION
naie, et adressée auprès d’un office (soit directement auprès du Bureau international MONDIALE
de l’OMPI, soit, dans certains cas, auprès de l’office national d’un État contractant).
DE LA PROPRIÉTÉ
Lorsque le dessin ou modèle industriel fait l’objet d’un dépôt international, il bénéfi- INTELLECTUELLE
cie, dans chaque État désigné, de la même protection que celle dont jouissent les
dessins ou modèles industriels déposés en vertu de la loi nationale, à moins qu’un Pour plus d’informations sur l’Arrangement de La Haye, prière de se reporter
office national ait expressément refusé d’accorder cette protection. Le dépôt interna- à la publication n° 419 de l’OMPI ou de consulter la page d’accueil de l’OMPI
tional est donc équivalent à un droit national en ce qui concerne l’étendue de la pro- sur l’Internet (qui comprend aussi des formulaires de dépôt international).
tection et la sanction des droits. En outre, il facilite le maintien en vigueur de la
protection : il n’y a en effet qu’un seul dépôt à renouveler et qu’une seule procédure Toutes ces informations et d’autres publications peuvent être obtenues auprès
à suivre pour faire insérer un changement, par exemple, de titulaire ou d’adresse. de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle
à l’adresse suivante :
Compte tenu des avantages manifestes que présente le système de La Haye, il n’est 34, chemin des Colombettes
pas étonnant que le nombre de dépôts internationaux augmente régulièrement pour 1211 Genève 20 (Suisse)
atteindre le chiffre moyen de 4000 par an. Néanmoins, le système est sous-utilisé
compte tenu du nombre important de dessins et modèles qui sont créés et utilisés Téléphone: 41 22 338 91 11
dans le monde. Si certains aspects du système étaient revus, tout porte à croire que Fax: 41 22 733 54 28
le nombre de dépôts internationaux augmenterait de manière encore plus significative. Internet: http://www.ompi.int
E-mail: wipo.mail@wipo.int
*L’Arrangement de La Haye concernant le dépôt international des dessins et modèles industriels a été signé en 1925 et est entré
en vigueur en 1928 ; il a par la suite été révisé à plusieurs reprises, notamment en 1934 et en 1960. À présent, les dépôts inter-
nationaux effectués en vertu de l’Arrangement de La Haye peuvent, selon le cas, être régis par l’Acte de 1934 ou l’Acte de 1960.
Les 29 États membres ci-après sont parties à l’un de ces actes ou aux deux : Allemagne, Belgique, Bénin, Bulgarie, Côte d’Ivoire,
Égypte, Espagne, Ex-République yougoslave de Macédoine, France, Grèce, Hongrie, Indonésie, Italie, Liechtenstein, Luxembourg,
Maroc, Monaco, Mongolie, Pays-Bas, République de Moldova, République populaire démocratique de Corée, Roumanie, Saint-
Siège, Sénégal, Slovénie, Suisse,
Suriname, Tunisie, Yougoslavie.

Avec la permission de :
Villeroy & Boch A.G.

Images : avec la permission de The Goodyear Tire & Rubber Co.

Avec la permission de : Pierre Fabre Santé S.A. Images de couverture: avec la permission
Publication de l’OMPI no. 429(F) ISBN 92-805-0782-6 Novembre 1999 de Bulgari S.P.A. et Daimler-Benz AG.
Qu’est-ce qu’un dessin ou modèle industriel? Pourquoi protéger un dessin ou modèle indus- Comment protéger un dessin ou modèle industriel?
triel?
Un dessin ou modèle industriel est l’aspect ornemental ou esthétique d’un pro- Dans la plupart des pays, les dessins et modèles industriels doivent être enregis-
duit utile. Il peut être tridimensionnel (telle que la forme ou la surface d’un pro- La protection d’un dessin ou modèle industriel confère à son titulaire un droit trés pour pouvoir être protégés selon la législation en vigueur.
duit) ou bidimensionnel (par exemple un assemblage de lignes ou de couleurs). exclusif, lui permettant d’interdire à tout tiers de reproduire ou d’imiter ce
dessin ou modèle sans son consentement. En règle générale, pour pouvoir être enregistré, le dessin ou modèle doit être
Les dessins et modèles industriels concernent un grand nombre de produits de “nouveau” ou, selon certaines législations, “original”.
l’industrie ou de l’artisanat, qui vont des montres, bijoux, articles de mode et Le dessin ou modèle industriel portant sur l’aspect du produit qui le rend
autres articles de luxe, appareils industriels ou instruments médicaux, aux objets attractif sur le plan esthétique ne constitue pas simplement un élément La définition de la nouveauté et de l’originalité peut varier d’un pays à l’autre.
pratiques, dessins textiles, objets de loisir (jouets ou accessoires pour animaux) en artistique ou créatif; il permet aussi d’ajouter une valeur commerciale à Il en va de même de la procédure d’enregistrement, qui peut comprendre ou non
passant par les articles de ménage, le mobilier, les appareils électriques, les véhi- un produit et de faciliter la mise sur le marché et la commercialisation un examen de forme ou de fond, en particulier en vue de déterminer la nouveau-
cules et les structures architecturales. dudit produit. té ou l’originalité.

Selon la législation de la plupart des pays, un dessin ou modèle industriel, pour Un système efficace et moderne de protection des dessins L’enregistrement d’un dessin ou modèle industriel donne lieu à la délivrance d’un
pouvoir être considéré comme tel et protégé, doit attirer l’oeil. Il doit avant tout – et modèles industriels sert les intérêts : certificat d’enregistrement.
mais pas exclusivement – présenter un caractère esthétique; le dessin ou modèle
en soi, contrairement à l’objet auquel il s’applique, ne doit pas être dicté, unique- du titulaire, car cette protection contribue au développe- En principe, le dessin ou modèle industriel doit être publié, soit avant l’enregistre-
ment ou pour l’essentiel, par des considérations d’ordre technique ou fonctionnel. ment sur le marché de ses produits et lui permet d’obtenir ment, soit au moment de l’enregistrement, soit encore dans un certain délai
une légitime rentabilité de ses investissements; après l’enregistrement, selon les dispositions de la législation nationale et aussi
Un dessin ou modèle industriel doit pouvoir être reproduit par des procédés parfois de la décision du déposant.
industriels. Si tel n’est pas le cas, il s’agit d’une “œuvre d’art”, qui ne peut être du consommateur et du grand public, car cette pro-
protégée que par le droit d’auteur. tection incite à la concurrence loyale et aux pratiques La durée de la protection est, en règle générale, de cinq années, et peut faire
commerciales honnêtes, encourage la créativité et l’objet de renouvellements; dans la plupart des pays, la durée maximum de pro-
La protection d’un dessin ou modèle industriel se distingue de celle que confè- conduit ainsi à la mise au point de produits plus diver- tection se situe entre 15 et 25 ans bien que la durée minimale requise par
re un brevet principalement en ce sens qu’elle a trait à l’apparence d’un produit. sifiés et plus attrayants sur le plan esthétique; et l’Accord sur les ADPIC soit de 10 ans*.
Le dessin ou modèle industriel consiste précisément en l’aspect ornemental ou
esthétique du produit, lequel n’est pas déterminé par des considérations d’ordre du développement économique, car cette pro- Selon la législation nationale et le type de dessin ou modèle, un dessin ou modè-
technique ou fonctionnel. Au contraire, l’objet de la protection par brevet, qu’il tection apporte de la créativité dans les domaines le peut aussi être protégé en tant qu’œuvre d’art par la législation sur le droit
s’agisse d’un produit ou d’un procédé, doit avant tout constituer une “invention”, de l’industrie et de la fabrication, contribue au d’auteur. Certains pays consacrent le principe du “cumul de protection”, c’est-à-
ce qui suppose nécessairement qu’il est déterminé par son côté fonctionnel. développement des activités commerciales et dire qu’un dessin ou modèle peut être protégé à la fois par la législation sur les
renforce les possibilités d’exportation des pro- dessins et modèles industriels et par la législation sur le droit d’auteur. Dans
Un dessin ou modèle industriel se distingue d’une marque (marque de duits nationaux. d’autres pays, ces deux formes de protection s’excluent mutuellement : une fois
fabrique ou de commerce) en ce sens qu’il doit avant tout être ornemental mais que le propriétaire a choisi un type de protec-
pas nécessairement distinctif. Au contraire, une marque, bien qu’elle puisse être Une autre caractéristique des dessins et tion, il ne peut plus invoquer l’autre.
constituée par tous les types de signes visibles qui peuvent être ou ne pas être modèles industriels réside dans le fait que
ornementaux, doit toujours être distinctive car elle doit permettre de distinguer leur mise au point est relativement Dans certaines circonstances, un dessin ou
les produits ou les services d’une entreprise de ceux d’une autre. La protection simple et leur protection peu coûteuse. modèle industriel peut aussi être protégé
des dessins et modèles industriels est donc très différente de celle des marques, Par conséquent, ils sont accessibles en vertu de la législation sur la concurrence
de par sa fonction et sa raison d’être. C’est pour cette raison que les dessins et aux petites et moyennes entreprises, déloyale.
modèles industriels ne peuvent être protégés que pendant une période de temps voire à des artistes ou à des arti-
limitée (en général, 15 à 25 années au maximum, selon la législation nationale sans, tant dans les pays industriali- Dans chacun des cas précités, les conditions
applicable) tandis que les marques, si leur enregistrement est renouvelé, sont pro- sés que dans les pays en déve- de protection, les droits et les mesures de
tégées indéfiniment. loppement. réparation peuvent varier grandement.

*Article 26.3) de l’Accord sur les aspects des droits de propriété intel-
lectuelle qui touchent au commerce (Accord sur les ADPIC) (1994).
Images : avec la permission de Fila Sport S.P.A. Avec la permission de : Swatch Ltd. Avec la permission de : BMW

Vous aimerez peut-être aussi