Vous êtes sur la page 1sur 38

c Bibliothèque nationale de France

direction des collections


septembre 2004

département Littérature et Art

Asie et Océanie francophones


Bibliographie sélective

Cette bibliographie tente de mettre la lumière sur des littératures francophones ancrées dans des
régions très éloignées de la France : les territoires de l’Asie et de l’Océanie francophones, qui constituent ce
que le département Littérature et art de la BnF appelle la “ Zone Asie ” ou encore la “ Zone Asie /Pacifique ”,
l’une des dix grandes zones géographiques formée par la francophonie littéraire, la plus lointaine d’entre elles
et peut-être la plus mal connue.

Cambodge, Chine, Laos, Viê-tnam, Inde, Nouvelle-Calédonie, îles polynésiennes, tous ces territoires ou pays ont
connu à un moment ou à un autre de leur histoire l’influence française et eux-mêmes marqué l’histoire de la
France métropolitaine. De la même façon les liens sont étroits, qui unissent littérature de France et littératures
hors de France.

Récits écrits par des voyageurs, des colons ou des missionnaires - veine relativement ancienne et en voie
d’extinction-, œuvres d’écrivains appartenant à la diaspora et ayant quitté leur terre natale pour la France ou le
Québec, littératures émergentes d’autochtones restés au pays : la création littéraire est ici florissante et
polymorphe.

La présente bibliographie se veut une invitation à la rencontre d’auteurs écrivant en français mais nés ou
vivant dans des pays de cultures et d’histoires ouvertes à des influences extrêmes, d’écrivains ne s’adressant pas
uniquement au public restreint de leur terre mais visant à l’universel tout en faisant œuvre de peintre,
d’historien et d’ethnologue.

Ces écrivains mêlent amour pour leur terre et attachement à l’Occident, croisent des sensibilités et des cultures
différentes, tissent entre elles des liens plein de richesses, préparent au dialogue, nous ouvrent au monde, nous
transforment, nous métissent.

Les documents recensés dans cette bibliographie se trouvent dans les salles de lecture de la Bibliothèque
d’étude (niveau Haut-de-jardin) ou de la Bibliothèque de recherche (niveau Rez-de-jardin) du site F.-
Mitterrand.
TABLE DES MATIERES

I – CHRONOLOGIE FRANCE-ASIE-OCEANIE.....................................................................................................4

AUX ORIGINES, DES RENCONTRES “ FORCÉES ”................................................................................................4

CHRONOLOGIE :..........................................................................................................................................4

II- ASIE : CAMBODGE, VIET-NAM, CHINE, JAPON...................................................................8

OUVRAGES GÉNÉRAUX : REGARDS CROISÉS DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT......................................................8

PAGES ET SITES INTERNET GÉNÉRAUX............................................................................................................11

AUTEURS REPRESENTES DANS LES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHEQUE D’ETUDE........12

AUTEURS CAMBODGIENS ET VIETNAMIENS DE NATIONALITE OU D’ORIGINE............................12

AUTEURS CHINOIS DE NATIONALITE OU D’ORIGINE..........................................................................................16

AUTEUR D’ORIGINE JAPONAISE.....................................................................................................................21

III - ASIE : INDE.....................................................................................................................................22

OUVRAGES GÉNÉRAUX : REGARDS CROISES DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT......................................................22

PAGES ET SITES INTERNET GENERAUX............................................................................................................22

IV- OCEANIE : POLYNÉSIE FRANÇAISE (TAHITI, WALLIS ET FUTUNA)............................................................23

2
OUVRAGES GENERAUX : REGARDS CROISES DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT.....23

PAGES ET SITES INTERNET GENERAUX............................................................................................................25

AUTEURS REPRESENTES DANS LES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE D’ÉTUDE................................................25

V - OCEANIE : MELANESIE (NOUVELLE-CALÉDONIE, VANUATU).....................................................................28

OUVRAGES GENERAUX : REGARDS CROISES DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT......................................................28

PAGES ET SITES INTERNET GENERAUX............................................................................................................30

AUTEURS REPRESENTES DANS LES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE D’ÉTUDE................................................31

INDEX ..................................................................................................................................................38

3
I – CHRONOLOGIE FRANCE-ASIE-OCEANIE

• L’ex “ Indochine ” : Cambodge ; Laos ; Viêt-nam (Annam, Cochinchine, Tonkin)


• La Chine : anciens comptoirs
• L’Inde : anciens comptoirs
• L’Océanie : Mélanésie (Nouvelle-Calédonie, Vanuatu) ; Polynésie (Tahiti, îles Marquises, Wallis
et Futuna)

aux origines, des rencontres “ forcées ”

Répartie sur plus de quatre siècles, l’expansion coloniale française a connu deux périodes :
La première, dite "course aux épices" (et au sucre, voire au "bois d’ébène") débute en 1534 sous François Ier.
Elle atteint son apogée à la fin du règne de Louis XIV et se termine sous Louis XV avec la perte de la quasi-
totalité des territoires, après la défaite de 1763.
La seconde, dite "impérialiste" commence en 1830, sous Charles X et culmine sous la troisième République
jusqu’aux années 1930. Elle décline dès la fin de la Seconde Guerre mondiale et prend fin avec l’avènement de
la cinquième République.
L’actuel outre-mer français, doté d’un statut particulier, est né de cette longue histoire coloniale. Il comprend
dix zones ou régions hors métropole :
- Quatre "départements d’outre-mer" (D.O.M.) : Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion.
- Quatre "territoires d’outre-mer" (T.O.M.) : Polynésie française, Nouvelle-Calédonie et dépendances (dont le
statut est en cours de modification), Wallis et Futuna, Terres australes et antarctiques.
- Deux "collectivités territoriales" : Saint-Pierre et Miquelon, Mayotte

Chronologie :

Sous le règne de Louis XIV


 création des premiers comptoirs et établissements français en Inde :
• 1674 : Pondichéry
• 1686 : Chandernagor

Sous le règne de Louis XV

• 1742-1754 : nomination de Joseph Dupleix comme Gouverneur général des Etablissements français en
Inde
• 1763 : Guerre de sept ans soldée par le Traité de Paris qui cède nombre d’établissements aux Anglais

4
• 1766-1769 : voyage de Bougainville : le navigateur français redécouvre Tahiti qu’il baptise la “ Nouvelle
Cythère ” et revient en Europe accompagné d’un Tahitien (Aotourou) qui accréditera en France la légende
du bon sauvage de Rousseau

Sous le règne de Louis XVI


• 1783 : Traité franco-anglais signé à Versailles : le France reprend possession de la plupart de ses
établissements en Inde
• 1785 : expédition de Lapérouse

Sous la Convention
• 1793 : instauration de la dynastie des Pomaré en Polynésie française (auparavant, chaque île avait un chef
indépendant et un gouvernement propre), Tahiti et les îles forment un protectorat

Durant la Monarchie de Juillet, sous le règne de Louis-Philippe


• 1831 : invention, à la suite de la conférence de Dumont d’Urville, du terme “ polynésie ”, fondé sur les
termes grecs “ polys ” et “ nesos ”, signifiant “ îles nombreuses ”
• 1837 : arrivée des missionnaires français dans les îles de Wallis-et-Futuna (Polynésie)
• 1842 : création des premiers Etablissements français à Tahiti
• 1842 : obtention par la France des premières concessions dans les villes chinoises
• 1844 : mise en place du protectorat français sur l’archipel des Gambier (Polynésie française)

Durant le second Empire, sous le règne de Napoléon III


• 1853 : annexion de la Nouvelle-Calédonie
• 1858 : poursuite des “ traités injustes ” : la France obtient les villes chinoises de Canton, Nankin et Tien-
Tsin
• 1862 : prise de possession de la ville de Shanghaï
• 1862 : occupation de la Cochinchine
• 1863 : protectorat sur le Cambodge
• 1864 : ouverture en Nouvelle-Calédonie du bagne qui accueillera les condamnés de la Commune de 1872 à
1878, et notamment Louise Michel

Durant la troisième République


sous la présidence du maréchal Mac-Mahon
• 1874 : protectorat sur le Tonkin
• 1878 : première révolte canaque menée par Altaï et regroupement des Mélanésiens dans des
réserves
sous la présidence de Jules Grévy
• 1880 : Pomaré V cède à la France ses droits sur Tahiti
• 1882 : inauguration du musée d’ethnographie du Trocadéro à Paris
• 1883 : traité de Hué – protectorat sur l’Annam
• 1885 : chute du gouvernement Jules Ferry après la défaite de Long-san au Tonkin
• 1886 : établissement du protectorat français sur les îles de Wallis-et-Futuna
sous la présidence de Sadi Carnot
• 1887 : création de l’Indochine française
• 1887 : protectorat sur Wallis et Futuna
• 1891 : protectorat sur le Laos
• 1891 : 1er séjour de Paul Gauguin à Tahiti
sous la présidence de Félix Faure
• 1896 : poursuite des “ traités injustes ” : la France obtient la ville d’Hankéou
• 1897 : fermeture du bagne de Nouvelle-Calédonie
• 1898 : création de l’Ecole française d’Extrême-Orient
sous la présidence d’Emile Loubet
• 1900 : guerre des Boxers – intervention française en Chine

5
• 1901 : troubles en Nouvelle-Calédonie
sous la présidence d’Armand Fallière
• 1906 : création du condominium franco-britannique sur les Nouvelles-Hébrides (ancien nom
des îles Vanuatu)
• 1907 : Accord franco-japonais garantissant l’indépendance de la Chine

sous la présidence de Raymond Poincaré


• 1917 : révolte canaque près de Koné
• première guerre mondiale : 200 mélanésiens de Nouvelle-Calédonie ont été tués

sous la présidence d’Albert Lebrun et sous le gouvernement du Front populaire


• 1936 : rattachement de l’île de Clipperton à la Polynésie française

Sous Philippe Pétain et le gouvernement de Vichy


• 1940 : ralliement de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française à la France libre
• 1941 : occupation de la totalité de l’Indochine par les Japonais ; création du Viet-Minh, Front pour
l’indépendance du Viêt-nam
• à partir de 1943 : restitution progressive de toutes les possessions françaises à la Chine dans
l’espoir que la Chine se désintéresse des affaires indochinoises

Durant le gouvernement provisoire


• 1945 : ultimatum japonais donné aux troupes françaises en Indochine face à la menace américaine,
contrôle de l’Indochine par les Japonais, déclaration française sur le prochain statut de l’Indochine,
proclamation par Hô Chi Minh de l’indépendance de l’Indochine
• 1945 : création d’un siège de député canaque, droit de vote pour certains autochtones
• 1946 : fin du régime de l’indigénat en Nouvelle-Calédonie : les Kanaks deviennent citoyens français
• 1946 : création d’une Assemblée représentative des Etablissements français de l’Océanie qui deviennent
Territoire d’outre-mer
• 1946 : poursuite et fin de la restitution des possessions françaises à la Chine
• 1946 : Accords sur l’autonomie du Viêt-nam, le bombardement du port Haïphong par la marine française
marque le début de la guerre d’Indochine

Durant la quatrième République


sous la présidence de Vincent Auriol
• 1948 : Accord de la baie d’Along sur l’Indochine
• 1949 : rattachement de Chandernagor à l’Union indienne
• 1950 : ratification par le parlement des Accords d’Indochine, défaite française à Cao-Bang (ville du
nord du Viêt-nam), nomination du maréchal de Lattre de Tassigny comme haut-commissaire pour
l’Indochine
sous la présidence de René Coty
• 1953 : accession à l’indépendance du Cambodge et du Royaume du Laos
• 1954 : défaite française à Dien Biên Phû, la signature des Accords de Genève met fin à la guerre
d’Indochine
• 1954 : rattachement de Karikal, Mahé, Pondichéry et Yanaon (ex-établissements français en Inde) à
l’Union indienne
• 1955 : proclamation de la République du Viêt-nam
• 1956 : la Nouvelle-Calédonie devient un TOM, Territoire d’outre-mer
• 1957 : droit de vote pour tous les Canaques
• 1958 : fondation du Rassemblement pour la République de Polynésie, le RRP

Depuis le début de la cinquième République


sous la présidence du général de Gaulle
• 1959 : acquisition par Wallis-et-Futuna du statut de TOM

6
• 1963 : annonce de la construction d’une base d’essais nucléaires sur l’atoll de Mururoa
(Polynésie française)
• 1966 : largage de la première bombe nucléaire opérationnelle en Polynésie
• 1968 : première bombe thermonucléaire française dans le Pacifique à Fongataufa (puissance :
185 fois Hiroshima)
• 1968 : manifestation contre la guerre du Viêt-nam devant l’ambassade américaine à Paris
• 1969 : ouverture de la conférence de Paris sur le Viêt-nam
sous la présidence de Georges Pompidou
• 1971 : fondation du Mouvement de libération calédonien
• 1973 : signature du Traité de Paris mettant fin à la guerre du Viêt-nam, visite officielle de
Georges Pompidou en République populaire de Chine
sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing
• 1977 : obtention par la Polynésie française de l’autonomie interne : cette autonomie
s’accroîtra en 1984 et en 1990
• 1978 : visite officielle de Raymond Barre en République populaire de Chine
• 1978-1982 : gel des relations diplomatiques entre le Laos et la France
• 1978 : fondation du Rassemblement pour la Calédonie dans la République, RPCR : coalition
de cinq partis (Union pour la renaissance de la Calédonie, Sociaux démocrates chrétiens-entente
toutes ethnies, Rassemblement pour la Calédonie ou RPC, Rassemblement de la république et
Mouvement de libération calédonien)
• 1980 : accession des Nouvelles Hébrides à l’indépendance : elles prennent le nom de
“ Vanuatu ”, “ l’île qui s’élève au-dessus de la mer ”
• 1980 : Polynésie : le tahitien devient langue officielle
sous les présidences de François Mitterrand
• 1982 : constitution du Front de libération national kanak et socialiste, le FLNKS
• 1984 : nouveau statut de la Nouvelle-Calédonie ouvrant la voie à l’autodétermination
• 1985 : instauration de l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie faisant suite à de nombreux
affrontements
• 1987 : décision de la Nouvelle-Calédonie de se maintenir au sein de la République française
• 1988 : adoption du nouveau statut de la Nouvelle-Calédonie après un référendum national
marqué par 63,08 % d’abstention (80% de “ oui ”)
• 1989 : assassinat de Jean-Marie Tjibaou et de Yeiwéné Yeiwéné en Nouvelle-Calédonie
• 1989 : essai nuclaire à Mururoa
• 1992 : annonce par le Premier ministre Pierre Bérégovoy de la suspension des essais
nuclaires français en Polynésie française
depuis le début des présidences de Jacques Chirac
• 1995 : décision de Jacques Chirac de reprendre les essais nucléaires : manifestations à
Tahiti, premier essai nucléaire français depuis l’annonce de leur reprise, violentes émeutes à Papeete,
second, troisième, quatrième, cinquième essai nucléaire à Mururoa
• 1996 : signature des Accords de Rarotonga sur la dénucléarisation du Pacifique Sud par
Gaston Flosse sur décision du président Jacques Chirac
• 1997-1998 : Année du Japon en France
• 1998 : inauguration à Nouméa, par le Premier ministre Lionel Jospin, du Centre culturel
Jean-Marie Tjibaou , symbole de la reconnaissance de l’identité kanake par l’Etat
• 1998 : victoire du “ oui ” (71, 87%) lors du référendum sur la ratification des Accords de
Nouméa
• 1998-1999 : Année de la France au Japon
• 1999, 11 novembre : inauguration à Nouméa de deux stèles élevées à la mémoire des
Mélanésiens morts durant la première guerre mondiale
• 1999 : adoption à l’unanimité par l’Assemblée nationale du projet de loi constitutionnelle sur
le statut de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie visant à faire de ces territoires des
“ pays d’outre-mer ” : l’Etat français conserve les compétences régaliennes mais la Polynésie et la
Nouvelle-Calédonie pourront proclamer des lois de pays soumises au contrôle direct du Conseil
constitutionnel et non plus des autorités administratives
• 1999 : visite du président chinois Jiang Zemin en France
• 2003-2004 : Année de la Chine en France

7
II- ASIE : CAMBODGE, VIET-NAM, CHINE, JAPON

OUVRAGES GÉNÉRAUX : REGARDS CROISÉS DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT

- Anthologie franco-indochinoise. Morceaux choisis des écrivains français. I. Pierre Loti, Henry
Mouhot, Francis Garnier, Louis de Carné, Jules Boissière.- Hanoï : impr. de Le-Van-Tan, 1927
salle G mezzanine [microforme S92/5571]
- Des photographes en Indochine : Tonkin, Annam, Cochinchine, Cambodge et Laos au XIXe siècle /
coord. par Philippe Franchini et Jérôme Ghesquière. – Paris : Réunion des musées nationaux, 2001
salle F [770.95 FRAN p]
- Les Ecrivains français du XXe siècle et la Chine : texte des communications au Colloque international
de Nankin, Chine, 4-7 octobre 1999 / études réunies par Christian Morzewski et Qian Linsen. – Arras :
Artois presses université ; Nankin : Presses universitaires de Nankin, 2001. – (Lettres et civilisations
étrangères)
salles H et V [840.900 912 MORZ e]
- France-Asie : un siècle d’échanges littéraires / textes réunis par Muriel Détrie. – Paris : You Feng,
2001
salles G et U [800.91 DETR f]
- La France et le Vietnam dans l’espace francophone : textes tirés du colloque / organisé par
l’Association d’amitié franco-vietnamienne, 18 et 26 avril 1997. – Paris : l’Harmattan, 1997
salles D [327.440 5 ASSO f] et H [F840 ASSO f]
- Indochine : reflets littéraires / Centre d’étude des littératures et civilisations francophones ; publ.
coordonnée par Bernard Hue. – Rennes : Presses universitaires de Rennes, 1992
salles H et V [840.93 HUE i]
- Littérature et Extrême-Orient : le paysage extrême-oriental : le taoïsme dans la littérature
européenne / textes réunis et présentés par Muriel Détrie. – Paris : H.Champion, 1999 . - (Champion-
varia)
salles G et U [800.91 DETR l]
- Littératures de la Péninsule indochinoise / Bernard Hue, Henri Copin, Pham Dan Binh… [et al.] ;
préf. de Pierre-Richard Féray. – Paris : Karthala : Agence universitaire de la francophonie, 1999. –
(Histoire littéraire de la francophonie)
salle H [ASI840 .9 HUE l]
- Paris, Hanoï, Saïgon : l’aventure de l’art moderne du Viêt Nam : exposition, Paris, Pavillon des arts,
du 20 mars au 17 mai 1998 / organisée par la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris et
l’Association française d’action artistique. – Paris : Paris-Musées, 1998

8
salle F [759.95 PARI]
- Viêt-Nam : anthologie, depuis l’aube de la colonisation jusqu’au départ des Français, 1787-1954 /
présentée par Maurice Coyaud. – Paris : Pour l’analyse du folklore, 1998
salles H et V [ASI840.9 COYA v]
- Le Voyage en Asie centrale et au Tibet : anthologie des voyageurs occidentaux, du Moyen-Âge à la
première moitié du XXe siècle / textes choisis et présentés par Michel Jan. – Paris : R.Laffont, 1992. –
(Bouquins)
salles J et M [910.954 JAN v]

- Le Voyage en Chine : anthologie des voyageurs occidentaux, du Moyen-Âge à la chute de l’Empire


chinois / textes choisis et présentés par Ninette Boothroyd et Muriel Détrie. – Paris : R.Laffont, 1992. –
(Bouquins)
salles J et L [951 BOOT v]
A signaler sur la littérature de voyages, le site du Centre de Recherche sur la Littérature des voyages
de l’Université de Paris-Sorbonne : http://www.crlv.org

9
CLAUDEL, Paul
- Livre sur la Chine. – Lausanne ; Paris : l’Âge d’homme, 1995. – (Collection du Centre Jacques-Petit)
(Bibliothèque l’Âge d’homme)
salle J [951.034 CLAU l]

Paul Claudel a été diplomate en Chine de 1895 à 1909.


CLAVARON, Yves
- Inde et Indochine : E. M. Forster et M. Duras au miroir de l’Asie. – Paris : H. Champion, 2001. –
(Bibliothèque de littérature générale et comparée)
salles G et U [809.933 2 CLAV i]
DANIEL, Valérie
- La Francophonie au Viet Nam / préf. de Jean-Louis Roy. – Paris : l’Harmattan, 1992
salles H et V [447.95 DANI f]
FUNAOKA, Suetoschi
- Pierre Loti et l’Extrême-Orient : du journal à l’œuvre. – Tokyo : Librairie-Ed. France Tosho ; Paris :
diff. Nizet, 1988
salles H et V [84/34 LOTI 5 FU]
GERMAIN, Gabriel
- Victor Segalen : le voyageur des deux routes. – Mortemart : Rougerie, 1982
salles H et V [84/4 SEGA 5 GE]
GONTARD, Marc
- La Chine de Victor Segalen : Stèles, Equipée. – Paris : Presses universitaires de France, 2000. –
(Ecrivains)
salles H et V [84/4 SEGA 5 GO]
GUILLEBAUD, Jean-Claude
- La Colline des Anges : retour au Vietnam : 1972-1992 / photogr. par Raymond Depardon. – Paris :
Seuil, 1993
salle F [770.92 DEPA c]
HSIEH, Yvonne Y.
- From occupation to revolution : China through the eyes of Loti, Claudel, Segalen and Malraux :
1895-1933. – Birmingham : Summa publ., 1996
salles H et V [840.900 912 HSIE f]
LANGLOIS, Walter G.
- André Malraux : l’aventure indochinoise / trad. de l’américain par Jean-René Major. – Paris : Mercure
de France, 1967
salle H [84/4 MALR 5 LA]
LAUDE, Patrick
- Exotisme indochinois et poésie : étude sur l’œuvre poétique d’Alfred Droin, Jeanne Leuba et Albert de
Pouvourville. – Paris : Sudestasie, 1990
salles H et V [ASI841.009 LAUD e]
LEIRIS, Michel
- Journal de Chine / éd. établie, présentée et annotée par Jean Jamin. – Paris : Gallimard, 1994
salles H et V [84/4 LEIR 4 jour] et J [915.1 LEIR j]

Automne 1955 : Michel Leiris fait partie de la délégation de l’Association des amitiés franco-
chinoises invitée par l’Institut populaire des affaires étrangères de Pékin à venir visiter la “ Chine
nouvelle ”.
POSTEL, Philippe
- Victor Segalen et la statuaire chinoise. – Paris : H.Champion, 2001. – (Bibliothèque de littérature
générale et comparée)
salles H et V [84/4 SEGA 5 PO]

10
SAID, Edward W.
- L’Orientalisme : l’Orient créé par l’Occident… / traduit et adapté de l’américain par Catherine
Malamoud. – Paris : Seuil, 1980
salles E [892.709 SAID o] et J [306 SAID o]
SAINT-JOHN PERSE
- “ Lettres d’Asie ” dans Œuvres complètes. – Paris : Gallimard, 1989. – (Bibliothèque de la Pléiade). –
p807-896
salles H et V [84/4 STJO 1 o]

Diplomate sous le nom d’Alexis Léger, Saint-John Perse est envoyé en Chine en 1916 pour y
occuper les fonctions de 3ème puis de 2ème secrétaire à la Légation de France à Pékin. Il y restera
jusqu’en novembre 1921.

PAGES ET SITES INTERNET GÉNÉRAUX

- site de l’Année de la Chine en France : octobre 2003-juillet 2004 : http://www.anneedelachine.org


- portail “ Eurasie ” pour la promotion de la culture asiatique en France : http://www.eurasie.net
- site de la revue Carnets du Viêt Nam : http://www.carnetsduvietnam.com
- page consacrée aux auteurs vietnamiens d’aujourd’hui :
http://perso.wanadoo.fr/patrick.guenin/cantho/page/livres.htm
- sur le site officiel français du Ministère des Affaires étrangères, page relative au statut de la langue
française en Asie : http://www.France.diplomatie.fr/label_France/France/DOSSIER/asie/tour.html

11
AUTEURS REPRESENTES DANS LES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHEQUE D’ETUDE

AUTEURS CAMBODGIENS ET VIETNAMIENS DE NATIONALITE OU D’ORIGINE

DUONG, PHAN HUY (1945- ) :

Phan Huy Duong est né à Hanoi et vit en France depuis 1963. Ecrivain, traducteur de romans
vietnamiens en français, il est également responsable de la collection “ Viêt-Nam ” chez l’éditeur
Philippe Picquier.

“ […] dans la culture chinoise, l’ “ honnête homme ” est


le lettré. Pour les Vietnamiens, c’est celui qui “ paye sa
dette de vie ”, autrement dit celui qui doit s’engager
dans la société pour devenir un véritable être humain.
Conclusion : au Vietnam, il n’y a pas de frontière entre la
littérature et la politique à cause de cet engagement
nécessaire du lettré. Cela explique la grande estime
dans laquelle les Vietnamiens tiennent les poètes et les
écrivains. Le pouvoir les craint pour cette même
raison. ”
Entretien datant du 14 septembre 1998 et
accessible sur le portail Eurasie : http://eurasie.net

Œuvre
- Penser librement. – Lyon : Chronique sociale, 2000. – (Savoir penser : l’essentiel)
salle H [ASI84 DUON 4 pens]
- Un amour métèque : nouvelles. – Paris : l’Harmattan, 1994. – (Lettres asiatiques : Viêt-Nam)
salles E [895.92 PHAN 4 amou] et H [ASI84 DUON 4 amou]

Traduction
- En traversant le fleuve : récits. – Arles : P.Picquier, 1996
salle E [895.92 A e]
- Terre des éphémères : récits. - Arles : P.Picquier, 1994
salle E [895.92 A t]

HOANG-XUAN-NHI ( ?-?) :

Œuvre
- Les Cahiers intimes de Heou-Tâm, étudiant d’Extrême-Orient. – Paris : Mercure de France, 1939
salle G mezzanine [microforme S91/3086]
- Heou-Tâm. – 2e éd. – Paris : Mercure de France, 1942
salle G mezzanine [microforme S95/7293]
- Thuy-Kiêou, voix nouvelle sur un thème éternel de souffrance. Suivi de Fragments du journal de
l’auteur. – Paris : Mercure de France, 1942
salle G mezzanine [microforme S94/5821]

12
LÊ, LINDA (1963 - ) :

Née à Dalat au Viêt-Nam, Linda Lê a fait ses études au lycée français de Saïgon, avant d’être
rapatriée en France (à la chute de Saïgon) avec sa mère française et sa sœur.

“ La littérature n’est pas faite pour les acquittés, elle


n’est pas faite pour les élus. Elle est dans le camp des
victimes et des sacrifiés, dans le camp des condamnés
qui essayent, comme moi, de trouver leur salut et qui
se cassent les dents. ”
Citation mise en exergue sur la page de l’éditeur
C.Bourgeois consacrée à l’auteur.

Œuvre
- Les Aubes. – Paris : C.Bourgeois, 2000
salle H [ASI84 LE 4 aube]
- Autres jeux avec le feu. - Paris : C.Bourgeois, 2002
salle H [ASI84 LE 4 autr]
- Calomnies. - Paris : C.Bourgeois, 1993
salle E [895.92 LEli 4 calo]
- Les Dits d’un idiot. - Paris : C.Bourgeois, 1995
salle E [895.92 LEli 4 dits]
- Les Evangiles du crime. – Paris : Julliard, 1992
salle E [895.92 LEli 4 evan]
- Lettre morte. - Paris : C.Bourgeois, 1999
salle H [ASI84 LE 4 lett]
- Marina Tsvétaïeva, comment ça va la vie ? : [hommage et choix de poèmes]. – Paris : J.-M. Place,
2002. – (Jean-Michel Place-poésie)
salle H [ASI84 LE 4 mari]
- Les Trois Parques. – Paris : Pocket, 1999. – (Presses Pocket)
salle H [ASI84 LE 4 troi]
- Voix : une crise. - Paris : C.Bourgeois, 1998
salle H [ASI84 LE 4 voix]

Interprétation
- Linda Lê lit un extrait de L’homme qui rit : lecture du 29 mai 2002 / Victor Hugo, auteur. – Paris :
prod. Bibliothèque nationale de France. – (Victor Hugo par les écrivains)
salles B, C, D, G, J : postes audiovisuels [ disque compact SDCH- 590]

LEFEVRE, KIM (1936 ?- ):

Dans Métisse Blanche et Retour à la saison des pluies, Kim Lefèvre, fille d’une mère vietnamienne et
d’un père militaire français, vivant en France depuis une quarantaine d’année, évoque les vingt-cinq
premières années de sa vie au Viêt-Nam et son retour au pays natal trente ans plus tard.
Œuvre

Kim Lefèvre a également traduit plusieurs romans et


nouvelles vietnamiens en français, dont les œuvres
d’écrivains contemporains connus tels Duong Thu Huong
et Nguyên Huy Thiêp.

- Métisse blanche / préf. de Michèle Sarde. – Paris : B.Barrault, 1989


salle E [895.92 LEFE 4 meti]
- Métisse blanche / préf. de Michèle Sarde. – La Tour-d’Aigues : Ed. de l’Aube, 2001 (L’Aube poche)
salle H [ASI84 LEFE 4 meti]
- Retour à la saison des pluies. – Paris : B.Barrault, 1990
salles E [895.92 LEFE 4 reto] et H [ASI84 LEFE 4 reto]

13
- Moi, Marina la Malinche : roman. – Paris : Stock, 1994
salle H [ASI84 LEFE 4 moim]

Entretiens
- Entretien publié par la revue Intersections en mai 2001 et repris par Mots pluriels, la revue
internationale en ligne de lettres et sciences humaines :
http://www.arts.uwa.edu.au/MotsPluriels/MP2303klf.html
- Entretien publié par Emmanuel Deslouis le 9 janvier 2000 et accessible sur le portail Eurasie :
http://www.eurasie.net

MAKHALI-PHAL (1899-1965) :

Poétesse et romancière française d’origine cambodgienne.

Oeuvre
- Narayana ou Celui qui se meut sur les eaux : roman. - Paris : A.Michel, 1942
salle G mezzanine [microforme S95/7352]

MUIR, FRANÇOIS (1955- 1997 ) :

Romancier né en Belgique, de nationalité française, et d’origine cambodgienne.

Oeuvre
- Le Mort des commencements. – 2 vol. – Bruxelles : D.Devillez, 1996-1999
Tome 1 : L’Hypothèse du miroir : poèmes
Tome 2 : La Tentation du visage : poèmes
Tome 3 : Itinéraire de l’éclipse : poèmes
salle H pour le tome 1, salles H et V pour les tomes 2 et 3 [ASI84 MUIR 4 mort 1, 2 et 3]

- Le Vigile ; précédé de Walla. – Bruxelles : D.Devillez, 1996


salle H [ASI84 MUIR 2 v]

NGUYÊN, KHAC-VIEN (1913-1997) :

Médecin, écrivain (de langues vietnamienne, française et anglaise), traducteur et polémiste, Khac Vien
Nguyen a reçu en 1992 le premier Grand prix de la francophonie attribué dans son pays pour son
œuvre intitulée Patrie retrouvée.
Au temps de la colonisation, il a été responsable politique en France, puis, de retour au Vietnam,
chargé de communiquer à l’étranger la voix de son pays. Des amis français lui ont ouvert les portes de
leurs publications, de La Pensée aux Temps modernes, de la Nouvelle critique à Europe, de Démocratie
nouvelle au Monde diplomatique, des Editions sociales à Maspero, la Farandole, l’Harmattan, etc.
Khac Vien Nguyen a également longtemps été directeur des Editions en langues étrangères de Hanoï.

Œuvre
- Anthologie de la littérature vietnamienne. – 4 vol. – Hanoï : Ed. en langues étrangères, 1972-1977
Tome 1 : Des origines au XVIIe siècle
Tome 2 : XVIIIe siècle, première moitié du XIXe siècle
Tome 3 : Deuxième moitié du XIXe siècle – 1945
Tome 4 : De 1945 à nos jours
salle E [895.92 A a1, 2, 3 et 4]
- Anthologie de la poésie vietnamienne : le chant vietnamien, dix siècles de poésie. – Paris : Gallimard,
1981. – (Collection UNESCO d’œuvres représentatives. Série vietnamienne)(Connaissance de l’Orient)
salles E et W [895.92 A a]
- Histoire du Vietnam. – Paris : Ed. sociales, 1974
salle J [959.7 NGUY h]

14
- Littérature vietnamienne : historique et textes. – Hanoï : Fleuve rouge, 1979
salles E et W [895.920 9 NGUY l]
- Mille ans de littérature vietnamienne : une anthologie. – Arles : P.Picquier, 1996
salles E et W [895.92 A m]
- Patrie retrouvée. – Hanoï : Ed. The Gioi, 1996
salle E [895.92 NGUYkv 4 patr]
- Rêves, souvenirs, commentaires. – Hanoï : The Gioi, Ed. en langues étrangères, 1993
salle E [895.92 NGUYkv 2 r]

PHAM, QUYNH (1892-1945) :

Lettré vietnamien, Quynh Pham a été rédacteur en chef de la revue Nam Phong. Il a laissé une oeuvre
écrite en français et en vietnamien.

Œuvre
- Essais franco-annamites. – Hué : Ed. Bui-Huy-Tin, 1937
salle G mezzanine [microforme S93/4368]
- L’Evolution intellectuelle et morale des Annamites, depuis l’établissement du protectorat français :
conférence faite à l’Ecole coloniale, le 31 mai 1922. – Paris : Agence économique de l’Indochine, 1922
salle C mezzanine [microforme S94/16319]
- Les Humanités sino-annamites. – Hanoï : impr. de Van-Phuc, 1928
salle G mezzanine [microforme S92/9130]
- Nouveaux essais franco-annamites. - Hué : Ed. Bui-Huy-Tin, 1938
salle G mezzanine [microforme S93/3167]
- Le Paysan tonkinois : à travers le parler populaire. Suivi d’un choix de chansons populaires. – Fac.
sim. de l’éd. de Hanoï : Dong Kinh an quan, 1930. - Paris : Sudestasie, 1985. – (Nam Phong tung thu)
salles E et W [895.92 PHAMq]

PHAM-VAN-KY (1916- ) :

Pham Van Ky a reçu en 1961 le Grand Prix de l’Académie française pour son roman Perdre la
demeure, publié chez Gallimard et présent dans les magasins de la Bibliothèque sous forme imprimée
sous la cote [16-Y2-24461] et sous forme microfichée sous la cote [MFICHE 16-Y2-24461].

Œuvre
- Des femmes assises çà et là. – Paris : Gallimard, 1964
salle G mezzanine [microforme P88/3375]
- Fleur de jade : poèmes. – Paris : Ed. du livre moderne, 1943
salle G mezzanine [microforme SP94/1197]
- Frères de sang. – Paris : Seuil, 1947. – (Pierres vives)
salle H [ASI84 PHAM 4 frer]
- Huê éternelle : poèmes. – Paris : Ed. de la “ Nouvelle revue indochinoise ”, 1938
salle G mezzanine [microforme P88/1705]
- Une voix sur la voie : poèmes / préf. de Raphaël Barquisseau. – Saïgon : Aspar, 1936
salle G mezzanine [microforme P88/1706]

15
VÂN MAI (1954- ) :
.

Vân Maï est née à


Saïgon. Gens du saule
est son premier roman,
écrit directement en
français
Œuvre
- Gens du saule. – La Tour -d’Aigues : Ed. de l’Aube, 2000. – (Regards croisés)
salle H [ASI84 VANM 4 gens]

AUTEURS CHINOIS DE NATIONALITE OU D’ORIGINE

CHENG, FRANÇOIS (1929- ) :

Né le 30 août 1929, en Chine, François Cheng est issu d’une famille de lettrés et d'universitaires.
Après des études secondaires à Chongquing de 1937 à 1945, puis à l 'Université de Nankin, il vint en
France pour se consacrer à l'étude de la langue et de la littérature françaises. En 1960, il obtint un
emploi au Centre de linguistique chinoise (devenu le Centre de recherches linguistiques sur l'Asie
orientale) à l'École des hautes études en sciences sociales. Parallèlement à son travail, François Cheng
s'employa à traduire les grands poètes français en chinois et à rédiger sa thèse de doctorat. En 1969, il
est chargé d'un cours à
l 'Université de Paris VII. Il mènera désormais de front enseignement et création. Il fut naturalisé
français en 1971 et en 1974 devint maître de conférences, puis professeur à l'Institut national des
langues et civilisations orientales. Ses travaux se composaient alors de traductions de poètes français
en chinois et de poètes chinois en français, d'essais sur la pensée et l'esthétique chinoises, de
monographies consacrées à l'art chinois, de recueils de poésies, de romans et d'un album de ses
propres calligraphies. Il s’est vu attribuer le prix André Malraux pour Shitao, la saveur du monde, le
prix Roger Caillois pour ses essais et son recueil de poèmes Double chant, le prix Femina pour son
roman Le Dit de Tianyi et le Grand Prix de la Francophonie pour l’ensemble de son œuvre.
François Cheng a été élu à l'Académie française, le 13 juin 2002, au fauteuil de Jacques de Bourbon
Busset (34e fauteuil).

Œuvres
- 36 poèmes d’amour. – Draguignan : Unes, 1997
salle H [ASI84 CHEN 4 tren]
- Chu Ta : le génie du trait. – Phébus, 1986
salle F [709.203 2 ZHU 5 CH]
- Le Dialogue : une passion pour la langue française. – Shangaï : Presses artistiques et littéraires de
Shangaï ; Paris : Desclée de Brouwer, 2002 (Proches lointains)
salle H [ASI84 CHEN 4 dial]
- Le Dit de Tianyi : roman. – A. Michel, 1998
salle H [ASI84 CHEN 4 ditd]
- L’Ecriture poétique chinoise, (suivi de) Anthologie des poèmes des T’ang. – Seuil, 1982
salle E [895.109 1 CHEN e]
- L’Eternité n’est pas de trop : roman. – A. Michel, 2001
salles H et V [ASI84 CHEN 4 eter]
- Quand les pierres font signe / ill. par Fabienne Verdier ; trad. anglaise de Rory Nelson et Susan Fries ;
trad. chinoise de l’auteur. – Montélimar : Voix d’encre, 1997
salle H [ASI84 CHEN 4 quan]
- Qui dira notre nuit. – Orbey : Arfuyen, 2001 (Cahiers d’Arfuyen)
salles H et V [ASI84 CHEN 4 quid]
- Shitao, 1642-1707 : la saveur du monde. – Phébus, 1998
salle F [709.203 2 SHIT s]

16
- Souffle-esprit : textes théoriques chinois sur l’art pictural. – Seuil, 1989
salle F [759.951 CHEN s]
- Vide et plein : le langage pictural chinois. – Seuil, 1991 (Points. Essais)
salle F [759.951 CHEN v]

Anthologies
- Entre source et nuage : la poésie chinoise réinventée / choix et trad. par François Cheng. – A.
Michel, 1990.- Contient le texte chinois de certains poèmes.
salle E [895.1 A e]
- Poésie chinoise / choisie et trad. par François Cheng ; calligr. de Fabienne Verdier. – A. Michel, 2000
(Les carnets du calligraphe)
salle E [895.1 A p]

Page internet sur François Cheng


- sur le site de l’Académie française :
http://www.academie-francaise.fr/immortels/index.html

DAI, SIJIE (1954- ) :

Œuvre
- Balzac et la petite tailleuse
chinoise : roman. – Paris :
Gallimard, 2000
salle H [ASI84 DAI 4 balz]
- Le Complexe de Di : roman. –
Paris : Gallimard, 2003
salle H [en cours de commande]

Dai Sijie est né dans la province chinoise de Fryian. Fils de médecin, il fut, comme de nombreux autres
lycéens, envoyé à la campagne de 1971 à 1974, à la suite de la Révolution culturelle, afin d’être
“ rééduqué ” par des paysans vivant dans la pauvreté.
Après la mort de Mao Tsé Toung en 1976, Dai Sijie a pu intégrer l’université puis obtenir un concours
national lui permettant de se rendre à l’étranger. Il est arrivé en France en 1984 pour y écrire mais
également pour y réaliser des longs métrages.
Dai Sijie a obtenu en 2003 le prix Femina pour son roman intitulé Le Complexe de Di, publié chez
Gallimard, et présent dans les magasins de la bibliothèque sous la cote [2003-220509].

Filmographie : Chine, ma douleur (1989)


Le Mangeur de lune (1994)
Tang, le onzième (1998)
Balzac et la petite taillleuse chinoise (2002, adaptation tournée en Chine du
roman portant le même titre)

17
GAO, XINGJIAN (1940- ) :

Gao Xingjian est né à Ganzhou. Victime de la Révolution culturelle, il fut lui aussi envoyé dans les
camps de rééducation. Diplômé de français de l’Université de Pékin, il obtint le statut de réfugié
politique en France en 1988 et acquit la nationalité française en 1998.

Romancier, dramaturge, poète, critique littéraire et


peintre, Gao Xingjian a reçu le prix Nobel de littérature
en l’an 2000. Il a publié directement en français des
pièces de théâtre et des essais.
Depuis la publication de sa pièce de théâtre La Fuite,
toutes ses œuvres ont été censurées en Chine jusqu’à
aujourd’hui.

Œuvre écrite ou traduite en langue française


- Au bord de la vie. - Carnières-Morlanwelz (Belgique) : Lansman, 1993. – (Théâtre à vif)
salle E [895.1 GAO 4 aubo]
- Dialoguer-interloquer : pièce en deux actes / trad. du chinois par Annie Curien. – Saint-Nazaire :
Maison des écrivains étrangers et des traducteurs, 1994. – Trad. de : “ Duihua yu fanjie ”. – Texte
français suivi du texte original chinois. – Contient un “ Entretien avec Gao Xingjian ” par Bernard
Bretonnière.
salle E [895.1 GAO 4 duih]
- La Fuite. – Carnières-Morlanwelz (Belgique) : Lansman, 1992. – (Théâtre à vif)
salle E [895.1 GAO 4 fuit]
- Le Livre d’un homme seul : roman / trad. du chinois par Noël et Liliane Dutrait. – La Tour-d’Aigues :
Ed. de l’Aube, 2000. – (Regards croisés). – Trad. de : “ Yigeren de Shengjing ”
salle E [895.1 GAO 4 yige]
- La Montagne de l’Âme / trad. du chinois par Noël et Liliane Dutrait. – La Tour-d’Aigues : Ed. de
l’Aube, 1995. – (Regards croisés). – Trad. de : “ Lingshan ”
salle E [895.1 GAO 4 ling]
- Quatre quatuors pour un week-end. – Carnières-Morlanwelz (Belgique) : Lansman, 2000. –
(Nocturnes théâtre)
salles E [895.1 GAO 4 quat] et H [ASI84 GAO 4 quat]
- La Raison d’être de la littérature. Suivi de Au plus près du réel : dialogues avec Denis Bourgeois /
trad. du chinois par Noël et Liliane Dutrait. – La Tour d’Aigues : Ed. de l’Aube, 2001. – (L’Aube
poche)
salles E et W [895.1 GAO 4 rais]
- Le Somnambule. - Carnières-Morlanwelz (Belgique) : Lansman, 1995. – (Beaumarchais). – Titre
chinois en frontispice : “ Yeyoushen ”
salles E [895.1 GAO 4 somn] et H [ASI84 GAO 4 somn]
- Théâtre. Vol. 1. - – Carnières-Morlanwelz (Belgique) : Lansman, 2000. – (Beaumarchais). –
Comprend : “ La Fuite ” ; “ Au bord de la vie ” ; “ Le Somnambule ” ; “ Quatre quatuors pour un week-
end ”
salle H [ASI84 GAO 2 t1]
- Une canne à pêche pour mon grand-père / trad. du chinois et préf. par Noël Dutrait. - La Tour-
d’Aigues : Ed. de l’Aube, 1997. – (Regards croisés). – Trad. de : “ Gei wo laoye mai yugan ”. – Texte
en français seul
salle E [895.1 GAO 4 geiw]

Entretiens
- Au plus près du réel : dialogues sur l’écriture, 1994-1997 / avec Denis Bourgeois. – La Tour-
d’Aigues : Ed. de l’Aube, 1997. – (Regards croisés)
salle E [895.1 GAO 4 aupl]

18
SA, SHAN (1972- ) :

Shan Sa est née à Pékin dans un milieu d’intellectuels


aisés. C’est en Chine qu’elle a commencé sa carrière
d’écrivain avec une œuvre poétique écrite en chinois. Shan
Sa a gagné la France en 1990, choisissant désormais pour
l’écriture de ses romans la langue française. Shan Sa a
également travaillé avec le peintre Balthus dont elle fut la
secrétaire.
Shan Sa a reçu en 1997 la bourse Goncourt du Premier
roman pour Porte de la paix céleste et en 2001 le Goncourt
des lycéens pour La Joueuse de Go.

Œuvre
- La Joueuse de go : roman. – Paris : B. Grasset, 2001
salle H [84/5 SA 4 joue]
- Porte de la paix céleste : roman. – Monaco ; Paris : Ed. du Rocher, 1997. – (Littérature)
salle H [84/5 SA 4 port]
- Les Quatre vies du saule : roman. – Paris : B. Grasset, 1999
salle H [84/5 SA 4 quat]

Page internet
- Entretien retranscrit sur le site du magazine littéraire en ligne Zone littéraire : http://www.zone-
litteraire.com

SHEN, DALI (1938- ) :

Ecrivain, traducteur (du français en chinois et du chinois en français), historien spécialiste de l’étude
de la Commune et professeur à l’Université des langues étrangères de Pékin, Shen Dali est à l’origine
d’une trilogie romanesque. Son premier roman intitulé Les Enfants de Yenan a été écrit directement en
français, avant d’être publié dans une version chinoise fortement censurée sous le titre Les Lys rouges.
Son deuxième roman, L’Etoile filante, a été écrit en chinois classique, afin d’être plus “ difficilement
censurable ” selon les propres mots de l’auteur. Pour son troisième roman, Les Amoureux du lac,
l’auteur a fait à nouveau le choix de la langue française.
Au Salon du livre de Paris qui reçut cette année la Chine comme pays d’honneur, Shen Dali fit partie
d’une délégation chinoise de gens de lettres.

Œuvre
- Les Amoureux du lac : sous le soleil de Mao. – Paris : Maisonneuve & Larose, 2004
salle H [en cours de catalogage]
- Les Enfants de Yenan / Suzanne Bernard et Shen Dali. – Paris : Stock, 1985
salle H [en cours de catalogage]

Essai
- “ Victor Hugo lu par les Chinois ” dansVictor Hugo en Extrême-Orient. – Paris : Maisonneuve et
Larose, 2001. – (Victor Hugo & l’Orient). – p.41-61
salles H et V [84/34 HUGO 5 IN]

Pages internet
- Article publié le 25 février 2004 par le journal L’Humanité et accessible sur le site du quotidien :
http://www.humanite.presse.fr
- Publication d’une partie d’un texte de l’auteur intitulé “ Influence de la Chine sur la culture
française ” sur le site de la revue mensuelle La Chine au présent :
http://www.chinatoday.com.cn/lachine/2004/0401/1n14.htm

19
WEI-WEI (1957- ) :

Wei-Wei est née à Guangxi, dans le sud de la


Chine. Adolescente à la fin de la Révolution
culturelle, elle aussi fut envoyée à la campagne
en “ rééducation ”. Devenue professeur de
français, elle a quitté la Chine pour la France en
1986, et a gagné l’Angleterre en 1989.
Ses romans sont écrits directement en français.

Œuvre
- La Couleur du bonheur : roman. – La Tour d’Aigues : Ed. de l’Aube, 2001. – (L’aube poche)
salle H [en cours de commande]
- Fleurs de Chine. – La Tour-d’Aigues : Ed. de l’Aube, 2001. – (Regards croisés)
salle H [ASI84 WEI 4 fleu]

YA, DING (1956- ) :

Né en Chine, traducteur de Baudelaire, Flaubert et Sartre, Ya Ding est arrivé à Paris en 1986. Son
premier roman, Le Sorgho rouge, écrit directement en français, a été sélectionné pour le Goncourt
1987. Quant à son deuxième roman, Les Héritiers des sept royaumes, il obtint le prix du Livre de l’été.

Œuvre
- Le Cercle du petit ciel : roman. – Paris : Denoël, 1992
salle E [895.1 YA 4 cerc]

Le Sorgho rouge (Paris, Librairie générale française,


collection Le Livre de poche, 1988) est présent dans les
magasins de la Bibliothèque, sous la cote [16-Z-10387
(6567)].
- Les Héritiers des sept royaumes. – Paris : Stock, 1988
salle E [895.1 YA 4 heri]

CHEN, YING (1961- ) :

Ying Chen est née à Shangai. Diplômée en langue et


littérature françaises de l’Université de Shangai, elle
est partie s’installer à Montréal en 1989.
Ying Chen écrit ses romans directement en français.
En 1996, elle a obtenu pour son roman L’Ingratitude,
en lice pour le prix Fémina 1995, le Prix Québec-Paris,
ainsi que le Grand prix des lectrices de la revue Elle-
Québec.
Ying Chen est membre de l’Union des écrivaines et
des écrivains québécois.

Œuvre
- Immobile : roman. – Arles : Actes Sud, 1998. – (Générations)
salle H [ASI84 CHENy a immo]
- L’Ingratitude : roman. – Arles : Actes Sud ; Montréal : Leméac, 1999. – (Babel)
salles E [895.1 CHENy 4 ji e] et H [ASI84 CHENy 4 ingr]
- Les Lettres chinoises : roman. – Nouv. version. – Arles : Actes Sud ; Montréal : Leméac, 1998. –
(Babel)

20
salle H [ASI84 CHENy 4 lett]
- La Mémoire de l’eau : roman. – Arles : Actes Sud ; Bruxelles : Labor ; Montréal : Leméac, 1996. –
(Babel)
salle H [ASI84 CHENy 4 memo]
- Querelle d’un squelette avec son double : roman. – Paris : Ed. du Seuil, 2003
salle H [ASI84 CHENy 4 quer]

AUTEUR D’ORIGINE JAPONAISE

SHIMAZAKI, AKI :

.
Née au Japon, l’écrivain et enseignante Aki Shimazaki vit à
]
Montréal depuis 1991. Ses romans, écrits directement en
français, constituent une série de cinq titres (dont un reste
à paraître) qui racontent la même tragédie, mais chaque
fois avec un narrateur différent
Aki Shimazaki a reçu le Grand Prix des lectrices Elle
Québec 2000 pour son roman Tsubaki, et en 2001 le Prix
Ringuet du roman pour Hamaguri.

Oeuvre
- Tsubaki : roman. – Montréal : Leméac ; Arles : Actes Sud, 1999. – (Un endroit où aller)
salle H [ASI84 SHIM 4 tsub]
- Hamaguri : roman. – Montréal : Leméac ; Arles : Actes Sud, 2000. – (Un endroit où aller)
salle H [ASI84 SHIM 4 hama]
- Tsubame : roman. – Montréal : Leméac ; Arles : Actes Sud, 2001. – (Un endroit où aller)
salle H [ASI84 SHIM 4 tsub]
- Wasurenagusa : roman. – Montréal : Leméac ; Arles : Actes Sud, 2003. – (Un endroit où aller)
salle H [ASI84 SHIM 4 wasu

21
III - ASIE : INDE

OUVRAGES GÉNÉRAUX : REGARDS CROISES DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT

- France-Asie : un siècle d’échanges littéraires / textes réunis par Muriel Détrie. – Paris : You Feng,
2001
salles G et U [800.91 DETR f]
- Les Indes florissantes : anthologie des voyageurs français : 1750-1820 / publ. par Guy Deleury. –
Paris : R. Laffont, 1991. – (Bouquins)
salle J [954.029 DELE i]
Num. BNF de l’éd. de Paris : R. Laffont, 1991 (Bouquins) : [NUMM-20110]
ASSAYAG, Jackie
- L’Inde fabuleuse : le charme discret de l’exotisme français : XXIIème- XXème siècles. – Paris : Kimé,
1999. – (Le sens de l’histoire)
salles J et M [306.089 953 ASSA i]
D’SOUZA, Florence
- Quand la France découvrit l’Inde : les écrivains-voyageurs français en Inde, 1757-1818. – Paris :
l’Harmattan, 1995. – (Recherches asiatiques)
salles J et L [954.03 DSOU q]

Deux récits d’écrivains français

CHALLES, Robert
- Journal d’un voyage fait aux Indes orientales : 1690-1691 / texte publ. et commenté par Frédéric
Deloffre et Melâhat Menemencioglu. – 2e éd. mise à jour et augm. – Paris : Mercure de France, 1983. –
(Le temps retrouvé)
salles H et V [84/33 CHAL 4 jour 1 et 2]
LOTI, Pierre
- “ L’Inde (sans les Anglais) ” dans Voyages, 1872-1913 / éd. établie et présentée par Claude Martin. –
Paris : R. Laffont, 1991. – (Bouquins). – p.647-843
salles H et V [84/34 LOTI 2 v]
Num. BNF de l’éd. de Paris : R. Laffont, 1991 (Bouquins) : [NUMM-20287]

PAGES ET SITES INTERNET GENERAUX

- site sur l’Inde créé par des Français de Pondichéry : http://www.pondichery.com


- sur le site de l’Université québécoise de Laval, page consacrée à des actes de colloque sur la
littérature “franco-pondichérienne ” :
http://www.ulaval.ca/afi/colloques/colloque2001/actes/textes/madanagobalane.htm

22
IV- OCEANIE : POLYNÉSIE FRANÇAISE (Tahiti,
Wallis et Futuna)

OUVRAGES GENERAUX : REGARDS CROISES DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT

- L’Enfant polynésien : son univers langagier / textes réunis et présentés par Guy Fève ; publ. par le
Laboratoire de linguistique de l’Université française du Pacifique, Tahiti. – Paris : l’Harmattan, 1992
salle H [404.2 FEVE e]
- Mythes, légendes et tradition des Polynésiens / textes polynésiens recueillis, publiés, traduits en
français et commentés par A.-C. Eugène Caillot. – Paris : E. Leroux, 1914. – Texte en français en
regard du texte original en malayo-polynésien
salle J [306.089 994 CAIL m]
- Poètes de Tahiti / présenté par Sonia Faessel. – Paris : la Table ronde, 2001. – (La petite vermillon)
salle H [en cours de commande]
- Polynésie : les archipels du rêve / romans, nouvelles et ill. réunis et présentés par Alain Quella-
Villéger ; photogr. et dessins de Gustave et Julien Viaud. – Paris : Omnibus, 1996 (Omnibus). –
salle H [84/1 QUEL p]

Réunit : “ Relation véritable des voyages de Claude Bélissan ”


d’Eugène Sue ; “ Supplément au Voyage de Cook ” de Jean
Giraudoux ; “ Taïpi ” de Hermann Melville ; “ La grande
plantation ” de Albert t’Serstevens ; “ Le mariage de Loti ” de
Pierre Loti ; “ La case de Mapuhi ” de Jack London ; “ Vasco ”
de Marc Chadourne ; “ C’était le soir des dieux ” de Jean
Dorsenne
- Le Voyage en Polynésie : anthologie des voyageurs occidentaux de Cook à Segalen / introduction,
notices biographiques des voyageurs, répertoire des personnages établis par Jean-Jo Scemla. – Paris : R.
Laffont, 1994. – (Bouquins)
salles J et M [910.99 SCEM v]
ANDRE, Sylvie
- “ Littérature francophone et institutions en Polynésie française ” dans Littératures postcoloniales et
francophonie : conférences du séminaire de littérature comparée de l’Université de la Sorbonne
nouvelle / textes réunis par Jean Bessière et Jean-Marc Moura. – Paris : H. Champion, 2001. –
(Colloques, congrès et conférences sur la littérature comparée). – p.67-82
salles H et V [F840.9 BESS l]

Il existe une version abrégée de cet article accompagnée d’une liste des œuvres citées. Elle s’intitule
“ La littérature polynésienne en français ” et est accessible sur le site “ Ile en île ” :
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/pacifique/polynesie_litterature.html

Extrait : “ Nous faisons le pari de dire qu’il existe à Tahiti une littérature en français […] Selon Bruno
Saura, il faut situer l’apparition du renouveau culturel maohi au début des années 70. Un groupe de
jeunes étudiants, de retour de France après 1968, milite pour la reconnaissance du patrimoine culturel
polynésien […] Dès cette période inaugurale, Yannick Raoulx et Flora Aurima Devatine publient des
recueils de poèmes en français[…] ”

23
CAHN, Isabelle
- Gauguin et le mythe du sauvage. – Paris : Flammarion : Artaud, 1988
salle F [709.203 4 GAUG g]
LEFEVRE, Raymonde
- “ Le mariage de Loti ”. – Paris : Société française d’éditions littéraires et techniques, 1935. – (Les
grands événements littéraires. Troisième série)
salle H [84/34 LOTI 5 LE]
MAGER, Henri
- Le Monde polynésien. – Paris : C. Reinwald, 1902. – (Bibliothèque d’histoire et de géographie
universelle)
Num. BnF [NUMM-29362]
MARGUERON, Daniel
- Tahiti dans toute sa littérature. – Paris : l’Harmattan, 1989. – (Critiques littéraires). – Texte remanié
de : Thèse : Paris 12 : 1986. - Index des auteurs des critiques et des œuvres
salle H [ASI840.9 MARG t]
Daniel Margueron s’intéresse dans cet ouvrage à l’image de Tahiti telle qu’elle apparaît dans les
récits français des 18ème, 19ème et 20ème siècles.

Extrait de la conclusion (1. Littérature métropolitaine et littérature océanienne) : “ Si les ouvrages


d’inspiration polynésienne ont souvent obtenu en France un succès d’estime, dû largement aux préjugés
circulant sur les îles, il ne s’est trouvé guère plus de deux ou trois œuvres, à recueillir dès leur
publication, une large adhésion du public. C’est d’abord le cas du Voyage de Bougainville […] C’est le
succès du Mariage de Loti […] Enfin, le roman de Marc Chadourne Vasco, à quelques années de
l’exposition coloniale a paru exprimer l’ambivalence des Français vis-à-vis des colonies […] Par contre,
il a fallu près de cinquante ans, pour que Les Immémoriaux trouve son public[…] C’est sans doute la
seule œuvre [d’inspiration] océanienne à avoir été écrite avant que n’existe le public susceptible de
l’apprécier[…] Les Immémoriaux essaient de restituer un langage écrasé par les colonisations religieuse
et politique […] ”

MURIE, Norbert
- De plus loin que Tahiti : miscellanées romancées. – Paris : le Sémaphore, 2000
salle H [ASI84 MURI 2 d]
O’REILLY, Patrick
- Bibliographie de Tahiti et de la Polynésie française / Patrick O’Reilly et Edouard Reitman. – Paris :
Société des océanistes, 1967. – (Publications de la Société des océanistes)
salles I [016.944 OREI b] et J [996 OREI b]
Patrick O’Reilly (1900-1988) : Mariste, historien, généalogiste et bibliographe, il fut l’un des
meilleurs connaisseurs français du Pacifique, pour y avoir voyagé et séjourné. Animateur pendant
trente ans de la Société des océanistes, collectionneur, érudit, esprit encyclopédique, ce Père fut
l’auteur de très nombreux ouvrages sur le Pacifique Sud.

PAPIN, Bernard
- Sens et fonction de l’utopie tahitienne dans l’œuvre politique de Diderot. – Oxford : the Voltaire
foundation ; Paris : diff. J. Touzot, 1988 (Studies on Voltaire and the eighteenth century ; 251)
salles H et V [84/33 DIDE 5 ST 251]
1772 : Diderot répond au Voyage de Bougainville par son Supplément au Voyage de Bougainville,
ouvrage dans lequel il expose ses propres conceptions “ naturelles ”.

SCEMLA, Jean-Jo
- “ La littérature dans le Pacifique : le cas tahitien ” dans Littératures insulaires du Sud, Notre
librrairie : revue des littératures du Sud. – N°143, janv.-mars 2001, p.112-123
salles H et V [FRAN Notr]

24
TOULLELAN, Pierre-Yves
- Le Mariage franco-tahitien : histoire de Tahiti du XVIIIème siècle à nos jours. – Pierre-Yves Toullelan
et Bernard Gille. – [S.l.] : Ed. Polymages-scoop, 1992
salles H [ASI840.9 TOUL m] et J [996 TOUL m]
VERNE, Jules
- Les Grands navigateurs du XVIIIème siècle. – Paris : Diderot, 1997. – (Histoire des grands voyages et
des grands voyageurs ; 2) (Collection Latitudes)
salles H et V [84/34 VERN 4 hist2]
Bien que navigateur lui même, l’écrivain ne s’est jamais rendu dans le Pacifique. Les recherches faites
à l’occasion de la publication de cet ouvrage serviront à Jules Vernes pour bâtir ses romans
d’inspiration océanienne.
Dans l’œuvre de Jules Verne, “ l’intrusion de la civilisation occidentale sonne le glas des fragiles
sociétés insulaires traditionnelles ” (Tahiti dans toute sa littérature / Daniel Margueron).

VIBART, Eric
- Tahiti : naissance d’un paradis au siècle des Lumières. – Bruxelles : Complexe ; Paris : diff. Presses
universitaires de France, 1987. – (La mémoire des siècles)
salle J [996 VIBA t]
WAGGAMAN, Béatrice
- Le Voyage autour du monde de Bougainville : droit et imaginaire. – Nancy : Presses universitaires de
Nancy, 1992. – (Littérature française)
salles J et M [910.91 WAGG v]

Un récit fondateur
SEGALEN, Victor
- Les Immémoriaux dans les Œuvres complètes. Tome 1 / éd. établie et présentée par Henry Bouillier. –
Paris : R. Laffont, 1995. – (Bouquins). – Réunit les : “ Cycle des apprentissages ” ; “ Cycle
polynésien ” ; “ Cycle musical et orphique ” ; “ Cycle des ailleurs et du bord du chemin ”. – p.107-286
salles H et V [84/4 SEGA 1 o1]
Victor Segalen, poète, mais aussi ethnologue, médecin de la marine et interprète, publie Les
Immémoriaux à compte d’auteur en 1907, au retour de son séjour en Océanie qui dura de janvier
1903 à septembre 1904. Cette œuvre ne trouvera son public que cinquante ans après sa parution, à
l’époque de la décolonisation. L’action se déroule entre 1800 et 1820, de l’arrivée des missionnaires
au triomphe du christianisme qui marque le déclin de la civilisation orale originelle.
“ C’est le texte majeur de la littérature océanienne française ” (Tahiti dans toute sa littérature / Daniel
Margueron).

PAGES ET SITES INTERNET GENERAUX

- Site d’ “ Ile en île ”, indiqué dans les “ Signets de la Bibliothèque nationale de France ” :
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile
- Site sur les littératures insulaires, également indiqué dans les Signets :
http://perso.club-internet.fr/jacbayle/livres/Nouveau/nouvListe.html

AUTEURS REPRESENTES DANS LES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE D’ÉTUDE

DEVATINE, FLORA (1942- ) :

Flora Devatine, née Aurima, est née en 1942 au Pari (Tautira, presqu’île de Tahiti). Professeur
d’espagnol et de tahitien au Lycée-Collège Pomare IV à Papeete de 1968 à 1997, chargée de cours à
l’Université française du Pacifique de 1987 à 1995, membre de l’Académie tahitienne depuis sa

25
création en 1972, elle fut également Déléguée d’Etat à la Condition féminine de 1979 à 1984 et milita
au sein d’associations féminines et culturelles.

Flora Devatine œuvre pour la reconnaissance


d’une “ conscience polynésienne ”.
Ses œuvres principales sont Vaitiare, Humeurs
(Papeete : Polytram, 1980) et Tergiversations et
rêveries de l’écriture orale : Te Pahu a Hono’ura
(Pirae : Au vent des îles, 1998)

Œuvre
- Tergiversations et rêveries de l’écriture orale : te pahu a hono’ura. – Pirae : Au vent des îles, 1998
salle H [en cours de commande]

PELTZER, LOUISE (1946- ) :

Louise Peltzer est née en 1946 sur l’île de Huahine. Docteur en linguistique, professeur d’université,
auteur d’ouvrages de référence dans le domaine de la linguistique et de la grammaire tahitienne, elle
est nommée en 1998 ministre de la Culture, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans le
Gouvernement territorial de la Polynésie française pour y mener entre autres projets des actions de
promotion des langues polynésiennes.
Oratrice traditionnelle, Louise Peltzer “ écrit ” pour la première fois la parole polynésienne en 1985,
en publiant ses Légendes tahitiennes et un recueil de poèmes en tahitien intitulé Pehepehe – Te Hia’ai-
ao, ce qui signifie : Chant – Le besoin de lumière

En 1995, Louise Peltzer publie un


recueil de poèmes en français,
Hymnes à mon île, ainsi que son
œuvre majeure, le roman historique
intitulé Lettre à Poutaveri, premier
volume d’un tryptique qui devrait
couvrir l’histoire de Tahiti, depuis
l’arrivée des Occidentaux jusqu’à la
période contemporaine.
“ Poutaveri ” est le nom tahitien de
Bougainville.

Œuvre

- Hymnes à mon île. – Papeete : Polycop, 1995


salle H [en cours de commande]
- Légendes tahitiennes / présentées et trad. par Louise Peltzer. – Paris : Conseil international de la
langue française, 1985. – (Fleuve et flamme. Série bilingue)
salle H [en cours de commande]
- Lettre à Poutaveri. – Papeete : Scoop, 1995
salle H [en cours de commande]

26
SPITZ, CHANTAL (1954- ) :

Chantal Spitz est née en 1954 à Papeete. Son roman, intitulé L’Ile des rêves écrasés, est le reflet de sa
double culture polynésienne et occidentale et l’expression d’un déchirement face à l’impossibilité
d’être soi, juqu’au bout de sa complexité.

“ Rarahu iti e autre moi-même… Je ne veux pas être un


mythe […] Non. Décidément, je n’aime pas le Mariage
de Loti […] Rarahu iti e autre moi-même… Si tu n’avais
pas existé j’aurais pu être ”
extrait de : “ Rarahu iti e, autre moi-même ”
article paru dans le Bulletin de la Société des Etudes
Océaniennes : supplément au Mariage de Loti, en avril-
septembre 2000, et accessible en ligne sur le site d’île
en île ”,
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/spitz_loti.html

Œuvre
- L’Ile des rêves écrasés. – Pirae : Au vent des îles, 2003
salle H [en cours de commande]

WALKER, TAARIA, dite Mama Pare (1930- ) :

Taaria Walker est née en 1930 sur la côte est de l’île de Rurutu, dans le sud de la Polynésie française.
Parallèlement à sa profession d’infirmière qu’elle exerca de 1952 à 1985, elle créa diverses
associations vouées à la culture polynésienne et fut également déléguée communale de son île et
membre du Conseil des Sages de Rurutu.

C’est en 1982 que Taaria Walker est entrée dans la vie


littéraire polynésienne en participant aux concours
organisés par l’Académie Tahitienne. Son
autobiographie Rurutu, Mémoires d’avenir d’une île
australe a été couronnée en 1999 au Salon du livre
insulaire d’Ouessant

Œuvre
- Rurutu, Mémoires d’avenir d’une île australe. – Papeete : Ed. Haere Po No Tahiti, 1999
salle H [en cours de commande]

27
V - OCEANIE : MELANESIE (Nouvelle-Calédonie,
Vanuatu)

“ Jusqu’à tout récemment, il n’y avait eu en Nouvelle-Calédonie qu’une littérature de l’exil, écrite par
des Européens (surtout Français, parfois bagnards dans cette ancienne colonie pénitentiaire) ayant vécu
pendant un moment plus ou moins long dans cette île du Pacifique : Georges Baudoux (Les Blancs sont
venus, 1927, Légendes canaques, 1928, entre autres), Jean Mariotti (Les Contes de Coindi, 1939, A
bord de l’incertaine, 1942, etc.), Alin Labreaux (Le Rocher à la voile, 1930, Yan -le –Métis, 1928),
demeurent les plus connus. Tous ces écrits sont sous l’influence directe de la France qui demeure la
référence culturelle suprême et surtout le pays vers lequel se tourne le regard plein de désir et de
nostalgie de l’écrivain en terre d’exil…
Cependant, depuis les années 1980 s’est formée une nouvelle génération d’écrivains qui unissent leur
créativité et leur désir de dépasser ce sentiment d’exil (les Kanak exilés dans leur propre pays par les
colons, les Caldoches à la recherche de leur identité dans une île qu’ils occupent depuis des générations)
afin de créer une littérature qui serait véritablement calédonienne, une littérature où “ les déracinés/ les
déculturés/ les sans repères/ les sans papiers ” (Déwé Gorodé) n’auraient plus honte ou peur de chanter
leur île ”
Extrait de l’intervention d’Ysabelle Martineau lors du 70e Congrès de l’Acfas (Association
francophone pour le savoir), extrait accessible sur le site internet de l’association.

OUVRAGES GENERAUX : REGARDS CROISES DE L’ORIENT ET DE L’OCCIDENT

- D’île en île pacifique / textes de François Bogliolo, Claude Delmas, Serge Dunis… [et al.] ; sous la
dir. de Serge Dunis. – Paris : Klincksieck, 1999. – (Actes et colloques)
salles J et M [306.089 99 DUNI d]
- Histoires canaques / [contes] recueillis et traduits par Alban Bensa et Jean-Claude Rivierre ; ill. de
Hélène Bensa. – Paris : Conseil international de la langue française : EDICEF, 1983.- (Fleuve et
flamme. Série bilingue). – Textes en cémuhî et paicî et traduction française en regard.
salle H [ASI84 A h]
- Littérature de Nouvelle-Calédonie. – N° 134 de Notre librairie : revue des littératures du Sud. – Mai,
août 1998. – 4 chapitres : 1, Nouvelle-Calédonie : histoire et situation linguistique ; 2, De la parole à
l’écriture : les Kanaks et leurs lecteurs ; 3, Les écrivains d’origine européenne : chercheurs d’identité
calédonienne ; 4, Ecrire aujourd’hui : mieux s’ancrer pour s’affranchir.
salle H [FRAN Notr]
- On fait le peuple d’ici : recueil de poésies des jeunes du pays drehu / par les élèves du Lycée
Polyvalent des Iles Loyauté, à Lifou. – Nouméa : Grain de sable, 1997
salle H [ASI84 A o]
AUSTIN, Mary C.
- Literature for children and young adults about Oceania : analysis and annotated bibliography with
additional readings for adults / Mary C. Austin and Esther C. Jenkins ; with the assistance of Carol A.
Jenkins. – Westport, Conn. ; London : Greenwood Press, 1996. – (Bibliographies and indexes in world
literature)
salles E et T [070.801 6 AUST l]
CABANE, Jean-Pierre
- Ululan : les sables de la mémoire / textes et photographies de Jean-Pierre Cabane. – Nouméa : Grain
de sable, 1997
salle H [ASI840.9 CABA u]

28
CORAIL, Coordination pour l’Océanie des recherches sur les arts, les idées et les littératures
- Ecrire à la croisée des îles, des langues : actes du huitième (i.e. onzième] Colloque CORAIL, 1998 /
publ. sous la dir. de Dominique Jouve. – Nouméa : Université de la Nouvelle-Calédonie : CORAIL ;
Paris ; Montréal ; Torino : l’Harmattan, 1999. – Résumés en anglais et en français
salle H [F840.9 JOUV e]
- La Femme : entre tradition et modernité dans le Pacifique Sud : actes du huitième Colloque CORAIL,
1995, Nouméa / publ. sous la dir. de Sonia Faessel. – Paris ; Montréal : l’Harmattan, 1996.- Résumé en
français et en anglais
salle J [306.089 99 COOR f]
- La Mer : espace, perception et imaginaire dans le Pacifique Sud : actes du neuvième Colloque
CORAIL, 1996 / publ. sous la dir. de Philippe Boyer. – Papeete : Université française du Pacifique ;
Noumea : CORAIL ; Paris : l’Harmattan, 1997. – Résumés en anglais et en français
salle J [306.089 99 CORA m]
- Parole, communication et symbole en Océanie : actes du septième Colloque CORAIL, 1994, Nouméa /
publ. sous la dir. de Frédéric Angleviel. – Paris : l’Harmattan, 1995
salles H [ASI840.9 CORA p] et J [306.089 995 CORA p]
GUIART, Jean
- Océanie. – Paris : Gallimard, 1963. – (L’univers des formes)
salles F etW [709 UNIV o]
HOWE, Kerry Ross
- Les Iles Loyauté : histoire des contacts culturels de 1840 à 1900 / trad. de l’anglais par Georges Pisier.
– Nouméa : Société d’études historiques de la Nouvelle-Calédonie, 1978. – (Publications de la société
d’études historiques de la Nouvelle-Calédonie)
salles J et L [995.97 HOWE i]
LEENHARDT, Maurice
- Arts de l’Océanie / photographies prises par Emmanuel Sougez au Musée de l’Homme. – Paris : Ed.
du Chêne, 1947. – (Arts du monde)
salle J [306.089 99 LEEN a]
- Documents néo-calédoniens. – Paris : Institut d’ethnologie, 1932. – (Travaux et mémoires de l’Institut
d’ethnologie). – Texte en langue de Houaïlou (ou Ajië) et tradition française
salles J et M [306.089 995 LEEN d]
- Do Kamo, la personne et le mythe dans le monde mélanésien / préf. de Maria Isaura Pereira de
Queiroz. – Paris : Gallimard, 1985. – (Collection Tel)
salles J et M [306.089 995 LEEN d]
- Langues et dialectes de l’Austro-Mélanésie. – Paris : Institut d’ethnologie, 1946. – (Travaux et
mémoires de l’Institut d’ethnologie)
salles H et V [401.81 LEEN l]
salles J et M [306.089 995 LEEN l
LE GOUPILS, Marc
- Comment on cesse d’être colon : six années en Nouvelle-Calédonie. – Paris : B. Grasset, 1910
salle J mezzanine [P95/3083]
MAILHÉ, Germaine
- Déportation en Nouvelle-Calédonie des communards et des révoltés de la Grande Kabylie : 1872-
1876. – Paris : l’Harmattan, 1995
salles J et L [995.97 MAIL d]

29
MICHEL, Louise
- L’Ère nouvelle, pensée dernière, souvenirs de Calédonie (chant des captifs). – Paris : A. Le Roy,
1887. – (Bibliothèque ouvrière cosmopolite)
salle G mezzanine [16435]
- Légendes et chants de gestes canaques / présentés par Gérard Oberlé. – Paris : Ed. 1900, 1988
salles H et V [84/34 MICHc 4 lege]
Voir aussi le document numérisé par la BNF d’après l’édition de Paris : Keva, 1885 [NUMM-82414]

Louise Michel (1830-1905), institutrice parisienne originaire de la Haute Marne, a participé


activement à la Commune de Paris (de mars à mai 1971).Elle fut condamnée et déportée en Nouvelle-
Calédonie en 1873 comme de nombreux autres communards. Amnistiée en 1880, elle revint en France
où elle reprit son activité politique. Militante anarchiste, elle fut de nombreuses fois arrêtée et mourut à
Londres d’une pneumonie en 1905.
Louise Michel se lia lors de son emprisonnement au bagne de Nouméa avec la population canaque et
avec les Kabyles déportés après leur insurrection. Elle est à l’origine d’une importante œuvre
littéraire, constituée de discours, de poèmes et de romans.
NISBET, Anne-Marie
- Littérature néo-calédonienne / préf. de Jean Chaussivert. – Sherbrooke, Canada : Naaman, 1985. -
(Littératures)
salle H [en cours de commande]
O’REILLY, Patrick
- Calédoniens : répertoire bio-bibliographique de la Nouvelle-Calédonie / ill. de Jean Lebedeff et
Chantal Dessirier. – 2ème éd. – Paris : Société des océanistes, Musée de l’Homme, 1980. – (Société des
océanistes)
salle J [306.089 995 OREI c]
- La Nouvelle-Calédonie au temps des cartes postales. – Paris : Société des océanistes : Nouvelles
éditions latines, 1973
salle J [306.089 995 OREI n]
RENNIE, Neil
- Far-fetched facts : the literature of travel and the idea of the south seas. – Oxford : Clarendon press,
1995
salles G et U [809.933 2 RENN f]

Récit de voyage

GARNIER, Jules
- Voyage à la Nouvelle-Calédonie : 1863-1866. – Cadeilhan : Zulma, 1991. – (Hors barrière)
salles J et M [910.99 GARN v] et document numérisé [NUMM-26139]

“ […] texte littéraire néo-calédonien le plus diffusé, celui qui créa jusqu’à l’exposition coloniale de
1931 des images reprises par les romanciers et journalistes […] emporté dans les années 1860-70 par les
développements de l’expansion coloniale : Algérie, Océanie, Afrique […] Voyage […] engendre les
illusions des textes coloniaux et en préfigure les échecs : où est l’Autre ? ”
Extrait de l’article de François Bogliolo intitulé “ De la littérature calédonienne ” et figurant
dans l’ouvrage collectif D’île en île pacifique.

PAGES ET SITES INTERNET GENERAUX

- Site du Vice-Rectorat de Nouvelle-Calédonie , indiqué dans les “ Signets de la Bibliothèque nationale


de France ” : http://www.ac-noumea.nc .
Notamment cette page : http://www.ac-noumea.nc/lettres/ecrivains. A voir aussi sur le site, les
publications de la Société d’Etudes historiques de la Nouvelle-Calédonie :
http://www.ac-noumea.nc/sitevr/passerelles25/seh.htm

30
- Site du Centre culturel Tjibaou, indiqué dans les Signets. Le Centre culturel Tjibaou est un “ espace
de création, de diffusion et de rencontre ” créé par l’Agence de développement de la culture Kanak,
l’ADCK : http://www.adck.nc.
On pourra consulter avec intérêt le “ répertoire ” proposé :
http://www.adck.canl.nc/adck/repertoire/oceanie.htm
- Site de l’Association des écrivains calédoniens, indiqué dans les Signets : http://www.ecrivains-nc.org
- Site d’ “ Ile en île ”, indiqué dans les Signets : http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile
- Site personnel sur les littératures insulaires, également indiqué dans les Signets :
http://perso.club-internet.fr/jacbayle/livres/Nouveau/nouvListe.html
- Sur un site personnel dédié aux habitants du département de la Loire partis en Nouvelle-Calédonie au
XIXème siècle, la bibliographie relative à l’histoire de la Calédonie :
http://perso.club-internet.fr/laperle/sources.htm
- Page consacrée, sur le site de l’Université de Nouvelle-Calédonie, à un Colloque sur les “ littératures
du Pacifique sud ” qui s’est déroulé à Nouméa en octobre 2003. La présentation de ce colloque est
accompagnée d’une bibliographie : http://www.ufp.nc/Recherche/FILLM.htm
- Page consacrée à l’équipe et aux travaux de “ Transcultures ”, association de trois laboratoires de
recherches en littérature, linguistique océanienne et français langue étrangère :
http://www.univ-nc.nc/Recherche/labo/transcultures

AUTEURS REPRESENTES DANS LES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE D’ÉTUDE

BAUDOUX, GEORGES (1870- 1949) :

Né à Paris en 1870, Georges Baudoux a débarqué avec sa famille à Nouméa en 1874. Son père est
affecté à la surveillance des déportés politiques. A douze ans, Georges devint apprenti dans l’un des
premiers quotidiens de la Nouvelle-Calédonie, “ La France Australe ”. A la mort de son père, il avait
alors 17 ans, Georges Baudoux parcourut la côte ouest et le nord de la Nouvelle-Calédonie, vivant de
divers métiers et rencontrant pour la première fois des canaques. En 1914, la guerre mit fin à son désir
de rentrer définitivement en métropole.
Âgé de quarante quatre ans, il s’est lancé dans l’écriture pour se distraire, sans l’intention d’être
publié, mais ses textes ont paru sans son autorisation dans “ Le Messager ” et ont plu aux lecteurs. En
dépit de sa volonté, Georges Baudoux est devenu un écrivain reconnu en Nouvelle-Calédonie.
Les lecteurs de la métropole découvrirent l’auteur avec ses Légendes canaques. A cette époque,
l’essentiel de son lectorat est composé de missionnaires et d’ethnologues, désireux de se familiariser
avec “ l’âme canaque. ”
Georges Baudoux a écrit toute son œuvre durant l’entre-deux guerres. Il est mort à Nouméa en 1949.

Œuvre
- Kaavo : histoire canaque. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 1995. – (Esprit des temps)
salle V [ASI84 BAUD 4 kaav]
salle H [en cours de commande]
- Légendes canaques / avant-propos de Lucien Lévy-Brühl. – Mayenne ; Paris : Ed. Rieder, 1928. –
(Collection Témoignages)
salle G mezzanine [P88/2882]
- Les Vieux savaient tout. – Paris : Nouvelles éditions latines, 1978. – (Légendes canaques ; 1)
salle J [306.089 995 BAUD l1]

Pages internet
- http://srvweb.ac-noumea.nc/baudoux/gbaudoux.htm
- http://perso.club-internet.fr/jacbayle/livres/N_Cal/Baudoux_2.html

31
GOPE, PIERRE (1966- ) :

Pierre Gope est né en 1966 à Pénélo dans l’île de Maré. IL a vécu toute son enfance entre l’école et la
vie à la tribu.
Pierre Gope eut la révélation du théâtre en assistant à Rivière-Salée à une répétition du groupe
Koteba, compagnie africaine dirigée par Suleiman Koly. Il quitta alors pour la première fois sa terre
natale pour Abidjan, rejoignit ensuite Peter Walker au Vanuatu, travailla avec Peter Brook à Rennes et
fonda sa propre compagnie :“ Cebue ”, nom signifiant “ mémoire ”.
Depuis, Pierre Gope n’a cessé d’écrire et de mettre en scène.

Œuvre
- Les Dieux sont borgnes : pièce de théâtre / Pierre Gope et Nicolas Kurtovitch ; photogr. d’Eric
Dell’Erba. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 2002. – (Paroles en scène). – Pièce écrite lors de la résidence
d’écrivains “ D’un océan à l’autre ” au Centre national des écritures du spectacle, Villeneuve-lez-
Avignon.
salle H [en cours de commande]

Pages internet
- http://perso.club-internet.fr/jacbayle/livres/N_Cal/Gope_2.html
- http://www.ecrivains-nc.org/gope.html

GORODÉ, DEWE (1949- ) :

Déwé Gorodé est née en 1949 à Ponérihouen au sud de la Nouvelle-Calédonie. Militante


indépendantiste, enseignante de français et de paicî, elle s’occupa de 1984 à 1986 d’une école
populaire. Lors de la création du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, elle occupa le portefeuille de
la Culture, de la jeunesse et des sports.

Déwé Gorodé est l’un des chefs de fil de la littérature


kanak contemporaine. Elle est l’auteur de poésies
(Sous les cendres des conques, 1985 ; Dire le vrai : To
tell the truth, 1999, avec Nicolas Kurtovitch), de
recueils de nouvelles (Utê Mûrûnû, petite fleur de
cocotier, 1994 ; L’Agenda, 1996), d’aphorismes
percutants sur la société d’aujourd’hui (Par les temps
qui courent, 1996).
Déwé Gorodé est membre de l’Association des
écrivains de Nouvelle-Calédonie.

Œuvre
- L’Agenda : nouvelles. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 1996
salle H [ASI84 GORO 4 agen]
- Utê Mûrûnû : nouvelles. – Nouméa : Ed. Grain de sable : EDIPOP, 1994. – Texte français seul
salle H [ASI84 GORO 4 utem]

JACQUES, CLAUDINE (1953- ) :

Originaire de Belfort, Claudine Jacques vit en Nouvelle-Calédonie depuis trente ans. Elle s’est fait
connaître des lecteurs calédoniens par trois recueils de nouvelles : Nos silences sont si fragiles (Ed. du
Cagou, Nouméa, 1996, rééd. Ed. Grain de sable, Nouméa, 2001), Ce ne sont que des histoires d’amour
(Ed. du Cagou, Nouméa, 1997) et Ce n’est pas la faute de la lune (Ed. du Cagou, Nouméa, 1998).
Avec L’Homme-lézard, Claudine Jacques, loin des clichés exotiques, adopte le style du “ roman
noir ”. L’action se joue dans les squats ou bidonvilles de Nouméa, entre traditions océaniennes et
modernité.

32
Œuvre
- L’Homme-lézard : roman. – Nîmes : HB éd., 2002. – (Textes d’ailleurs)
salle H [ASI84 JACQ 4 homm]

KURTOVITCH, NICOLAS (1955- ) :

Nicolas Kurtovitch est né à Nouméa en 1955 d’une mère originaire de la Nouvelle-Calédonie et d’un
père originaire de Yougoslavie, émigré dans l’île en 1945.
Président de l’Association des écrivains de Nouvelle-Calédonie, Nicolas Kurtovitch écrit depuis 1973,
alternant poèmes, nouvelles et pièces de théâtre. En juin 1998, sa pièce intitulée Le Sentier Kawenya a
été jouée en ouverture de la première saison de programmation du Centre Culturel Jean-Marie Tjibaou
à Nouméa.

Œuvre
- Autour Uluru / photogr. de Nicole Kurtovitch ; préf. et postf. de Jean-Claude Bourdais. – Paris :
Librairie-galerie Racine, 2002
salle H [en cours de commande]
- Les Dieux sont borgnes : pièce de théâtre / Pierre Gope et Nicolas Kurtovitch ; photogr. d’Eric
Dell’Erba. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 2002. – (Paroles en scène). – Pièce écrite lors de la résidence
d’écrivains “ D’un océan à l’autre ” au Centre national des écritures du spectacle, Villeneuve-lez-
Avignon.
salle H [en cours de commande]
- Ode aux pauvres : avant le poème, il y a ce qui est inadmissible. – Nouméa : Association Kalachakra,
2002
salle H [en cours de commande]
- Le Piéton du Dharma. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 2003.- (L’Araucaria sauvage)
salle H [en cours de commande]
- Le Sentier : kaawenya ; suivi de L’Autre ; et de Qui sommes-nous ?. – Nouméa : Ed. Grain de sable :
Agence de développement de la culture kanak, 1998. – (Paroles en scène)
salle H [en cours de commande]
- Totem. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 1997
salle H [en cours de commande]

LAUBREAUX, ALIN (1899-1968) :

Alin Laubreaux est né à Nouméa en 1899. Poète et romancier, l’homme fut également un journaliste
connu pour ses propos antisémites. Condamné par contumace en 1945, il a fui en Espagne en 1944
pour y mener une vie misérable avant de mourir en 1968 des suites d’une longue maladie.
Les controverses suscitées par la vie d’Alin Laubreaux ont contribué à faire oublier son œuvre
d’écrivain.
Pour André Capiez toutefois, “ il faut retenir le poète et l’écrivain, un écrivain iconoclaste et
surprenant, aux personnages et au langage éminemment contemporains. ” (Note de lecture du Rocher à
la voile dans Notre librairie, n°134, mai-août 1998, p.132-133)

Œuvre
- J’étais un autre ! : roman. – Paris : A. Michel, 1941
salle G mezzanine [P96/1327]
- Le Rocher à la voile / préf. par Liliane Laubreaux. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 1996
salle H [ASI84 LAUB 4 roch]
- Wara : roman. – Paris : Imprimerie Busson : A. Michel, 1932
salle G mezzanine [S90/9700]
- Yan-le-Métis : roman. – Paris : Imprimerie Busson : A. Michel, 1928
salle G mezzanine [S90/4989]

33
MARIOTTI, JEAN (1901-1975) :

“ Une caractéristique de l’œuvre de Jean Mariotti


[…] est l’exotisme à rebours. Tout ce qui vient de
France est merveilleux en regard des éléments
océaniens tout à fait familiers. Son œuvre ne
pourrait cependant pas être qualifiée
d’anticolonialiste, puisque ce n’est pas le souci
de l’écrivain. ”
Liliane Laubreaux dans Notre Librairie, n°134,
mai-août 1998, p.152.

Jean Mariotti est né en 1901 à Farino d’un père d’origine corse et d’une mère d’origine italienne.
Elevé dans un univers de colons, il est cependant très tôt initié à la culture mélanésienne. En 1924,
Jean Mariotti est parti de Nouvelle-Calédonie pour s’installer à Paris, où, abandonnant son projet de
devenir peintre, il s’est lancé dans la rédaction de nouvelles. Mais la deuxième guerre mondiale a mis
fin à cette nouvelle existence. Fait prisonnier en 1940 sur la ligne Maginot, envoyé au stalag de
Fallingbostel puis libéré en 1942 pour raison de santé, il a rejoint la résistance en 1943. Dans les
années cinquante, après un séjour de trois années en Nouvelle-Calédonie, Jean Mariotti s’est mis à
l’écriture de pièces radiophoniques. Il travaillera à l’ORTF jusqu’à la fin de sa vie en 1975.
Chevalier de la Légion d’honneur, Chevalier des Arts et des lettres, vice-président de la Société des
Gens de Lettres de France, Jean Mariotti est avant tout un écrivain reconnu internationalement.

Œuvre
- A bord de l’incertaine / ill. de Georges Goez, éd. originale ; éd. présentée par Eric Fougère. – Mont-
Dore : Association pour l’édition des œuvres de Jean Mariotti ; Nouméa : Université française du
Pacifique : Ed. Grain de sable, 1996. – (Œuvres complètes / Jean Mariotti). – Ill. tirées de l’édition
originale de 1942
salle H [ASI84 MARI 1 o1]
- Au fil des jours. Tout est peut-être inutile : roman. – Paris : E. Flammarion, 1929
salle G mezzanine [S81/146]
- Les Contes de Poindi / ill. de Van Rompaey, éd. de 1948 ; éd. présentée par Bernard Gasser. – Mont-
Dore : Association pour l’édition des œuvres de Jean Mariotti ; Nouméa : Université française du
Pacifique : Ed. Grain de sable, 1996. – (Œuvres complètes / Jean Mariotti). – Ill. tirées de l’édition
originale de 1948
salles H et V [ASI84 MARI 1 o2]
- Le Dernier voyage du “ Thétis ” / éd. présentée par Hélène Colombani-Savoie… ; choix de variantes
établi par Bernard Gasser. – Mont-Dore : Association pour l’édition des œuvres de Jean Mariotti ;
Nouméa : Université française du Pacifique : Ed. Grain de sable, 2000. – (Œuvres complètes / Jean
Mariotti)
salle H [en cours de commande]
- Nouveaux contes de Poindi / ill. de V.Nechoumoff, 3ème éd. – Paris : Delamain et Boutelleau, 1945
salle G mezzanine [S91/7080]
- Nouveaux contes de Poindi / introduction par Mireille Soury-Lavergne ; éd. commentée et annotée par
Bernard Gasser ; illustrations de V.Nechoumoff. – Nouméa : Grain de sable, 2002. – (Œuvres
complètes / Jean Mariotti)
magasin [2003-284347]
salle H [en cours de commande]
- Remords : roman. – Paris : E. Flammarion, 1931
salle G mezzanine [S90/9147]
- Takata d’Aïmos : roman. – Paris : E. Flammarion, 1930
salle G mezzanine [S81/393]

Site internet
- http://www.eojeanmariotti.asso.nc/jmariotti_index.htm

34
OHLEN, FREDERIC (1959- ) :

Poète, nouvelliste et auteur pour la jeunesse, professeur de lettres et d’histoire, Frédéric Ohlen a
également lancé le concours littéraire TranspaSci-Fique – concours visant à récompenser les
meilleures nouvelles calédoniennes de science-fiction – et fondé les Editions l’Herbier de Feu. Il a édité
une dizaine d’ouvrages qui vont des nouvelles aux récits de vie en passant par le florilège poétique ou
l’album photo.

“ L’écriture de Frédéric Ohlen donne la sensation


profonde de la finitude ; il sait produire l’émotion,
le silence où s’exaspèrent la nostalgie de
l’enfance puis sa résolution. ”
Joël Des Rosiers dans Notre Librairie,
n°134, mai-août 1998, p.172

Oeuvre
- Brûlures. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 2000. – (Esprit des temps)
salle H [en cours de commande]
- Le Marcheur insolent. 3, L’Homme kinétique / préf. par Dominique Jouve ; images, Tokiko –
Nouméa : Ed. Grain de sable : l’Herbier de feu, 2002. – (L’Araucaria sauvage)
salle H [en cours de commande]
- La Peau qui marche. – Nouméa : l’Herbier de feu, 1999. – Contient aussi : “ Impairs ” ; “ Cinquante-
douze poèmes cybernétiques ” ; “ B&B poésie ” ; “ Eleven Irish poems ” ; “ Demande au vent du soir ”.
salle H [en cours de commande]
- Premier sang. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 2001. – (Esprit des temps)
salle H [ASI84 OHLE 4 prem]
- La Voie solaire. – Paris : Librairie-galerie Racine, 1996
salle H [en cours de commande]

PHELIP, GONZAGUE (1969- ) :

Métropolitain, Gonzague Phelip a fait un séjour en


Nouvelle-Calédonie quelques jours après l’assassinat du
leader indépendantiste Jean-Marie Tjibaou en 1989.
En 1999, il décidera de raconter sa rencontre avec le
monde kanak dans un ouvrage co-écrit avec Sonia
Branglidor et portant pour titre Le Choc.
Kanaky Kanaky Kanaky, publié aux éditions de
l’Harmattan en 2001, se présentera comme la suite de ce
premier ouvrage.
Gonzague Phelip est en outre co-auteur du film
documentaire de Thierry Silighini sur les danses et les
chants kanaks, diffusé sur Arte en 1992 et intitulé Les
Chants de l’igname.

Oeuvre
- Le Choc / Gonzague Phelip et Sonia Branglidor. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 2000. – (Esprit des
temps)
salle H [ASI84 PHEL 4 choc]
- Kanaky Kanaky Kanaky. – Paris ; Montréal ; Torino : l’Harmattan, 2001. – Fait suite à Le Choc
salle H [ASI84 PHEL 4 kana]

35
SÉNÈS, JACQUELINE :

Journaliste et romancière, Jacqueline Sénès est également l’auteur d’ouvrages historiques sur la
Nouvelle-Calédonie.

Oeuvre
- La Reine Emma : roman. – Paris : Flammarion, 1993
salle H [ASI84 SENE 4 rein]
- Terre violente : roman. – Paris : Hachette, 1993
salle H [ASI84 SENE 4 terr]
- La Vie quotidienne en Nouvelle-Calédonie de 1850 à nos jours. – Paris : Hachette, 1985. – (La vie
quotidienne)
salle J [995.97 SENE v]

SOURY-LAVERGNE, ANTOINE (1879-1970) :

Né en Limousin en 1879, Antoine Soury-Lavergne s’est installé en Nouvelle-Calédonie en 1898 pour y


devenir planteur de café et éleveur. Son ouvrage intitulé Morceaux calédoniens est la réédition
augmentée d’un recueil de poèmes et d’articles sur le thème de la Nouvelle-Calédonie paru en 1953, et
témoigne des préoccupations d’un colon du début du siècle aux années 60.

Oeuvre
- Les Morceaux calédoniens : recueil de poésies d’un colon français établi en Nouvelle-Calédonie [ :
témoignage]. – Nouméa : Ed. Grain de sable, 1998
salle H [ASI84 SOUR 4 morc]

TJIBAOU, JEAN-MARIE (1936-1989) :

Fils de l’un des premiers instituteurs kanaks, Jean-Marie Tjibaou est né en 1936 à Tiendanite, à
l’extrême Nord de la Nouvelle-Calédonie.
Leader charismatique, Jean Marie Tjibaou fut le porte-parole du peuple kanak : vice-président du
parti indépendantiste de la Nouvelle-Calédonie en 1977, chef de file du Front indépendantiste à
l’Assemblée territoriale en 1979, vice-président du Conseil de gouvernement de Nouvelle-Calédonie en
1982, placé à la tête du FLNKS, puis président du Gouvernement provisoire de “ Kanaky ” en 1984,
président de la région Nord issue du statut Fabius-Pisani en 1985, il participa en 1988 à Paris à des
négociations aboutissant à la signature des accords de Matignon avec le Premier ministre français
Michel Rocard et le président du RPCR Jacques Lafleur, accords qui prévoyaient une décolonisation
graduelle de la Nouvelle-Calédonie sur une période de dix ans. Un an plus tard, le 4 mai 1989, Jean-
Marie Tjibaou fut assassiné avec Yeiwene Yeiwene par un indépendantiste opposant.

L’histoire de la Nouvelle-Calédonie restera à jamais


marquée par le nom de Jean-Marie Tjibaou.
Si la culture fut d’abord le fer de lance de son
discours, il ne perdit jamais de vue son objectif final :
l’Indépendance de la Nouvelle-Calédonie.

36
Oeuvre
- La Case et le sapin / Jean-Marie Tjibaou, Philippe Missotte ; préf. de Baïno Boengkih. – 2ème éd. –
Nouméa : Ed. Grain de sable, 1996. – (Chemin de paroles). – Extrait de : “ Kanake, mélanésien de
Nouvelle-Calédonie ”.
salle J [306.089 995 TJIB c]
- La Présence kanak / éd. établie et présentée par Alban Bensa et Eric Wittersheim. – Paris : O. Jacob,
1996. - Index
salles H[ASI84 TJIB 4 pres] et D [320.995 TJIB p]

Pages internet
Les pages consacrées à Jean-Marie Tjibaou sont fort nombreuses sur le web, signalons celles du site
réalisé par le Centre culturel Jean-Marie Tjibaou :
- http://www.adck.nc/html_fr/centre_tjibaou/jmt_biographie.htm
- http://www.adck.nc/html_fr/centre_tjibaou/jmt_documents.htm

WÉLÉPANE, WANIR :

Pasteur, mais aussi poète et essayiste, Wanir Wélépane est originaire de l’île de Tiga (Iles Loyauté).

Œuvre
- Aux vents des îles : poèmes / photogr. de Marie-Jacqueline Begueu. – Nouméa : Agence de
développement de la culture kanak, 1993. – Textes en français, en anglais et en diverses langues
malayo-polynésiennes. - Index
salle H [ASI84 WELE 4 auxv]

“ Il faut […] mentionner ces récits sur les “ petites histoires ” des îles, sortes de petites fables
moralisatrices en langues vernaculaires, non traduites, à destination d’une communauté insulaire en
quête d’elle-même. ” Macate Wénéhoua dans Notre librairie, n°134, mai-août 1998, p.52

Page internet
- http://www.rosada.net/carakteres/carakteres24.html

37
INDEX

B
baudoux, georges.....................................................................................................................................................................31
C
chen, ying................................................................................................................................................................................20
cheng, françois.........................................................................................................................................................................16
D
dai, sijie...................................................................................................................................................................................17
devatine, flora..........................................................................................................................................................................25
duong, phan huy.......................................................................................................................................................................12
G
gope, pierre.............................................................................................................................................................................32
GORODÉ, dewe......................................................................................................................................................................32
H
hoang-xuan-nhi........................................................................................................................................................................12
J
jacques, claudine......................................................................................................................................................................32
K
kurtovitch, nicolas....................................................................................................................................................................33
L
laubreaux, alin..........................................................................................................................................................................33
lÊ, Linda..................................................................................................................................................................................13
lefevre, kim..............................................................................................................................................................................13
M
makhali-phal............................................................................................................................................................................14
mariotti, jean............................................................................................................................................................................34
muir, françois..........................................................................................................................................................................14
N
nguyÊn, khac-vien...................................................................................................................................................................14
O
ohlen, frederic..........................................................................................................................................................................35
P
peltzer, louise...........................................................................................................................................................................26
pham-van-ky............................................................................................................................................................................15
pham, quynh............................................................................................................................................................................15
phelip,gonzague.......................................................................................................................................................................35
S
sa, shan...................................................................................................................................................................................19
sÉNÈS, jacqueline...................................................................................................................................................................36
shen, dali..................................................................................................................................................................................19
shimazaki, aki..........................................................................................................................................................................21
soury-lavergne, antoine............................................................................................................................................................36
spitz, chantal............................................................................................................................................................................27
T
tjibaou, jean-marie...................................................................................................................................................................36
V
vÂn mai...................................................................................................................................................................................16
W
walker, taaria...........................................................................................................................................................................27
WÉLÉPANE, wanir.................................................................................................................................................................37
Y
ya, ding....................................................................................................................................................................................20

38