Vous êtes sur la page 1sur 19

Hiérarchie Numérique Synchrone

SDH
CARACTERISTIQUES
 Transport Numérique synchrone sur des canaux à débit
constant

 Combinaisons de valeurs jusqu’à plusieurs dizaines de Gb/s

 Trames de base STM-1 : 2430 octets / 125 µs

 Accès de base utilisateurs de 1,6 à 149,756 Mb/s


 concaténation possible

 Provient de SONET : trame de base 51,84 Mb/s 1


Débits de Transport
STS = Synchronous Transport Signal
OC = Optical Carrier
STM = Synchronous Transport Module

SONET
Débits Bruts IUT-T Débit Maximum
(OC/STS)
51,84 STM-0 1 50,112

155,52 STM-1 3 150,336

622,08 STM-4=4STM-1 12 601,344


2488,32 STM-16=4STM-4 48 2405,376

9953,28 STM-64=4STM-16 192 9621,504

2
Principes
 Trame de base synchronisée à 125 µs
 Délai temporel utilisé à toutes les interfaces
 Ecarts temporels des données restitués à l ’arrivée
 L ’ensemble est synchrone ce qui permet :
 transport entre des points de réseaux ayant quelques
différences de phase et de fréquences
 transport et restitutions de données issues de PDH - ATM …
 extraction/insertion dans un flux de transport

 SDH transfère des flux d ’octets (éviter au maximum


toute bufferisation)
 Au plus 2 niveaux de multiplexage : LO (Low Order) et HO
(High Order)
3
Organisation générale SDH
 Affluents => Conteneurs + contrôle = Conteneurs Virtuels
D= 1,600 C-11 VC-11
D= 2,176 C-12 VC-12
D= 6,784 C-2 VC-2
D= 48,384 C-3 VC-3
D= 149,760 C-4 VC-4
 Les CV sont mis dans des unités d ’affluents (Tributary
Unit - TU - LO) ou unités administratives (AU - HO)
 décalage => Pointeur de début dans l ’en-tête du TU/AU
 affluents synchrones => décalage fixe ou nul

 Multiplexage possible des AU et des TU => AUG / TUG


 Trame STM : AUG (place fixe dans la trame) +
justification pour chaque VC qu’il contient 4
Organisation LO
D C VC TU TUG-2 TUG-3

1600 C-11=25 VC-11=26 TU-11 = 27 4 TU-11=108 7 TUG-2 = 756 +


(1544) 9r*3c 4*(9r*3c) bourrage=774

2,176 C-12=34 VC-12=35 TU-12 = 36 3 TU-12=106


(2,048) 9r*4c 3*(9r*4c)

6,784 C-2=106 VC-2=107 TU-2 = 108 1 TU-2 = 108


(6,312) 9r*12c 9r*12c

48,384 C-3=756 VC-3=765 TU-3 = 774 1 TU-3 = 774


(34,368) 9r*84c 9r*85c 9r*86c
(44,736)

149,760 C-4=2340 VC-4=2349


(139,264) 9r*260c 9r*261c

5
Niveaux supérieurs
VC supérieurs AU AUG
VC-3 = 765 AU-3=765 AUG=2349
7TUG-2 = 7*108 1 VC-3 3*AU-3 = 2295
1 C-3 = 9r*84c 1*AU-4 = 2349

VC-4 = 2349 AU-4=2349


3TUG-3 = 4*9r*86c 1 VC-4=2349
1 C-4=2340

STM-1 = 1 AUG STM-4 = 4 AUG STM-16 = 16 AUG


2430 = 9r*270c 9720=4p*9r*270c 38880=16p*9r*270c

6
Format Général
PDH 140 Mb/s xN
ATM C-4 VC-4 AU-4 AUG STM-N
IP/PPP x3
x1
VC-3 TU-3 TUG-3
x3

PDH 45 Mb/s
C-3 VC-3 AU-3
PDH 34 Mb/s
x7 x7
x1
PDH 6 Mb/s C-2 VC-2 TU-2 TUG-2

2 Mb/s - E1 C-12 VC-12 TU-12


x3

1,5 Mb/s - DS1 C-11 VC-11 TU-11


x4

7
Schéma de base
Affluents LO

DéMulti 1
Multi 1 Régénérateurs

Multi 2 DéMulti 2

Affluents HO STM-1

Informations de contrôle :
entre régénérateurs
entre multiplexeurs niveau bas et haut

8
Incorporation des affluents
 Mise en correspondance asynchrone (faible ~ plésiochrone)
 Les conteneurs « flottent » dans les VC les recevant
 on utilise pas le rythme de l ’émetteur (adaptation à
l ’interface)
 justification dans les données/dans un caractère d ’en-tête

 Mise en correspondance synchrone (de bits/octets)


 Conteneur Virtuel contient un bloc de l ’affluent
 Adaptation (variation de rythme) dans le TU correspondant
 pointeur de début de données

 Les VC-1 et 2 sont organisés en multitrames (4)


commençant par 1 octet
 En raison du décalage, un conteneur virtuel peut être à
cheval sur 2 TU ; présence du pointeur de décalage 9
Les conteneurs virtuels LO
 Contrôle permet :
 Indications d ’alarmes, de défaillance, BIP-2
 Adressage

 Mise en correspondance :
 Asynchrone : justification (typiquement PDH), on utilise
l ’excès d ’octets
 Synchrone : plus besoin de justification ;
 à l ’interface, l ’affluent indique la synchronisation de la trame
 différences de rythmes compensées quand les conteneurs sont
mis dans les TU
 Dans tous les cas les bits en excès sont remplis « bourrage »
10
Les unités d’affluents (LO)
 TU de base :
 TU-11 = 27 octets (3c*9r)
 TU-12 = 36 octets (4c*9r)
 TU-2 = 108 octets (12c*9r)

 Ce sont les TU qui sont multiplexés


 Contient un conteneur virtuel + 1 pointeur sur début
données
 Organisation en multitrames (4 trames)
 Chaque trame : 1 octet => 4 octets par multitrame (V1à4)
 Calage : on donne la valeur du décalage
 Alignement : en cas de léger décalage, on fait une
justification positive ou négative
 Concaténations 11
Les groupes d’affluents (TUG-2)
 Incorporation d ’un TU-2 de 108 octets

 Multiplexage de 4 TU-11 ou de 3 TU-12

 Entrelacement entre affluent de même ordre


 mêmes octets contigus

 TUG organisés en multitrames de 4 ; on entrelace 4 TU


dans 4 TUG => 1 VC pouvant être sur 2 TU => 8 TUG

 Multiplexage en temps réel, octets des affluents arrivent


en parallèle mais on peut construire/envoyer le TUG sans
12
avoir reçu complètement les TU !
Les conteneurs VC-3 et VC-4
 En-tête = Path OverHead ; 9 octets dans la 1ère colonne
 Adresse, contrôle et gestion d’erreurs
 composition du VC
 TUG,
 C-3, C-4 avec mise en correspondance asynchrone
 ATM, DQDB, FDDI …

 Octets de bourrage quand l ’affluent a un débit inférieur +


Justification
 VC-3 peut incorporer 1 C-3, 7 TUG-2
 VC-4 : 1 C-4 ou 3 TUG-3

13
AU, AUG
 AUG = 2349 octets + 9 octets de pointeurs inclus dans
l ’overhead de la trame STM qui la reçoit

 1 AUG =
 3 AU-3 obtenus à partir de 3 VC-3
 remplissage par entrelacement
 VC-3 peut « flotter » dans AU-3 => pointeur placé dans l ’en-
tête STM
 1 AU-4 obtenu à partir d’1 VC-4
 idem, le VC-4 peut flotter dans l ’AU-4

14
Trames STM
 STM-1 =
 Section OverHead (9 colonnes de 9 rangées)
 1 AUG

 SOH =
 données entre mux/demux (MSOH),
 régénérateurs (RSOH) - verrouillage alignement, ...
 pointeurs AUG.

 STM-x (ordre supérieur) obtenus en entrelaçant x-AUG

 Pour éviter les trop longues suites de « 1 » ou de « 0 » les


données sont « embrouillées »
15
Trames STM-1
SDH 155,52Mbit/s
270 colonnes

pointeurs
Trame #1
SOH P
O
H

Trame #2

16
Tolérance aux pannes
 Duplication des fibres

 Structuration en anneaux : 2 fibres ou 4 fibres


!! Différent des réseaux locaux (Token ring …), le destinataire
supprime la trame
 Réseaux maillés : liaisons de secours

 Routage

 Protection 1 : 1 … ou m : n

17
Horloges
 PDH : horloges définies en fonction des liaisons de
communication (composants horloges dérivant légèrement)

 Pbs : l ’augmentation des débits => légers décalages


implique une bufferisation importante (pbs en SDH)

 Principes : horloge unique et asservissement des horloges


locales

 Hiérarchies des horloges : sécurisation 1 + 1 ; au niveau le


plus élevé utilisation du GPS en secours.

18
Implantation de la SDH
 Dans les réseaux Internet des ISP (Internet Service
Provider) et entre ISP
 IP/PPP/Sonet ou IP/ATM/SDH
 liaisons point à point sécurisées (reroutage lors des
défaillances des artères)

 Dans les réseaux téléphoniques :


 Entre commutateurs de transit primaires : liaisons point à
point sécurisées
 Entre commutateurs de transit secondaires : anneaux

19