Vous êtes sur la page 1sur 8

C

Celtic 1-35 HP CF

Chaudière de Chauffage Central à gaz

Notice Technique
"destinée à l'installateur"
CHAFFOTEAUX & MAURY 1. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES GÉNÉRALES
BP 64
78403 CHATOU Cedex
Tél. : 01 34 80 59 00
Fax Services commerciaux : 01 34 80 59 28
Fax Services techniques : 01 34 80 57 07

Chaudière Celtic 1-35 HP CF pour


chauffage central au gaz

SOMMAIRE

1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES
1.1 Caractéristiques dimensionnelles
1.2 Caractéristiques fonctionnelles
1.3 Caractéristiques hydrauliques
1.4 Description Fig. 1 Poids : 50 kg

2. INSTRUCTIONS D’INSTALLATION 1.2 CARACTÉRISTIQUES FONCTIONNELLES


2.1 Implantation Puissance utile maximale ................................................. 35 kW
2.2 Installation Puissance chauffage ajustable ........................................ de 13,1 à 35 kW
- Protection du réseau d’eau potable Niveau de performance et de pertes à l'arrêt : ................. B 500
- Pour concevoir et réaliser une Classe I, Type B 11BS.
installation de qualité (tirage naturel - cheminée - sécurité de débordement)
- Préparation avant la pose de la Débit d'air neuf requis pour l'alimentation en air de
chaudière combustion ....................................................................... 85 m3/h
- Mise en place du support de montage Débit massique des produits de combustion ................... 32 g/s
- Raccordements eau et gaz Température moyenne des produits de combustion......... 120 °C
- Mise en place de la chaudière Débit minimal de fonctionnement chauffage ..................... 400 l/h
- Effectuer les raccordements Pression maximale circuit chauffage ................................ 3 bar
électriques Température maximale au départ chaudière ................... 85°C
2.3 Première mise en service
Tension électrique ............................................................ 230 volts mono - 50 Hz
- Remplissage du circuit chauffage
Puissance électrique absorbée ........................................ 90 W
- Allumage de la chaudière Protection électrique ......................................................... IPX 0
- Réglages Nombre de becs au brûleur............................................... 24
- Montage de l’habillage Débit nominal de gaz (15°C -1013 mbar) Puissance
- Sécurité de débordement maxi mini
3. CHANGEMENT DE GAZ 35 kW 13,1 kW
G 20 - GN H (Lacq)..............................35,9 MJ/m3 sous 20 mbar 4,21 m3/h 1,59 m3/h
1.1 CARACTÉRISTIQUES G 25 - GN L (Groningue) .....................30,9 MJ/m3 sous 25 mbar 4,48 m3/h 1,69 m3/h
DIMENSIONNELLES Butane - G 30..................................45,6 MJ/kg sous 28-30 mbar 3,14 kg/h 1,18 kg/h
Propane - G 31.....................................46,4 MJ/kg sous 37 mbar 3,09 kg/h 1,16 kg/h
Perçage des sièges de clapets G 20 Butane
et des injecteurs en mm G 25 Propane
Siège de clapet d’électrovanne 1/3 (Ø) ........................................ 2,80 mm 1,90 mm
Siège de clapet d’électrovanne 2/3 (Ø) ........................................ 6,00 mm 4,00 mm
Injecteur de nourrice brûleur (nb : 24) (Ø) .................................... 1,28 mm 0,74 mm
Repérage des nourrices 1004808 1004809
NAT PRO

2
1.3 CARACTÉRISTIQUES 2 vase d’expansion supplémentaire
d'une contenance de 2,7 litres
HYDRAULIQUES (capacité d'eau supplémentaire de 90 l
Diagramme de la pression hydraulique environ).
en fonction du débit (fig. 2) 3 29 Deux pattes de fixation (24 et 25) (fig.
m CE Débit mini. (robinets thermostatiques fermés) 7) sont livrées avec le vespi (26) et un
4 tube (27) (fig. 8) pour le raccordement
5
au robinet retour chauffage(12).
4

3 5 1.4 DESCRIPTION (fig.4, 5 et 6)


2

1 Sous un habillage en tôle d’acier


0
8 galvanisée revêtue d’une résine
400 500 600 700 800 900 1000 1100 1200 1300 1400 1500 l/h synthétique blanche à haute résistance
cuite au four, la chaudière comprend :
1. - Châssis rigide en tôle d’acier.
Fig. 2 7 1
2. - Coupe-tirage antirefouleur.
Le point de fonctionnement retenu 3. - Vase d’expansion sous pression.
pour le calcul du réseau doit se situer 4. - Corps de chauffe comprenant un
en dehors de la zone hachurée : le échangeur en cuivre et une
débit -robinets thermostatiques fermés- 11 6 chambre de combustion.
doit être supérieur à 400 litres. 10 5. - Brûleur multigaz comprenant :
• un bloc de 24 becs en acier inox,
Capacité en eau de l’installation. 9 • une nourrice porte-injecteurs.
La chaudière est équipée d’un vase • une double électrode d'allumage.
d’expansion sous pression qui assure 13
• une électrode de détection de
le fonctionnement en circuit fermé de présence de flamme par ionisation.
l’installation de chauffage. Il maintient
6. - Vis de réglage de la puissance
la pression dans le circuit et absorbe la chauffage.
dilatation de l’eau. Fig. 4
7. - Boîtier étanche de raccordement
- Capacité utile du vase d’expansion : électrique.
7,1 litres. 8. - Bloc de 3 électrovannes assurant
Pf Pression à froid pour le circuit chauffage (en bars) la régulation du chauffage,
2,0
1,9 9. - Circulateur.
1,8
1,7
10. - Dégazeur placé avec purge
1,6
40°C 12 14 15 automatique, placé en amont du
1,5
1,4 50°C Fig. 5 circulateur.
1,3
1,2
60°C 11. - Vis de purge d’air.
70°C
1,1
80°C
Celtic 12. - Robinet retour chauffage.
1,0
0,9 13. - Soupape hydraulique de sécurité.
0,8
0,7
0,6
14. - Robinet d’arrêt de gaz.
0,5
20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240
15. - Robinet départ chauffage.
Capacité maximale de l'installation (en litres) 16. - Bouton de réglage du chauffage.
Fig. 3 Diagramme de contenance en 17 17. - Thermomètre chauffage.
eau 23 18. - Voyant vert de mise sous tension.
- Pf = Pression à froid en bar, 16 19. - Voyant orange de fonctionnement
- C = Capacité de l’installation, en du brûleur.
litres. 22
19 20. - Voyant rouge de mise en sécurité.
La capacité en eau d’une installation 7 STOP
21
18 20 21. - Bouton poussoir de réarmement.
sous pression varie avec :
22. - Interrupteur Marche - STOP
- la température moyenne de fonction- Fig. 6
23. - Manomètre chauffage.
nement en °C,
24. - Patte de fixation vespi (fig. 7)
- la hauteur statique (qui correspond à
25. - Patte de fixation vespi (fig. 7)
la différence de niveau en mètres,
entre le point le plus haut de 26. - Vespi supplémentaire (fig. 8)
l’installation et l’axe du vase 24 26 27. - Tube vespi (fig. 8)
d’expansion). 28. -Sécurité de débordement (fig. 4).
La capacité minimum de l’installation
ne doit pas être inférieure à 20 litres.
Nota : si le vase d'expansion prévu sur 25 27
la chaudière n'est pas suffisant pour la
capacité en eau de l'installation de
chauffage, il est possible de rajouter un
Fig.7 Fig.8
3
ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
2. INSTRUCTIONS CONDITIONS REGLEMENTAIRES D'INS-
D'INSTALLATION TALLATION
L’installation et l'entretien de l'appareil
2.1 IMPLANTATION doivent être effectués par un profes-
sionnel qualifié conformément aux
Les précautions à prendre : textes réglementaires et règles de l'art
La chaudière doit être fixée sur une en vigueur, notamment :
paroi résistante. Exclure toute cloison - Règlement de sécurité contre l'in-
légère (fig. 9). cendie et la panique dans les éta-
blissements recevant du public :
Elle doit être placée à proximité du
a) Prescriptions générales
conduit d’évacuation des produits de
combustion (fig. 10). Il y a lieu de pour tous les appareils :
Fig. 9
prévoir un pot de purge afin d’éviter que - Articles GZ
la condensation éventuelle du conduit Installations aux gaz combustibles
ne tombe dans l’appareil (fig. 1). et hydrocarbures liquéfiés.
Il est indispensable de laisser de part - Articles CH
et d’autre de l’appareil un espace libre Chauffage, ventilation, réfrigération,
de 150 mm environ permettant le conditionnement d'air et production
démontage des panneaux latéraux et de vapeur et d'eau chaude sanitaire.
l’accès lors des opérations d’entretien, b) Prescriptions particulières à
et un bon fonctionnement de chaque type d'établissements
l’antirefouleur (fig. 11). recevant du public (hôpitaux,
Fig. 10 magasins, etc...).
La chaudière ne doit pas être placée
au-dessus d’une cuisinière (ou d’un En particulier :
appareil de cuisson) afin d’éviter La chaudière doit être installée dans
l'encrassement par les vapeurs un local dont le volume est au moins
grasses de cuisine et par suite un de 8 m3, elle doit être raccordée à un
mauvais fonctionnement (fig. 12). conduit de fumée réglementaire.
le local doit comporter les orifices
Dans le cas d'installation de la obligatoires d'aération, à maintenir en
chaudière dans une salle de bain ou bon état de fonctionnement.
dans une salle d'eau, il y a lieu de se
conformer aux règles particulières de Recommandation :
la norme C 15 100 Chapitre 6. Si la région est exposée aux risques de
foudre (installation isolée en bout de
ligne EDF, ...) prévoir un parafoudre.
2.2 INSTALLATION Fig. 11 Notre garantie ne peut s’appliquer aux
composants électroniques que si cette
BATIMENTS D'HABITATION condition est remplie.
CONDITIONS REGLEMENTAIRES D'INS-
TALLATION ET D'ENTRETIEN Pour concevoir et réaliser une
installation de qualité
L’installation et l'entretien de l'appareil Avant de procéder à la mise en place
doivent être effectués par un profes- de la chaudière, il faut suivre un certain
sionnel qualifié conformément aux nombre de règles pour assurer un bon
textes réglementaires et règles de l'art fonctionnement de l'installation.
en vigueur, notamment :
Circuit de chauffage central
- Arrêté du 2 août 1977
Débit de circulation : lors du dimen-
Règles Techniques et de Sécurité sionnement, bien veiller au respect du
applicables aux installations de gaz débit minimum: 400 l/h. Notamment,
combustibles et d'hydrocarbures dans le cas d’une installation équipée
liquéfiés situées à l'intérieur des Fig. 12 de robinets thermostatiques prendre la
bâtiments et de leur dépendances. précaution de conserver un débit de
- Arrêté du 5 février 1999 modificatif circulation équivalent.
de l’arrêté du 2 août 1977 Précautions contre la corrosion
Après remplacement d’une chau- Des incidents de fonctionnement, dûs à
la corrosion sont susceptibles de se
dière à l’identique ( axe et emprise produire lorsque l’installation est réalisée
de l’appareil antérieur ), l’installa- J L N avec des éléments hété-rogènes :
teur est tenu d’établir un certificat - production d’hydrogène et de gaz
de conformité « modèle 4 ». parasites,
- Norme DTU P 45-204 - Installations - résidus de corrosion créant des
de gaz (anciennement DTU n°61-1 bouchons,
- Installations de gaz - Avril 1982 + - fuites après un temps plus ou moins
additif n°1 de juillet 1984). long de fonctionnement.
- Règlement Sanitaire Départemental. Pour éviter ces problèmes il est
- Norme NF C 15-100 - Installations 50 100 200 souhaitable d’utiliser un inhibiteur de
électriques à basse tension - corrosion.
Règles. En cas de traitement, prendre toute
précaution pour éviter que l’eau traitée
Fig. 13 ne devienne agressive.
4
Installation ancienne : prévoir sur le Raccordement au conduit
retour et au point bas, un pot de d'évacuation (tuyau Ø 153)
décantation muni d’une vidange pour Lorsque la chaudière est réglée à une
recueillir et évacuer les impuretés :
particules, calamine..., il sera bon dans puissance inférieure à la puissance
7 nominale, le diamètre du conduit de
ce cas d’ajouter à l’eau un produit
alcalin et un dispersant. fumée doit obligatoirement être calculé
Recommandation : prévoir des et correspondre au diamètre prévu
purgeurs sur tous les radiateurs et aux 29 lorsque la chaudière fonctionne à sa
points hauts de l’installation ; ainsi que puissance maximale.
des robinets de vidange aux points Fig. 14
bas. Raccordements électriques
POSE DE LA CHAUDIERE
La chaudière est livrée avec une Important : Conformément à la
platine d’accrochage. réglementation, un dispositif de
Montage de la platine séparation omnipolaire, ayant une
distance d'ouverture des contacts
En tenant compte de l’entr’axe (A) d'au moins 3 mm doit être prévu
indiqué sur le dessin (fig. 1), fixer la dans l'installation fixe d'alimentation
platine d’accrochage à l’aide des vis à de la chaudière.
bois et rondelles fournies, contrôler
son aplomb avant de terminer le La chaudière doit être raccordée à
serrage. une canalisation fixe à l'aide de
câbles rigides.
Nota :
Par dérogation en cuisine la Norme Fig. 15
1) Alimentation électrique
DTU P 45-204 prévoit que la
ventilation haute de la cuisine peut être Le boîtier électrique étanche permet :
effectuée par le coupe-tirage de la - le raccordement d’un câble 3 conduc-
chaudière si les ouies de l’antirefouleur teurs (phase, neutre, terre) pour
sont au moins à 1,80 m du sol (fig. 1). l’alimentation en courant mono-
Dans ce cas, il suffit de placer la phasé 230 volts de la chaudière.
platine à 2 m du sol fini. - le raccordement d’une régulation
Raccordement des canalisations d’ambiance.
(fig. 13) Ce boîtier est livré avec fusibles de
protection.
Raccordements Douilles Douilles
2) Raccordement de la chaudière
eau et gaz pour tubes Ø à visser
- enlever le porte-fusibles (29) (fig 14),
J Retour chauffage - 1" - ouvrir la porte du boîtier (7),
- couper le bout des passe-fils selon la
L Arrivée gaz 14x16 - section des câbles à utiliser,
ou 18x20 - refermer la porte (7) et remettre en
N Départ chauffage - 1" place le porte-fusibles (29).
3) Fonctionnement sans régulation
Important : d’ambiance
Avant de fixer la chaudière sur la Dans ce cas la chaudière est pilotée
Fig. 16
platine d’accrochage, il est indispen- par sa propre régulation, aucune inter-
sable de procéder au rinçage et au vention n’est à faire sur le circuit élec-
nettoyage de l’installation. trique.
Pose de la chaudière 4) Raccordement d’un thermostat
Soulever la chaudière, la présenter d’ambiance
face aux pattes de la platine et Le bornier de raccordement du TA est
l’engager en position d’accrochage. situé sur le circuit 24 V continu de la
chaudière.
Raccordement de la soupape de Branchement (fig. 15)
sécurité
- Retirer le shunt placé d’usine (fig.15)
La soupape de sécurité montée sur le
robinet de retour du chauffage protège Thermostat d’ambiance 2 fils :
l’installation contre toute surpression. - raccorder les 2 fils conformément au
Elle doit obligatoirement être raccordée schéma (fig. 16).
à une canalisation de vidange d’un Thermostat d’ambiance avec résis-
diamètre de 18 x 20 mm. A cet effet il tance d’anticipation:
est livré une douille de jonction - raccorder les 3 fils conformément au
Ø12x14. Cette douille de jonction ne schéma (fig. 17). Dans tous les cas
doit en aucun cas être soudée à la la résistance d’anticipation doit être
canalisation de vidange.
hors tension lorsque le TA coupe
L’orifice d’écoulement doit être laissé à
l’air libre. par élévation de température.
Fig. 17

5
REGLAGE DE LA PUISSANCE CHAUFFAGE

37,5% 50% 66% 100%

12 14 15 Pr 9 21 35 80
G20
Fig. 18 D 1,59 2,02 2,84 4,21
Pr : pression à la partie
Mode de fonctionnement (fig. 15) gaz en mm C.E.
Pr 12,5 29 49 111
Deux possibilités sont offertes : G25
1) le thermostat d’ambiance coupe D 1,69 2,32 3,26 4,48
l’électrovanne gaz (extinction du brû- D : débit gaz en m 3 /h
leur) mais la pompe de circulation Pr 27,5 62 110 248 pour les gaz G 20 et
tourne en permanence : Propane G 25.
- le mini-interrupteur «JP1» est placé D 1,16 1,52 2,12 3,09 débit gaz en kg/h
en position (1) (réglage d’usine). pour les gaz
propane et butane.
2) la pompe de circulation est arrêtée Pr 21 47 83,5 188
lors de la coupure du gaz par le ther- Butane
mostat d’ambiance : D 1,18 1,54 2,16 3,14
- placer le mini-interrupteur «JP1» sur
la position (2).
Celtic
2.4 PREMIERE MISE EN SERVICE

1) Remplissage du circuit de chauf-


fage (fig. 18).
- Vérifier que les deux robinets (12 et 17
11
15) du chauffage sont bien ouverts. 23
- Ouvrir le robinet de remplissage de 16
l'installation.
22
- Eliminer l’air aux purgeurs des radia- 19
7 STOP
21
teurs et à ceux situés aux différents 18 20
points hauts lorsque l’installation se
remplit. Fig. 18 a Fig. 19
- Fermer le robinet de remplissage 3) Réglages
lorsque l’aiguille du manomètre fera par le système électronique avec
contrôle de flamme. Gaz naturel - gaz propane-butane
atteint 1,5 bar.
Le voyant orange s’allume lorsque le Réglage de la puissance chauffage
- Faire démarrer la pompe en plaçant
brûleur fonctionne. (voir tableau).
l’interrupteur sur la position hiver.
Nota : Si le brûleur ne s’allume pas Selon la puissance installée, il est
La purge de l’installation peut être
(par exemple parce que la purge possible d’ajuster la puissance utile de
complétée par la répétition de plu-
d’air de la canalisation n’était pas la chaudière entre 35 et 13,1 kW ceci
sieurs cycles de mise en marche de la
suffisante), la mise en sécurité par afin de limiter sa surpuissance en
pompe quelques minutes - arrêt -
le dispositif de détection par ionisa- chauffage.
purge.
tion intervient dans les 5 secondes. Pour effectuer ce réglage, vérifier que
Remettre éventuellement un peu d’eau Après quelques instants, le voyant la chaudière fonctionne à plein gaz,
et purger à nouveau si besoin. rouge s’allume, appuyer alors sur le - ôter le bouchon et agir sur la vis (11)
2) Allumage de la chaudière bouton (21) (fig. 18 a) de réarmement (fig.19) (en dévissant on augmente
du boîtier électronique pour que le le débit de gaz, en vissant on le
Vérifier que le robinet du compteur à cycle d’allumage recommence. diminue).
gaz est ouvert et que le contacteur Un délai de sécurité est prévu entre Régler selon le cas entre plein gaz et
d’alimentation secteur du chauffage est deux tentatives consécutives d’alluma- minimum. Contrôler le débit de gaz au
enclenché. ge. compteur.
Effectuer successivement les opérations Ce réglage ne modifie pas le
suivantes : fonctionnement de la régulation
1) Tourner vers la gauche la manette chauffage.
du robinet (14) d’arrêt de gaz. Le réglage effectué, plomber la vis
(11) avec une touche de peinture ou
2) Placer l’interrupteur (22) (fig.18 a) du vernis et noter sur la plaque
sur la position ”Marche”, pour obte- signalétique la valeur à laquelle a
nir du chauffage (en enclenchant le été réglée la chaudière.
thermostat d’ambiance si nécessai-
re). Le voyant vert s'allume.
- L’allumage automatique du brûleur se
6
Réglages sur circuit imprimé pour optimisation du fonctionnement de la chaudière

Réglage de l'action du thermostat Réglage de l'hystérésis de la Sécurité de débordement


d'ambiance ➀ : régulation chauffage ➁ :
1. la pompe tourne en continu, ∆T1 : 7°C Cette chaudière, de type B 11BS , est
équipée d’une sonde (28) (fig. 20), pla-
2. arrêt de la pompe par le T.A. ∆T2 : 12°C
cée dans le coupe-tirage antirefouleur,
∆T3 : 20°C. qui interrompt l'alimentation électrique,
entraînant l'interruption de l’arrivée du
gaz au brûleur en cas de perturbations
de l’évacuation des produits de la com-
bustion. La veilleuse continuant à fonc-
tionner, la chaudière est en position de
veille. Après 15 minutes (refroidisse-
ment de la sonde) la chaudière se
remet automatiquement en marche
Important : en cas de mise à l’arrêt
répétée de la chaudière, il faut remé-
dier au défaut d’évacuation en contrô-
lant la vacuité du conduit et en s’assu-
28 rant que le débit d’air neuf requis pour
l’alimentation en air de combustion est
bien obtenu.
Ce dispositif de contrôle de l’évacua-
tion des produits de la combustion ne
doit pas être mis hors service.
Attention : ne pas intervenir de façon
intempestive sur le dispositif de contrô-
le d’évacuation des produits de la com-
bustion. En cas de remplacement,
seules les pièces d’origine peuvent
être employées.

Fig. 20

7
Montage de l’habillage
CHANGEMENT DE GAZ
1) Sortir de l’emballage carton : l'écran
du tableau de commande, la porte bas-
culante, le panneau avant supérieur et
les panneaux de coté. 46 5
S'il y a lieu, retirer le film protecteur 45
adhésif des panneaux d'habillage. 8

44
2) Assembler les pièces en commen-
çant par les deux panneaux de côté Fig. 25
(fig. 21), après avoir placé les amortis-
seurs en caoutchouc au niveau de la De gaz naturel en butane-propane
fixation des têtons supérieurs (42) (fig. Cat II 2E+3+ (fig. 25) :
21). - Déconnecter électriquement les 3
- Accrocher les panneaux, engager et électrovannes (44).
visser à demi les 2 vis en partie - Dévisser les 6 vis (45) de fixation du
inférieure. bloc électrovannes (8).
- Oter avec précaution le bloc (8) en
3) Présenter l'écran en position de ayant soin de ne pas laisser
échapper les clapets et ressorts
montage.
Fig. 21 des électrovannes.
- Engager les 5 vis (32) (fig. 22) pré- - Changer les sièges calibrés des
vues pour sa fixation afin de le clapets (voir tableau - perçage des
maintenir. Il est possible ensuite de 33 sièges de clapets - page 2)
33
visser complétement ces 5 vis de
Celtic - Replacer le bloc (8) avec les clapets
fixation et de bloquer les vis des et ressorts des électrovannes.
panneaux de coté.
- Visser fortement les 6 vis (45)
- Rebrancher électriquement les 3
4) Accrocher le panneau avant en électrovannes (44).
l’engageant dans les deux têtons supé- 32 32 - Dévisser les 4 vis (46) et ôter la
rieurs (42) (fig. 21), et ajouter les 2 vis nourrice (5).
(33) (fig. 22) de fixation dans la partie 16 - Monter, avec le joint, la nouvelle
inférieure. nourrice équipée d'injecteurs gaz
STOP propane-butane.
5) Poser le bouton de réglage de la 32 32 - Visser fortement les 4 vis (46)
température chauffage (16) (fig. 22). (Pour passer de gaz Propane-Butane
Fig. 22 en gaz Naturel, les opérations de
démontage et de remontage sont
6) Le montage de la porte basculante identiques au texte ci-dessus).
s'effectue à l'aide de deux pattes de
fixation (A et B) et d'une bride (C) à Réglage de la puissance maximum
monter impérativement (fig. 23 et 24). en chauffage :
Ajuster à l'aide de la vis située derrière
- Ôter les 2 écrous reliant la bride aux le bouchon (11) (fig. 25) la puissance
pattes de fixation de la porte et en chauffage, voir paragraphe
conserver les deux vis. «réglages» page 7.
- Présenter la porte en position vertica- Ne pas oublier de plomber à nouveau
le. Engager la partie (B) (fig. 23) la vis (11) avec une touche de peinture
dans le profilé du panneau de coté ou du vernis et de noter sur la nouvelle
droit, en respectant la position du plaque signalétique la valeur à laquelle
dessin, et fixer l'ensemble sous le a été réglée la chaudière.
Fig.23
panneau de coté de la chaudière.
- Faire pivoter la patte gauche de la
fixation à 90°, engager la partie (A)
(fig. 24) dans le profilé et fixer
l'ensemble sous le panneau de
coté gauche. CHAFFOTEAUX & MAURY
BP 64
78403 CHATOU Cedex
Fig.24 Tél. : 01 34 80 59 00
Fax Services commerciaux : 01 34 80 59 28
Fax Services techniques : 01 34 80 5707
http://www.chaffoteaux-maury.com
Réf. 92210-317 b - 07/1999

Vous aimerez peut-être aussi