Vous êtes sur la page 1sur 12

Audit Comptable et

Financier
Projet de fin d’études

LICENCE FONDAMENTAL : Economie de gestion


OPTION : Gestion Comptable

Elaboré par : Encadré Par :

MRABET Amine Mme El Kadiri Kenza

RABEH Mehdi Professeur Universitaire à la Faculté


Des Sciences juridique Economique Social
Ibn Tofail

Audit Comptable et Financier 0


PLAN
Dédicaces

Remerciements

Introduction générale

Problématique

CHAPITRE I : Approche conceptuelle de l’audit comptable et financier.

Section 1 : Les fondements de l’audit comptable et financier

Section 2 : Les objectifs de l’audit comptables et financier.

CHAPITRE II : Méthodologie de conduites d’une mission d’audit financier.

Section 1 : Les étapes d’une mission d’audit financier.

Section 2 : Les techniques de l’audit financier.

Chapitre III : Cas pratique

Section 1 : Analyse du questionnaire.

Section 2 : Interprétation du questionnaire.

Conclusion générale.

Bibliographie.

Annexes.

Audit Comptable et Financier 1


DEDICACES

Nous dédions ce mémoire :


- A nos parents qui ont veillé sur nous sans trêve, guidé nos
pas jusqu’à l’accomplissement de nos études supérieures et
pour qui on ne saurait suffisamment exprimer notre
reconnaissance et notre affection pour les innombrables
sacrifices qu’ils ont fait pour nous.
- A nos frères, sœurs et amis avec tous nos vœux de réussite
et nos souhaits de bonheur.
- A tous les étudiants de notre promotion.
- A tous nos professeurs, leurs générosités et leurs soutiens
nous obligent de leur témoigner nos profonds respects et
notre loyale considérations.
- A tous ceux qui ont contribué de prés ou de loin à la
réalisation de ce travail en particulier notre encadrante
Mme El Kadiri Kenza que nous témoignons notre
profonde et respectueuse gratitude.
- A Mr Mrabet Othmane qui n’as jamais hésité de nous
présenter son soutien.

Audit Comptable et Financier 2


REMERCIMENT

Avant de commencer la présentation de ce travail, nous profitons


de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui ont
contribué de près ou de loin à la réalisation de ce projet de fin
d’études.

Nous tenons à exprimer nos vifs remerciements pour notre


grande et respectueuse professeure, Madame Kenza El
Kadiri d’avoir accepté de nous encadrer pour notre projet de fin
d’études, ainsi que pour son soutien, de sa générosité et sa
présence au moment du besoin, et de n’avoir pas cessé de nous
donner ses remarques pertinentes et ses conseils très importants
et précieux pour que ce projet soit parfait,

Nos remerciements vont aussi à tous nos professeurs, nous leur


exprimons notre profonde reconnaissance et toutes nos pensées de
gratitude d’avoir nous accompagné durant ce parcours. Veuillez
trouver ici le témoignage de notre respect le plus profond.

Audit Comptable et Financier 3


Introduction
Dans les petites et moyennes entreprises comme dans les plus grandes entreprises,
les décisions financières ne sont pas toujours aussi décisives.
Au fil du temps la finance est devenue une échappatoire pour ceux qui voient dans
les chiffres une opportunité avec laquelle ils peuvent créer des miracles pour ceux
qui savent les vénérer.
L’organisation, l’amélioration et le contrôle financier sont autant des domaines qui
obsèdent les plus grands décideurs et ne cessent d’être améliorer dans le seul
objectif, celui de maitriser, contrôler les chiffres pour éviter les mauvaises surprises.

En réalité cela pourrait donner une image sarcastique des métiers de la finance,
mais c’est davantage un grand respect à ce qui la considère comme l’un des piliers
de réussite de toute entreprise.
Néanmoins le domaine de l’argent est souvent attaché aux fraudes et aux
malversations, c’est pour cela que le contrôle caractérise une étape obligatoire pour
le suivit et le bon fonctionnement de toute entreprise.
Le terme contrôle, s’est implanter dans les méthodes de la gestion sous le terme de
l’audit. Ce terme provient du mot anglais «To audit» qui signifie contrôler et vérifier.
A l’origine l’audit est un examen critique destiné à vérifier la sincérité, la régularité
des activités des entreprises.
En effet le besoin de vérifier les étapes patrimoniales de toutes organisation s’est fait
ressentir très tôt, d’abord sur le plan interne ensuite au niveau externe, cette mission
est généralement confiée à un commissaire aux comptes, des fonctionnaires de
l’Etat ou des auditeurs extrêmement qualifier.
L’audit, s’est également populariser dans d’autre domaine éloigné de la finance et de
la comptabilité, ‘’l’audit légal, l’audit opérationnel, stratégique…‘’ La liste ne cesse
d’allonger au fur et à mesure que les besoins se font ressentir et que la sphère des
services se développent.

Audit Comptable et Financier 4


Problématique

Les Etats financiers fournit par les entreprises qui concernes les dirigeants pour caractériser
les orientations de leurs sociétés sont-ils suffisamment séants et assez crédibles ? Les
données divulguées par les entreprises et partagé au tiers avec lesquels elle entretient des
relations financières sont-elles vraies ? Pour alléger le poids de ces questions et de ces
éventualités que c’est déployé une pratique reconnue et même rendue dans un certain cas
inévitable « L’Audit comptable et financier »
C’est pour cela notre étude a pour objectif de découvrir le but de l’audit comptable et
financier ainsi que les démarches suivies et les différents points vérifiés lors de la réalisation
d’une mission d’audit.
Notre problématique sera formulé comme suit :
Quelle est l’importance de l’audit financier pour une entreprise et comment s’effectue
un audit de bonne qualité ?
Pour donner une analyse approfondie de notre problématique nous nous sommes penchés
aux questions suivantes :

Qu’est-ce qu’un audit financier ?

Pourquoi l’entreprise doit l’effectuer ?

Comment peut-elle l’effectuer ?

Pour clarifier ces questions soulevées dans notre problématique, nous avons avancés que

• L’audit peut être un examen qui jugera les états financiers d’une entreprise à travers
un opinion rédigée par l’auditeur.
• L’audit a pour objectif principal de certifier la sincérité et la régularité des comptes
dans une entreprise.
• La mission d’audit consiste à respecter plusieurs étapes qui s’effectuent elles-mêmes
par des moyens spécifiques.

Par conséquent, pour atteindre nos objectifs, nous devons adopter une approche
méthodologique, qui fait partie de la méthode d'inférence hypothétique, qui comprend une
recherche bibliographique et une enquête définit par un questionnaire.

Afin d’aborder minutieusement le thème d’audit comptable et financier ce mémoire sera


divisé en trois parties essentielles :

• Une approche conceptuelle qui présente les fondements de l‘audit et ses objectifs.
• Une représentation méthodologique qui présente la méthodologie suivie dans une
mission d’audit et les techniques utilisés par un auditeur financier.
• Un cas pratique qui présente l’analyse et la discussion des résultats obtenus dans le
questionnaire.

Audit Comptable et Financier 5


Ce que l’on dit à propos de l’audit
L’audit, c’est comme L’odeur du gaz :
c’est rarement agréable, mais cela peut
souvent éviter L’exPLosion

Il vaut mieux penser aux changements


que changer les pansements.

CHAPITRE 1
Approche conceptuelle de
l’audit comptable et financier.
L’audit financier est un type de diagnostic qui a pour objectif la vérification d’exactitude
des comptes d’une entreprise, mais c’est une notion beaucoup plus complexe. Pour éviter
toute ambiguïté, il est essentiel de bien cerner les contours théoriques.
A cet effet, la première section sera consacrée aux fondements de l’audit comptable et
financier, la deuxième traitera ces objectifs.
Section 1 : Les fondements de l’audit financier :
Cette partie jettera la lumière sur l’origine et l’évolution de la fonction d’audit comptable et
financier, sa définition, ses caractéristiques, ainsi que ses différents types.
1.1 Origine et évolution :
La pratique de l’audit existe depuis le 2ème millénaire avant Jésus Christ (JC). En effet, les
sumériens à cette époque avaient commencé à établir une information objective entre les
partenaires économiques, ainsi le code de Hammourabi a mis en évidence la nécessité de
pratiquer un plan comptable et du respect des normes de présentation.
La pratique de l’audit à cette époque avait comme objectif de punir les fraudeurs pour les
détournements de fonds et donc de protéger le patrimoine.
Au 3ème siècle avant JC, les Romains ont aussi installé ce système par la nomination des
questeurs qui avaient pour rôle le contrôle des comptabilités de toutes les provinces, d’où le
terme « Audit » apparut qui provient du mot latin « Audir » et qui signifie écouter, cette
notion utilisée dans plusieurs sens, mais le sens original employé par les romains c’est
écouter pour désigner un contrôle sur la gestion des provinces de l’empereur.
Au 19ème siècle, Londres a connu sa première fondation du cabinet d’audit, son objectif à
cet instant était de détecter les anomalies et les fraudes au sein des organismes sous la
demande des pouvoirs publics.
Au 20ème siècle, les fondements de l’audit ont évolué du fait de la croissance de la taille des
organisations contrôlées. En effet la finalité d’audit était de juger la validité des comptes
annuels.
La notion d’audit n’est pas statique, mais elle se développe au fur et à mesure du
développement de l’environnement économique et son évolution continue à s’améliorer et à
s’imposer comme un outil essentiel pour la gestion d’entreprise.

Audit Comptable et Financier 6


1.2 Apparition au Maroc

Extension accélérée et incontrôlée du


secteur public.
De
Mauvaise gestion et médiocrité de sa
L’indépendance
rentabilité.
au milieu des
années 1970 Beaucoup de réflexions et tentatives
d’évaluation sur l’ensemble des activités
réalisé sous le contrôle de l’Etat.

Réforme des
Actions inefficaces en dépits des
entreprises du Entre 1974 et 1980 suggestions des cabinet étrangers et du
secteur public pouvoirs publics.

Lancement du PERL (Public Entreprise


Rationalization Loan)dans le but de
A partir de 1987 rationnaliser le portefeuille de l’Etat et de
restructurer les EP.

Lançage d’actions qui sont destinée à


l’accès de la fonction audit interne.

Création d’un organes permanents d’audit


A partir de 1990 dans plusieurs cabinet (emploi, habitation,
industrie et commerce, agriculture…)

Instauration de la L’imposition de l’audit externe pour les


loi bancaire de établissements de crédit.
1993

Réforme du La certification des états de synthèse par


marché financier les commissaires aux comptes.

Autres réformes de en 1993


l’économie
marocaine Réforme de la loi Le commissaire aux comptes a la nécessité
sur SA en 1995 d’effectuer un audit financier.

Circulaire du Nécessité, pour les sociétés publiques, de


Premier Ministre de faire appel à l’audit externe en vue de la
mai 1996 certification des comptes annuels.

Nouvelle loi
bancaire de février Renforcement du rôle des commissaires aux
2006 comptes.

Audit Comptable et Financier 7


1.3 Définition de l’audit :

A la base un audit est un procédé qui convoite à garantir qu’une entreprise répond aux
normes qui mènent à son bon fonctionnement. A la suite de quoi, un certificat lui est délivré
en tant qu’une attestation.
L’audit financier est un type de diagnostic qui a pour objectif de vérifier l’exactitude des
comptes d’une entreprise. Ainsi, il est également appelé audit comptable. Généralement il se
fait tous les mois, à une période trimestrielle, semestrielle ou même annuelle. En dépit des
besoins de la finance et de la comptabilité des entités. Cette mission est chargée d’une
personne qui occupe le poste d’auditeur, il s’agit d’un expert-comptable.

De nombreux organismes se sont attachés à définir l’audit financier, on peut distinguer :

Sur le plan international, dans les normes de l’IFAC :

« L’audit a pour objectif de permettre à l’auditeur d’exprimer une opinion selon laquelle les états
financiers ont été établis, dans tous leurs aspects significatifs, conformément à un référentiel
comptable défini ».

D’après la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC) :

« Un audit consiste à examiner, par sondages les éléments probants justifiant les données contenues
dans les comptes. Il consiste de même à apprécier les principes comptables suivis et les estimations
significatives retenues pour l’arrêté des comptes et à apprécier leur présentation d’ensemble »

Selon le groupement ATH :

« L’audit financier est l’examen auquel possède un professionnel compétent et indépendant, en vue
d’exprimer une opinion motivée sur la fidélité avec laquelle les comptes annuels d’une entité
traduisent sa situation à la date de clôture et ses résultats pour l’exercice considéré, en tenant
compte des usages et du droit du pays où la société a son siège ».

A partir de ces définitions, on peut déduire certaines caractéristiques communes qui


portent sur l’audit financier et l’auditeur lui-même :

• L’audit financier a pour objectif la validation de comptes ou d’états


financiers établis par l’entité qui en fait l’objet.
• L’auditeur financier ne doit pas appartenir à l’organisme dont les
comptes sont examinés, il doit être indépendant de l’entreprise
contrôlée.
• L’auditeur doit exprimer son opinion motivée, en utilisant la
formule « donne une image fidèle » ou « présente sincèrement
sous tous les aspects significatifs»
• L'auditeur financier donne une évaluation des états financiers qui
fournissent une assurance positive.

Audit Comptable et Financier 8


1.4 Types de missions de l’audit :
Il existe deux types de missions d’audit comptable, on peut définir : la mission d’audit
légal et la mission contractuelle.

• La mission d’audit légal :


Nommée aussi la mission du commissariat aux comptes, c’est une action réglementaire
régie par des normes officielles, prescrite par la loi sur les sociétés, sa finalité est de valider
la solvabilité et la qualité de la gestion financière auprès d’un commissariat aux comptes,
ainsi que de certifier la régularité, la sincérité et l’image fidèle des comptes et résultats.

• La mission d’audit contractuelle :


Elle est effectuée à la demande d’une entreprise pour des visées déjà déterminées dans la
convention avec l’auditeur, elle vise quant à elle à la certification des comptes aux tiers au
moment d’une introduction en bourse ou d’un appel public à l’épargne.
Ce type de mission répond aux besoins spécifiques d’une entreprise, lors d’une
restructuration, une fusion de société, une simple évaluation d’entreprises ou bien un plan de
continuité.

1.5 Distinctions d’audit avec les disciplines voisines :


Audit et contrôle de gestion :
La distinction entre l’audit et le contrôle de gestion est la plus nécessaire, car ce sont deux
fonctions proches par leurs finalités et interviennent dans le même domaine. Ces deux
disciplines sont complémentaires, le contrôle de gestion repose sous la garantie de la qualité
des informations qui lui sont recommandées par l’audit (comptabilités, budgets, statistiques).
En revanche, ces deux fonctions présentent certaines différences, on va les représenter
comme suit :

L'audit
•Résonne sur les processus, consiste à s'assurer de la bonne application des procédures et
des processus de l'exploitation
•Utilise des faits et des pièces pour l'information
•Fait de manière ponctuelle, selon la nécessité (Souvent suite à la révélation d'un probléme
particulier).

Le controle de gestion
•Résonne sur les résultats, consiste à analyser les données issues de l'exploitation,
généralement des chiffres.
•Utilise les informations produites par les operationnels.
•Fait de manière continu et dois faire des proposition et des analyse quant aux resultats
financiers.

Audit Comptable et Financier 9


Section 2 : Les objectifs de l’audit comptable et financier :
- Dans cette section, on va présenter les différents objectifs de l’audit comptable et
financier à savoir des objectifs généraux et des objectifs particuliers détaillés dans les
étapes qui suivent.
2.1 Les objectifs généraux :
Si on revient à la définition d’audit qu’on a traité précédemment, on va en déduire que les
objectifs de l’audit sont de donner une opinion motivée sur la régularité et la sincérité des
états financiers (bilan et des comptes de résultats) et donc exprimer une opinion sur l’image
fidèle des résultats de la situation financière de l’entreprise.
On apprend que l’objectif final de l’audit financier, après l’examen des comptes, est défini
dans trois notions importantes : la régularité, la sincérité des comptes qui reflète l’image
fidèle des opérations des résultats et de la situation financière de l’entreprise à la fin de
l’exercice. Elles sont complémentées par les notions d’exactitude et seuil de signification.

2.1.1 La régularité
La régularité est la réglementation ou, en son absence, aux principes généralement admis.

2.1.2 La sincérité
C’est une appréciation raisonnable des risques, des dépréciations et une évaluation juste
des donnés comptable.

2.1.3 Exactitude et seuil de signification


La détermination de ce seuil nécessite l’emploi de trois éléments des états financiers : Le
capital propre, le résultat net, le résultat courant.

La régularité désigne la conformité des comptes à la réglementation soit des


textes législatifs ou réglementaires, mais aussi aux règles comptables prédéfinies
par la jurisprudence et des normes élaborées par les organisations
La régularité professionnelles compétentes et donc la régularité suppose l’existence d’un
référentiel prédéfini. Ces principes seront appliqués dans toutes les entreprises
afin que les informations financières puissent être lues et interprétées par tout
lecteur.
C’est l’application du principe de bonne foi des règles et procédures dans la
réalisation des responsables de comptes de leurs travaux qui doivent,
normalement, contenir de la réalité et de l'importance des opérations effectuées et
La sincérité leur abstention à commettre des fraudes ou des erreurs délibérées.
Maintenant on parle d’une sincérité objective qui suppose l’utilisation correcte de
règles des valeurs comptables ainsi que d'une appréciation raisonnable des
risques et des dépréciations de la part des dirigeants.
L’objectif de l’audit financier n’est pas d’obtenir l’exactitude intégrale des états
financiers dont il assure la fiabilité, mais son objectif est d’examiner l’absence
Exactitude et d’erreur significative ou de risque d’erreur significative. A cet effet l’auditeur
seuil de détermine un seuil de signification au-dessous duquel les erreurs ou les risques
signification d’erreur détectés ne sont pas de nature à contester les deux principes de
régularité et de sincérité des états financiers qui doivent être respectés lors de la
formulation de son opinion.

Audit Comptable et Financier 10


2.2 Les objectifs particuliers :
- Après la concrétisation des objectifs généraux de l’audit comptable et financier, il est
convenable de citer ses objectifs particuliers :

2.2.1 La détection de la fraude :


- La détection de la fraude fait l’objet principal de l’audit comptable et financier, ce qui
fait de l’auditeur un responsable chargé de déceler les falsifications qui pourraient
être commises par les dirigeants de l’entreprise. On peut discerner deux types de
fraude :

▪ Les détournements réalisés à des buts personnels qui expriment le résultat


systématique de la présence d’une faiblesse dans le contrôle interne de
l’entreprise. La révélation de ce type de fraude est essentiellement une partie
des missions de la direction de l’entreprise et non de celles de l’audit, mais
celui-ci est apporté à s’en occuper dès qu’il y a une possibilité de dégradation
matérielle des comptes.

▪ Les irrégularités généralement effectuées par la direction de l’entreprise en


établissant ses documents financiers, elles font suite à la présentation d’une
image formée de la situation financière et font un appel éventuel d’une
intervention de l’auditeur.

2.2.2 L’amélioration de la gestion de l’entreprise :

L’amélioration générale des procédures de l’entreprise est l’une des retentissements de la


mise en œuvre d’un audit, mais elle n’est pas l’objectif principal qui définit l’action d’un
auditeur. En effet lors de son attitude, il peut être entrainé à détecter des imperfections dans
l’organisation et les procédures de la société et à les déclarer à la direction, d’où résulte
l’amélioration. Cependant la tache de l’auditeur n’est pas de participer à la prise des
décisions appartenant à la direction, mais d’exprimer une opinion sur la régularité et la
sincérité des comptes. Il est d’ailleurs évident que si c’était le cas, il mettrait en risque son
indépendance.

Audit Comptable et Financier 11

Vous aimerez peut-être aussi