Vous êtes sur la page 1sur 7

les nouvelles

Survival 78
Janvier 2011

Pourquoi boycotter le Botswana ?

www.survivalfrance.org
les nouvelles

Survival
Les Nouvelles de Survival n° 78, janvier 2011
Prix de ce numéro : 6 € abonnement : 15 €
Directeur de la publication : J.-P. Razon
Rédaction : S. Baillon, D. Dauzier, J.-P. Razon
Imprimerie : Corlet, Condé-sur-Noireau
ISSN : 1154-1210 CP : 1009G89188
Dépôt légal : 1e trimestre 2011
© Survival International (France)
Association reconnue d’utilité publique Les oubliés de la République

L
Photo couverture : Un Bushman du Kalahari,
Botswana © Stephen Corry/Survival
Merci à Henri Lecomte, Cesar Rodríguez
Garavito et Brigitte Wyngaarde 'annonce du suicide, le 8 janvier dernier, d'un Amérindien dans
Ce numéro peut être téléchargé en format PDF à une cellule de la gendarmerie de Camopi a déclenché quelques
l’adresse suivante :
www.survivalfrance.org/actu/publications remous au sein des médias, dans le monde des décideurs et des
Survival International France
politiques. Ce drame de la garde à vue a rappelé à tous que les
18 rue Ernest et Henri Rousselle Amérindiens se suicident facilement en Guyane française. Fallait-
Paris 75013
T (33) 1 42 41 47 62 il attendre 2011 pour s'en émouvoir ? L'alarme avait pourtant
info@survivalfrance.org
déjà sonné en 2004, sans effet d'ailleurs, tant les réactions avaient été faibles. A cette
Royaume-Uni
6 Charterhouse Buildings
époque, les jeunes gens du haut-Maroni se pendaient les uns après les autres.
London EC1M 7ET
T (44) 020 7687 8700 Le suicide de Camopi a-t-il créé une prise de conscience de leur détresse ? Quelques
F (44) 020 7687 8701
info@survival-international.org au sommaire vérités sont dites par certains aujourd'hui, qu'on aurait aimé entendre plus tôt : les
Amérindiens de la Guyane ont été oubliés dans leurs forêts. On a méprisé leur
Italie
Casella postale 1194 culture. On les a tenus à l'écart des échanges et du progrès. On les a subordonnés,
20101 Milan
T (39) 02 8900671 précarisés, infantilisés. On a livré leurs espaces de vie aux orpailleurs du Brésil ou du
F (39) 02 8900674
info@survival.it 3 Les oubliés de la République Brigitte Surinam. On les a empoisonnés. Il n'y a pas lieu de s'étonner que ceux qui doivent
Wyngaarde mendier à la République l'eau potable, l'électricité et le téléphone, comme tant
Espagne
Calle Príncipe 12, Piso 3,
4 Echos des campagnes d'autres services publics, soient accablés et désemparés. Les causes étant connues, il
Madrid 28012
T (34) 91 521 7283 faut s'entendre sur le remède.
F (34) 91 523 1420
info@survival.es
6 Pourquoi boycotter le Botswana? Stephen
Corry L'ambition de nos élus, c'est de faire des Amérindiens « des Guyanais comme les
Allemagne autres », par assimilation. Le moyen est simpliste : il s'agit de désenclaver les territoires
Greifswalderstr. 4 9 Les Indiens de Vargas Llosa Cesar Rodríguez
où vivent les communautés, et sans doute, de laisser faire le commerce. Le destin des
10405 Berlin Garavito
T (49) 30 72 29 31 08
info@survival-international.de Amérindiens serait ainsi abandonné aux technocrates.Tôt ou tard en effet, par l'ouest
10 “Faire émerger la vie” Nidoïsh Naisseline
et par l'est, les routes de bitume parviendront aux portes du Parc national, l'ex-pays
Pays-Bas
Van der Duynstraat 71
11 Dmitri Anatolievitch Medvedev! Pavel indien, apportant avec elles le meilleur et le pire.
1051 AT Amsterdam Suliandziga
T (31) 020-6860850
nw@survival-international.org
Au contraire, le salut passe par la prise en compte du véritable enjeu : non pas
désenclaver un territoire, mais aider des peuples à s'émanciper, à retrouver la maîtrise
Etats-Unis
2325 3rd Street, Suite 413 de leur avenir et à s'ouvrir aux autres. Car malgré le mépris et la domination qu'ils
San Francisco
CA 94107 subissent, les Wayana, les Emerillon et les Wayampi sont encore des peuples
T (1) 415-503-1254
info.usa@survivalinternational.org
aujourd'hui.

Brigitte Wyngaarde,
Village Balaté, Guyane française.
Survival aide les peuples indigènes à
défendre leur vie, protéger leurs terres
et déterminer leur propre avenir

2 3
Échos des campagnes
BOTSWANA pour exhorter les autorités à protéger leurs indigènes de Colombie menacés d'extinction. leurs rivières sont détruites par les barrages Les ONG contre les géants pétroliers Une cyberattaque paralyse Survival
Appel au boycott des diamants terres. Leur forêt est détruite à un rythme Survival mène campagne pour le droit des hydroélectriques et leurs forêts sont rasées En novembre, Survival a adressé une lettre Survival International a été la cible fin
Survival a lancé le 3 novembre un appel au effréné par les éleveurs, les bûcherons et les Nukak à retourner dans leur réserve à condi- pour faire place aux plantations de palmiers à cosignée par plus de cinquante grandes octobre d'une cyberattaque massive qui a
boycott des diamants du Botswana pour colons qui ont établi deux hameaux et tion qu'elle soit protégée et sécurisée et huile. Dix mille autochtones ont été déplacés ONG aux compagnies pétrolières Perenco, causé de graves perturbations à l'infrastruc-
dénoncer le traitement infligé par le gouver- ouvert un réseau routier au sein même de qu'ils puissent avoir accès aux services de pour faire place au barrage de Bakun et le Repsol-YPF et ConocoPhillips exigeant leur ture de son site internet. Survival présume
nement aux Bushmen du Kalahari. Une péti- leur territoire. Les plus exposés parmi les santé. gouvernement du Sarawak projette d'en retrait immédiat des régions habitées par des que cette offensive émanait soit du
tion mise en ligne fin octobre et appelant la Awá sont les petits groupes isolés extrême- construire douze autres dans la région. Les Indiens isolés au Pérou. Des expertises Botswana, soit de l'Indonésie. Elle est en effet
compagnie touristique controversée ment vulnérables. Au cours des quatre der- CHILI forêts dans lesquelles les Penan sont suppo- anthropologiques ont prouvé que la région survenue une semaine après la diffusion sur
Wilderness Safaris à retirer son luxueux nières décennies, nombre d'entre eux ont Raid policier sur l'île de Pâques sés être réinstallés sont détruites à grande était habitée par au moins deux groupes notre site internet d'une vidéo montrant des
lodge du territoire des Bushmen au été tués par les hommes de main armés des 25 personnes au moins ont été blessées au échelle pour y planter des palmiers à huile. d'Indiens isolés extrêmement vulnérables aux soldats indonésiens en train de torturer des
Botswana appelait déjà à la mobilisation de éleveurs. L'afflux d'envahisseurs ne fait qu'ac- cours d'un affrontement avec la police venue L'objectif du gouvernement du Sarawak est contacts avec le monde extérieur en raison Papous et quatre semaines après avoir appe-
l'opinion publique internationale. La pétition croître le risque de conflits violents. expulser les occupants d'un immeuble à Rapa de planter d'ici 2020 deux millions d'hectares de leur faible système immunitaire. lé au boycott du Botswana pour sa politique
réunit aujourd'hui près de 30 000 signatures Nui début décembre. Depuis août dernier, de palmiers à huile. répressive à l'égard des Bushmen du Kalahari.
de plus de 80 pays. Le 19 novembre, un Dangers sur les Indiens isolés des membres du peuple rapa nui occupent
Bushman du cœur de la Réserve du Kalahari José Carlos Meirelles, l'un des plus grands des bâtiments sur un territoire qu'ils revendi- INTERNATIONAL
central s'est rendu en Gambie pour deman- experts brésiliens sur les Indiens isolés a aler- quent comme leur appartenant légalement. Journée des droits de l’homme
der de l'aide auprès de la Commission africai- té les autorités en décembre dernier sur les Les Rapa Nui sont un peuple indigène poly- A l’occasion de la journée internationale des
ne des droits de l'homme et des peuples. A
peine un mois plus tard, s'exprimant sur le
risques de conflits qu'engendre la présence
croissante de bûcherons parmi les groupes
d'Indiens vivant à la frontière entre le Pérou
nésien qui a toujours vécu sur l'île de Pâques,
annexée en 1888 par le Chili.
droits de l'homme des Nations-Unies,
Survival a lancé, le 10 décembre dernier, La presse en a parlé en 2010
site de la plus importante mine de diamant deux courts-métrages sur la situation drama-
du pays, le président du Botswana a qualifié et le Brésil. Il a insisté sur le fait qu'avec la tique des Indiens guarani du Brésil. Ces films
pénétration des bûcherons illégaux dans les INDE
dans une brusque envolée les Bushmen du montrent la détermination dont font preuve
Un film de Survival récompensé à
Kalahari d'êtres 'archaïques', 'primitifs' et forêts péruviennes, les tensions dans la région les Guarani pour reconquérir les terres qui BUSHMEN Suez qui menace des Indiens
Hollywood
'arriérés'. Il a accusé les Bushmen de vivre avaient fortement augmenté depuis 2006. leur ont été spoliées par les éleveurs et les RFI : 'Les premiers pas de l'écologie d'Amazonie, 10 juin
Le film de Survival 'Mine : histoire d'une
'une vie d'attardés', 'une vie primitive faite de Les Indiens isolés sont extrêmement vulné- planteurs de soja et de canne à sucre. politique', 15 février Le monde.fr : Lula donne son
montagne sacrée' a été primé 'meilleur court
privations en coexistence avec la faune sau- rables en raison de leur faible immunité face Europe 1 : 'Carnets du monde', 4 accord à la construction d'un barrage
métrage' dans la catégorie droits de l'homme
vage', selon 'le mode archaïque d'un âge à des maladies telles que la grippe, la varicelle Déclaration des Nations-Unies
de l'Artivist Film Festival à Hollywood qui a avril très controversé sur l'Amazone, 27
révolu où régnaient indigence et indignité'. ou la rougeole. Un grand nombre d'Indiens Le Canada a finalement décidé mi-novembre
eu lieu en novembre. Ce film qui a été vision- AFP : Botswana: la justice refuse l'ac- août
Les Bushmen ont fait appel le 17 janvier de la ont succombé par le passé à des épidémies d'appuyer la Déclaration des Nations-Unies
qui leur étaient inconnues et qui ont décimé
né sur internet par plus de 650 000 per- cès à l'eau aux Bushmen, 21 juillet Le Monde : L'Ethiopie parie sur
décision de la Haute cour botswanaise ren- sur les peuples autochtones trois ans après
sonnes, relate la lutte des Dongria Kondh de RTL : Botswana : les Bushmen privés l'énergie hydroélectrique, 9 juin
due l'été dernier les empêchant d'utiliser leur des groupes entiers. son approbation par l'Assemblée générale.
l'Etat d'Orissa en Inde pour sauver leur mon- d'eau par décision de justice, 22 juillet
puits d'eau. Le verdict devrait être rendu fin 'En appuyant la Déclaration, le Canada réaffir-
Une épidémie frappe les Yanomami tagne sacrée du projet minier de la compa- Rue 89 : La Haute cour du Botswana DONGRIA KONDH
janvier. me sa volonté de nouer avec les Inuit, les
Début novembre, des Indiens yanomami gnie Vedanta Resources. En août dernier, prive les Bushmen d'accès à l'eau, 26 Le Monde : En Inde, la tribu des
Premières Nations et les Métis une relation
d'Amazonie vénézuélienne ont annoncé que cette compagnie a dû renoncer à son projet juillet Dongria Kondh vit le scénario du film
BRÉSIL controversé, le ministre indien de
fructueuse, constructive et fondée sur notre his-
Le Nobel Alternatif à un évêque des dizaines de membres de leur commu- toire commune, le respect et le désir de faire Radio Vatican : L'Église incite à un « Avatar », 10 février
nauté avaient succombé à une épidémie qui l'Environnement l’ayant définitivement gelé.
L'évêque catholique Erwin Kräutler a reçu le face à l'avenir ensemble, et ce, pour accroître le tourisme responsable, 27 septembre La Tribune : Les projets en Inde du
Right Livelihood Award, connu comme le pourrait être de paludisme. Des leaders bien-être des autochtones canadiens'. Les Novethic : Un tour opérateur de géant minier Vedanta provoquent une
Prix Nobel Alternatif, pour son action en yanomami ont déploré que 51 personnes INDONÉSIE Indiens du Canada ont accueilli avec satisfac- luxe fait polémique au pays des levée de boucliers des ONG, 23
étaient mortes dans trois villages dont la Torture de Papous tion cette décision tant attendue. Cependant,
faveur des Indiens du Brésil. Lors de la céré- Bushmen, 6 octobre février
population totale était d'environ 200. Mais le Fin octobre, une vidéo montrant des soldats l'Assemblée des Premières Nations, l'organi-
monie de remise des prix en décembre der- Petit Futé 2010 : Les diamants du Libération : Les Dongria Kondh en
nombre exact de morts reste indéterminé. indonésiens en train de torturer deux sation indigène nationale, a exprimé sa vive
nier au parlement suédois, il a été honoré Kalahari tâchés par le sang des résistance contre une mine sacrilège,
hommes papous dans les hautes terres de préoccupation lorsque le gouvernement a
'pour une vie entière consacrée à la défense Bushmen 3 août
COLOMBIE Papouasie occidentale a suscité une vive indi- annoncé que 'la Déclaration n'est pas juridi-
des droits de l'homme et de l'environnement Le Temps : Une tribu résiste contre
Appel désespéré des Nukak gnation de la part de la communauté interna- quement contraignante, elle ne constitue pas
des peuples indigènes et pour ses efforts
Un leader nukak d'Amazonie colombienne a tionale. Survival a lancé un appel à enquête une expression du droit international coutumier
BARRAGES une mine sacrilège, 3 août
incessants afin de sauver la forêt amazonien-
lancé un appel désespéré pour la survie de immédiate ; le gouvernement indonésien a et ne modifie pas les lois canadiennes'. Ouest France : Les grands barrages
ne de la destruction'. Il a dénoncé la situation
dramatique dans laquelle se trouvent les son peuple auprès de la plus haute instance admis que ses soldats avaient pratiqué la tor- Un mois après, les États-Unis ont officielle- menacent les indigènes, 15 août TÉLÉVISION
des droits de l'homme du pays fin décembre. ture sur ces deux Papous. Survival a égale- ment entériné cette Déclaration, ce qui signi- Le Monde.fr : Un projet de GDF- France O, 'Planète en question' :
Guarani. L'évêque Kräutler est engagé depuis
Depuis que les chasseurs-cueilleurs nukak ment exhorté le président nord-américain fie qu'aujourd'hui, plus aucun pays ne s'y Suez met en danger les dernières tri- débat sur les peuples indigènes dans
longtemps dans un combat pour la recon-
sont sortis de la forêt en 1988, plus de la Obama à suspendre l'assistance militaire oppose. Le président Obama a annoncé bus isolées d'Amazonie, par Jean-Marie le monde et en France, 30 juin
naissance des droits des Indiens du Xingu, en
moitié d'entre eux sont morts, principale- nord-américaine à Jakarta tant que les forces cette décision lors de l'ouverture de la G. Le Clézio et Jean-Patrick Razon, 7 TV5 Monde : Les Indiens isolés du
Amazonie brésilienne, qui sont aujourd'hui
ment de maladies bénignes transmises par les armées indonésiennes continueront à tuer et Conférence sur les Nations indiennes qui
menacés par le barrage de Belo Monte. avril Pérou, 20 novembre
étrangers. Les Indiens qui dépendent désor- torturer les tribus de Papouasie occidentale. s'est tenue le 16 décembre dernier à la Libération : En Amazonie, tirs de Arte, 'Global Mag' : Peuples indi-
Des Indiens nomades d'Amazonie mais des aides gouvernementales pour sur- Maison Blanche. Il a déclaré : 'Ce qui importe barrage contre GDF-Suez, 16 avril gènes menacés : la lutte s'organise sur
font appel à la justice vivre s'efforcent de s'adapter à leur nouveau MALAISIE beaucoup plus que les mots - ce qui importe Rue 89 : Jirau, le barrage de GDF le web, 22 décembre.
Un groupe de dix Indiens awá a fait le long mode de vie sédentaire en périphérie des Menace de l'énergie verte à Bornéo beaucoup plus que n'importe quelle résolution
voyage depuis leur territoire reculé villes. Selon l'ONIC, l'organisation indigène Les tribus des forêts de Bornéo sont expo- ou déclaration - ce sont les actions qui corres-
d'Amazonie jusqu'à la capitale brésilienne nationale, les Nukak sont l'un des 30 groupes sées à la double menace de 'l'énergie verte' : pondent à ces mots'.

4 5
Stephen Corry*

Pourquoi boycotter
le Botswana?

L
'annonce récente du seraient traités de façon équitable, sans
boycott lancé par plus jamais subir cette discrimination qui
Survival International les avait jusque-là exclus en tant qu'êtres
sur le tourisme au rétrogrades ou barbares. Sir Seretse avait
Botswana et les dia- conscience que de telles idées ne rele-
mants qui y sont pro- vaient que du mépris raciste affiché par
duits a déjà soulevé d'acerbes critiques les colons européens envers les Africains
Suite à l’appel au boycott et sans aucun doute en soulèvera bien en général et entendait bien que celui-ci
des diamants du Botswana
d'autres, mais elles n'entameront pas notre n'avait plus sa place dans l'Afrique post-
lancé par Survival, cet
article est paru dans le détermination : nous ne mettrons fin à coloniale.
quotidien indépendant notre campagne que lorsque les Bushmen Malheureusement, la découver te
botswanais Mmegi seront traités avec équité et humanité - d'importants gisements de diamants dans
le 22 octobre 2010 pas avant. les années 1980 mit brutalement fin à
cette période de félicité. Dès lors, le
gouvernement botswanais ne cessa d'em-
ployer toutes les manœuvres d'intimida- Femme bushman revenant de la cueillette, Metsiamanong, Botswana. © Alexandra Bagge/Survival
tion possibles pour se débarrasser des
Bushmen devenus gênants. Elles atteigni- plus anciens habitants du pays, déployant gouvernement et ses alliés allèrent jus- Les prétendues « négociations » qui
rent leur point culminant dans les expul- des fonds exorbitants, bien supérieurs à qu'à affirmer que, dans son jugement, la pendant des décennies se sont limitées à
sions en série qui condamnèrent la plupart ceux dépensés dans n'impor te quelle Cour avait insisté sur le fait que les expul- une ou deux réunions par an au cours
des Bushmen à la déportation en 2002, ce autre affaire juridique de toute l'histoire du sions n'avaient aucun rappor t avec la desquelles on se contentait de décider de
que la BBC compara à un « nettoyage pays, il héliportait ses forces armées dans découverte de diamants. C'était faux : le la date des prochaines réunions ont requis
ethnique ». Le gouvernement et ses alliés, la réserve. Ainsi, en septembre 2005, sous tribunal n'a jamais rien dit de tel. Les rai- des fonds importants – certains émanant
y compris les autorités britanniques, défen- la direction personnelle du propre avo- sons qui motivaient ces expulsions du Royaume-Uni – destinés au finance-
dirent vigoureusement ces prétendues cat du gouvernement, des soldats n'avaient rien à voir avec l'affaire que por- ment d’organisations locales inefficaces.
« relocalisations ». Ils nièrent qu'elles ouvraient le feu avec des balles en plas- taient les Bushmen devant la justice. Ainsi, les Bushmen étaient-ils générale-
avaient été effectuées par la force, se per- tique potentiellement mortelles sur les Après l'arrêt rendu en 2006, Survival ment « représentés » par des gens qui
dant en vains discours sur les raisons qui Bushmen, dont des enfants, pour les mit un frein à sa campagne. Ce fut une n'avaient aucun crédit à leurs yeux.
les animaient. Ils contestèrent bien enten- empêcher de retourner sur leurs terres. erreur. Les Bushmen nous apprirent que Un juge décide aujourd’hui que les
Manifestation devant la boutique De Beers à Lorsque ce moment arrivera, nous du la découverte d'un important gise- Ceux qui prétendent encore que le rien n'avait changé, et ils avaient raison, Bushmen n'ont pas le droit d'utiliser leur
Londres, le 3 novembre 2010.
© M. Cowan/Survival pourrons alors nous réjouir que la pro- ment de diamants, se retranchant derrière Botswana applique une politique de mais nous espérions naïvement que le puits. Dans le même temps, une compa-
messe de Sir Seretse Khama faite dans les l'urgente protection des espèces sauvages « négociation » et non d'agression nouveau gouvernement aurait pu gnie de tourisme prétendument
années 1960 aux Bushmen de la réserve menacées par la présence même des devraient regarder la réalité de plus près. reprendre ses esprits et se rendre comp- « éthique », Wilderness Safaris, construit
du Kalahari ait enfin été honorée : cet Bushmen dans la réserve. Ce faisant, non Les expulsions – et non « relocalisa- te que le dommage déjà causé à l'image un lodge de luxe avec piscine en plein
homme éclairé qui fut le premier prési- seulement ils investirent des sommes tions » – avaient été accompagnées de du Botswana était un prix bien trop élevé cœur de leur territoire. Son dirigeant vient
dent du Botswana leur avait en effet extravagantes dans des cabinets de rela- l'assèchement et du scellement du puits à payer pour se venger de sa défaite de déclarer triomphalement que si, le cas
garanti qu'ils pourraient jouir ad vitam tions publiques britanniques huppés char- que les Bushmen utilisaient depuis des devant son propre tribunal. Ce ne fut pas échéant, un Bushman apparaissait, il lui
eternam de leurs terres, ce qui est certai- gés de plaider leur piètre cause, mais décennies. Elles ont finalement confirmé ce le cas : aujourd'hui les gardes forestiers offrirait un verre d'eau. Comment cela
nement la moindre des choses auxquelles bernèrent plusieurs députés britanniques. que Survival a toujours prétendu : elles continuent de harceler les Bushmen, le est-il possible ? Il ne dit pas attendre d'eux
* Stephen Corry est directeur général de Survival pouvaient prétendre les premiers habi- Au moment même où le gouverne- étaient menées de manière illégale et anti- puits demeure sous scellés, leurs chèvres qu'ils apportent leur propre verre ou exi-
International tants du pays. On leur avait promis qu'ils ment s'opposait devant les tribunaux aux constitutionnelle. Dans un vain espoir, le et ânes sont régulièrement « confisqués »... ger un gros pourboire pour sa générosité,

6 7
César Rodríguez Garavito*

Les Indiens de Vargas Llosa


G
agner un prix Nobel c'est les entreprises qui ont empiété sur les ter-
mourir un peu : tous les som- ritoires indigènes. C'est pour cette raison
La vie mouvementée de Sir qu'ils sont parmi les 34 peuples à risque
mets ont été conquis et on
Roger Casement (1864-1916), acquiert cette aura de per- recensés par la Cour constitutionnelle qui
diplomate britannique connu fection béatifique qui n'est reconnue a demandé pour eux une protection spé-
pour son engagement contre les qu'aux défunts. ciale en 2009. C'est pour cette raison que
abus du système colonial en Critiquer un prix Nobel est aussi poli- leur population n'a pas augmenté depuis
Afrique et au Pérou et pour son tiquement incorrect que dire du mal d'un la période du caoutchouc, et qu'elle est
activisme révolutionnaire en mort. Même si le lauréat assiste impuis- aujourd'hui broyée par l'exode forcé à
Irlande, a inspiré l'écrivain péru- sant à la mort lente de son œuvre deve- Leticia, Florencia ou Villavicencio [villes
vien Mario Vargas Llosa, prix nue succès du jour objet de toutes sortes pionnières d'Amazonie colombienne et
Nobel de littérature 2010, pour de flatteries - un de ces livres qui « doit se de ses confins où émigrent les Indiens
Famille bushman à Metsiamanong, Botswana. © Alexandra Bagge/Survival son dernier roman El Sueño del lire » sur la plage ou dont on doit abso- fuyant la violence ou les invasions]. C'est
celta (qui paraîtra cette année lument parler dans un cocktail. enfin pour cette raison qu'ils sont tou-
Heureusement, le prix littéraire – méri- jours en attente de réponses concrètes
il n'en a sans aucun doute pas vraiment que plusieurs nouveaux puits ont été lourdes répercussions dans l'opinion chez Gallimard sous le titre Le
té – de Vargas Llosa peut être l'exception. de l'Etat à l'ordre de la Cour, ou au projet
besoin, puisque les hommes du président exclusivement forés à son intention. Le publique internationale ? Il y a rarement Songe du Celte). Ne serait-ce que parce que l'auteur péru- de vie qu'ils présentèrent au gouverne-
siègent dans son conseil d'administration. célèbre joailler Tiffany qui a financé l'opé- eu de meilleure illustration de l'hostilité La traduction de cet article paru vien a toujours conçu l'écriture comme ment il y a quelques années.
Le président Khama est bel et bien com- ration estime probablement qu'en tant vindicative – « haine » n'est pas un mot le 13 décembre 2010 dans le quo- une invitation à la critique, à cette discus- Ainsi, les lecteurs qui auront été horri-
promis dans une entreprise commerciale que « protecteur de la nature » il pourra trop fort – envers les peuples indigènes de tidien colombien El Espectador sion ouverte qui ne fleurit que dans les fiés par ce que Roger Casement, le Celte
est publiée ici avec l’aimable démocraties qu'il a défendues toute sa du roman, a vu dans le Putumayo,
qu'il privilégie au détriment des Bushmen. convaincre sa clientèle de son « éthique » la part d'un gouvernement dont les inté-
autorisation de son auteur. vie. devraient l'être par ce qu'ils y rencontre-
Et que dire de cette autre fructueuse censée contribuer à assainir la triste image rêts sont étroitement liés au monde des Eh bien, l'un des thèmes centraux de raient aujourd'hui ou bien par la situation
affaire pour le gouvernement botswanais, des diamants de sang qui, dans d'autres affaires. l'œuvre récente du Péruvien porte sur de plus de 60% des peuples indigènes
à savoir l'important gisement de diamants parties du monde, ont financé maintes C'est pourquoi Survival estime qu'il est les peuples indigènes. Son dernier roman, colombiens qui, selon l'ONIC, [organisa-
sur la terre des Bushmen dont, à l’unisson guerres civiles et fait des centaines de mil- inapproprié pour les gens qui se soucient El sueño del celta (Le songe du Celte), tion nationale des Indiens de Colombie]
retrace les atrocités perpétrées contre les sont menacés d'extinction par la même
avec la compagnie De Beers, il a long- liers de morts. des droits de l'homme, et plus particuliè-
Indiens amazoniens de Colombie et du combinaison de violence, d'exode, d'in-
temps nié la découverte ? En 2007, De Le second président du Botswana, Ian rement des droits de peuples indigènes, Pérou1. « Depuis deux siècles, nous por- dustries minières et autres projets éco-
Beers a revendu cette concession à la Khama, ne manque pas lui-même de d'acheter les diamants du Botswana. tons entièrement la responsabilité de nomiques qui s'imposent sans aucune
compagnie Gem Diamonds qui estime « conservationnisme ». Il siège au conseil L'industrie du diamant est en étroite rela- l'émancipation des peuples indigènes et consultation préalable des premiers
son potentiel minier à 3,3 milliards de dol- d'adminisatrion de l'ONG nord-améri- tion avec le gouvernement botswanais et nous avons échoué » a-t-il soutenu dans concernés.
son discours de réception du prix Nobel Le problème c'est qu'il existe un abîme
lars! Gem prétend maintenant – à tort – caine Conservation International (revenu personne ne peut jamais savoir de quelle
à Stockholm, « Cette question est tou- entre l'indignation sur les erreurs passées
qu'il a obtenu le consentement des annuel supérieur à 116 millions de dol- mine provient un diamant (l'industrie s’y jours en suspens en Amérique latine. Il ne et la volonté de ne pas les répéter. C'est
Bushmen pour exploiter la mine. Mais les lars), un rôle qu'il considère comme suffi- emploie activement). Survival tente sim- peut y avoir aucune justification à ce précisément là où Vargas Llosa se trompe.
habitants de Gope n'ont pas intérêt à se samment important pour justifier le temps plement de convaincre le public que ce déshonneur et à cette honte ». Il use de la même éloquence pour décri-
présenter à la mine pour demander à qu'il y passe au détriment de ses fonc- bijou, loin d'être le signe de l'amour éter- Les atrocités, le déshonneur, la honte : re les abus de l'Histoire que pour criti-
des sujets improbables pour une lecture quer le mouvement indigène qui s'oppose
boire, parce que le gouvernement a exigé tions officielles. On se demande s'il a vrai- nel, n'est que le symbole de la brutale
de plage. Par conséquent, avant que la dis- à l'exploitation commerciale de ses terri-
qu'aucun des nouveaux puits forés à l'in- ment lu son propre règlement intérieur oppression des premiers habitants de cussion ne devienne trop prosaïque, il toires. L'an dernier, il s'est opposé, la lance
tention de la mine ne soient utilisés pour qu'il est, en tant que directeur, légalement l'Afrique australe. convient de poser des questions embar- à la main, aux Indiens péruviens qui ten-
les approvisionner en eau. Les employés tenu de faire respecter. L'organisation, y Il y aura bien sûr toujours des gens qui rassantes. taient d'arrêter un projet de loi ouvrant
de la mine n'auront qu'à les rediriger vers est-il indiqué, « soutient le droit des peuples offriront des diamants, tout comme il y Que sait-on par exemple des Huitoto leurs territoires amazoniens à l'exploitation
Un patron caoutchoutier posant avec deux de ‘ses’ et des autres groupes indiens qui, comme minière. Et en 2003, il a prononcé ce
le lodge touristique ! indigènes à leurs propres systèmes tradi- aura toujours des touristes au Botswana,
Indiens (D’après Eugène Robuchon Dans le le raconte Le songe du Celte, ont été tués, regrettable discours à Bogotá, dans lequel
Ceux de nos lecteurs qui se souvien- tionnels de tenure foncière et revendique le mais les uns comme les autres doivent Putumayo et ses affluents, 1907) réduits en esclavage, mutilés, violés, dépos- il comparait le mouvement indigène au
nent que le gouvernement a, tout au long contrôle de ces peuples sur leurs propres aussi être sensibilisés sur le fait qu'ils sou- sédés et marqués comme du bétail par terrorisme collectiviste fondé sur « l'es-
du procès qui l'opposait aux Bushmen, terres comme ‘condition préalable à la bio- tiennent ainsi un gouvernement qui tire les patrons du caoutchouc dans le prit tribal » manifestant d'« un anachro-
fermement soutenu devant les juges que diversité’. » profit de la destruction des derniers chas- 1. Le boom du caoutchouc qui démarra à la fin du Putumayo il y a un siècle ? Aujourd'hui, nisme plutôt ridicule » et constituant un
XIXe siècle dans toute l’Amazonie toucha particu- nous savons que le génocide a été tel obstacle « au développement, à la civili-
les « relocalisations » ne visaient qu'à pro- On peut supposer que le président seurs-cueilleurs du monde. Un boycott lièrement les Indiens huitoto et leurs voisins bora, qu'entre 1900 et 1912, la population indi- sation et à la modernité ».
téger la faune, pourraient se demander Khama avait oublié cette consigne lors- est évidemment destiné à faire pression. Il ocaïna et andoke dans la région située entre les gène a diminué de plus de 50 000 à envi- Ainsi l'« émancipation » dont parle
quelle est l'utilité de la faune sauvage pour qu'il fit écho à l'opinion de Festus Mogae peut être considéré comme une mesure fleuves Caqueta et Putumayo en Colombie. ron 8 000. l'écrivain n'est-elle pas celle qui est décidée
cette nouvelle mine de diamants. Ils ne sur le mode de vie des Bushmen, une extrême (même si elle n'est pas aussi Mais ce que peu de gens savent, c'est par les Indiens, mais la seule qu'il consi-
* César Rodríguez Garavito est professeur associé
sont guère susceptibles de trouver que « fantaisie archaïque » destinée à extrême que celles du gouvernement), et directeur du Programme de Justice globale et
que les Huitoto sont aujourd'hui aussi dère comme possible, à savoir, l'écono-
de droits humains à l'Université des Andes de menacés et vulnérables qu'alors. Le dan- mie de marché et la « civilisation ». C'est
ces relocalisations peuvent conduire à une « s'éteindre comme le dodo ». mais si quelqu'un a une meilleure idée,
Bogotá (Colombie), membre fondateur de ger n'est plus le caoutchouc, mais la coca, exactement ce que disaient les récolteurs
vie paisible. D'autre part, la faune n'aura Le président botswanais est-il le seul à nous sommes ouverts à toute suggestion de caoutchouc qui chassaient l'Indien dans
raisonnable. n
le boom minier et autres économies qui
le Putumayo. n
DeJusticia (www.dejusticia.org) et éditoliariste au
aucun problème à trouver de l'eau parce ignorer que cette histoire va avoir de quotidien El Espectador. ont attiré les colons, les groupes armés et

8 9
Nidoïsh Naisseline* Pavel Suliandziga

Dmitri Anatolievitch Medvedev!*


“Faire émerger la vie”
J
e m'appelle Pavel Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient teur du département au sein du ministère du
Vasilievitch Suliandziga et (RAIPON) d'extrémisme, de radicalisme, ainsi Développement régional de Russie, je suis mal-
je suis membre du que d'activités anticonstitutionnelles.Vous pou- heureusement convaincu que cette personne
Conseil des nationalités vez vous imaginer que pour se venger d’un n'apportera rien de positif. De plus, il déteste et
de la Fédération de affront personnel, ces fonctionnaires ont pensé méprise les peuples indigènes minoritaires, dont
Russie, et membre du que j’aurai peur et que je quitterai la Russie il est censé s'occuper des problèmes par sa
Forum permanent des Nations-Unies sur les pour l'Occident. Je n'ai pas besoin de l'Occident. fonction. Les gens qui expriment ouvertement

L
questions indigènes. Je m'excuse de vous inter- La Russie est ma terre natale et mon pays, la et publiquement leur haine des peuples indi-
a peur fondamentale kanak à un lieu. Elle se fonde sur la certi- rompre dans vos activités impor tantes qui terre natale et le pays de mes parents et de gènes, et qui sont incapables d'établir des rela-
visent au bien-être de notre gouvernement et mes enfants, de mes amis et de ma famille. Au tions d'affaires avec leurs représentants et leurs
de l’homme devant la tude que celui-ci par tage avec les élé-
de mes concitoyens, cependant, pour moi, res- lieu d'essayer d'effectuer des changements dans organisations sociales, ne peuvent pas et ne
fragilité de la vie est ments visibles et invisibles de la nature la ter silencieux signifierait la mise en danger de la les lois qui concernent les droits et les intérêts doivent pas participer à la politique gouverne-
présente dans toutes les même structure d’identité, ce qui fait que préservation et de la survie d'une très petite et des peuples indigènes minoritaires, ces officiels mentale qui a trait à ces peuples. Cela discrédite
sociétés. La culture kanak « les forêts, les plages, les falaises et les très fragile partie de notre société russe, à savoir mettent en œuvre diverses mesures qui ne tous les efforts entrepris par le gouvernement
et la religion, parce qu’elles proclament récifs ne sont pas un simple cadre géo- les peuples indigènes minoritaires du Nord, de
la Sibérie et de l'Extrême-Orient. Je ne vous
que notre disparition physique ne signifie graphique mais l’homme lui-même » : c’est
dirai rien sur le scandale que constitue l'éviction
Conclusion du séminaire « La pas notre fin, apportent à leur manière là qu’il se reconnaît, c’est là qu’il se réalise, de ces peuples de leurs petites terres natales,
culture, fondement du déve- une réponse à cette angoisse fondamen- c’est là qu’il perdure. Aussi, dégrader le par le biais de la gratification de leurs terrains de
loppement de la Province des tale en faisant de la mor t un élément lieu auquel il s’identifie équivaut à l’at- chasse, de pêche et de pâturage à diverses
îles? » qui a eu lieu à Jokin, constitutif de la vie. teindre dans ses certitudes existentielles. compagnies ou autres structures commerciales
et je ne parlerai pas non plus des suicides et de
Nouvelle-Calédonie, les 29 et Dans cet univers où l’homme n’existe Croyance qu’exprime encore son lien
l'alcoolisme qui ont atteint parmi nos peuples
30 juillet 2010. que par ses relations, choisir la culture d’appartenance à un clan, qui était là avant un niveau qui met en péril leur survie même. Je
comme fondement de notre politique de sa naissance et qui continuera d’être là vous ai déjà parlé de tout cela lors de notre
après sa disparition, qui lui donne l’assu- rencontre en Tchoukotka, en septembre 2008.
rance qu’il appartient à une vie que le Vous êtes bien sûr au courant des mesures
prises par les organismes gouvernementaux
temps n’atteint pas. Pour ce faire, la socié-
(incluant les vôtres) pour améliorer la situation
té kanak conjugue les différences entre très difficile des peuples indigènes.
les générations et entre les sexes pour Mais j'écris maintenant à propos d'autre
faire de la mort la continuation de la vie : chose. À mon avis, tous les efforts entrepris
un ouvrage collectif pour donner un sens par notre gouvernement échoueront à obtenir
quelque résultat que ce soit du fait que nos
à la vie de chacun et pour assurer la sur- Famille koriak, Katchamka © A. Klioutchnikova
fonctionnaires, à qui a été confiée cette tâche,
vie du clan. Aussi, lui demander de renon- ne sont pas seulement incompétents pour résolvent rien. En fait, ces récents changements dans son ensemble, et par vous personnelle-
cer à son lien d’appartenance, fût-il au régler ces problèmes divers, mais n'ont égale- dans la législation ont apporté dans notre gou- ment, en vue de la préservation et du déve-
nom du développement, revient à le ment aucun professionnalisme en tant qu'offi- vernement russe une « servitude moderne » loppement des peuples indigènes minoritaires
menacer dans son sentiment de sécurité ciels gouvernementaux, ce qui causera du tort pour les peuples indigènes, après que leurs ter- du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient.
à notre gouvernement. ritoires de chasse et de pêche eurent été bra- J'espère sincèrement que vous comprendrez
intérieure.
J'ai déjà mentionné notre rencontre en dés à des entreprises commerciales et lorsque que je ne veux calomnier personne ni mettre
Troublé par l’échec de nombreux pro- Tchoukotka, après laquelle vous avez dicté les les représentants de ces compagnies déclarent tout le monde au même niveau.
jets de développement, le vieux Abraham directives appropriées aux agences gouverne- aux peuples indigènes : « Nous ne partirons Cher Dmitri Anatolievitch ! Je vous deman-
Manane1, après avoir rappelé que nos mentales. Une partie de ces directives a été pas d'ici, mais tout ce que vous pouvez obtenir de de rencontrer les représentants des peuples
pères et grands-pères avaient réussi, eux, mise en œuvre ; malheureusement, une autre nous appartient, car nous sommes les maîtres indigènes minoritaires afin qu'ils puissent vous
partie ne l'a pas été. Je vous en avais informé six ici. » Mais les fonctionnaires du ministère du informer de ce qui se passe actuellement et
à construire une église par tribu sans sub-
mois après cette rencontre. Vous aviez alors Développement régional ne peuvent avoir de partager leurs recommandations en vue du
vention et dans des conditions matérielles donné de nouvelles instructions pour ouvrir aucune influence à ce sujet, parce qu'ils ne sont développement de ces peuples, aussi bien que
Une partie des participants au développement appelle à un engagement difficiles, nous recommanda de « faire une enquête sur cette question. Sur l'ordre pas professionnels ; ils ne savent même pas de faire des propositions et des plans au niveau
séminaire © DR comment vivent les gens et ce qu'il faut faire de la politique gouvernementale qui les concer-
pour faire de chaque projet une occasion émerger la vie » à travers tout ce que d'Igor Ivanovitch Shuvalov, vice-Premier ministre,
1. Abraham Manane était instituteur d’exprimer notre croyance en la complé- nous entreprenons. A savoir, loger désor- au ministère du Développement régional du pour améliorer leur situation. ne, ainsi qu'en vue de leur plus grande partici-
gouvernement qui était responsable de la mise Cher Dmitri Anatolievitch ! Personnellement, pation dans la vie sociale et politique de notre
pays. n
à Maré, il avait été l’informateur de mentarité entre les hommes, en la com- mais nos projets dans l’intimité de la tribu
l’anthropologue Jean Guiart dans les en œuvre de cette directive, une enquête offi- je pourrais supporter toutes les humiliations
années 1950. plémentarité entre les hommes et leur en respectant non seulement l’esprit qui cielle a été menée et les responsables punis. apportées par ces gens, dans l'espoir que leur
environnement, entre la vie et la mort. habite ce lieu, mais en même temps les Plus tard, ces individus ont envoyé une lettre travail bénéficierait à notre pays et à ses
Croyance qu’expriment les liens iden- personnes dont la fonction essentielle est confidentielle du ministère du Développement citoyens, les peuples indigènes minoritaires, mais *Lettre ouverte adressée en octobre 2010 par
de le faire vivre. n
* Nidoïsh Naisseline est Grand chef
de Maré titaires et d’appar tenance de l’homme régional au gouvernement, qui m'accusait per- ayant participé à une émission de télévision Pavel Suliandziga, vice-président de l’Association
sonnellement, ainsi que la direction de consacrée aux problèmes actuels des peuples russe des peuples indigènes du Nord (RAIPON) au
l'Association russe des peuples indigènes du indigènes minoritaires avec M. Zhuravskii, direc- président de la Fédération de Russie.

10 11
Oui, je soutiens Ciné-débat Survival
Le cycle de ciné-débat de Survival reprend cette année avec une riche pro-
Survival grammation en partenariat avec le cinéma d’art et d’essai La Clef. Tous
les premiers mardis du mois, à partir du 1er février, nous présenterons des
films de fiction ou documentaires, historiques ou contemporains, sur les
peuples indigènes, en présence de leurs réalisateurs ou de spécialistes.
Nom
Prénom Au programme du premier semestre :
Adresse n Mardi 1er février n Mardi 3 mai
Des hommes qu’on appelle Contact Le jour où l’homme
sauvages de Alain Gheerbrant blanc est venu de Martin Butter et
Code n Mardi 1er mars Bentley Dean
Ville Corumbiara de Vincent Carelli n Mardi 21 juin Spécial fête de la musique

n Mardi 5 avril In the Land of War Canoes de


Pays
Tinpis Run de Pengau Nengo Edward S. Curtis

Avec un don de:


34 rue Daubenton Prix d’entrée : 7€, tarif
25 € 50 € 100 € 200 € autre 75005 PARIS réduit : 5,50€ Carte 3 films
(M° Censier-Daubenton) de ce cycle : 15€
Je souhaite adhérer (ou renouveler mon adhésion)
Membre actif 50 €
Membre actif avec Ethnies 83 €
Membre bienfaiteur 120 €
Dans la peau d’un Papou fait
Etudiants, chômeurs 23 € peau neuve! http://danslapeaudunpapou.survivalfrance.org
Je souhaite m’abonner aux Nouvelles de Survival Notre site Dans la peau d’un Papou
Abonnement annuel (4 n°) 15 € s’adresse désormais plus particulière-
Abonnement de soutien 25 € ment aux collégiens et lycéens. On y
retrouvera de nombreuses rubriques d’in-
formation sur les peuples indigènes du
Port étranger/avion, ajouter 7 € monde entier et sur les menaces qui
pèsent sur leur vie et leur environnement.
Total € Avec Nous le monde les 7-12 ans pour-
ront continuer à découvrir de manière
ludique la vie de trois enfants indigènes à
Ci-joint un chèque à l’ordre de Survival travers une correspondance fictive.

Je préfère régler par carte bancaire


Vient de paraître : Ethnies
N° Au Sommaire
ethnies
droits de l’homme et peuples autochtones R I G O B E RTA M E N C H Ú • A N T O N I O
Date d’expiration G UERREIRO • N IDOÏSH N AISSELINE •
NELES TEBAY • RAYMOND DEPARDON
• M AT T H E W C O O N C O M E • D AV I
Signature K OPENAWA • PAUL O KALIK • N APES
A SHINI • A DOLFO P ÉREZ E SQUIVEL •
CLAUDIA ANDUJAR • ETIENNE BOIS •
Date EDGAR MORIN • ROY SESANA •
DESMOND TUTU • BRIGITTE
CD
INÉDIT INCLUS

LLAQUICLLA
W YNGAARDE • A NASTASIA L APSUI •
MUSIQUES

J ESSICA DE L ARGY H EALY • A LBAN


DE COLOMBIE ET
D’ÉQUATEUR

Je choisis le prélèvement automatique, envoyez-moi


B ENSA • P IERRE J. B ANCEL • J EAN -
le formulaire PIERRE BORIS • RITA MESTOKOSHO •
KINDY OPOYA • ANDRÉS CHIRINOS •
Remplissez ce bulletin en lettres capitales, découpez-le et HUBERT REEVES • JEAN-MARIE G. LE
35-36
CLÉZIO • CHOPIN THERMES
retournez-le accompagné de votre règlement à :
Survival 18 rue Ernest et Henri Rousselle, 75013 Paris Habiter le monde. Chroniques du XXIe siècle n° 35-36 hiver 2010
CD inclus : Llaquiclla, musiques de Colombie et d’Équateur
192 p., 56 photos, illustr., 22 € (+ port France : 3,50 €; par avion : 7 €)
Vente au numéro en librairie ou à Survival
Abonnement à 2 volumes (4 n°) : 40 €; institutions : 46 €; soutien : 80 €