Vous êtes sur la page 1sur 4

Lycée Ibn Khaldoun BOUZNIKA Solution de l’examen AGOUZAL

Année scolaire : 2019 – 2020 National 2011 SN 2BACPCOM

Exercice 1 : (2,5 pts) 2) On considère la suite (Vn) définie par :


Vn  1  2 n 
Un
1) a - Résoudre dans ℝ l’équation suivante :
a – Montrer que (Vn) est une suite géométrique de
x2  4x  5  0 raison 5 puis écrire Vn en fonction de n.
  (4)2  4  1  ( 5)  36  0 l’équation admet deux Montrons que Vn1  5Vn ?
solutions distincts. 5  8Un
Vn1  1 2 1 2 2
4  36 4  36 Un1 Un Un
x1  x2 
2 et 2 5  8U n
4  6 4  6 8U
 1   5  5  n  2  5  8  2  5( 1  2)
2 2 Un Un Un Un
S  5;1
D’où Vn1  5Vn
b – Résoudre dans 0;  l’équation suivante :
(Vn) est une suite géométrique de raison 5 de
2
ln(x  5)  ln(x  2)  ln 2x premier terme V0  1  2  3
x  0,  donc x > 0 donc x2  1  0 et x  2  0 U0
et 2x  0 Vn  V0  5n
2
ln(x  5)  ln(x  2)  ln 2x
ln(x 2  5)  ln(x  2)2x  x 2  5  (x  2)2x
D’où Vn  3  5n n 
 x 2  5  2 x 2  4 x  x 2  4x  5  0 b – Montrer que Un  1 n  et
Donc x = - 5 et x = 1 or x > 0 donc x = 1 3  5n  2
en déduire lim Un
D’où S  1
2) Résoudre dans 0;  l’inéquation suivante : Vn  1  2  1  Vn  2
Un Un
a 1 1
ln x  ln(x  1)  ln(x2  1)  Un   Un 
Vn  2 3  5n  2
x  0,  donc x > 0 donc x2  1  0 et x  1  0
D’où Un  1 n 
ln x  ln(x  1)  ln(x  1)  ln x(x  1)  ln(x  1)
2 2 3  5n  2
On a Un  1 n 
 x(x  1)  x2  1  x  1 or x > 0 3  5n  2
D’où S  1,  n
lim Un  lim 1  0 car lim5  
3  5n  2
Exercice 2 : (3 pts) Et 5 > 1
On considère la suite (Un) définie par : D’où lim Un  0
Un
Un  1  n  et U0  1
5  8U n Exercice 3 : (5 pts)
1) Montrer que : Un  0 n 
1) Résoudre dans l’équation :
Pour n = 0 on a U0  1 donc U0  0 2
Z  18Z  82  0
Soit n  ℕ supposons que Un  0 et montrons que
  ( 18)2  4  1  82  4  0
Un  1  0
 (2i)2
On a Un  0 donc 8Un  0 et 5  8Un  5 Donc l’équation admet deux solutions complexes
Un conjuguées :
donc Un  1  0 18  2i
5  8U n z1   9  i et z2  z1  9  i
D’où Un  0 n  2
D’où S  9  i;9  i

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL


2) Dans le plan rapporté à un repère orthonormé direct i 3
(O; u; v) , on considère les points A et B d’affixes z '  b  e 2 ( z  b)
respectives a  9  i , b  9  i , c  11  i  z ' b  cos( 3 )  i sin( 3 )( z  b)
2 2
a – Montrer que : c  b  i puis en déduire que le z '  i(z  9  i)  9  i  z '  iz  9i  1  9  i
ab
triangle ABC est isocèle et rectangle en B. D’où z '  iz  10  8i
c  b  11  i  9  i  2  1  i
a  b 9  i  9  i 2i i Vérifier que l’affixe du point C image du point C par
la rotation R est 9 – 3i
D’où c  b  i R(C)  C '  c '  ic  10  8i
ab
 c '  i(11  i )  10  8i
On a  b  i donc
c
 c '  11i  1  10  8i  9  3i
ab
c  b  i  c  b  1  BC  1 D’où c '  9  3i
ab ab BA
Donc BC  BA Problème : (9,5 pts)
c  b  cos   i sin   cos(   )  i sin(   )
ab 2 2 2 2
Partie I
Donc c  b  cos(   )  i sin(   ) On considère la fonction g définie sur ℝ par :
ab 2 2
 
x
g(x)  (1  x)e  1
Or BA; BC  arg c  b 2
ab 1) a – Montrer que g '(x)  xex x 
 
Donc BA; BC    2 et BC  BA
2  
g '(x )  (1  x ) ' e x  (1  x ) e x '
D’où le triangle ABC est isocèle et rectangle en B g '(x )  e x  (1  x )e x  e x ( 1  1  x )
b – Ecrire 4( 1  i ) sous forme trigonométrique
4(1  i) D’où g '(x)  xe
x
x 
4(1  i)  4 1  i  4 2 b – Montrer que g est décroissante sur  0,  et
croissante sur ;0 puis vérifier que g(0) = 0
4(1  i)  4 2( 1  i 1 )  4 2( 2  i 2 ) On a g '(x)  xex x  le signe de
2 2 2 2
4(1  i)  4 2(cos   i sin  )  4 2(cos(   )  i sin(   )) g '(x) est celui de – x car ex  0 x 
4 4 4 4 x   0,  donc x  0  x  0 donc g '(x)  0
D’où 4(1  i )  4 2;   
 4 g est décroissante sur  0, 
c – Montrer que : (c  a)(c  b)  4(1  i)
puis en déduire que AC  BC  4 2 x  ;0 donc x  0  x  0 donc g '(x)  0
a  9  i , b  9  i , c  11  i
(c  a)(c  b)  (11  i  9  i)(11  i  9  i) g est croissante sur ;0
 (2  2i)2  4(1  i) Vérifier que g(0) = 0
D’où (c  a)(c  b)  4(1  i) 0
g(0)  (1  0)e  1  1  1  0
(c  a)(c  b)  4(1  i)  (c  a) (c  b)  4 2 D’où g(0)  0
2) En déduire que g(x)  0 x ℝ
 (c  a) (c  b)  4 2  AC  BC  4 2
On a g est continue sur ℝ
D’où AC  BC  4 2 Puisque g est décroissante sur  0,  et
croissante sur ;0 donc g(0) est le maximum
d – Soit z l’affixe de point M du plan et z l’affixe du
point M image du point M par la rotation de centre B et
de g sur ℝ c’est-à-dire g(x)  g(0) x 
d’angle 3 . Montrer que z '  iz  10  8i puis
2 or g(0)  0
i 3 D’où g(x)  0 x 
R ( M)  M '  z '  b  e 2 ( z  b )
LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL
Partie II 3) a – Montrer que f '(x)  g(x) x 
On considère la fonction f définie sur ℝ par x
f (x)  (2  x)e  x
 
x
f (x)  (2  x)e  x
(Cf) est la courbe représentative de f dans le repère
f '(x )  (2  x) ' e x  (2  x) e x ' 1
orthonormé (O; i; j) (unité : 1 cm) f '(x )  e  (2  x )e  1  e x ( 1  2  x)  1
x x
1) a – Montrer que lim f (x)  
x f '(x)  ex (1  x)  1  g(x)
Car lim (2  x)   et lim e  
x D’où f '(x)  g(x) x 
x x b – Interpréter géométriquement le résultat f (0) = 0
x
lim (2  x)e   et lim  x   On a f (0) = g(0) = 0 donc (Cf) admet une tangente
x x horizontale au point d’abscisse 0
f (x) c – Montrer que f est strictement décroissante sur ℝ
b – Montrer que lim   puis en déduire et dresser le tableau des variations de
x x
0n a f '(x)  g(x) x  et g(x)  0 x 
que (Cf) admet au voisinage de +  une branche
parabolique de direction à déterminer. Donc f '(x)  0 x 
x
f (x) (2  x)e  x
lim  lim D’où f est strictement décroissante sur ℝ.
x x x x
f (x) (2  x)ex x x

lim  lim   lim (2  x) e  1 X +
x x x x x x x f(x) 
f (x) x +
lim  lim (2  x) e  1  
x x x x f(x)
Car
x
lim (2  x)   et lim e  

x x x
f (x) 4) Montrer que (Cf) possède un seul point d’inflexion
D’où lim   de coordonnées (0 ; 2)
x x 0n a f '(x)  g(x) x 
2) a – Montrer que lim f (x)   et calculer
x Donc f ''(x)  g '(x) x 

lim f (x)  x (On sait que lim xex  0 ) f ''(x)  0  x  0


x x f ''(x)  0 x  ;0 et
lim f (x)  lim (2  x)e x  x f ''(x)  0 x  0; 
x x
lim f (x)  lim 2e x  xe x  x   Donc (Cf) possède un seul point d’inflexion
x x d’abscisse 0 et f(0) = 2
lim 2ex  0 et lim xex  0 D’où (Cf) possède un seul point d’inflexion de
x x coordonnées (0 ; 2)
lim f (x)  x  lim 2e x  xe x  x  x 5) a – A l’aide d’une intégration par parties montrer
x x 0
que :  (2  x )e dx  3  4
x
lim f (x)  x  lim 2e x  xe x  0 1 e
x x
0 x
x
Car lim 2e  0 et lim xe  0
x
1(2  x)e dx
x x
u(x)  2  x u '(x)  1
D’où lim f (x)  x  0
x v '(x)  ex v( x )  e x
b – Montrer que la droite (D) : y =  x est une 0 x 0
(2  x )e x   0 e xdx
asymptote oblique à (Cf) au voisinage de   1 (2  x )e dx 
  1 1
On a lim f (x)  ( x)  lim f (x)  x  0 0
dx  2  3e 1  e x   2  3  1  1
0
x x 1(2  x)e
x
  1 e e
D’où la droite (D) : y =  x est une asymptote oblique à
(Cf) au voisinage de   0 x 4
D’où 1(2  x)e dx  3  e
LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL
b – En déduire en cm2 l’aire du domaine limité par
(Cf) , la droite (D) et les droites d’équations
x =  1 et x = 0.

On sait que la courbe (C) est au-dessus de la droite (D)


sur l’intervalle 1;0
e
A   f (x )  ( x )dx1cm  1cm
1
e
A   f (x )  x )dxcm2
1
e
A   (2  x )e x dxcm2  (3  4 )cm2
1 e
D’où A  (3  4 )cm
2
e

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL