Vous êtes sur la page 1sur 45

La sécurité économique ou penser l’insécurité

économique

Philippe CLERC

Abidjan
11 décembre 2019
Notre propos en 3 parties

Rappeler la définition de la sécurité économique et sa


genèse rapide en France

Identifier les nouvelles menaces, les phénomènes


d’amplification qui les caractérisent. Dire les risques de
dissonance de nos réponses.

Ouvrir des pistes de réflexion, voire d’action. Tenter des


réponses.
Les trois leviers
Définition: sécurité économique

Définition extraite du référentiel de la Délégation interministérielle à l’ie

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 4
CCI France
Définition: sécurité économique

Définition « internationale »

La sécurité économique c’est

- l’ensemble des mesures visant à garantir un


environnement économique sûr, équitable, et
dynamique,
- propice à l’innovation, aux investissements
intérieurs et étrangers et à une croissance
soutenue,
- ce qui assure à la population un niveau de vie
élevé et en progression constante.
(wikipédia.org)
Sécurité économique et entreprise

Assurer le maintien de l’activité de l’entreprise.

La sécurité économique se définit comme la stratégie de protection


du patrimoine et du savoir-faire des entreprises, de ses actifs
immatériels et physiques et donc comme la sauvegarde de leur
potentiel de développement économique et d’emploi.

La sécurité économique est à la fois un processus et le résultat de la


démarche de protection face aux risques identifiés.

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 6
CCI France
Définition: sécurité économique

Une des missions essentielles de l’Etat de garantir


la sécurité économique, c'est-à-dire,

identifier et anticiper les risques d’ingérence vers


les entreprises française et les établissements
publics de recherche

afin d’assurer leur protection.


Définition: sécurité économique

Aux sources

Revenir au concept de sécurité nationale

Etats-Unis: sécurité économique, enjeu de sécurité


nationale

Mondialisation: montée en puissance des enjeux


économiques dans les problématiques de sécurité
nationale.

La sécurité économique devient politique publique


Politique publique

La sécurité économique partie intégrante

- de la politique de défense et de sécurité


nationale.

- De la politique publique d’intelligence économique


intitulée aujourd’hui en France politique
d’« information stratégique et sécurité
économique »
Définition

Livre blanc 2008 défense et sécurité nationale

Reprise du terme sécurité nationale*


Garantir les intérêt de la nation contre les surprises
stratégique
Défense de la population et du territoire de l’Etat
Assurer la contribution de la France à la sécurité européenne
et internationale, garantissant sa propre sécurité laquelle se
joue à l’extérieur de ses frontières.

La sécurité nationale a pour mission de défendre les valeurs


du pacte républicain.
Définition

Livre blanc 2013

Sécurité et enjeux de la mondialisation.

Confirme que le concept de sécurité nationale vise un objectif


plus large que la simple protection du territoire, de la
population. Continuité de l’activité économique et protection
des intérêts économiques de la nation.

Emerge la notion d’entreprise stratégique et de secteurs


stratégiques. Sécurité économique et stratégie industrielle
(arsenal offensif et défensif) => Plan Marschall 4.0

La sécurité nationale se définit désormais au regard des


enjeux de la mondialisation. Ex. contrôle des investissements
étrangers.
Nouvelles menaces

La mondialisation a permis de réduire la pauvreté,


d’ouvrir le commerce international aux pays émergents,
de porter une dynamique de croissance.

Dans le même temps elle a amplifié le phénomène


« d’insécurité économique »*…

En ce qu’elle rend possible la diffusion rapide des crises


de toutes sortes : économiques, financières,
démographiques, politiques.

Ex. G5 Sahel de la sécurité économique (CPCCAF)


Ex: Volkswagen
Nouvelles menaces

Aux menaces classiques visant nos actifs stratégiques et


nos entreprises (NSA – WikiLeaks)

s’ajoutent des menaces émergentes intimement liées à la


mondialisation et au « cybermonde » qui amplifie
considérablement leur effet.

Elles bouleversent l’écosystème de nos sociétés, celui de


l’entreprise, elles révèlent nos ignorances et fragilisent
nos positions.

Quelles sont-elles ?
Nouvelles menaces

Celles liées à la guerre de l’intelligence

Le temps d’accès à la connaissance, conditionne plus que


jamais la puissance et l’influence.

De grands réseaux de dominance par l’expertise


organisent leurs sphères d’influence…

hauts lieux de créativité, de pouvoir économique et


culturel par élaborations des normes comptables, de
l’éducation, juridiques, environnementales…
Nouvelles menaces

Celles liées à la « cyberguerre ».

L’espace numérique est devenu un nouveau terrain


d’affrontement des entreprises et des Etats, mais aussi
des Etats voyous, des mafias et des réseaux terroristes.

Raids informationnels : TV5 Monde.

Snake : vaste opération d’espionnage russe sur des


gouvernements occidentaux (Europe, Etats-Unis)

Ensemble des programmes de cybersurveillance déployés


par la NSA (PRISM) s’appuyant sur les « five eyes » du
réseau Echelon.
Nouvelles menaces

Les entreprises qu’elles soient grandes ou petites sont


particulièrement visées par des attaques de concurrents
ou de puissances étrangères appuyant les stratégies
économiques de leurs propres entreprises.

Août 2014, l’entreprise de sécurité informatique Hold


security révèle le vol de 1.2 milliards de combinaisons de
pseudonymes et de mots de passe donnant accès à plus
de 500 millions d’adresses mail sur plus de 420 000 sites
web…
Nouvelles menaces

Menaces imbriquées ensuite, du terrorisme, de la


criminalité et de la cyberguerre.

Les milieux « hostiles » sont dotés d’une créativité


inégalable.

L’heure est à l’hybridation des menaces, des modes


d’actions et des organisations criminelles. Ainsi de la
dilution de l’activité des mafias dans l’économie
traditionnelle…

Combien d’exemples emblématique de l’impact du


terrorisme sur l’activité économique : aujourd’hui DAECH
et le hacking d’influence.

Cf. Ecole de guerre économique . » Vaincre DAECH sur le terrain de


la guerre de l’information ».
Nouvelles menaces

Les menaces liées à la révolution des technologiques


disruptives

Big data, cloud computing, impression 3D , internet des


objets, machine learning…

L’innovation : innovations foudroyantes et mort subite de


l’entreprise.

Les nouveaux modèles économique du numérique.


Nouvelles menaces

Le big data et la sécurité : perte du contrôle des données

Risque majeur sur cet actif qui devient stratégique, la


data : perte progressive du contrôle des données. « Qui
sera le dépositaire de nos données ? »

Données personnelles. Captation et croisements des


données liées à l’utilisation d’un portable (réseaux
sociaux), de la géolocalisation et d’un agenda en ligne.
Déplacement des dirigeants à l’étranger. « Arnaque au
président ».

Repenser la notion de donnée stratégique


Nouvelles menaces

Les menaces liées à l’accroissement de puissance

Stratégies d’influence et sécurité économique


Accroissement de la puissance et du leadership de pays
comme la Chine et l’Inde.

Conséquence: guerre des capitalismes (D’Aveni et le


capitalisme stratégique). Leadership par les normes, les
valeurs, le droit…)

L’investissement (fonds souverains) est devenu aussi un


instrument permettant de mener des opérations
d’infiltration, de prédation technologique ou de prise de
contrôle d’entreprises à caractère stratégique.
Vous avez dit intelligence économique…

L’imprévisibilité vainc les scénarii d’anticipation et


de gestion de crise les plus sophistiquées.

Les concurrents, les autres systèmes d’IE et les autres


acteurs (réseaux criminels, terroristes…) ne respectent
pas les règles, voire utilisent les nouvelles armes
comme autant de nouvelles menaces et créent ainsi
des situations asymétriques.

R.D’Aveni (Hyper compétition) : « L’heure est à une


nouvelle vision du monde où les vainqueurs raflent
tout et où les combattants d’importance inégale
recourent à toutes les tactiques possibles».

Nouvelle loi française sur le renseignement?


Pistes et réponses éventuelles

Mettre en œuvre des stratégie de sécurité profonde

Soit une « nouvelle façon de voir, de penser et d’agir qui


intègre une complexité croissante et une nouveauté
incessante.
La meilleure façon de penser la sécurité profonde est d’y
voir une sorte de système immunitaire, un instinct
capable de réagir au moindre danger et de l’identifier, de
s’adapter et de le contrôler. »

Joshua Cooper Ramo*

*L’Age de l’impensable. Comment s’adapter au nouveau désordre mondial, Lattes,


Paris, 2010. Jacques Attali, Survivre aux crises, Fayard, 2009.
Pôles: exposition aux risques

Les vulnérabilités

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 23
CCI France
Vulnérabilités en terme de sécurité

Je présente ici, avec leur autorisation et celle de l’Inhesj, les travaux des
membres du GT veille et analyse de la 20ème session nationale spécialisée
2016-2017

« Pôle de compétitivité et sécurité économique: comment concilier la


nécessaire ouverture à l’international avec les exigences de protection de
nos laboratoires et de nos entreprises »

Les tableaux reprennent le contenu du document de la D2IE 2015 « Pôles de compétitivité


et intelligence économique»

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 24
CCI France
Philippe Clerc, conseiller expert,
intelligence économique internationale, 25
CCI France
Philippe Clerc, conseiller expert,
intelligence économique internationale, 26
CCI France
Philippe Clerc, conseiller expert, intelligence économique internationale, CCI France
27
Philippe Clerc, conseiller expert, intelligence économique internationale, CCI France
28
Philippe Clerc, conseiller expert, intelligence économique internationale, CCI France
29
Philippe Clerc, conseiller expert, intelligence économique internationale, CCI France
30
Philippe Clerc, conseiller expert, intelligence économique internationale, CCI France
31
Philippe Clerc, conseiller expert,
intelligence économique internationale, 32
CCI France
Philippe Clerc, conseiller expert,
intelligence économique internationale, 33
CCI France
Pôles de compétitivité et IE

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 34
CCI France
Pôles: exposition aux risques

Intrinsèquement, un pôle de compétitivité cumule des facteurs d’exposition au


risque d’ingérence.

➢ Concentration de projets innovants : suscite l’intérêt des


compétiteurs internationaux

➢ Mode collaboratif : nombre important d’échanges (failles


potentielles dans la protection des données stratégiques)

➢ Mode de financement des pôles : circuit complexe à sécuriser

➢ Visibilité à l’international

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 35
CCI France
Ingérences financières de l’étranger

Besoin de diversifier les moyens de financements pour développer les pôles


(R&D, technologies et internationalisation)

Exemples de stratégies d’ingérence par des entités étrangères appuyées par des Etats pour
pénétrer les filières d’excellence dont les pôles sont membres (SISSE) – (1)

➢ Visites de délégations étrangères


Cartographies, obtenir des informations stratégiques, confirmer/recouper ce que la diaspora a
identifié (étudiants, membres du pôle, conférenciers…)

➢ Prises de participation au capital d’entités membres du pôle par des sociétés étrangères.
Cibles: entités dans filières stratégiques et technologies de rupture). Financement et
opportunités commerciales offertes contre propriété PI issue des travaux de R&D.

➢ Approche des pôles par des structures de financement étrangères (filiales de banques
étrangères). Demande des listes d’entreprise ayant besoin de financement. Investissement
consenti si l’entité du pôle accepte de se délocaliser.

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 36
CCI France
Ingérences financières de l’étranger

Exemples de stratégies d’ingérence par des entités étrangères appuyées par des Etats (2)

➢ Accès aux structures stratégiques des pôles

Intérêt pour des filières industrielles nationales à caractère stratégique pour certains pays.
Ciblage par des entités représentant des Etats.

Consortia ou agences fédérales étrangères investissent dans des projets collaboratifs de R&D

Investissement en contrepartie de la participation au comité de sélection de projet: accès aux


résultats, accès direct aux porteurs de projets et transfert de savoir faire.

Exemple Chine, Provinces et intelligence stratégique , EEN.

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 37
CCI France
Pôles de compétitivité et IE

En matière de sécurité économique (Extraits du guide des bonnes pratiques en IE de la


Délégation Interministérielle IE)

1- Accès aux pôles


Comment gérer au mieux l’arrivée de nouveaux membres dans le pôle de compétitivité?
Ouverture et risques (cohérence technologique, ingérence, déstabilisation..)
Les outils:
- questionnaire-type adhésions (analyse de la demande)
- Comité ad hoc chargé d’analyser la demande
- Consultation des correspondants IE en région
Changement capitalistique ou de stratégie affectant un membre du pôle
Signalement par l’entreprise ou le laboratoire concerné.
A faire figurer dans la charte interne de fonctionnement.
La gouvernance du pôle a une responsabilité de suivi.

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 38
CCI France
Pôles de compétitivité et IE

En matière de sécurité économique (Extraits)

2- Gestion quotidienne du pôle

La structure de gouvernance et les membres identifient:

- les menaces communes et spécifiques


- Les failles de sécurité de leur organisation et SI (Zones à régime restrictif, protection du
potentiel S&T)
- Leurs besoins en matière de sécurité économique
- Les projets et les personnes susceptibles de faire l’objet d’actions d’ingérence
- Les actions de sensibilisation à la sécurité économique

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 39
CCI France
Pôles de compétitivité et IE

En matière de sécurité économique (Extraits)

3 – Circulation interne et externe de l’information du pole

http://www.intelligence-economique.gouv.fr/methodes-et-outils/lasecurite-economique-au-
quotidien

Comment gérer les plateformes sécurisées de gestion de l’information?

Partager les plateformes entre pôles du même secteur

Comment sécuriser les informations partagées avec des partenaires?

Engagements de confidentialité et chartes.

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 40
CCI France
Actions de sécurité économique

Gestion de la confidentialité dans un projet (1)

• Indicateurs à prendre en considération

• Utilisation d’accords de confidentialité avec toute personne pouvant avoir accès


aux projets (dans un pôle de compétitivité les membres du Comité de
labellisation des projets par exemple) ;

• mise au point d’avertissements pour envoyer les dossiers aux financeurs ;

• existence d’accords de consortium types, ou l’assistance et l’encouragement à


leur rédaction ;

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 41
CCI France
Actions de sécurité économique

Gestion de la confidentialité dans un projet (2)

• rédaction de fiches de synthèse permettant de restreindre la circulation des dossiers


complets ;

• niveau de mise à disposition d’outils pour assurer la sécurité des informations projet en
interne (management) et pour les consortiums ;

• règles d’astreinte aux règles de confidentialité interne ainsi qu’à celles applicables aux
experts extérieurs ;

• utilisation d’un processus de classification et de dégradation de l’information qui concernera


l’ensemble des dispositifs (numériques et autres) traitant les projets d’une structure ;

• recensement des droits de propriété intellectuelle des membres associés à un projet.

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 42
CCI France
Actions de sécurité économique

Réceptivité et implication dans une démarche de sécurité intégrée

• Mesure du degré d’implication des interlocuteurs au fil du déroulement d’un programme de


sécurité; cette mesure ne peut se réaliser que par une série d’entretiens personnalisés
avec la gouvernance de la structure et/ou les porteurs de projets.

• intérêt pour les questions de sécurité économique ;

• désir d’aller au-delà des préconisations basiques ; de participer activement à la rédaction


des documents de travail, d’interagir avec des consultants spécialisés et/ou les services de
l’Etat ;

• perception de la volonté de connaître ses forces et ses faiblesses et de vouloir appliquer


les recommandations dégagées issues de la prise en compte de la situation de la
structure par les services spécialisés et des acteurs déconcentrés de l’État (démarche,
suivi du diagnostic …)

Philippe Clerc, conseiller expert,


intelligence économique internationale, 43
CCI France
Sécurité profonde

« Il faut apprendre à naviguer dans un océan d’incertitudes....

Il faudrait enseigner des principes de stratégie, qui permettent


d’affronter les aléas, l’inattendu, et l’incertain, et de modifier
leur développement, en vertu des informations acquises en
cours de route… »

Edgar Morin, « Enseigner à vivre », Actes Sud, 2014.


Merci pour votre attention

p.clerc@ccifrance.fr

Vous aimerez peut-être aussi