Vous êtes sur la page 1sur 16

FA050196 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN ISO 14329


Janvier 2004

Indice de classement : A 89-566

ICS : 01.040.25 ; 25.160.40

Soudage par résistance


Essais destructifs des soudures
Types de rupture et dimensions géométriques
pour les assemblages soudés par résistance par points,
à la molette et par bossages

E : Resistance welding — Destructive tests of welds — Failure types and geometric


measurements for resistance spot, seam and projection welds
D : Widerstandsschweißen — Zerstörende prüfung von Schweißverbindungen —
© AFNOR 2004 — Tous droits réservés

Brucharten und geometrische Messgrößen für Widerstandspunkt-, Rollennaht-


und Buckelschweißungen

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 20 décembre 2003 pour prendre effet
le 20 janvier 2004.

Correspondance La Norme européenne EN ISO 14329:2003 a le statut d'une norme française. Elle
reproduit intégralement la Norme internationale ISO 14329:2003.

Analyse Le présent document spécifie les définitions des mesures géométriques et les types
de rupture devant être utilisés dans le domaine des essais de résistance des soudu-
res par résistance par points, à la molette et par bossages, dans lesquelles différen-
tes configurations de chargement entraîneront des répartitions de contraintes
différentes dans la soudure.

Descripteurs Thésaurus International Technique : soudure à la molette, soudure par points par
résistance, soudage par bossage, essai destructif, rupture, mesurage, caractéristi-
que géométrique, mesurage de dimension, définition, schéma.

Modifications

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.fr
Diffusée par le Comité de Normalisation de la Soudure (CNS), Z.I. Paris Nord II, 90, rue des Vanesses, 93420 Villepinte —
Tél. : 01 49 90 36 00 — Tél. international : + 33 1 49 90 36 00 — bp 50362 — 95942 Roissy CdG Cedex

© AFNOR 2004 AFNOR 2004 1er tirage 2004-01-P


Essais destructifs CNS 13

Membres de la commission de normalisation


Président : M ROUSSEL
Secrétariat : M BRAMAT — CNS

M ADAM AQUAP
M BERNARD DCN RUELLE
M BOUCHER INSTITUT DE SOUDURE
M CHAPELAIN AFNOR
M DAROU ALSTOM
M DESVIGNES SNCF
M DIAS GAZ DU SUD-OUEST
M GAILLET AGRETEST
M GOUBIN ALSTOM DDF
M GOURMELON LCPC
M HEUZE DGA
M KERROUAULT EDF
M KERVRAN PONTICELLI
M LAURENCON ALSTOM
M LEMOINE FRAMATOME
M LETOURNEUR ALSTOM
M MACQUET CETIM
M MANGEOT MINISTERE DE L'ECONOMIE DES FINANCES
ET DE L'INDUSTRIE
M MAYEUR ALSTOM POWER BOILERS
M MENIGAULT BN ACIER
M PENISSON SNCF
M PERINET GIAT INDUSTRIES
M POUET SNCF
M ROUSSEAU GAZ DE FRANCE
M ROUSSEL INSTITUT DE SOUDURE
M SCHIMA SNCT
MLLE SOUVILLE CNS
M THIERRY PSA
MME VACHON ALSTOM
M VIONNET SNCF
NORME EUROPÉENNE EN ISO 14329
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Juillet 2003

ICS : 25.160.40

Version française

Soudage par résistance — Essais destructifs des soudures —


Types de rupture et dimensions géométriques pour les assemblages soudés
par résistance par points, à la molette et par bossages
(ISO 14329:2003)

Widerstandsschweißen — Resistance welding —


Zerstörende prüfung von Schweißverbindungen — Destructive tests of welds —
Brucharten und geometrische Failure types and geometric measurements
Messgrößen für Widerstandspunkt-, Rollennaht- for resistance spot, seam and projection welds
und Buckelschweißungen (ISO 14329:2003)
(ISO 14329:2003)

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 5 juin 2003.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Centre de Gestion ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite
dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et
notifiée au Centre de Gestion, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte,
Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Centre de Gestion : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2003 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN ISO 14329:2003 F
Page 2
EN ISO 14329:2003

Avant-propos

Le présent document EN ISO 14329:2003 a été élaboré Comité Technique ISO/TC 44 «Soudage et techniques
connexes». en collaboration avec le Comité Technique CEN/TC 121 «soudage», dont le secrétariat est tenu par
DS.
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en janvier 2004, et toutes les normes nationales en contradiction devront être reti-
rées au plus tard en janvier 2004.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne,
Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal,
République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.

Notice d’entérinement

Le texte de l’ISO 14329:2003 a été approuvé par le CEN comme EN ISO 14329:2003 sans aucune modification.
NORME INTERNATIONALE ISO 14329:2003(F)

Soudage par résistance — Essais destructifs des soudures —


Types de rupture et dimensions géométriques pour les
assemblages soudés par résistance par points, à la molette et
par bossages

1 Domaine d'application

La présente Norme internationale donne les définitions des mesures géométriques et des types de rupture
devant être utilisées dans le domaine des essais de résistance des soudures par résistance par points, à la
molette et par bossages, dans lesquelles différentes configurations de chargement entraîneront des
répartitions de contraintes différentes dans la soudure (voir Figure 1). Le but de ces définitions est de fournir
une base pour toutes les autres normes concernées.

Légende
1 essai de cisaillement 3 essai de pelage
2 essai de traction en croix 4 essai de torsion
a Charge d’essai
Figure 1 — Représentation schématique de la répartition de la contrainte
en fonction du sens de la charge d'essai

© ISO 2003 — Tous droits réservés 1


ISO 14329:2003(F)

2 Termes et définitions
Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s'appliquent.

2.1 Types de ruptures des éprouvettes et des composants

2.1.1
rupture à l’interface, f
rupture traversant le noyau de soudure entre les tôles sur le plan de l’interface

Voir Figure 2.

2.1.2
déboutonnage partiel, m
rupture dans laquelle se produisent à la fois une rupture dans le noyau (déboutonnage) et une rupture à
l’interface

Voir Figure 3.

2.1.3
bouton, m
métal tiré d’une des tôles restant attaché à la surface de l’autre tôle après l’essai

Voir Figure 3.

2.1.4
déboutonnage, m
rupture dans le métal de base, la zone affectée thermiquement (ZAT) ou dans le noyau laissant un bouton

Voir Figure 3.

2.1.5
soudure en phase solide, f
soudure par pression sans zone fondue

Voir Figure 5 d).

2.2 Mesures réalisées sur des éprouvettes rompues (Figures 2, 3 et 4)

2.2.1
soudures asymétriques, f
soudures allongées ou ovales

NOTE Il convient de mesurer les diamètres «d1» et «d2» le long des deux axes principaux et de les noter
séparément (voir Figure 3).

2.2.2
diamètre de la soudure, m
d
〈rupture à l’interface〉 moyenne entre le diamètre minimal et le diamètre maximal de la zone fondue mesurés à
l’interface, sans tenir compte de la zone de liaison de la couronne

Voir Figure 2.

2 © ISO 2003 — Tous droits réservés


ISO 14329:2003(F)

2.2.3
diamètre de la soudure, m
d
〈déboutonnage partiel〉 moyenne entre le diamètre de la zone fondue mesuré à l’interface, sans tenir compte
de la zone de liaison de la couronne, et le diamètre maximal du segment du bouton

Voir Figure 3.

2.2.4
diamètre de la soudure, m
d
〈déboutonnage〉 moyenne entre le diamètre maximal et le diamètre minimal du bouton mesurés à la base de
ce dernier

Voir Figure 3.

2.2.5
largeur minimale d’une soudure par résistance à la molette, f
w
〈déboutonnage〉 largeur des boutons de soudure mesurée à la base du bouton

Voir Figure 4.

2.2.6
largeur minimale d’une soudure par résistance à la molette, f
w
〈rupture à l’interface〉 largeur du noyau dans le plan de l’interface mesurée perpendiculairement à l’axe
longitudinal du joint

2.3 Mesures sur des coupes provenant de la soudure

2.3.1
zone brasée, f
〈soudage des tôles revêtues de métal〉 zone dans laquelle la liaison se forme uniquement entre les
revêtements

Voir Figure 5 c).

2.3.2
diamètre de la zone brasée, m
dsb
diamètre de la zone brasée mesuré dans le plan de l’interface entre les pièces assemblées

NOTE Il convient d’utiliser la valeur moyenne [voir Figure 5 c)].

2.3.3
diamètre de la couronne, m
dc
diamètre de la zone environnant le noyau d’une soudure par points ou par bossages aux surfaces à
assembler, dans lesquelles seule une liaison en phase solide s’est produite

Voir Figure 2.

NOTE Il convient d’utiliser la valeur moyenne, si possible [voir Figure 5 a) et b)].

© ISO 2003 — Tous droits réservés 3


ISO 14329:2003(F)

2.3.4
distance entre les centres des noyaux des points de soudure à la molette, f
a
distance entre les centres de deux noyaux adjacents

Voir Figure 6.

NOTE La position du centre du noyau correspond généralement à la position de la pénétration maximale du noyau.

2.3.5
distance de la pénétration minimale du noyau des points de soudure à la molette, f
b
distance entre deux pénétrations minimales du noyau

Voir Figure 6.

NOTE La distance ne peut pas être observée sur toutes les soudures à la molette.

2.3.6
profondeur de l’empreinte de l’électrode, f
eu, el
profondeur maximale de l’empreinte de l’électrode mesurée dans le sens de la force de l’électrode

Voir Figure 5 a).

2.3.7
diamètre de l’empreinte de l’électrode, m
deu, del
diamètres de la dépression sur les surfaces extérieures des pièces

Voir Figure 5 a).

NOTE Il convient d’utiliser la valeur moyenne.

2.3.8
soudures allongées, f
identiques aux soudures asymétriques

Voir 2.2.1 et Figure 3.

NOTE Il convient d’utiliser deux coupes dans l’axe principal pour déterminer la largeur et la longueur du noyau, la
pénétration du noyau, l’empreinte de l’électrode et la séparation des tôles comme des valeurs individuelles par rapport à
l’axe.

2.3.9
diamètre de la zone affectée thermiquement, m
dZAT
diamètre de la zone dans laquelle la structure est affectée thermiquement, mesuré sur une macro- ou micro-
coupe

Voir Figure 5 a) et b).

2.3.10
pénétration de la zone affectée thermiquement, f
pZAT u, pZAT l
pénétration de la zone affectée thermiquement dans le sens de l’épaisseur de chaque tôle

Voir Figure 5 a).

4 © ISO 2003 — Tous droits réservés


ISO 14329:2003(F)

2.3.11
pénétration maximale du noyau des points de soudure à la molette, f
pmax
pénétration maximale dans le sens de l’épaisseur, exprimée en pourcentage de l’épaisseur combinée

Voir Figure 6.

2.3.12
pénétration minimale du noyau des points de soudure à la molette, f
pmin
pénétration minimale du noyau dans le sens de l’épaisseur, exprimée en pourcentage de l’épaisseur
combinée

Voir Figure 6.

NOTE La pénétration peut être mesurée sur les soudures à la molette discontinues ou par points sans recouvrement,
mais la possibilité de procéder ainsi sur des soudures à la molette continues ou par points avec recouvrement dépend des
conditions de soudage et du matériau.

2.3.13
diamètre du noyau, m
dn
moyenne entre le diamètre maximal et le diamètre minimal du noyau mesurés dans le plan de l’interface entre
les pièces assemblées

Voir Figure 5 a) à c).

2.3.14
pénétration du noyau, f
pu, pl
pénétration du noyau dans le sens de l’épaisseur d’une tôle

Voir Figure 5 a).

2.3.15
recouvrement des noyaux, m
o
longueur de la zone commune entre deux noyaux de soudures à la molette adjacents et se recouvrant

Voir Figure 6.

NOTE La zone comprend la portion du noyau de soudure précédent refondu par la soudure suivante.

2.3.16
écartement des tôles, m
x
écartement moyen autour de la soudure entre les surfaces à assembler, mesuré à une distance de 0,5dn du
bord du noyau de la soudure

Voir Figure 5 a).

2.3.17
diamètre d’une soudure en phase solide, m
ds
diamètre d’une soudure en phase solide mesuré dans le plan de l’interface entre les pièces assemblées

NOTE Il convient d’utiliser la valeur moyenne [voir Figure 5 d)].

© ISO 2003 — Tous droits réservés 5


ISO 14329:2003(F)

3 Symboles, abréviations et unités


Pour les besoins du présent document, les symboles et abréviations suivants s'appliquent. L’unité de mesure
utilisée est le millimètre.

Symbole Définition

a Distance entre les centres des noyaux, soudures à la molette

b Distance de la pénétration minimale du noyau, soudure à la molette

d Diamètre de la soudure

dc Diamètre de la couronne

del Diamètre de l’empreinte de l’électrode, tôle inférieure

deu Diamètre de l’empreinte de l’électrode, tôle supérieure

dn Diamètre du noyau

dp Diamètre moyen du bouton

ds Diamètre d’une soudure en phase solide

dsb Diamètre de la zone brasée

d1 Diamètre maximal de la soudure

d2 Diamètre minimal de la soudure

d3 Largeur minimale du bouton en cas de déboutonnage partiel

dZAT Diamètre de la zone affectée thermiquement

el Profondeur de l’empreinte de l’électrode, tôle inférieure

eu Profondeur de l’empreinte de l’électrode, tôle supérieure

o Recouvrement des noyaux, soudure à la molette

pl Pénétration du noyau, tôle inférieure

pmax Pénétration maximale du noyau, soudure à la molette

pmin Pénétration minimale du noyau, soudure à la molette

pu Pénétration du noyau, tôle supérieure

pZAT l Pénétration de la zone affectée thermiquement, tôle inférieure

pZAT u Pénétration de la zone affectée thermiquement, tôle supérieure


t Épaisseur de tôle

w Largeur minimale, soudure à la molette

x Écartement des tôles

6 © ISO 2003 — Tous droits réservés


ISO 14329:2003(F)

Légende
1 noyau cisaillé
2 zone de liaison de la couronne
3 noyau

Figure 2 — Mesure de la dimension de la soudure en cas de rupture à l’interface

© ISO 2003 — Tous droits réservés 7


ISO 14329:2003(F)

Légende
1 symétrique
2 asymétrique
3 partielle
a d = dp = (d1 + d2)/2
b d = (d1 + d2)/2 et dp = (d2 + d3)/2

Figure 3 — Mesure du diamètre de la soudure et d'un bouton en cas de déboutonnage

8 © ISO 2003 — Tous droits réservés


ISO 14329:2003(F)

a Sens du soudage
b Mesuré à la base du bouton

Figure 4 — Mesure de la largeur minimale d'une soudure à la molette, après un essai de pelage —
Vue en plan

© ISO 2003 — Tous droits réservés 9


ISO 14329:2003(F)

a) Mesures effectuées sur la section droite d’une soudure

b) Mesures de diamètre pour les matériaux revêtus

10 © ISO 2003 — Tous droits réservés


ISO 14329:2003(F)

c) Mesures de diamètre pour les matériaux revêtus avec zone brasée

d) Mesures sur des coupes transversales par rapport au sens du soudage


dans le cas de soudures sans noyau
Légende
1 métal de base 3 zone affectée thermiquement (ZAT)
2 noyau 4 empreinte de l’électrode
a Emplacement de mesure pour x

Figure 5 — Mesures sur soudures

Figure 6 — Coupe longitudinale d'une soudure à la molette


effectuée parallèlement au sens du soudage

© ISO 2003 — Tous droits réservés 11


ISO 14329:2003(F)

Bibliographie

[1] ISO 10447:1991, Soudage — Essais de pelage et de déboutonnage au burin appliqués aux soudures
par résistance par points, par bossages et à la molette

[2] ISO 14270:2000, Dimensions des éprouvettes et mode opératoire pour l'essai par déboutonnage
mécanisé des soudures par résistance par points, à la molette et par bossages

[3] ISO 14271:2000, Essai de dureté Vickers sur soudures par résistance par points, par bossages et à la
molette (essai sous charge réduite et essai de microdureté)

[4] ISO 14272:2000, Dimensions des éprouvettes et mode opératoire pour l'essai de traction sur
éprouvettes en croix des soudures par résistance par points et par bossages

[5] ISO 14273:2000, Dimensions des éprouvettes et mode opératoire pour l'essai de cisaillement des
soudures par résistance par points, à la molette et par bossages

[6] ISO 14323, Soudage et techniques connexes — Soudage par résistance — Méthodes d’essai de
cisaillement avec choc et de traction pure de soudures par points et par bossage

[7] ISO 14324, Soudage par résistance — Essais destructifs des soudures — Méthode pour les essais de
fatigue sur assemblages soudés par points

12 © ISO 2003 — Tous droits réservés

Vous aimerez peut-être aussi