Vous êtes sur la page 1sur 26

L’essentiel de la religion musulmane

Information 1

L’ISLAM - que Muhammad, annoncé par Jésus, a été envoyé


par Dieu pour être le prophète de l’islam, rétablir la
Le mot Islam vient d’une racine arabe (SLM) qui a Loi primordiale remise à Abraham et rectifier la
donné aussi le mot Salam, la Paix. Il signifie révélation donnée à Moïse et à Jésus que les juifs et
soumission à Dieu et comporte une connotation les chrétiens ont altérée au cours de leur histoire;
de paix intérieure pour le croyant. - que l’islam est la seule vraie religion qui doit
achever et supplanter toutes les autres. Il est une
ALLAH communauté, une ‘Umma, théocratie égalitaire qui
ne comporte pas de hiérarchie religieuse. Les
croyants de l’islam s’y soumettent à Dieu en
Allah est le mot arabe par lequel les arabes des
obéissant à la Loi coranique.
différentes religions monothéistes nomment le
- cette Loi ou shari'a est fondée sur la tradition ou
Dieu unique. Il est le Créateur du Ciel et de la
s u n n a , les comportements et les paroles de
Terre et de “ce qu’il y a entre eux” (expression
Muhammad ou hadith, sa biographie légendaire
coranique).
ou Sirat-en-nabi, une jurisprudence élaborée par
Lui qui "sauve qui il veut et condamne qui il veut"
quatre écoles d’interprétation ou F i q h , le
jugera les hommes à la fin des Temps : Ceux qui
consensus de la communauté ou Ijma’a et l’effort
auront accepté le message coranique et l’auront
d’interprétation ou Ijtihad.
suivi seront récompensés et iront au Paradis. Ceux
Chez des Shi’ites, le chef de la communauté
qui l’auront rejeté seront punis de l’enfer.
religieuse, guidé par l’Imam caché qui a disparu
et qui reviendra à la fin des temps, est seul
LA RÉVÉLATION
l’interprète autorisé de la Loi coranique et son
interprétation peut prévaloir sur le texte coranique
Le Dieu unique s’est fait connaître comme la seule lui-même.
vraie Divinité à Abraham. Il a déposé en lui la Loi
primordiale originelle sans lui donner de livre. La DAWA
Il l’a transmise ensuite à Moïse dans le Livre de la
Torah.
L’islam, étant la meilleure Loi donnée à la meilleure
Puis, Il l’a communiquée à Jésus, qui n’est pas Fils
communauté voulue par Dieu pour l’humanité,
de Dieu, mais un simple homme et un prophète,
tout musulman a le devoir d’appeler tous les
en lui remettant le Livre de l’Evangile. Une des
h o m m e s et tous les peuples à rejoindre cette
missions de Jésus a été d’annoncer la venue de
communauté, pour se soumettre à Dieu, en
Muhammad.
devenant musulmans.
Enfin, Il a fait descendre du Ciel et transmettre le
Livre du C o r a n à Muhammad, le dernier des
LA FOI MUSULMANE
prophètes. La tradition coranique attribue ce rôle à
l’ange Gabriel, également appelé l’Esprit ou
l’Esprit Saint. Le musulman croit au Dieu Unique, aux Anges de
Dieu, aux Livres (conformes au texte coranique)
LE CORAN que Dieu a fait descendre du Ciel antérieurement,
aux Envoyés qui ont reçu ces Livres, à la
prédestination du bien et du mal, au Jugement
Le Coran est, pour les musulmans, le Livre écrit en
dernier et à la Vie après la mort. Lors du jugement
arabe clair qui contient la Parole de Dieu. Dans la
dernier, Muhammad et Jésus témoigneront en
conception traditionnelle courante il est considéré
faveur des vrais croyants qui ont accepté
comme incréé. Il affirme :
l’intégralité de la Révélation.
- qu’il n’y a qu’un seul Dieu, dont la nature
D’une manière générale, les musulmans
échappe totalement à l’entendement humain (il est
n’éprouvent pas le besoin de lire la Bible ou les
éternel, impénétrable, impassible, absolu), nul ne
Evangiles, puisque, pour eux, ils ont été falsifiés.
peut être égal à Lui. L’homme L e reconnaît
Ils n’en connaissent que ce qui en est dit dans le
comme le Maître des Mondes. Il est devant Lui un
Coran, qui contient et rectifie toute révélation
adorateur et un serviteur (‘Abd en arabe) qui se
antérieure.
soumet à son Maître.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo01.doc / 1
LES CINQ PILIERS

♦ La Profession de foi : «Il n’y a de divinité que les mains de Dieu. C’est pour eux un temps
Dieu et Muhammad est l’Envoyé de Dieu.» Tel de purification. Après le coucher du soleil, ils
est l’acte de foi qui, récité en langue arabe ont l’obligation de rompre le jeûne et
devant deux témoins, fait adhérer à la religion éventuellement de partager avec leurs voisins
et à la communauté musulmane. Les afin qu'ils aient ce qu'il faut pour pouvoir
musulmans la récitent fréquemment dans leur rompre le jeûne. L’obligation de pouvoir
vie, particulièrement lorsqu’ils se trouvent en partager le sort du pauvre pendant la journée
danger. Au moment de la mort, ils la réciteront implique celle de partager ce qu’on possède
ou on la récitera pour eux : elle est la clé du avec le pauvre après le coucher du soleil. C’est
Paradis. aussi un temps de pardon mutuel.

♦ La Prière rituelle qu’on doit faire cinq fois par ♦ Le Pèlerinage rituel à la Maison de Dieu à la
jour après s’être purifié en faisant des ablutions. Mekke, une fois dans sa vie, à condition de ne
Elle comporte des rites précis dont le non pas mettre sa famille dans le besoin. La
respect peut invalider la prière. Maison de Dieu sur la Terre, c’est le Temple
de la Ka’aba, le seul temple de l’Islam. Ce
♦ L’Aumône rituelle, le musulman n’est que le pèlerinage a lieu une fois par an au cours de
détenteur des biens que Dieu a mis à sa la première quinzaine du dernier mois de
disposition. Il doit être attentif aux besoins de l’année musulmane. Parmi les rites qui le
ceux qui vivent dans son environnement. composent, certains rappellent le souvenir
d’Abraham. Il se termine d’ailleurs par la fête
♦ Le Jeûne du mois de Ramadan. Du lever au du Sacrifice d’Abraham. Ceux qui font le
coucher du soleil, tout le long de ce mois, les pèlerinage obtiennent le pardon de tous leurs
musulmans doivent s’abstenir de nourriture, de péchés. En plus ils ont droit de porter le titre
boisson, de relations sexuelles et aussi de tenir de Hajj ou Hadj et sont l’objet de la
des propos déplacés. Ils se remettent ainsi entre vénération des autres musulmans.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo01.doc / 2
Vocabulaire islamique élémentaire
Information 2

AYATOLLAH persécutions dont ils étaient les victimes à la


Mekke. C'est le point de départ de l'ère
(ayat = signe; Allah = Dieu). Littéralement : signe musulmane.
de Dieu.
Titre de responsables religieux d'une des formes IJTIHAD
du shi'isme. Ce sont des savants en sciences
islamiques, seuls interprètes légitimes du Qor'an et L'ijtihad officiel est, jusqu'au 11e siècle, l'effort
de la Loi islamique. d'interprétation concrète de la shari'a par des
personnes compétentes habilitées. Sa fermeture
CHEIKH oblige à se référer aux interprétations de cette
époque. Il existe aussi un ijtihad privé concernant
Désigne un personnage respectable soit à cause les questions de conscience de chacun.
de son âge (c'est le sens premier du mot), soit à
cause de sa fonction de docteur de la Loi IMAM
islamique ou d'enseignant des choses de religion
à quelque niveau que ce soit, soit à cause de son Chez les sunnites, c'est celui qui conduit la prière
rôle de maître de confrérie religieuse. du groupe. Chez les shi'ites, ce mot désigne le
chef de la communauté. Le dernier imam n'est pas
CORAN mort mais a été "élevé". Il vit caché dans sa
communauté, continue à la guider et reviendra à
Pour les musulmans, c'est le "Livre de la Parole de la fin des temps rétablir la paix.
Dieu écrit en arabe clair". Dieu l'a "fait descendre"
du 7e ciel par l'ange Gabriel pour qu'il soit remis IMAN
à Muhammad chargé de le transmettre tel quel à
l'humanité. Le mot vient d'une racine arabe qui
La foi musulmane. À ne pas confondre avec le mot
signifie lire, réciter, proclamer.
précédent.
FATWA
ISLAM
Opinion ou décision en rapport avec la doctrine
ou le droit religieux qui est promulguée par une Substantif d'une forme dérivée de la même racine
autorité religieuse reconnue par exemple un mufti "SLM" que le mot "salâm" qui signifie "paix". Il
(voir le mot Qadi). exprime l'abandon à Dieu et la confiance en Lui.
Le musulman est celui qui se soumet activement à
FIQH Dieu comme l'a fait Abraham.

ISLAMISME
Jurisprudence élaborée dans les premiers siècles de
l'islam par des docteurs de la Loi à partir des
sources de l'islam : Qor'an, Sunna, Hadith... Recherche de l'établissement d'une société
exclusivement musulmane basée sur une
HADITH conception stricte et absolue de la shari'a, à l'abri
d'influences extérieures particulièrement celles de
l'Occident. Il s'agit d'un combat politique.
Tradition orale rapportant des paroles et
Certains islamistes se contenteront d'une
interprétations, des faits et gestes de Muhammad
prédication persuasive, d'autres n'hésiteront pas à
ou de ses compagnons.
utiliser la menace ou la violence pour imposer ce
système. À propos de l'islamisme, un juge
HEGIRE
égyptien a écrit : "Dieu voulait que l'islam fut une
religion, les hommes ont voulu en faire une
Exode de Muhammad et de ses compagnons vers politique".
Médine en 622 de l'ère chrétienne, suite aux

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo02.doc / 1
JIHAD rituelle. Dans les mosquées, elle est indiquée par
une niche appelée Mihrâb.
C'est d'abord et principalement l'effort spirituel à
faire pour marcher dans la voie de Dieu. C'est SHAHADA
devenu également, après l'hégire, l'effort que doit
faire la communauté pour se défendre contre ceux La confession de foi islamique par laquelle on
qui l'attaquent jusqu'à ce qu'ils cessent de adhère ou on confirme son adhésion à l'islam.
l'attaquer "J'atteste qu'il n'y a de divinité que Dieu et j'atteste
que Muhammad est l'envoyé de Dieu."
KA'ABA
SHARI'A
La Maison de Dieu sur terre qui est à la Mekke, au
milieu de la Grande Mosquée. Centre spirituel de Dans un contexte religieux ce mot signifie la voie
l'islam, elle est le point de convergence de la (de Dieu). C'est La Loi de Dieu révélée dans le
prière rituelle de tous les musulmans, le point de Qor'an et explicitée par la Sunna, les Hadiths et les
concentration de la conscience musulmane sur la commentaires autorisés des différentes écoles
présence divine. La pierre noire, qui en occupe d'interprétation.
l'angle sud-est ne fait l'objet d'aucun culte.
SUNNA
KHALIFE
La tradition orale, c'est-à-dire, avant tout, les
Successeur, substitut ou lieutenant. C'est le titre de paroles, les actes et les silences de Muhammad
l'homme qui, sur terre, est représentant de Dieu donnés en exemple : ce qu'il a approuvé ou
qui le charge de gérer la création. Ce fut le titre désapprouvé, ce qu'il a évité de faire. On y trouve
des successeurs de Muhammad, comme chefs également les opinions qu'il a été amené à
spirituels et dirigeants temporels. Après la scission manifester sur les décisions et comportements de
entre sunnites et shi'ites, ces derniers furent dirigés tiers. Il arrive même que la Sunna prévaut sur le
par des Imams (voir ce mot). Qor'an. Tel est le cas du nombre de prières
rituelles quotidiennes que doit faire le musulman.
MOSQUEE
TARIQA
Le lieu de la prosternation. Ce n'est pas un
Temple, mais un lieu de rassemblement, de On peut traduire ce mot par "voie", "moyen",
rencontre. On peut s'y réunir pour la prière rituelle, "méthode". Nom donné aux confréries mystiques
pour lire ou étudier le Qor'an. Les chefs de famille dans l'islam. Elle est une recherche de l'union à
ou ceux qui le désirent sont invités à s'y rassembler Dieu en utilisant des "techniques spirituelles" sous
le vendredi à l'heure de la prière rituelle du milieu la conduite d'un maître initié qui porte le titre de
du jour. En plus de la prière, on y entend le prêche Cheikh.
de l'imam ou de son remplaçant et on y échange
sur les questions concernant la communauté. 'ULEMA

QADI Docteurs de la Loi islamique, ce sont tous les


musulmans qui font autorité en matière de
Juge pour ce qui concerne les questions sciences religieuses : tels sont les Qadis, les
religieuses. Ses décisions sont exécutoires et professeurs d'universités islamiques et les imams
définitives. Le MUFTI est soit un juriste assistant sortis de ces universités.
d'un Qadi, soit même un Qadi. Il a le pouvoir de
promulguer des fatwas. 'UMMA

QIBLA La communauté musulmane universelle, à


condition d'entendre cette expression au sens très
La direction du Temple de la Ka'aba vers laquelle large de l'ensemble des musulmans. Aucune
les musulmans se tournent pour faire la prière comparaison n'est possible avec la notion d'Eglise
ou de communauté ecclésiale.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo02.doc / 2
Fêtes et évènements de l'islam
Information 3

CALENDRIER ISLAMIQUE pour qu'il soit communiqué aux hommes. La


tradition islamique la situe au cours de l'une des
Il s'inspire de celui des tribus bédouines d'Arabie 10 dernières nuits du Ramadan, mais une croyance
où l'année composée de 12 mois lunaires a 11 populaire la fixe à la 27e nuit de ce mois. C'est
(années ordinaires) ou 12 jours (années bissextiles) une nuit festive pendant laquelle les mosquées
de moins que l'année solaire. C'est ce qui explique sont illuminées. Dans certaines d'entre elles, des
que les événements religieux, fêtes, mois de jeûne, musulmans pieux y veillent toute la nuit et se
pèlerinage rituel... sont avancés chaque année de relaient pour y psalmodier le Coran dans son
11 ou 12 jours sur notre calendrier solaire. entier.

ISRÂ' et MI'RÂJ LE MOULOUD ou MAWLID

C'est le voyage nocturne et l'ascension de Commémoraison de la naissance de Muhammad


Muhammad à travers les cieux, au cours desquels il le 12e jour du 3e mois de l'année musulmane.
découvre l'essentiel de sa mission. Le Coran y fait Fête populaire qui, après avoir été célébrée dans les
allusion au début de la sourate 17. Il s’agit du confréries, fut introduite vers le 7e siècle de
voyage au cours duquel Muhammad fut, selon le l'Hégire au Maroc puis en Egypte et dans d'autres
récit coranique, emporté sur une jument mythique pays. Il semble qu'actuellement, en France, elle est
de la Mosquée de la Mekke à la Mosquée «Al- souvent célébrée dans des mosquées au même titre
Aqça », ce qui signifie « la plus éloignée » située à qu'une fête rituelle. Mais elle est contestée par tous
Jérusalem. Ce voyage s'est déroulé en dehors du ceux qui mettent en garde contre le culte de la
temps. Muhammad fut ensuite enlevé en personnalité. Les manifestations varient suivant les
compagnie de l'ange Gabriel à travers les 7 cieux pays : psalmodies à la louange de Muhammad
vers le Trône de Dieu. Mais il ne put franchir la composées souvent par des membres de confréries,
limite de l'Essence Divine, car si Dieu révèle aux processions...
hommes sa Parole et ses plus beaux noms, il ne
leur communique rien de son Essence intime. LE NOUVEL AN MUSULMAN

LE JEÛNE DU MOIS DE RAMADAN Le début de l'ère musulmane, commémoration du


départ de Muhammad et de ses compagnons de la
Il a lieu tout au long de ce neuvième mois de Mekke où ils étaient persécutés pour aller se
l'année musulmane. Obligation personnelle pour réfugier à Médine. C'est l'Hégire, en 622 de l'ère
toute personne pubère, il est signe de chrétienne. C'est le début de l'ère hégirienne, le
l'appartenance à la « Umma », la communauté premier jour du mois de « muharram » (awwal al
musulmane. Il interdit toute boisson, toute muharram).
nourriture, toute relation sexuelle du lever au
coucher du soleil. Le croyant ne compte plus sur LA «ÂSHÛRA»
ses propres forces, mais s'en remet à la puissance
de Dieu. Pendant le jour, il partage le sort du Commémoration de l'arrivée de Muhammad et de
nécessiteux. Au coucher du soleil, il doit rompre le ses compagnons à Médine le 10e jour du mois de
jeûne et être attentif à ce que ses voisins muharram. C'était le jour du Grand Pardon pour
nécessiteux aient le nécessaire pour pouvoir le faire les 3 tribus juives de cette ville. Muhammad
et éventuellement partager ce qu'il a avec eux. Les souhaita s'associer à ce jeûne lié à la révélation de
repas de la nuit sont souvent festifs et occasion la Torah et décida l'adhésion de sa communauté à
d'inviter parents, amis, voisins et particulièrement ce jeûne. Ce n'est que deux ans plus tard que fut
les pauvres. institué celui du mois de Ramadan.
Chez les « Sunnites », c'est une fête bénéfique. On
LA NUIT DU DESTIN ou du DECRET y pratique diverses coutumes locales. Ainsi, dans
certaines régions du Maghreb, on se rend sur les
La sourate 97 du Coran est consacrée à cette nuit tombes pour vénérer les morts en récitant la 1ère
au cours de laquelle les musulmans commémorent sourate du Coran, on y accomplit souvent des rites
la "descente" du Coran dans l'âme de Muhammad funéraires venant de traditions antérieures à l’Islam.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo03.doc / 1
Pour les enfants c’est une fête importante. Ils grande ablution, de se parfumer et de s'habiller de
reçoivent habituellement des habits neufs et des manière festive pour être agréable à Dieu "qui aime
friandises ainsi que de petits cadeaux. Le partage la beauté", on se réunit à la mosquée pour une
avec les pauvres est un élément essentiel de cette prière supplémentaire. On verse une aumône pour
fête. On les invite ou on partage avec eux une les pauvres qui pourront ainsi participer à la fête.
partie de ce qu'on a acquis pendant l'année. On On se réconcilie entre croyants et on se salue en se
envoie parfois les enfants quêter pour les plus donnant mutuellement le pardon.
pauvres de leur quartier.
Chez les « Shi’tes », c'est une fête de deuil. On y 2) ‘AÎD EL ADHA ou ‘AÎD EL KEBIR
commémore la mort de l'Imam Hussein, fils d'Ali
et petit-fils de Muhammad, décapité par les gardes La Fête du Sacrifice, rappel du Sacrifice d'Abraham,
du khalife Yazid. C'est l'occasion de mani- est le rite qui clôt le pèlerinage à la Mekke. C'est la
festations doloristes de la part de certains groupes grande fête de l'islam. Elle est célébrée le 10e jour
qui revivent ainsi la passion de Hussein qui, du dernier mois de l'année dans tout le monde
disent-ils, a racheté l'humanité par son sacrifice. musulman en même temps qu'à la Mekke. Chaque
famille ou groupe de familles sacrifie "au nom de
LES FETES RITUELLES. Dieu" un agneau qui sera mangé en communion
avec ceux qui sont partis en pèlerinage et avec les
1) ‘AÎD EL FITR ou ‘AÎD ES-SEGHIR musulmans du monde entier. Les enfants qui
C'est la fête de la rupture du jeûne. Elle se célèbre participent au rite sacrificiel entendront le récit de
le premier jour du mois de « Shawwal » qui suit le l'histoire d'Abraham telle que l'a transmise la
mois de Ramadan. Après avoir pris soin de faire la tradition islamique.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo03.doc / 2
Ce que des musulmans nous disent d'eux-mêmes
Information 4

Contrairement à ce que l’on peut penser parfois, demeure encore et renforce la tendance à se
le monde musulman est complexe et en pleine regrouper entre musulmans. En évitant les
é v o l u t i o n . L e s f a c t e u r s géographiques, relations avec les non musulmans, il ne s’agit pas
historiques, sociaux et culturels jouent pour une seulement de difficultés liées aux différences
part. Les interprétations des textes coraniques et culturelles et sociales. Longtemps les chrétiens
les perspectives développées par des musulmans ont été identifiés par eux comme anciens
de tendances différentes ont un poids colonisateurs et on leur a parfois prêté des
prépondérant... Il y a donc des expressions intentions de prosélytisme ainsi que des
différentes selon les musulmans rencontrés. Ce sentiments de méfiance vis à vis de l'islam.
pluralisme souvent reconnu peut entraîner parfois Certains souvenirs de la « guerre d’Algérie »
des attitudes conflictuelles entre des groupes marquent encore des familles dans ce sens.
musulmans.
DANS LE CONTEXTE ACTUEL
En « Terre d'Islam », Les musulmans vivent
dans l'ambiance des manifestations religieuses • Actuellement beaucoup ont u n e initiation
quotidiennes de la Cité : les appels à la prière religieuse assez sommaire. Ils respectent les
amplifiés par des haut-parleurs cinq fois par jour; prescriptions alimentaires, pratiquent le jeûne du
la discipline collective du jeûne du mois de Ramadan et l'aumône légale et célèbrent les fêtes
Ramadan, les psalmodies du Coran à la radio et du rituelles en famille. Ils essaient de vivre
haut du minaret, les proverbes et les expressions « tranquilles » et discrets au milieu de voisins
religieuses qui parsèment la conversation et qu'ils s'efforcent de ne pas trop déranger, suivant
créent un climat religieux permanent. Le en cela la tradition du prophète de l'islam. Parmi
musulman se trouve à l'aise chez lui, tant dans sa eux, une importante minorité est assidue aux
patrie que dans tout pays musulman, du fait de sa prières rituelles quotidiennes et s'efforce de
conscience d'appartenir à la 'Umma, cette grande progresser dans la connaissance de la langue arabe
famille qu'il considère comme la "meilleure coranique pour accéder à la lecture méditée du
communauté voulue par Dieu pour l'humanité" Coran. Cet islam populaire a souvent intégré des
(3, 110). traditions locales ancestrales antérieures à
l'islamisation, ainsi le culte des morts et des
L’EPREUVE DE L’IMMIGRATION ancêtres dans certains pays. Insérés dans la
société française, ils gardent les habitudes
Ceux qui ont fait l’expérience d’émigrer « en religieuses du pays souvent avec moins
Terre non musulmane », se sont souvent d’exigences puisque le cadre social n’y porte pas.
sentis désemparés.. L'ambiance religieuse de leur Mais cette manière traditionnelle de voir l’islam
pays leur a fait défaut. Ils avaient souvent reçus et de le pratiquer, peu rigoureuse jugeront
des connaissances sommaires et ils manquaient certains, s’accompagne souvent d’une très grande
de recul par rapport à leur pratique religieuse. Il y foi en Dieu surtout dans les moments difficiles de
avait, chez beaucoup d’entre eux, une tendance à la vie.
se replier chez soi en famille. Cette attitude
subsiste encore en particulier lorsque des tensions • De nombreux musulmans cherchent une
sociales mettant en cause le monde musulman. grande rigueur dans leur foi et fréquentent les
Dans les premiers temps de l’immigration, les lieux de culte, mosquées ou salles de prière. C’est
musulmans s’efforçaient de se mettre à l'abri des souvent le fait d’adultes qui pratiquent avec
coutumes qui leur étaient inconnues et dont ils se beaucoup d’assiduité.
méfiaient.
• C’est aussi le cas de jeunes musulmans issus de
Certains d’entre eux n’ont pas été habitués à faire l’immigration voulant se structurer dans l’Islam.
la distinction entre ce qui relève de l’Islam et ce Certains ont une recherche de connaissances
qui relève de leurs traditions ancestrales. Ils religieuses afin de vivre en vrais musulmans dans
craignent encore très souvent ce qui est étranger le contexte de la laïcité française. Ils veulent
à leur foi et à leurs pratiques religieuses. Quelques fréquemment agir sur le terrain, faire de
soient les évolutions actuelles, cette crainte l'animation et de la formation pour les plus jeunes

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo04.doc / 1
vivant dans les quartiers. Ils fréquentent les lieux rarement, avec un souci de prosélytisme. Ils
de culte, les mouvements de jeunes musulmans, ils recherchent de préférence le contact des juifs et
écoutent volontiers des « leaders » musulmans et des chrétiens, parce qu’ils sont des « gens du
lisent des ouvrages sur l’Islam. Ils ont leurs Livre » ayant reçu des éléments de la révélation
associations indépendantes des mosquées. Ils sont du Dieu unique dans la Torah ou l’Evangile. Ils
de tendances diverses. Il y a ceux qui sont inspirés désirent souvent que leurs amis deviennent
par des courants fondamentalistes. Il y a aussi musulmans et soient ainsi en mesure d’accueillir la
ceux qui souhaitent une interprétation plus révélation divine dans sa plénitude. Ils souhaitent
ouverte des sources de l'islam et un retour à la que ces autres croyants cessent de refuser le rôle
pratique de « l'ijtihad », c'est-à-dire de l' « effort prophétique de Muhammad et de rejeter le
d'interprétation » des lois de l'islam pour le message coranique en reconnaissant enfin les
monde actuel et pour sa conduite personnelle. Un signes évidents qui y sont contenus.. Ce message
certain nombre d’entre eux se rattachent à des du Coran, leur apparaît pourtant le complément
guides charismatiques contemporains dont ils et la rectification des déformations et des erreurs
s'honorent d'être les disciples. De quelque que les hommes ont introduites dans les textes
tendance qu’ils soient, ils ont la volonté de vivre sacrés qu’ils ont reçus de Dieu. Le dogme d’un
leur religion telle qu'ils la comprennent en Dieu unique en trois personnes, que les chrétiens
s'intégrant à la société française dont ils disent ne savent d’ailleurs pas expliquer, parait aux
accepter la laïcité. Bien souvent, quels que soient musulmans une affirmation irrationnelle et
leurs objectifs, ils recherchent le contact avec les dénuée de tout fondement. Ils pensent souvent
croyants d'autres religions. que le refus volontaire du message de l’Islam
interdit les joies du paradis réservées à ceux qui se
• D’autres jeunes ont une connaissance assez sont soumis à Dieu par l’acceptation la Loi
schématique de l’Islam se traduisant par des coranique.
affirmations au contenu très ténu. Cette
revendication identitaire peut revêtir une certaine • Il faut aussi mentionner les intellectuels de
agressivité lorsque ces jeunes se trouvent en formation universitaire. Ils ont souvent acquis
situation de marginalisation au sein de cités un esprit positivement critique. Marqués par leur
difficiles. C’est l’attitude de certains d’entre eux formation, ils ont souvent pris du recul par
plus ou moins exclus de la vie sociale. Ils peuvent rapport à l’Islam traditionnel qui leur a été
se retrouver ainsi sous l'influence de mouvements transmis. Ils ont appris à distinguer l’essentiel de
«intégristes» les mettant en garde contre les l’accessoire. Ils ne confondent pas le message
chrétiens, la société française et tout ce qui coranique avec ses interprétations ni avec les
touche l'Occident. Il peut en résulter de graves aspects culturels de la société dont ils sont issus.
déséquilibres dans des quartiers et ces jeunes De plus ils ont acquis une certaine largeur de vue
risquent des récupérations par des mouvements par rapport au pluralisme religieux et à la liberté
radicaux qui les guettent pour les envoyer se religieuse.
former à des actions violentes.
UNE IDENTITE
• Beaucoup de musulmans vivant en France
désirent simplement mener leur vie personnelle et Quelques soient ces différences, lorsque les
familiale en s’insérant harmonieusement dans la musulmans parlent d’eux-mêmes et de leurs
société française. Ils cherchent une réelle croyances, ils se retrouvent sur les données
promotion pour leurs enfants, citoyens français essentielles de l’Islam.
appelés à devenir membres à part entière de la
société. • Ils sont conscients d'appartenir à une grande
communauté, la 'Umma (du substantif arabe
• Il faut souligner que des musulmans ayant déjà 'umm qui signifie mère). C'est une sorte de foyer
pris leur place dans la société française depuis de familial universel où tous, de quelque race qu'ils
nombreuses années ont le souci de se retrouver soient, se sentent solidaires.. Cette conscience les
avec des « non-musulmans ». En faisant dans rend personnellement sensibles à tout événement
cette démarche abstraction de tout aspect touchant n'importe quel groupe de musulmans à
religieux. Ils veulent se rencontrer pour agir travers le monde.
ensemble et travailler à l’établissement d’une
société juste et équilibrée où chacun trouvera sa • Pour les musulmans, l'islam est la religion
place. définitive. Elle supplante et rend caduques toutes
les autres. Elle restaure dans son intégrité
• D’autres souhaitent rencontrer de vrais première la "Loi primordiale", la "Fitrah", telle
croyants, soit dans un esprit d'ouverture, soit, plus qu’elle a été communiquée à Adam au Paradis
Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo04.doc / 2
terrestre, puis à Abraham. Cette Loi Primordiale • Pour le musulman, l'islam est la religion de
est à la fois conformité avec la Vérité de Dieu et l’harmonie et de l'équilibre. Il est conscient
état d'harmonie entre l'homme, la création et d'y vivre un juste milieu, évitant les excès qu'on
Dieu, ainsi qu'il est écrit dans le Coran (30, 30) trouve dans d'autres religions: "Ni idolâtrie
"Pratique la religion en vrai croyant (HANIF) comme les païens, ni ascétisme ou mystique
selon la nature originelle donnée à l'homme lors comme s'y efforcent vainement bouddhistes et
de sa création. Il n'y a aucun changement dans chrétiens, ni mystères compliqués et
la création de Dieu. Telle est la religion incompréhensibles que personne n'a jamais été
immuable..." C'est cette même Loi que Dieu a capable d'expliquer". Il jouit honnêtement des
renouvelée dans la Torah remise à Moïse et dans biens de ce monde que Dieu a créés pour le
l'Evangile communiqué à Jésus. bonheur de l'homme, de la même manière qu'il
jouira des biens de l'au-delà.
• Mais le Coran leur apprend que juifs et
chrétiens ont falsifié les Livres qu'ils ont reçus. • Il a conscience que D i e u , "l'inaccessible",
Ainsi, la Torah des juifs et l'Evangile que les "qui n'a besoin de rien ni de personne pour
chrétiens ont multiplié par quatre ne sont plus exister", est un Maître miséricordieux e t
conformes au texte coranique, ni donc à la Loi compréhensif pour l'homme qu'il sait faible et
Primordiale mise dans le cœur de l'homme. De fragile. Il en est l'adorateur et le serviteur.
plus, les chrétiens vont jusqu'à rejeter un point
essentiel de la mission de Jésus : annoncer la • Lorsqu'il a accompli tous ses devoirs religieux
venue de Mohammed chargé de proclamer le qui sont clairs, simples et précis, il est "quitte"
Coran pour rétablir la Vérité de Dieu et rectifier envers Dieu. Il bénéficie d'une paix intérieure qui
les erreurs introduites par les hommes. Tel est le est don de Dieu et de la satisfaction de ses frères.
message que tout homme reçoit en venant en ce Il aspire à devenir un être patient et endurant
monde et que tout musulman a le devoir de dans l'épreuve qu'il sait voulue de Dieu. Lorsque
rappeler à l’humanité. dans une telle situation il prononce le mot
m e k t o u b , il fait acte de soumission et
• L'islam est la religion de la "soumission à d'adoration. Assuré d'appartenir au "peuple
Dieu". Tout être humain, lorsqu'il est créé par choisi" auquel Dieu a révélé la vérité pure, il vit
Dieu, reçoit au plus intime de son cœur la Fitrah. à la fois la certitude confortable d'être dans la
Dans le dessein de Dieu, il est donc créé pour "se vérité, mais en même temps il arrive qu'il soit
soumettre à Dieu", autrement dit pour être troublé par une interprétation ambiguë de la
musulman. Si tous les hommes sont musulmans à prédestination selon laquelle Dieu aurait décidé de
la naissance, ce sont les circonstances de temps, toute éternité du sort éternel de chacun, quel que
de lieu, de milieu qui font que chacun est amené à soit son comportement pendant sa vie terrestre.
vivre dans une autre religion, en attendant de
retrouver la "bonne direction" et la soumission à
Dieu, l’islam.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo04.doc / 3
Coran et Bible selon la conception musulmane
Information 5

LE CORAN qu'elle avait déjà été communiquée à Adam, à


Abraham et à tous les personnages considérés
Coran est un mot arabe qui signifie lecture, comme prophètes par l’Islam.
proclamation. D'après la tradition musulmane, il a
été transmis par Dieu à Muhammad (Mahomet) au Pour les musulmans, Le Coran est d'origine divine
cours des 20 dernières années de sa vie. Celui-ci l'a dans son intégralité et exclut toute influence
dicté au fur et à mesure de sa réception à ses humaine. Il exprime la Parole de Dieu en langue
contemporains. Des secrétaires l’ont gravé d'une arabe pure. Il contient les preuves évidentes qui
écriture sommaire sur des supports rustiques, telles doivent permettre à tous les humains d'y discerner la
des omoplates de chameaux. «Bonne direction». Il a été proclamé à l'Humanité
par Muhammad, l'Envoyé de Dieu qui l'a reçu de
Une trentaine d'années après la mort du prophète de manière purement passive et transmis sans marquer
l'islam, son troisième successeur, le Calife 'Uthman aucunement le texte par sa personnalité. Ainsi
ordonne la collation de ces textes. Après une étude Muhammad ne peut être considéré comme l’auteur
critique, on retient ceux qui sont jugés authentiques du Coran, c’est Dieu qui en est le seul auteur.
pour rédiger la première version du texte coranique.
Sauf exceptions, l’ensemble des musulmans LA BIBLE
considère le texte actuel comme conforme à la
première version qu'ils estiment d'origine divine. La Bible n'est pas connue du Coran. On y fait
Toutefois des intellectuels musulmans s'interrogent seulement mention de la Torah (les 5 premiers livres
sur la nécessité d’une exégèse sérieuse suite à de la Bible) et de l'Evangile (au singulier). Mais peu
l’intervention humaine dans l'organisation du texte de musulmans ouvrent la Bible pour lire ces textes.
coranique. Ils n'en connaissent que ce qu'en dit le Coran, ce qui
ne correspond pas à ce qu’en savent les chrétiens.
Le Coran comporte 114 chapitres ou sourates. Elles
ne sont pas disposées dans un ordre chronologique. Pour les musulmans, la Vérité étant le Coran révélé
À l'exception de la première, Al-Fatiha, la Liminaire, par Dieu, les divergences ne peuvent qu’être
une prière habituellement récitée par les musulmans, attribuées aux altérations apportées par les juifs et les
toutes les autres sont disposées dans un ordre chrétiens à ces textes de la Torah et de l’Evangile. Le
décroissant de longueur, la seconde étant de loin la Coran est débarrassé, du fait de son origine divine,
plus longue. À l'exception des sourates courtes, la de toutes les erreurs que Juifs et Chrétiens ont pu
plupart manquent d'unité car elles sont une introduire.
compilation de divers messages transmis par le
prophète Mohammed. Une même sourate peut ainsi Tous les Livres annonçant le Dieu unique aux
rassembler des versets de périodes et de thèmes hommes ont un seul et même contenu. Ainsi, la
variés. Torah donnée à Moïse et le livre de l'Evangile remis
à Jésus contiennent le même message qui fut livré
Pour les musulmans, le Coran est le «Livre», ultérieurement par Dieu à Muhammad dans le
reproduction exacte de la "Mère ou matrice du Livre“ Coran. La Parole de Dieu incréée et éternelle ne peut
qui se trouve en permanence devant le Trône de changer. C'est substantiellement la même révélation
Dieu, sur la «Table bien gardée». Le Coran est en qui se répète. Si les Ecritures antérieures diffèrent du
langue arabe pure. Au cours de l’Histoire, un débat Coran, on considère qu'elles ont été altérées par
s’est instauré entre musulmans : Le Coran est-il de ceux qui les ont reçues ou transmises.
nature incréé, coéternel à Dieu comme le pense une
majorité de musulmans, ou a-t-il été créé par Dieu à Dans le Coran, certains personnages bibliques
un moment du temps ? Quoi qu’il en soit, Dieu fit (Adam, Abraham, Moïse,….. Jésus) sont considérés
descendre le Coran par l'ange Gabriel qui l'a comme d’authentiques prophètes antérieurs à
transmis à Muhammad. Le Coran se présente comme l'islam. Ils sont décrits selon l'image de Muhammad
une «Bonne nouvelle» et «la distinction entre le bien et vivent dans un environnement de païens
et le mal». Il est aussi un «rappel» pour la mémoire pratiquant des cultes polythéistes comme à la
des humains, de la foi pure au Dieu unique telle Mekke. Comme Muhammad, ils sont victimes de

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo05.doc / 1
persécutions de la part de ces païens et ceux qui Concile de Nicée (4ème siècle) et au concile de
s’opposent à leur message ressemblent aux juifs de Chalcédoine (5ème siècle) où fut définie la doctrine
Médine qui rejetèrent la «Révélation coranique». officielle de l'Eglise concernant la nature divine du
C’est la présentation d’un monde statique où Christ. Certains d’entre eux reprochent à l’Apôtre
l’Histoire prend un caractère répétitif. Paul d'être le principal falsificateur de l'Evangile tel
qu'il a été donné à Jésus et de la foi au Dieu Unique
Des commentateurs du Coran ont présenté la Torah telle que l'a reçue Abraham. Mais cette opinion ne
comme le plus ancien texte du monothéisme. Son rejoint pas celle de mystiques musulmans qui disent
origine divine est authentique, mais elle a été avoir savouré la lecture de certains passages des
corrompue par l'introduction de légendes païennes épîtres pauliniennes et de l’évangile de Jean.
égyptiennes et phéniciennes qui cependant n'ont pas
altéré l'essentiel de son message qui est la foi au LA REVELATION
Dieu unique conforme à la révélation coranique.
Malheureusement, affirment ces commentateurs, des En ce qui concerne la notion de révélation, le
apports humains étrangers à la Révélation divine Christianisme et l’Islam divergent. Contrairement à la
initiale l'ont altérée : visage trop humain donné à pensée des musulmans, le christianisme n'est pas
Dieu qui crée l'homme à son image et lui donne la aux yeux des chrétiens une religion du Livre. Pour
maîtrise sur la terre et les êtres vivants, parti pris eux, la Parole de Dieu ne se réduit pas à un Livre
systématique en faveur des Hébreux même lorsqu’ils que Dieu aurait remis à Jésus afin qu’il en proclame
se comportent en enfants ingrats et capricieux, le contenu. La Parole de Dieu est le Verbe de Dieu
anéantissement par Dieu de leurs ennemis, rôle de incarné en Jésus le Christ.
chef de l'armée qu'on fait vivre à Dieu sous une
tente dressée au milieu du camp et rôle d'intendant Ainsi la rédaction des Evangiles est postérieure au
qui se préoccupe de leur ravitaillement au désert (la message livré par Jésus. Chaque Evangile est la
Manne). relecture faite, sous l'action de l'Esprit de Dieu, par
une communauté chrétienne qui a vécu de ce
Quant aux évangiles, d’une façon habituelle, les message. La Parole de Dieu contenue dans les
musulmans pensent que le «prophète» Muhammad Evangiles comme dans l’ensemble de la Bible est
est annoncé dans l’Evangile, en citant le mot transmise par des auteurs inspirés s'exprimant avec
«Paraclet» de l’Evangile de Saint Jean qui désignerait leur style et leur culture propres. Dieu se révèle dans
Muhammad. Ainsi selon les musulmans, l’Evangile les deux Testaments par ces auteurs qui expriment le
primitif (Injil) révélé par Dieu est une annonce du message divin avec toute leur personnalité et leurs
message coranique destinée à l’ensemble de capacités humaines. Ce message est délivré par des
l’humanité arrivée à l’âge de la maturité spirituelle. instruments humains marqués par une culture, une
histoire, un tempérament et des préoccupations de
Il faut citer un commentaire du premier verset de la leur temps. Ainsi Dieu associe l’homme à l’œuvre de
3ème sourate du Coran où il est dit que les Évangiles la révélation.
retenus par les chrétiens sont étrangers au message
oral de Jésus qui n'a rien écrit ni dicté. Les évangiles En Islam, la notion d'auteur inspiré n'existe en
auraient été rédigés vers la fin du 1er siècle par des aucune façon de cette manière. Dieu révèle
scribes d'époques et de milieux divers n'ayant pas directement au prophète les mots, les phrases qu’il
été témoins directs de la vie de Jésus. Ces scribes aura à transmettre aux hommes. Il est un instrument
soutiennent les thèses de la Trinité, de la divinité de purement passif et sa personnalité ne marque en rien
Jésus, de l'Incarnation et du péché originel. Mais on le texte sacré. Ce serait une altération de la Parole de
ne trouve aucune allusion à l’annonce par Jésus de la Dieu qui doit arriver aux hommes dans sa pureté
mission de Muhammad dans les trois évangiles absolue et toute sa rigueur. D’ailleurs Dieu n’a
synoptiques. L'islam ne peut donc reconnaître la transmis que certains de ses décrets inscrits sur la
fidélité rigoureuse ni l'authenticité absolue de tels «Table bien gardée». Ils ont été donnés par Dieu en
Evangiles. temps voulus au long de l’Histoire humaine.

D’autres commentateurs musulmans pensent que la Ne peut-on rejoindre l'expression d'un musulman
reconnaissance des quatre évangiles par les contemporain disant : «Le Coran est pour le
différentes églises serait tardive et postérieure au musulman ce que le Christ est pour le chrétien» ?

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo05.doc / 2
Les musulmans et les autres religions
Vision traditionnelle
Information 10

VISION RELIGIEUSE DE L’HUMANITE PAR LES MUSULMANS Lorsque des musulmans sont en liens avec des
non musulmans
D'un point de vue religieux, l'humanité peut se
diviser en trois groupes : La vie amène des musulmans à rencontrer des non
• le groupe privilégié des croyants de l'islam. Ils musulmans du fait du voisinage ou du cadre de
appartiennent à la meilleure communauté voulue travail. Ils ont ainsi la possibilité de mieux se
par Dieu pour l'humanité et à la religion véridique connaître, de s'apprécier et d'arriver ainsi à faire
définitivement restaurée dans son intégrité abstraction de préjugés qui handicapent souvent
première. la relation. Le Pr Ali Amjad, philosophe musulman
• le groupe de ceux que le Coran reconnaît pakistanais pense que rencontrer l'autre en vérité et
comme "gens du Livre". Ce sont les juifs, les s'engager avec lui dans une action commune
chrétiens, les sabéens et les zoroastriens. Ils ont n'est possible que si l'on peut le considérer tel
reçu de Dieu un Livre contenant un fragment de la qu'en lui-même, en faisant abstraction de ses
révélation. A ce titre, ils sont reconnus dans la convictions. L'expérience nous montre que les
plupart des pays musulmans. Même s'ils ne divergences dogmatiques ou idéologiques ne
bénéficient pas de tous les droits dont peuvent sont pas des obstacles infranchissables à l'amitié,
jouir les croyants de l'Islam, ils peuvent vivre ni au respect de l'autre. Il arrive souvent que des
librement dans leur société. Autrefois, ils rencontres se réalisent, que des amitiés naissent,
bénéficiaient du statut particulier de "Protégé" que des échanges s'établissent lorsque des
(Dhimmi), moyennant le paiement d'un impôt. musulmans et des chrétiens se reconnaissent
• le troisième groupe concerne les polythéistes, mutuellement comme croyants. La spiritualité dont
les incroyants, les athées. Le Coran conseille vivent les uns et les autres, même si elle s'inspire
fortement d'éviter toutes relations avec eux. Il est de sources différentes, les aide à approfondir leur
même prohibé d'épouser des femmes appartenant relation et à vivre une amitié qui se rejoint en
à ce groupe, à moins qu'elles n'acceptent de Dieu.
devenir musulmanes avant de se marier.
Lorsque des musulmans vivent exclusivement dans
VISION GEOGRAPHIQUE TRADITIONNELLE DE L’HUMANITE leur groupe religieux
PAR LES MUSULMANS
Ils n'entretiennent pas de relations avec un
environnement non musulman. On peut
• Dar-El-Islam (Maison de la Soumission) : les
rencontrer chez eux, à l'égard des chrétiens ou des
pays où l'islam est la religion officielle.
juifs, une certaine condescendance due à leur
assurance d'être dans la vérité, d'appartenir à la
• Dar-El-Harb (Maison de la Guerre) : ceux où
seule vraie religion, celle qui parachève la série
l'islam n'est pas implanté.
des religions révélées. Elle rectifie toutes les erreurs
que juifs et chrétiens ont introduites dans leurs
• Dar-El-cAhd (Maison de la Trêve) : ceux où
écritures : La Torah qui a été donnée à Moïse et
l'islam existe sans être la religion officielle.
l'Evangile qui a été communiqué à Jésus. Ces
musulmans éprouvent souvent de la méfiance
REGARD DES MUSULMANS SUR LES AUTRES RELIGIONS
particulièrement à l'égard des chrétiens.
Ils sont sans doute marqués par l'histoire des
Il importe d'abord d'être conscient que tous les relations souvent conflictuelles entre l'islam et le
musulmans ne portent pas le même regard sur les monde chrétien, entre l'Orient proche et
non musulmans ni sur les croyants des autres l'Occident. Ils ont en mémoire ce qu'ils ont appris
religions. On s'efforcera ici, tant que faire se peut, de l'histoire des croisades. Ils connaissent, et
de n'être ni simpliste ni caricatural. Après avoir certains ont pu la vivre eux-mêmes, l'humiliation
indiqué quelques tendances, on terminera par la de la colonisation des pays arabo-musulmans et
vision des chrétiens que le Coran inspire aux les guerres coloniales qui y ont mis fin. Eux-
musulmans. mêmes et leurs parents ont pu en souffrir.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo10.doc / 1
Parfois ils se méfient de l'Occident qu'ils LES RETICENCES DES MUSULMANS VIS-A-VIS DES CHRETIENS
confondent avec la chrétienté. Il arrive qu'ils
restent sur leurs gardes vis-à-vis des chrétiens dont • Les chrétiens ont falsifié la révélation qu'ils ont
ils craignent le prosélytisme. reçue et qui n'est plus conforme ni à l'Evangile
que Jésus a reçu ni à la révélation coranique.
CE QUI EST DIT DES CHRETIENS DANS LE TEXTE CORANIQUE • Ils refusent la vérité évidente du Coran et la
mission donnée par Dieu à Muhammad, alors
« Ceux qui croient... ceux qui sont chrétiens... voilà qu'eux-mêmes, musulmans, reconnaissent la
ceux qui trouveront leur récompense auprès de leur Torah et l'Evangile (ce qui est dit de l’Evangile par
Seigneur... ils n'éprouveront plus aucune crainte et le Coran) et tous les prophètes envoyés aux juifs et
ne seront pas affligés. » ( 2/ 62 et 5. /69). aux chrétiens, principalement Moïse et Jésus.
Mais qui sont « Ceux qui croient »? Dans le Coran, • Ils donnent des associés au Dieu Unique en
cette expression peut désigner ceux qui acceptent croyant en une Trinité que le Coran décrit comme
la foi coranique et la mission de Muhammad. Il une triade de personnes qui seraient Dieu, Jésus et
s’agit probablement de chrétiens qui ont accepté Marie et qu'ils sont incapables d'expliquer et en
la conversion à l'islam ou, pour le moins, une reconnaissant Jésus comme Fils de Dieu alors qu'il
reconnaissance de l’Islam comme un message de n'est qu'un homme et un prophète dont la
Dieu. Mais les dogmes chrétiens sont fortement mission principale était d'annoncer la venue d'un
contestés par le Coran. autre prophète, Muhammad.
Le dogme de la Trinité est rejeté par les • Les chrétiens, avec leur foi trinitaire
musulmans au nom de l’Unicité de Dieu: « Certes commettent ainsi le péché d'association, péché
ceux qui disent : Dieu est en vérité le troisième de irrémissible dont il est dit dans le Coran qu'il
trois», sont impies. Il n'y a de divinité qu'un Dieu exclut du Paradis. Ainsi certains vont jusqu’à
unique. S'ils ne renoncent pas à ce qu'ils disent, un considérer le christianisme proche du polythéisme.
terrible châtiment atteindra ceux d'entre eux qui Mais de nombreux musulmans refusent une telle
sont incrédules… Le Messie, fils de Marie, n'est position. Sur ce sujet les positions exprimées par
qu'un prophète. » (5/72) les musulmans sont divergentes.
La notion d’incarnation est impensable pour les
musulmans, car il est inconcevable que Dieu se LA VISION QUE LES MUSULMANS TRADITIONNELS ONT DES
fasse homme. Aussi plusieurs versets dénoncent CHRETIENS
cette foi des chrétiens. L’un de ces passages est
plus particulièrement sévère pour ceux qui Les musulmans traditionnels ne se fient pas aux
affirment que le « Messie est Fils de Dieu » : "Que expériences positives de rencontres et de
Dieu les anéantissent, ils sont tellement stupides". collaborations avec des chrétiens. Mais ils
(9/30) s'inspirent de ce que disent, dans ce domaine, le
Un verset du Coran est souvent cité pour Coran et les commentaires autorisés ou non.
manifester l'aptitude au dialogue des musulmans Certains versets sont favorables aux chrétiens et il
vis-à-vis des chrétiens : « Les chrétiens sont, par est recommandé de discuter avec eux avec
l'amitié, ceux qui sont les plus proches des politesse et de la meilleure façon qui soit.
croyants ». La suite du verset permet de préciser: Cependant ces musulmans s'inspirent aussi des
« Tu vois leurs yeux déborder de larmes lorsqu'ils passages du Coran qui rejettent les dogmes du
entendent ce qui est révélé au Prophète, à cause de christianisme et recommandent de se tenir à
la Vérité qu'ils reconnaissent en lui. Ils disent : distance des milieux chrétiens. Les déviations
Notre-Seigneur, nous croyons. Inscris-nous donc introduites par les chrétiens dans les Ecritures, leur
parmi les témoins.» (9/82). refus de croire au message coranique et l’influence
En ce qui concerne ce dernier texte, Il s'agit néfaste qu’ils pourraient exercer sur des
probablement d'un fait historique. Il y a une musulmans en suscitant des doutes sur l’Islam sont
incertitude par rapport à cet évènement historique les raisons de cette méfiance. Par ailleurs la crainte
précis, mais on ne peut utiliser ce texte pour de ne pas être à la hauteur pour discuter et
décrire l'attitude officielle de l’Islam vis-à-vis des défendre les positions de l’Islam est aussi une
chrétiens. Peut-être s’agit-il simplement de raison de garder des distances.
chrétiens qui, après avoir rencontré des musulmans Des courants piétistes musulmans et certaines
ou Muhammad lui-même, se seraient convertis à associations propagent parfois cette attitude.
l'islam. Ce texte coranique ferait ainsi allusion à
une reconnaissance de l’Islam comme étape
ultime de la révélation par des chrétiens.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo10.doc / 2
Tendances de l’Islam
Évolutions modernes
Information 11

L’Islam en France ne représente pas une Après la mort de Muhammad, sa succession à la tête
communauté homogène. Différentes classifications de la communauté engendra des divisions et des
de cette communauté musulmane ont été proposées. interprétations différentes de l’Islam. Les trois
Assez souvent, il en a été donné l’analyse suivante : grandes branches musulmanes vont naître à cette
• Les musulmans de milieu populaire marqués par époque.
la fidélité aux coutumes acquises dans leur Actuellement, elles se répartissent ainsi dans le
milieu. monde :
• Les musulmans modernistes. • Les « Sunnites » (87%),
• Les musulmans laïcisés • les « Chi’ites » (12,5%),
• Les traditionalistes • les « Kharejites » ou « Ibadites » (0,5%).
• Les fondamentalistes et Islamistes (nommés D’autre part, dès les débuts de l’Islam, un courant
souvent intégristes) mystique développant une riche spiritualité
• Les mystiques (courant soufi) (Soufisme) vit le jour d’abord chez les sunnites.
Mais d’autres distinctions s’imposent : Les Turcs et En France, les musulmans, dans leur immense
les Maghrébins, sunnites les uns et les autres, ne sont majorité, sont sunnites. Les Chi’ites et les Kharejites
pas du même rite et ne fréquentent pas les mêmes sont peu nombreux.
mosquées. Le courant mystique existe dans toutes les
La conquête des arabes musulmans va être rapide.
classes de la société, dans les milieux populaires
Cent ans après la mort de Muhammad, en 732, c’est
comme dans le monde des cadres et des
la « bataille » de Poitiers. Au même moment, les
intellectuels. Il en est de même pour les «
musulmans sont déjà sur les rives de l’Indus. Cette
islamistes » même si le contenu de leur islamisme
expansion prodigieuse eut deux conséquences :
n’est pas le même pour tous.
• La rencontre avec des peuples différents par
Les références nationales et culturelles ainsi que la
leurs mœurs et leur culture posera question aux
personnalité de certains imams entraînent des
musulmans : Quelle compatibilité avec l’Islam ? Est-
tonalités fort différentes. Il existe également des
il possible de laisser subsister ces cultures sans
différences culturelles liées à l’insertion dans la
aliéner les données fondamentales de l’Islam ? Ces
société française. Ainsi des jeunes issus de
cultures représentent -elles un enrichissement réel ?
l’immigration désirent affirmer leur identité et se
• Une loi générale parut très vite nécessaire pour
structurer dans l’Islam, bien qu’ils aient assez
donner une cohésion à cet immense Empire
habituellement des visions différentes de leurs aînés
composite et peu homogène culturellement. Le
quant aux obligations religieuses.
recours à la loi fondée sur l’islam s’imposa donc.
Mais pour comprendre les divers visages de l’Islam
D’ailleurs, dans le contexte de cette époque, cette loi
rencontrés en France, il faut remonter le cours de
ne pouvait qu’être religieuse. Elle était de nature à
l’Histoire et ceci jusqu’à la naissance de l’Islam.
donner une cohésion à l’Empire et à permettre à tous
les musulmans de se situer en vrai croyant devant
DES ORIGINES A AUJOURD’HUI
Dieu. L’islam apparut comme un don de Dieu pour
De 610 à 632, Muhammad délivra des messages la réalisation de l’unité voulue par le Créateur.
dont le caractère divin est très vite affirmé dans un Il s’agissait de définir cette loi Islamique. Les juristes
monde particulièrement religieux et insatisfait du musulmans se livrèrent alors à un vaste travail de
polythéisme grossier de l’époque. Ces messages réflexion et d’interprétation (Fiqh) essentiellement à
recueillis l’un après l’autre formeront le Coran. Mais partir de deux sources principales : le Coran et la
Muhammad vit avec son peuple. Il s’exprime Sunna (Tradition constituée par le recueil de paroles
spontanément, donne des conseils, des réflexions sur personnelles et de comportements du Prophète
les messages coraniques. C’est la tradition du Muhammad). Entrent également dans cette
prophète, la Sunna. élaboration des usages reconnus et le rôle de la
Durant plus de deux siècles, les musulmans vont raison. Ceci qui donna naissance à la loi islamique
s’inspirer du Coran et des la Sunna pour vivre (Chari’a) au 9e siècle de notre ère chrétienne. Cette
l’Islam. Ils sont appelé à un large effort personnel « Chari’a » fut considérée comme la loi divine pour
d’interprétation que l’on nomme « Ijtihâd ». tout musulman. Selon son étymologie, elle est le
chemin qui mène à la source d’eau vive apportant

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo11.doc / 1
aux croyants la paix intérieure et aux communautés économique * une doctrine sociale. La pensée des
une cohésion sociale voulue par Dieu. Elle s’imposa frères musulmans eut un écho important dans le
dès lors à tout croyant musulman et ses prescriptions sous-continent indien avec « Mawdudi » qui
explicites ne purent faire l’objet d’une interprétation propagea une lecture fondamentaliste de l’Islam.
personnelle. C’est ce qui fut appelé la « fermeture de Hassan El Banna fut assassiné en 1949. À la suite de
la porte de l’Ijtihad ». ces mouvements, des conceptions de l’Islam
La mise en œuvre de la « Chari’a » ne s’est pas faite marquées par ce défi du radicalisme vont surgir. Ce
sans oppositions. Il y eut des conflits. « Politiques » sont les courants nommés « islamistes ». Il s’agit
« Religieux » s’affrontèrent parfois. Cette loi va d’une tendance générale et non d’un parti comme
dominer l’ensemble du monde musulman jusqu’au les « Frères Musulmans ». Ils pensent que la chari’a
19e siècle, ne laissant qu’une place très réduite à du 9e siècle représente la loi voulue par Dieu et
l’interprétation personnelle de l’Islam. s’imposant à tout musulman.

UN RENOUVEAU DE L’ISLAM
 Le courant appelé moderniste qui recouvre
plusieurs façons de se situer. Certains sont
À la fin du 19e siècle, la quasi totalité des pays de résolument laïcs, l’Islam représentant un simple
tradition musulmane sont sous le joug colonial, mode culturel. D’autres au contraire sont
scandale pour les musulmans qui ont conscience de profondément religieux, mais ne veulent pas de la
former la « Meilleure des communautés ». D’autre « chari’a » définie au 9e siècle comme référence
part, ces pays musulmans sont pour un bon nombre religieuse. Ce qui compte à leurs yeux, c’est le
d’entre eux affrontés à la modernité : Les moyens « Coran et la Sunna du prophète ». La « chari’a »
techniques modernes, les apports scientifiques des était une élaboration humaine nécessaire à cette
européens et les échanges culturels divers vont poser époque mais elle est maintenant caduque et Il
des questions déterminantes au monde musulman. convient de définir une « chari’a » pour le temps
• Comment se fait-il que les musulmans, membres présent. Ils demandent la « Réouverture de la porte
de la « meilleure des communautés » aient autant de de l’ Ijtihad », c'est-à-dire de l’interprétation
retard sur le plan scientifique et technique et qu’ils personnelle très restreinte depuis la définition de la
soient dominés par des non musulmans chari’a au 9e siècle.
• Pourquoi ne pas accueillir la science et la
technique qui nous vient de l’occident ? Nous,
 Dans une zone intermédiaire se situent de
nombreux musulmans traditionnels. Certains sont
musulmans, sommes capables de nous en servir et
davantage marqués par des pratiques et des
de développer un savoir faire déjà avancé chez les
traditions locales que par une connaissance de la
occidentaux.
religion musulmane. C’est la fidélité pieuse à la
• Quels moyens prendre pour changer cette
tradition des anciens avec une insistance sur les
situation ?
pratiques et diverses modalités pour l’adaptation du
langage religieux à la vie moderne.
LES DIVERSES TENDANCES DE L’ISLAM
 A ces trois groupes, il faut ajouter la permanence
Ces questions et les recherches qu’elles
des mouvements mystiques qui existent depuis le
provoquèrent donnèrent naissance, dans les décades
début de l’islam. Ce sont des musulmans qui
suivantes, à des tendances différentes pour
cherchant à vivre toute leur vie dans la présence de
l’interprétation de l’Islam.
Dieu. Ce sont parfois des gens simples ayant une
 Pour un premier groupe de musulmans, la authentique dimension spirituelle. Certains
décadence de l’Islam tient aux musulmans eux- s’enracinent dans la grande tradition mystique de
mêmes. Ils ont été infidèles par la loi islamique telle l’Islam.
qu’elle fut définie par les savants au 9e siècle. Il faut
 Il existe diverses « confréries » issues de façon
revenir à la « Chari’a » et la communauté
plus ou moins lointaine du courant mystique par leur
musulmane reprendra son essor. En procédant par
fondateur. Elles existent surtout en Turquie et dans
affirmations radicales, ils vont tomber dans un
les pays africains subsahariens. Du fait de
rigorisme et un fondamentalisme étroit pour bon
l’immigration, elles se sont implantées également en
nombre d’entre eux. Les représentants les plus
Europe.
connus de cette tendance sont, au début du 20e
siècle, les « Frères musulmans », parti fondé en 1929  D’autres groupes, à l’origine desquels se trouve
par Hassan El Banna, instituteur égyptien qui définit une confrérie mystique (En France, le groupe « Foi et
son mouvement comme : * Une invitation au retour Pratique », sont rattachés au mouvement
aux sources * Une voie traditionnelle * Une réalité international « Tabligh »). Mais les membres de ces
mystique * Une entité politique * Un groupe sportif * groupes ont pu s’éloigner notablement de la pensée
Une ligue scientifique et culturelle * Une entreprise soufie par une lecture fondamentaliste du Coran.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo11.doc / 2
 Enfin, on trouve des musulmans pour lesquels  Un second aspect de ces lectures nouvelles du
l’Islam représente avant tout une identité. Coran est de chercher quelles valeurs profondes les
textes coraniques ont proposé à la conscience des
DES LECTURES MODERNES DU CORAN hommes, à travers le langage et les coutumes
établies de cette époque. Ainsi on perçoit l’appel à la
Jusqu’à une époque récente, l’interprétation de droiture, à la fidélité à sa conscience, au refus du
l’Islam jouait essentiellement sur la reconnaissance mal dans la communauté… La révélation de Dieu,
ou la non-reconnaissance de la Chari’a du 9e siècle ce sont ces valeurs que Dieu demande aux hommes
en tant que loi divine intangible et sur le droit à une de pratiquer dans le contexte culturel et social du
plus large interprétation personnelle. Actuellement temps présent. Il y a donc un décryptage à faire pour
des penseurs musulmans vont plus loin en proposant discerner ces valeurs et chercher à les exprimer pour
des interprétations nouvelles et audacieuses du les croyants musulmans d’aujourd’hui. Dans cette
Coran lui-même. Ce sont souvent des universitaires démarche, le caractère sacré de la langue arabe n’est
reconnus. Mais il faut noter que l’on trouve aussi ces pas épargné. Dieu l’a employé car c’était la langue
perspectives chez des militants engagés dans des de l’époque et du lieu de la révélation.
projets sociaux et éducatifs. Pour ceux-ci, cette
attitude est plutôt commandée par une intuition liée  Il y a un autre type de démarche proposée par
à l’expérience militante. Dans l’un et l’autre cas, ce certains penseurs qui a quelques analogies avec le
sont souvent des prises de position individuelles mais précédent. Pour la comprendre, le problème du
qui commencent à interroger. Pour justifier ces statut de la femme est un exemple particulièrement
lectures, il y a la référence coranique (Coran 2/255) parlant. Le Coran apporta à l’époque une
« Dieu est le Vivant celui qui subsiste par lui-même. amélioration très importante à la situation des
Ni l’assoupissement, ni le sommeil n’ont de prises sur femmes en général, mais surtout par rapport à celles
Lui ». Ce qui inclut que la Parole de Dieu est vivante qui étaient les plus défavorisées. Dans le contexte
et qu’Elle doit s’adresser aux hommes de tous les d’un groupe de culture tribale arabe, le fait
temps et de toute culture. C’est ainsi que de d’apporter des règles et dispositions quant au
nouvelles perspectives se font jour pour mariage, au respect dû aux épouses, au droit à
l’interprétation du texte coranique. Elles sont l’héritage, à l’échelonnement de la répudiation sur
considérées par leurs auteurs comme parfaitement plusieurs mois, à la protection d’un membre mâle de
compatibles avec le caractère sacré du Livre Saint de la famille pour défendre ses intérêts… cela
l’Islam. représentait une avancée par rapport à la situation
antérieure. La Parole de Dieu est vivante… le Coran
 Il y a dans le Coran des versets considérés a fait progresser la situation de la femme vers une
comme abrogés, devenus dépassés et désormais plus grande reconnaissance sociale et une plus large
caducs par d’autres versets donnant sur le même autonomie. Il faut que ce progrès continue et que la
sujet des enseignements différents. Ainsi un verset reconnaissance de la place de la femme et de ses
déconseille les boissons fermentées. Il est abrogé droits progresse encore. C’est comme un vecteur
ultérieurement par un autre verset (verset abrogeant) dont la direction est déterminée par le Coran.
qui interdit radicalement les boissons fermentées. Il existe des variantes de ces diverses manières
Dans la conception classique de l’Islam, le verset d’interpréter le Coran. Même si de telles positions
abrogeant est celui qui intervient chronologiquement sont le fait d’une infime minorité, cette façon de
après le verset abrogé. Il existe désormais de situer les choses s’est développé au cours de ces
nouvelles interprétations coraniques situant les dernières années.
choses tout autrement. Les versets abrogés sont des
versets concernant une situation particulière de Il est important de ne pas figer une personne dans
l’époque du prophète. Mais les versets abrogeants une seule de ses appartenances. Il arrive ainsi
sont ceux qui ont une portée générale non d’identifier spontanément les personnes à leur
circonscrite dans un temps ou un lieu donné. Ce qui religion, leur tendance religieuse, leur nationalité.
suppose un approfondissement important de la La tentation simplificatrice risque d’engendrer un
science coranique nommée « Science des occasions regard irrespectueux et partial ne permettant pas la
de la révélation ». rencontre et le dialogue avec les personnes. Tout
Pour certains adeptes de cette conception, les versets être humain est à lui seul une véritable histoire. Il
de l’époque de Médine, ayant trait à la situation est le fruit de multiples facteurs liés à son itinéraire
particulière d’un peuple arabe en lutte pour sa personnel : La famille, les conditionnements
survie, sont abrogés par les versets de l’époque déterminants de la petite enfance, le pays d’origine
mekkoise dont la portée est très générale. Ceci bien et la culture par laquelle il a été forgé, les
que les versets de la période médinoise soient rencontres et les évènements de la vie, la
intervenus après les versets de la période mekkoise. profession, le statut social, etc.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo11.doc / 3
Islam et Christianisme
Information 14

L’islam et le christianisme se réfèrent tous deux à la condition de savoir qu’il s’agit de deux approches
tradition d’Abraham. Mais, malgré de réels points différentes de Dieu.
communs, il s’agit de deux démarches religieuses • Dans la foi chrétienne, Dieu amour se
différentes. Pour éviter de faire des comparaisons communique aux hommes par le “Verbe Incarné”, le
faciles et superficielles avec la foi chrétienne, il Fils. Ce qui est exprimé clairement par cette phrase
importe de comprendre la démarche religieuse de l’Evangile: « qui m’a vu, a vu le Père » (Jean
propre à l’Islam. 14/9). Plus on vit en union de cœur et d’esprit avec
le Christ, plus on le connaît et plus on rentre dans
BIBLE ET CORAN une approche du Mystère de Dieu. Ce Mystère, pour
les chrétiens, c’est l’insondable amour de Dieu allant
Le Coran est reçu par les musulmans comme la jusqu’à l’Incarnation rédemptrice par laquelle Le
Parole de Dieu libérant l’homme des idoles Verbe de Dieu vient partager la condition humaine
anciennes ou modernes et le guidant sur le chemin et propose aux hommes sa propre vie.
du Bien. Si les chrétiens et les musulmans ont donc
• Dans l’islam, l’affirmation monothéiste, en
en commun le sens d’une révélation, ils divergent sur
opposition à toutes les formes d’idolâtrie ancienne
la nature de cette révélation.
ou moderne, est la clef de voûte de l’islam “Lui Dieu
• Pour les chrétiens, la parole de Dieu c’est une est Un, Dieu l’Impénétrable”(Coran 112/1&2).
Personne: « le Christ ressuscité » qui envoie son L’accent est mis sur la toute puissance de Dieu et sa
Esprit dans le monde. L’Evangile, dans le Nouveau miséricorde bienveillante. La soumission totale et
Testament, nous fait connaître le plus directement la l’adoration sont dues à Dieu par les êtres humains. Il
personne de Jésus. Mais les autres livres de la Bible est l’Unique, l’Impénétrable. On ne peut dire de Lui
(Ancien Testament et Nouveau Testament) renvoient que ce qu’il dit sur lui-même. Ce sont les «Beaux
les chrétiens d’une façon ou d’une autre à Jésus- Noms de Dieu», livrés par le Coran ou la tradition
Christ « Parole éternelle du Dieu vivant ». Les islamique, qui peuvent évoquer cette magnificence
auteurs de ces textes ont été inspirés par Dieu, mais de Dieu. Mais ces “Beaux Noms” ne permettent pas
c’est avec toute leur personnalité humaine qu’ils ont à l’homme de pénétrer le Mystère divin et de
écrit. C’est avec leur langue, leurs connaissances et recevoir en partage la vie de Dieu.
leur culture qu’ils expriment une parole venant de
Dieu. L’HOMME ET SA DESTINEE
• Selon la tradition musulmane, la Parole révélée est
« le livre du Coran » puisqu’il contient les décrets Dans le christianisme comme dans l’Islam (Coran
que Dieu a bien voulu révéler pour les hommes. On 15/29), il y une affirmation radicale de la nature
considère traditionnellement que le Coran, à spirituelle de l’homme.
l’encontre des textes bibliques, n’est en rien marqué • Selon la foi chrétienne, l’homme est fait à l’image
par la personnalité de Mohammed. Il est un simple de Dieu on n’est pas chrétien par naissance. Pour le
transmetteur de messages s’imposant à lui, écrits devenir, il faut se mettre à la suite du Christ et entrer
éternellement en « Langue arabe claire » e t dans l’Eglise par le baptême. C’est par la
conservés auprès de Dieu sur la « Table bien participation effective au Mystère Pascal de mort et
gardée » (Coran 85\21 & 22). de résurrection du Christ que l’on devient participant
Aussi il importe d’éviter les comparaisons trop à la vie divine (Vatican Il - l’Eglise dans le monde de
rapides entre Bible et Coran non seulement parce ce temps - N022 §5 ).
que les traductions françaises ne peuvent donner • La tradition musulmane considère qu’un pacte fut
qu'un sens approximatif des termes arabes mais aussi passé à l’origine entre Dieu et l’ensemble de
parce que la Bible ne joue pas dans le christianisme l’humanité. Ainsi tout être humain est par nature
le même rôle que le Coran dans l’Islam. musulman. Il est, de ce fait, appelé à se soumettre
pleinement à Dieu. C’est pourquoi chacun devrait se
LE MYSTERE DE DIEU reconnaître musulman en prenant connaissance du
message coranique. Selon l’islam, les prophètes
Il est souvent dit que chrétiens et musulmans nous nombreux avant Muhammad, sont tous musulmans
avons le même Dieu. Cette affirmation se justifie à dans le sens où reconnaissant cette identité
monothéiste inscrite en eux, ils ont été pleinement

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo14.doc / 1
soumis à Dieu. Ainsi le croyant sincère est appelé à d’aujourd’hui. Aussi ils estiment que l’effort réalisé
prendre conscience que la véritable identité de tout au 9e siècle doit être reconduit à chaque époque. Au
homme, c’est l’islam. D’où la difficulté de concevoir delà de la soumission à la Loi, de nombreux
que l’on puisse abandonner l’islam. musulmans puisent dans le Coran et la tradition
musulmane les nombreuses dimensions spirituelles
L A FAIBLESSE DES HOMMES EN FACE DES EXIGENCES DE qui s’y trouvent. Pour l’essentiel, il s’agit de prendre
LEUR VOCATION les moyens de vivre dans le rappel de la présence de
Dieu et dans la proclamation de sa Seigneurie. Dieu
Le christianisme et l’islam rappellent les difficultés est celui qui dirige les hommes par sa Parole. Il est le
rencontrées par les hommes pour vivre dans la Tout Puissant et le Tout Miséricordieux.
fidélité à Dieu.
• Si les chrétiens se savent appelés à vivre LA VIE DANS L’AU-DELA
l’Evangile, ils constatent la faiblesse humaine que la
Bible mentionne dès son début :. « Voici que le • Dans la foi chrétienne, tous ceux qui auront été
péché se couche à la porte, mais toi, tu dois dominer fidèles à leur conscience au cours de leur vie
sur lui » (Genèse 4/7). terrestre seront appelés à participer à la vie divine
dans le Christ ressuscité. Ils seront associés à la
• Les musulmans ont conscience d’être faits pour la
plénitude de Dieu pour l’Eternité. Le refus de Dieu
soumission au Créateur de toutes choses ‘Sers Dieu
sur terre entraînera la non participation à la vie
comme si tu le voyais car si tu ne le vois pas, lui te
divine dans l’au-delà.
voit”. Cependant les êtres humains sont versatiles, et
capables de répandre le sang (Coran 2/30). Aussi les • Dans l’islam, la soumission inconditionnelle aux
hommes doivent lutter contre leurs mauvais instincts. décret divins emmène l’homme sur la voie de
C’est le combat essentiel pour Dieu, le grand l’équilibre et du paradis. Ce paradis est un lieu de
« Jihâd ». délice et de paix où une certaine vision de Dieu est
probable. Mais ce paradis, décrit en images
LA VIE MORALE ET SPIRITUELLE familières pour le voyageur du désert, n’est en rien
participation à la vie divine. Le refus de prendre en
Vie morale et vie spirituelle ont une très grande compte les décrets divins entraînera la réprobation et
place dans le christianisme comme dans l’islam où la privation de ce paradis.
une tradition mystique s’est développée jusqu’à nos
jours. LA RESPONSABILITE DE L’HOMME DANS LA SOCIETE
• Dans le christianisme, l’amour est le critère absolu
Bien que de façons différentes entre les deux
de l’agir humain : «Aimer Dieu avec toute sa force,
traditions, l’homme est responsable de l’ensemble de
son esprit et son cœur. Aimer son prochain comme
la création et l’exigence de la justice est primordial
soi-même ». L’Ecriture et la Tradition sont les
de part et d’autre.
références nécessaires pour découvrir tout au long de
sa vie ce qu’est concrètement la volonté de Dieu. • Le chrétien se sait responsable du déploiement de
Cette quête ne peut se faire que dans la mouvance la création. Il s’agit de travailler pour rendre ce
de l’Esprit-Saint éclairant chaque homme de bonne monde, confié par Dieu à l’humanité, plus vivable et
volonté. plus fraternel. C’est la vocation première de tout être
humain.
• En islam, il importe de se soumettre aux
prescriptions de la loi écrite (Chari’a) qui est une • Selon l’islam, Dieu a confié aux hommes le soin
interprétation du “Coran” et de la « Sunna » de gérer le monde et de l’organiser dans tous les
(Tradition musulmane). Elle concerne la morale domaines (Coran 33/72). C’est pourquoi ils sont les
sociale et individuelle ainsi que le culte rendu à lieutenants de Dieu sur terre pour y faire régner
Dieu, englobant ainsi avec précision l’ensemble de l’ordre voulu par Dieu selon les préceptes de l’Islam.
la vie humaine. Selon cette «Chari’a», les actes
peuvent rentrer dans l’une ou l’autre de ces cinq LE CULTE RENDU A DIEU
catégories: obligatoires, recommandables mais non
obligatoires, indifférents, défendus, blâmables mais • Pour exprimer leur adoration, les chrétiens
non défendus. La définition de cette «Chari’a» par les s’adressent à Dieu par la médiation de Jésus-Christ.
juristes musulmans remonte au 9ème siècle. Certains Aussi, au cours de l’Eucharistie, on prie tourné vers
musulmans pensent que, dans sa formulation comme l’autel, lieu où se signifie et se réalise cette
dans son contenu, cette définition de la «Chari’a» méditation du Christ. L’expérience de la foi en Jésus-
porte l’empreinte de son époque et a perpétué des Christ a suscité dans les communautés chrétiennes le
normes de comportement d’un autre temps culte rendu à Dieu avec diverses expressions
n’exprimant pas la volonté de Dieu pour les hommes liturgiques selon les époques et les lieux. Ces rites

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo14.doc / 2
institués au cours des siècles sont susceptibles peuple particulier. Elle est pour tous les hommes. Le
d’évolution. don de la terre n’était que le signe et l’annonce du
• Tous les actes du culte musulman, essentiellement véritable don : Le « Royaume » ouvert à tous les
les “cinq Piliers de l’islam” sont adoration et hommes de bonne volonté.
soumission à Dieu. Le croyant s’acquitte ainsi de la Au cours de l’Histoire du Salut, cette Alliance voulue
dette qu’il doit à Dieu. A l’encontre de certaines par l’initiative divine se présente comme un dialogue
pratiques populaires, il n’y a pas de médiations en entre Dieu et les hommes. Dieu va éclairer
Islam. Même lorsqu’il est en communauté, le l’expérience des hommes et leur révéler ainsi le sens
musulman prie Dieu, seul et sans intermédiaire. le de leur vie et de leur agir. La révélation se fait à
“Coran” et la “Sunna”(Tradition islamique) ont fixé travers l’histoire de l’humanité et d’une certaine
d’une manière intangible les rites religieux façon à travers l’histoire de chaque homme. Elle
obligatoires qui doivent s’accomplir uniquement n’est pas transmise aux hommes dès le début de
dans la langue sacré du “Coran”, l’arabe. l’humanité. Elle se fait progressivement. Dieu
accueille l’homme dans sa précarité, au sein de
DEUX DEMARCHES RELIGIEUSES SPECIFIQUES l’immense univers, pour l’inviter à rentrer peu à peu
dans le Mystère Divin.
• L’islam est le monothéisme du livre et de la *
soumission à Dieu Musulmans et chrétiens ont bien des parentés dans
Selon la conception de l’islam, de par un pacte leur foi. Ils ont en commun le monothéisme et le
primordial conclut par Dieu avec l’humanité, les sens d’une révélation de Dieu aux hommes. Mais il
êtres humains sont par nature monothéistes selon la importe de refuser les concordances hâtives. Il s’agit
conception de l’Islam. Mohamed est le sceau des bien de deux démarches religieuses différentes
prophètes. Les messages divins qu’il a transmis même si certains personnages essentiels de la Bible
constituent le texte coranique. Ces messages sont (Adam et Eve, Noé, Abraham, Joseph, Moïse, David,
considérés comme ayant une portée universelle et Jean-Baptiste, Jésus et Marie) sont présents dans le
définitive. Mais au cours de l’histoire antérieure, Coran.
Dieu a envoyé, pour chaque peuple particulier, des La différence fondamentale tient à la place de Jésus
prophètes qui ont proclamé, en substance, le même dans l’islam et dans le christianisme. Pour les
message monothéiste depuis les origines. chrétiens, Jésus est le propre Fils de Dieu venant
Dieu a donné aux hommes l’esprit et, par la partager la condition des hommes et leur proposer la
révélation, le discernement et la connaissance afin vie de Dieu. Dans l’islam, Jésus n’est qu’un être
qu’ils se soumettent à la loi de Dieu et s’acquittent humain bien qu’il soit le plus saint des prophètes ( Le
de la louange qui lui est due. Dieu trace ainsi la voie sceau de la Sainteté de Dieu). Il n’est pas mort sur la
aux hommes afin qu’ils réalisent sur terre la justice et croix et il reviendra à la fin des temps. C’est
l’équilibre comme Dieu le veut. Ils sont les pourquoi il ne peut y avoir place en Islam pour les
“lieutenants” de Dieu. S’ils se sont conduits selon la notions d’Incarnation ou de Rédemption.
volonté divine, ils connaîtront le bonheur du paradis. La première partie du texte de Vatican Il sur l’islam,
tout en reconnaissant des valeurs spirituelles,
• Le christianisme est le monothéisme de l’Alliance religieuses et morales dans l’islam, souligne que la
conclue avec Dieu dans le Mystère Pascal personne de Jésus marque la différence fondamen-
Pour les chrétiens, le plus beau nom que l’on puisse tale entre la doctrine chrétienne et celle de l’islam.
donner à Dieu, c’est l’Amour. «Dieu est Amour » (I “L’Eglise regarde aussi avec estime les Musulmans
St.Jean 4/8). Dieu est amour pour l’Humanité (La qui adorent le Dieu un, vivant et subsistant,
création, l’incarnation, la rédemption). Mais Jésus a miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de
révélé aux hommes le «Père», le «Fils» et l'«Esprit». la terre qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se
Dieu est Amour en lui-même. C’est le « Mystère de soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu,
la Trinité » propre à la foi chrétienne. La même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu
conséquence de cet Amour de Dieu est l’Alliance Abraham auquel la foi islamique se réfère volontiers.
qu’il conclut avec l’Humanité tout entière. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu,
Les « Fils d’Abraham » ont eu conscience de ils le vénèrent comme prophète ; ils honorent sa
l’Alliance conclut par Dieu avec eux. Dans les mère virginale Marie et parfois même l’invoquent
vicissitudes de leur histoire, ils n’ont pas toujours été avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement
fidèles à cette Alliance. Ils ont été appelés à en où Dieu rétribuera tous les hommes ressuscités. Aussi
approfondir la signification. C’est Jésus qui révèle par ont ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte
l'« Evénement pascal », le caractère universel de à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne.”
cette Alliance qui ne concerne pas seulement un (Vatican Il - Nostra aetate N03)

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 11/03/2004 VEinfo14.doc / 3
L’Église en Dialogue
Les textes de l’Eglise
Information 16

La permanence et la vitalité des religions pour rencontrer les non chrétiens et dialoguer avec
non chrétiennes posent une question essentielle à la eux. C’est une théologie des religions
conscience chrétienne : que signifient elles au regard non chrétiennes que l’on voit naître. On y parle en
de la « Bonne Nouvelle » de l’Evangile ? En 1984, le particulier de l’action de l’Esprit au sein même des
Secrétariat pour les non chrétiens (devenu depuis : religions non chrétiennes.
Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux )
constatait : « Les autres religions du monde
Dans le concile Vatican II
continuent d’inspirer la vie de millions de leurs
« La Constitution dogmatique sur l'Eglise » (Lumen
adhérents. Beaucoup d’entre elles passent par une
Gentium)
période de renouveau».
«La constitution sur l’Eglise dans le monde de ce
temps » (Gaudium et Spes)
Tout au long de l'histoire de l'Eglise, des hésitations
« Le décret sur l’activité missionnaire de l'Eglise »
se sont manifestées en ce qui concerne la place des
(Ad Gentes)
non chrétiens dans l’économie du Salut. Mais si des
«La déclaration sur les relations avec les religions
comportements d’exclusion radicale existèrent, il y
non-chrétiennes » (Nostra Aetate)
eut toujours des témoins de l’Evangile dans ce
« La déclaration sur la liberté religieuse » (Dignitatis
domaine. Saint François d’assise rencontrant le
humanae).
Sultan Mâlik el Kâmil en est l’exemple le plus connu.
Il est apparu inacceptable que les non chrétiens de
Plusieurs lettres encycliques et une exhortation
bonne volonté soient exclus du salut. Ce qui a
apostolique
suscité une réflexion théologique souvent hésitante.
« L’Eglise aujourd’hui » (Ecclesiam suam) -Paul VI -
Mais les nombreuses expériences de rencontre et de
1964
dialogue avec des croyants non chrétiens, vécues
« Le Rédempteur de l’Homme » (Redemptor
selon l’esprit de l'Evangile, ont amené l'Eglise à
hominis) - Jean-Paul II - 1979
approfondir sa foi.
« L’Esprit Saint dans la vie de l’Eglise» (Dominum et
vivificantem) - Jean Paul II - 1986
Les nombreux textes publiés par l’Eglise Catholique,
« La Mission du Christ Rédempteur »(Redemptoris
à partir de Vatican II, sont d’abord le fruit de cette
Missio) - Jean Paul II - 1990
expérience vécue par des communautés chrétiennes
« L’Annonce de l’Evangile » (Evangelii Nuntiendi)
confrontées à l’existence d’autres traditions
(exhortation apost.) - Paul VI – 1975
religieuses. Ces documents contiennent, à des titres
divers, d’importants éléments de réflexion sur le
Deux Documents du Conseil Pontifical (ancien
respect des autres religions et sur le dialogue à
Secrétariat pour les non chrétiens)
développer avec les croyants de ces religions. Ce
« Attitude de l’Eglise Catholique devant les croyants
sont d’abord des textes de l’Eglise universelle mais
des autres religions » -1984
aussi des textes émanant de différentes conférences
« Dialogue et Annonce » - 1991
épiscopales. Des extraits ces textes particulièrement
significatifs figurent sur cette fiche.
Un document de la commission théologique
internationale
C’est le 28 octobre 1965 que fut publié, durant le
« Le christianisme et les religions » - 1996
Concile Vatican II, la « Déclaration sur les relations
de l’Eglise avec les religions non chrétiennes »
Plusieurs discours de Paul VI et de Jean-Paul II
(Nostra Aetate). La visée du Concile Vatican II fut
d’abord pastorale. Son projet est de surmonter les
Des documents de conférences épiscopales
oppositions et de promouvoir des attitudes de
« Orientations pour le dialogue interreligieux » -
compréhension et d’amitié. Pour chaque tradition
Conférences épisc. de l’Inde - 1977
religieuse, on a cherché les points de rapprochement
« Le sens de nos rencontres » - Conférence épisc.
et d’entente. Il y a une reconnaissance des religions
d’Afrique du Nord –1979
non chrétiennes en tant qu’entités de culture
« Les appels au dialogue avec les non chrétiens » -
humaine naturellement bonne. Le Concile Vatican II
Conférence épisc. du Sri Lanka –1982
ne parle jamais de « Révélation » à propos des autres
« Catholiques et Musulmans, un chemin de
religions. Mais il ouvre de prodigieuses perspectives
rencontre et de dialogue » - Conférence épisc.
en ce qui concerne l’action de l’Esprit chez les
française - 1998
personnes non chrétiennes. Les développements
post-conciliaires de la pensée de l’Eglise seront
suscités par les nombreuses initiatives de chrétiens La « Lettre aux catholiques de France » rappelait que
le dialogue avec les non chrétiens n’est pas facultatif.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 18/03/2004 VEinfo16der.doc / 1
En 1998, le document de l’Episcopat français faute de leur part, ne sont pas encore parvenus à une
« Catholique et Musulmans, un chemin de rencontre connaissance explicite de Dieu et s’efforcent, non
et de dialogue » soulignait la nouveauté de la sans le secours de la grâce, de mener une vie droite."
situation. Désormais, ce ne sont plus seulement des (Vatican II - Constitution dogmatique sur l'Eglise -
musulmans que rencontrent les chrétiens mais c’est n°16)
l’Islam avec ses organisations et la diversité de ses
courants. Dans différents pays d’Europe, les Eglises Parce que le Fils de Dieu s’est lié à tout être humain
se sont exprimées clairement en ce sens. La « chartre par son incarnation, tout homme est appelé à
œcuménique européenne » de 2001 souligne participer à la vie divine.
l’importance des relations avec l’Islam et les
musulmans : Les chrétiens européens sont invités par
«Par son Incarnation, le Fils de Dieu s’est en quelque
ce document à aller à la rencontre des musulmans
sorte uni à tout homme. Il a travaillé avec des mains
avec une attitude d’estime et à travailler avec eux à
d’homme, il a pensé avec une intelligence d’homme,
des objectifs communs.
il a agit avec une volonté d’homme, il a aimé avec
un cœur d’homme.» (Vatican II - L’Eglise dans le
C’est sur quatre aspects fondamentaux que des textes
monde de ce temps n°22 §2)
de l’Eglise universelle ont été choisis .
(Cf. Le Rédempteur de l’Homme n°13)
1 - Le regard sur les personnes non chrétiennes
2 - Le regard sur les religions non chrétiennes
3 - Le dialogue avec les croyants non chrétiens C’est pourquoi l’Esprit de Dieu est donné à tout
4 - Le mystère du Salut en Jésus-Christ et la Mission homme de bonne volonté depuis les origines du
de l’Eglise monde.

« Il faut remonter en arrière, embrasser aussi toute


1 - LE REGARD DE L’EGLISE SUR LES PERSONNES l’action de l’Esprit-Saint avant le Christ - depuis le
commencement - dans le monde entier... Cette
De nombreux textes de l'Eglise soulignent la action, en effet, en tout lieu et en tout temps, même
nécessité d'accepter la différence et de reconnaître la en tout homme, s’est accomplie selon l’éternel
liberté de conscience. Vatican II a traité de la liberté dessein du Salut ». (Encycl. L’Esprit-Saint dans la vie
religieuse comme un aspect fondamental de la de l’Eglise et du Monde n°53 - 1986)
dignité humaine, cette dignité comportant aussi Le concile Vatican II rappelle l’œuvre de l’Esprit dans
l’obligation d’un recherche sincère de la vérité. le cœur de tout homme par les ‘semences du Verbe’,
dans les actions mêmes religieuses, dans les efforts
de l’activité humaine qui tendent vers la vérité, vers
«Le droit à la liberté religieuse a son fondement dans le bien, vers Dieu. » (Encycl. La Mission du
la dignité même de la personne humaine telle que l’a Rédempteur n°28 - 1990)
fait connaître la Parole de Dieu et la raison elle-
même.
(Vatican II - Déclaration sur la liberté religieuse n°2) « Chaque prière authentique est suscitée par l’Esprit-
Saint qui est mystérieusement présent dans le cœur
Tout homme quelle que soit son appartenance de chaque personne humaine qu’elle soit chrétienne
religieuse ou philosophique est concerné par le ou non. » (Conseil pontifical - Dialogue et Annonce
projet de salut instauré par le Christ. Chacun est n° 27 -1991)
appelé à marcher sur la voie du salut là où il se
trouve. C’est pourquoi le concile Vatican II énumère L’expérience des rencontres a montré que, croyants
les différentes catégories de personnes ordonnées des autres religions ou incroyants, des hommes et
elles aussi, bien que de façons différentes, au des femmes vivent avec une très grande droiture et
« Peuple de Dieu ». une authentique sainteté. Leur comportement
s'apparente parfois aux béatitudes de l'Evangile. Le
«Le Christ est mort et ressuscité pour tous .» (Vatican Royaume annoncé par Jésus ne s'identifie pas à
l'Église. Le Christ a lui-même reconnu l'action divine
Il - L'Eglise dans le monde de ce temps n° 10 - §2)
dans le coeur de certains païens de son temps tel que
le centurion romain.
« Les juifs sont le peuple très aimé du point de vue
de l'élection ... Mais le propos du salut embrasse « Pour un chrétien, il est du plus haut intérêt
aussi ceux qui reconnaissent le Créateur et, en d'observer les gens vraiment religieux, de lire et
premier lieu, les musulmans qui, déclarant avoir la foi d'écouter les témoignages de leur sagesse et d'avoir
d'Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, des preuves directes de leur foi au point de penser
miséricordieux, qui jugera les hommes aux derniers parfois à la parole de Jésus : Chez personne en Israël,
jours... Dieu n’est pas loin de ceux qui cherchent à je n'ai rencontré une telle foi » (Discours de Jean-
travers les ombres et les images un Dieu inconnu, Paul II au Secrétariat pour les non chrétiens - 1984)
puisqu’ils donnent vie et souffle en toutes choses et
que, sauveur, il veut que tous les hommes soient
sauvés... La divine providence ne refuse pas les Dieu invite chacun à marcher sur la voie du Salut.
secours nécessaires pour leur salut à ceux qui, sans Ce salut est proposé par Grâce. C’est l'Esprit de Dieu

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 18/03/2004 VEinfo16der.doc / 2
qui agit dans le cœur humain. Mais toute la tradition
chrétienne rapporte que la disponibilité du cœur est « L'Eglise catholique ne rejette rien ce de qui est vrai
indispensable pour accueillir cette action de l’Esprit : et saint dans ces religions. Elle considère avec un
« Voici que je me tiens à ta porte et que je frappe ». respect sincère ces manières d’agir et de vivre, ces
L’un des textes de Vatican II affirme que chaque règles et ces doctrines qui quoiqu’elles différent en
homme ainsi disponible est introduit par l’Esprit Saint beaucoup de points de ce qu’elles-mêmes tient et
à participer, d’une manière que Dieu seul connaît, propose, cependant apporte un rayon de la Vérité
au Mystère Pascal par lequel tout homme est sauvé. qui illumine tous les hommes » (Vatican II - Relations
de l’Eglise avec les religions n°2)
« Et cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient
au Christ, mais bien pour tous les hommes de bonne
« Une évaluation théologique correcte de ces
volonté, dans le cœur desquels invisiblement agit la
traditions, au moins en termes généraux, demeure un
grâce. En effet puisque le Christ est mort pour tous et présupposé nécessaire pour le dialogue interreligieux.
que la vocation de l’homme est réellement unique, à
Ces traditions doivent être approchées avec grand
savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit-Saint
respect, à cause des valeurs spirituelles et humaines
offre à tous d’une manière que Dieu seul connaît la
qu’elles contiennent. » (Document Dialogue et
possibilité d’être associé au Mystère Pascal. »(Vatican
Annonce - n°14 - 1991)
II - L’Eglise dans le Monde de ce temps n°22 §5)
Différentes expressions employées par Vatican II,
chacune chargée de sens, manifeste l’estime de
2 – LE REGARD DE L'EGLISE SUR LES RELIGIONS l’Eglise pour ces traditions religieuses.

La recherche des hommes pour comprendre le sens « Des éléments précieux, religieux et humains »
de leur vie et faire face à l’ensemble de leurs besoins (l’Eglise dans le monde ce temps n°92)
et de leurs aspirations humaines a donné naissance, « Des traditions contemplatives » (L’activité mission-
au long des siècles, aux différentes religions. naire de l’Eglise n°9)
« Des éléments de vérité et de grâce » (L’activité
« Les hommes attendent des diverses religions la missionnaire de l’Eglise n°9)
réponse aux exigences cachées de la nature « Des semences du Verbe » (L’activité missionnaire
humaine, qui hier comme aujourd’hui troublent de l’Eglise n°11)
profondément le cœur humain. Qu’est-ce que « Un rayon de vérité qui illumine tous les hommes »
l’homme ? quel est le sens de la vie ? qu’est-ce que (Relations avec les religions n°2)
le bien et qu’est-ce que le péché ? quels sont
l’origine et le but de la souffrance ? quel est la voie Le Concile Vatican II insiste sur les liens particuliers
pour parvenir au véritable bonheur ? Qu’est-ce que du christianisme avec judaïsme. Quant aux valeurs
la mort, le jugement, la rétribution après la spécifiques de l’Islam et des autres religions, elles
mort ? qu’est-ce enfin que le Mystère dernier qui sont soulignées dans le décret sur les religions non
entoure notre existence, d’où nous tirons notre chrétiennes.
origine et vers lequel nous tendons ?»
(Vatican II - Relations de l’Eglise avec les religions
non chrétiennes n°1) « ...dans l’Hindouisme, les hommes scrutent le
mystère divin et l’expriment par la fécondité
inépuisable des mythes et par les efforts pénétrants
Cette quête des hommes par rapport au sens de leur
de la philosophie; ils cherchent la libération des
vie a suscité au sein des religions des valeurs
angoisses de notre condition, soit par les formes de la
positives que reconnaît l’Eglise. vie ascétique, soit par la méditation profonde, soit
par le refuge en Dieu avec amour et confiance. Dans
"Les religions non chrétiennes portent en elles l'écho le Bouddhisme, selon ses formes variées,
de millénaires de recherche de Dieu" (Exhortation l’insuffisance radicale de ce monde changeant est
apostolique « L’Annonce de l’Evangile » - n° 53). reconnue et on enseigne une voie par laquelle les
hommes, avec un cœur dévot et confiant, pourront
« Ces traditions requièrent notre considération car, à soit acquérir l’état de libération parfaite, soit
travers les siècles, elles ont porté témoignage des atteindre l’illumination suprême par leurs propres
efforts déployés pour trouver réponse aux énigmes efforts ou par un secours venu d’en haut. De même
cachés de la condition humaine et elles ont été le aussi, les autres religions qu’on trouve de par le
lieu d’expression de l’expérience religieuse et des monde s’efforcent de faire face, de façons diverses, à
plus profondes aspirations de millions de leurs l’inquiétude du cœur humain en proposant des
adeptes. » voies, c’est à dire des doctrines, des règles de vie et
(Document Dialogue et Annonce n° 14 - 1991) des rites sacrés. ». (Vatican II - Les relations de
l’Eglise avec les religions non-chrétiennes N°2)
Les chrétiens sont invités à reconnaître et apprécier Une mention particulière est faite pour le monde de
les valeurs positives contenues dans les autres l’Islam
religions.

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 18/03/2004 VEinfo16der.doc / 3
“ L’Eglise regarde aussi avec estime les musulmans l’Eglise n’a pas échappé à cette emprise du péché.
qui adorent le Dieu, Un. vivant et subsistant, Elle a besoin de s’en purifier tout au long de son
miséricordieux et tout puissant, créateur du ciel et de existence en revenant à l’Esprit du Christ.
la terre, qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se
soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, Le péché a été à l’œuvre dans le monde et donc les
même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu autres traditions religieuses, malgré leurs valeurs
Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. positives, sont aussi le reflet des limitations de l’Esprit
Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, humain, qui est parfois enclin à choisir le mal. Une
ils le vénèrent comme prophète ; ils honorent sa approche ouverte et positive des autres traditions
mère virginale ; et parfois même l’invoquent avec religieuses n’autorise donc pas à fermer les yeux sur
piété. De plus, ils attendent le jour du jugement où les contradictions qui peuvent exister entre elles et la
Dieu rétribuera tous les hommes ressuscités. Aussi révélation chrétienne. Là où c’est nécessaire, il faut
ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte reconnaître qu’il y a incompatibilité entre certains
à Dieu surtout par la prière, l’aumône et le jeûne ”. éléments essentiels de la religion chrétienne et
(Vatican Il - Les relations de l’Eglise avec les religions certains aspects de ces traditions. (Conseil pontifical
non-chrétiennes N°3- 1ère partie) - Dialogue et Annonce n° 31 -1991)

Le discernement des éléments de grâce dans ces


religions demande beaucoup de respect et reste 3- LE DIALOGUE AVEC LES CROYANTS DES
chose difficile. AUTRES RELIGIONS

« Identifier dans les autres traditions religieuses, ces L'estime portée aux autres religions Incite au
éléments de grâce capable de soutenir la réponse dialogue inter-religieux. Mais plus profondément
positive de leur membre est difficile,. Un encore, l'exigence du dialogue s'enracine dans la
discernement est ici requis pour lesquels des critères longue histoire du dialogue entre Dieu et l'humanité.
doivent être établis » C’est l’Encyclique «l’Eglise aujourd’hui » (1964),
(Document Dialogue et Annonce n°30 - 1991) appelée à juste titre l’Encyclique du dialogue, qui va
mettre d’abord en lumière cette dimension de la foi
La théologie post-conciliaire reconnaît que les Chrétienne.
valeurs positives des religions sont l’œuvre de
l’Esprit. Ainsi des croyants justes et sincères, animés "L'histoire du salut raconte précisément ce dialogue
par l’Esprit de Dieu, y ont joué un rôle essentiel. long et divers qui part de Dieu et noue avec l'homme
une conversation variée et étonnante".
« Bien des personnes sincères, inspirés par l’Esprit de (Encycl. L’Eglise aujourd’hui n°72 - 1964)
Dieu, ont certainement marqué de leur empreinte
l’élaboration et le développement de leurs traditions L’incarnation du Verbe est le sommet de ce dialogue
religieuses respectives. » (Document Dialogue et entre Dieu et l’Humanité. Ce que Jésus manifesta
Annonce n°30 - 1991) tout au long de sa vie par ses dialogues avec les
« La présence et l’activité de l’Esprit ne concernent hommes de son temps.
pas seulement les individus, mais la société et
l’histoire, les peuples, les cultures, les religions. En « C'est dans cette conversation du Christ avec les
effet, l’Esprit se trouve à l’origine des idéaux nobles et hommes que Dieu laisse comprendre quelque chose
des initiatives bonne de l’humanité en marche. Par de lui-même, le mystère de sa vie ... C'est là qu'il dit
une providence admirable, il conduit le cours des finalement comment il veut être connu. » (Encycl.
temps et rénove la face de la terre». L'Eglise aujourd'hui - n° 72 - 1964)
(Encycl. La Mission du Rédempteur n°28 - 1990)
À la suite du Christ, l'Eglise pour accomplir sa
Cependant ces grandes religions sont marquées par mission se doit de rentrer en dialogue avec les
des imperfections, des limites et des erreurs. Elles hommes.
n’ont pas la plénitude de la révélation en Jésus-
Christ.
« Le Dialogue de Salut fut inauguré spontanément
par l’Initiative divine. C’est Lui Dieu qui nous a aimé
"Notre religion instaure effectivement avec Dieu un le premier (I Jean 4/19) ; il nous appartiendra donc
rapport vivant et authentique que les autres religions de prendre à notre tour l’initiative pour étendre aux
ne réussissent pas à établir, bien qu'elles tiennent hommes ce dialogue sans attendre d’y être
pour ainsi dire leurs bras tendus vers le ciel" appelés. »
(Exhortation apostolique L'Annonce de l'Evangile - (Encycl. L’Eglise aujourd’hui n°74 - 1964)
n° 53 - 1975)

Une des raisons de ces insuffisances des religions est « L’Eglise doit rentrer en dialogue avec le monde
qu’elles ont été marquées par le péché des hommes dans lequel elle vit. L’Eglise se fait Parole ; l’Eglise se
qui les ont élaborées. Au passage, on note que fait message ; l’Eglise se fait conversation »
(Encycl. L'Eglise aujourd'hui - n° 67 -1964)

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 18/03/2004 VEinfo16der.doc / 4
« LEglise doit être prête à soutenir le dialogue avec Le dialogue des œuvres mérite une attention
tous les hommes de bonne volonté ... Qu'ils soient particulière. Ce sont ces dialogues qui naissent des
au-dedans ou en dehors de son enceinte. Personne collaborations dans le souci du bien commun entre
n'est étranger au cœur de l'Église. Personne n'est les hommes de convictions différentes. Ceci fut
indifférent pour son ministère. Pour elle personne d’abord exprimé dans la déclaration de Vatican II sur
n'est un ennemi... Ce n'est pas en vain qu'elle se dit les relations de l’Eglise avec les croyants musulmans.
catholique » (Encycl. L'Eglise aujourd'hui - n° 97 et En fait, c’est une démarche qui concerne les relations
98) entre tous les hommes quels qu’ils soient.

Mais les difficultés pour entrer en dialogue sont « Si au cours des siècles, de nombreuses dissensions
nombreuses. Il faut d’abord avoir la volonté de et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et
proposer ce dialogue ou d’en accueillir la les musulmans, le Concile les exhorte tous à oublier
perspective. Le document « Dialogue et Annonce » le passé et à S’efforcer sincèrement à la compréhen-
aux n° 52 et 53 souligne les obstacles les plus sion mutuelle, ainsi qu'à protéger et à promouvoir
fréquents. Toute rencontre n’est pas dialogue et de ensemble, pour tous les hommes la justice sociale,
multiples situations humaines morales, sociales ou les valeurs morales, la paix et la liberté." (Vatican II -
psychologiques constituent des obstacles pour un Les relations de l'Eglise avec les religions
dialogue en vérité. non chrétiennes n° 3)
La conscience très vive que des multitudes
d’hommes ne deviendront pas chrétiens, bien que la Ce thème des collaborations fut souvent repris par
sollicitude de Dieu et la volonté de salut s’étendent à Jean-Paul II au cours de ses voyages, en particulier
tous, amène à poser la question du rapport de lors de son discours aux jeunes musulmans de
l’Eglise avec les non chrétiens… Casablanca en 1985. Il invita aux collaborations en
insistant sur la responsabilité commune des hommes
« La raison fondamentale de l’engagement de l’Eglise en face des grands problèmes du monde.
dans le dialogue n’est pas simplement de nature Il est vrai que l’expérience quotidienne a montré la
anthropologique : Elle est aussi théologique. Dieu, richesse de ces collaborations entre les personnes
dans un dialogue qui dure au long des âges, a offert qui s’engagent pour la justice, le bien des hommes et
et continue à offrir le salut à l’humanité. En fidélité à l’équilibre des sociétés.
l’initiative divine, l’Eglise se doit donc d’entrer dans Relatant ces expériences, le pape Jean-Paul II
un dialogue de salut avec tous » (Document: souligne que par ces collaborations des liens se
Dialogue et Annonce n°38 - 1991) créent, des consciences communes se forgent, le
regard des uns et des autres se purifie, les hommes
Le Dialogue interreligieux fait donc partie des tâches apprennent à s’estimer.
de l’Eglise pour accomplir fidèlement sa Mission. Le
Ces collaborations sont une réponse à la vocation
document « Dialogue et Annonce » au n° 13 situe le
fondamentale de tout être humain: travailler
dialogue parmi les autres tâches de la mission de
ensemble pour un monde juste et fraternel. . Les
l’Eglise. Son importance est d’autant plus grande que
dialogues qui vont en découler ne peuvent pas ne
cela concerne l’immense masse des non chrétiens.
L’expérience a monté que le dialogue peut prendre pas être marqués par l’appel au dépassement de soi
et le souci d’autrui . Aussi il s’agit d’un lieu privilégié
différentes formes. On en distingue quatre qui ne
de la rencontre de Dieu
sont pas indépendantes les unes des autres.
Dans tous ces dialogues, les chrétiens sont invités à
lire la présence de Dieu agissant chez les hommes
a) Le dialogue de la vie, où les gens s'efforcent de de bonne volonté. Accueillir ainsi l’Esprit qui vient
vivre dans un esprit d'ouverture et de bon voisinage, d’ailleurs, c’est entrer de plain-pied dans un dialogue
partageant leurs joies et leurs peines, leurs problèmes de salut.
et leurs préoccupations humaines.
b) Le dialogue des œuvres, où il y a collaboration en
vue du développement intégral et de la libération « Nous ne devons pas nous rencontrer comme de
simples touristes, mais comme des pèlerins qui vont
totale de l'homme.
chercher Dieu, non dans des édifices de pierre, mais
c) Le dialogue des échanges théologiques, où des
dans le cœur des hommes .»
spécialistes cherchent à approfondir la compré-
(Discours de Paul VI aux personnalités religieuses
hension de leurs héritages religieux respectifs et à
apprécier les valeurs spirituelles les uns des autres. non chrétiennes à Bombay - 1965)
d) Le dialogue de l'expérience religieuse, où des
personnes enracinées dans leurs propres traditions Cet accueil concerne non seulement les traces de
religieuses partagent leurs richesses spirituelles, par Dieu dans le cœur et la vie des hommes mais aussi
exemple par rapport à la prière et à la contemplation, ces richesses spirituelles présentes dans les données
à la foi et aux voies de la recherche de Dieu ou de de leur tradition religieuse.
l'Absolu.
(Document : L’attitude de l’Eglise devant les croyants « Il faut chercher les traces de spiritualité humaine
des autres religions - n°27 à 35 - 1984) qui ne manquent pas dans les autres religions. »
(Encycl. Le Rédempteur de l’homme n°6 - 1979)

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 18/03/2004 VEinfo16der.doc / 5
Tout dialogue est en lui-même chemin de fraternité avec les religions non chrétiennes n°2). Elle est
et voie de salut , même s’il ne doit pas aboutir à une également présente dans l’Encyclique « La Mission
annonce explicite du message de la foi. Il peut du Christ Rédempteur » ( n°20) et surtout dans le
permettre pour les uns et les autres un retournement document « Dialogue et Annonce » ( n°5 ). Dans
du cœur, une conversion à Dieu, celle que le Christ l’Esprit d’Assise, ce dernier document invite à
proposait d’abord aux hommes de son temps. Mais favoriser le dialogue même entre les différentes
cela ne va pas nécessairement entraîner un chan- religions.
gement de religion pour les partenaires du dialogue.
« L’Eglise encourage et stimule le dialogue
Dans le langage Biblico-Chrétien, la conversion est le interreligieux, non seulement entre elles-mêmes et
retour d’un cœur humble et contrit à Dieu avec le d’autres traditions religieuses, mais aussi entre ces
désir de lui soumettre plus pleinement sa propre vie. traditions religieuses elles-mêmes. C’est une manière
A cette conversion, tous sont constamment invités. pour elle de remplir son rôle de Sacrement, c'est-à-
De cette démarche peut naître la décision dire le signe et l’instrument de l’union intime avec
d’abandonner la position spirituelle ou religieuse Dieu et de l’unité de tout le genre humain. L’Esprit
antérieure pour en embrasser une autre. (Doc.: l’invite à encourager toutes les institutions et tous les
Attitude de l’Eglise Catholique devant les croyants mouvements de caractère religieux à se rencontrer à
des autres religions n°37- 1984) collaborer et à se purifier afin de promouvoir la vérité
et la vie, la sainteté et la justice, l’amour et la paix,
dimensions que le Christ à la fin des temps remettra à
4 - LE MYSTERE DU SALUT EN JESUS-CHRIST ET LA son Père. Par là le dialogue interreligieux fait
MISSION DE L ’EGLISE vraiment partie du dialogue de Salut dont Dieu a pris
l’initiative. » (Document Dialogue et Annonce n°80 -
1991)
Pour tous les hommes, le salut est apporté par Jésus-
Christ Unique médiateur entre les hommes et Dieu.
d’une manière qui échappe aux investigations Cependant la plupart de ces documents rappellent
humaines. Mais il est évident, aujourd’hui comme que l’Annonce du Message reste un devoir sacré.
dans le passé, que de nombreux hommes n’ont pas
la possibilité de connaître ou d’accueillir la « ...la nécessité incombe à l’Eglise - et en même
Révélation de l’Evangile, ni d’entrer dans l’Eglise. Ils temps, elle en a le devoir sacré - d’évangéliser, et par
vivent dans des traditions sociales et culturelles qui conséquent son activité missionnaire garde
ne le permettent pas, et ils ont souvent été éduqués aujourd’hui comme toujours sa force et sa
dans d’autres traditions religieuses ; Aussi selon leurs nécessité. » (Vatican II - Décret sur l’activité
situations, le salut des hommes se fait dans de missionnaire de l’Eglise n°7)
l’Eglise ou au-delà des frontières de l’Eglise.
« Ni le respect, ni l'estime envers ces religions, ni la
« Tous ceux et celles qui sont sauvés, participent complexité des questions ne sont pour l'Eglise une
bien que différemment au même mystère du Salut en invitation à taire devant les non-chrétiens l'annonce
Jésus-Christ ....Les chrétiens en sont bien conscients, de Jésus-Christ. » (Exhort. Apostolique Annoncer de
grâce à leur foi, tandis que d’autres demeurent l'Evangile - n° 53 - 1975)
inconscients du fait que Jésus-Christ est la source de
leur salut. Le mystère de Salut les atteint, néanmoins Mais il est souvent rappelé que l’Annonce de
par des voies connues de Dieu seul, grâce à l’action l’Evangile commence par le témoignage d’une foi
invisible de l’Esprit du Christ. Concrètement, c’est vécue.
dans la pratique sincère de ce qui est bon dans leurs
traditions religieuses et en suivant les directives de
« L’Evangile doit être proclamé d’abord par un
leur conscience, que les membres des autres
témoignage. Lorsque des chrétiens, au sein de la
religions répondent positivement à l’appel de Dieu et
communauté humaine dans laquelle ils vivent,
reçoivent le Salut en Jésus-Christ même s’ils ne le
manifestent leur capacité de compréhension et
reconnaissent pas et ne le confessent pas comme
d’accueil, leur communion de vie et de destin avec
sauveur » (Document Dialogue et Annonce n°29 -
les autres, leur solidarité dans les efforts de tous pour
1991)
ce qui est noble et bon...Par ce témoignage sans
paroles, ces chrétiens font monter dans le cœur de
L’Eglise accomplissant l’œuvre du Christ sur terre est ceux qui les voient vivre, des questions irrésistibles :
indispensable pour le Salut de tous les hommes. Elle Pourquoi sont-ils ainsi ? Pourquoi vivent-ils de la
est le sacrement du Salut en étant au service du sorte ? Qu’est-ce qui les inspire ? Un tel témoignage
« Royaume » de multiples façons aussi bien en son est déjà proclamation silencieuse mais très forte et
propre sein qu’au-delà de ses frontières visibles. Son efficace de la Bonne Nouvelle. Il y a là un geste
action ne peut se limiter à ses membres, mais sa initial d’évangélisation. » (Exhort. Apostolique
sollicitude doit s’étendre à tous les hommes sans Annoncer de l'Evangile - n° 21 - 1975)
distinction, y compris auprès de ceux qui ne
deviendront jamais chrétiens. Cette perspective s’est
Le discernement de l’attitude à prendre dépend de
développée depuis Vatican II ( Relations de l’Eglise
nombreux facteurs et entre autres de l’appartenance
Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 18/03/2004 VEinfo16der.doc / 6
religieuse du partenaire du dialogue. C’est l’Esprit politiques de la situation, et une attention aux signes
qui peut révéler aux chrétiens au fur et à mesure des des temps par lesquels l'Esprit de Dieu parle, instruit
relations comment le dialogue pourra se vivre sans et guide. Une telle sensibilité et une telle attention se
trahir l’Evangile. développent à travers une spiritualité de dialogue.
Celle-ci demande un discernement fondé sur la
En pratique, la manière de remplir la mission de prière et une réflexion théologique sur la signification
l'Église dépend des circonstances particulières de des différentes traditions religieuses dans le plan de
chaque Eglise locale, de chaque chrétien. Elle Dieu et sur la signification de l'expérience de ceux
implique toujours une certaine sensibilité aux qui trouvent en elles leur nourriture spirituelle.
dimensions sociales, culturelles, religieuses et (Document Dialogue et Annonce n°78 - 1991)

Fiche réalisée par une équipe d'enseignants et d'éducateurs de l'Enseignement catholique, avec le concours du Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI)
Mise à jour : 18/03/2004 VEinfo16der.doc / 7

Centres d'intérêt liés