Vous êtes sur la page 1sur 58

SUEZ RV CENTRE EST

ISDND DE SATOLAS ET BONCE (38)


PROJET D'EXTENSION SATOLAS 3-REHAUSSE

ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

ETUDE TECHNIQUE G2 AVP

Emetteur Arcadis

Agence de Marseille

Immeuble CAP AZUR Ilôt M3 Euromed


67 Rue Chevalier Paul
CS 30321
13236 Marseille cedex 02
Tél. : +33 (0)4 96 14 59 59
Fax : +33 (0)4 91 72 36 84

Réf affaire Emetteur 16-001418


Chef de Projet Marilou Valé
Auteur principal Marianna MENDES
Nombre total de pages 21 + annexes

Indice Date Objet de l’édition/révision Etabli par Vérifié par Approuvé par

A 28/03/2017 Première diffusion M. MENDES C. MICHEL / M. VALE M. COLLOMP

B 28/03/2017 Prise en compte des commentaires SUEZ M. MENDES C. MICHEL / M. VALE M. COLLOMP

C 18/05/2017 Précision sur Annexe 4 M. MENDES C. MICHEL / M. VALE M. COLLOMP

D 17/10/2017 Mise à jour suite à modification du profil du M. MENDES C. MICHEL / M. VALE P. BASTIDE
réaménagement

Il est de la responsabilité du destinataire de ce document de détruire l’édition périmée ou de l’annoter « Edition périmée ».

Document protégé, propriété exclusive d’ARCADIS ESG.


Ne peut être utilisé ou communiqué à des tiers à des fins autres que l’objet de l’étude commandée.

Emetteur Phase / cat Réf Type Indice Statut


FR0147 APS 3340-A02 RPT 05D
Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

TABLE DES MATIERES

1 INTRODUCTION 4

2 DOCUMENTS DE REFERENCE 6

3 CONTEXTE DU SITE 7
3.1 Contexte au droit du site 7
3.1.1 Contexte géologique et lithologique 7
3.1.2 Contexte hydrogéologique 9
3.2 Caractérisation géotechnique des horizons traversés par les sondages 10
3.2.1 Lithologie des formations traversées 10
3.2.2 Consistance et caractéristiques des matériaux 10
3.3 Etat de connaissance des déchets existants au droit de Sato 3 11

4 HYPOTHESES DE CALCUL 12
4.1 Méthode de calcul 12
4.2 Caractéristiques géotechniques prises en compte 13
4.2.1 Matériaux naturels sur place 13
4.2.2 Caractéristiques des déchets 14
4.3 Conditions hydrauliques 14
4.4 Surcharges 15
4.5 Séisme 15

5 STABILITE DU REAMENAGEMENT FINAL 16


5.1 Profil de calcul et géométrie interne 16
5.2 Résultats des calculs 17
5.3 Conclusion 18

6 STABILITE DES FLANCS DU CASIER 19


6.1 Profil étudié et géométrie interne 19
6.2 Conclusion 19

7 STABILITE DES REMBLAIS ET DE LA PLATEFORME 20


7.1 Profil de calcul et géométrie interne 20
7.2 Résultats des calculs 20
7.3 Conclusion 21

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 2 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Annexe 1 Classification des missions géotechniques 22


Annexe 2 Pl Plans de projet ARCADIS (SATO-APS-V3_28_03_2017) 24
Annexe 3 Calculs TALREN – Stabilité du réaménagement final Sato-3-Rehausse 25
Annexe 4 Calculs TALREN – Stabilité des flancs du casier Sato-3 (Etude Arcadis 2008) 26
Annexe 5 Calculs TALREN – Stabilité du remblai de grande hauteur (zone dite de la
plateforme 274) 27
Annexe 6 Plans de projet mis à jour par SUEZ (cote maximum 285.5 m NGF, Indice A du
01/09/2017) 28

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1. Coupe géotechnique type retenur pour les calculs TALREN (Source : Rapport Arcadis
2008) 10
Tableau 2. Coefficient de sécurité partiel à retenir (approche Eurocodes 7) 13
Tableau 3. Caractéristiques mécaniques des formations en place retenues pour les calculs
TALREN 13

LISTE DES FIGURES


Figure 1. Localisation des secteurs actuels dénommés Satolas 0, 1, 2 et 3 (hors échelle) 4
Figure 2 : Photographies du fond et du flanc de Satolas 3 au 08/07/2016 9
Figure 3. Stabilité d’un talus, sollicitations et contraintes. 12
Figure 4. Extrait du plan de réaménagement de Sato-3-Rehausse 16
Figure 5. Réaménagement : stabilité propre du massif de déchets 18
Figure 6. Stabilité globale des flancs de Sato-3 (Source : Arcadis 2008) 19
Figure 7. Coupe-type d’un remblai de grande hauteur (zone de la plateforme) 20
Figure 8. Stabilité du remblai de la plateforme – matériau moins sableux soigneusement
compactés 21

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 3 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

1 INTRODUCTION
SUEZ RV CENTRE EST, société du groupe SUEZ, exploite l’ISDND de SATOLAS ET BONCE
(38). Dans le but d’optimiser sa capacité de stockage, SUEZ RV CENTRE EST envisage de
réaliser une extension de son installation de stockage. En effet, ce périmètre dispose d’une
étanchéité en fond au droit des casiers 1 à 5 compatible avec l’arrêté ministériel du 15 février
2016 afin d’envisager la poursuite de l’exploitation de « Satolas 3 » avec un projet de rehausse,
au droit des casiers actuellement exploités, nommé Sato3-Rehausse. Cette extension intègre
également une extension Sud avec la création d’un nouveau casier (dit Casier 6), qui a fait l’objet
pour ce dernier d’une demande d’autorisation de terrassement dans le cadre d’un porter à
connaissance déposé au mois de mars 2016.

Pour rappel, la localisation des secteurs actuels Satolas 0, 1, 2 et 3 actuels est présentée en
Figure 1.

Figure 1. Localisation des secteurs actuels dénommés Satolas 0, 1, 2 et 3 (hors échelle)

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 4 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

La présente étude concerne uniquement l’extension Sato-3-Rehausse, et a pour objectif la


vérification des points suivants :

 la stabilité globale du massif de déchets selon la géométrie du réaménagement projeté;


 la stabilité des flancs du fond de forme (flanc Sud du Casier 6) ;
 la stabilité des remblais de grande hauteur (zone dite plateforme 274).

D’après la classification des missions géotechniques, jointe en Annexe 1, il s’agit d’une mission
d’étude type G2 AVP.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 5 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

2 DOCUMENTS DE REFERENCE
1. « Qualification géologique et hydrogéologique » Rapport ARCADIS référencé FR0147--
3340-QUALIF-A03-01B du 23/02/2017.
2. « Etude géotechnique d’avant-projet » Rapport ARCADIS référencé
812 38675 001 NT 01 A du 03/10/2008 intégrant le DDAE de 2009.

Concernant les plans projet (Reprofilage avant rehausse, Réaménagement final et


Coupes), la présente étude se base sur :
- la version des plans SATO-APS-V3 du 27 mars 2017 incluant notamment la
plateforme 274 établie par DMN (version du 27/03/2017) ;
- les plans et coupes du réaménagement final mis à jour par SUEZ pour
l’optimisation de Satolas 3 à la cote maximum de 285.5 mNGF (Indice A, du
01/09/2017).

En effet, les profils du réaménagement de Sato 3 ont été adaptés afin de prendre en compte des
contraintes Radar nouvelles. Afin de vérifier si les modifications ne remettent pas en cause la
stabilité du réaménagement, la présente mise à jour (indice D) a été réalisée sur la base de profils
de travail comparés aux profils étudiés auparavant.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 6 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

3 CONTEXTE DU SITE

3.1 Contexte au droit du site


3.1.1 Contexte géologique et lithologique
La zone exploitée de l’ISDND de Satolas se situe au droit d’une butte anticlinale localisée entre
les lieux-dits des « Blaches » et de la « Janneyrière » à une altitude comprise entre 250 et
260 m NGF. Elle est constituée par une base molassique gréseuse dont le toit est repéré à la
cote 220 m NGF environ, surmontée par les dépôts morainiques (graves plus ou moins argileuses
alternant avec des sables et graviers) d’épaisseur comprise entre 20 et 40 m. Des alluvions fluvio-
glaciaires se retrouvent généralement dans les vallées, plus à l’aval du site.
Ainsi, 3 ensembles géologiques sont distinguables au droit du site :
 Les alluvions fluvio-glaciaires ;
 La moraine argileuse et caillouteuse ;
 La molasse gréseuse du Miocène supérieure d’origine alpine sur une épaisseur
d’environ 250 mètres. Le toit de la molasse devrait se situer au droit du site à une
altimétrie de l’ordre de 220 m NGF.
La qualification géologique et hydrogéologique fourni des informations au droit de chaque casier
(Sato 0 à 3). Même si les casiers Sato 0 à 2 ne sont pas concernés par la présente étude, les
informations sur les terrains au droit de ces secteurs permettent de donner des informations sur
la continuité des structures géologiques.

Sato 0 : c’est le secteur le plus ancien, exploité de 1972 à la fin des années 80. Le stockage des
déchets s’est a priori fait dans l’emprise d’anciennes carrières probablement arrêtées dans la
moraine. La partie périphérique a été terminée en 1983 puis une couverture provisoire a été mise
en place. Une rehausse du secteur a été réalisée en partie centrale avant la mise en place de la
couverture finale en 1988.

Sato 1 : secteur exploité de la fin des années 80 à 2000. Le fond des casiers est implanté sur un
ancien point bas, avec, d’après les données collectées en profondeur la moraine argileuse assez
homogène. Le talus Ouest a également été taillé dans la moraine argileuse, avec présence de
graviers dans le talus ainsi que des traces de circulation d’eau. La zone Est est implantée dans
des sables fins à perméabilité moyenne reposant sur des graviers.

Sato 2 : secteur exploité de 2000 à 2012. Pour ce secteur plus récent, des données
bibliographiques plus détaillées sont disponibles, les informations principales sont reprises ici.
Des investigations géophysiques couplées à une campagne de sondages destructifs (réalisées
respectivement par HORIZONS et par FONDASOL en 1998) ont mis en évidence des terrains
très hétérogènes :
 Un horizon argilo-silteux à sablo-argileux relativement continu sur toute la zone
d’étude à une profondeur d’environ 20 m
 Les formations situées sous cet horizon peuvent être localement très graveleuses
au droit de surcreusement glaciaire, mais elles sont le plus souvent silteuses. Sur
le panneau D notamment, un surcreusement important dans la molasse fait
apparaître un horizon plus graveleux d’une puissance proche de 40 m.
 La molasse se situe à une profondeur supérieure à 50/60 m.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 7 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Sato 3 : Il s’agit du secteur Nord-Ouest actuellement en cours d’exploitation. L’exploitation des


casiers 1 et 2 est terminée (couverture définitive). Les casiers 3 et 4 sont en couverture provisoire
et l’exploitation du casier 5 a débuté fin de l’année 2016.
Sur ce secteur, des panneaux de géophysique couplée à une campagne de forage et des essais
de perméabilité ont été réalisés en 2006 (étude ARCADIS) afin d’acquérir des connaissances
géologiques et hydrogéologiques dans le but de déterminer l’aptitude des terrains en place à
recevoir l’extension SATOLAS 3 de l’exploitation.
L’étude géophysique a permis de mettre en évidence :
 Des terrains plus perméables au Nord (sables graveleux) hormis une lentille
apparaissant en profondeur au Nord-Ouest ;
 Des horizons argileux au Sud situés dans la tranche supérieure du terrain (entre 0
et 10-15 m de profondeur) et dont l’épaisseur tend à diminuer du Sud vers le Nord ;
 Un horizon de sable fin en profondeur.
La campagne de sondages réalisée montre une certaine hétérogénéité des terrains au droit de
Satolas 3. Les terrains rencontrés au droit des sondages sont les suivants du haut vers le bas :
 Une formation de sables fins = sables silto-argileux englobant graviers et galets et
d’une épaisseur de 3 à 10 m,
 Une formation de sables grossiers à galets = sables très fins à grossiers enfermant
des graviers et d’une épaisseur de 10 m à 30 m,
 Une formation fine de sables fins à moyens = sables très fins avec une forte fraction
argileuse,
 La formation molassique présente généralement vers 40 m de profondeur
présentant un faciès plutôt argileux.

Dans ce cadre, des clichés de l’actuel fond de forme de Satolas 3 réalisés lors de la visite de
terrain du 08/07/2016 témoignent de l’hétérogénéité des terrains en place et de l’alternance des
horizons rencontrés :

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 8 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Sables graveleux

Sables fins à moyens

Sables graveleux

Sables fins

Sables fins à moyens

Sables graveleux

Sables fins

Banc silteux

Figure 2 : Photographies du fond et du flanc de Satolas 3 au 08/07/2016

3.1.2 Contexte hydrogéologique


L’étude CETE de 1991, annexé au DDAE de 1999 indique le niveau d’eau à environ 215 m NGF,
dans molasse (dont le toit a été repéré à 220 m NGF).
Des esquisses piézométriques avaient été réalisées dans le cadre des études de qualification du
site pour la création de Satolas 2 et Satolas 3. Sur la base des mesures piézométriques et de ces
esquisses, un dôme piézométrique avec une « ligne de partage des eaux » est présent au Nord
du site, avec des écoulements du Nord-Nord-Ouest vers le Sud-Sud Est au droit du site (amont
au Nord-Nord-Ouest). Les écoulements au Nord du site se dirigent eux plutôt vers le Nord-Nord-
Ouest.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 9 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

3.2 Caractérisation géotechnique des horizons traversés par les


sondages
3.2.1 Lithologie des formations traversées
Les investigations complémentaires de 2016 ont été réalisés principalement au droit de
l’extension Sato-3-bis (Zones R5, R6, R7 et R8). Les faciès recoupés sont cohérents à ceux
retrouvés au droit de Sato-3 (Zone R3) lors des reconnaissances de 2008 (dans le cadre du
DDAE de 2008).
Selon l’étude de stabilité géotechnique de 2008 réalisé par Arcadis (document n° 2 dans le §2),
sur la base d’une reconnaissance géophysique (panneaux électriques) et d’une reconnaissance
par sondages (3 sondages carottés de 63 à 66 m de profondeur) et 10 sondages destructifs (de
34 à 45 m de profondeur) la stratigraphie retenue au droit de la Zone de Sato 3 est la suivante :

Tableau 1. Coupe géotechnique type retenur pour les calculs TALREN (Source : Rapport
Arcadis 2008)
Cote du toit
Horizon
(m NGF)

Limon graveleux 268

Grace sableuse 265

Sable fin 230

Sable limono-argileux 220

Molasse 205

3.2.2 Consistance et caractéristiques des matériaux


3.2.2.1 Remblais de surface
Dans les sondages destructifs et pressiométriques, les remblais de surface sont décrits
principalement comme sablo-graveleux étant par endroits plus argileux ou limoneux.
Les caractéristiques pressiométriques des remblais correspondent à des matériaux peu à
moyennement compacts avec les valeurs présentées ci-après

Pl = 0.3 à 2 MPa Pl moyenne = 0.9 MPa Pl moyenne -1/2 écart type = 0.6 MPa
EM = 2.4 à 21 MPa EM moyenne = 9.0 MPa EM moyenne – ½ écart type = 5.4 MPa

La valeur de Pl moyenne -1/2 écart type = 0.6 MPa correspond globalement par corrélation dans des
matériaux purement frottants à un angle de frottement compris entre 27 et 31°.
Ainsi, il est proposé de retenir, les caractéristiques suivantes :
Remblais en surface :  = 18 kN/m3 ’ = 28° c’ = 5 kPa

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 10 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

3.2.2.2 Horizon sablo-graveleux ou gravelo-sableux


L’horizon sablo-graveleux ou gravelo-sableux se retrouve sous les remblais de surface reposant
sur la molasse gréseuse (dont le toit doit se situer vers la cote 220 m NGF). La description des
terrains sablo-graveleux ou gravelo-sableux recoupés par les sondages met en évidence
l’hétérogénéité de ces terrains.
Les sondages pressiométriques fournissent les caractéristiques pressiométriques qui
correspondent à des matériaux granulaires compacts avec les valeurs présentées ci-après :

Pl = 2 à 6 MPa Pl moyenne = 4.3 MPa Pl moyenne -1/2 écart type = 3.7 MPa
EM = 19 à 111 MPa EM moyenne = 58 MPa EM moyenne – ½ écart type = 43.7MPa

Le rapport EM/Pl varie entre 7.5 et 26, représentatif de la grande hétérogénéité du matériau et de
sa compacité.
Par corrélation, la valeur de Pl moyenne -1/2 écart type = 3.7 MPa correspond globalement à un angle de
frottement de 37 à 40° pour des matériaux purement frottants.
L’étude de stabilité de 2008 (document n° 2 listé dans le § 2) avait retenu des valeurs d’angle de
frottement plus faibles : 30° pour les limons graveleux et 36° pour la couche de grave-sableuse.
Ainsi, compte tenu des études précédentes et des reconnaissances réalisées au droit de la zone
d’entrée, pour l’étude de stabilité du casier d’entrée de site, dans les alluvions de surface, il est
proposé de retenir les caractéristiques suivantes :
Grave sableuse / sables et galets :  = 19 kN/m3 ’ = 35° c’ = 2 kPa

Remarque : une légère cohésion est considérée dans ces matériaux pour tenir compte du
caractère limoneux voire argileux, observé sur les sondages de l’entrée du site.

3.2.2.3 Couche sableuse


Dans le cadre de l’étude de stabilité Arcadis 2008 (document n°2 dans le §2), une couche de
« sable fin » avait été repérée entre 220 et 230 m NGF au droit de Sato 3.
Il sera considéré pour les calculs, la présence potentielle d’une couche de sables d’environ 7 m
à 10 m d’épaisseur (entre les cotes 231 et 238 m NGF), située sous les alluvions graveleux de
surface. Il sera retenu au sein de cette couche les mêmes caractéristiques de frottement que
celles de l’étude de 2008, issues notamment d’un essai de cisaillement en laboratoire. Par contre,
une légère cohésion est considérée dans ces matériaux pour tenir compte des observations faites
sur les sondages de l’entrée du site et pour des raisons propres au calcul.
Couche sableuse :  = 19 kN/m3 ’ = 30° c’ = 1 kPa

3.3 Etat de connaissance des déchets existants au droit de


Sato 3
Le fond de forme (dessus drainant) du casier de Sato 3 se retrouve vers la cote de 226 m NGF.
La cote du terrain naturel est entre 260 et 270 m NGF ce que correspond à un massif de déchets
de 45 m d’épaisseur dont environ 10 m hors sol.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 11 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

4 HYPOTHESES DE CALCUL
4.1 Méthode de calcul
Les calculs de stabilité ont été réalisés à l’aide du logiciel de calcul à la rupture TALREN version 5.
Comme il est d’usage, la méthode de calcul choisie est la méthode de Bishop pour les surfaces
de rupture circulaires.
Le coefficient de sécurité global FS, supposé constant sur la surface de rupture, est défini comme
le rapport de la contrainte de cisaillement maximale max à la contrainte de cisaillement mobilisée
le long de la surface de rupture m. La contrainte de cisaillement mobilisable m dépend
principalement des caractéristiques intrinsèques des matériaux (cohésion c’ et l’angle de
frottement interne ’). La contrainte de cisaillement maximale max est liée à des actions
déstabilisantes telles que l’eau, le poids de terre et les surcharges.

c’ + σ . tan φ’ = max

m

Figure 3. Stabilité d’un talus, sollicitations et contraintes.

Selon l’approche de l’EN 1997-1 de l’Eurocode 7, actuellement en vigueur, la stabilité des pentes
doit être vérifiée aux états limites ultimes (GEO) en appliquant des coefficients partiels aux
actions, aux propriétés mécaniques des sols et à la résistance des matériaux selon l’approche 3
qui est la plus appropriée pour ce type de calculs :

Combinaison : A2 «+» M2 «+» R3

Sont appliqués pour cette méthode de calcul les coefficients partiels indiqués dans le tableau
suivant (notations selon la norme EN 1997-1).

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 12 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Tableau 2. Coefficient de sécurité partiel à retenir (approche Eurocodes 7)

Combinaison Fondamentale

sur les actions permanentes : Défavorables γG = 1.00

Favorables γG = 1.00

sur les actions variables : Défavorables γQ = 1.30

Favorables γQ = 1.00

sur la cohésion du sol : γc’ = 1.25

sur l’angle de frottement du sol : γ’ = 1.25

sur le poids volumique du sol : γγ = 1.00

sur la résistance du terrain : γR;e = 1.00

coefficient de méthode : γR;d =1.10*

* pour un ouvrage peu sensible aux déformations, dans le cas contraire γR;d =1.20

Dans ces conditions, les coefficients de sécurité FS requis doivent être supérieurs ou égal
à l’unité (1).

4.2 Caractéristiques géotechniques prises en compte


4.2.1 Matériaux naturels sur place
Les caractéristiques géotechniques retenues pour les matériaux naturels sur place sont issues
de l’étude de stabilité de 2008 (Document n°2 référencé au § 2). Elles sont récapitulées dans le
tableau suivant.

Tableau 3. Caractéristiques mécaniques des formations en place retenues pour les


calculs TALREN
Caractéristiques géotechniques retenues
Horizon
 ’ C’
(kN/m3) (°) (kPa)
Remblais divers réalisés avec les
18 30 à 34(1) 2 à 5(1)
matériaux du site

Grave sableuse ou Sables et graves 19 35 2

Couche sableuse 19 30 1

Molasse Substratum à 220 m NGF

Note (1) : Les caractéristiques des remblais seront fonction de la nature des matériaux utilisés et
de leur mode de mise en œuvre. Les caractéristiques les meilleures pourront être retenues pour
les matériaux les moins sableux et soigneusement compactés.
Les remblais de surface ne sont pas pris en compte dans la modélisation.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 13 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

4.2.2 Caractéristiques des déchets


Les caractéristiques géotechniques des déchets ont des valeurs qui peuvent évoluer dans le
temps du fait notamment de leur nature et de leur dégradation. Les valeurs retenues sont issues
de la bibliographie et du retour d’expérience d’Arcadis.

Déchets non dangereux (DND)


Les déchets stockés seront préférentiellement des DIB sans fermentescibles et bois de
déchèteries et des entreprises. Les différentes études réalisées sur le site ont proposé différents
couples de caractéristiques géotechniques. Dans la présence étude et en s’appuyant sur son
retour d’expérience, Arcadis propose de retenir à long terme les valeurs suivantes : (valeur a
priori plutôt sécuritaire pour ce type de déchets, d’autant plus en l’absence de fermentescibles
(déchets ménagers interdits) reste faible) :
 un poids volumique  = 10 kN / m3
 un angle de frottement  = 25 °
 une cohésion c = 5 kPa

4.3 Conditions hydrauliques


Deux paramètres peuvent influer sur la stabilité :
 les conditions hydrogéologiques au sein des terrains en place ;
 la charge hydraulique au sein des déchets.

Conditions hydrogéologiques au sein des terrains en place


Les paramètres hydrauliques à considérer dans les terrains en place sont détaillés dans la
Qualification Géologique et Hydrogéologique et l’étude d’impact du DDAE 2009 (documents n° 1
et 2 référencés au §2). Globalement, les mesures piézométriques maximales varient de 210 à
223 m NGF. En moyenne, le toit de la nappe de la Molasse se situerait à une quinzaine de mètres
de profondeur par rapport à la cote du fond projeté de l’installation de stockage de déchets (cote
220 NGF). Ainsi, le contexte hydrogéologique au droit du projet n’a pas d’influence sur les
conditions de stabilité des flancs (215 m NGF, cf. § 3.1.2).

Charge hydraulique au sein des déchets


Concernant la charge hydraulique au sein des déchets, elle a un rôle important dans la vérification
de la stabilité du réaménagement (stabilité globale et stabilité le long du DEDG).
Les déchets sont réputés renfermer des lixiviats avec parfois des nappes perchées. Il est donc
d’usage de considérer au sein de ces massifs, une pression interstitielle résiduelle (u). La valeur
prise en compte dans les calculs est de ru = 0,10 (u = ru x γ x h). Cette hypothèse sera retenue
pour la vérification de la stabilité globale du massif de déchets.
Enfin, les matériaux des digues (éventuellement mises en œuvre en pied de talus) sont supposés
sans contact avec les lixiviats (présence de la barrière de sécurité et de la remontée d’étanchéité).
De plus, les digues sont principalement constituées de matériaux relativement perméables
limitant considérablement les surpressions interstitielles. Aucune surpression interstitielle n’est
donc considérée dans ces matériaux.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 14 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

4.4 Surcharges
Aucune surcharge de circulation n’a été prise en compte dans les calculs de stabilité, sans que
cela puisse remettre en cause les résultats de l’étude compte tenu du flux de circulation sur le
site.

4.5 Séisme
Le site est localisé en zone de sismicité 3 (risque modérée). Selon les arrêtés du 22 Octobre
2010 et du 24 janvier 2011 relatifs aux règles parasismiques des installations classées et aux
bâtiments à risque normal, il n’y a pas lieu d’appliquer des règles de construction particulière pour
le présent ouvrage.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 15 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

5 STABILITE DU REAMENAGEMENT FINAL


5.1 Profil de calcul et géométrie interne
Comme le montrent les plans en Annexe 2, les déchets non dangereux (DND) de l’extension
Sato-3-Rehausse reposeront sur le massif de DND existant et s’appuient à Ouest sur une digue
de 10 m de haut maximum. Cette digue sera équipée d’un dispositif d’étanchéité et drainage avec
géosynthétiques (DEDG) et barrière passive reconstituée en continuité du complexe existant
(DEDG existant avec barrière reconstituée en fond et flanc du casier).
La cote maximale d’exploitation de la rehausse selon la version 3 du projet ARCADIS est
de 288 mNGF (cf. Figure 4), ce que correspond à un massif hors sol de 28 m de haut par rapport
à la cote de 260 m NGF coté Est.

Profil de travail

Figure 4. Extrait du plan de réaménagement de Sato-3-Rehausse

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 16 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Le risque d’instabilité sur le réaménagement final concerne la partie hors sol du projet de c’est-
à-dire, dans la présente configuration, les 28 m de massif des déchets non dangereux de
l’extension voire le massif des déchets anciens. La stabilité de ce réaménagement a été analysé
à partir du profil du réaménagement au droit de la coupe P1N-P1S tenant compte la cote
sommitale avec :
 pente de 30% sur 22 m de hauteur (entre 260 et 282 m NGF) ;
 puis 5% entre 282 et la cote sommitale à 288 m NGF.

Remarque : Dans la version 3 du projet ARCADIS (Annexe 2) la cote sommitale du


réaménagement de Satolas 3 rehaussé est de 288 mNGF, ce que correspond à un massif hors
sol de 28 m. Dans le projet d’optimisation de Satolas 3 réalisé par SUEZ en septembre 2017 afin
de tenir compte d’une contrainte Radar, la cote sommitale passe de 288 à 285.5 m NGF (Annexe
6). La hauteur du massif de déchets hors sol est dans ce cas de 25.5 m.
Ainsi, la comparaison entre le profil de stabilité étudié auparavant (cote sommitale à 288 mNGF)
et le profil du réaménagement du projet d’optimisation de Satolas 3 réalisé par SUEZ (cote
sommitale à 285.5 mNGF) montre que le profil étudié dans les versions précédentes du présent
rapport reste valable pour le profil optimisé dans sa version de septembre 2017 et joint en Annexe
6).
Ainsi les résultats et conclusions suivants, basées sur le profil de stabilité issu du projet ARCADIS
V3 restent valables pour le projet SUEZ optimisé en ce que concerne la stabilité du
réaménagement final.

5.2 Résultats des calculs


Le calcul de stabilité en rupture circulaire dans le massif de déchets non-dangereux conduit à un
coefficient de sécurité de FS = 1,33 selon les Eurocodes, comme le montre la Figure 5 ci-après.
La stabilité propre du massif de déchets non dangereux est donc assurée (FS > 1, requis par
l’approche Eurocodes).

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 17 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

288 m NGF
282 m NGF

260 m NGF

DND

Figure 5. Réaménagement : stabilité propre du massif de déchets

La stabilité du profil du réaménagement de Sato-3-rehausse est donc vérifiée.


Le calcul TALREN est présenté en Annexe 3.

5.3 Conclusion
Le profil de calcul ici étudié permet de vérifier la stabilité du profil de réaménagement pour le
projet de rehausse au droit de Sato 3 dont le sommet atteint la cote maximale de 288 m NGF
(soit + 28 m par rapport à la digue périphérique).

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 18 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

6 STABILITE DES FLANCS DU CASIER


6.1 Profil étudié et géométrie interne
La stabilité des flancs de casier de Sato-3-Rehausse a déjà fait l’objet d’une étude géotechnique
traitée dans le DDAE de 2008. Le nouveau casier respectera la même géométrie que les casiers
précédents à savoir des talus de 3H/2V intercalés par des risbermes de 5 m de large tous les 10
m de hauteur (cf. Figure 6). On doit toutefois rappeler que cette stabilité est en partie basse
dépendante de la présence ou non des sables fins (moins frottants). En cas de rencontre de ces
sables il est préconisé d’adoucir la pente à 2H/1V avec la création d’une risberme intermédiaire
de 4 m de large environ.

Remblai

Grave sableuse

Sable fin

Sable limono argileux

Figure 6. Stabilité globale des flancs de Sato-3 (Source : Arcadis 2008)

Les résultats de l’étude de stabilité sont présentés en Annexe 4.


Remarque : Sur cette Annexe 4, on notera que la valeur du coefficient de sécurité Fmin affichée
est parfois inférieure à 1.0, cette valeur correspond à des cercles de peaux et n’est pas
représentative de la stabilité ici vérifiée. La valeur à considérer est indiquée sur la zone de dessin
(soit respectivement pour les 4 calculs : Fmin globale = 1,58 ; 1,36 ; 1,24 et 1,44).

6.2 Conclusion
La stabilité des flancs du casier Sato-3-Rehausse est garantie avec dans les graves
sableuses un profil à 3H/2V avec des risbermes intermédiaires de 5 m de large tous les 10 m en
haut.
Si une couche importante de sables fins est rencontré en partie inférieure, la pente du talus devra
être réduite, 2H/1V avec une risberme de 4 m de large au niveau du toit de la couche de sable.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 19 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

7 STABILITE DES REMBLAIS ET DE LA PLATEFORME


7.1 Profil de calcul et géométrie interne
Le projet comprend la réalisation de zones de remblais de grande hauteur (≥ 20 m). Ces remblais
sont prévus d’être réalisés avec les matériaux du site dont les caractéristiques seront fonction de
la nature des matériaux utilisés et de leur mode de mise en œuvre (cf. §.4.2.1).
Le profil le plus défavorable concerne à priori la zone de la plateforme prévue au sud de Satolas 2
(zone dite de la plateforme 274). Il est illustré par la coupe type ci-après et comprend 2
plateformes distinctes : une à 262 m NGF et une à 275 m NGF.

Risberme intermédiaire
275 m NGF 4 m de large

262 m NGF

≤ 15 m
236 m NGF

Figure 7. Coupe-type d’un remblai de grande hauteur (zone de la plateforme)

Le talus le plus haut présente une hauteur maximum de 27 m de pente 3H/2V. Sans risberme
intermédiaire le coefficient de sécurité de cette configuration n’est pas suffisant pour assurer la
stabilité. Ainsi, une risberme intermédiaire de 4 m de large devra être réalisée à mi-hauteur ou à
15 m de haut.

7.2 Résultats des calculs


Afin d’assurer la stabilité d’un talus d’une telle hauteur avec une risberme de 4 m tous les 15 m
de haut, il conviendra de pouvoir justifier de meilleures caractéristiques grâce à l’utilisation des
matériaux les moins sableux et d’un compactage soigné. A titre indicatif ces remblais devront
respecter les couples suivants (cf. Figure 8) :
- ’ = 34° et c = 4 kPa (FS = 1.01) ou
- ’ = 33° et c = 5 kPa (FS = 1.01)

De telles caractéristiques semblent compatibles au regard des sondages géotechniques faits


dans le secteur moyennant le respect des modalités de mise en œuvre des remblais
conformément au Guide de Terrassements Routier (GTR).

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 20 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Figure 8. Stabilité du remblai de la plateforme – matériau moins sableux soigneusement


compactés

Les calculs TALREN sont présentés en Annexe 5.

7.3 Conclusion
La stabilité de la zone de remblai de grande hauteur prévue d’être réalisée avec les matériaux du
site sera assurée à condition :
 d’intercaler une risberme de 4 m de large tous les 12 à 15 m de haut maximum ;
 de respecter, pour les remblais, les conditions de mise en œuvre préconisés dans le GTR
(une attention particulière sera portée sur la teneur en eau de matériaux lors de la mise
en œuvre ;
 de privilégier l’utilisation des matériaux les moins sableux permettant de justifier à minima
les caractéristiques énoncées ci-avant.

La plateforme aura une pente orientée de manière à gérer les eaux vers l’extérieure et éviter des
zones de stagnations.
Des préconisations seront à prendre sur les talus de grandes hauteurs vis-à-vis du ravinement
(ensemencement par exemple).

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Page 21 sur 21


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Annexe 1 Classification des missions


géotechniques

Extrait de la norme NF P 94-500 révisée en 2006

Classification et enchaînement des missions types d’ingénierie géotechnique

Tout ouvrage est en interaction avec son environnement géotechnique. C’est pourquoi, au même titre que les autres ingénieries,
l’ingénierie géotechnique est une composante de la maîtrise d’œuvre indispensable à l’étude puis à la réalisation de tout projet.

Le modèle géologique et le contexte géotechnique général d’un site, définis lors d’une mission géotechnique préliminaire, ne
peuvent servir qu’à identifier des risques potentiels liés aux aléas géologiques du site. L’étude de leurs conséquences et leur
réduction éventuelle ne peut être faite que lors d’une mission géotechnique au stade de la mise au point du projet : en effet les
contraintes géotechniques de site sont conditionnées par la nature de l’ouvrage et variables dans le temps, puisque les formations
géologiques se comportent différemment en fonction des sollicitations auxquelles elles sont soumises (géométrie de l’ouvrage,
intensité et durée des efforts, cycles climatiques, procédés de construction, phasage des travaux notamment).

L’ingénierie géotechnique doit donc être associée aux autres ingénieries, à toutes les étapes successives d’étude et de réalisation
d’un projet, et ainsi contribuer à une gestion efficace des risques géologiques afin de fiabiliser le délai d’exécution, le coût réel et
la qualité des ouvrages géotechniques que comporte le projet.

L’enchaînement et la définition synthétique des missions types d’ingénierie géotechnique sont donnés dans les tableaux 1 et 2.
Les éléments de chaque mission sont spécifiés dans les chapitres 7 à 9. Les exigences qui y sont présentées sont à respecter
pour chacune des missions, en plus des exigences générales décrites au chapitre 5 de la présente norme. L’objectif de chaque
mission, ainsi que ses limites, sont rappelés en tête de chaque chapitre. Les éléments de la prestation d’investigations
géotechniques sont spécifiés au chapitre 6.

Tableau 1 – Schéma d’enchaînement des missions types d’ingénierie géotechnique

Phase d’avancement Prestations


Missions d’ingénierie Objectifs en termes de gestion des
Étape d’investigations
du projet géotechnique risques liés aux aléas géologiques
géotechniques *

Étude préliminaire Étude géotechnique


Fonction des données
préliminaire de site Première identification des risques
existantes
1 Étude d’esquisse (G11)

Identification des aléas majeurs et Fonction des données


Étude géotechnique
Avant projet principes généraux pour en limiter les existantes et de
d’avant-projet (G12)
conséquences l’avant-projet

Projet
Identification des aléas importants et
2 Étude géotechnique de Fonction des choix
dispositions pour en réduire les
Assistance aux Contrats projet (G2) constructifs
conséquences
de Travaux (ACT)

Fonction des
Étude et suivi
méthodes de
géotechniques
construction mises en
d’exécution (G3) Identification des aléas résiduels et œuvre
3 Exécution dispositions pour en limiter les
Supervision conséquences Fonction des
géotechnique conditions rencontrées
d’exécution (G4) à l’exécution

Cas Étude d’un ou plusieurs Fonction de la


Diagnostic géotechnique Analyse des risques liés à ce ou ces
particulier éléments géotechniques spécificité des
(G5) éléments géotechniques
spécifiques éléments étudiés

* NOTE : A définir par l’ingénierie géotechnique chargée de la mission correspondante

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Annexes


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-
Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Tableau 2 - Classification des missions types d’ingénierie géotechnique


L’enchaînement des missions d’ingénierie géotechnique doit suivre les étapes d’élaboration et de réalisation de tout projet pour contribuer
à la maîtrise des risques géologiques. Chaque mission s’appuie sur des investigations géotechniques spécifiques. Il appartient au maître
d’ouvrage ou à son mandataire de veiller à la réalisation successive de toutes ces missions par une ingénierie géotechnique.
ETAPE 1 : ÉTUDES GÉOTECHNIQUES PREALABLES (G1)
Ces missions excluent toute approche des quantités, délais et coûts d’exécution des ouvrages géotechniques qui entre dans le cadre d’une mission d’étude
géotechnique de projet (étape 2).Elles sont normalement à la charge du maître d’ouvrage.

ETUDE GEOTECHNIQUE PRELIMINAIRE DE SITE (G11)


Elle est réalisée au stade d’une étude préliminaire ou d’esquisse et permet une première identification des risques géologiques d’un site :
- Faire une enquête documentaire sur le cadre géotechnique spécifique du site et l’existence d’avoisinants.
- Définir un programme d’investigations géotechniques spécifique, le réaliser ou en assurer le suivi technique, en exploiter les résultats.
- Fournir un rapport avec un modèle géologique préliminaire, certains principes généraux d’adaptation du projet au site et une première
identification des risques.
ETUDE GEOTECHNIQUE D’AVANT PROJET (G12)
Elle est réalisée au stade d’avant projet et permet de réduire les conséquences des risques géologiques majeurs identifiés :
- Définir un programme d’investigations géotechniques spécifique, le réaliser ou en assurer le suivi technique, en exploiter les résultats.
- Fournir un rapport donnant les hypothèses géotechniques à prendre en compte au stade de l’avant-projet, certains principes généraux de
construction (notamment terrassements, soutènements, fondations, risques de déformation des terrains, dispositions générales vis-à-vis des
nappes et avoisinants).
Cette étude sera obligatoirement complétée lors de l’étude géotechnique de projet (étape 2).

ETAPE 2 : ÉTUDE GÉOTECHNIQUE DE PROJET (G2)


Elle est réalisée pour définir le projet des ouvrages géotechniques et permet de réduire les conséquences des risques géologiques importants identifiés. Elle
est normalement à la charge du maître d’ouvrage et peut être intégrée à la mission de maîtrise d’œuvre générale.

Phase Projet
- Définir un programme d’investigations géotechniques spécifique, le réaliser ou en assurer le suivi technique, en exploiter les résultats.
- Fournir une synthèse actualisée du site et les notes techniques donnant les méthodes d’exécution proposées pour les ouvrages géotechniques
(notamment terrassements, soutènements, fondations, dispositions vis-à-vis des nappes et avoisinants) et les valeurs seuils associées, certaines
notes de calcul de dimensionnement niveau projet.
- Fournir une approche des quantités/délais/coûts d’exécution de ces ouvrages géotechniques et une identification des conséquences des risques
géologiques résiduels.
Phase Assistance aux Contrats de Travaux
- Etablir les documents nécessaires à la consultation des entreprises pour l’exécution des ouvrages géotechniques (plans, notices techniques,
cadre de bordereau des prix et d’estimatif, planning prévisionnel).
- Assister le client pour la sélection des entreprises et l’analyse technique des offres.

ETAPE 3 : EXECUTION DES OUVRAGES GEOTECHNIQUES (G3 et G4, distinctes et simultanées)


ÉTUDE ET SUIVI GÉOTECHNIQUES D’EXÉCUTION (G3)
Se déroulant en 2 phases interactives et indissociables, elle permet de réduire les risques résiduels par la mise en œuvre à temps de mesures d’adaptation
ou d’adaptation. Elle est normalement confiée à l’entrepreneur.

Phase Etude
- Définir un programme d’investigations géotechniques spécifique, le réaliser ou en assurer le suivi technique, en exploiter les résultats.
- Etudier dans le détail les ouvrages géotechniques : notamment validation des hypothèses géotechniques, définition et dimensionnement (calculs
justificatifs), méthodes et conditions d’exécution (phasages, suivis, contrôles, auscultations en fonction des valeurs seuils associées, dispositions
constructives complémentaires éventuelles), élaborer le dossier géotechnique d’exécution.
Phase Suivi
- Suivre le programme d’auscultation et l’exécution des ouvrages géotechniques, déclencher si nécessaire les dispositions constructives
prédéfinies en phase Etude.
- Vérifier les données géotechniques par relevés lors des excavations et par un programme d’investigations géotechniques complémentaire si
nécessaire (le réaliser ou en assurer le suivi technique, en exploiter les résultats).
- Participer à l’établissement du dossier de fin de travaux et des recommandations de maintenance des ouvrages géotechniques.
SUPERVISION GEOTECHNIQUE D’EXECUTION (G4)
Elle permet de vérifier la conformité aux objectifs du projet, de l’étude et du suivi géotechniques d’exécution. Elle est normalement à la charge du maître
d’ouvrage.

Phase Supervision de l’étude d’exécution


- Avis sur l’étude géotechnique d’exécution, sur les adaptations ou adaptations potentielles des ouvrages géotechniques proposées par
l’entrepreneur, sur le programme d’auscultation et les valeurs seuils associées.
Phase Supervision du suivi d’exécution
- Avis, par interventions ponctuelles sur le chantier, sur le contexte géotechnique tel qu’observé par l’entrepreneur, sur le comportement observé
de l’ouvrage et des avoisinants concernés et sur l’adaptation ou l’adaptation de l’ouvrage géotechnique proposée par l’entrepreneur.

DIAGNOSTIC GEOTECHNIQUE (G5)


Pendant le déroulement d’un projet ou au cours de la vie d’un ouvrage, il peut être nécessaire de procéder, de façon strictement limitative, à l’étude d’un ou
plusieurs éléments géotechniques spécifiques, dans le cadre d’une mission ponctuelle.

- Définir, après enquête documentaire, un programme d’investigations géotechniques spécifique, le réaliser ou en assurer le suivi technique, en
exploiter les résultats.
- Etudier un ou plusieurs éléments géotechniques spécifiques (par exemple soutènement, rabattement, causes géotechniques d’un désordre)
dans le cadre de ce diagnostic, mais sans aucune implication dans d’autres éléments géotechniques.
Des études géotechniques de projet et/ou d’exécution, de suivi et supervision, doivent être réalisées ultérieurement, conformément à l’enchaînement des
missions d’ingénierie géotechnique, si ce diagnostic conduit à modifier ou réaliser des travaux.

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Annexes


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-
Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Annexe 2 Pl Plans de projet ARCADIS (SATO-APS-


V3_28_03_2017)

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Annexes


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-
Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Annexe 3 Calculs TALREN – Stabilité du


réaménagement final Sato-3-Rehausse

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Annexes


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-
Rehausse.docx
Imprimé le : 5 avr. 2017 10:30:20
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

C:\Users\Mmendes\Desktop\sato-3-rehausse-REAM.t5p Page 1/4


Imprimé le : 5 avr. 2017 10:30:20
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

C:\Users\Mmendes\Desktop\sato-3-rehausse-REAM.t5p Page 2/4


Imprimé le : 5 avr. 2017 10:30:20
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

C:\Users\Mmendes\Desktop\sato-3-rehausse-REAM.t5p Page 3/4


Imprimé le : 5 avr. 2017 10:30:20 Projet : Stab SATOLAS
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3

C:\Users\Mmendes\Desktop\sato-3-rehausse-REAM.t5p Page 4/4


SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Annexe 4 Calculs TALREN – Stabilité des flancs du


casier Sato-3 (Etude Arcadis 2008)

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Annexes


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-
Rehausse.docx
SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Annexe 5 Calculs TALREN – Stabilité du remblai de


grande hauteur (zone dite de la plateforme
274)

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Annexes


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-
Rehausse.docx
Imprimé le : 28 mars 2017 08:28:06
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi30.t5p Page 1/4


Imprimé le : 28 mars 2017 08:28:06
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi30.t5p Page 2/4


Imprimé le : 28 mars 2017 08:28:06
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi30.t5p Page 3/4


Imprimé le : 28 mars 2017 08:28:07 Projet : Stab SATOLAS
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi30.t5p Page 4/4


Imprimé le : 27 mars 2017 17:48:45
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi34.t5p Page 1/4


Imprimé le : 27 mars 2017 17:48:46
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi34.t5p Page 2/4


Imprimé le : 27 mars 2017 17:48:46
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi34.t5p Page 3/4


Imprimé le : 27 mars 2017 17:48:46 Projet : Stab SATOLAS
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi34.t5p Page 4/4


Imprimé le : 28 mars 2017 08:29:29
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi33.t5p Page 1/4


Imprimé le : 28 mars 2017 08:29:30
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi33.t5p Page 2/4


Imprimé le : 28 mars 2017 08:29:30
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3
Projet : Stab SATOLAS

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi33.t5p Page 3/4


Imprimé le : 28 mars 2017 08:29:30 Projet : Stab SATOLAS
Talren v5 Calcul réalisé par : ARCADIS SSC
v5.1.3

J:\0147\16-001418_SUEZ_SATOLAS4\13 _ETU_ APS\5-Calculs-Modeles\Talren\Stab-digue-ou-remblais-15m_MME_phi33.t5p Page 4/4


SUEZ Etude technique G2 AVP
ISDND de Satolas et Bonce (38) ETUDE DE LA STABILITE GEOTECHNIQUE

Annexe 6 Plans de projet mis à jour par SUEZ (cote


maximum 285.5 m NGF, Indice A du
01/09/2017)

FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D du 17/10/2017 Annexes


Réf Aff. Arcadis / 16-001418 FR0147-APS-3340-A02-RPT-05D-Sato-3-
Rehausse.docx
0
26
X

X
X

265

X
X

X
X
Pt haut

X
X

X
X
X
X
272.5

X
X
X
270

X
X
X

X
X

X
X
X

X
X
X
X

X
265 275

X
X

X
X

26
X

X
X

5
¬-3
X

X
X

X
26

X
0

X
27

0%
X

X

X

-30
X

265

265
X
X

X
0

X
26
27

X
27
X
0
275
5.0
X

280.0

27
0

X
X

275

5
5
X

270

X
26
X
28

¬-
0.0
X

X
X

30%

X
X

X
X

X
X
X

X
265

275
X

27
X

256.6
0
X

X
X

%
.0 270
X
X

®
256.41 X
X

260
X

10 27

26
256.1

-4%
3
X

X
256.65 267.29
0

5
0
270
X

¬-
27

X
265 0 260
X

5
27

X
256.53
27

4%
X

X
5
X

27 255
276

X
X


256.3
3

5
-30

0
X

X
9.9%

27

0.0
27
27
250
X

X
65

260
27
0
28
0

0
X

2 26

26
5.0
5.0

X
5 270
0

5
24

X
27
00
28
5.5

X
0.
0

28

X
.0%

25

24
30

X
5
9.

R3
X

265
5%

26
275

25

X
0
23

0
27

X
26 265
0

X
®

285.
-4%

2852.
0

.00

X
5 0

.50
26 24
SATO 3

X
23
50 2

285
5050

24
285

5
99

X
285.50m %®

0
50
-30
5

X
27

24
4%

X
0

¬- 270 23
5 270

X
.0%

X
30
27

26
280

X
26

%
5

.6

5
66

Ax
5

X
.00

X
27

5
e

25
X
X
5

265
270
X

ra
X

270

260
X

0
27
X

5
da
X

26
X

23
X

00
X

0
X

275

r
5.5 50
-4% 5. -30%®
X

28 2
270

.1% 28 -4
X

¬
R2 30 240
X

% 0
26

26
X
26
X

245
5

®
27

0
X
X

285.0
28
X

27

260
0 25 0
265
X

25 26
BASSIN EP SATO 3.1
5
0

SATO 2 280. 5
00 25
0
0.0
0
5
27 28 26

-30
5 275
.00 .00 0
275 26 0


27 5
0% 25

260
26 270 5
26 0 .00 26 .00 55
5 270 2
¬-3

30
.0
0 %
0 27 265 .00
26

0
27 26 265
0
5.

26

262
00

255
270
26
1 260
245
BASSIN EP SATO 3.2
26
260

0 0
250 25 25
5
245
X

280 265 0
26 255
X

240
X

245
265

275 X

255
24
X

5
25
X

0 X

255
X

270 250
X
X

Plateforme à 274 X

245
= 343 000 m³ 240
Maître d'Ouvrage: Bureau d'études: Indice Date Description Etabli Vérifié Chef de projet : A.T.
A 01/09/2017Optimisation Satolas 3 pour adaptation contrainte Radar M.S. A.T. Echelle : 1/ 2 500
SAFEGE SAS Projet n° : 17MAT126
2A avenue de Berlincan
DDAE Optimisation ISDND Satolas 3 (38) BP 50 004
33 166 SAINT-MEDARD-EN-JALLES CEDEX
Fichier : P:\Projets_MAT\FR_69\SITA CENTRE EST\17MAT126_DAU_Satolas\_Technique\DAO\01-APS ISDND\01_Calculs perte volume alti radar\_MNT SATO 3 optimisation_285m50_3D.dwg Page(s) : 1/1

Plan d'optimisation de l'ISDND de Satolas 3


à la côte maximum de 285.5mNGF Plan N° 1
X

X
X

265
X

LEGENDE
X

X
X
Pt haut

X
X

X
X
X
X
272.5

X
X
X
270 Déblais Remblais

X
X
X

X
X

X
A

X
X
de -1 à 0 m de 0 à 1 m

X
X
X
X

X
265 275

X
X

X
X

26
X

X
de -2 à -1 m de 1 à 2 m

5
¬-3
X

X
X

X
X

26

X
70

0%
X

2
de -3 à -2 m
X

% ®

X
-30

265

265
X
X

X
0
26
X

275

X
27
X
0
275 280.0
.00

27

0
B'

X
X

275

5
65
X

70

X
28
2

X
2

¬-3
X
0.0

X
0

X
X

0%
X

X
X

X
X
X

X
265

275
X

27
X

256.60 X

X
X
X

0% 270
X

®
256.41 X
X

260 0.
X

27

26
1

-4 %
X

X
256.65 267.29
0

5
70 270
X

¬-

X
265 0 2 260
X

27 275

X
256.53

4%
X

X
5
X

27 255
276

X
X


256.33

5
-30

0
X

X
9.9%

27

0.0
27
27
250
X

X
5

260
27
0
28
0

0
26 26

26
5.0
5.0

X
5 270
0

5
24

X
27
00
28
5.5

X
0.
0

28

X
.0%

25

24
30

X
5
9.

R3

265
5

26
275
%

25
X

0
23

0
27

X
26 265
0

X
®

285.
-4%

2852.
0

.00

X
5 0

.50
26 24
SATO 3

X
23
50 2

285
5050

24
285

X
285.50m %®

0
50
-30
5

X
27

24
4% 0

X
0

¬- 27 23
5 270

X
%

X
.0
30 X
27

26
280

X
26
%
5

.6

5
66

X
.00

X
27

5
25
X
X
5

265
270
X

270

260
0
X

27

5
X

26
X

23
X

0
X

0
X

275 -4% 285


.5 5.
0 25
0
-30%®
X

270

.1% 28
X

¬
R2 30 240
X

-4
26
26
X

26

%
245
X
5

®
27

0
X
X

285.0
28
X

27

260
0 25 0
265
X

25
26
BASSIN EP SATO 3.1
0

5
X

SATO 2
5
0
280.
00 25 0
0.0 5
27 28 26

-30
5 275
.00 .00 26
0 0
275


25

B 27 5

0%

260
26 270 5
26 0 .00 26 .00 5
5 270 25
¬-3
30
.0
0 %
0 27 265 .00
26

0
27 26 265
0
5

26
.0

262
0

255
270
26
1 260
245
BASSIN EP SATO 3.2
26
260
0 0
250 25 25
5
245
X
X

280 265 0
26 255
X

240
X

245
265

275 X

255
24
X

5
25
X

0
X

255
X

270 250
X
X

Plateforme à 274 X

245

A'
= 343 000 m³ 240
0
26

250
265

5
Plateforme à 262

23
5
2=4225 000 m³

Maître d'Ouvrage: Bureau d'études: Indice Date Description Etabli Vérifié Chef de projet : A.T.
A 01/09/2017Optimisation Satolas 3 pour adaptation contrainte Radar M.S. A.T. Echelle : 1/ 2 500
SAFEGE SAS Projet n° : 17MAT126
2A avenue de Berlincan
DDAE Optimisation ISDND Satolas 3 (38) BP 50 004
33 166 SAINT-MEDARD-EN-JALLES CEDEX
Fichier : P:\Projets_MAT\FR_69\SITA CENTRE EST\17MAT126_DAU_Satolas\_Technique\DAO\01-APS ISDND\01_Calculs perte volume alti radar\_MNT SATO 3 optimisation_285m50_3D.dwg Page(s) : 1/1
Plan des déblais remblais de l'optimisation de l'ISDND de Satolas 3
à la côte maximum de 285.5mNGF par rapport
au projet Arcadis V3 du 21/04/2017 Plan N° 2
A A'
Coupe SATO 3 Optimisé à 285.5m

Echelle en X : 1/1000

Echelle en Y : 1/500

PC : 200.00 m
Altitudes TN LIDAR
Altitude SATO 3 OPTI 285.5

270.06

275.98

281.18

281.97

282.76

283.55

284.34

285.13

285.50

285.50

285.50

285.50

285.50

285.48

285.45

285.47

285.49

285.00

284.07

283.19

279.76

273.85

267.96

262.06
Altitudes SATO 3 OPTI Initial

270.06

275.98

279.96

281.00

282.06

283.11

284.15

285.16

286.17

287.09

287.99

288.00

288.00

288.00

287.73

287.01

286.27

285.51

284.38

282.59

279.70

273.87

267.96

262.06
101.411

121.411

141.411

161.411

181.411

201.411

221.411

241.411

261.411

281.411

301.411

321.411

341.411

361.411

381.411

401.411

421.411

441.411

461.411

481.411

501.411

521.411

541.411
Abscisses SATO 3 OPTI 285.5

81.411
Dénivellées SATO 3 opti 285.5 - initial

-0.03

-0.67

-1.59

-2.49

-2.50

-2.50

-2.52

-2.28

-1.54

-0.77

-0.52

-0.31

-0.01

-0.01

-0.00
0.00

0.00

1.22

0.97

0.70

0.44

0.19

0.60

0.06
B B'
Coupe SATO 3 Optimisé à 285.5m

LEGENDE:

Terrain existant

Sato 3 optimisé projet Arcadis V3 du 21/04/2017


Echelle en X : 1/1000

Echelle en Y : 1/500 Sato 3 optimisé à la cote maximum de 285.5m

Déblais

Remblais

PC : 200.00 m
Altitudes TN LIDAR
Altitude SATO 3 OPTI 285.5
280.82

281.68

282.54

283.40

284.26

285.11

285.50

285.50

285.50

285.50

285.07

284.27

283.46

282.65

281.83

278.95

273.05
Altitudes SATO 3 OPTI Initial
280.82

282.06

283.44

284.97

285.91

286.83

287.75

288.00

288.00

286.88

285.54

284.17

282.84

281.70

280.70

278.96

273.06
104.585

124.585

144.585

164.585

184.585

204.585

224.585

244.585

264.585

284.585

304.585

324.585

344.585

364.585

384.585

404.585
Abscisses SATO 3 OPTI 285.5
84.585

Dénivellées SATO 3 opti 285.5 - initial


-0.38

-0.90

-1.57

-1.65

-1.73

-2.25

-2.50

-2.50

-1.38

-0.47

-0.01

-0.00
0.00

0.09

0.63

0.95

1.13

Maître d'Ouvrage: Bureau d'études: Indice Date Description Etabli Vérifié Chef de projet : A.T.
A 01/09/2017Optimisation Satolas 3 pour adaptation contrainte Radar M.S. A.T. Echelle :
SAFEGE SAS B 07/09/2017Repositionnent des traits de coupes par rapport au radar M.S. A.T. Projet n° : 17MAT126
2A avenue de Berlincan
DDAE Optimisation ISDND Satolas 3 (38) BP 50 004
33 166 SAINT-MEDARD-EN-JALLES CEDEX
Fichier : P:\Projets_MAT\FR_69\SITA CENTRE EST\17MAT126_DAU_Satolas\_Technique\DAO\01-APS ISDND\01_Calculs perte volume alti radar\SUEZ C_SATO_DAU_Profil en long DGAC_V2.dwg Page(s) : 1/1
Coupes des déblais remblais de l'optimisation de l'ISDND de
Satolas 3 à la côte maximum de 285.5mNGF par rapport
au projet Arcadis V3 du 21/04/2017 Plan N° 3

Vous aimerez peut-être aussi