Vous êtes sur la page 1sur 22

Hatem KHOUAJA

CH 3 LES ELEMENTS FILETES


1. GENERALITES :

D'un point de vue industriel et commercial, la connaissance des


filetages et des éléments filetés est importante. Une quantité
innombrable d'assemblages démontables sont réalisés au moyen de la
visserie boulonnerie. Tous ces éléments sont interchangeables,
facilement disponibles dans des milliers de références (les fabricants
proposent de nombreux catalogues), normalisés internationalement et
économiques. Ils peuvent sans difficulté être fabriqués à la demande
et sur mesure avec une grande précision et une grande qualité.
Les filetages sont également utilisés comme organe de manœuvre
pour transmettre le mouvement et l'énergie (vis de manœuvre, vis
pour la robinetterie industrielle...). Il existe des vis à billes
fonctionnant sans frottement pour des applications exigeantes
(commande numérique...).
Ingénieurs, concepteurs et techniciens de toutes disciplines doivent
donc être familiarisés avec ces éléments, leur emploi, leur
implantation et les représentations graphiques normalisées.
Un filetage est un usinage qui permet entre autre d’assembler deux
pièces, par exemple, une vis et un écrou :
Pour la vis, il s’agit d’un filetage extérieur ;
Pour l’écrou, il s’agit d’un filetage intérieur appelé taraudage.
Le filet est la partie en saillie obtenue en creusant une rainure
hélicoïdale sur un cylindre pour la vis ou dans un trou pour l’écrou.
Cette rainure présente les caractéristiques d’une hélice qui est une
courbe qu’on pourrait tracer avec un crayon se déplaçant en
translation le long du cylindre lui-même en rotation autour de son axe
de révolution ; ces mouvements s’effectuant de façon constante.

2. MODES D’OBTENTION :
Un filetage peut être obtenu de plusieurs manières. On retiendra :
avec outil à utilisation manuelle : Taraud (taraudage) ou Filière (filetage)

Le taraudage manuel est généralement pratiqué sur des pièces unitaires (fabriquées à l'unité ou en petit
nombre) ou dans le cadre d'opérations de maintenance. Le taraudage, ou filetage intérieur, est obtenu, après
perçage, par un outil de forme de dimensions normalisées appelé "taraud".
Principaux éléments :

ISET Sousse Page 52


Hatem KHOUAJA
Diamètre de perçage (ou diamètre du foret) :

diamètre de perçage = diamètre nominal - valeur du pas

Taraud
Le plus souvent, les tarauds sont des outils de forme en acier super rapide HSS (242 daN/mm²). Pour réaliser
un même diamètre nominal (cas usuel de 3 à 20 mm) il faut un jeu de deux (métaux tendres) ou trois tarauds
(métaux plus durs) complémentaires ayant chacun un ordre de passage à respecter. Pour chaque diamètre
nominal (normalisé ISO) existe un jeu de tarauds correspondants. L'entraînement en rotation de chaque
taraud est réalisé par un deuxième outil appelé "tourne à gauche" (il existe d'autres outils).

Filetage
Porte-filière

Tige filetée (vis)


Filière
extensible

Taraudage Tourne-à-gauche extensible

Jeu de 3 tarauds (métaux durs)

Trou taraudé
débouchant
Trou taraudé
borgne

avec outil de coupe sur Machine Outil : Outil à fileter


avec des outils :
 de forgeage par refoulement : obtention de la forme extérieur du vis sans filetage.
 Usinage de filetage par un paire de peignes.

la fabrication des vis se fait en 7 étapes:


1- Coupe du fil.
2- Redressage.
3- Préforme de la tête et de la zone filetée.
4- Matriçage d'une tête cylindrique.
5- Matriçage de l'hexagone.
6- Roulage du filet.
7- Traîtements et revêtements.

ISET Sousse Page 53


Hatem KHOUAJA

5- Matriçage de
1- Coupe du fil. 3- Préforme de la tête 4- Matriçage d'une 7- Traitements et
l'hexagone.
2- Redressage. et de la zone filetée. tête cylindrique. revêtements.
6- Roulage du filet.

3. CARACTERISTIQUES DES FILETAGES ET DES TARAUDAGES :


Pour qu’un écrou puisse être assemblé à une vis, les deux éléments doivent avoir les mêmes
caractéristiques : Profil du filet, diamètre nominal, pas, sens de l’hélice et nombre de filets.

Pas Pas
ECROU

 d  D
VIS

3.1. DIAMETRE NOMINAL:


Le diamètre nominal correspond au plus GRAND diamètre du filetage (d) ou du taraudage (D).

 d
D

TARAUDAGE FILETAGE

Diamètre (D) mesuré au fond des filets. Diamètre (d) mesuré au sommet des filets.

Condition de montage : d = D

ISET Sousse Page 54


Hatem KHOUAJA
3.2. PAS :

Les normes ont prévu avec chaque


diamètre nominal un pas usuel ou pas gros
(boulonnerie du commerce) et un petit
nombre de pas fins d’emploi exceptionnel
(filetage sur tube mince, écrou de faible
hauteur, vis d’appareil de mesure).
A diamètre nominal égal, plus un pas est
fin, plus les tolérances sont réduites, d’où
une fabrication plus onéreuse.
Le pas est la distance entre 2 “sommets”
consécutifs d’un même filet .

1 tour de la vis par rapport à l’écrou  Déplacement de la valeur du pas de la vis par rapport à l’écrou.
DEPLACEMENT (mm) = PAS (mm) x NOMBRE DE TOUR(S)
3.3. SENS DE L’HELICE :
En maintenant son axe vertical, si on observe une vis avec un filetage à droite (sens courant), le filet
monte en allant de la gauche vers la droite, donc le serrage est réalisé en tournant la vis dans le sens des
aiguilles d’une montre (inverse pour les vis à filetage à gauche).

Filetage à droite Filetage à gauche

3.4. NOMBRE DE FILETS :


Habituellement un filetage ne comporte qu’un filet. Si, pour un diamètre nominal « d » donné, on
veut avoir un pas important (plus grand que le pas gros normalisé) et conserver une section suffisante, on
creuse dans l’intervalle d’un pas plusieurs rainures hélicoïdales identiques.
Pour connaître le nombre de filets d’une vis, on peut :
 Repérer sur une génératrice du cylindre de diamètre d la distance qui sépare deux sommets
consécutifs d’une même hélice (pas P) et compter le nombre de creux compris entre ces deux
sommets.
 Ou plus simplement compter le nombre d’entrées de filets en bout de la pièce.

ISET Sousse Page 55


Hatem KHOUAJA

Remarques :
 La vis à plusieurs filets permet
d’obtenir pour un tour de vis un grand
déplacement de l’écrou.
 Si l’on désire obtenir des micros
déplacements, le pas de la vis devient si
faible q’une réalisation matérielle est
très délicate. On peut utiliser dans ce
cas la vis différentielle de Prony. Pour
un tour de vis l’écrou E se déplace
d’une quantité : L= P – P’.
(P et P’ pas voisins et de même sens.).
Nous donnerons ci-dessous deux
exemples d’application comme butée de
fin de course sur machine outil (le but
des ressorts est de rattraper les jeux
toujours dans le même sens).
4. DIFFERENTS PROFILS DE FILETAGE :
Afin d’assurer dans tous les cas le montage, le profil de base représente :
 Pour la vis, le profil maximal,
 Pour l’écrou, le profil minimal.
4.1. PROFIL METRIQUE ISO :(NF E 03-003)
Il est utilisé pour la majorité des pièces filetées.

DESIGNATION D’UN FILETAGE ISO :


Symbole M suivi du diamètre nominal (d=8) et du pas
(P=125) séparés par le signe de la multiplication, indiquer
ensuite la tolérance de filetage.
Pour une vis : M8 × 1,25 – 6H
Pour un taraudage : M8 ×1,25 - 6g

ISET Sousse Page 56


Hatem KHOUAJA

d = D = diamètre nominal d2 = D2 = d – 0,6495 P P = pas H1 = 0,5412 P

d1 = D1 = d – 1,0825 P d3 = d – 1,2268 P H = 0,866 P r1 = 0,1443 P

4.2. PROFILS SPECIAUX :


Leurs prix de revient sont toujours plus élevés que celui du profil ISO. Ils ne doivent être utilisés
qu’en cas de besoin réellement justifié. Leur emploi étant peu fréquent il est conseillé de rappeler leurs
caractéristiques à l’aide d’un dessin du profil à grande échelle.
4.2.1. PROFIL TRAPEZOIDAL : (NF E 03-615)
Il est utilisé pour les vis de transmission subissant des efforts importants.
 Les pas 25 et 10 sont utilisés pour les vis d’appareils de mesure, les pas 36 et 12 conviennent pour
les vis mères de tour.
 Les filetages à un seul filet, conformes au tableau suivant, sont en principe irréversibles. Pour les vis
à plusieurs filets, l’irréversibilité n’est plus assurée si :
Ph ≥ 0,2 d.

Désignation d’un filetage trapezoidal :


Symbole Tr suivie du diamètre (d=20) et du pas (P=3), séparés par le signe de la multiplication
Tr 20 × 3 – 7e

4.2.2. PROFIL ROND :


Ce profil très arrondi réduit au maximum les concentrations de contraintes. Il résiste très bien aux
efforts importants et aux chocs.
Désignation d’un filetage rond :
Symbole Rd suivie du diamètre (d=24) et du pas (P=3),
séparés par le signe de la multiplication.

Rd 24 × 3 à gauche, 2 filets

4.2.3. PROFIL DISSYMETRIQUE « EN DENTS DE SCIE » :


Ce profil rend négligeable la composante radiale de l’action de contact d’une pièce sur l’autre. Il est
utilisé lorsqu’un filetage sur tube mince subit des efforts relativement importants dans un seul sens axial.

ISET Sousse Page 57


Hatem KHOUAJA
Désignation d’un filetage « en dents de scie » :
Inscrire « dents de scie » suivi du diamètre nominal (d=36)
et du pas (P=3), séparés par le signe de multiplication.

Dents d scie 36 × 3

4.2.4. PROFILS GAZ POUR TUBES ET RACCORDS :


Désignation d’un filetage à gaz :
Sans étanchéité
Symbole G suivi de la « dénomination normalisée » (2 ½
dimension en pouces du tube gaz, et du symbole de la tolérance
(A ou B))
G 2 1/2 B
Avec étanchéité
Symbole Rc ou Rp suivi de la « dénomination normalisée » (2 ½
dimension en pouces du tube gaz, et du symbole de la tolérance).
H = 0,960 491 × P Préciser pour la vis : « Filetage extérieur conique »
h = 0,640 327 × P Et pour l’écrou : « taraudage cylindrique ».
R = 0,137 329 × P Filetage extérieur conique R 2 1/2
Taraudage cylindrique Rp 2 1/2
Taraudage conique Rc 2 1/2

Il est prévu deux conditions d’emploi :


 Sans étanchéité dans le filet  Avec étanchéité dans le filet.

a. Profil gaz sans étanchéité dans le filet :


Le filetage extérieur et le taraudage sont cylindriques.
TOLERANCES : Sur le filetage extérieur symbole A ou B (A correspond à la tolérance la plus précise).

b. Profil gaz avec étanchéité dans le filet :


Le filetage extérieur est conique. Le taraudage est généralement cylindrique. Ce profil est utilisé pour
le raccordement des « tubes gaz » du commerce.

ISET Sousse Page 58


Hatem KHOUAJA

5. REPRESENTATION DES PIECES FILETEES :


Une pièce filetée se représente comme une pièce lisse non filetée, avec l’adjonction du cylindre
passant à font de filets en traits fins ou interrompus fins, selon que celui-ci est vu ou caché. La longueur
de filetage utilisable x pour la vis ou p pour l’écrou est indiquée par un trait fort (ou interrompu fin si elle
cachée).

ISET Sousse Page 59


Hatem KHOUAJA

5.1. REPRESENTATION DES FILETAGES :

 NOMINAL (d)
représenté par un
cercle extérieur en trait FORT
Vue en bout
FOND DE FILET (  0,8 d)
représenté par un
3/4 de cercle intérieur
en trait FIN

Vue de face

FIN DE FILETAGE
représenté en trait FORT

En cas de nécessité fonctionnelle,


filet incomplètement formé
représenté en trait FIN

 NOMINAL (d)
représenté en trait FORT

FOND DE FILET (  0,8 d)


représenté en trait FIN

ISET Sousse Page 60


Hatem KHOUAJA

5.2. REPRESENTATION DES TARAUDAGES :

TARAUDAGE BORGNE

 NOMINAL (D)
représenté en trait FIN

 DE PERCAGE
avant taraudage (  0,8 D)
représenté en trait FORT
FIN DE TARAUDAGE
représenté en trait FORT

En cas de nécessité
filet incomplètement formé
représenté en trait FIN

EMPREINTE du foret à 120 °


du perçage avant taraudage

 NOMINAL (d)
représenté par 3/4 de cercle extérieur en trait
FIN
 DE PERCAGE avant taraudage (  0,8 D)
représenté par cercle intérieur en trait FORT

TARAUDAGE DEBOUCHANT

 NOMINAL (D)
représenté en trait FIN

 DE PERCAGE
avant taraudage (  0,8 D)
représenté en trait FORT

Les hachures traversent le  nominal de taraudage et s’arrêtent


sur les traits forts du  de perçage.

ISET Sousse Page 61


Hatem KHOUAJA

5.3. REPRESENTATION DES FILETAGES ET TARAUDAGES MONTES :

La représentation du filetage CACHE celle du taraudage

+ =

+ =
5.4. COTATION DES FILETAGES ET TARAUDAGES :
Le diamètre à coter est le diamètre nominal commun à la vis et à l’écrou. Le profil utilisé est indiqué
à l’aide des désignations normalisées.

6. ASSEMBLAGES DES PIECES FILETEES :


On applique la règle suivante :
Les filetages extérieurs cachent toujours les filetages intérieurs.

7. CLASSE DE QUALITE :
La visserie est caractérisée par des classes de qualité qui sont en rapport avec les caractéristiques
mécaniques du matériau employé.
Une classe de qualité est déterminée par la donnée de deux chiffres :
Exemple 10 - 9

Rm 10 Re 9  1000
 ; donc Rm  10  100  donc Re  ;
100 Rm 10
Rm = 1000 N/mm2 = 1000MPa Re= 900 N/mm2 = 900MPa

ISET Sousse Page 62


Hatem KHOUAJA
Classe de qualité pour les vis

Cas des boulons : leur symbolisation est identique à celle des vis. un boulon de classe 10-9 doit etre
constituié d’une vis de classe 10-9 et d’un écrou de classe 10. De plus, en boulonnerie haute
résistance, il faut utiliser des rondelles de meme classe que les vis.
8. DESIGNATION DES ELEMENTS FILETEES
8.1. Vis de fixation

Symbole
Tête Exemple Représentation graphique
de la tête

Hexagonale H

Cylindrique à CHC
Hexagone Creux

Fraisée à Hexagone FHC


Creux
(ou 6 pans creux)

Fraisée à empreintes FZ
cruciforme

Cylindrique Bombée CBLX


Large
à six lobes internes

ISET Sousse Page 63


Hatem KHOUAJA

Cylindrique Large CLS


Fendue

Fraisée plate Fendue FS

Désignation des vis :


Une vis à tête hexagonale de cotes d=10, filetage métrique ISO (on indique le pas 1,5 sous la forme
M10x1,5 si l’on redoute la confusion avec un autre pas) de longueur total l=5

Vis H M 10 x 50, 8-8


Forme de la tête : hexagonale Classe de qualité : 8-8
Type de profil : métrique Longueur total : 50 mm

Diamètre nominal : 10mm


Forme de la tête

Hexagonale Cylindrique Sans tête à Sans tête


Tête réduite
Carrée réduite
étroite hexagone creux fendue

Symbole HZ QZ Cm HC

Exemples

Extrémités
Bout
Extrémités Bout BomBé Bout PLat Téton Long
TRonconique
Bout CUvette

Symbole BB PL TL TR CU

Exemples

ISET Sousse Page 64


Hatem KHOUAJA
Désignation des vis de pression
Vis sans tête à six pans creux à bout plat M6x 30 – 8,8
Forme de la tête et d’entrainement Classe de qualité : 8-8
et de l’extrémité
Type de profil : métrique Longueur total : 30 mm

Diamètre nominal : 6mm

8.2. Goujon :
Désignation d’un goujon

Goujon M8 × 50 – bm 12 – classe
8.8
Type de profil : Classe de qualité : 8-8
métrique
Diamètre nominal : 8mm Longueur d’implantation : 12
mm
Longueur libre: 50 mm

Implantation bm

Métaux durs bm = 1.5 × d Métaux tendres bm = 2 × d

Extrémités Symbole Exemples

Goujon
roulé

Goujon taillé

Goujon à
souder

8.3. Ecrous :
Ecrou hexagonal ISO 4032 – M10 - 8
8.3.1. Désignation des écrous
Forme hexagonal Classe de qualité : 8

Diamètre nominal : 10 mm

ISET Sousse Page 65


Hatem KHOUAJA

8.3.2. Quelques types des écrous


Symbole Exemples

Ecrous
hexagonaux H

Ecrous
carrés
Q

Ecrous
borgnes

Ecrous
hexagonaux
à embase

Ecrous à
créneaux HK

Ecrous
cylindriques

Ecrous à
oreilles

Ecrous à
croisillons

ISET Sousse Page 66


Hatem KHOUAJA
8.4. Boulon:
On appel boulon : une vis + un écrou

9. TENU D’UN BOULON SOUS L’EFFET DE CHARGES STATIQUES :


La détermination des contraintes maximales au fond des filets est compliquée par deux phénomènes :
 La réparation de la charge entre les filets en contact. En effet cette répartition non uniforme (75% de
la charge est supporté par les trois premiers filets en prise) est influencé par la position de la zone
d’action de la charge sur l’écrou et par le type de l’écrou utilisé).
 L’influence des concentrations des contraintes qui entraîne la plastification des premiers filets en
prise (déformation permanente).

Compte tenu de ces phénomènes on a donc défini un modèle simplifié dans lequel on associé à la vis
une tige pleine de section Seq définie par : d 2eq  (d 2  d3 ) 2
Seq  
4 16
(Généralement donnée par un tableau)

ISET Sousse Page 67


Hatem KHOUAJA

Avec (d 2  d 3 ) et on considère qu’il y a trois filets en prise : l  0.4d


d eq   d  0.9382 p
2

La condition de résistance des boulons s’écrit :   0.9Re



Re : limite élastique du matériau constituant le boulon.

Fs
 
S eq

10. COUPLES DE MANŒUVRE :


10.1. Couple de serrage :
Soit F0 l’effort axial initial (précontrainte installée au montage) à exercer sur les pièces à assembler.
Le couple de serrage nécessaire pour obtenir F0 est: C s  C1  C2

C1 : Couple sur les filets (due au frottement sur les filets) d2


C1  F tg (   ' )
2

Pour un profil métrique C1  F (0.16 p  0.583d 2 f f )

C2 : Couple sous la tête (due au frottement sous la tête de la vis)


ISET Sousse Page 68
Hatem KHOUAJA

R  R1 C2  0.5 f t F Dm
3 3
2 Formule approchée sera :
C2  f t F 2 2
R2  R1
2
3

Avec Dm : Diamètre moyen au niveau de la tête de la vis

D’où :

Cs  F (0.16 p  0.583d 2 f f  0.5 f t Dm )

Où :
 ft : coefficient de frottement sous la tête de la vis
 φ’=arctg (f/cosβ)
 ff: coefficient de frottement entre filets
 β : angle d’ouverture des filets
 α : angle d’hélice.
 R1 et R2 sont donnés par un tableau (voir guide de dessinateur industriel)

Dans la pratique la précontrainte installée sera différente de celle réellement désirée. Cette différence est
due aux incertitudes des moyens de serrage et aux fluctuations du coefficient de frottement.

10.2. COUPLE DE DESSERRAGE :

R  R1
3 3
d2 2
Cd  F tg (   ' )  F0 2 2
R2  R1
2
2 3

ISET Sousse Page 69


Hatem KHOUAJA
10.3. Utilisation d’abaque

11. Critères de résistance :


La vis doit se calculer à la résistance, deux ruptures sont possibles : rupture du noyau et la rupture du
filet.

11.1. Calcul à la résistance du noyau :


11.1.1. Sollicitation en traction simple du boulon :
La charge maximale supportable sans déformations permanentes notables pour le boulon se
calcule en utilisant la relation : . Fmax  0,9.Re .S eq
 Re : limite s’élasticité de la classe de qualité considérée.

11.1.2. Sollicitation en traction-torsion du boulon :


C’est la sollicitation le plus courant (boulon serré à la clef). On détermine la contrainte équivalente
(critère de Von Mises) : avec et  éq   2  3. 2

F 16.C1
 
S éq  .d éq3
ISET Sousse Page 70
Hatem KHOUAJA
 F : effort de traction dans la vis.
 C1 : Moment du couple sollicitant la vis.
Remarque : Pour le calcul de  il faut considérer C1 (couple de torsion subi par le corps de la vis) et non
Cs (couple de serrage) qui est en partie équilibré par le couple de frottement sous tête (C2)

11.2. Calcul à la résistance du filet :


La vérification du filet au cisaillement doit s’effectuer au droit du noyau : avec

F
  R pg S '  n. .d i . p
S'
 F : effort de traction dans la vis.
 n : nombre des filets.
 di : diamètre intérieur.

12. Application
On désire calculer le couple de serrage nécessaire pour une Vis CHC M10×70, 6-8 à l’aide d’une clé
dynamométrique.
On donne :
 Tension minimale appliquée sur la vis : F = 15000 N ;
 Coefficient de frottement dans les filets : ff = 0.16 ;
 Coefficient de frottement sous la tête de la vis : ft = 0.10 ;
 Pression maximale admissible du matériau de la vis : Padm = 240 MPa.
a. Déterminer les caractéristiques dimensionnelles de la vis ;
b. Déterminer Re et Rm du matériau de la vis ;
c. Calculer le couple C1 (couple due au frottement sur les filets) ;
d. Calculer le couple C2 (couple due au frottement sous la tête de la vis) ;
e. Calculer le couple de serrage Cs sollicitant dans le cas ou la pré-charge est Fmax ;
f. Calculer la contrainte de torsion τ ;
g. Calculer la contrainte de traction σ ;
h. En déduire la contrainte équivalente selon σéq VON MISES ;
i. Vérifier la résistance de cette vis ;
j. Vérifier le non matage de la tête.

ISET Sousse Page 71


Hatem KHOUAJA

Correction :
a. Déterminer les caractéristiques dimensionnelles de la vis ;
Les caractéristiques dimensionnelles de la vis sont :
CHC : tête cylindrique hexagonal creux
M : profil de filetage métrique
10 : diamètre nominal
70 : longueur sous tête
6.8 : classe de qualité
b. Déterminer Re et Rm du matériau de la vis ;
Rm= 100 x 6 = 600 MPa
Re= 10 x 6 x 8 = 480 MPa
c. Calculer le couple C1 (couple due au frottement sur les filets) ;
C1  F (0.16 p  0.583d 2 f f )
Avec : F= 15000 N, p= 1,5 mm, d2= 9,026 mm et ff= 0,16
A.N. C1 = 16,229 N.m
d. Calculer le couple C2 (couple due au frottement sous la tête de la vis) ;

R  R1
3 3
2
C2  f t F 2 2
R2  R1
2
3
Avec : F= 15000 N, R2= :2 = 4,613 mm, R1= d1 :2 = 4,188 mm et ft= 0,1
A.N. C2 = 5,528 N.m
e. Calculer le couple de serrage Cs sollicitant dans le cas où la pré-charge est Fmax ;
 Le couple de serrage Cs où la pré-charge F = 15000 N :
Cs= C1+ C2
A.N. Cs=22,757 N.m
 Le couple de serrage Cs sollicitant dans le cas où la pré-charge est Fmax :
Charge maximale est :
Fmax  0,9.Re .S eq avec Seq=84,3 mm2

A.N. Fmax = 36417,6 N


C1 = 39,4 N.m
C2 = 15,8 N.m
A.N. Cs=55,2 N.m
f. Calculer la contrainte de torsion τ ;
16.C1
 avec deq=10,36 mm A.N. τ = 10,36 MPa
 .d éq3

ISET Sousse Page 72


Hatem KHOUAJA

g. Calculer la contrainte de traction σ ;


F A.N. σ = 178 MPa

S éq
h. En déduire la contrainte équivalente selon σéq VON MISES ;

 éq   2  3. 2
A.N. σeq = 219,6 MPa

i. Vérifier la résistance de cette vis ;


Condition de résistance en traction :
σeq ≤ 0,9 Re
avec σeq = 219,6 MPa et 0,9 Re = 432 MPa
j. Vérifier le non matage de la tête.

Condition de non mattage est :


P ≤ Padm
 P =F/S: pression sous tête, avec S = π(a2-d2)/4 = 122,4 mm2
Alors P = 122,5 MPa
 Pression maximale admissible du matériau de la vis : Padm = 240 MPa
La condition de non mattage est vérifiée

ISET Sousse Page 73

Vous aimerez peut-être aussi