Vous êtes sur la page 1sur 2

AVANT PROPOS

Lorsque que je cherchais l’objet de mon étude, il m’a semblé intéressant de pouvoir
travailler sur un sujet qui pourrait m’apporter tant sur le plan professionnel que sur le plan
personnel, autrement dit, en accord avec mon goût pour l’étranger, le sport et les rencontres.

Mon choix s’est porté sur la problématique suivante : Tourisme sportif et


destinations : quels enjeux pour quels marchés ?

Plusieurs raisons ont motivé ce choix : le fait de vivre à l’étranger, de partager la vie et
les activités d’un professionnel de golf (PGA) en poste sur un « resort », ce qui nous
confronte chaque jours aux fluctuations et tendances de l’univers des touristes golfeurs ; le
fait, anecdotique sans doute, d’avoir découvert le Portugal et la ville de Lisbonne à l’occasion
de deux séjours « sportifs »,1 une rencontre « coup de cœur » avec la cité qui, au final, s’est
soldée par un déménagement et une installation définitive.

Enfin, depuis plusieurs semaines, je baignais dans l’atmosphère de mon stage de fin
d’étude : une agence portugaise spécialisée dans l’organisation de séjours sportifs (pour
équipes amateurs et professionnelles), basée à Cascais, petit Saint-Tropez de la côte lisboète.
Avec le directeur, ce fut l’occasion de discuter maintes fois des marchés « potentiels » de
l’agence (qui souffre d’une grosse baisse d’activité) d’élaborer des stratégies pour réussir à
gagner en visibilité sur ces marchés et surtout, pour réussir à les « attirer ».
… « Attraction »… «destination touristique »… « sport »… « voyage »… ont été les
maitres mots qui ont guidés les étapes de cette première réflexion, aboutissant logiquement a
la notion de « tourisme sportif ».

La seconde étape fut de circonscrire le champ d’étude : Au cours d’une première phase
de documentation sur internet, il me sembla que celui-ci au lieu de se resserrer, allait en
s’élargissant. Il ne s’agissait pas d’un « secteur » d’industrie que j’avais choisie d’aborder,
mais de deux systèmes aux caractéristiques, à l’histoire et aux logiques économiques
différentes mais de synergies complémentaires.

1
pour un stage de taekwondo et pour courir le semi-marathon de la ville accompagnée d’un groupe d’amis

i
De multiples angles d’approches étaient possibles : du point de vue de l’offre, de la
demande, du management des destinations, de l évènementiel… dans un contexte général de
globalisation et de mobilité !

Compte-tenu de l’ampleur de la tache il a fallu réorienter plus modestement notre


ambition. Il s’agira donc de brosser, dans ses grandes lignes un « panorama » de l’évolution
du tourisme sportif, de la physionomie de ses principaux marchés et de ses perspectives pour
les destinations sans que n’en soit borné le champ géographique.

Bien évidemment, ce panorama ne peut prétendre à rentrer dans le détail des multiples
problématiques soulevées en cours de chemin, ni prétendre à l’exhaustivité en termes de
données quantitatives par exemple. Cependant, au terme de l’étude, notre ambition sera
d’avoir réussi à apporter un éclairage pertinent sur les questions suivantes :

 De quoi parle t’on lorsqu’on parle de tourisme sportif ?


 Comment se définit-il et quelles en sont les principales caractéristiques ?
 Qui sont les consommateurs de tourisme sportif ?
 Quel est le potentiel du sport pour générer des flux touristiques vers les
destinations ?
 Quel marché de niche offre les meilleures opportunités en fonction des
destinations ?
 Quels sont les limites et les enjeux du tourisme sportif ?

ii

Vous aimerez peut-être aussi