Vous êtes sur la page 1sur 1

KONAN

NGUESSAN HUGUES FERNAND

SUJET : L’AGRICULTURE ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE IVOIRIEN

L’agriculture c’est la culture du sol, l’ensemble des travaux transformant le milieu


naturel pour la production des végétaux et des animaux utiles à l'homme, selon le Robert. .
L’agriculture a été d’un apport majeur aux grandes croissances économiques à travers le temps.
D’une part, elle est la base de tout développement économique. En effet, les pays tels que la
France, l’Allemagne, le Japon, la Chine et les Etats Unies, ont investi dans le secteur de
l’agriculture pour bâtir leurs économies. Et sont aujourd’hui les plus grandes puissances
économiques mondiales. D’autre part l’agriculture octroie une très grande puissance politique.
Car la dépendance alimentaire d’une nation représente une énorme faiblesse. L’autosuffisance
alimentaire est une preuve de souveraineté. Les statistiques de la FAO montrent qu’au début
du nouveau millénaire, l’agriculture assuraient la subsistance de 2,57 milliards de personnes,
en comptant les personnes actives du secteur et les membres de leur famille sans emploi. De
nos jours le terme “Agriculture“, ne manque presque jamais dans les médias quand il est
question de développement économique des pays pauvres, surtout ceux de l’Afrique
subsahariens. France 24, Africa 24, Business 24 en sont des exemples. La véritable raison est
que le territoire africain est l’un des plus propices à l’agriculture dans en comparaison aux
autres continents. Les pays de l’Afrique de l’Ouest ont une situation géographique très
favorable à l’agriculture, et à toutes ces branches : cultures vivrières, les cultures industrielles,
l’élevage ou la pêche. C’est le cas palpable de la Côte d’ivoire, premier producteur mondiale
de cacao, troisième producteur de café, grand producteur d’hévéa, d’ananas ; le pays dispose
de grandes étendues d’eau pour l’activité de pêche ainsi qu’un relief et un climat propice à
l’élevage. Cependant tous ces avantages, (dont ne dispose pas, même les grandes puissances),
n’ont toujours pas pu permettre le développement de la Côte d’Ivoire. Quand même le secteur
semble être bien développé, il est difficile d’identifier son impact dans le développement du
pays. Le secteur agricole a un impact très faible dans l’économie ivoirienne. Alors apparait
cette question principale : quelles sont les facteurs du sous-développement du secteur agricole
en Côte d’Ivoire ? Cette question principale introduit les questions secondaires ci : quelles sont
les techniques agricoles employées ? comment se présente l’organisation du secteur agricole
ivoirien ?

Objectifs : Ainsi notre étude vise à trouver les facteurs du sous-développement du secteur
agricole en Côte d’Ivoire, notre objectif principal. Et comme objectifs secondaires, découvrir
les techniques agricole employées et l’organisation dudit secteur.