Vous êtes sur la page 1sur 7

1

Année universitaire 2021-2022 - Licence AES EAPP

Nom : ……………
LEVY Prénom : ………
LISA N° étudiant(e) : …………………
19013488

COMPTE RENDU

Synergie AMU Entreprises / Innovation et Entreprenariat


Thème de l’évènement : ………………………………………….
Vendredi 8 octobre 2021, Parc Chanot, Marseille
Date et lieu de l’évènement : ………………………..
Marie Breziski, Directrice Pépite Provence
Nom et qualité des intervenants : …………………………
Daria Matignon, Chargée de Marketing Opérationnel à la SATT
Maxime Defous, Directeur de l’Incubateur Impulse
Franck Araujo, Directeur de L’Accélérateur M
Laurent MEYER, Directeur de la Pépinière BioTech
Fredéric Guilleux, Directeur du Technopôle de l'Environnement
Arbois-Méditerranée
Amandine Maus, Directrice de La Chaire Légitimité
Entrepreneuriale 1
La conférence « Innovation et Entreprenariat » s’est déroulée au Parc
Chanot le Vendredi 8 octobre 2021 dans la salle Endoume 3 de 10h30 à 12h.
L’animateur de la conférence a tenu à préciser à l’assemblée, ce que signifiait le
mot Innovation. Une innovation est le fait d’apporter quelque chose de nouveau
sur un marché existant, c’est-à-dire, un produit ou un service, qui va se vendre
auprès des consommateurs.
A ce titre, Aix-Marseille université possède trois grandes missions, la première
étant la formation, la seconde la recherche, et enfin l’innovation, qui consiste à
travailler avec le monde socio-économique, associatif et culturel, pour transférer
les connaissances, qui sont issues des recherches académiques dans les
laboratoires de recherches publiques.
Il y a des financements des collectifs, qui soutiennent la création d’emploi sur le
territoire.
Il est exposé lors de la conférence, que l’objectif principal d’Aix-Marseille
Université s’inscrit dans l’accès à l’insertion professionnelle des étudiants, de
manière à favoriser la création d’entreprises, et qui recrutent. Aix-Marseille
Université, a lancé la Cité d’Innovation et des savoirs Aix-Marseille. C’est un
regroupement d’acteurs privés et publics, qui se réunissent pour faciliter
l’innovation. Cette cité regroupe des start-up sélectionnées par ces structures
d’accompagnement, afin de discuter, échanger, travailler, avancer sur les produits
et les services de ces entreprises, et trouver des liens avec des laboratoires de
recherches, en fonction des besoins en innovation. Depuis sa création, en
septembre 2018, La Cité d’Innovation et des Savoirs a généré plus de 130
emplois.

Ensuite, chaque entité a eu la possibilité de se présenter, et d’exposer ses objectifs.

Ce tour de table a commencé par Marie Breziski, directrice de Pépite Provence,


qui a expliqué en quoi consiste ce programme d’accompagnement. Pépite est la
porte d’entrée de l’entreprenariat.
La mission de Pépite Provence, est de tout d’abord sensibiliser, à travers la
formation et l’accompagnement des projets. Sur le plan national, Pépite est une
initiative portée par le Ministère de l’enseignement supérieur, présente sur 33
points sur le territoire.
Sur le plan local, Pépite Provence bénéficie du soutien de Aix-Marseille
Université.

2
Marie Breziski expose dans un deuxième temps, les actions que mènent Pépite
Provence. Tout d’abord, il s’agit de faire découvrir l’entrepreneuriat aux
étudiants, à travers des challenges, qui vont les immerger dans ce monde.
Comme par exemple, le challenge 36h chrono de la création d’entreprises, c’est-
à-dire, 36h en groupes d’étudiants, afin de passer de l’idée au projet. La mise en
place de ces dispositifs, permet d’aborder et intensifier plusieurs paramètres tels
que, accroitre son réseau professionnel, développer de nouvelles compétences et
ouvrir la voie à l’entrepreneuriats.
À la suite de sa présentation la question suivante a été posée à Marie Breziski :
Est-ce que les types de projets auxquels ont accès les étudiants sont limités ?
Marie Breziski répond que la seule limite à un projet, c’est qu’il soit réalisable et
réaliste.

La troisième personne à prendre la parole lors de cette table ronde, est Daria
Matignon chargée de Marketing Opérationnel à la SATT Sud-Est.
Daria Matignon explique que la SATT signifie « société d’accélération de transfert
de technologie » en PACA et en Corse. C’est une société privée, qui travaille avec
des établissements de recherches publics, comme AMU qui est l’actionnaire
majoritaire de la SATT. En réalité, grâce à SATT Sud-Est, il est possible de réussir
un transfert technologique, afin de passer de l’invention à l’innovation. Les
chargés de transfert de la SATT, sont en contact permanent et direct, avec les
chercheurs dans le domaine applicatif. La SATT s’occupe de l’analyse juridique,
l’analyse de rentabilité, ainsi que de l’étude de marché de ces innovations.

Puis, Maxime Defous Directeur de l’Incubateur Impulse a pris la parole.


L'une des premières missions de l'incubateur est de guider le porteur de projet.
L’incubateur accompagne une trentaine de projets de création d’entreprises dans
l’année. Chaque projet bénéficie d'un financement « risque» spécifique,
(remboursable en cas de succès) pendant deux ans. La formation joue un rôle
prépondérant dans le système des incubateurs. En effet, 185 entreprises ont été
créées grâce à l’Incubateur Impulse. Environ 16 millions d’Euros ont été investis
sur l’incubateur depuis sa création, pour plus de 350 millions d’Euros de capital
social cumulé.

3
C’est au tour de Franck Araujo, directeur de L’Accélérateur M de s’exprimer.
L’Accélérateur M permet d’accélérer la Métamorphose entrepreneuriale des
territoires pour une société plus inclusive, responsable, innovante, créative et
solidaire. L’Accélérateur M a été créé en octobre 2018, composé essentiellement
de structures publiques, comme la Métropole Aix-Marseille Provence, Aix-
Marseille Université, la Région Sud et La Chambre de commerce et d’industrie.
L’Accélérateur M agit dans trois secteurs, le premier étant le secteur de la mer et
les ports, appelé l’économie bleue, mais il opère également sur la qualité de vie
urbaine en méditerranée, et pour finir dans les industries culturelles et créatives .
Grâce à l’Accélérateur M, 65 start-up ont été accélérées, 2 millions d’Euros de
fonds ont été levés et 38 emplois crées. L’Accélérateur M travaille sur différents
programmes, souvent de 4 mois, comme le « Plug-In » et le « Scale-Up ».

Laurent Meyer, est le sixième orateur de cette table ronde. Laurent Meyer se
présente, il est le directeur de la Pépinière BioTech de Marseille Grand Luminy.
Cette pépinière consiste en l’hébergement et l’accompagnement d’une entreprise,
qui se développe sur le territoire Aix-Marseille. Les fonds sont des fonds publics,
qui émanent de la Région Sud et de la Métropole Aix-Marseille ainsi que de la
Ville de Marseille.
Cette pépinière intervient sur trois grands thèmes : le service à la recherche, le
diagnostic et la recherche de médicaments. En effet, il s’agit de proposer un lieu
avec les conditions optimales pour faciliter le démarrage de start-up en BioTech
et leur développement sur le territoire.
À la suite de sa présentation la question suivante a été posée à Laurent Meyer :
Comment le départ d’une entreprise est-il déterminé dans votre pépinière ?
Ce dernier répond, que la pépinière met en place des contrats à durée déterminée
avec ses entreprises, au minimum 3 ans, sachant que celle-ci peut partir avant si
elle le souhaite, mais ne peut rester au-delà de 10 ans.

C’est ensuite au tour de Le Technopôle de L’Arbois représenté par Fréderic


Guilleux, son directeur, spécialisé dans la « cleantech » de se présenter.
Le Technopôle de L’Arbois est composé de laboratoires de recherche, de 400
enseignants – chercheurs, et plus de 200 étudiants.
L’enjeux se situe dans la conception d’une passerelle avec des start-up
environnementales, afin que ces innovations viennent créer de nouvelles
entreprises, ou alimentent des entreprises déjà existantes.

4
Le Technopôle de L’Arbois est avant tout composé de structures d’aide à
l’innovation, pour des projets novateurs, en rapport avec l’environnement. En
effet, situé à Aix-en-Provence, le Technopôle de l'Environnement Arbois-
Méditerranée, est un projet régional d'aménagement et de développement
économique axé sur la création, le développement et l'accueil d'entreprises
innovantes et de laboratoires de recherche en environnement.

Pour finir, Amandine Maus enseignante-chercheuse et directrice opérationnelle


de La Chaire Légitimité Entrepreneuriale, composée d’entrepreneurs et
chercheurs expose.
La Chaire Légitimité Entrepreneuriale aide les entrepreneurs à comprendre
leur légitimité, et à développer leur entreprise. Amandine Maus a tenu à expliquer
ce que signifiait le mot « Chaire ». Une Chaire est une équipe composée
d’entrepreneurs et de chercheurs qui s’intéressent à un sujet de pointe. La Chaire
Légitimité Entrepreneuriale est financée grâce à des fonds privés. La mission de
la Chaire est de Créer des connaissances pertinentes, accessibles, et actionnables
par les acteurs de l’entrepreneuriat du territoire. La notion de légitimité des
entreprises est très importante pour la Chaire, car elle engage sa crédibilité auprès
des partenaires. La Chaire Légitimité Entrepreneuriale s’articule autour de la
rigueur scientifique, l’intégrité, l’équité, la bienveillance, la confiance et enfin la
simplicité.

C’est avec le témoignage d’Amandine Maus que s’est clôturer cette table ronde
autour du sujet de l’Innovation et de l’Entreprenariat.

5
Annexes :

La première conférence de la journée a débuté à 9h au Parc Chanot.


Le thème de celle-ci était l’inclusion des étudiants Asperger de la formation à
l’insertion professionnelle. Dans un premier temps, il s’est avéré indispensable,
pour nos intervenants, de définir précisément ce que signifie le syndrome
d’Asperger. Aussi appelé autisme, il est défini comme « un trouble du
développement, caractérisé par des perturbations dans les domaines des
interactions sociales réciproques, de la communication, et par des comportements,
intérêts et activités au caractère restreint, répétitif. ».
Cette conférence était animé par Laurent Bensoussan, Vice-Président santé et
handicap au sein de Aix-Marseille Université.
Plusieurs intervenants étaient présents lors de cette table ronde. Tout d’abord
Manon Le Roy doctorante au laboratoire de psychologie sociale. Sa thèse consiste
à favoriser l'insertion socio-professionnelle en milieu ordinaire de travail, des
adultes atteints de troubles du spectre de l'autisme, sans déficience intellectuelle.
C’est une approche psychosociale des facteurs facilitateurs et des freins. Ainsi,
les résultats de ce travail devraient favoriser une insertion plus fluide en fonction
des besoins identifiés, et une meilleure qualité de vie des personnes concernées.

Nous avons ensuite assisté à la projection d’un extrait de l’émission « On a la


solution ! ». Cet épisode était consacré à l’autisme, à travers une start-up à haut
potentiel. Ici est présentée, Avencod, fondée en 2016 qui apporte une réponse à
ce double enjeu sociétal. Avencod a développé une méthode pour augmenter leur
employabilité.
Dans cette vidéo les Asperger sont décrits comme des personnes ayant le sens du
détail, de la rigueur et une recherche permanente de l’excellence.

Pour conclure, cette conférence Laurent Bensoussan a mis en lumière la volonté


de changer les préjugés sur les personnes en situation d’handicap par des actions
de sensibilisation.

6
Cette dernière conférence s’est déroulée à 14h au Parc Chanot.

Le thème de cette conférence était le réseau social LinkedIn.


Celui-ci a été présenté par Anne Ribaud vice-présidente du SUIO, service
universitaire d'insertion et d'orientation.
Ce service accompagne étudiants, lycéens et jeunes diplômés dans leur démarche
d'orientation, de réorientation et d'insertion professionnelle.
LinkedIn est un réseau social américain, créé en 2003 à destination des
professionnels. Son objectif est de permettre d’élaborer un réseau professionnel,
qui facilite les contacts entre les membres de ce réseau. Il s’agit aussi d’un moyen
de mettre en ligne du contenu, en relation avec notre activité, de créer du personal
branding, mais aussi un outil de gestion de notre réputation en ligne.
LinkedIn doit faire face à une concurrence de plus en plus forte, face à l’explosion
des réseaux sociaux, cependant, ce réseau confirme sa place de leader des réseaux
sociaux professionnels, avec le nombre de membres actifs en 2013: 200 millions
dans le monde entier.

Madame Rabaud nous a expliquer la nécessite et l’importance d’utiliser ce réseau


social. En effet, LinkedIn incarne l’opportunité de construire son image
professionnelle. LinkedIn est une carte de visite géante et accessible à tous.
LinkedIn est aussi un outil de recherche, il nous permet de trouver des
informations sur une structure, ou encore de découvrir des personnes qui
travaillent dans notre domaine d’activités par exemple, ce qui constitue un
excellent moyen, de rentrer en contact plus facilement avec ces personnes clés.

LinkedIn est également une plateforme d’échange entre professionnels.


L’approche de la stratégie de réseau est aussi très importante car ce dernier
augmente la crédibilité, d’où la nécessité d’entretenir son profil et de
communiquer au maximum, afin de trouver un emploi par exemple.

Vous aimerez peut-être aussi