Vous êtes sur la page 1sur 20

Décider dans la

complexité
Séminaire CHEAr
Port Royal, 30 mai 2001
Claude ROCHET
Professeur associé en économie industrielle - Université Paris Nord
Claude.rochet@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/claude.rochet/
Dans quels cas y-a-t-il décision
complexe ?
• Les situations nouvelles qui ne peuvent être déduites
de situations passées
– Ex: Les grands projets technologiques
• Les décisions pour lesquelles on ne possède pas tous
les éléments de connaissance nécessaires
– Ex: Les décisions en matière environnementale et
sanitaire
– Principe de précaution vs. principe de prévention

Claude Rochet - CHEAr 2


Les points communs aux décisions
complexes
• On ne possède pas de séries statistiques permettant
la prévision et la prévention
• Elles modifient leur environnement et les
paramètres de la décision
• Le risque est irréductible et la gestion du risque une
activité essentielle
• Elles associent des disciplines et des cadres de
référence différents

Claude Rochet - CHEAr 3


Les activités communes aux
décisions complexes
• La gestion des risques
– Le risque est irréductible
• La scénarisation stratégique
– Le cadre institutionnel permet l ’exercice de la décision
complexe: confiance, partage des risques, compétence,
transparence, légitimité
• La maîtrise d ’ouvrage stratégique
– Une compétence nouvelle : passer du « décideur » à la
« conférence décisionnelle »

Claude Rochet - CHEAr 4


Cadre de référence
Qu ’est-ce qui se passe? Comment çà se passe? Pourquoi çà se passe? Ce qu ’il est pertinent de faire?

Théorie:
La TGS

Information:
IMEC Connaissance Compréhension Décision stratégique

Expérience:
La prise de
Passé Futur
décision
en matière sanitaire Bien faire les choses Faire les bonnes choses
Un cycle continu d ’apprentissage
Claude Rochet - CHEAr 5
Le cadre théorique: les métasystèmes
• Les propriétés du système sont émergentes et ne peuvent être
déduites du système initial
• Le métasystème naît de l ’interaction des systèmes en présence- qui
deviennent des sous-systèmes- lorsque la complexité du système initial
devient insuffisante face à la complexité de l ’environnement
• Le métasystème est plus complexe que les sous-systèmes et est capable de
contrôler l ’évolution de l ’ensemble
• L ’approche est téléologique
• Discipline sociale et disciplines scientifiques ne peuvent être dissociées
• L ’apprentissage collectif joue une rôle clé

Claude Rochet - CHEAr 6


« Il n ’y a rien de plus concret
qu ’une bonne théorie »
19

MAÎTRISER NOS SYSTÈMES DE


REPRÉSENTATION
La théorie des trois
LANGAGE mondes de Karl POPPER
Théories
INFORMATION, Objet de pensée: objectif
Concepts
ENONCÉ
Activité humaine

Monde mental: subjectif


EXPLICATION Processus de
COMPRÉHENSION pensée

Perception

Monde physique: matériel


ACTION Etats
TRA
TRA

TRANSFORMANCE
TRANSFORMANCE

Claude Rochet - CHEAr 7


Les enseignements de l ’analyse
comparative IMEC
• Les grands projets: des projets uniques, non
reproductibles, dans un environnement
indéterminé, incertain et à risque.
• La conceptualisation amont joue un rôle
fondamental sur le coût et la probabilité de
succès des grands projets
=> Des compétences de maîtrise d ’ouvrage à acquérir par les
commanditaires

Claude Rochet - CHEAr 8


Les trois caractéristiques des
projets complexes

Claude Rochet - CHEAr 9


Une approche systémique de la
gestion de projet

Claude Rochet - CHEAr 10


Le succès du projet est lié à la
qualité de sa maîtrise d ’ouvrage

Claude Rochet - CHEAr 11


Une succession d ’épisodes

Claude Rochet - CHEAr 12


« L ’art de la politique ne consiste
pas à gérer »
Décider et faire des choix stratégiques est
une activité en soi qui ne peut procéder de
l ’accumulation de décisions techniques

Claude Rochet - CHEAr 13


La décision complexe est le fruit
d ’un processus collectif
Structure type
d ’une conférence
décisionnelle

Du « décideur » au « decision making process »


Claude Rochet - CHEAr 14
Tentatives expérimentales: la décision de politique
sanitaire pour le directeur des affaires maritimes

• Des enjeux hétérogènes et, au départ, divergents


• Précaution ou prévention?
• Une nouvelle approche de la responsabilité de la
décision publique:
– Prévenir, si le risque est connu et prédictible
– Animer le débat public sur les risques possibles,
inconnus et non maîtrisables à ce jour, des choix
collectifs
– Animer le processus d ’apprentissage collectif.
Claude Rochet - CHEAr 15
Circuits complexes du risque sanitaire, vertueux et pervers
Nouvelles technologies Prévention
Industrialisation de la Mondialisation
production
Ex: abattoirs
Nouvelles pratiques Police administrative et judiciaire
alimentaires: de l’alimentation
Europe
ménagère à l’alimentation de
masse
Circuits complexes de distribution Epidémiologie
Démarche qualité 
Juridicisation des recours Contrôle aux frontières
des consommateurs et refus Réseau d’alerte européen
du risque Nouveaux
risques
Amélioration des moyens de contrôle:
« de la fourche à la fourchette » Responsabilisation des acteurs
Obligation de
•HACCP= autocontrôle
communication instantannée
•Code de la consommation
(perte des traces écrites) Réseaux de surveillance
•Code rural

Remontée d’informations
Obligation de réaction
immédiate Principe de Multiplicité des réseaux et
précaution batailles d’experts Laboratoires privés
Obligation de missionnés par des
l’information distributeurs
Inflation des alertes
(2 par jour)

Désinformation Procédures Risque économique

Retraits
Amélioration de la norme Interdictions
Responsabilité de Baisse du nombre réel
l’administration d’intoxications
Gestion de crise
Gouvernance des réseaux
Mode de prise de Intégration
décision publique

Claude Rochet - CHEAr 16


Caractériser les processus

Contrôle physique

Contrôle analytique

Contrôleur Laboratoires

•Formation •Formation •Normaliser


•Laboratoires de référence
•Nécessité d’un référentiel public
•Nécessité d’accréditer tous les laboratoires

Interprétation des résultats

Intégration Options

•Indépendance du contrôleur Divulgation


•Latitude d’appréciation
•Règles communes de déontologie

Actualisation des procédures d’agrément Gestion de crise

•Optimisation du processus •Définir un processus type


•Fiches de procédures
REX

Claude Rochet - CHEAr 17


Le système décisionnel
Pressions extérieures
•Euro-mondialisation <= engagements internationaux
•Standards culturels <= Attitude vis à vis de la responsabilité Décision
•Innovation technologique <= Politique publique de R&D politique
Etat
Capitalisation de la
Modèles d’analyse stratégique Conférence
connaissance stratégique Modèles décisionnels
décisionnelle

Assurance qualité de la chaîne de production alimentaire


Réglementation Matières premières => Chaîne de transformation => Chaîne de distribution => Conditions de consommation

Standardisation des normes d’analyse ! •Stabilité des procédures d’analyse: certifications, agréments
•Standardisation du discours
•Avis d’experts
Standardisation •Enjeux
•Protocoles d’analyses toxicologiques politiques et
économiques
Cadre institutionnel Techno-scient. Gouverne des
Experts Professions Laboratoires Ministères réseaux
Enjeux

!
Finances Socio-pol.
Système de pilotage Sécurité du cadre juridique et
économique Etat des contraintes réglementaires
Eléments
de
Processus décisionnel décision
Prévention
Veille sanitaire Arbre décisionnel Pesée de risques
Précaution
Base statistique
Scénarisation Pilotage Options
Gouverne de réseaux des risques stratégiques
Scénarios des risques
Si pas de base statistique
Intégration des avis d’experts
!
! = points critiques

Claude Rochet - CHEAr 18


Le processus décisionnel cible

Préfet Pôle de sécurité alimentaire

Risque socio-economico-politique
Modèles de référence de maîtrise Conférence Cellule de
d’ouvrage de gestion des risques de décisionnelle gestion de crise
sécurité sanitaire sanitaire

Capitalisation de l’expérience: Pilotage stratégique


Plan GERISA

D.A.M
Agences

Prévention
Arbre décisionnel Pesée de risques
•Veille sanitaire Précaution
•Informations critiques
•Signaux d’alerte Scénarisation Pilotage Options
Gouverne de réseaux des risques stratégiques
des risques
Si pas de base statistique
Acteurs privés Intégration des avis d’experts

Claude Rochet - CHEAr 19


Modèle classique et nouveau
modèle décisionnel
– Décisions à chaud sous la • Scénarisation stratégique ex-ante
pression des médias • Acquisition de compétences de
– Dépendance des experts maîtrise d ’ouvrage en gestion de
risques
– Pas de vision stratégique
• Cadre de référence pour intégrer
permettant d ’intégrer les
les avis d ’experts
composantes du problème
• Conférence décisionnelle
– Peu de distinction intégrant les acteurs et les
prévention / précaution paramètres clés
• Distinction prévention /
précaution

Claude Rochet - CHEAr 20