Vous êtes sur la page 1sur 3

 Objectif du traitement 

: Tout d’abord contrôler la glycémie de base (A jeune), puis les postp.

Pré Au HB
prandiale coucher A1C
Adolescent 0,9-1,3 1.2-1,5 <7.5
>6ans %
Cet objectif ne serait atteinte qu’en travaillant sur les 3 volets de la PEC.
1-Régime alimentaire adapté
2- Insulinothérapie
3-Activité physique régulière
 Insulinothérapie :
Modalités : Schéma bolus basal
ASG : Minimum 3-4X/J (08h,12h,19h, +/- 22h)
Optimisée 8X/J (pré et post prandiale, 22H, 02H) : 1X/Semaine pour recalibrage des doses.
Postp uniquement en cas de discordance glycémie prép-HBA1C
Adaptation des doses : 3 méthodes

Compensato Enfant équilibrés dont les glycémies sont prévisibles. Dose de rapide en
ire Son avantage réside dans le peu des contrôles gly fonction des gly prép.
(3X/S et un profil 8 point/S pour recalibrage des
doses).
Rétroactive Périodes de déséquilibre ou au début du TRT. Doses en fonction de
gly des jours
précédents.
Anticipatoir Quand on programme un repas supplémentaire ou Doses liées à la qtté des
e activité sportive. glucides ingérée ou
l’intensité de l’activité
prévue.
Les 3 méthodes peuvent être combinées chez le meme patient selon les circonstances.

Correction des doses : Se fait en fonction de 3 paramètres. La gly prép, la qtté des
glucides que contient le repas, la sensibilité à l’insuline.
Selon la gly Devant des gly > 1.8 au moins 2 jours de suite. Dose de rapid Rajouter 1
prép ≤10 U
11-20 unité Rajouter 2
U
>20 Rajouter 3
U
Selon la qtté En se basant sur l’ICR (Ration Carbohydrates-Insuline). ICR= 500/DT (Basal à 50%
des glucides La dose du Rapid à donner= Quantité de glucides la DT).
dans le repas. qu'apporte le repas/ICR + Correctif. DT= Doses
Ce ration est variable selon : habituelles+Correctif prép.
Age (plus important chez l’adolescent. 2-3 Unité/10 g de
glucides
Repas (plus important le matin. 1.5-2 Unité/10 g pour le
petit déj)
Activité (plus faible avec l’exercice)
Mais on peut l’estimer avec le temps (principe essai-
erreur)
Selon la En se basant sur l’ISF (Facteur d'insulinosensibilité) ISF= 18/DT (19<8 ans)
sensibilité à Un correctif d’insuline est opéré dés que la gly s’éloigne
l’insuline. des objectifs.
Correctif insulinique = Gly mesurée-Obj gly/ISF.
Ces 2 paramètres (ISF/ICR) sont à déterminer au cours de l'évolution. Une dose d’insuline est dite
adéquate quand la glycémie postp est >Gly préprandiale de 0.3 -0.4 g maxi.

Pour les doses du basal (Schéma basal bolus) attendre 3J. Il faut que deux conditions soient réunies:
Gly élevés toute la journée (meme celle du 2H du matin)
Echec des suppléments du rapide
 Diététique : Ration journalière (RJ) = 100 kcal/Kg + 50 Kcal/Kg >10 kg+25 kcal/Kg >20 kg.

Limitation/quantification des apports glucidiques (50% de la ration journalière)


Agir sur la nature des apports glucidiques
Limiter la consommation du pain blanc.
Augmenter les apports en fibres.
Associer d’autres aliments aux glucides (protides, lipides, fibres) pour ralentir leur absorption.
Alimentation équilibrée (crudités, féculents, protides, laitage, fruits): 35% lipides, 15% protides, 50%
Glucides.
Les aliments à IG élevé sont réservés (avant l'exercice, pdt le repas, en cas de maladie intercurrent avec
anorexie)

Petit déj  laitage (lait ou fromage), céréalier (pain/biscotes), matière grasse (beurre) +/-
25% de la RJ Fruit.
Déjeuner doit comporter les 5 catégories (Ne pas associer féculents et pain)
(40%) et
diner (35%).
Gouter si possible pas de goûter, sinon léger (sans céréalier, ni sucré, pas trop tard
dans l’après-midi).
Si ICR <1 U pour 10 g de glucides : pas de supplément de rapid pour les
collations <15 g.
Collation de Comporte : (biscuit, madeleine, farine) + (lait, petit suisse, fruit) ou yaourt
22h  fruité.
Indispensable en cas : Activité physique l’après midi ou après le diner/Diner
insuffisant /Glycémie de 22H < 1,2g/l
Un délai de 4-6H doit être respecté entre les repas afin d’éviter le risque hypo

La 1ère étape : Calculer les besoins caloriques de chaque repas (menu libre suivant les habitudes de la
famille, tout en procédant au pesé (féculents, légumes, fruits, pain….) pour obtenir la quantité de glucides
contenue dans le repas.
La 2 iéme étape est l’évaluation de l’ICR et l’ISF.
La 3iéme est l’évaluation de la dose prép : Il y en a deux méthodes.

Insulinothérapie Patients autonomes dans l’évaluation des Dose en fonction de


en comptant glucides l’efficacité de 1U de rapide
Et des doses d’insulines. Permettant une autour des obj fixées
adaptation quotidienne au mode de vie. d’avance.
Insulinothérapie Valable pour tout le monde Dose à partir de l’addition des
en évaluant les glucides contenus dans
portions chacune des
portions+Correctif.
 Adaptation du TRT en cas de maladie intercurrente ;

Risque élevé d'ACD par insulinorésistance (Hormones de la contre régulation) ou d’hypogly


en cas de GE.
>1,8 g < 1,8 g
Eau pure et manger selon l'appétit Collations +Boissons sucrée 15 g chacune.
Continuer l'insuline même en cas de VMS/Refus d'alimentation.
Gly et CDU/3H
Hypergly sans cétose Cétose légère Cétose importante
Réduire l’ISF/ICR de 20% Bolus de 10% la DT/4H Bolus de 20% la DT/4H

Vous aimerez peut-être aussi