Vous êtes sur la page 1sur 35

Les

chaussées

1
I- Introduction

2
Généralités

Définition
Route : voie terrestre carrossable (Larousse)
Fonction
La route assure, quelques soient les conditions météorologiques :
• déplacements des usagers
• transport des marchandises
avec conditions sécurité et confort adaptées au type d ’itinéraire.
Comment ?
1. Répartition des charges mécaniques (trafic) sur le sol support
2. Protection du sol contre la modification de ses propriétés (eau, gel, pollution...)

3
Les premières routes
Les premières rues pavées de
pierres ont été aménagées en Inde,
aux alentours de 4000 av. J.-C. Ces
routes furent construites par la
civilisation de l'Indus. On les appelle
routes Harappéennes, du nom de la
ville Harappa. C'est la première
civilisation connue à avoir un plan
d'aménagement urbain structuré et
organisé, avec des rues pavées et
des pâtés de maison de chaque côté.
4
Les chaussées au moyen age

Le Moyen Âge en Europe est une période de régression dans


l'histoire de la route. En effet, l'immense réseau de voies romaines
se détériore, faute d'entretien. Dans le reste du monde, l'évolution
fait son chemin. La technologie du monde arabe fait un bond en
avant, notamment avec l'invention de l'astrolabe et du zéro mais
aussi avec la découverte de procédés révolutionnaires dans la
construction des routes.

5
Les chaussées au moyen age

Dans le courant du VIIIe siècle, en Arabie, on remarque un type de


route très moderne.
Il s'agit des toutes premières routes goudronnées.
En effet, les routes de Bagdad, ville située dans l'actuel Irak, furent
pavées avec un revêtement goudronné.
Ce goudron était dérivé du pétrole présent dans les gisements de
naphte qui était distillé à haute température pour obtenir un pâte
brûlante noire à l'odeur âcre

6
Les nouvelles structures de chaussées

Exemple d ’une autoroute au Japon

7
Les nouvelles structures de chaussées

Exemple d ’une île artificielle au Japon

8
II- Différents types de
structures

9
Terminologi
e
Roulement
Accotement Couche de
Liaison surface Couche
Base
Fondation d ’assise

Couche de forme

Partie Supérieure des Terrassements

Plate-forme support de chaussée

Arase de terrassement

10
11
Différents types de structures


Souples (traditionnelles: bitumineuse peu épaisse)

Bitumineuses épaisses

Assise traitée aux liants hydrauliques (semi rigide)

Structure mixte

Structure inverse

Béton de ciment (rigide):

Béton armé continu (BAC)
12
Types de revêtements


Bétons bitumeux (2 à 10 cm)

Enduits Superficiels d’usure

Enrobés coulés à froid
• Béton de ciment
• Asphaltes
• Pavages et dallages

13
Chaussées souples

Enrobés Couche de surface en matériaux bitumineux

Grave bitume Matériaux bitumineux d ’assise : < 15 cm

Matériaux granulaires Matériaux granulaires non traités : 20 à 50 cm

Plate-forme support

Chaussées comportant une couverture bitumineuse mince (< 15 cm), parfois réduite
à un enduit sur chaussées à très faible trafic, reposant sur une ou plusieurs couches
de matériaux granulaires non traités. L ’épaisseur globale de la chaussée est généralement
comprise entre 30 et 60 cm.
14
Chaussées souples

15
Chaussées bitumineuses épaisses

Enrobés Couche de surface en matériaux bitumineux

Grave bitume

Matériaux bitumineux d ’assise : 15 à 40 cm


en deux ou trois couches de 8 à 12 cm
Grave bitume

Plate-forme support

Structures comportant une couche de roulement bitumineuse sur un corps


de chaussée en matériaux traité aux liants hydrocarbonés, fait d ’une ou
de deux couches (base et fondation). L ’épaisseur des couches d ’assise
est le plus souvent comprise entre 15 et 40 cm.
16
Chaussées à assise traitée aux liants
hydrauliques

Enrobés
Couche de surface en matériaux bitumineux

GTLH
Matériaux traités aux liants hydrauliques : 20 à 50 cm
généralement en deux couches d ’au moins 15 cm

GTLH

Plate-forme support

Structures qualifiées couramment de «semi-rigide». Elles comportent une couche


de roulement bitumineuse sur une assise en matériaux traités aux liants
hydrauliques disposée en une ou deux couches dont l ’épaisseur totale est de
l ’ordre de 20 à 50 cm. 17
Chaussées à assise traitée aux liants
hydrauliques

18
Chaussées à structure
mixte

Enrobés Couche de surface en matériaux bitumineux

Grave bitume Matériaux bitumineux d ’assise : 10 à 20 cm

GTLH Matériaux traités aux liants hydrauliques : 20 à 40 cm


généralement en deux couches d ’au moins 15 cm
Plate-forme support

Pour être désignée comme Mixte; le rapport de l ’épaisseur de matériaux bitumineux à


l ’épaisseur totale doit être de l ’ordre de 1/2.

19
Chaussées à structure
inverse

Enrobés Couche de surface en matériaux bitumineux


Grave bitume Matériaux bitumineux d ’assise : 10 à 20 cm

Matériaux granulaires
Matériaux granulaires non traités : 12 cm

GTLH Matériaux traités aux liants hydrauliques : 15 à 50 cm


généralement en deux couches d ’au moins 15 cm
Plate-forme support

Structure associant une structure bitumineuse et semi rigide dont l ’interface est
constitué de grave non traitée destinée à empêcher la remontée des fissures
transversales de retrait..

20
Chaussées en béton de
ciment

Béton ciment 20 à 28 Béton ciment 17 à 23 cm Béton ciment 28 à 39 cm


cm
Béton maigre 14 à 22 cm
Béton maigre 12 à 18 cm
ou GTLH 15 à 20 cm Plate-forme support
Plate-forme support
Plate-forme support
Couche drainante
(matériaux granulaires ou géotextile)

Structures comportant une couche de béton de ciment de 15 à 40 cm,


éventuellement
recouverte par un BBTM, reposant soit sur une fondation, soit directement sur
le support (sur BB).
21
Chaussées en béton de
ciment

Béton ciment 16 à 24 cm Béton ciment 18 à 24 cm


Armatures

Enrobé assise 5 cm
Béton maigre 12 à 14 cm
Sable TLH 50 à 60 cm
Plate-forme support

Plate-forme support

22
Techniques les plus utilisées
(en ordre décroissant)

• Chaussée
– Souple
– Bitumineuse épaisse
– Semi rigide

• Revêtements:
– Enduits superficiels
– Enrobés
– Enrobés coulés à froid
23
III. Les étapes d’exécution
d’une chaussée neuve

24
levé topographique
Déplacement des réseaux des
concessionnaires
le terrassement

Décapage
de
la terre végétale

Travaux
de remblais
et déblais
Mise en place des ouvrages
hydraulique

Dalot Buse
la couche de fondation

La mise en place des gaves


concassés 0/ 31,5.

Nivelage des gave concassés par


la niveleuse.

L’arrosage par camion de


citerne

Compactage par compacteur


cylindrique.
L’accotement

 Tout venant (TV)


0/40
 tuf
Couche de base

La mise en place des grave concassée ou grave reconstituée


humidifiée ou grave bitume 0/ 20.

La nivelage des matériaux par la niveleuse.

L’arrosage par camion de citerne si la matériau GC .

Compactage par compacteur cylindrique ou pneumatique.


Répandage de la couche d’imprégnation
Et la couche de liaison ( d’accrochage)

Couche de roulement en béton


Couche de liaison
bitumineux
ou d’accrochage
Couche de base en grave
Couche
Epandeuse bitumineux
d’imprégnation
(GB)

Couche de fondation en grave concassée


(GC)
L’exécution de la couche de roulement

Enduit superficielle

Béton bitumineux

Grave bitume

Ciment de béton 
L’exécution des faussées en terre
la mise en place des signalisations du projet

Vous aimerez peut-être aussi