Vous êtes sur la page 1sur 22

MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE

CHANTIER :TSGO

OFPPT
………………………………………………………………
Office de la Formation Professionnelle et
dela Promotion du Travail

MODULE :

PLANIFICATION DU CHANTIER

FILIERE : TSGO

___________________________________________________________________________________
1
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

CHAP I: INTRODUCTION GENERAL

1) Définition :
Planifier un projet consiste à placer dans le temps et dans l’espace les différentes tâches
nécessaires pour réaliser ce projet. Le planning est le modèle suivant lequel un ensemble de
tâches devra être réalisé. Il est nécessaire pour réaliser efficacement une action sans gaspiller
ni de temps ni de moyens.

2) BUT :

Avant le démarrage du chantier (OUTIL DE SIMULATION)


- Simuler : le déroulement des travaux pour vérifier le respect des contraintes : Délais, Cadences
d’exécutionet Charges de M.O., matériaux et matériel
- Etablir : une prévision

Pendant le déroulement des travaux (OUTIL DE COORDINATION)


- Lancer les taches : Interventions des exécutants
- Gérer : (Avancement)
- Suivi de l’avancement
- Emploi de la M.O. et matériels
- Commandes matériaux

3) DOCUMENTS NECESSAIRES A L’ETABLISSEMENT DU PLANNING :


L’ensemble des plans d’exécution,
Le devis descriptif et le cahier des clauses techniques particulières (C.C.T.P.),
Le devis quantitatif estimatif,
Le cahier des clauses administratives particulières (C.C.A.P.).

4) DEFINITION SPECIFIQUE :

1. Tâche élémentaire corresponde au plus petit travail individualisé et homogène choisi


pour l’ordonnancement et la planification, et présente une unité par :
Son contenu
Sa localisation en espace
Sa durée de temps
Son exécutant.
Le travail désigné par la tache consomme du temps et des moyens on parle alors d’une
tache réelle(exp. Coffrage pour poteau en fondation, maçonnerie de façade RDC….)
2. Tache d’attente : Tache ne demandant pas de travail mais consommant du temps
(exp. : séchage de cloison, durcissement de béton, délai d’obtention d’une autorisation
administrative…)
3. Tache fictive : tache qui ne consomme ni de temps, ni de moyens matériels ( exp. mise
sous tension d’un équipe électrique)
4. Tache critique : Tache de marge totale nulle, elle appartient au chemin critique et son
retard d’exécution met en danger le respect du délai général d’exécution.

___________________________________________________________________________________
2
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

5) CALCULS DES DUREES DES TACHES

Quantité d’ouvrage élémentairex Temps unitaire moyen


La durée d’exécution = ---------------------------------------------------------------------------- .
Effectif de l’équipe x Temps légal de travail

Exemple 1
- Quantité d’ouvrage maçonnerie de façade Ier étage : 220 m2
- Le temps moyen d’exécution par unité: 2h /m2 ;
- L’effectif normal d’une équipe: 5 maçons et 2 manœuvres.
2202 maçonnerie x 2 h / m2
La durée d’exécution = -------------------------------------------- = ± 8 jours ouvrés.
7 hommes x 8 h /jour

Exemple 2
A raison de 2,50 h/m3 et 7,8h/j, 4 ouvriers sont nécessaires pour réaliser 50m3 de voiles
en B.A. Calculer la durée de réalisation des voiles sur le chantier ?

6) TEMPS UNITAIRES ET RENDEMENTS INDIVIDUELS

6-1 Le TEMPS UNITAIRE correspond à la durée de travail d’un homme « moyen » pour réaliser
à lui seul une unité d’ouvrage.

6-2 Le RENDEMENT indique la quantité d’unités d’ouvrage réalisée en une durée donnée,
généralement une heure ou une journée.
Le temps unitaire (T.U.) et le rendement (R) sont donc de nombres inverses l’un à l’autre :

1 1
T.U. = ------ , ou R = -------- .
R T.U.

EXEMPLE1 : Si le temps unitaire nécessaire pour réaliser une maçonnerie de briques creuses
est de 2,60 h / m2, le rendement correspondant pour un homme « moyen » sera de :
1 m2
R1 ouvrier = ---------- = 0,38 m2 / h
2,60 h

Pour une équipe de 5 ouvriers, le rendement sera de :


R équipe = 0,38 m2 / h x 5 = 2,00 m2 / h,
EXEMPLE 2 :
Pour poser 50m² de plancher, une équipe de 3 ouvriers a mis 3,25h, Quel est le TU moyen ?

___________________________________________________________________________________
3
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO
7Calcul de nombre d’ouvrier

Crédit d’heures de main d’œuvre :CHMO= Qtex TU


CHMO
Nombre d’ouvriers = ---------------------------------------------------------------------- ;
Durée fixée x temps légal
Exemples :

1) Déterminer l’effectif d’ouvriers qui doit couler une dalle pleine en BA de 100 m² de surface,
18cm d’épaisseur, de 9h00 a 12h00 si le TU=0,95h/m3
2) Calculer le CHMO puis le nombre d’ouvriers charger de l’exécution de 4 poteaux par jour
dans les conditions suivantes :
Les démensions d’un poteau : 0,30 x 0,30 x 2,80 RATIO D’ACTIER 100KG/M3

DESIGNATION U QTE TU CHMO


coffrage M² 1,5h/m²

bétonnage M3 3h /m3

ferraillage kg 0,06h/kg

Total CHMO

8Calcul des heures supplémentaires

Nombre d’heures déficitaires


Nombre d’heures supplémentaires = ----------------------------------------------------- ;
Nombre de jours x nombre d’ouvriers

EXERCICE N° 1 :
Soit une entreprise qui doit réaliser un pavillon, pour cet ouvrage il nécessaire 980h
- On considère que le temps de travail du chantier est de 39h / semaine et 5j/S
- Le délai fixé pour l’exécution des travaux est 20 jours

TRAVAIL DEMANDER
1. Calculer le temps productif journalier ;
2. Calculer le nombre d’ouvrier nécessaire pour réaliser cet ouvrage ;
3. Calculer la durée d’exécution si le nombre d’ouvriers est limité à 5 ouvriers ;
4. Calculer le nombre des heures supplémentaires si la durée est limitée à 20 jours
et le nombre d’ouvrier à 5 ouvriers.

___________________________________________________________________________________
4
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO
CHAP II : types et méthodes de planification

1) Type de planning
Selon le constructeur on distingue deux types de plannings :
1-1 planning tous corps d’état (T.C.E) : il est fait par l’architecte qui est maître d’œuvre son
rôle est de coordonner les interventions des entreprises en leur fixant les dates de début
et de fin des travaux
1-2 Planning des travaux (production ) : qui est réalisé par le conducteur de travaux, et son
rôle est d’optimiser l’utilisation de la main-d’œuvre et le matériel de l’entreprise ;

2) Méthodes de planification
On peut subdiviser les techniques de planification en deux grandes catégories :
1. Systèmes de planification représentés sur une échelle de temps ;
• Diagramme à barres, ou diagramme de GANTT ;
• Diagramme en lignes, ou planning « chemin de fer » ;
• Planning à court terme ;
• Planning « line of balance ».
1. Plannings à réseaux.
• Méthode P.E.R.T. (Program Evaluation ResearchTask)
• Méthode du « chemin critique » ( CriticalPathMethod – CPM) ;
• Méthode des potentiels (MetraPotentialMethod – MPM) ;
• Méthode des antécédents (PrecedenceDiagrammingMethod – PDM) ;

2-A PLANNINGS SUR ECHELLE DE TEMPS


Dans ces plannings, sur un système des coordonnées, le temps est représenté par un axe
divisé en parties égales qui correspondent à une même période choisie (jours, semaines ou
mois).

A-1 Diagramme à barres, ou diagramme de GANTT ;


Dans ce type de planning les taches sont représentées sous formes des barres
horizontales et dont les longueurs correspondent aux durées des taches sur une échelle de
temps déterminée
Exemple :

___________________________________________________________________________________
5
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO
Avantage : Visualisation globale, clarté, lisible et facile
Domaine d’application : Représentation des processus de construction sans spécification
A-2 Planning « chemin de fer » :
Ce type de diagramme appelé encore : diagramme de vitesse ou de trajet, la tâche est
représentée par une droite oblique qui est déterminé par deux droites horizontales, une
correspondant au début de la tâche en un endroit précise l’autre à la fin de la tache au même
endroit
Exemple :

A-3 Planning à court terme


Le planning a court terme s’établit pour chaque tache a part, il peut être considéré comme
planning journalier de main d’œuvre /matériaux/ matériel.
La représentation de celle-ci est plus ou moins identique à celle d’un diagramme de GANTT
mais plus détaillée
Exemple :

A-4 Planning « line of balance ».

Ce planning est employer pour les travaux répétitive au sein du même ouvrage,dans cette
méthode, la tâche est représentée par une barre, en relie tous les débuts de cette tâche par une
ligne oblique pour avoir une idée claire du déroulement d’une même tache aux différents lieux.
Exemple :
___________________________________________________________________________________
6
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

TP N° 1
Prendre en considération les ouvrages compris dans le tableau donné ci-dessous :
TU EFFECTIF
DES
N° DESIGNATION DES U QUANTITES ( h/ U. ) DUREE
OUVRIERS
D’EXECUTION
OUVRAGES
A Fouilles en puits et en rigoles M3 80,00 1,50 ……… 5

B Béton de propreté M3 35,00 1,40 2 …….

C Béton pour BA pour en M3 40.00 2,20 …….. 4


fondation.
D Dalle de forme M² 120,00 0,90 4 …….
E Béton pour BA en élévation. M3 35,50 1,60 …… 4

F Maçonnerie en élévation M² 180 0.65 3 ……..

TRAVAUX A REALISER :
1. Calculer les durées d’exécution et les effectifs des postes indiqués sur le tableau.
2. Exécuter le planning de travaux type GANTT sachant que le décalage entre les débuts
des taches est 2 jours.
3. Transformer le planning en chemin de fer
4. En déduire la courbe des effectifs ouvriers.

___________________________________________________________________________________
7
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

2- B PLANNINGS A RESEAUX

Ces plannings servent à l’analyse, la conduite et le contrôle des taches, il montre la


dépendance de différentes taches les unes par rapport aux autres, mais il ne donne aucune
indication sur le moment de son exécution.

B1 Planning P.E.R.T.

1) Definition
La technique PERT (Programme Evaluation et Revue Technique) est une technique
américaine de modélisation de projet, il consiste à mettre en ordre sous forme de réseau
plusieurs taches qui grâce à leurs dépendances et a leur chronologie permettent d’avoir un
produit fini.

2) Representation

Chaque étape est représentée par un nœud


Les taches sont représentées par les flèches reliant les nœuds.

22 N° Du nœud
Fin + tôt d’ancienne tache 5054 Fin + tard d’ancienne tache
Début + tôt de nouvelle tache Début + tard de nouvelle tache

Nœud= étape

Coffrage
Durée 6j (3) effectif des ouvriers

Flèche= Tâche

3) Notion des dates et des marges:

• Début au plus tôt (Deb.+tôt) :la tache concernée peut commencer car les taches
précédentes la permettent.

• Fin au plus tôt (Fin+tôt) : la tache doit impérativement finir pour permettre aux
suivantes de commencer.

• Début au plus tard (Deb.+tard) :la tache doit impérativement commencer pour ne pas
retarder la fin du projet

• Fin au plus tard (Fin+tard) : la tache doit impérativement finir pourne pas retarder la fin
du projet

• La marge totale (MT) : Intervalle du temps dont en peut retarder une tache sans
incidence sur le délai général du projet
MT= fin plus tard - début plus tôt- la durée de la tache
___________________________________________________________________________________
8
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

• La marge libre(ML) : Intervalle du temps dont en peut retarder une tache sans
incidence sur la tache suivante
ML= fin plus tot - début plus tôt- la durée de la tache

Deb.+tôt fin+tôt fin +tard

ML

MT

4) Methodologies

1. Déterminer le rang de chaque tache en fonction des antécédentes :


RANG 1 : tâches n'ayant pas de tâches antérieures
RANG 2 : tâches ayant des tâches antérieures de rang 1
RANG 3 : tâches ayant des tâches antérieures de rang 2
RANG n : tâches ayant des tâches antérieures de rang (n-1) au moins
Lorsque une tache est liée à des taches de rang différents, son rang est égal a la
tache antérieure de rang le plus élevé augmenter de 1
2. Construire le réseau suivant les rangs :
3. Mettre en place les taches et leur durée
4. Calculer les dates au plus tôt (calcul à l’endroit) :
La date au plus tôt : s’obtient en ajoutant à la date au plus tôt de l’étape précédente, la
durée de la tâche qui les sépare.
5. Calculer les dates au plus tard (calcul à l’envers) :
La date au plus tard : s’obtient en retirant à la date au plus tard de l’étape qui lui
succède, la durée de la tâche qui les sépare.
6. Préciser le chemin critique : il correspond à la séquence de taches qui détermine la durée
totale du projet, la tache critique est une tache de chemin critique dont ML=MT=0

5) Représentation graphique

Les tâches peuvent être :


Successives = elles se déroulent les unes après les autres, séparées par des étapes.
A B

Simultanées = elles se déroulent en même temps.


A

Convergentes = elles aboutissent à une même étape.


A
C
B

___________________________________________________________________________________
9
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

TP N° :02
B C
16j
0 E 5j
13j I F
G 4j 20j
7 J A
3j 10 j
H
6j
D
14j

1) Calculer les dates au plus tôt et au plus tard


2) Calculer les marges libres et les marge totales des taches A C et J
3) Déterminer le chemin critique
4) Indiquer les taches successives, les taches simultanées et les taches convergentes

TP N° :03
TACHE DUREE EN JOUR TACHE EFFECTIF DES
PRECEDENTE OUVRIERS
A 4 2
D 6 A 4
E 4 A 3
F 8 A 2
G 4 D 3
H 6 E 4
I 3 F 3
J 5 G 3
K 6 H-I 2
L 3 J-K 2
1) Construire le graphe PERT
2) Indiquer les taches antécédentes de K
3) Indiquer les taches subséquentes de G
4) Transformer se planning en planning GANTT
TP N° :04
Construire les graphes PERT dans les cas suivants :
1)
TACHE TACHE DUREE EN SEMAINE
PRECEDENTE
A 2
A B 1
C 1
D 2
C E 1
E-B F 2
D G 9
F H 8
G-H I 1

___________________________________________________________________________________
10
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

TACHE TACHE DUREE EN SEMAINE


PRECEDENTE
A 4
B 2
A C 1
A-B D 1
A E 2
C F 2
D-F G 2
E H 10
G I 4
H-I J 1

TACHE DUREE EN TACHE PRECEDENTE


JOUR
A 10
B 20
C 5
D 40 A
E 10 A –B-C
F 4 A-C
G 12 E-F
H 5 G
I 15 G
J 3 D-H-I

B-2 Méthode du « chemin critique » (CPM)


Cette méthode est identique àla méthode PERT quant a la définition et au traitement graphique
Représentation :
Légende :
Deb+tard Deb+tôt N°T : numéro de tache
Fin+tard Fin+tôt N°T Dur : Durée de la tache
Dur N°R : Numéro de réseau
JC N°R JC : Jeu de chaine :

Jeu de chaine : C’est la marge résultant des dates de réalisation au plus tôt et au plus tard
Exemple :

E
B
3 5
A 5J
1 5J 2

D F
7
4J
6J 8J
4 6

___________________________________________________________________________________
11
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

B-3 Méthode des antécédents (PDM)

Dans cette méthode les taches sont représentées par des cases rectangulaires ou
carrées, les démentions des cases n’ont aucune relation avec la durée des taches.
Les cases sont reliées par des flèches qui donnent par calcul les relations d’ordre
d’exécution des taches.
Chaque case contient les informations suivantes :
1) N° d’ordre de la tache 1 2
2) Nom de la tache 3 4
3) Durée de la tache
4) Nombre d’ouvrier 5 7 9
5) Date de début au+tot 6 8 10
6) Date de début au+ plus
7) Date de fin au+tot
8) Date de fin au+ plus
9) Marge libre
10) Marge totale
Contrairement aux méthodes PERT et CPM, toutes les dates inscrites dans un nœud
concernent uniquement la tache mentionnée dans ce nœud

2 B 4 E
Exemple :
12 2 10 3

1 A 6 F
10 4 15 2

3 C 5 D
8 3 12 2

B-4 Méthode des potentiels ( MPM) ;

1) PRINCIPE et TERMINOLOGIE
C'est une méthode dérivée de la méthode américaine PERT (Program Evaluation and
ResearchTask). Elle offre l'avantage d'une plus grande souplesse que la méthode PERT.
Une tache est représenté par DEBUT FIN
au plus tard au plus tard

LIBELLE TACHE DUREE

DEBUT FIN
au plus tôt au plus tôt
___________________________________________________________________________________
12
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO
Notion de contrainte potentielle:

contrainte
TACHE A dA TACHE B dB
tA CBA tB fB
fA

Date de début de
Date de début de B
A Contrainte entre A
et B
Valeur de la contrainte entre les tâches A et B:CBA = tB - tA
(Analogie avec la différence de potentiel: VBA = VB - VA )

La contrainte entre deux tâches directement liées est le temps qui s'écoule entre
les deux départs de ces tâches.
• Si CBA = tB - tA= dAAlors la tâche suivante s’enclenche dès la fin de la tâche A
A
B
CBA

• Si CBA = tB - tA<dAAlors la tâche suivante s’enclenche avant la fin de la tâche A, il y a


chevauchement des tâches.

A
B
CBA

• Si CBA = tB - tA>dAAlors il y a un délai d’attente entre la fin de la tâche A et le début de la


tâche suivante B

... A

B
CBA

___________________________________________________________________________________
13
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO
TP N°05
contraintes tâches Code durée rang
tâche délai (jours)
précédente
- - ETANCHEITE A 10
A 10 j MENUISERIE EXTERIEURE B 12
A 10 j CLOISONS SECHES C 15
GAINES ELECTRIQUES
C 2j D 12
ENCASTREES EN CLOISONS
B 12 j E 10
MENUISERIE INTERIEURE
C 10 j
E 5j PEINTURES F 20
D 12 j

Graphe Potentiels-tâches

Diagramme de Gantt
TACHES 1 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50

ETANCHEITE
MENUISERIE EXTERIEURE
CLOISONS SECHES
GAINES ENCASTREES
MENUISERIE INTERIEURE
PEINTURES

___________________________________________________________________________________
14
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

TPN° 06

Tâches antérieures Délai en jour Tâches Durée (jours) Rang Effectif


C 4 A 3 3
C 6 B 4 4
C 4 4
A 5 D 3 3
B 4 E 4 2
B 3 F 5 3
D 4
E 3 G 2 2

On vous demande de :
1) Etablir le diagramme des potentiels - Taches des travaux.
2) Représenter le planning GANT des travaux.
3) Tracer la courbe de main d’œuvre
4) En déduire la courbe des heures cumulées

TP N°07
L’ordonnancement des taches d’un ouvrage a donné les résultats suivants :
Tache précédente Délai de la contrainte (j) Tâche Durée (jour) Coût (DH) RANG

B 4 A 4 1000
B 3 850
B 3 C 3 2000
A 3 D 2 900
C 4 E 3 2500
DE 2 F 2 1300

On vous demande de :
1) Etablir le diagramme des potentiels - Taches des travaux.
2) Représenter le planning GANT des travaux.
3) Tracer la courbe des dépenses hebdomadaire
4) En déduire la courbe des dépenses cumulées.

___________________________________________________________________________________
15
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE
CHANTIER :TSGO

CHAP :IIIPLANIFICATION
IFICATION DE MAIN D’OEUVRE
1) Définition
La main-d’œuvre productive concerne le personnel du chantier affecté directement
d à la
réalisation des ouvrages.
Les besoins de la main-d’œuvre
d’œuvre se déterminent à partir :
- du fichier des ouvriers de l’entreprise (noms, qualifications, compétences, etc.),
- du bordereau des temps unitaires d’ouvrier ;
- des horaires de travail du chantier ;
2) Les étapes à suivre
Pour déterminer les besoins en main-d’œuvre
main d’œuvre d’un chantier, on doit suivre les phases
suivantes :
a) Etablir l’avant métré des ouvrages à exécuter.
b) Calculer le crédit d’heures à partir des temps unitaires d’exécution :
- le crédit d’heures se détermine alors pour chaque tâche en multipliant les temps
unitaires d’exécutions par les quantités en œuvre des ouvrages à réaliser
CHMO= QTE x TU
- les domaines souvent utilisées pour cette méthode sont les études de prix et les
estimations globales de coût ;
Si on commence à calculer le crédit d’heures à partir des temps élémentaires :
- après avoir établi le processus d’exécution en décomposant les tâches à effectuer
effec en
opérations élémentaires, on dénombre
déno la quantité de chaque opération élémentaire
et on chronomètre les temps nécessaire à chaque opération élémentaire ;
- puis on calcule le temps sec à la vitesse
vite en effectuant les produits de chaque temps
élémentaire e par le nombre d’opérations correspondantes et on totalise les résultats ;
- cette méthode à l’avantage de prendre en compte des difficultés spécifiques au
chantier étudié ;
c) Rechercher le délai global d’exécution – à partir du calendrier prévisionnel des travaux
tr
on identifie les durées calculées pour chaque lot, partie de lot, phases ou
tâches. Le crédit d’heures global pour chaque lot résulte de l’addition de tous
les temps des tâches associés.
d) Déterminer le nombre et la composition des équipes de travail – à partir des horaires
journaliers et hebdomadaires du chantier, on compose-leséquipes
compose leséquipes en calculant l’effectif
l’e
par équipe et par tâche

Quantité d’ouvrage élémentaire x temps unitaire


Nombre d’ouvriers = ----------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------- ;
Durée fixée x temps productif par jour

___________________________________________________________________________________
16
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

CHAP IVDETERMINATION DES BESOINS EN MATERIAUX

1) Définition

Les besoins en matériaux pour un chantier de bâtiment se déterminent pour chaque


ouvrage élémentaire à partir :
- des quantités d’ouvrages en œuvre à réaliser – issues de l’avant métré ;
- des quantités élémentaires de matériaux entrant dans l’unité d’ouvrages, y compris
les pertes dues au transport ou à la mise en œuvre des matériaux (casses ou
chutes) ;

2) Les étapes à suivre

Pour déterminer les besoins en matériaux on doit suivre les étapes suivantes :
• Etablir l’avant métré des ouvrages à réaliser
• Déterminer les quantités de matériaux élémentaires entrant dans l’unité d’OE
• Evaluer les pertes prévisibles sur les matériaux
• Déterminer les quantités globales des matériaux pour approvisionner le chantier ;
• Planifier les commandes en fonction de l’avancement
• Evaluer le coût des matériaux rendus chantier hors taxes;

Pour mener à bien la consultation du choix des fournisseurs il est nécessaire de comparer, pour
chacun d’entre eux, la valeur des matériaux rendus chantier HTVA.

Exemple d’un planning de matériaux

___________________________________________________________________________________
17
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

TP N° 8
On donne :

N° prix Les taches U Quantité T.U

1 Béton de propreté M3 25 0,55

2 Maçonnerie de fondation M3 40 1,65


3 Béton pour semelle Y/C acier M3 35 2.19

Le mortier et le béton utilisés ont les compositions suivantes (pour un m3 mis en œuvre)

Désignation Ciment CPJ 35 Ciment CPJ 45 en Sable en l Gravier en l


en Kg Kg
Mortier 250 - 1000 -
Béton de propreté 200 - 450 750
Béton armé - 350 400 800

Ratio d’acier 90Kg par M 3


Les pertes sur matériaux approvisionnées ou mise en œuvre sont comme suit :
Granulat et pierre 4%, ciment 3% ; mortier et béton 6% Acier 5%

TRAVAUX DEMANDES
1) Calculer les quantités de matériaux nécessaires pour réaliser les ouvrages
2) Etablir l’état d’approvisionnement sachant que les granulats et pierres sont approvisionnés
on camion de 6m3, Ciment en sac de 50 kg et acier en Tonne

___________________________________________________________________________________
18
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE
CHANTIER :TSGO

CHAP VDETERMINATION
DETERMINATION DES BESOINS EN MATERIELS

1) Définition

Les besoins en matériels d’un chantier de bâtiment se déterminent suivant-les


suivant modes
constructifs retenus en matériels affectés ou non, à la réalisation des ouvrages, à partir :
- des quantités d’ouvrage à réaliser (issues de l’avant métré) ;
- de la durée d’utilisation ou des rendements des matériels comprenant la part de
temps morts inhérente à l’exécution sur chantier ;
Le temps prévisionnel d’utilisation du matériel, par nature de l’ouvrage, est :

Quantité d’ouvrage à réaliser


Temps d’emploi du matériel = -------------------------------------------- ;
Rendement

2) Les étapes à suivre


Pour déterminer les besoins en matériels d’un chantier on doit suivre les étapes
suivantes :
Evaluer le travail à réaliser;
Analyser les matériels disponibles
dis ou ceux à louer ;
Déterminer la quantité des matériels nécessaires et leur durée d’utilisation;
Réserver le matériel prévu et le planifier en fonction de l’avancement du chantier ;
Déterminer des besoins en matières consommables (fuel-oil,
(fuel oil, électricité)
électri
Evaluer les coûts des matériels et des matières consommables.

Exemple d’un planning de matériel

___________________________________________________________________________________
19
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE
CHANTIER :TSGO

CHAP :VILES
VILES COURBES DE PRODUCTION

1) Définition
Elles sont élaborées afin d’optimiser la réalisation d’éléments préfabriqués. On élabore
en général 3 courbes pour visualiser la production complète :
• Courbe de préfabrication
• Courbe de pose
• Courbe d’évolution des stocks

2) Méthodologie et représentation
eprésentation :

A)Tracer la courbe de pose:

Les dates de début et de fin de pose sont définies par le planning travaux.
Elles sont reportées sur l'axe des x.
On porte en ordonnées le nombre d'éléments à poser.
La cadence de pose (u/j) = Nombre d'éléments à poser (u) / Nombre de jours (j)

___________________________________________________________________________________
20
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

B) Tracer la courbe de fabrication:

La durée de fabrication (j) = Quantité à fabriquer (u) / Cadence de fabrication ( u/j)

Deux cas sont alors possibles:

Cas 1: Cadence de fabrication < cadence de pose


On recherche la date de fin de fabrication: fin de fabrication = fin de pose - durée de pose (1j) -
durée de séchage
puis on en déduit la date de début de fabrication: début de fabrication = fin de fabrication + 1 -
durée de fabrication

Cas 2: cadence de fabrication > cadence de pose


On recherche la date de début de fabrication: début de fabrication = début de pose - délai de
séchage - durée de pose (1j)
et on en déduit la date de fin: fin de fabrication = début de fabrication - 1 + durée de fabrication

C) Tracer la courbe de stocks:

La courbe se décompose en trois parties:


Stock S1: au début de la pose S1 = (début de pose - début de stock) x cadence de
fabrication
Stock S2: à la fin de la fabrication S2 = S1 - (fin de fabrication + 1 - début de pose) x
(cadence pose - cadence fabrication)
Stock S3: à la fin de la fabrication + 1 jour S3 = S2 + (cadence de fabrication - cadence
de pose)

Conventions
• Les dates début de tâche sont calculées au matin.
• Les dates de fin de tâche sont données au soir.
• Les éléments fabriqués, stockés et posés seront comptabilisés le soir
3) Différents cas possibles

Il existe pour la préfabrication d’éléments d’ouvrage 3 cas de représentations possibles :


Cas n°1 : Cadence de préfabrication < Cadence de pose

___________________________________________________________________________________
21
MODULE : PLANIFICATION DU CHANTIERFILIERE :TSGO

Cas n° 2: cadence de fabrication > cadence de pose

Cas n° 3: cadence de fabrication = cadence de pose

TP N° 08
Représenter les courbes de production pour les trois cas suivantes :
Les cadences de fabrication : 5u/j, 10u/j et 15u/j.
Réalisation de 90 poutres en béton armé
La cadence de pose est de 10u/j
La pose des panneaux commence le jour j25matin..
Le délai de durcissement du béton avant démoulage et stockage est de 1 jour
Le délai de stockage pour l’obtention d’une résistance du béton avant la pose est de 3 jours

___________________________________________________________________________________
22

Vous aimerez peut-être aussi