Vous êtes sur la page 1sur 4

2ére Année LMD Electrotechnique Cours n0 3

Les centrales thermiques


3.1 Introduction
Il est admis aujourd’hui que le dioxyde de carbone joue un rôle prépondérant dans
l’effet de serre. Les émissions de CO2 proviennent schématiquement de deux niveaux :
sources de pollution diffuse (transports, chauffage domestique …) et sources de pollution
concentrée (industries). La demande en énergie va continuer de croître dans les prochaines
décennies avec l’émergence des pays en voie de développement. L’Agence Internationale de
l’Energie estime que la consommation mondiale d’énergie devrait augmenter de 70% entre
2000 et 2030. Les énergies renouvelables, à elles seules, ne pourront procurer, du moins à
moyen terme, les besoins énergétiques indispensables au monde. Les combustibles fossiles
devraient répondre à 90% de ces besoins en 2030. Les émissions de CO2 anthropogéniques
devraient passer de 23 milliards de tonnes en 2000 à 38 milliards de tonnes en 2030. En
l’absence de mesures visant à limiter les émissions de CO2, la concentration de ce gaz dans
l’atmosphère pourrait doubler à l’horizon 2100 (Figure 1).

Figure 1. Variation de la concentration en CO2 dans l’atmosphère en absence de mesures


environnementales (Intergovernmental Panel on Climate Change)

3.2 Centrales thermiques :La production d’électricité à partir des centrales


Les centrales thermiques à flamme constituent l’un des moyens les plus efficaces pour
faire face aux variations de consommation d’électricité, et notamment aux augmentations
fortes et soudaines de la demande. Flexibles et réactives, elles sont capables de produire de
l’électricité très rapidement. Elles complètent utilement les installations nucléaires qui
fournissent la demande « de base », niveau de consommation moyen..
Un combustible (gaz naturel, charbon, fioul) dégage de la chaleur en brûlant. La
chaleur transforme l'eau liquide en vapeur d'eau. La vapeur fait tourner une turbine qui
entraine l'alternateur qui produit l'électricité.

Figure.2 Centrale thermique à flamme à Porcheville (Yvelines)

1
2ére Année LMD Electrotechnique Cours n0 3

Une centrale thermique à flamme est constituée de plusieurs bâtiments, qui tiennent chacun
un rôle particulier dans la production d’électricité.

a. Le principe

Les centrales thermiques à flamme fonctionnent à partir de ressources naturelles :


charbon, fioul et gaz. Ce combustible est brûlé dans une chaudière qui peut atteindre 90
mètres de hauteur. La chaleur dégagée réchauffe de l'eau contenue dans des tubes qui
tapissent les parois de la chaudière. L'eau est transformée en vapeur qui, injectée sous
pression, entraîne une turbine connectée à un alternateur qui lui-même produit de l'électricité.
Ensuite la vapeur est refroidie en eau, puis repart vers la chaudière pour un nouveau cycle.

b. Le combustible

Dans les centrales à charbon, le combustible est broyé sous forme de poudre, puis brûlé
dans la chaudière en dégageant de la chaleur. Dans les centrales au fioul, le combustible est
injecté par les brûleurs, en très fines gouttelettes, dans la chaudière. Quant au gaz, il est utilisé
sous deux formes : naturel pour les cycles combinés gaz ou sidérurgique pour les centrales
traditionnelles.

2
2ére Année LMD Electrotechnique Cours n0 3

3.3 Types de centrales thermiques :


Trois types de centrales thermiques (au charbon, au fioul et au gaz naturel) se distinguent. La
centrale thermique classique, le cycle combiné à gaz (CCG) et la turbine à combustion (TAC).

a. Qu’est-ce qu’une turbine à combustion ?


Une turbine à combustion fonctionne sur le principe d'un gros réacteur d'avion auquel on
aurait connecté un alternateur. Un mélange d'air comprimé et de fioul ou de gaz est injecté
dans la chambre de combustion. Le mélange s'enflamme et produit l'énergie nécessaire pour
faire tourner la turbine. Celle-ci entraîne l'alternateur qui produit l'électricité. Ce type de
centrale démarre en seulement quelques minutes.

LE SAVIEZ-VOUS ?
12 à 20 minutes suffisent pour qu’une TAC produise à pleine puissance.

b. Qu’est-ce qu’un Cycle Combiné Gaz ?

Un cycle combiné gaz est composé d’une turbine à combustion (TAC) et d’une turbine
à vapeur (TAV). Dans un premier temps, le gaz naturel fait fonctionner une TAC. Ensuite,
les gaz chauds d'échappement de la TAC sont utilisés pour produire de la vapeur, dirigée
vers une deuxième turbine, la TAV. La TAC et la TAV entrainent alors un ou deux
alternateurs. La même quantité de combustible sert à une double production d’électricité :
celle de la TAC et celle de la TAV. Les cycles combinés gaz permettent de réduire de
moitié les émissions atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2), de diviser par trois les
oxydes d'azote et de réduire fortement les émissions d'oxydes de soufre.

3
2ére Année LMD Electrotechnique Cours n0 3

Principe de fonctionnement d’un cycle combiné gaz

c. Centrales modernes au charbon


Dans quelques prototypes de centrales nouvelles, le charbon est vaporisé ou réduit en fine
poussière. Il est injecté avec du gaz comprimé dans une chaudière sous pression. Le
rendement est alors similaire à celui d'un moteur à essence ou d'une turbine à gaz. Une forte
température de flamme produit plus de NOx polluant. La combustion avec de l'oxygène pur
produit du CO2 plus concentré, ce qui diminue la quantité à réinjecter dans le sous-sol. La
combustion dans l'oxygène produit une température très élevée et il faut protéger les murs et
tuyaux de la chaudière.
3.4 Le respect de l’environnement
Le respect de l’environnement passe par une surveillance permanente du
fonctionnement des sites. Un triple contrôle des émissions de rejets des centrales thermiques à
flamme est effectué, soit :
 un système de mesure en continu
 un contrôle réglementaire régulier
 une surveillance dans l’environnement
Avantage :
- facile à construire et à utiliser
- indépendante des conditions météorologiques
- énergie thermique produite permet de chauffer des usines, des habitations
- uranium présent dans de nombreux pays
Inconvénients :
- utilise une énergie non renouvelable
- dépendance par rapports aux pays producteurs de pétrole, gaz naturel et charbon
- pollue (dioxyde de carbone, oxydes de soufre ...)

Vous aimerez peut-être aussi