Vous êtes sur la page 1sur 37

Section 1: Introduction à

l’entreprise
Plan

 Introduction
 Définition de L’entreprise
 Caractéristiques de l’entreprise
 Les partenaires de l’ entreprise
 Evolution de la notion de l’entreprise
 Les produits de l’entreprise
 But et rôle de l’entreprise
 Classifications des entreprises
 Conclusion
Introduction

 L’entreprise est un terme économique, assez flou car il englobe des


situations et des activités très diverses.
 Les mutations de l’environnement rendent les systèmes productifs
très complexes. De ce fait, un ensemble de questionnements mérite
d’être posés:
 Pourquoi l’activité économique induit-elle la création d’entreprises
diverses ?
 En quoi l’entreprise se distingue-t-elle des autres formes d’organisation ?
 Toutes les entreprises peuvent-elles fonctionner et être gérées de la
même façon ?
 Pour pouvoir répondre à ces questionnements, il est fondamental
d’expliquer quelques concepts relatifs à l’entreprise
Définition de L’entreprise

 « L’entreprise est une unité économique autonome


disposant de moyens humains et matériels qu’elle
combine en vue de produire des biens et services
destinés à la vente . » ( G.BRESSY et C.KONKUYT ,2000)
Caractéristiques de l’entreprise

L’entreprise est à la fois :


• Une organisation technique : elle produit des biens et
services à partir d’une combinaison de moyens (capital
sous différentes formes, compétences) ;
• Une organisation économique la création et la répartition de
la valeur est une finalité centrale de l’entreprise ;
• Une organisation sociale une cellule sociale et humaine,
Caractéristiques de l’entreprise:

L’entreprise est composée de 3 acteurs principaux :


• Apporteurs de capitaux ,Dirigeants, Salariés.
Ces 3 acteurs ont des objectifs et des stratégies individuelles
différentes.
Les partenaires de l’ entreprise
Pour fonctionner et atteindre ses objectifs, l’entreprise entreprend des relations avec plusieurs
parties qui elles aussi s’intéressent au fonctionnement de l’entreprise et à son efficacité.
• Les clients : le marché de l’entreprise dépend des ventes qu’elle réalise donc des achats de
ses clients( ménages, administrations, autres entreprises, banques…).

• Les autres entreprises : peuvent être fournisseurs dont le prix d’achats des matières premières
, prix d’énergie fournie, installations, services conditionnent le prix de vente des produits de
l’entreprise, ou bien concurrents que l’entreprise prend en compte( prix appliqués par les
concurrents, caractéristiques de leurs produits).
• Les salariés : la charge salariale représente un élément important du prix de revient du
produit de l’entreprise mais aussi la qualité du travail et la productivité de ses salariés.
Les salariés et leurs syndicats suivent de près le développement de l’entreprise et les
décisions prises par cette dernière. L’entreprise doit concilier exigences des salariés et coût
qui permet d’être compétitive.
Les partenaires de l’ entreprise
• Banques et institutions de crédit : l’entreprise obtiennent des crédits
auprès des banques et verse des intérêts qui représentent un
éléments de coût.
• Administrations : Etat et les collectivités locales qui lui réclament des
impôts et des taxes ainsi que les organismes sociaux à qui elle doit
verser des cotisations sociales. Mais elle s’adresse à ces
administrations pour obtenir des aides ou utiliser des biens et
services collectifs que ces administrations créent et entretiennent.
• Autres acteurs : investisseurs, public , associations ( protection de
l’environnement, associations culturelles …)
Evolution de la notion d’entreprise
A-L ’entreprise « boîte noire »
Les théoriciens de l’entreprise capitaliste (XIXème siècle) n’ont pas pris en compte
immédiatement l’élément humain dans l’organisation de l’entreprise. La théorie
économique néoclassique considère la firme comme une « boîte noire » c’est un acteur
dont les objectifs (maximisation du profit) et les contraintes (capacités technologiques)
sont des données. Il n’y a pas d’analyse à littérateur de l’entreprise.
Facteur de production Production
Capital + travail obtenue Marché
Combinaison Vente

Activité de Sortie Détermination des


Entrées nécessaires pour production (output) prix
la production (inputs) et des quantités
C'est-à-dire le patron se soucie uniquement du résultat de fin
d’exercice. Il cherche à réaliser des bénéfices. Dans ce cas il se
concentrera sur :
• Le prix de vente unitaire ;
• Les quantités vendues.

• Avec le temps cette concentration sur le résultat en négligeant le


facteur humain a guidé des entreprises vers une crise qui les a
orientés à considérer l’entreprise comme étant organisation.
B- L’entreprise est une organisation

• L’entreprise est une organisation mettant en œuvres différents moyens dans le


but de produire et commercialiser des biens et services.
• L’entreprise devient une réalité humaine parce qu’elle regroupe un ensemble
d’individus disposant d’une autonomie de décision selon se place dans la
hiérarchie de l’entreprise. Elle n’est plus une « boîte noire » mais une structure
sociale, elle devient une organisation. Ce terme désigne un ensemble de
personnes regroupées en vue d’attendre certains buts. Il faut donc des structures
des procédures, de communication et de contrôle pour coordonner les tâches et
le travail des individus.
• Finalement l’entreprise est une organisation capable de s’adapter à l’évolution de
l’environnement en changeant les procédures. Donc l’entreprise est dynamique
elle évolue en permanence elle détient un système ouvert.
C-L’entreprise est un système

• L’étude de l’entreprise comme étant système est l’approche systémique.


Elle repose sur la notion de système. Celui-ci a été défini en 1951 par
Ludwig Von Bertalanffy comme « un ensemble d’éléments en interaction ».
• Selon l’approche systémique, l’entreprise est un système peut être
défini comme un ensemble composé d’éléments en interaction
permanente, organisé et ouvert sur son environnement auquel il doit
s’adapter en permanence pour sa survie.
• Envisager une entreprise en tant que système consiste à la considérer
comme un ensemble organisé, composé de différentes fonctions,
services, individus en permanente interaction, ayant tous des objectifs
pouvant être contradictoires.
LES PRODUITS DE L’ENTREPRISE
• Les produits et les services ont pour objet la satisfaction
des besoins des consommateurs. Ils peuvent prendre
plusieurs formes selon leur
caractéristique.
1- Les biens matériels :
• A- Les biens directs ou de consommation finale : Il regroupent les
biens qui peuvent satisfaire directement les besoins des agents
économiques exemple : le pain, la craie, le livre, les vêtements…on
trouve deux types :
A1-Les biens non durables ou périssables : Leur destruction
(consommation) intervient au premier usage comme la consommation
de l’électricité par les ménages, les produits d’entretien, les aliments
A2- Les biens durables : Leur consommation dure plus longtemps
comme une maison d’habitation, vêtements, mobilier, automobile …
1- Les biens matériels :
B- Les biens indirects ou bien de production : On distingue aussi deux types
B1-Les biens de consommation intermédiaire : Il s’agit de matières brutes,
de produits semi-finis qui nécessitent une transformation pour devenir des
produits prêt à la consommation finale.
Par exemple : La farine subit une transformation pour devenir un pain. La
laine subit une transformation pour devenir un tricot
Ces produits représentent des biens de matière consommable. Ils ont besoin
pour leur transformation de sources d’énergie qui sont détruites et pendant
leurs qualités à fin d’avoir des produits finis.
B2-Les besoins d’équipement : sont des biens durables pouvant être utilisés
plusieurs fois à la fabrication d’autres biens. Exemple : machine, transport,
construction, installation …
2-Les biens immatériels (invisibles, services) :
Ont des produits des activités relevant du secteur tertiaire : opération
de distribution, des biens, services rendus par les administrations
publiques … On distingue :

A- Service de production : sont les services qu’utilise l’entreprise pour


sa production par exemple le transport des matières premières à la
production.

B- Services de consommation : ils sont destinés à la consommation


finale.
BUT ET ROLE DE L’ENTREPRISE

• L’entreprise est aussi une réalité sociétale qui influence la société.


Sa contribution économique se manifeste sous forme de création
d’emplois, de produits, de valeurs, de revenus, de ressources pour
les collectivités publiques, d’innovation et de la diffusion du
progrès technique. Elle se manifeste également de façon sociale ,
• Dans ce cas, l’entreprise joue deux rôles principaux : un rôle
économiques et un autre sociale.
6-1 BUT DE L’ENTREPRISE
• Le but de l’entreprise est la raison pour laquelle elle a été créé. Son
objectif varie selon la type d’entreprise et le système social dans
lequel elle exerce son activité. Un but est un objectif a atteindre dans
l’accomplissement d’une activité donnée. Il exprime le résultat qu’un
individu ou une entité doit s’efforcer d’obtenir dans la réalisation des
opérations qu’ils ont pour mission d’effectuer ou de diriger.
• Finalité, mission et objectif :
• La finalité : pourquoi l’organisation existe
• La mission : les besoins satisfaits par l’entreprise pour remplir sa
finalité
• L’ objectif : but mesurable quantitatif ou qualitatif
CLASSIFICATIONS DES ENTREPRISES

• Classifications juridiques de l’entreprise


• Classifications économiques de l’entreprise
1. LA CLASSIFICATION JURIDIQUE DE L’ENTREPRISE

Question : A qui appartient l’entreprise ?


A - Les entreprises individuelles

B - Les entreprises sociétaires privées

C - Les entreprises du secteur public


A – Les entreprises individuelles

• Seul propriétaire fournissant à la fois le capital, le travail et la


direction.
• Entreprises agricoles, entreprises artisanales ou
commerciales.
• Très répandues en Algérie
1- L' entreprise individuelle (personne physique):
Elle-est destinée en général pour les entreprises de taille modeste;
- Ne demandant pas des statuts, sa création est simple;
- L'accomplissement des formalités d'inscription au registre du commerce est rapide;
- A cause de la confusion entre le patrimoine et celui de l'entreprise, l'acquittement
des dettes de l'entreprise peut s'étendre aux biens personnels;
- L'immatriculation au registre du commerce confère la qualité de commerçant.
- L'entreprise unipersonnelle

2-responsabilité limitée (EURL):


- C'est une société de personne;
- Le capital social minimum exigé est de 100.000 DA;
- Les biens personnels seront distincts de ceux de l’entreprise et ne répondent
de ce fait des dettes de l'entreprise qu'à concurrence du capital social;
- L'immatriculation au registre du commerce confère la personnalité morale à
l'entreprise et la qualité de commerçant au gérant.
B - Les entreprises sociétaires privées
• Plusieurs propriétaires
• Se caractérisant par la séparation des apporteurs de travail et de capital.
• Direction assurée par les apporteurs de capital ou leurs mandataires.
1-La Sociétés en Nom Collectif (SNC):
- C'est une société de personnes;
- C'est en général une entreprise familiale;
- Le nombre minimum d'associé est de deux;
- Il n y a pas de minimum de capital social exigé;
- Le capital social est divisé en parts sociales;
- Les parts sociales ne peuvent être cédées qu'avec le consentement de tous les
associés;
- La gérance appartient à tous les associés, sauf stipulation contraire des
statuts qui peuvent désigner un ou plusieurs gérants, associés ou non ;
2-Société en commandite simple (SCS). La SCS est :
-une société hybride : de personnes pour les commandités et de capitaux pour les
commanditaires ;
-le capital social est divisé en parts sociales ;
-la société est gérée par un ou plusieurs gérants ;
-les commandités répondent indéfiniment et solidairement des dettes de l'entreprise ;
-les commanditaires ne répondent des dettes de l'entreprise qu'à concurrence de leurs
apports ;
-l'immatriculation au registre du commerce confère à l'entreprise la personnalité
morale et aux commandités la qualité de commerçants. (Art. 563 bis et suite du
code du commerce/ Décret législatif n°93-08 du 25 avril 1993)
- Remarque : cette forme de société reste très pu répandue en Algérie.
3-Société à responsabilité limitée (SARL). La SARL est :
-une société de capitaux ;
-elle doit être constituée par un minimum de deux associés et d'un
maximum de vingt ;
-le capital social minimum exigé pour sa constitution est de 100.000 dinars ;
-le capital social est divisé en parts sociales d'égale valeur nominale de 1.000
dinars au moins ;
-elle peut être gérée par un plusieurs gérants ;
-les associés répondent des dettes de l'entreprise à concurrence de leurs
apports ;
-l'immatriculation au registre du commerce confère la personnalité morale à
l'entreprise et la qualité de commerçant uniquement aux gérants.(Art. 564 et
suite du code du commerce/ Ordonnance n° 96-27 du 9 décembre 1996)
4-Société par actions (SPA). La SPA est : -
• une société de capitaux ;
•c'est la forme par excellence des grandes entreprises ;
•elle regroupe un minimum de sept (7) actionnaires ;
•le minimum de capital social pour sa constitution est de cinq millions (5.000.000)
de dinars en cas d'appel public à l'épargne et de un million (1.000.000) de dinars s'il
n'y a pas d'appel public à l'épargne ;
•le capital social est divisé en actions ;
•elle est gérée par un conseil d'administration composé de trois membres au moins
et de douze au plus, présidé par un président directeur général, contrôlé par un
conseil de surveillance ;
•le fonctionnement des organes de gestion obéit à des règles strictes ;
•la responsabilité des actionnaires des dettes de l'entreprise est à concurrence de
leurs apports ;
•l'immatriculation confère la personnalité morale à l'entreprise et la qualité de
commerçants aux membres du conseil d'administration. (Art. 592 et suite du code
du commerce/ Décret législatif n° 93-08 du 25 avril 1993)
5-Société en commandite par actions (SCA). La SCA est :
•une société hybride : de personnes pour les commandités et de capitaux pour les
commanditaires ;
•elle est constituée entre un ou plusieurs commandités et des commanditaires ;
•le nombre des associés commanditaires ne peut être inférieur à trois (3) ;
•le minimum de capital social pour sa constitution est de cinq millions (5.000.000) de
dinars en cas d'appel public à l'épargne et de un million (1.000.000) de dinars s'il n'est pas
fait appel public à l'épargne ;
•le capital est divisé en actions ;
•elle peut être gérée par un ou plusieurs gérants ;
•les commanditaires sont des actionnaires et ne supportent les pertes qu'à concurrence de
leurs apports ;
•les commandités répondent indéfiniment et solidairement des dettes de l'entreprise ;
•l'immatriculation au registre du commerce confère la personnalité morale à l'entreprise et
la qualité de commerçants aux commandités. (Art. 715 ter du code du commerce).
Remarque : Cette forme de société est peu répandue en Algérie.
C - Les entreprises du secteur public

2 formes principales:
• Les entreprises publiques : Leur capital est entièrement
détenu par l’Etat ou les collectivités locales.
• Les entreprises semi-publiques : L’Etat ou les collectivités
locales ne détiennent qu’une partie du capital.
2. LES CLASSIFICATIONS ECONOMIQUES DE
L’ENTREPRISE

Critères de classification
• Effectif
• Chiffres d’affaires
• Capitaux propres
• Résultat de l’entreprise
Principales classifications économiques

A - Classification de la dimension de l’entreprise

B - Classifications du domaine de l’activité de


l’entreprise
A – Classification de la dimension de l’entreprise

5 tailles :
• Micro entreprise
• Très petite entreprise (TPE)
• Petite et moyenne entreprise (PME)
• Grande entreprise (GE)
• Très grande entreprise
Algérie:
• TPE : Moins de 10 salariés
• Petite entreprise : 10 à 50 salariés
• Moyenne entreprise : 50 à 200 salariés
• Grande entreprise : + de 200 salariés
B – Classifications du domaine de l’activité de
l’entreprise

3 classifications :

- La classification de COLIN CLARK


- La classification par secteur et par branche
- La classification fondamentale
1 – Classification de COLIN CLARK

3 secteurs :
• Secteur primaire : Regroupant l’ensemble des entreprises productives
de matières premières (agriculture, mines, pêche, exploitation
forestière,…).
• Secteur secondaire : Regroupant l’ensemble des entreprises
correspondant à la transformation des matières premières en biens
productifs ou en biens de consommation (construction automobile,
chimie,…).
• Secteur tertiaire : Regroupant l’ensemble des entreprises produisant
des services (commerce, assurances, banques, transport,…).
+
• Secteur quaternaire : Regroupant l’ensemble des entreprises
intervenant dans les Nouvelles Technologies de l’Information et de la
Communication (NTIC).
2 – Classification par secteurs et par branches

• Définition du secteur : Il regroupe les entreprises ayant la même


activité principale. Lorsqu’une entreprise exerce plusieurs
activités distinctes, l’activité principale est identifiée à partir de
l’effectif salarié de chaque activité, ou en fonction des ventes
par activité.
• Définition d’une branche d’activité : Elle regroupe les unités de
production fabriquant la même catégorie de produits.
3 – Classification fondamentale
6 catégories d’entreprises :
1-les entreprises agricoles
2-les entreprises prestataires de services
3-les entreprises industrielles
4-les établissements de crédit
• Les banques
• Les sociétés de financement
5-les entreprises commerciales
6-les entreprises d’assurance
• Les sociétés d’assurances ou compagnies d’assurances
• Les sociétés mutuelles d’assurances
Conclusion

 Une entreprise est une organisation ou une unité institutionnelle, mue par un
projet décliné en stratégie, en politiques et en plans d'action, dont le but est de
produire et de fournir des biens ou des services à destination d'un ensemble de
clients ou d'usagers, en réalisant un équilibre de ses comptes de charges et de
produits.
 L’entreprise est composée de 3 acteurs principaux :Apporteurs de capitaux,
Dirigeants, Salariés.
 Les produits et les services ont pour objet la satisfaction des besoins des
consommateurs. Ils peuvent prendre plusieurs formes selon leur caractéristique.
 Les entreprises peuvent être classifiées selon leurs statuts juridiques ou selon
leurs vocations économiques.

Vous aimerez peut-être aussi