Vous êtes sur la page 1sur 4

GRANDEURS CARACTÉRISTIQUES DE L’AIR / PSYCHROMÉTRIE Page 1 / 4

I ) AIR SEC, AIR HUMIDE :


L’air est composé d’un certain nombre de gaz, d’humidité, de poussières et de bactéries : c’est l’air humide
pollué . Pour l’étude, nous considérerons :
• L’air sec : air pur ne contenant aucune poussière ou bactérie et totalement dépourvu d’humidité
• L’air humide : air pur ne contenant aucune poussière ou bactérie mais ayant une certaine teneur en
humidité sous forme de vapeur d’eau. C’est un mélange d’air sec et de vapeur d’eau.

II ) CARACTÉRISTIQUES DE L’AIR SEC :


2.1) Composition de l’air sec et pur :
Constituants Symbole Volume en % Masse molaire*
AZOTE N2 78,09 28,000 * Masse molaire :
OXYGÈNE O2 20,93 32,000 masse d’un volume de 22,41383 m3
HYDROGÈNE H2 0,01 2,016 en conditions normales
DIOXYDE DE CARBONE CO2 0,035 44,010 Masse molaire de l’oxygène :
ARGON A 0,933 39,950 M (O2) = 2 x 16 = 32 kg / k mol
NÉON Ne 0,0013 20,100
XÉNON Xe 0,0001 131,300 Masse molaire de l’azote :
KRYPTON Kr 0,0001 83,800 M (N2) = 2 x 14 = 28 kg / k mol
HÉLIUM He 0,0005 4,003

2.2) Masse molaire de l’air sec :

L’air sec étant un mélange de plusieurs gaz, sa masse molaire est calculée en effectuant la moyenne pondérée
de ses principaux constituants : 78,09. M(N2) + 20,93. M(O2) + 0,01 M(H2) + 0,035 M(CO2) + 0,933 M(A) + ...
M (air sec )=
100
M (air sec )= 28,96 kg / k mol ou environ 29 kg / k mol

2.3) Masse volumique de l’air sec :

La masse volumique de l’air sec est la masse de l’unité de volume de l’air sec à une température et une
pression déterminée : ρas = mas / V . Pour calculer cette masse volumique, on applique l’équation
caractéristique des gaz parfaits : pas.V = n.R.T avec R = 8314,41 J / k mol .K et n = mas/ Mas
mas mas pas
8314,41
On a alors : pas . V = . R . T ⇒ pas . V = . m as . T ⇒ ρas= =
Mas 28,96 V 287,1 . T

2.4) Volume massique de l’air sec :


V 287,1 . T
C’est le volume occupé par l’unité de masse d’air sec : vas = =
mas pas
2.5) Capacité thermique à pression constante :

Dans la plage de température utilisée en conditionnement d’air, la capacité thermique massique de


l’air sec varie peu : Cpas = 1006 J/kg.K on prend souvent 1000 J/kg.K

2.6) Enthalpie de l’air sec :

C’est la quantité de chaleur "totale" que contient une masse d’air sec à un température donnée .
Cette notion nécessite une enthalpie de référence : à θ = 0°C , Has = 0 kJ
Donc , pour une température donnée, on a : Has = mas . Cpas . θ en kJ
Exemple : une masse d’air sec de 2 kg a une enthalpie de 50 kJ à 25 °C

Document proposé par le site : http://www.dimclim.fr/


GRANDEURS CARACTÉRISTIQUES DE L’AIR / PSYCHROMÉTRIE Page 2 / 4
2.7) Enthalpie massique de l’air sec :

L’enthalpie massique de l’air sec est l’enthalpie de l’unité de masse d’air sec : has = Has / mas
Donc, on peut écrire que : has = Cpas . θ et si on prend Cpas = 1 kJ /kg.K, on a alors : has = θ en [kJ/kgas]
Exemple: une masse d’air sec de 2 kg a une enthalpie de 50 kJ et une enthalpie massique de 25kJ à 25 °C

III ) CARACTÉRISTIQUES DE L’AIR HUMIDE :


L’air humide est un mélange d’air sec et d’humidité sous forme de vapeur d’eau, de gouttelettes, de givre
ou de neige . En conditionnement d’air, on considère que l’humidité est essentiellement constituée de
vapeur d’eau .

3.1)Pression totale (atmosphérique) et pressions partielles :

Le mélange homogène de l’air sec et de la vapeur d’eau va se répandre par diffusion et occuper tout le
volume qui lui est offert . On peut donc appliquer la loi de Dalton au mélange de ces deux constituants :

p = pas + pv p : pression totale du mélange (souvent égale à la pression atmosphérique)


pas : pression partielle de l’air sec pv : pression partielle de la vapeur d’eau
L’air sec et la vapeur d’eau peuvent être assimilés à des gaz parfaits . On peut donc écrire :
mas mv
pour l’air sec : pas . V = .R.T pour la vapeur d’eau : pv . V = .R.T
Mas Mv
La masse molaire de la vapeur d’eau est : Mv = 18,016 kg/k mol [M(H2O) = 16+2,016]
Si nous remplaçons les masses molaires respective dans les deux expressions, on obtient :
mas . T mv . T
pour l’air sec : pas = 287,1 . en [Pa] pour la vapeur d’eau: pv = 461,5 . en [Pa]
V V

3.2)Pression de vapeur saturante :

A une température donnée et constante si on augmente la teneur en eau de l’air (on dit aussi humidité
absolue), la pression partielle de vapeur pv augmente jusqu’à la pression de vapeur saturante pvs .

Pour cette valeur, l’air humide est saturé : toute addition d’eau ou de vapeur d’eau conduirait à la
condensation instantanée de vapeur .
La pression de vapeur saturante peut se calculer à l’aide d’une expression de la forme :
C2 . θ
( C1 + )
pvs = 10 C3 + θ (C1,C2,C3 sont des constantes qui dépendent du domaine de température)

7,625 . θ 9,756.θ
2,7877 + 2,7877 +
Pour θ ≥ 0 °C : pvs = 10 241,6 +θ Pour θ < 0°C : pvs = 10 272,7 +θ

Ce sont les formules "officielles" qui permettent d’effectuer le calcul mais il existe une autre formule qui
est valable dans le domaine de la climatisation avec une erreur faible :

17,279 .θ
6,4146 +
237,4765 +θ
pvs = e pvs est exprimée en [Pa]

Document proposé par le site : http://www.dimclim.fr/


GRANDEURS CARACTÉRISTIQUES DE L’AIR / PSYCHROMÉTRIE Page 3 / 4
Remarques : pvs [Pa]
Courbe de saturation :
4000
✔ La courbe partage le plan en deux régions
3500 bien distinctes :
Brouillard • la région située au dessous de pvs est le
Zone de
givrant 3000 brouillard domaine de la vapeur d’eau
ou neige • la région au dessus de pvs est le
2500 domaine de la vapeur saturante et de
l’eau liquide

n
2000

io
at
ur
s La courbe limite s’appelle courbe de
at

1500
de saturation.
be
1000 our θ (°C) -35 -20 -10 0 10 20
C
Air humide pvs(Pa) 30,8 124,7 285,7 610,7 1227,6 2337,4
500
θ [°C]
-20 -15 -10 -5 0 +5 +10 +15 +20 +25 +30
3.3)Humidité absolue ( teneur en eau ou teneur en humidité) :

C’est la quantité d’eau contenue dans l’air sous forme de vapeur ou éventuellement d’eau et de glace par
rapport la masse totale d’air sec . L’humidité absolue a pour expression : r = mv / mas
V . pv 287,1 . T pv
En remplaçant mv et mas par leur valeur respective, on a : r = . → r = 0,622 .
461,5 .T V . pas pas
pv
Or pas = p – pv , donc : r = 0,622 . r est exprimée en [kgeau/ kgas ]
p – pv
L'humidité absolue (notée aussi x ou w) contenue dans la masse unitaire de 1 kg d'air sec est aussi appelée
humidité spécifique et dépend directement de la pression de vapeur d'eau et de la pression atmosphérique.
Sur le graphe précédent (courbe de saturation), on peut donc représenter un deuxième axe d'ordonnées
représentant cette humidité absolue r (voir la construction du diagramme).

3.4)Humidité relative (degré hygrométrique ) :

L’humidité relative Hr ou degré hygrométrique φ (phi) est le rapport de la pression partielle de vapeur d’eau
de l’air humide (à la température considérée) à la pression de vapeur saturante à la même température .
pv (θ) pv (θ)
φ = soit en pourcentage : Hr = 100 .
pvs (θ) pvs (θ)

Remarques : - L’humidité relative est donc comprise entre 0 et 1 ( ou 0 et 100 %)


- Si φ = 0 alors l’air est absolument sec, si φ =1 alors l’air est à saturation
- Plus le degré hygrométrique est élevé, plus la pression partielle de vapeur d’eau est proche
de la pression de vapeur saturante.
- La courbe de saturation correspondant à la valeur de de 1 ou 100 %. Il est aisé de
représenter sur le graphe précédent des courbes de même humidité relative.

Autre expression de r
φ . pvs (θ)
A partir de φ , on peut déduire : r = 0,622 .
p – φ . pvs (θ)

Document proposé par le site : http://www.dimclim.fr/


GRANDEURS CARACTÉRISTIQUES DE L’AIR / PSYCHROMÉTRIE Page 4 / 4
3.5)Masse volumique de l’air humide :
mas mv pas pv
La masse volumique du mélange est égale à : ρ = + = ρas + ρv = +
V V 287,1.T 461,5 .T
p
Or pas = p – pv , donc : ρ = – 1,32.10-3. pv ρ est exprimée en [kg/m3]
287,1.T T
3.6) Volume massique : v = 1 / ρ est exprimé en [m3/ kg]

3.7) Volume spécifique :


Le volume spécifique est le volume d’air humide qui contient l’unité de masse d’air sec : v = V / mas
pas . V 287.T 287.T
Autre expression du volume spécifique : mas = → v= =
287.T pas p – pv
r.p
Or pv = donc, on peut écrire : v = 462 . T . (0,622 + r )
0,622 + r p
3.8) Température de rosée :

C’est la température à laquelle la vapeur d’eau contenue dans l’air commence à se condenser au contact
d’une paroi froide refroidie lentement. La température de rosée dépend donc de la pression partielle
de vapeur d'eau.
Ln [ φ . pvs (θ) ] – 6,4146
θr = 237,4765 . avec φ.pvs(θ) pression partielle de vapeur d’eau
23,6936 – Ln [ φ . pvs (θ)] à la température de l’air

3.9) Température humide :

C’est la température atteinte par l’air non saturé lorsqu’il le deviendrait (au bout d’un temps infini) au contact d’eau déjà
à cette température. A l’infini, pour qu’il n’y ait plus d’échange de chaleur entre l’eau et l’air, celui-ci ne peut être que
saturé, et, l’eau et l’air à la même température. Cette température est indiquée par un "thermomètre humide" dont le
bulbe est recouvert d’un peu d’eau et placé dans l’air en mouvement . Autrement dit c’est la température d’évaporation
de l’eau du bulbe dans l’air renouvelé. La température thermodynamique ou température sèche est celle mesurée par un
"thermomètre à bulbe sec" . Les deux thermomètres forment un appareil que l’on appelle "psychromètre".
Le Docteur Willis CARRIER a proposé en 1911 une formule permettant de calculer cette température.
Malheureusement cette relation est implicite et ne peut se calculer que par itération :

[ p – pvs (θh)].(θ– θh ) (1532,4+θ).pvs (θh) – 1532,4.φ .pvs(θ) – φ.pvs(θ) – θ.p


pv(θ) = pvs(θh) – donc θh =
1532,4 – 1, 3.θh 2,3 .pvs (θh) – 1,3.φ.pvs(θ) – p
pvs(θh) : pression de vapeur saturante à la température humide
p : pression totale (atmosphérique)
φ.pvs(θ) ou pv(θ) : pression partielle de vapeur d’eau à la température sèche

3.10) Enthalpie spécifique de l’air humide (enthalpie massique) :

C’est la somme des quantités de chaleurs sensible et latente de l’air sec et de la vapeur d’eau rapportée
au kilogramme d’air sec .
Elle se décompose de la manière suivante :
• Chaleur sensible d’un kilogramme d’air sec : has = Cpas .θ Cpas = 1,000 kJ/kgas.K
• Chaleur sensible de la vapeur d’eau : r . Cpv .θ Cpv = 1,96 kJ/kgeau.K
• Chaleur latente de la vapeur d’eau : r . 2490 Lv = 2490 kJ/kgeau

h = has + r . hv ⇒ h = 1,000 .θ + r . ( 2490 + 1,96 .θ ) h est exprimée en [kJ/ kgas ]

Document proposé par le site : http://www.dimclim.fr/