Vous êtes sur la page 1sur 44

SEN’EGALITE

2011
Sommaire
Introduction

I. EBISOL

II. Les membres

III. Le Sénégal

IV. L’histoire du projet


!  Le village de Tomboronkoto : notre lieu d’action
!  Les actions effectuées

V. L’année 2011 : nos objectifs

VI. Budget prévisionnel

VII. Annexes
Qui sommes nous ?
!  7 Etudiants en médecine à la faculté Xavier Bichat (paris 7), membres de l’association
humanitaire EBISOL

!  Animés du Désir d’aider les populations les plus démunies

!  Et de Découvrir de nouvelles cultures

!  Croyant en des valeurs simples mais essentielles telles que : Entraide, Solidarité,
Partage et Respect de l’autre

!  Et souhaitant aider à notre échelle, à l’amélioration des conditions de vie d’un village :
Tomboronkoto

!  Sans imposer, mais en échangeant avec la population locale

!  Et favoriser l’Education, le combat pour l’Illettrisme, le soutien sanitaire et la


Pérennité de petits villages.
Partie I :
EBISOL
! 
EBISOL
EBISOL est l'association de solidarité des étudiants de la Faculté de Médecine Xavier Bichat -
Lariboisière.

!  Fondée en 1998 par les étudiants de la Faculté, EBISOL (association - loi 1901) a pour objectif de mener
et pérenniser des actions aux niveaux Local et International. De par le nombre et le maintien de ses
projets dans le temps, EBISOL est actuellement la plus importante association étudiante de solidarité
internationale en France.

!  Elle participe :

Sur le plan national : Sur le plan international :


!  Téléthon Projets Humanitaires dans des hôpitaux
!  Sidaction Orphelinats
!  Les Restos du cœur Dispensaires
!  Les goûters solidaires des Sans abris Léproseries
!  L’hôpital des nounours Centres de prévention
!  Animation dans des maisons de retraite
!  Apprentissage de la langue des signes
!  Formation PSC1
!  Collecte de bouchons
EBISOL en France
Zoom sur deux actions :

! L’hôpital :
!  Chaque année, EBISOL organise une Tombola pour les enfants hospitalisés dans les
services d’Oncologie de Bichat et de Lariboisière, pour leur offrir loisirs et gaité.
!  L’hôpital des Nounours, projet en collaboration avec des étudiants d’autres filières, et
coordonné par l’ANEMF, a pour but de réduire l’angoisse des enfants, associée à l’effet
« blouse blanche », grâce à des simulations simples de diagnostic sur des oursons en
peluche, en leur présence.

! Solidarité de quartier -
!  « le goûter des sans-abris » : Partager, discuter et échanger avec les sans-abri, atour d’un
goûter organisé tous les dimanche du mois, par des étudiants en médecine, et de tout
autre bénévole.
!  « solidarité sénior » : Partager un temps de vie avec des personnes âgées, pour palier leur
solitude, et s’enrichir culturellement tout en renouant le contact entre les générations.
EBISOL à l’étranger
!  En 2009, ce sont onze projets internationaux qu’EBISOL a permis :
!  Asie (Vietnam, Inde)
!  Afrique (Burkina Faso, Centrafrique, Mali, Madagascar, Sénégal)
!  Europe (Roumanie)

!  A la fois médicaux et sociaux, proposant de la prévention (paludisme, VIH, asepsie), du soutien


scolaire, de la réhabilitation de locaux et des dons de matériel, ces projets naissent surtout de
la volonté de petits groupes, qui après avoir pris un contact régulier avec la population locale,
agissent sans pour autant perturber la structure environnementale et culturelle.

!  EBISOL encourage ainsi l’investissement personnel des étudiants et permet la découverte d’un
monde différent, riche d’expériences, tant sur le plan culturel que sur le plan humain.

!  Ces projets sont reconduits d’une année sur l’autre, permettant ainsi un suivi approfondi.

!  Bien qu’EBISOL assure une aide financière, elle a surtout vocation à apporter une structure
aux différents groupes pour trouver eux-mêmes des financeurs, et leur accorder une
indépendance d’action.
Partie II : Les membres
LE CHEF DE PROJET
LEROI Quentin Expérience :
Stage infirmier à Robert Debré
Stage de Sémiologie à Robert Debré
!   20 ans
Stage de Chirurgie à Robert Debré

!   Étudiant en 2e année Quentinleroi@hotmail.fr


de médecine 0670264943

« Ce projet de solidarité internationale me permettra d’avoir une vision différente du monde dans lequel
nous vivons. Découvrir une nouvelle culture, un nouveau pays, de nouveaux modes de vie, est à la fois très
intéressant et très enrichissant. Aider les populations qui demandent notre aide est un moyen, à notre
échelle, de leur permettre d’acquérir une certaine autonomie. Ce projet regroupe des domaines qui me
tiennent à cœur : l’entraide et la découverte de l’autre. »
LA TRESORIERE
LEGLISE Camille Expérience :
Bénévolat auprès de l’hôpital Robert
Debré avec la Régate des Oursons
!   20 ans
Stage infirmier à Beaujon
Stage de Sémiologie à Saint-Louis
!   Etudiante en 2e Stage de Chirurgie à Saint-Louis
!   année de médecine
Camilleleglise@hotmail.fr
0664111756

« Je suis consciente de la chance que j'ai d'être étudiante, en bonne santé et de vivre dans de telles conditions de
confort. Je ressens le besoin de m'investir dans cette mission de solidarité et d'aider, avec mes moyens, des
populations plus démunies. J'ai aussi hâte de découvrir la population Sénégalaise, leur quotidien, leur culture et
je suis certaine d'avoir beaucoup à apprendre en échangeant avec eux. Enfin, tout le travail préparatoire à notre
départ permet de souder notre groupe et constitue une expérience très enrichissante pour notre avenir. »
LES COMMUNICANTS

PALMIER Mickael Expérience Sanitaire :


Stage infirmier à Bichat
Stage de Sémiologie à Saint-Louis
!   20 ans
Stage de chirurgie à Saint-Louis
!   Etudiant en 2e année de
médecine
Mickaelpalmier@hotmail.fr
0664171999

« La solidarité internationale est un domaine qui m'a toujours intéressé, mais souvent paru inaccessible. Cette
année reprendre un projet d'EBISOL m'a semblé être une évidence et l'occasion de commencer une formidable
aventure humaine. Je n'ai pas pour objectif de changer le monde, mais simplement d'essayer, à l'échelle de notre
microprojet, d'améliorer les conditions de vie des habitants du village de Tomboronkoto. La découverte d'une
nouvelle culture, de nouveaux modes de vie lors de notre présence sur place ne peuvent être qu'extrêmement
enrichissant, et cela contribue à mon avis à l'attrait de ce projet. »
LES COMMUNICANTS

QUAGLIARO Pauline Expérience Sanitaire :


Stage infirmier à Bichat
Stage de Sémiologie à Saint-Louis
!   18 ans
Stage de Chirurgie à Saint-Louis

!   Etudiante en 2e année de pauline_quagliaro@hotmail.fr


médecine 0617582607

« Le désir de réaliser un voyage de solidarité internationale m'est venu avant tout pour apporter une
autre dimension à mes études médicales, et pour développer mes capacités relationnelles et humaines au
contact de la population.
Enfin, ce voyage de solidarité internationale représente pour moi un premier pas en Afrique. C'est aussi
l'occasion de découvrir une population et un mode de vie totalement différents des nôtres. Ce sera donc
une grande expérience d'entraide et de partage. »
LES CHARGES EN SUBVENTIONS
Expérience Sanitaire :
PANGON Nicolas Stage infirmier à Louis Mourier
Stage de Sémiologie à Fernand Vidal
!   18 ans Stage de Chirurgie à Fernand Vidal

!   Etudiant en 2e année de
médecine
Nicolaspangon@hotmail.Fr
0660290525

Je souhaite participer à ce projet "sénégalité" afin d'allier la découverte d'un pays, d'une culture au
soutien à une population en difficulté. En effet, en tant que futur médecin, je considère que les
soins devraient être accessibles à tous. C'est une priorité, tout comme le droit à l'éducation.
Ma contribution à cette aventure, si minime soit‐elle, représente pour ma part un devoir de
solidarité.
LES CHARGES EN SUBVENTIONS

TAIEB Julien Expérience Sanitaire :


Stage infirmier à Saint-Louis
Stage de Sémiologie à Saint-Louis
!   21 ans
Stage de Chirurgie à Saint-Louis

!   Etudiant en 2e amalabouli@gmail.com
année de Médecine 0664302592

« Ce projet de Solidarité Internationale constitue pour moi un premier pas dans l’humanitaire. Je le trouve très
intéressant, autant sur le plan organisationnel que sur la plan humain. Tout d’abord, pouvoir «aider», ne serait-ce
qu’un peu, une population plus démunie, qui en retour aura beaucoup à nous apprendre, me semble important et
enrichissant. Et la notion de pérennité renforce cet intérêt. De plus, le fait de récolter les fonds et d’organiser le
voyage nous-mêmes apporte une expérience supplémentaire. Cela constitue un travail d’équipe fort, pas toujours
évident mais très intéressant. »
LE CHARGE EN SANTE

!   SCHWALL Corentin Expérience sanitaire :


Stage infirmier à Beaujon
Stage de Sémiologie à Saint-Louis
!   20 ans
Stage de Chirurgie à Saint-Louis

!   Etudiant en 2e année de Someone_else06@hotmail.com


Médecine 0677926355

« Depuis tout petit, je souhaite faire de l’humanitaire. Aller à la rencontre des peuples, découvrir une nouvelle
culture, comprendre leurs besoins, agir en conséquences, suivre l’évolution des actions menées... Avec
l’association EBISOL et mon groupe Sén’égalité, c’est enfin réalisable! De plus, ce projet à Tomboronkoto me
tient particulièrement à cœur car il cible deux domaines qui m’intéressent: la santé (aider l’infirmier du
dispensaire, prévenir les enfants des maladies infectieuses) et l’éducation (aider au financement des frais de
scolarité, constituer une bibliothèque). »
Partie III : Le Sénégal
Le Sénégal
! L'économie sénégalaise
!  Le Sénégal se situe au quatrième rang économique de la région Ouest africaine, restant néanmoins classé dans la
catégorie des pays les moins avancés. Ses principaux partenaires financiers se situent en Europe avec la France et
l’Italie, mais aussi en Asie et en Inde.

!  L’agriculture sénégalaise utilise une part importante de ses ressources humaines, avec plus de 70% des locaux qui s’y
investissent. Cependant, cette agriculture est pour le moment sur le déclin avec la baisse des pluies. La pêche et le
tourisme sont alors leurs principales sources de revenus.

!  Les disparités économiques au Sénégal sont tout aussi flagrantes que dans le reste de l’Afrique puisque 20% de la
population la plus riche regroupe 46% des richesses du pays.

! L'éducation
!  L’éducation au Sénégal est et restera l’un des objectifs premiers des gouvernements successifs, en particulier du fait
de l’âge moyen de la population qui reste très jeune. Le fait est que le pays possède une grande part de population
rurale, rendant l’accès à l’éducation pour une majorité d’entre eux assez difficile, et donnant un taux de
scolarisation assez bas (58%) ainsi qu’un taux d’alphabétisation du même ordre (39,3% dans la population
générale).

!  Le système éducatif sénégalais ressemble fortement au système français puisqu’il va permettre de valider des
diplômes donnant accès aux études supérieures. Cependant, fautes de moyens, le gouvernement sénégalais a du
libéraliser une partie du système éducatif, laissant place aux écoles et universités privées très sollicitées du fait de la
forte demande de la population. De ce fait, nombre de ruraux doivent abandonner les études trop précocement.
Le Sénégal
! La santé
!  La santé est depuis quelques années devenue l’une des priorité du Sénégal. En effet, le
gouvernement a triplé le budget qui lui était alloué entre 1980 et 2000. La résultante est une
espérance de vie en hausse (56,69 ans). Le pays possède aussi l’un des taux de prévalence du
SIDA les plus bas d’Afrique (0,9%).

!  On note cependant de fortes disparités d’installation des médecins et des pharmaciens. Ils ont
de plus, encore beaucoup recours aux médecines traditionnelles, comme beaucoup de pays
d’Afrique. Certaines maladies restent cependant très préoccupantes comme : le SIDA, le
paludisme, la syphilis, la tuberculose, la méningite, la fièvre jaune, le chikungunya, la
bilharziose, le choléra et la rougeole. Ces maladies (infectieuses, parasitaires) font l’objet de
grandes campagnes de préventions et de traitements misent en place par le gouvernement
ainsi que par différentes ONG.(chiffres 2008, tirés du site de l’UNICEF)
Le Sénégal
Direction Kedougou
!  Au p a r a v a n t s i m p l e d é p a r t e m e n t ,
Kédougou est depuis 2008 une région à
part entière. Elle est située au sud-est du
Sénégal, à la frontières du Mali et de la
Guinée.

!  Cette région connait un retard de


développement très important sur le plan
économique et social, elle fait partie des
régions les moins développées du Sénégal.

Les principaux objectifs à atteindre sont l'amélioration des conditions sanitaires et les stratégies de lutte contre
l’analphabétisme.

En effet, les populations du monde rural accèdent difficilement à l'eau potable et aux infrastructures sanitaires.
De plus, la région doit également faire face à une pénurie de médecins qui préfèrent exercer dans la capitale, on
y trouve 1 médecin pour 1 000 habitants, contre 1 pour 15 000 en brousse.

Par ailleurs, le taux d’analphabétisme se situe autour de 83% dans cette région. Il figure parmi les taux les plus
élevés du pays. Le problème réside dans les capacités d’accueil limitées des établissements scolaires.
Partie IV : L’histoire du projet
Le village de Tomboronkoto
Notre association est basée à Tomboronkoto dans la région de
Kedougou (au sud-est du pays), l'une des 14 régions administratives
du Sénégal. Il s'agit d’un village pauvre et enclavé, à faible
production agricole, à faible organisation sociale et médicale, et
avec une alphabétisation très insuffisante.

Les conditions de soins sont un autre problème majeur. Le


dispensaire est le seul centre de santé disponible pour la
quarantaine de villages alentours dispersés dans la montagne et
difficilement accessibles. Enfin l’accès à l’eau est une difficulté
supplémentaire. L’absence de canalisations empêche l’arrivée
directe, ce qui complique donc les mesures d’hygiène et de
nettoyage.

Même si le dispensaire est relayé dans son action par quelques cases de santé éparpillées dans les villages voisins,
leurs actes médicaux ne consistent malheureusement qu’à réaliser des soins primaires, dans de mauvaises
conditions d’hygiène.
.
Le village possède toutefois, grâce au dispensaire, une ligne de téléphone privée.
Tomboronkoto :
Personnalités du village
!  Chef du village : Mambo KEITA
!  Imam : Tamba KEITA
!  Directeur de l’école : Araba CISSOKO
!  Président de la communauté rurale : Famara SADIAKHOU
!  Président des jeunes et conseiller : Djibril KEITA
!  Présidente de la commission féminine : Soro CAMARA
!  Communicateur traditionnel : Walid DRAME
!  Président de la zone minière : Touboulouma
!  Président des parents d’élèves : Moussakama CAMARA
!  Président du comité de santé : Faly KEITA
!  Président de l’association des élèves : Ibrahima CAMARA
!  Présidente de la cantine et conseiller : Abama KEITA
!  Conseillers : Fadigui KEITA- Mamadou DRAME
Le dispensaire : Description
LE DISPENSAIRE :
!  Le dispensaire est dirigé par Prosper DIOUF, infirmier diplômé d’Etat sous le contrôle du
président du comité de santé (Faly KEITA).
!  Un dépositaire, Sanko CAMARA (pharmacien) délivre les médicaments sur ordonnances
!  Le dispensaire est constitué :
!  D’une salle de soin
!  D’une salle de consultation
!  D’une pharmacie
!  De deux salles de repos pour les patients devant rester en observation

LA MATERNITE :
!  Prosper est aidé par Tamba KEITA, aide soignant et par trois « matrones » qui s’occupent des
accouchements ne nécessitant pas une prise en charge particulière.
!  D’après le relevé des naissances, il y a entre 3 et 6 naissances par mois sans compter les naissances à
domicile, difficilement chiffrables. Les consultations sont gratuites, en revanche les médicaments
sont payants.
Le dispensaire : bilan d’activité
!  Les motifs de consultations les plus fréquents sont : Le paludisme - Infections Respiratoires Aigües - Diarrhées
- Bilharziose - Accident de la route (moto essentiellement)

!  Tout les mois, le dispensaire reçoit de l’argent de l’Etat, ce qui permet de payer le personnel médical et
d’acheter les médicaments.
!  Et en 2009, le dispensaire a obtenu l’aide financière de trois organismes en plus de son budget annuel : le
groupe EBISOL 2009, l’IMFR de la Rochelle et la chambre de commerce de Caen.

!  Nous avons eu accès au carnet de commande 2009 du pharmacien :

!  (Soit en moyenne 200.000 F.CFA par mois)

!  Cependant, malgré les apports d’argent supplémentaires, le dispensaire se retrouve chaque mois en pénurie
de médicaments. A l’arrivée du groupe de bénévoles de 2009, la pharmacie était presque vide...
Le dispensaire : Synthèse
Point positifs
!  Le dispensaire possède une ligne de téléphone privée (avec laquelle nous sommes en
lien direct, de la France, afin de préparer le voyage), et comme tous les autres centre
de santé du pays, il est doté d’un réfrigérateur au gaz pour conserver les vaccins .

Points négatifs
!  Les salles de soin et de travail sont équipées très sommairement en ciseaux, bistouris,
et pinces. Ils sont pour la plus part rouillés, et donc ne devraient pas être utilisables.
!  L’ensemble des autres bâtiments du dispensaire reste encore très vétuste, même si les
précédentes équipes qui se sont succédées ont entamé la réfection des peintures,
l’amélioration de l’étanchéité du toit, le réaménagement des différents postes dont la
salle d’hospitalisation.
!  Bien que des travaux aient été financés par l'État, ils ont été très rapidement
abandonnés, laissant les locaux laissés en ruines, rendant toute pratique impossible.
Tomboronkoto : L’école

Frais de scolarité : LA PROBLEMATIQUE


!  Pour entrer en 6ème, les enfants doivent passer un concours. En cas de succès (soit le cas d’une grande majorité
des CM2), les élèves ont la possibilité d’aller au collège de Mako (à 10 km de notre village). Mais en cas d’échec,
les élèves redoublent ou sont réorientés vers des écoles privées.

!  De ce fait, l’inscription au collège nécessite de verser chaque année des frais de scolarité élevés, ce qui semble être
un obstacle à la poursuite des études supérieures.

!  Le village de Tomboronkoto est pourvu d’une école primaire de 178 enfants, dont 99 garçons et 79 filles, qui ont
entre 3 et 13 ans.

!  Araba SISSOKO, un de nos principaux contacts sur place, dirige cet établissement qui rassemble neuf
enseignants, dont un d’arabe et un d’éducation religieuse.
Tomboronkoto : L’école
!  Du fait du nombre élevé d’élèves et du manque de moyens matériels, 2 classes (soit 70 élèves) se partageaient
une même salle mais l'équipe de Sén'égalité 2007, a permis la reconstruction d’une salle effondrée, ainsi que
la rénovation de 3 des 5 salles que contient l’école.

!  L’école compte désormais six salles de classe et un lieu aménagé spécialement pour les 3-5 ans.

Toutefois plusieurs problèmes subsistent :


!  l’école manque toujours cruellement de matériel
!  une clotûre devient plus que nécessaire pour assurer la sécurité des élèves, des dangers d’une route nationale, et
des dégâts infligés par les animaux en liberté.
L’histoire du projet
2003
Des équipes constituées d’étudiants en 2e et 3e année de médecine, se rendent pour la première fois
dans le village de Tomboronkoto pour aider à satisfaire les besoins de la population.
C’est toujours après un long travail de communication effectué depuis la France, et une évaluation des
nécessités avec les personnalités fortes du village, que les étudiants entreprennent leurs actions.
Ils entament alors la rénovation du dispensaire (réfection des peintures, de certains postes, étanchéité
des toits, réaménagement de la salle d’hospitalisation)

2004
L’achat d’un panneau solaire, permet l’amélioration des conditions de travail dans la maternité,
par la mise en place d’une source d’énergie suffisante à l’activité du dispensaire.

Création d’un « Comité de Santé » pour en assurer l’entretien.

2006
Achat de médicaments, de matériel pour le dispensaire, de préservatifs, de brochures d’information sur
le SIDA et les IST.
Achat d’un nouveau compteur téléphonique et d’un panneau solaire supplémentaire.
L’histoire du projet
2007
!  Rénovation de la maternité, de la salle des pansements

!  Achat de médicaments et de matériel médical pour le dispensaire


!  Séances de préventions sur les IST
!  Les fonds récoltés ont également permis l’inscription scolaire de 57 élèves au collège, et l’achat de
manuels scolaires
!  Une autre partie du budget a été investie dans l’acquisition d’une batterie, d’un régulateur, et d’un
panneau solaire

2008
Cette année, l’action a été ciblée sur le dispensaire et l’école :
!  Une bonne partie des fonds récoltés a été allouée à l’achat de fournitures scolaires.
!  Des cours de soutien en français sont organisés pour les élèves de primaires qui le souhaitent.
!  Rénovation d’une salle de classe effondrée, en finançant et en démarchant un entrepreneur local.

!  Achat de médicaments, de matériel médical (stéthoscopes, boites de pansements, matériel à


sutures, dextro)
!  Achat d’un panneau solaire d’une très grande capacité.
L’histoire du projet
2009
Projet axé sur l'aménagement d’un champ agricole.
Le groupe a réussi à réunir les fonds pour l’achat d’une motopompe, utile pour l’irrigation du
champ et les plants d’arbres fruitiers
Ce projet permettra l’établissement d’une source financière pérenne pour le dispensaire,
permettant ainsil’achat de médicaments et de matériel médical.
Le groupe a également dispensé des séances de prévention.
Apport de livres scolaires pour l’école.

2010
Achat de matériel médical, de médicament, d’un nouveau stérilisateur.
Apport de matériel scolaire, et d’équipement pour la cantine de l’école.
Achat d’une Sono permettant au village de s’auto financer pour de nombreux projets
Partie V : Nos objectifs
L’année 2011 : nos objectifs
AU NIVEAU DU DISPENSAIRE

Achat de médicaments et de matériel Le dispensaire fournit toute la région en soins substantiels


ainsi qu’en médicaments de premiers secours : nous
clinique et chirurgical souhaiterions donc lui apporter une réserve de
médicament et de matériel permettant d’assurer cette
fonction.

Rénovation de la salle de maternité La mortalité infantile reste un problème majeur au


Sénégal, et ce en raison des locaux insalubres dans la
plupart des villages : nous souhaiterions donc, avec l’aide
du village, tenter de rénover la salle de maternité afin
d’améliorer les conditions d’accouchement, et permettre
une vraie séparation avec la salle des consultations.

Campagne de prévention sanitaire et A la demande des enfants du village, nous souhaiterions


mettre en place une campagne (à l’échelle du village, voir
apport de brosses à dent de la région) de prévention sur l’hygiène bucco-dentaire, et
apporter le matériel nécessaire à cette action.

Fourniture de préservatifs Le gouvernement mettant l’accent sur les campagnes de


prévention de lutte contre les maladies transmissibles,
notre action se limitera donc à l’apport de préservatifs
pour compléter cette politique.
L’année 2011 : nos objectifs
AU NIVEAU DE L’ECOLE

Reconstructions de la clôture de L’école se trouvant au bord d’une route nationale, le danger pour les
enfants est toujours présent. De plus, les chèvres ont tendance à
l’école rentrer dans l’école une fois la nuit tombée. Pour ces deux raisons, le
village nous a demandé de leur apporter une aide dans la
reconstruction de l’école qui sert à tous les villages alentours.

Achat de matériel scolaire Bien que les précédents groupes aient agis sur la rénovation des
différentes salles de classe, on déplore un manque de matériel scolaire
de base (livres scolaires, crayons…), que nous nous proposons de
Achat de livres de bibliothèque fournir.

Mise en place d’une correspondance Afin de favoriser l’échange interculturel, et de sensibiliser les enfants
aux autres modes de vies, nous souhaiterions vivement mettre en
avec une école française. place cette correspondance, qui nous paraît présenter un grand
intérêt pour les élèves des deux pays.

Achat de matériel de cantine Les élèves ne viennent pas tous du village, ceux qui viennent de plus
loin n’ont donc pas la possibilité de rentrer chez eux pour manger le
midi. Leur fournir une cantine adéquate est important.
L’année 2011 : nos objectifs
AUTRES ACTIONS

Achat de vêtements A la demande du village, nous ciblerons les âges


6-12 ans.

Location d’une motopompe Le village possède actuellement une motopompe


en état de marche, mais non utilisée. EBISOL
propose de monter un projet de location pour
valoriser cet investissement.

Réparation du groupe électrogène EBISOL a par le passé fourni une sono au village,
qu’il loue aux villages alentours lors des grands
événements. Toutefois, le groupe électrogène
défaillant ne permet plus de leur assurer des
revenus régulier. Il convient donc de procéder à
cette réparation.
Partie VI : budget prévisionnel
Budget prévisionnel
DEPENSES  
Assurances annulation 420,00 €
Passeports 445,00 €
dépenses de fonctionnement (imprimerie, frais
1. Préparatifs, voyage téléphonique…) 180,00 €
Préparation du repas caritatif 400,00 €
Préparation fête 800,00 €
Sous total 2 245,00 €

moustiquaires deux places traitées x3 119,70 €


Consommation en eau potable 228,70 €
2. Frais d'équipée Traitement antipaludéen 1 400,00 €
Trousse de soin 130,00 €
Vaccins (Typhoide, fievre jaune) 672,00 €
Sous total 2 550,40 €

nourriture 945,00 €
3. Intendance hebergement 900,00 €
transport 1 600,00 €
Sous total 3 445,00 €
Budget prévisionnel
1. Budget "dispensaire"
médicaments 4 000,00 €
matériel clinique et chirurgical 1 300,00 €
rénovation de la salle de maternité 1 000,00 €
Brosse à dent, dentifrice 500,00 €
Sous total 6 800,00 €

2. budget 'école"
Fournitures scolaires 1 500,00 €
Achats pour la bibliothèque : livres et magazines 1 000,00 €
4. Actions sur place
correspondance lettre (colis pré affranchis) 200,00 €
Achats pour a cantine : tables, chaises, vaisselles 750,00 €
Matériel pour construire une clôture 400,00 €
Sous total 3 850,00 €

3. budget "autres"
Achat de vêtements 1 000,00 €
Réparation de groupe électrogène de la sono 200,00 €
Sous total 1 200,00 €

Sous total 11 850,00 €

TOTAL 20 090,40 €
Budget prévisionnel
RECETTES  
ensachages 4 927,44 €
repas caritatif 2 255,00 €
fete de jeunes 3 000,00 €
1. Auto-financement vente de muguet 300,00 €
vente d'alcooltest 200,00 €
papiers cadeaux "Maison du Monde" 100,00 €
Sous total 10 882,44 €

CSIE Paris Diderot 2 000,00 €


CROUS 500,00 €
2. Bailleurs de fond Envie d'agir 1 000,00 €
Mairie de Paris 500,00 €
Fondation air liquide 1 000,00 €
Sous total 5 000,00 €

3. Autres Reste projet 2010 7,96 €


financements Dons de particuliers (billets d'avion) 4 200,00 €
Sous total 4 207,96 €

TOTAL 20 090,40 €
Partie VII : Annexes
Documents officiels
Documents officiels
Documents officiels
Documents officiels
Documents officiels