Vous êtes sur la page 1sur 2

Université de Mostaganem UMAB Département : Génie électrique

Matière : Automates Programmables Indus M2 ESE Année : 2019- 2020

TD1 : Logique Combinatoire et Séquentielle


Exercice1 :
Soit la fonction S = f (A, B, C) = 1 si et seulement si au plus une des entrées est égale à 1.

1. Définir la fonction à l’aide d’une table de vérité.


2. Définir la fonction à l’aide d’un tableau de Karnaugh.

Exercice2 :
Pour commander une lampe à l'aide d'un bouton poussoir unique, on se propose de réaliser
un circuit à une entrée notée B (le bouton poussoir), et une sortie notée L (la lampe) tel que :

• la lampe s'allume en appuyant sur le bouton si elle était éteinte et reste allumée
lorsqu'on lâche le bouton ;

• la lampe s'éteint en appuyant sur le bouton si elle était allumée et elle reste éteinte
lorsqu'on lâche le bouton.

Pour cela, on procèdera par étapes :


1. Ecrire le graphe définissant les phases d’évolution de ce système ;
2. En établissant l’état de sortie, définir le type de système ?

Exercice N°1 : système combinatoire et séquentiel


1. Définition d’un système séquentiel :
Un système séquentiel est un système logique (variables binaires)
dont l’état des variables de sortie évolue en fonction de l’état des
variables d’entrée et des états antérieurs précédemment rencontrés.
Le système se souvient du passé en enregistrant les états précédents
de ses sorties, faisant appel pour cela, à des variables internes, ou
mémoires (fig. 1).

De plus, le comportement d’un tel système fait apparaître une succession d’états différents des
variables de sortie qui s’enchaînent séquentiellement dans un ordre précis. Dans la pratique, tous les
automatismes sont séquentiels et seules quelques portions de fonctionnement sont purement
combinatoires.
Université de Mostaganem UMAB Département : Génie électrique
Matière : Automates Programmables Indus M2 ESE Année : 2019- 2020

2. Définition de la fonction mémoire


2.1. Commande d’un moteur
Soit à commander un moteur électrique M par l’intermédiaire de deux boutons poussoirs
normalement ouverts et d’un système logique (fig. 2).
Notons m la variable logique associée au bouton « Marche », a celle associée au bouton
« Arrêt » et M la variable de sortie correspondant à l’état du moteur (M = 1, le moteur est alimenté ;
M = 0, le moteur est arrêté).

– La logique de commande du moteur est-elle de type combinatoire ou séquentiel ? Pour


cela pensez à tracer la table de Karnaugh relatif à l’état du moteur en fonction de la valeur
des deux variables d’entrée. Définir par la suite :
1. La commande à priorité à la marche,
2. La commande à priorité à l’arrêt,
3. La commande à priorité à entrées simultanées passives.