Vous êtes sur la page 1sur 55

GT-SUITE

Performance du moteur
Tutoriels

VERSION 2016

par
Technologies gamma

Copyright 2015 © Gamma Technologies LLC. Tous les droits sont réservés.
Toutes les informations contenues dans ce manuel sont confidentielles et ne peuvent être reproduites ou transmises
sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, électronique ou mécanique, à quelque fin que ce soit, sans
l'autorisation écrite expresse de Gamma Technologies LLC.
Informations GT

SOUTIEN GT

TÉL : (630) 325-5848

FAX: (630) 325-5849

E-MAIL: support@gtisoft.com

Adresse Web : www.gtisoft.com

Adresse: 601 Oakmont Lane, bureau


220 Westmont, IL 60559
Etats-Unis

Heures d'assistance téléphonique

8 h 00 à 17 h 30, heure centrale du lundi au vendredi


Table des matières

TABLE DES MATIÈRES


TUTORIEL 1 : Moteur monocylindre de base (SI et DICI) ................................................ ......................... 1
1.1 Démarrage de GT-ISE ................................................. .................................................................. ................................ 1
1.2 Introduction à l'environnement de modélisation ................................................. ......................................... 1
1.3 Importer des modèles dans le projet .................................................. .................................................................. 2
1.4 Définir des objets............................................................... .................................................................. .............................. 3
1.4.1 Environnement d'admission ................................................. .................................................................. .................... 4
1.4.2 Canal d'admission ................................................. .................................................................. .............................. 5
1.4.3 Orifice d'admission............................................... .................................................................. ................................ 7
1.4.4 Soupapes d'admission et d'échappement ........................................ .................................................................. ......... 9
1.4.5 Cylindre ........................................................ .................................................................. .................................... 9
1.4.6 Injecteur de carburant............................................... .................................................................. .............................. 12
1.4.7 Orifice et canal d'échappement ................................................. .................................................................. ......... 14
1.4.8 Environnement de sortie ................................................. .................................................................. ............... 15
1.4.9 Train de manivelle du moteur ................................................. .................................................................. ................ 15
1.5 Placement des pièces sur la carte du projet............................................... .................................................................. ...... 18
1.6 Pièces de liaison............................................................... .................................................................. ................................. 19
1.7 Exécuter la configuration/configuration du cas/configuration du tracé...................................... .................................................................. ....... 21

1.8 Exécuter la simulation ................................................. .................................................................. .............................. 25


1.9 Brève introduction à GT-POST.................................................. .................................................................. ........ 26

TUTORIEL 2 : Ajout de fonctionnalités avancées au moteur de base ................................................ ............... 27


2.1 Création d'un balayage de paramètres............................................... .................................................................. ........... 27
2.2 Solveur de température murale............................................... .................................................................. ............... 29
2.3 Dépendance RLT .................................................. .................................................................. ....................... 32
2.4 Régime transitoire du moteur ................................................. .................................................................. .................. 33
2.5 Optimisation ....................................................... .................................................................. ................................ 35

TUTORIEL 3 : SI Combustion ................................................. .................................................................. ............... 38


3.1 SI-Wiebe ....................................................... .................................................................. ....................................... 39
3.2 Profil de combustion............................................................... .................................................................. ....................... 39
3.3 EngBurnRate.................................................. .................................................................. ................................ 40
3.4 Flamme turbulente SI .............................................. .................................................................. ....................... 41

TUTORIEL 4 : Moteur SI de base à plusieurs cylindres ................................................ ................................... 45


4.1 Moteur de base ........................................................ ..................................... Erreur! Signet non défini.
4.2 Construire le système d'admission ................................................. ............... Erreur! Signet non défini.
4.2.1 Environnement d'admission au collecteur d'admission .................................. Erreur! Signet non défini.
4.2.2 Collecteur d'admission ................................................. ........................ Erreur! Signet non défini.
4.3 Construction du système d'échappement............................................... ............ Erreur! Signet non défini.
4.4 Exécution du modèle ....................................................... .......................... Erreur! Signet non défini.
4.4.1 Optimiser pour la contre-pression cible ................................................. Erreur! Signet non défini.
4.4.2 Balayage de vitesse............................................... ............................ Erreur! Signet non défini.

TUTORIEL 5 : Combustion Diesel............................................... .................................................................. ......... 64


5.1 DI-Wiebe.................................................. .................................................................. ........................................ 65
Table des matières

5.1.1 Mode non prédictif standard ................................................. .................................................................. 65


5.1.2 Mode semi-prédictif par défaut.......................................... .............................................. 65
5.1.3 Profil de combustion............................................... .................................................................. ................ 66
5.2 TauxEngBurn............................................... .................................................................. ................................ 67
5.3 Impulsion ...................................................... .................................................................. ........................................ 67

TUTORIEL 6 : Moteur diesel multicylindres turbocompressé DI.................................................. ......... 70


6.1 Moteur de base ........................................................ .................................................................. ................................... 70
6.2 Construire le système d'admission............................................... .................................................................. .............. 72
6.2.1 Refroidisseur intermédiaire............................................... .................................................................. .............................. 73
6.2.2 Collecteur d'admission ................................................. .................................................................. ..................... 81
6.3 Construction du système d'échappement............................................... .................................................................. .......... 90

TUTORIEL 7 : Suralimenter un moteur............................................... ................................................. 94


7.1 Faire fonctionner le moteur de base sans turbocompresseur............................................... .................................... 94
7.2 Modèle de moteur sans turbine (seulement compresseur)........................................ .............................. 95
7.3 Modèle de moteur sans compresseur (uniquement turbine)........................................ .............................. 99
7.4 Calibrer le compresseur et la puissance de la turbine.......................................... ................................. 101
7.5 Compléter le turbocompresseur ................................................. .................................................................. ......... 102

TUTORIEL 8 : Etude acoustique - Perte de transmission du silencieux ..................................... ................... 105


8.1 Mise en place du modèle ....................................................... .................................................................. ..................... 105
8.2 Création d'objets de contrôle de perte de transmission ................................................. ....................................... 108
8.3 Modification des paramètres d'exécution de simulation ....................................... ....................................... 111

TUTORIEL 9 : Construire un modèle de moteur à fonctionnement rapide (FRM) ...................................... ................ 114
9.1 Présentation.................................................................. .................................................................. ................................ 114
9.2 Construire un modèle de moteur rapide (FRM) ................................................ ................................... 114
9.3 Exécuter un FRM avec le Real-Time Solver (optionnel, uniquement disponible avec une licence RT – voir TUTORIEL
11) ................................ .................................................................. .................................................................. ..... 136

TUTORIEL 10 : Construire un modèle de moteur à valeur moyenne ................................................ ....................... 139
10.1 Détermination des dépendances de la valeur moyenne ................................................ ................................... 139
10.2 Configuration des paramètres DOE ................................................. .................................................................. .......... 140
10.3 Varier les paramètres du DOE dans la configuration du DOE ................................................ ........................................ 146
10.4 Finaliser et exécuter le DOE............................................... .................................................................. ............. 150
10.5 Formation de réseaux de neurones à l'aide des résultats du DOE.......................................... ................................ 153
10.6 Simplification du système d'écoulement............................................... .................................................................. ........ 158
10.7 Imposer les performances de l'échangeur de chaleur ................................................. ....................................... 169
10.8 Étalonnage des chutes de pression dans le modèle ................................................ ....................................... 171
10.9 Étalonnage des performances en régime permanent de la turbine ................................................ .............................. 176
10.10 Étalonnage du transfert de chaleur à l'état stable du collecteur d'échappement .................................. .......... 179
10.11 Calibrage de la valeur moyenne du frottement du moteur ................................................ ................................... 182
10.12 Ajout de réseaux de neurones au modèle de valeur moyenne ................................................ ..................... 184
10.13 Étalonnage du transfert de chaleur transitoire (avancé)........................................... ......................... 190
10.14 Filtrage de la sortie du réseau neuronal (avancé)........................................... ....................... 195
10.15 Configuration finale du modèle .................................................. .................................................................. .................... 197
10.16 Discussion des résultats .................................................. .................................................................. .............. 198
Table des matières

10.17 Discussion sur les temps d'exécution du processeur............................................... .................................................................. .203


10.18 Dépannage des problèmes de performances du modèle de valeur moyenne ................................................ .......... 204

TUTORIEL 11 : Simulation en temps réel (RT) ................................................ .............................................. 205


11.1 Obtenir la licence RT et les fichiers de bibliothèque de GTI ................................................ ................................... 205
11.2 Convertir le modèle en projet GT-SUITE-RT ................................................ ............................................ 205
11.3Modifier le modèle pour transmettre les résultats à Simulink ................................................ ................................... 206
11.4 Vérifiez que le modèle s'exécute « autonome » sans erreurs...................................................... ....................... 210
11.5 Construire le modèle Simulink ................................................ .................................................................. .................... 211
11.6 Vérifier que la simulation couplée Simulink/GT-POWER s'exécute ........................ ................ 215
11.7 Compiler le solveur et les modèles sur la machine RT cible.......................................... ....................... 217
Tutoriel 1

TUTORIEL 1 : Moteur monocylindre de base (SI et DICI)


Ce tutoriel a été préparé pour aider un nouvel utilisateur de GT-POWER à apprendre à utiliser GT-ISE en donnant des
instructions étape par étape pour construire un moteur monocylindre de base. À chaque étape du processus, il est
recommandé de lire la description de chaque objet et attribut à partir du navigateur d'aide lors de la saisie des données
pour cet objet. Le résultat final de ce didacticiel est un modèle de moteur monocylindre. L'utilisateur peut choisir de
construire un moteur à injection d'orifice, à allumage commandé et/ou un moteur à allumage par compression à injection
directe.

1.1 Démarrage de GT-ISE

Si vous travaillez sur un PC, double-cliquez sur l'icône GT-ISE, ou allez dans Démarrer -> Programmes -> Groupe
d'applications GTI -> GTise v2016 Si une icône n'a pas été créée, on peut mapper une nouvelle icône pointant vers
%GTIHOME% \v2016\GTsuite\bin\win32\gtise.exe. Depuis UNIX, Linux ou PC, on peut également lancer le programme en
tapant "gtise" sur une ligne de commande (le chemin complet peut être nécessaire si les variables d'environnement ne sont
pas définies).

1.2 Introduction à l'environnement de modélisation

Une fois le programme démarré, une fenêtre vide s'ouvrira. SélectionnerDéposer menu et cliquez sur 'Ressources' dans le panneau
de gauche et cliquez sur le 'Modèle' Icône GTise sous la case "Créer un nouveau" comme indiqué ci-dessous.

Ensuite le Assistant de création de documents apparaîtra qui permet à l'utilisateur de sélectionner l'application à modéliser. Cet
assistant est idéal pour réduire le temps requis pour importer tous les modèles nécessaires dans un modèle si vous savez déjà de
quels modèles vous avez besoin. Cependant, étant donné qu'il s'agit d'abord d'un didacticiel d'introduction

1 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

vous devez vous renseigner sur la structure de la bibliothèque de modèles. En dessous deLicence sélectionner GT-POWER, et sous
Application sélectionnez (Pas de préchargement des modèles d'application). Appuyez ensuite sur la Finir bouton. Une carte de
projet et une bibliothèque de projet vides seront créées.

1.3 Importer des modèles dans le projet

Le format de modélisation dans GT-ISE utilise une structure orientée objet. Cette structure est composée d'une hiérarchie à
trois niveaux :modèles, objets, pièces. Des modèles sont fournis qui contiennent les attributs non remplis nécessaires aux
modèles du programme. Les modèles sont transformés en objets, et lorsque les objets de composant et de connexion sont
placés sur la carte du projet, ils deviennent des pièces et héritent de leurs valeurs de leurs objets parents. Ces pièces
peuvent appeler des objets de référence tels que les propriétés de l'air et du carburant, des objets de transfert de chaleur,
des objets de combustion, etc. Au cours de la construction du modèle, de nombreux objets de référence seront utilisés, et la
plupart sont automatiquement importés dans le projet au moment où ils sont nécessaires.

La première étape de la construction d'un modèle GT-POWER consiste à importer les modèles nécessaires à partir du
Bibliothèque de modèles. La bibliothèque de modèles contient tous les modèles disponibles pouvant être utilisés dans GT-
POWER. Certains de ces modèles (ceux qui seront nécessaires dans ce didacticiel) doivent être copiés dans le projet avant de
pouvoir être utilisés pour créer des objets et des pièces. Clique leBibliothèques onglet dans le coin inférieur gauche ou le
Bibliothèque de modèles icône du 'Domicile' menu de la barre d'outils du ruban. Cela placera la bibliothèque de
modèles GT-POWER sur le côté gauche de l'écran.

Pour les besoins de ce didacticiel, cliquez sur les icônes de modèles répertoriées ci-dessous, maintenez le bouton gauche de
la souris enfoncé, faites-les glisser de la bibliothèque de modèles vers la bibliothèque de projet, puis relâchez le bouton
gauche de la souris. Certains d'entre eux sont des modèles et d'autres sont des objets prédéfinis et inclus dans la
bibliothèque de modèles GT-POWER. Les objets sont répertoriés dans un sous-dossier du modèle.

2 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

le Trouve La fonction peut être utilisée pour aider à localiser les modèles et les objets. Il existe deux façons d'utiliser la fonction
Rechercher. La première consiste à localiser leboite blanche et jumelles (Rechercher un modèle) dans le menu « Accueil » de la
barre d'outils du ruban, saisissez une partie ou le nom complet du modèle, puis appuyez sur la touche « retour » ou sur les jumelles
bouton. La deuxième option consiste à appuyer simultanément surCTRL et F clés.

Dossier/onglet de flux : Dossier/onglet mécanique :


Sous-dossier de flux général : Sous-moteur (GT-POWER) Sous-Mécanique Moteur
dossier: dossier:
Composants Connexions Composants Connexions Composants
FinEnvironnement OrificeConn -> def EngCylinder InjAFSeqConn MoteurManivelleTrain
PipeRonde ValveCamConn InjDieselSimpleC
onn

Projet
Bibliothèque pour

Tutoriel 1

Une fois que tous les modèles/objets ont été sélectionnés, la bibliothèque du projet doit ressembler à l'image ci-dessus.
Agrandissez votre carte de projet afin que la bibliothèque de modèles ne soit plus visible en cliquant sur le bouton Agrandir
dans le coin supérieur droit de la fenêtre de carte de projet.

1.4 Définir des objets

Cette section du tutoriel expliquera comment créer toutes les pièces qui seront utilisées pour le moteur
monocylindre. Les objets seront définis pas à pas du côté admission au côté échappement. Une fois tous les objets
créés, ils seront transformés en pièces en les faisant glisser dans la carte du projet.

3 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Avant de commencer à construire un modèle de moteur, assurez-vous que la carte est la fenêtre active et sélectionnez
Fichier/Enregistrer (ou Accueil > Enregistrer) et enregistrez le projet. Si vous utilisez une installation partagée, copiez l'intégralité du
répertoire du didacticiel dans un répertoire local et enregistrez le modèle du didacticiel 1 dans ce répertoire afin que les autres
utilisateurs n'aient pas de conflits avec les mêmes fichiers. Si vous envisagez de créer le moteur SI, enregistrez le fichier sous
"1cylSI". Si vous créez le moteur DICI, enregistrez le fichier sous "1cylDI".

1.4.1 Environnement d'admission

La première étape de la construction du modèle de moteur monocylindre consiste à décrire les conditions aux limites
d'admission. Dans ce modèle, un modèle 'EndEnvironment' sera utilisé pour ce faire. Pour créer la condition aux limites
d'entrée, double-cliquez sur le modèle 'EndEnvironment' pour créer un nouvel objet (ou cliquez avec le bouton droit sur le
modèle et sélectionnez Ajouter un objet). Nommez l'objet 'env-inlet' et remplissez les attributs avec les valeurs suivantes.
Notez que la figure de gauche est pour le moteur SI, et la figure de droite est pour le moteur DICI.

Navigateur d'aide
SI DICI

Dossier principal Dossier principal

Notez les différentes valeurs de pression et de température entre SI et DICI. Le moteur SI est modélisé comme un moteur à
aspiration naturelle, tandis que le moteur DICI est turbocompressé. Dans ce modèle simple, le turbocompresseur n'est pas
encore modélisé, donc la condition aux limites est donnée avec la pression et la température dans le collecteur d'admission.
Des informations supplémentaires sur un objet et ses attributs peuvent être trouvées en accédant à laNavigateur d'aide au
sein de chaque objet. Cliquez sur l'icône du modèle avec le symbole du point d'interrogation dans le coin supérieur gauche
de la fenêtre de l'objet. Cela ouvrira une nouvelle fenêtre affichant la page correspondante dans l'Aide
Manuel.

Remarquez le icône dans le dossier d'attribut principal. Cette icône indique que les attributs de ce dossier ont
pas été complètement rempli. Notez le dans le dossier Options et Altitude et Humidité. Cette
L'icône indique que tous les attributs de ce dossier ont été complètement remplis. Après avoir terminé un
objet, vous devriez voir que tous les dossiers, quel que soit le modèle, s'affichent icônes à côté d'eux. Si
un modèle contenant toutes les pièces avec des dossiers montrant l'affichage, etles icônes sont exécuter, une erreur de validation GT-ISE sera
demandera à l'utilisateur de remplir les attributs manquants.

4 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Pour l'attribut 'Composition', GT-ISE attend un objet de référence qui décrit la composition du fluide de l'environnement
ambiant d'admission. Pour cet attribut, un outil appelé leSélecteur de valeur va être utilisé pour aider à importer le ou les
objets de référence. Dans la zone Valeur de l'objet pour l'attribut Composition, cliquez avec le bouton droit et sélectionnez
Sélecteur de valeurs, ou appuyez sur le bouton dans la zone avec les trois points (…). Veuillez voir la figure ci-dessous. Dans
la section supérieure du sélecteur de valeur se trouve un dossier intitulé « Bibliothèque GT-SUITE ». Faites défiler la fenêtre
et trouvez le modèle de référence appelé « FluidMixture ». Sélectionnez l'objet de référence appelé 'air' sous FluidMixture.
Assurez-vous que le bouton « Lien implicite vers l'objet de bibliothèque de modèles » sur le côté droit de la fenêtre est
sélectionné. Appuyez ensuite sur le bouton OK.

Vous remarquerez maintenant que la valeur de Composition est remplie avec le texte vert « air ». La couleur verte
indique un pointeur (hyperlien) vers un objet de référence dans la bibliothèque du projet. En double-cliquant sur le
mot 'air', l'objet de référence décrivant la composition de l'air s'ouvrira. Étant donné que l'objet de référence « air » a
été prédéfini dans la bibliothèque de modèles, il a des valeurs pré-remplies. Notez que le dossier « Fluids » de cet
objet montre que l'air est défini comme un mélange de 0,767 fraction massique d'azote (n2-vap) et de 0,233 fraction
massique d'oxygène (o2-vap). Cliquez sur Annuler dans l'objet de référence 'air' et sur OK dans l'objet 'env-inlet' pour
terminer l'objet. Notez que le nouvel objet 'env-inlet' est maintenant dans la bibliothèque du projet sous
EndEnvironment. Notez également qu'il y a une nouvelle section dans la bibliothèque du projet appelée
Références contenant les objets FluidGas n2-vap et o2-vap, et l'air FluidMixture.

1.4.2 Coureur d'admission

L'étape suivante consiste à créer un canal d'admission qui connectera « EndEnvironment » au port d'admission.
Double-cliquez sur le modèle 'PipeRound' dans la bibliothèque du projet afin de créer un objet tuyau. Nommez l'objet
'intrunner' et remplissez les attributs dans les dossiers Main et Thermal avec les valeurs suivantes. Le mot "ign"
signifie ignore et "def" signifie valeur par défaut. Lorsque vous définissez les objets, vous remarquerez de
nombreuses valeurs 'ign' et 'def' qui sont pré-remplies. Ces valeurs pré-remplies représentent des choix typiques.

5 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Notez également que pour la finition de surface, le bouton radio « Rugosité du matériau » doit être sélectionné. Dans la liste
déroulante, sélectionnez smooth_plastic pour les moteurs SI et cast_iron pour les moteurs DICI. Cela ne signifie pas que la
pièce est en plastique, mais que la rugosité de surface de la pièce est celle d'un plastique lisse typique. Pour voir la
signification de ign et def pour n'importe quel attribut, cliquez sur le bouton Help Navigator.
SI DICI

Dossier principal Dossier principal

Dossier thermique Dossier thématique

Pour l'attribut 'Nom de l'état initial' cliquez avec le bouton droit sur l'objet zone de valeur et sélectionnez Sélecteur de valeur, ou alors

appuyez sur le bouton dans la case avec les trois points (…). Dans le coin inférieur droit de la fenêtre sous « Bibliothèque de
modèles », sélectionnez « FluidInitialState ». Appuyez sur le bouton ci-dessous intitulé « OK », ou double-cliquez sur
FluidInitialState pour faire la même chose. Cela ouvrira une nouvelle fenêtre pour créer un objet d'état initial. Les attributs
de FluidInitialState décrivent les conditions initiales dans la ou les pièces qui sont utilisées pour initialiser le solveur.
Remplissez le nom et les valeurs de l'objet comme indiqué ci-dessous. Pour l'attribut « Composition », utilisez le sélecteur de
valeur et sélectionnez le FluidMixture « air » dans la fenêtre dans le coin supérieur droit appelée « Dans le fichier GTM », ou
vous pouvez simplement taper le mot « air » dans la case, mais cela est déconseillé de éviter typographique

6 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

les erreurs. Laissez toutes les valeurs par défaut pour le dossier Altitude et Humidité. Appuyez sur OK pour terminer
l'objet FluidInitialState et appuyez sur OK pour terminer l'objet 'intrunner'.

SI DICI

Maintenant que les valeurs du tuyau ont été définies, une explication de s certains des attributs sont nécessaires. Remarquer
que certains des attributs sont du texte et d'autres des nombres. En cliquant avec le bouton droit sur n'importe quelle zone
de valeur d'objet et en sélectionnantPropriété d'attribut, l'utilisateur peut voir quels types d'entrées sont autorisés. Par
exemple, si l'utilisateur fait cela pour l'attribut Longueur, une boîte apparaîtra qui affiche essentiellement une liste de
propriétés autorisées (des coches seront présentes). En général, la signification d'un attribut dans un objet est claire et facile
à comprendre ; cependant, si la signification d'un attribut dans un objet n'est pas évidente, cliquez sur le bouton Navigateur
d'aide dans le coin supérieur gauche de la fenêtre de l'objet.

le longueur de discrétisation est un tel attribut qui n'est pas intuitif. Le solveur divise les tuyaux en sous-volumes,
sur lesquels les calculs sont effectués. La longueur du sous-volume est la longueur de discrétisation. Pour la
modélisation du moteur, la valeur recommandée de la longueur de discrétisation est de 0,4*(diamètre d'alésage du
cylindre) du côté admission et de 0,55*(diamètre d'alésage du cylindre) du côté échappement. La différence entre les
deux valeurs est due à la différence de vitesse du son résultant de la différence de température. Veuillez consulter la
section sur la Discrétisation dans le Manuel de théorie des flux pour plus d'informations.

Un autre attribut qui nécessite une discussion est la longueur du canal d'admission. Une valeur de 350 mm a été choisie pour le
modèle SI monocylindre. Si une valeur plus petite est utilisée, le flux inversé entraînera la perte d'une partie du carburant dans
l'admission dans l'environnement à chaque cycle. Cela augmente le rapport air-carburant, réduisant les performances du moteur.
Cet événement peut être observé lorsqu'un moteur de course avec des entrées de trompette simples est exécuté dans une salle
dyno. Un nuage de vapeur de carburant se formera près de chaque trompe d'admission. Dans un moteur typique avec un collecteur
d'admission, un filtre à air et un tube zip, le flux inversé provoquant une perte de carburant dans l'environnement n'est pas un
problème. Cependant, si les canaux du collecteur d'admission sont trop courts, des vapeurs de carburant pourraient s'écouler d'une
admission vers une autre, provoquant une variation importante de cylindre à cylindre.

1.4.3 Orifice d'admission

L'étape suivante consiste à créer un objet qui décrit l'orifice d'admission du moteur. Une fois qu'un objet a été créé à partir
d'un modèle, il n'est plus nécessaire de saisir tous les attributs à chaque fois qu'un nouvel objet similaire est créé. Cliquez
avec le bouton droit sur l'objet PipeRound 'intrunner' dans la bibliothèque de projets et sélectionnezCopier et modifier
l'objet. Cette action crée un nouvel objet qui contient toutes les valeurs de l'objet PipeRound 'intrunner'. Tout ce que
l'utilisateur a à faire maintenant est de nommer le nouvel objet et de modifier les valeurs qui sont

7 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

différent. Apportez les modifications nécessaires ci-dessous et cliquez sur OK lorsque vous avez terminé. Notez la rugosité de
Le matériau est désormais également en fonte pour le moteur SI.

Dossier principal Dossier thermique

Dossier de chute de pression

Certaines considérations spéciales doivent être faites avec les ports, et les détails peuvent être trouvés dans le manuel d'application
des performances du moteur sous la rubrique Modélisation des ports de cylindre. Assurez-vous de lire et de comprendre ce
traitement spécial. Typiquement, les coefficients de débit pour les soupapes de cylindre sont obtenus à partir d'un banc de débit
utilisant la culasse réelle. Ces coefficients de débit contiennent intrinsèquement toutes les pertes de débit présentes dans les ports.
Pour cette raison, les attributs du bouton radio Aucune perte de pression par friction et Aucune perte de pression dans les coudes et
les cônes sont sélectionnés afin que des pertes de pression supplémentaires ne soient pas imposées injustement. Notez que la
sélection de ces boutons radio est mathématiquement équivalente à la définition du multiplicateur de friction, du coefficient de
perte avant et du coefficient de perte inverse tous sur 0. Les données du coefficient de débit de la vanne sont saisies dans l'objet
vanne dans la section suivante du didacticiel. En plus des pertes de débit, il existe des conditions particulières de température et de
transfert de chaleur. La température murale imposée est fixée à 450 K et la

8 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Le multiplicateur de transfert de chaleur est défini sur 1,5 pour représenter le transfert de chaleur des vannes chaudes. Ceci est contraire à un
moteur typique où la température de la paroi de l'orifice d'admission est d'environ 350 K en raison du refroidissement de la chemise d'eau.
Notez que ces valeurs de température de paroi et de transfert de chaleur accrues ne sont nécessaires que lorsque vous utilisez le modèle
simple de température de paroi de cylindre, qui sera utilisé plus tard dans ce didacticiel lorsque le cylindre est défini.

1.4.4 Soupapes d'admission et d'échappement

Il est maintenant temps de définir les caractéristiques des arbres à cames et des soupapes du moteur. Il est
souvent pratique de copier des objets d'un projet à un autre. Cela permet de partager très facilement des
données entre les projets plutôt que d'avoir à retaper ou à copier les tableaux lift and flow à partir d'une feuille
de calcul. Les objets 'ValveCamConn' "intvalve" et "exhvalve" sont déjà définis dans un projet appelé
template.gtm. Aller àFichier -> Ouvrir (ou Accueil > Ouvert), parcourir
\GTI\v2016\tutorials\Modeling_Applications\Engine_Performance\common et sélectionnez le fichier appelé
template.gtm. Dans la barre d'outils GT-ISE, sélectionnezAffichage > Disposition de la fenêtre -> Mosaïque
horizontale (ou alors Mosaïque verticale). Cette commande entraînera l'affichage simultané de tous les modèles de
projet ouverts à l'écran. Dans la fenêtre template.gtm, sélectionnez l'objet "intvalve" sous le modèle Flow ->
Connections -> ValveCamConn et tout en maintenant le bouton gauche de la souris enfoncé, faites glisser l'objet de
la fenêtre actuelle dans la bibliothèque de projet 1cyl*.gtm, et relâchez le bouton de la souris pour déposer l'intvalve
dans le 1cyl*.gtm. Faites de même pour l'objet de connexion "exhvalve". Cette opération de glisser-déposer est
identique à une opération de copier-coller. Après avoir terminé cette tâche, vous pouvez fermer le projet
template.gtm et agrandir la fenêtre 1cyl*.gtm.

Double-cliquez sur les objets de connexion "intvalve" et "exhvalve" pour inspecter les attributs et les valeurs dans les dossiers.
L'objet ValveCamConn contient des informations telles que l'angle de synchronisation de la came, les données du réseau de levage
et les données de coefficient d'écoulement avant et arrière.

1.4.5 Cylindre

Vient ensuite la construction de l'objet cylindre. Double-cliquez sur le modèle 'EngCylinder' situé dans la bibliothèque
du projet. L'EngCylinder est quelque peu unique, car la majorité des entrées de l'objet se présentent sous la forme
d'objets de référence, qui définissent des sous-modèles pour le cylindre tels que la géométrie, la température de
paroi, le transfert de chaleur, le débit dans le cylindre et la combustion. Le sélecteur de valeur sera largement utilisé
dans cette section pour créer les objets de référence. Nommez l'objet "cylindre" et définissez la valeur de l'attribut
Objet de flux sur ign. Les sections suivantes expliquent comment définir chaque objet de référence.

9 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Objet État initial du cylindre

L'état initial du cylindre peut être le même que l'état initial du canal d'admission et de l'orifice d'admission. Pour
l'attribut de l'objet d'état initial, utilisez le sélecteur de valeur, sélectionnez « initial » sous « Dans le fichier GTM » sous
FluidInitialState et appuyez sur le bouton OK.

Température de paroi définie par l'objet de référence

Pour l'attribut suivant, « Température de paroi définie par l'objet de référence », utilisez le sélecteur de valeurs et sélectionnez
« EngCylTWall » sous « Dans la bibliothèque de modèles ». Cet objet est un simple objet de température de paroi de cylindre utilisé
pour définir trois températures de paroi imposées constantes, une pour la tête, une pour le piston et une pour le cylindre/la
chemise. La définition de trois températures constantes est suffisante pour la plupart des simulations de performances de moteur et
d'analyse acoustique. Les trois nombres entrés sont des valeurs typiques pour la plupart des moteurs à pleine charge. Remplissez
les valeurs ci-dessous et appuyez sur OK pour terminer l'objet de référence.

Objet de transfert de chaleur de cylindre

dix Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Pour l'attribut « Objet de transfert de chaleur », utilisez le sélecteur de valeur et sélectionnez « EngCylHeatTr » sous « Dans la
bibliothèque de modèles ». Cet objet est utilisé pour décrire les caractéristiques de transfert de chaleur dans le cylindre entre le gaz
et les parois de la chambre de combustion. Double-cliquez sur 'EngCylHeatTr' pour créer un nouvel objet. Nommez l'objet "htr",
remplissez les valeurs suivantes et sélectionnez OK lorsque vous avez terminé. Utilisez les valeurs SI ou DICI en fonction du type de
moteur que vous construisez. Le modèle de transfert de chaleur Woschni est la norme de l'industrie, car il est facile à utiliser et
donne de bonnes estimations du transfert de chaleur dans le cylindre.

Deux des attributs les moins intuitifs sont le rapport de surface de tête/alésage et le rapport de surface de piston/
alésage. Le rapport tête/zone d'alésage compare la surface de la tête à la zone d'alésage. Le rapport de surface de
piston/alésage compare la surface du piston à la surface d'alésage. Il s'agit d'un moyen simple de prendre en compte
le transfert de chaleur d'une combinaison tête concave, piston plat dans une application SI et une combinaison tête
plate et piston bol dans une application DICI, sans définir explicitement la géométrie détaillée.

Le multiplicateur de rayonnement ne doit pas être utilisé avec le modèle de transfert de chaleur de Woschni, car le transfert de
chaleur par rayonnement n'est pas modélisé indépendamment dans le modèle de Woschni, mais plutôt intégré à la corrélation.
Cette valeur doit donc être laissée à 'ign'.

Objet de combustion de cylindre

Pour l'attribut « Objet de combustion », utilisez le sélecteur de valeurs et sélectionnez « EngCylCombSIWiebe » ou


« EngCylCombDIWiebe » sous « Dans la bibliothèque de modèles » selon que vous construisez le moteur SI ou DICI,
respectivement. Le taux de combustion de combustion sera modélisé avec une courbe de Wiebe. Veuillez consulter le
chapitre sur la combustion dans le manuel d'utilisation des performances du moteur pour plus d'informations sur les
modèles à combustion et leur utilisation. Tapez les valeurs suivantes dans le dossier principal (Options et Avancé
dossier restent inchangés) et sélectionnez OK lorsque vous avez terminé.
SI DICI

11 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

La figure ci-dessous montre à quoi ressemblera l'EngCylinder une fois terminé. L'avancé
dossier est pré-rempli et restera inchangé. Appuyez sur OK pour terminer le cylindre.

1.4.6 Injecteur de carburant

Le prochain objet qui sera défini est l'injecteur de carburant. Double-cliquez sur le modèle 'InjAFSeqConn' dans la
bibliothèque de projet 1cylSI.gtm si vous créez un moteur SI. Double-cliquez sur le modèle 'InjDieselSimpleConn'
dans la bibliothèque de projet 1cylDI.gtm si vous créez un moteur DICI. Saisissez les informations dans les figures
suivantes. Pour l'attribut "Fluid Object" dans le dossier Timing-General pour SI et Main pour DICI, utilisez le sélecteur
de valeur. Sous « Bibliothèque GT-SUITE », recherchez « FluidLiqIncompress » et sélectionnez « indolene-combust »
pour le moteur SI ou « diesel2-combus » pour le moteur DICI. A noter que l'indolène est une essence de recherche de
composition connue. Le diesel2 est un carburant diesel standard.

12 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Pour l'injecteur SI, laissez l'attribut « Nom de la pièce » sous « Capteur de débit massique d'air » vide
pour le moment. Dans le dossier Timing-General, sélectionnez l'option "Part on Map" sous "Source
Angle", mais laissez également l'attribut vide pour le moment. Le 'InjAFSeqConn' impose un rapport air/
carburant basé sur le débit massique d'air détecté dans une autre pièce. Dans ce tutoriel, le débit
massique d'air sera mesuré dans un orifice amont. Cet orifice n'a pas encore été créé, mais le sera lors
de l'assemblage du modèle de moteur dans la section Pièces de liaison, auquel cas vous renseignerez la
valeur de cet attribut. De même, le calage de l'injection doit être relatif à un certain angle de vilebrequin
connu. Dans ce tutoriel, l'injecteur est un injecteur de port synchronisé au cylindre. La pièce de cylindre
n'a pas encore été créée, mais sera dans la section Placer des pièces sur la carte,

Lorsque l'objet ressemble aux figures ci-dessous, appuyez sur le bouton OK pour terminer l'objet de l'injecteur.

SI

DICI

13 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

1.4.7 Orifice d'échappement et glissière

À ce stade, il est assez facile de créer nos objets d'orifice d'échappement et de canal d'échappement. Faites un clic droit sur
l'objet "intport", sélectionnezCopier et éditer l'objet, renommez l'objet "export", modifiez les attributs pour qu'ils
correspondent aux chiffres ci-dessous et appuyez sur OK lorsque vous avez terminé. De même, créez le canal
d'échappement en effectuant la mêmeCopier et modifier l'objet commande, mais cette fois, utilisez l'objet "intrunner".
Renommez en « exhrunner », effectuez les modifications suivantes et appuyez sur OK lorsque vous avez terminé.

L'orifice d'échappement

Dossier principal Dossier thermique

14 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Coureur d'échappement

Dossier principal Dossier thermique

1.4.8 Environnement de sortie

Pour créer l'échappement EndEnvironment l'objet d'entrée EndEnvironment "env-inlet" sera copié et édité. Pour ce
faire, faites un clic droit sur l'objet env-inlet dans la bibliothèque du projet et sélectionnezCopier et modifier l'objet.
Changez le nom de l'objet en "env-outlet". Ensuite, allez dans le dossier « Options » et changez la composition du flux
inverse en « suivi ». Il s'agit de l'indicateur recommandé pour l'Environment EndEnvironment d'échappement. Ce
drapeau indique que lorsqu'il y a un flux inverse de l'environnement d'échappement dans le tuyau d'échappement,
que la température du gaz entrant de l'environnement sera égale à la température des gaz d'échappement du
dernier pas de temps, plutôt qu'à la température ambiante.

Dossier d'options

1.4.9 Train de manivelle du moteur

L'objet final à créer pour ce modèle est le train de manivelle du moteur. Cet objet définit le type de moteur, la
disposition des cylindres, l'ordre d'allumage et d'autres caractéristiques du bloc moteur et du vilebrequin. Pour créer
le train de manivelle du moteur, double-cliquez sur le modèle 'EngineCrankTrain', nommez l'objet "cranktrain", et

15 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

saisissez les valeurs dans les figures suivantes. Dans le dossier RLT Norms, l'objet de référence pour l'« État de
référence pour l'efficacité volumétrique » a été précédemment défini dans ce didacticiel. Utilisez le sélecteur de
valeur pour sélectionner "initial" pour cet attribut. Cependant, le paramètre 'Engine Speed', l'objet de référence
'Engine Friction Object ou FMEP' et l'objet de référence 'Cylinder Geometry Object' n'ont pas été définis. Veuillez
consulter les sections suivantes pour une explication sur la façon de définir les valeurs pour ces trois
les attributs.

Dossier principal Dossier de normes RLT

Paramètre de vitesse du moteur [RPM]

Les paramètres sont créés dans GT-POWER en plaçant des crochets autour d'un nom de valeur d'objet dans un attribut. Cela
promeut la valeur vers un emplacement différent appelé Case Setup, qui sera abordé plus loin dans ce didacticiel. L'attribut
'Engine Speed' est la première utilisation d'un paramètre dans ce didacticiel. Les variables paramétrées permettent de
modifier facilement une valeur d'un cas à l'autre.

Tapez [RPM] dans la zone de valeur de l'objet pour l'attribut 'Engine Speed' dans l'objet "cranktrain". Cliquez sur OK dans la boîte de
dialogue « Ajouter un paramètre » qui suit.

Le paramètre [RPM] est créé à ce stade, car dans le prochain didacticiel, un balayage à plusieurs cas des régimes moteur
sera effectué. Dans les futurs didacticiels, le sélecteur de valeur peut être utilisé pour sélectionner un paramètre dans une
liste de paramètres existants sur le côté gauche de la fenêtre Sélecteur de valeur. La liste affiche les paramètres existants et
les objets dans lesquels ils sont actuellement utilisés. Si aucun paramètre n'a été créé, comme c'était le cas la première fois
que nous avons ouvert la boîte de sélection de valeur, la boîte de paramètres sera vide.

Objet de friction du moteur

16 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

L'objet de référence de friction doit maintenant être défini. Utilisez le sélecteur de valeur dans la zone de valeur de l'objet 'Engine
Friction Object ou FMEP'. Sélectionnez « EngFrictionCF » sous « Dans la bibliothèque de modèles », nommez l'objet « friction » et
remplissez les valeurs comme indiqué dans la figure ci-dessous. CF signifie modèle Chen-Flynn, qui est un modèle de friction de
moteur courant. Ce frottement comprend et tient compte de tous les frottements du vilebrequin, des pistons et du système de
soupapes. Veuillez consulter l'aide de ce modèle pour voir comment les attributs sont utilisés pour calculer le frottement.

Objet de géométrie de cylindre

Pour le premier attribut, 'Cylinder Geometry Object', utilisez le sélecteur de valeur et sélectionnez 'EngCylGeom' sous 'In
Template Library'. Cet objet est utilisé pour décrire la géométrie de la chambre de combustion, de la bielle et du taux de
compression pour déterminer le volume du cylindre. Double-cliquez sur 'EngCylGeom' pour créer un nouvel objet. Nommez
l'objet "geom", remplissez les valeurs suivantes et sélectionnez OK lorsque vous avez terminé. Utilisez les valeurs SI ou DICI
en fonction du type de moteur que vous construisez. Notez qu'au lieu d'utiliser le sélecteur de valeur, vous pouvez taper le
mot "geom" dans la zone de valeur de l'objet, appuyez sur la touche Entrée, double-cliquez sur le
texte vert et sélectionnez le modèle « EngCylGeom ».

SI

Dossier principal Dossier de décalage piston-manivelle

17 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

DICI

Dossier principal Dossier de décalage piston-manivelle

Ordre de mise à feu

Ce prochain dossier déterminera l'ordre de tir. Pour ce simple moteur monocylindre, le remplissage de ce
dossier est assez basique. L'intervalle de tir sera défini dans le didacticielMoteur SI de base à plusieurs
cylindres, où vous construirez un moteur 4 cylindres.

1.5 Placement des pièces sur la carte du projet

Il est maintenant temps de placer les pièces sur la carte du projet et de connecter les composants entre eux. Une pièce est
créée lorsqu'un objet est glissé et déposé sur la carte du projet (identique à une opération de copier-coller). Cliquez et
maintenez sur l'objet 'EndEnvironment' nommé "env-inlet" et déposez-le au milieu à gauche de la carte. Répétez cette
opération avec les éléments répertoriés, dans l'ordre indiqué, de gauche à droite :

intrunner, intport, intvalve, cylindre, exhvalve, exhport, exhrunner, env-outlet

18 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Voir la figure ci-dessous pour voir comment les parties sont disposées sur la carte. Laissez au moins 3 points de grille (si les points de
grille ne sont pas affichés, la grille peut être activée en cliquant avec le bouton droit sur la carte et en allant dans « Paramètres
d'affichage de la carte » et en cochant « Afficher la grille d'arrière-plan ») entre chaque icône pour laisser de l'espace pour les
connexions. Faites glisser et déposez l'objet "manivelle" sous le cylindre. Si le projet est SI, faites glisser et déposez la connexion de
l'injecteur SI au-dessus du tuyau "intport". Si le projet est DICI, faites glisser et déposez l'injecteur DI au-dessus du "cylindre".

Chaque objet qui est vu sur la carte est maintenant une pièce individuelle. GT-ISE attribue
automatiquement un nom à chaque partie lorsqu'elle est placée sur la carte. Le nom par défaut est le
"nom d'objet-numéro" où le nombre est augmenté d'un à chaque fois qu'une partie du même objet
parent est placée sur la carte. Chaque nom de pièce peut être édité et changé en n'importe quelle chaîne
alphanumérique en double-cliquant sur la pièce sur la carte du projet. Double-cliquez sur la pièce
cylindre sur la carte du projet et changez le nom de la pièce en "cylindre1". Changez le nom de la partie
manivelle en "Moteur". À ce stade, la carte du projet et la bibliothèque doivent ressembler à la figure ci-
dessous (DICI sera différent). Les parties importantes ont été agrandies pour faciliter la reconnaissance.

1.6 Relier les pièces

Maintenant, les composants doivent être connectés ensemble. Sur la barre d'outils du ruban GT-ISE, il y a un bouton curseur (sous
l'onglet « Accueil ») appeléRelier sur laquelle il faut appuyer (voir figure ci-dessus). Cela change le mode du curseur du mode
Sélection au mode de création de lien, et transforme le curseur en réticule. Le curseur peut également être modifié en cliquant avec
le bouton droit n'importe où sur la carte du projet et en sélectionnant « Démarrer un nouveau lien ». En mode Démarrer un nouveau
lien, les parties peuvent être liées simplement en cliquant sur une partie puis sur une autre partie.

Cliquez d'abord sur la partie "env-inlet", puis cliquez sur la partie "intrunner". Une connexion d'orifice par défaut
(partie 1 dans l'image ci-dessous) est placée entre le « EndEnvironment » et le premier tuyau. Continuez à connecter
les pièces ensemble de gauche à droite dans le sens général du flux. Une fois le circuit principal connecté, connectez
l'injecteur à "intport" pour SI ou "cylinder1" pour DICI, et le cylindre au "Engine". Une connexion directe par défaut
devrait apparaître entre le cylindre et le vilebrequin. Une fois le modèle entièrement connecté, il devrait ressembler à
la figure ci-dessous. Les connecteurs par défaut peuvent sembler différents selon les préférences (Cliquez avec le
bouton droit et sélectionnez « Paramètres d'affichage de la carte » pour basculer l'apparence des connexions
d'orifice par défaut). Une fois toutes les pièces connectées,Sélectionnez le mode en appuyant sur le bouton de la
barre d'outils, ou cliquez avec le bouton droit n'importe où sur la carte du projet et choisissez Mode de sélection.

19 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

SI

DICI

Modèle SI uniquement :

Pour l'injecteur SI, une icône d'avertissement s'affiche, indiquant que cette pièce a des informations manquantes dans au moins un attribut. L'injecteur aura besoin d'un nom de pièce pour le capteur

de débit massique d'air. Maintenant que les pièces sont connectées, on peut facilement définir le capteur de débit massique d'air pour l'injecteur SI. Notez qu'il existe deux options pour détecter le

débit massique d'air pour le capteur : "Nom de la pièce pour le capteur de débit massique d'air" et "RLT pour le capteur de débit massique d'air". La première option, "Nom de la pièce pour le capteur

de débit massique d'air" donne à l'utilisateur la possibilité de détecter le débit massique d'air à travers un orifice sélectionné à l'aide d'une moyenne mobile continue. Inversement, il existe la

possibilité d'utiliser un RLT pour détecter le débit massique à travers un orifice sélectionné. RLT est l'abréviation de ResuLT. Un RLT est le résultat d'un seul cycle moteur, généralement une valeur

moyenne, maximale ou minimale. L'avantage d'utiliser un capteur de débit massique à moyenne mobile par rapport à un capteur de débit massique RLT est que, de par leur nature, les RLT seront

toujours retardés d'un cycle car la quantité (dans ce cas le débit massique) doit être moyennée sur un moteur entier cycle avant de pouvoir être utilisé par l'InjAFSeqConn au cycle suivant. Dans des

conditions de fonctionnement en régime permanent, l'utilisation d'un capteur de débit massique moyen mobile donnera exactement le même résultat de simulation que l'utilisation d'un RLT Les RLT

seront toujours retardés d'un cycle car la quantité (dans ce cas, le débit massique) doit être moyennée sur un cycle complet du moteur avant de pouvoir être utilisée par l'InjAFSeqConn lors du cycle

suivant. Dans des conditions de fonctionnement en régime permanent, l'utilisation d'un capteur de débit massique moyen mobile donnera exactement le même résultat de simulation que l'utilisation

d'un RLT Les RLT seront toujours retardés d'un cycle car la quantité (dans ce cas, le débit massique) doit être moyennée sur un cycle complet du moteur avant de pouvoir être utilisée par

l'InjAFSeqConn lors du cycle suivant. Dans des conditions de fonctionnement en régime permanent, l'utilisation d'un capteur de débit massique moyen mobile donnera exactement le même résultat

de simulation que l'utilisation d'un RLT

20 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

capteur de débit massique. En fonctionnement transitoire (en particulier en cas d'accélération rapide), un capteur de
moyenne mobile aura tendance à maintenir le rapport air-carburant plus proche de la valeur spécifiée qu'un capteur RLT
simplement parce qu'il est plus "réactif" que l'utilisation du ( valeur RLT retardée d'un cycle). Dans ce tutoriel, les deux
méthodes seront expliquées. Pour les nouveaux modèles, il est généralement recommandé d'utiliser l'option "Nom de la
pièce pour le capteur de débit massique d'air", car les deux options donnent des résultats identiques en fonctionnement en
régime permanent, et "Nom de la pièce pour le capteur de débit massique d'air" a un léger avantage pendant les
transitoires.

Dans cet exemple, nous choisirons de détecter le débit massique d'air moyen en mouvement dans un orifice
d'admission et de l'utiliser pour calculer la quantité correcte de carburant à injecter en fonction du rapport air-
carburant spécifié dans l'injecteur. Double-cliquez sur la partie 'si-inject-1' sur la carte. Pour spécifier le capteur de
débit massique moyen mobile, sélectionnez d'abord le bouton radio à côté de "Nom de la pièce" pour "Capteur de
débit massique d'air". Ensuite, utilisez le sélecteur de valeur pour ouvrir la boîte de dialogue Sélecteur de nom de
pièce. Cela répertorie les connexions d'orifice dans votre modèle à travers lesquelles vous pouvez détecter le débit
massique d'air. Nous aimerions sélectionner l'orifice en amont de l'intrunner-1, qui est la partie OrificeConn 1.
Double-cliquez sur cette partie et "1" sera rempli dans l'attribut de l'injecteur. Notez que le "Nom de la pièce" pour
"Capteur de débit massique d'air"

Alors que l'injecteur SI est toujours ouvert, nous devons également identifier la partie qui définit le timing de
l'injecteur. Dans le dossier 'Timing-General', la "Part on Map" doit être spécifiée sous "Source of Angle". Il doit être
vide depuis la création initiale de l'injecteur. Pour identifier la pièce pour le chronométrage, utilisez le sélecteur de
valeur, sous « Sélecteur de nom de pièce », sélectionnez « cylindre-1 », puis appuyez sur le bouton OK pour terminer
la sélection. Appuyez sur OK au bas de l'objet injecteur pour terminer l'édition, et enfin appuyez sur OK une fois de
plus pour fermer la partie injecteur. L'icône d'avertissement à côté de la partie injecteur devrait maintenant avoir
disparu

1.7 Exécuter la configuration/configuration du cas/configuration du tracé

Une fois le modèle entièrement construit, des informations telles que l'entrée spécifique au cas, le type de simulation et la sortie souhaitée
doivent être décrites. La plus grande partie de cela est accomplie grâce à des sélections deLancer l'installation . Pour commencer,
sélectionnez Accueil -> Exécuter la configuration (voir photo ci-dessous). Il y a beaucoup de dossiers à l'intérieurLancer l'installation et
plusieurs des dossiers ont des valeurs requises pour exécuter le modèle. Remplissez les valeurs suivantes dans le
TimeControl, Initialisation, et Contrôle de flux, Dossiers. DansContrôle de flux, pour le « Pas de temps et

21 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Objet de contrôle de solution" utilisez le sélecteur de valeur et choisissez le Explicite option sous
FlowControlExplicit.

Lancer l'installation

Dossier TimeControl

Dossier d'initialisation

22 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Dossier FlowControl

L'étape suivante consiste à accéder à l'onglet « Accueil » (à partir de la barre d'outils du ruban) et à sélectionner
Configuration du cas. Pour ce tutoriel, un seul cas sera exécuté à un régime moteur constant de 3600 tr/min. Pour le type
d'étiquette de cas 'Vitesse = [RPM]'. Pour le paramètre RPM, tapez 'Engine Speed' pour l'étiquette et 3600 pour la valeur Case
1. Le texte de l'étiquette du boîtier doit maintenant indiquer « Vitesse = 3600 ». Assurez-vous que la case à côté du Cas 1 est
cochée, indiquant que le Cas 1 du modèle s'exécutera lorsque la simulation sera exécutée.

Configuration du cas

Le dernier élément avant d'exécuter le modèle est de demander des tracés. Chaque partie applicable sur la carte du projet a
un ou plusieurs dossiers pour demander ce que l'on appelle des tracés instantanés. Double-cliquez sur la partie du port
d'admission (intport-1), et accédez au dossier Plots, puis recherchez le dossier "Flow" en bas. Sélectionnez (cochez la case) la
pression (statique), le débit massique (à la limite) et la vitesse moyenne du sous-volume
(centre de gravité).

23 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Pour les soupapes d'admission et d'échappement, dans le dossier 'Plots', sélectionnez Mass Flow Rate and Lift. Pour le
cylindre, dans le dossier 'Plots: Flow' sélectionnez Pressure, dans le dossier 'Plots: Thermal' sélectionnez Temperature, et
dans le dossier 'Plots: Combustion' sélectionnez Burned Fuel (Fraction of Total Fuel Mass).
Toutes les sélections de tracés effectuées dans le modèle peuvent être visualisées au même endroit en cliquant sur Configuration du tracé
depuis l'onglet 'Accueil' (voir ci-dessous). La configuration du tracé permet à l'utilisateur de modifier les détails de chaque tracé. La parcelle
La fenêtre de configuration doit ressembler à la figure ci-dessous.

24 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Configuration du tracé

1.8 Exécuter la simulation


Le modèle est maintenant prêt à fonctionner. appuie sur leCours sur l'onglet « Accueil » de la barre d'outils du ruban (voir ci-dessous). Il
enregistrera automatiquement le modèle à ce moment-là. Vous verrez maintenant GT-POWER s'exécuter dans une nouvelle interface
utilisateur graphique. Laissez la simulation se terminer. Vous saurez que c'est terminé lorsque la barre de progression a atteint 100 % et que
le bouton Afficher les résultats (fermer l'interface utilisateur) est disponible.

25 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 1

Exécution terminée dans l'interface utilisateur du solveur

1.9 Brève introduction à GT-POST


Pour afficher les résultats de la simulation, appuyez sur le bouton Afficher les résultats (fermer l'interface utilisateur). Le programme
de post-traitement GT-POST se lancera automatiquement dans une nouvelle fenêtre. Le fichier pdf du tutoriel GT-POST disponible
sur tutorials/Graphical_Applications/GTpost couvrira les bases du post-traitement. Après avoir terminé le didacticiel GT-POST, vous
pouvez revenir pour étudier les résultats de cette simulation de moteur monocylindre.

26 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

TUTORIEL 2:Ajout de fonctionnalités avancées à la base


Moteur
Ce tutoriel prendra le moteur SI monocylindre créé dans Tutorial "Moteur monocylindre de base” et passez en
revue quelques fonctionnalités plus basiques et avancées de GT-POWER. Notez que l'on suppose que vous
avez déjà terminé le didacticiel GT-POST avant de poursuivre ce didacticiel. Si vous avez créé le moteur
DICI dans le didacticiel 1, démarrez la première partie de ce didacticiel en ouvrant le fichier modèle 1cySI-
final.gtm dans …/tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/01-1cylDIorSI. Enregistrez le fichier
sous Step1_Sweep.gtm.

2.1 Création d'un balayage de paramètres

Il est souvent utile de prendre les paramètres définis lors de la création du modèle et de balayer une série de valeurs pour le
paramètre. Dans ce cas, nous allons balayer la vitesse du moteur et examiner la forme et l'amplitude de la courbe de couple
et de puissance produite par notre moteur monocylindre. Une fois qu'un paramètre a été créé, la configuration restante
pour le balayage est terminée dansConfiguration du cas. Dans le didacticiel précédent, un paramètre pour la vitesse du
moteur appelé RPM a été créé dans EngineCrankTrain.

Entrer le Configuration du cas menu. Sélectionnez « Ajouter plusieurs cas » dans le menu déroulant à côté du bouton
« Ajouter un ou plusieurs cas » en haut, et ajoutez 7 cas - pour un total de 8 cas. Entrez les valeurs de RPM commençant à
4600 tr/min et allant jusqu'à 1800 tr/min par incréments de 400 tr/min. Pour le faire très rapidement, utilisez leFormule
fonctionnalité. Entrez 4600 pour le cas 1. Pour le cas 2, entrez =[<1]-400, indiquant de prendre la valeur une cellule à gauche
et d'en soustraire 400.

Configuration du cas

Après avoir appuyé sur la touche Entrée ou cliqué en dehors de la cellule, les cellules des cas 3 à 8 seront remplies avec la
même formule. Par conséquent, la valeur de chaque cellule sera 400 de moins que la voisine de gauche.

27 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

Configuration du cas

Toutes les données dans Case Setup lorsqu'elles sont modifiées avec une formule s'afficheront avec une couleur d'arrière-plan
beige. Le bouton Afficher la formule / Afficher la valeur dans le coin supérieur droit de la configuration du cas peut être utilisé pour
basculer entre l'expression de la formule et la valeur calculée. Pour voir toutes les différentes formules et/ou syntaxes pour saisir ces
formules, consultez l'aide de configuration de cas. Cette simulation particulière exécutera un total de 8 cas et chacun s'exécutera
jusqu'à la convergence, tout comme la simulation à un seul cas.

Avant d'exécuter la simulation, une modification peut être apportée pour accélérer la convergence du modèle à cas
multiples à l'aide de l'attribut État d'initialisation situé dans le Exécuter la configuration -> Initialisation dossier. Lorsque
cet attribut est défini sur "previous_case", tous les cas suivant le premier cas commenceront par des conditions initiales
égales aux conditions finales du cas précédent. Ce paramètre réduira généralement le temps de calcul de plusieurs
simulations de cas de manière significative.

Lancer l'installation

Exécutez la simulation, et lorsque la simulation est terminée, lancez GT-POST et ouvrez le fichier .gdx. Les tracés CaseRLT
que nous voulons voir pour comparer les résultats du balayage de vitesse peuvent être obtenus rapidement en utilisant le
bouton macro Plot RLTs. Tracez certaines quantités de moteur, par exemple la puissance de freinage, le couple de freinage,
le débit d'air et l'IMEP, en fonction de la vitesse du moteur. Consultez le tutoriel GT-POST pour obtenir de l'aide
dans la création de tracés RLT.

28 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

2.2 Solveur de température de paroi

Ouvrez Step1_Sweep.gtm depuis une section précédente ou Step1_Sweep-final.gtm depuis le répertoire


…/tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/02-1cylAdvanced/ et sauvegarder comme

Step2_WallTemp.gtm.

Une condition limite critique pour obtenir la fréquence correcte des ondes de pression dans le système d'échappement du moteur
est la température de la paroi. Les températures des parois d'échappement sont fortement fonction de la vitesse et de la charge.
Étant donné que la fréquence des ondes de pression est parfois critique pour la respiration du moteur, en particulier dans les
moteurs SI à 2 et 4 temps, il est important que les températures des parois changent avec les conditions de fonctionnement. Afin
d'obtenir la meilleure estimation de la température de paroi, il est recommandé d'utiliser le solveur de température de paroi GT-
POWER. L'utilisation de cette fonction permet au solveur de calculer la température de paroi des composants d'écoulement.

Dans ce didacticiel, le solveur de température de paroi sera utilisé pour calculer la température de paroi du canal
d'évacuation. Ouvrir le tuyau d'échappement "exhrunner". Dans le dossier Thermal, sélectionnez le bouton radio
pour Calculated Wall Temperature. Pour l'objet Wall Temperature Solver, sélectionnez le modèle appelé
'WallTempSolver' à l'aide du sélecteur de valeurs.

29 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

. Créez un nouvel objet WallTempSolver, nommez-le "exh-wall-temp" et remplissez les attributs indiqués ci-dessous. Cet
objet va définir les caractéristiques de matière et de transfert thermique de la paroi du canal d'évacuation afin de
calculer la température du mur.

Dossier principal Dossier de couches murales

Pour l'attribut appelé « Objet de matériau de couche », utilisez le sélecteur de valeurs et sélectionnez l'objet prédéfini appelé
« CarbonSteel » sous le modèle « MaterialThermalProp ». Double-cliquez sur CarbonSteel pour voir les propriétés
thermiques du matériau. Appuyez sur OK pour terminer l'objet WallTempSolver, définissez la température initiale du mur
sur 600K et appuyez sur OK pour terminer la modification du "exhrunner".

Ensuite, une modification doit être apportée à la connexion entre l'orifice d'échappement et le canal d'échappement. L'orifice
d'échappement a une température de paroi fixe. La température de la paroi du canal d'évacuation va être calculée. La connexion
actuelle entre ces pièces est un orifice par défaut, ce qui permet à la conduction de se produire entre les deux pièces. Par
conséquent, la connexion actuelle permettrait à l'orifice d'échappement d'agir comme un dissipateur thermique pour le canal
d'échappement. Pour cette raison, nous devons remplacer l'orifice par défaut par un orifice non défini par défaut.

30 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

orifice conducteur. Il existe un orifice non conducteur prédéfini dans la bibliothèque de modèles avec l'attribut « Conduction
thermique « Bride » » défini sur ign, ce qui signifie qu'aucune conduction ne peut se produire à travers la connexion. Ouvrez
la partie OrificeConn entre exhport-1 et exhrunner-1 en double-cliquant sur l'icône ronde au milieu du lien entre les deux.
Cliquez sur l'icône à côté du numéro 3, pour passer du mode de renommage au mode de sélection. Un bouton de sélection
de valeur apparaît à côté du numéro d'orifice 3. Cliquez sur le bouton pour ouvrir la fenêtre Sélectionner un nouvel objet
parent. Allez dans le dossier "GT-SUITE Library et sélectionnez la partie nocond, puis appuyez sur OK. L'icône sur la carte
changera, pour indiquer qu'il ne s'agit plus d'une partie 'def'.

Ceci illustre une méthode de mise en place d'une étude d'échauffement des gaz d'échappement : si l'on souhaite étudier l'échauffement à
partir de la température ambiante, la température initiale de la paroi pour toutes les pièces d'écoulement dans le système d'échappement est
réglée sur la température ambiante. En règle générale, il faudra plus de 30 secondes de temps de simulation pour amener les températures
des murs à des conditions complètement réchauffées.

Exécutez le modèle. Une fois terminé, ouvrez le fichier .gdx dans GT-POST. Cliquez sur la partie exhrunner-1 sur la
carte. Cela affichera la fenêtre de résultat pour cette partie en bas. Dans le dossier Case RLT > Thermal, recherchez
les résultats 'Wall Temperature (Inlet)' ou 'Wall Temperature (Outlet)' et notez qu'ils sont différents
à partir de la température initiale imposée (600 K).

31 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

L'utilisation du solveur de température de paroi est également importante pour les simulations transitoires. Les simulations
transitoires seront abordées dans une section ultérieure de ce didacticiel. Pour les études d'échauffement, la température de paroi
peut être initialisée aux conditions ambiantes pour capturer l'échauffement thermique du système d'échappement.

2.3 Dépendance RLT


Ouvrez Step2_WallTemp.gtm de la section précédente ou Step2_WallTemp_Final.gtm du répertoire …/
tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/02-1cylAdvanced/ et enregistrez le fichier sous
Step3_RLT.gtm.

Il est souvent nécessaire de définir des valeurs d'attributs de telle sorte qu'elles soient basées sur les résultats de simulation obtenus
pendant l'exécution de la simulation. Dans les simulations périodiques, les variables RLT sont mises à jour à chaque cycle. Avec
Dépendance RLT, GT-POWER peut prendre les nouveaux résultats du dernier cycle et les utiliser pour modifier les valeurs des
attributs pour le cycle en cours. Dans ce tutoriel, nous allons faire en sorte que le rapport de carburant soit fonction du régime et de
la charge du moteur. Nous passerons ensuite en revue les résultats du rapport air-carburant en fonction des conditions de
fonctionnement du moteur pour différents cas.

Double-cliquez sur la partie InjAFSeqConn sur la carte du projet appelée "si-inject-1". Supprimez la valeur du rapport de carburant de
14,5. Utilisez le sélecteur de valeurs et sous « Dans la bibliothèque de modèles », recherchez « RLTDependenceXYZ ». Créez un
nouvel objet RLTDependenceXYZ et nommez-le "airfuelrlt". Avec cet objet, le rapport air/carburant sera rendu dépendant du régime
moteur et de la charge (dans ce cas, la puissance de freinage) des RLT du cycle précédent.
Utilisez le sélecteur de valeur, puis le sélecteur RLT pour remplir les RLT de vitesse du moteur et de puissance de freinage (kW) en
tant que noms de variables RLT d'entrée X et Y, respectivement. Étant donné que les RLT ne sont pas produits avant la fin du cycle,
des conditions initiales doivent être fournies pour indiquer au programme quelle valeur dans la carte utiliser pour le premier cycle.
Remplissez leInitialisation dossier avec les valeurs de la figure ci-dessous.

Dossier principal Dossier d'initialisation

L'objet RLTDependenceXYZ doit appeler un autre objet de référence qui contient la carte définissant comment le rapport air/
carburant varie réellement avec la vitesse et la charge du moteur. Étant donné que cet exemple fait du rapport air/carburant
une fonction de deux variables, l'attribut de l'objet de dépendance devra appeler une « carte XYZ ».

Pour l'objet de dépendance, utilisez le sélecteur de valeur et recherchez le modèle appelé XYZMap. Créez un nouvel objet
XYZMap et nommez-le "fuelmap". Remplissez le dossier principal comme indiqué ci-dessous. Le dossier Options

32 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

les attributs peuvent rester inchangés avec des valeurs préremplies. Appuyez sur OK lorsque vous avez terminé, appuyez à nouveau
sur OK pour terminer l'objet RLTDependenceXYZ et enfin appuyez à nouveau sur OK pour terminer la modification de l'objet
InjAFSeqConn.

Dossier de données

Lorsque la simulation est exécutée, GT-POWER calcule de nouveaux résultats de vitesse et de puissance à chaque
cycle et ajuste le rapport air/carburant en fonction de l'objet « XYZMap ». Lorsque l'indicateur de l'attribut « Plot of
Output Versus Time » est activé à l'intérieur de l'objet RLTDependenceXYZ, un tracé sera produit pour montrer le
comportement de l'attribut appelant le RLTDependence. Affichez le tracé de la dépendance RLT dans GT-POST pour
vous assurer que la dépendance fonctionne correctement. Dans GT-POST, cliquez sur la partie EngineCrankTrain
(Engine) sur la carte. Cliquez sur le RLT Air-Fuel Ratio (Inducted Air/Total Fuel) sous Case RLT > Dossier Favoris. Notez
que le rapport A:F augmente avec la diminution de la vitesse.

2.4 Régime transitoire du moteur

Commencez cette section en ouvrant le fichier Step3_RLT.gtm de la section précédente ou


Step3_RLT_Final.gtm du répertoire …/tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/
02-1cylAdvanced/. Enregistrez le fichier sous Step4_Trans.gtm.

De nombreux attributs dans GT-POWER peuvent appeler des objets de référence de dépendance. Les plus fréquemment
utilisés sont « ProfileAngle », « ProfileTransient » et « RLTDependence ». On peut voir si ces objets de référence de
dépendance (et autres) sont autorisés dans un attribut en cliquant sur leSélecteur de valeur et afficher les modèles affichés
dans la fenêtre « Dans la bibliothèque de modèles ». Nous avons déjà utilisé RLTDependenceXYZ dans une section
précédente pour faire varier le rapport carburant-air en fonction de la vitesse et de la puissance.

Dans la section précédente de ce didacticiel, il a été démontré comment changer le régime moteur en cas avec
l'utilisation d'un paramètre. Une autre façon de modifier la vitesse du moteur consiste à appeler un 'ProfileTransient'
à partir de l'attribut 'Engine Speed' dans EngineCrankTrain. Modifiez la partie "Engine", supprimez [RPM] de l'attribut
"Engine Speed" et utilisez le sélecteur de valeur pour trouver le modèle ProfileTransient. Créez un nouvel objet
ProfileTransient, nommez-le "speedprofile", et entrez les données de profil dans la figure ci-dessous (laissez Main
dossier inchangé).

33 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

Dossier des tableaux

le Options Le dossier de ce modèle décrit ce qui doit se passer si la simulation sort de la plage du transitoire
de profil défini et quel type de mise à l'échelle doit être effectué sur le transitoire défini. leTableaux dossier
décrit le profil transitoire. Dans ce cas, nous avons défini une simulation pour tourner à 1000 tr/min pendant 1
seconde puis accélérer de 1000 à 4600 tr/min en 4 secondes. Enfin, nous tiendrons 4600 tr/min pendant 1
seconde supplémentaire. Appuyez sur OK pour terminer le ProfileTransient.

Alors que l'objet "Moteur" est toujours ouvert pour modification, accédez au dossier "Inertie" et modifiez "Inertie du
vilebrequin" de ign à 0,25 kg-m̂ 2. Cet attribut prend en compte toute l'inertie du vilebrequin et du train de soupapes.
Il est nécessaire de définir l'inertie pour représenter la résistance à l'accélération de l'ensemble tournant pendant le
transitoire. Une fois l'inertie du vilebrequin définie, appuyer sur OK pour terminer le "Moteur".

Aller à Configuration du cas et supprimez les cas 2 à 8. Vous pouvez supprimer les cas en les marquant individuellement ou
ensemble, en faisant un clic gauche sur l'étiquette « Case # ». Sélectionnez ensuite « Supprimer les cas » dans le menu.

Ensuite, allez à Exécuter la configuration -> TimeControl dossier. Modifiez le « Drapeau de contrôle du temps » du premier
bouton radio « (cycles) » au deuxième bouton radio « (Temps) » et la « Durée maximale de la simulation » à 6, ce qui signifie
que la simulation périodique s’exécutera pendant 6 secondes. Ensuite, modifiez l'« Arrêt automatique à l'état stable » sur
« désactivé ». Ceci est nécessaire pour que la simulation ne converge pas et ne s'arrête pas avant la fin du profil transitoire.

Ensuite, allez à Contrôle thermique dossier et sélectionnez « transitoire » dans la liste déroulante pour l'attribut « Solution
thermique ». Cela modélisera également la capacité thermique du matériau de la paroi lorsque le solveur de température de paroi
est utilisé pour calculer la température de paroi, comme cela a été fait dans une section précédente de ce didacticiel pour le tuyau
d'évacuation.

Aller à Configuration de la sortie -> Data_Storage et cochez la case « Stocker les résultats RLT de l'heure ». Avec le Time
RLT Storage Multiple (Periods) défini sur 1, les résultats RLT seront enregistrés dans le fichier .gdx à chaque cycle.

34 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

Exécutez la simulation. Une fois terminé, ouvrez le fichier .gdx et accédez aux tracés TimeRLT. Affichez certains des tracés TimeRLT
pour voir comment les valeurs ont changé avec le temps pendant l'exécution transitoire. Pour voir un tracé du profil transitoire,
recherchez le tracé EngineCrankTrain TimeRLT pour la vitesse du moteur. Affichez le tracé TimeRLT de la température de la paroi du
canal d'échappement et remarquez comment elle augmente à partir de la température initiale de 600 K au fur et à mesure que la
simulation se poursuit. Visualisez également le tracé TimeRLT du rapport Air-Fuel (partie EngineCrankTrain) et notez sa variation en
fonction du temps. Cela est dû à 'RLTDependenceXYZ' utilisé pour l'attribut 'Fuel Ratio' de l'injecteur.

2.5 Optimisation

GT-POWER a la capacité d'effectuer des optimisations simples et de rechercher des cibles. Cette fonctionnalité est
très utile pour optimiser les performances globales du moteur ou simplement pour calibrer des pièces d'un modèle.
Ouvrez le fichier …/tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/01-1cylDIorSI/1cySI-final.gtm et enregistrez-
le sous Step5_Opt.gtm.

À des fins de démonstration, un exercice d'optimisation sera effectué dans lequel la puissance du moteur est
maximisée en faisant varier un paramètre lié au calage des soupapes d'admission. Ouvrez la partie de connexion
'ValveCamConn' nommée "intvalve-1". Remplacez la valeur de Cam Timing Angle par le paramètre [timing] et
sélectionnez OK pour terminer la modification de l'objet. Aller àOptimisation -> Optimiseur Direct, activez
l'Optimiseur en cliquant sur la case à cocher et entrez les valeurs dans les deux chiffres suivants dans le
Optimisation et Opt-Arrays dossiers, respectivement. Notez que le sélecteur de valeur peut être utilisé pour sélectionner la
puissance de freinage (kW) RLT du « Moteur » et le paramètre « synchronisation » à modifier.

35 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

Optimiseur direct

Dossier principal Dossier Variables_Ind

Ensuite, allez à Configuration du cas et définissez le paramètre [timing] sur 239. Cette valeur est utilisée comme valeur initiale
et correspond au point médian de la plage d'optimisation. La valeur de l'attribut Plage de paramètres sera divisée
également autour de cette valeur médiane. Par conséquent, l'optimiseur utilisera des angles de synchronisation de came compris entre 219 et
259 pour l'optimisation.

Enfin, allez au Exécuter la configuration -> Contrôle du temps dossier et remplacez la durée maximale de simulation par
20. Alors que Run Setup est toujours ouvert, accédez à la ConvergenceRLT dossier, cochez la case à gauche et
apportez les modifications suivantes. Lors de l'exécution d'optimisations dans GT-POWER, il est recommandé de
placer un critère de convergence sur la variable en cours d'optimisation.

Lancer l'installation

Dossier ConvergenceRLT

Exécutez la simulation. Dans la fenêtre de sortie du solveur, vous pouvez voir un dossier supplémentaire
pour l'optimisation, affichant le numéro d'itération, la variable indépendante et la variable dépendante.

36 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 2

Ouvrez le fichier .gdx dans GT-POST. Affichez les graphiques d'optimisation spéciaux, qui montrent comment l'optimiseur a
progressé au cours des itérations et la valeur optimisée finale. Il existe également un tableau de sortie d'optimisation qui
peut être consulté sous Tableaux -> Optimisation.

37 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 3

TUTORIEL 3: SI Combustion
Ce tutoriel décrira l'utilisation des différents modèles de combustion SI disponibles dans GT-POWER. Ce tutoriel est
plus à des fins d'information plutôt que d'exécuter des simulations et d'analyser les résultats. Cependant, il est
recommandé d'exécuter chaque type de modèle de combustion qui présente un intérêt à chaque étape de ce
didacticiel.

Avant de commencer, il est nécessaire d'expliquer les différences entre le taux de combustion et le taux de dégagement de chaleur.
Le taux de combustion est la vitesse à laquelle le carburant brûle. Dans GT-POWER, cela se traduit par la vitesse à laquelle les
molécules d'air et de carburant sont transférées de la zone non brûlée à la zone brûlée. Un total de 13 équilibres
des équations sont utilisées pour déterminer la fraction massique instantanée de 13 espèces brûlées, N2, O2, H2O, CO2,
CO, H2, N, O, H, NON, OH, AR, SO2. Le taux de dégagement de chaleur d'autre part est déterminé par le 1st
Calcul de la loi dans le cylindre. Résultats du calcul d'équilibre à chaque pas de temps, chaleur du cylindre
transfert, et le travail effectué par les gaz sont calculés et utilisés dans le bilan énergétique. Le taux de dégagement de chaleur est généralement en
retard sur le taux de combustion.

Un autre sujet principal de la combustion traite de la classification. Dans ce didacticiel et les suivants, certains
modèles de combustion seront décrits comme prédictifs et d'autres comme non prédictifs. Le type d'analyse et les
résultats souhaités devraient aider à déterminer le type de modèle de combustion à utiliser.

Modèles non prédictifs


- taux de combustion prescrit/imposé explicitement par l'utilisateur
- nécessite des données de combustion expérimentales à chaque condition de fonctionnement pour une meilleure
- précision non affectée par les conditions de fonctionnement (c.-à-d. vitesse, charge, a/f)
- calcul rapide
- la vitesse de combustion imposée supprime une inconnue de la simulation

Modèles prédictifs
- aucune mesure/test requis (sauf pour la corrélation initiale du modèle) auto-
- ajustement pour les conditions transitoires
- la résolution spatiale donne une sortie plus détaillée (c.-à-d. NOx, cliquetis, transfert de chaleur)

Si l'un est étudier le réglage/conception d'admission, le réglage/conception d'échappement, le calage des cames ou l'acoustique, définir
la combustion à travers un modèle non prédictif supprime une inconnue de l'analyse. Il y a peu de raisons de se préoccuper
de la modélisation des détails de la combustion si des données sont disponibles pour définir la combustion. Les données de
combustion définiront de manière adéquate la pression et la température dans le cylindre à l'EVO.

Si le désir est d'étudier les effets de l'EGR ou du calage de l'allumage sur les performances du moteur ou les NOx, le modèle
prédictif peut être nécessaire. Cependant, même en utilisant le modèle prédictif « EngCylCombSITurb », il est recommandé
de corréler/valider/calibrer le modèle de combustion prédictive avec des données mesurées pour un
moteur et carburant particuliers à plusieurs points de fonctionnement.

38 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 3

3.1 SI-Wiebe
Didacticiel "Moteur monocylindre de base” a démontré l'utilisation du modèle de combustion SI-Wiebe. Ouvrez
…/tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/01-1cylDIorSI/1cylSI-final.gtm et enregistrez-le sous …/
tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/03-SICombust/SImodels.gtm.

Double-cliquez sur l'objet de référence créé à partir du modèle 'EngCylCombSIWiebe' appelé "peigne". Les
valeurs d'attribut dans lePrincipale doit être défini comme suit :

Dossier principal

SI-Wiebe est un moyen simple et non prédictif de définir la combustion dans GT-POWER. Comme il s'agit d'un modèle non
prédictif, les simulations qui utilisent des objets créés avec ce modèle s'exécutent très rapidement. Étant donné que les
attributs de SI-Wiebe ne définissent généralement la combustion que pour une seule condition de fonctionnement, il sera
souvent nécessaire de modifier les attributs pour différentes conditions de fonctionnement. Le contrôle des attributs peut
être accompli de plusieurs manières. Chacun des attributs décrivant la combustion peut être paramétré et modifié au cas
par cas. De plus, en cliquant avec le bouton droit sur les attributs, on peut voir que plusieurs objets de référence de
dépendance sont autorisés pour les attributs. Si l'on sait comment les attributs varient avec la vitesse et la charge, une
dépendance RLT utilisant une carte XYZ peut être configurée. L'utilisation des paramètres et des objets de référence de
dépendance est décrite dans le didacticiel "Ajout de fonctionnalités avancées”.

Dans le dossier avancé, des attributs permettent de définir des objets de référence supplémentaires pour modéliser le cliquetis du
moteur, les émissions cinétiques de NOx et les émissions cinétiques de CO. Pour plus de détails sur les prédictions de cliquetis, de
NOx et de CO, reportez-vous aux sections d'aide des modèles « EngCylKnock », « EngCylNOx » et « EngCylCO ».

3.2 Profil de combustion

Une autre méthode de définition de la combustion SI dans GT-POWER consiste à utiliser le modèle de référence
« EngCylCombProfile ». Ce modèle permet à l'utilisateur de saisir un profil de taux de combustion mesuré ou calculé par rapport à

39 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 3

angle de vilebrequin. Comme dans SI-Wiebe, ce modèle est un modèle non prédictif et s'exécutera rapidement. La combustion se
déroulera exactement comme elle est imposée dans ce modèle et ne changera pas en fonction de a/f, de la charge, de la vitesse, etc.

Ouvrez la bibliothèque de modèles et accédez au dossier Flow -> GT-POWER Engine Library -> Références
-> EngCylCombProfile. Faites glisser ce modèle de la bibliothèque de modèles dans le projet SImodels.gtm et
double-cliquez sur le modèle pour afficher les attributs.

Le type de profil de taux de combustion peut se présenter sous deux formes, soit un taux instantané, soit un profil intégré
cumulatif. Dans le dossier principal, il y a un indicateur qui permet à l'utilisateur de spécifier si le tableau d'entrée représente
une forme de profil cumulatif ou de taux. Un profil cumulatif commencera à 0 et augmentera jusqu'à une certaine valeur
(généralement près de 1) pendant l'événement de combustion. Un profil de taux commencera à 0, pic pendant la
combustion, et redescendra à près de 0 à la fin de la combustion.

La spécification de la combustion à différentes conditions de fonctionnement est assez simple avec le modèle
'EngCylCombProfile'. Typiquement, on créera un paramètre pour l'attribut Début de combustion afin de contrôler le
placement du profil de combustion dans le cycle du moteur. En outre, on peut placer un paramètre dans la première
ligne du tableau d'angle de manivelle et du tableau de taux de combustion dans le dossier Taux de combustion. Par
exemple, on pourrait placer les paramètres [file] et [file2] dans le dossier Comb Rate. Si l'utilisateur dispose d'un
fichier externe nommé combustion.dat qui est une colonne d'angle et une colonne de taux de combustion, dans le
Case Setup les fichiers peuvent être référencés avec le format suivant : [fichier] = <combustion.dat;1/0 > [fichier2] =
<combustion.dat;2/0>. Cela indique à GT-POWER que les données d'angle sont situées dans un fichier appelé
combustion.dat, il se trouve dans la première colonne du fichier et aucune ligne d'en-tête/unité/étiquette ne doit être ignorée. Les données de
combustion se trouvent également dans un fichier appelé combustion.dat, elles se trouvent dans la deuxième colonne du fichier, et là encore,
aucune ligne ne doit être sautée. Désormais, différentes courbes de gravure peuvent être appelées simplement en modifiant les noms de
fichiers pour l'angle et la vitesse de gravure dans la configuration du cas. Les fichiers externes devront être enregistrés dans le même
répertoire que le modèle, OU le chemin complet doit être spécifié dans les crochets <>, OU le chemin d'accès au répertoire où les fichiers sont
stockés doit être spécifié dans Accueil -> Avancé Configuration -> Chemins.

Dans le dossier Options se trouve un attribut pour l'option carburant-air entraîné. Pour SI, cela doit être réglé sur
homogène indiquant que le mélange air-carburant est un mélange homogène.

Dans le dossier avancé, des attributs permettent de définir des objets de référence supplémentaires pour modéliser le cliquetis du
moteur, les émissions cinétiques de NOx et les émissions cinétiques de CO. Pour plus de détails sur les prédictions de cliquetis, de
NOx et de CO, reportez-vous aux sections d'aide des modèles « EngCylKnock », « EngCylNOx » et « EngCylCO ».

3.3 EngBurnRate
L'objet de référence « EngBurnRate » permet à un utilisateur de calculer le taux de combustion à partir des données expérimentales
de pression de cylindre mesurées. Pour calculer le taux de combustion, une analyse de cycle inversé à cycle unique est effectuée. Le
taux de combustion est calculé en itérant la quantité de carburant brûlée à chaque pas de temps jusqu'à ce qu'elle corresponde à la
pression mesurée dans le cylindre.

Ouvrez la bibliothèque de modèles et accédez au dossier Flow -> GT-POWER Engine Library -> Références
-> EngBurnRate. Faites glisser le modèle « EngBurnRate » de la bibliothèque de modèles vers la bibliothèque de projet.
Double-cliquez sur le modèle pour afficher les attributs.

Les attributs sont similaires à EngCylCombProfile, sauf qu'au lieu de fournir des profils de taux de combustion, les profils de
pression de cylindre par rapport à l'angle de vilebrequin doivent être fournis dans le dossier Pressure (Measured). Il y a

40 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 3

sorties disponibles sous plusieurs formes à partir de cette analyse. Voir l'onglet Sortie du modèle. Il y a une case à cocher pour
demander des graphiques et des tableaux spécifiques à l'analyse de pression EngBurnRate. En dessous se trouvent plusieurs
attributs, qui sont utilisés pour générer des objets EngCylCombProfile qui peuvent ensuite être appelés à partir du cylindre pour une
course avant standard. Il n'y a pas de modèles d'émissions dans ce modèle de combustion inversée. Cependant, il existe un attribut
appelé Objet de mesure des gaz d'échappement où un objet de référence peut être appelé et les données mesurées pour les
concentrations de carburant non brûlé, de carbone/suie, de CO et de H2 dans les gaz d'échappement peuvent être saisies.

Pour plus d'informations, reportez-vous à l'aide de ce modèle ou consultez la section combustion du manuel d'utilisation des
performances du moteur.

3.4 Flamme turbulente SI

Le modèle 'EngCylCombSITurb' est utilisé pour modéliser la combustion dans un moteur SI à charge homogène. Il s'agit d'un
modèle prédictif tenant compte de la température et de la pression du cylindre, de la composition dans le cylindre, du calage de
l'allumage, de la position de l'étincelle, des propriétés du carburant, de l'interaction flamme-paroi et du débit dans le cylindre.

Ce tutoriel SITurb est extrêmement simpliste. Pour plus de détails sur l'étalonnage d'un modèle de combustion SITurb, veuillez
consulter la section « Étalonnage des modèles de combustion prédictive » dans le manuel « Performance_moteur ».

Ouvrez la bibliothèque de modèles et accédez au dossier Flow -> GT-POWER Engine Library -> Références
-> EngCylCombSITurb. Faites glisser le modèle 'EngCylCombSITurb' de la bibliothèque de modèles vers le
bibliothèque de projets. Si vous ne l'avez pas déjà fait, enregistrez le modèle sous SImodels.gtm.

Dans cette section du didacticiel, nous allons créer le modèle de combustion SITurb et exécuter la simulation. Double-
cliquez sur le modèle EngCylCombSITurb dans la bibliothèque du projet pour créer un nouvel objet. Nommez-le
"turb-flamme". A l'ouverture du template 'EngCylCombSITurb', on remarque qu'il y a plusieurs dossiers. Remplissez
les valeurs dans le dossier principal. Notez qu'un objet de référence est nécessaire pour l'objet géométrie de la
flamme, et cela sera décrit ci-dessous. Pour ce scénario de test, les valeurs des dossiers LamSpeed, TrbSpeed,
Advanced et Startup peuvent rester inchangées à l'aide des valeurs pré-remplies.

Dossier principal

41 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 3

Lors de l'utilisation du modèle de flamme turbulente, il est nécessaire de calibrer le modèle aux résultats
expérimentaux en ajustant les valeurs dans le dossier TrbSpeed. Le plus critique de ces paramètres est l'attribut
Multiplicateur de vitesse de flamme turbulente. Cet attribut modifie l'effet de l'intensité turbulente calculée sur la
vitesse de la flamme turbulente. Si une grande fraction d'EGR est présente dans le cylindre, le multiplicateur
d'exposant de dilution dans le dossier LamSpeed devra être ajusté pour tenir compte de l'EGR. Une partie de la
théorie sur ce modèle peut être trouvée dans le chapitre sur la combustion du manuel d'utilisation des performances
du moteur et dans plusieurs articles des références bibliographiques GT-POWER.

Le dossier Démarrage est utilisé pour accélérer le calcul lors de l'utilisation de ce modèle prédictif. Il peut être utilisé pour imposer
un modèle de Wiebe simple à utiliser pendant plusieurs cycles avant que les calculs de flamme turbulente ne commencent. De cette
façon, la solution d'écoulement dans la majeure partie du système sera relativement stable avant le début des calculs détaillés de
combustion.

Pour l'objet de géométrie de flamme dans le dossier principal, utilisez le sélecteur de valeur pour sélectionner le
modèle EngCylFlame. Créez un nouvel objet EngCylFlame et nommez-le "flamme". Cet objet décrira la géométrie en
cylindre pour l'interaction flamme-paroi. Remplissez les valeurs d'attribut dans les figures ci-dessous. Si l'on a des
fichiers .stl, ceux-ci peuvent être lus par GT-POWER pour décrire la géométrie détaillée du piston et de la tête.

Dossier Emplacements Spark Dossier Géométrie Tête et Vannes

42 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 3

Dossier de géométrie de piston

Le calcul de la flamme turbulente nécessite la saisie d'informations supplémentaires sur le champ d'écoulement dans
le cylindre. Double-cliquez sur la pièce de cylindre. Pour le moment, le modèle ignore l'attribut Flow Object. Utilisez le
sélecteur de valeur pour sélectionner le modèle EngCylFlow. Créez un nouvel objet EngCylFlow et nommez-le "flow".
Remplissez les valeurs d'attribut dans la figure ci-dessous. Les dossiers Initialisation/Imposé et Options peuvent
rester inchangés avec des valeurs pré-remplies. Notez qu'un objet de référence est nécessaire pour l'objet Piston
Cup, et cela sera décrit ci-dessous.

Dossier Géométrie

Lorsque le modèle de référence « EngCylFlow » est activé, GT-POWER discrétise le volume dans le cylindre en quatre zones
d'écoulement où le flux dans le cylindre est suivi avec plus de précision. Lors de l'utilisation du modèle « EngCylFlow », les
données de tourbillon et/ou de dégringolade sont importantes et doivent être saisies dans l'objet « ValveCamConn » (ou la
connexion de vanne appropriée).
Pour l'objet Piston Cup, utilisez le sélecteur de valeur et sélectionnez le modèle 'EngCylPistCup'. Créez un nouvel
objet EngCylPistCup et nommez-le "pistoncup". Remplissez les valeurs ci-dessous.

43 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 3

Dans le dossier Initialization/Imposed, définissez les quatre attributs sur « def » pour initialiser le modèle de flux.

Ouvrez la partie cylindre sur la carte, accédez au dossier Plots : Combustion et activez tous les plots du
dossier. Les tracés du bas concernent exclusivement les objets SITurb et Flame Geometry. Allez dans le
dossier Plots: Flow et activez les tracés en bas correspondant à l'objet EngCylFlow.

Il y a deux autres choses à accomplir pour que le modèle soit prêt à fonctionner. L'une consiste à définir la valeur du
paramètre appelé "sparktiming" dans Case Setup et l'autre tâche consiste à remplacer l'objet de combustion
'EngCylCombSIWiebe' dans la partie 'EngCylinder' par l'objet 'EngCylCombSITurb'. Modifiez la pièce du cylindre,
recherchez l'attribut de l'objet de combustion et utilisez le sélecteur de valeur pour sélectionner l'objet « turb-
flamme » sous la fenêtre « Dans le fichier GTM ». Après avoir terminé cette étape, accédez à la configuration du cas et
attribuez la valeur -15 au paramètre "sparktiming".

Exécutez le modèle et analysez les tracés instantanés spécifiques à SITurb, EngCylFlame et EngCylFlow sous le groupe
EngCylinder dans GT-POST. Affichez également le graphique du taux de combustion pour voir le taux de combustion prévu.

44 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 4

TUTORIEL 4: Moteur SI de base à plusieurs cylindres

Dans ce didacticiel, le modèle final créé dans le didacticiel "Moteur de cylindre de base” (1cySI-final.gtm) sera
transformé en un moteur 4 cylindres en ligne à allumage commandé. Les composants de base du moteur
monocylindre seront copiés 3 fois et un collecteur d'admission et d'échappement sera introduit dans le système. La
géométrie de base de la variété sera décrite et la discrétisation sera discutée.

4.1 Moteur de base

Lancez GT-ISE et ouvrez 1cylSI.gtm ou 1cySI-final.gtm à partir du didacticiel "Moteur de cylindre de base”. Enregistrez
le fichier sous …/tutorials/Modeling_Applications/Engine_Performance/04-4cylSI/4cylSI.gtm.

Supprimez l'environnement d'extrémité d'entrée, la connexion d'orifice 1, le canal d'échappement, la connexion d'orifice 4 et
l'environnement d'extrémité de sortie. Lorsque vous supprimez la connexion de l'orifice 1, une fenêtre de dialogue apparaît
pour vous demander si vous pouvez supprimer la pièce, car l'injecteur la référence en tant que capteur de débit d'air
massique. Dites Oui, car un nouveau capteur de débit d'air massique pour l'injecteur sera défini plus loin dans ce tutoriel.
Supprimez la connexion directe entre le cylindre et EngineCrankTrain. Déplacez l'EngineCrankTrain vers le bas de l'écran.

Ouvrez la partie InjAFSeqConn « si-inject-1 », accédez au dossier Timing-General et remplacez la valeur Part on Map par un
astérisque. Cliquez ensuite sur OK.

Dessinez une boîte autour des parties restantes. Appuyez sur Ctrl C pour copier et Ctrl V pour coller. Une boîte apparaîtra sur la
section que vous venez de copier et cette boîte peut être placée n'importe où sur la carte. Collez la section monocylindre un total de
trois fois en utilisant Ctrl V et placez chaque case juste en dessous de la section précédente. Expérimentez avec la mise en évidence
et le positionnement des pièces sur la carte du projet afin que l'ensemble du modèle tienne sur un seul écran. À
à ce stade, la carte du projet devrait ressembler à la figure ci-dessous.

45 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 4

Avant de connecter les cylindres au EngineCrankTrain, il doit être modifié pour les cylindres supplémentaires. Double-
cliquez sur la partie "Moteur" située sur le projet. Dans le dossier "Cylinder Geometry", aucune modification n'est nécessaire.
Notez que dans un modèle de moteur multicylindre, si les objets de géométrie de cylindre et les objets de curseur de
manivelle des cylindres supplémentaires sont laissés vides, ils se verront attribuer l'attribut du cylindre 1. Dans le dossier
"Firing Order", entrez les numéros de cylindre et les intervalles vu ci-dessous. Notez que la valeur du premier cylindre doit
être mise à zéro. Les intervalles d'allumage des cylindres supplémentaires se réfèrent aux degrés d'angle de vilebrequin
après l'allumage du cylindre précédent. Sélectionnez OK dans la fenêtre de l'objet et dans le
fenêtre partielle lorsque vous avez terminé.

46 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 4

Une étape importante dans la construction d'un moteur multicylindre consiste à s'assurer que les cylindres sont
correctement connectés à la partie « EngineCrankTrain ». Si les cylindres sont définis comme 1-4 numérotés de haut
en bas sur la carte du projet, les cylindres doivent être connectés au « EngineCrankTrain » dans cet ordre. Le point
critique est de s'assurer que le numéro de port de la flèche de liaison entre la connexion directe et la partie
« EngineCrankTrain » pour chaque cylindre correspond au numéro de cylindre. Si les cylindres ne sont pas connectés
dans cet ordre, double-cliquez sur les flèches de lien et modifiez les numéros de port entre la connexion directe pour
ce cylindre et le « EngineCrankTrain ». Reliez le cylindre1 au moteur. Répétez l'opération pour le cylindre2, le
cylindre3 et le cylindre4 dans cet ordre.

4.2 Construire le système d'admission

Le système d'admission se composera d'un tuyau d'admission, d'un volume pour le filtre à air, d'un orifice à diamètre variable pour
modéliser l'accélérateur et d'un collecteur de type bûche. Les quatre coureurs sortiront du collecteur et se connecteront aux orifices
d'admission.

47 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 4

Avant de procéder à la construction des nouvelles pièces, de nouveaux modèles doivent être importés
de la bibliothèque de modèles. Ouvrez la bibliothèque de modèles et sous Flux -> Flux général ->
Composants, recherchez EndFlowCap-def, FlowSplitGeneral et PipeRectangle, puis faites-les glisser dans
la bibliothèque du projet. Accédez ensuite à la bibliothèque Flow -> General Flow -> Connections et
obtenez les objets OrificeConn prédéfinis appelés "bellmouth" et "nocond". Vous verrez une boîte de
dialogue similaire à ci-dessous vous demandant si vous voulez un lien implicite ou un lien explicite vers
l'objet de bibliothèque de modèles. Choisissez Implicite et cliquez sur OK. Notez qu'un lien implicite
garde les attributs de l'objet identiques à ceux établis par le modèle dans la bibliothèque de modèles,

4.2.1 Environnement d'admission au collecteur d'admission

Commencez par placer une partie EndEnvironment "env-inlet" en bas à gauche de la carte. Au-dessus de la pièce,
placez un OrificeConn "en cloche". Le « bellmouth » a des coefficients de décharge avant et arrière réglés sur
1. Il est utilisé pour représenter une transition en douceur entre l'environnement et le premier tuyau pour garantir que la pression
de l'environnement sera utilisée sans pertes supplémentaires dans le premier sous-volume de tuyau.

Créez maintenant un nouvel objet PipeRound appelé "ziptube". Remplissez les attributs ci-dessous et placez la pièce
au-dessus de l'embouchure de l'entrée.

48 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 4

Dossier principal Dossier thermique

Vient ensuite le filtre à air. Les filtres à air peuvent avoir une influence sur la respiration des moteurs, en particulier sur le
réglage à bas régime. La meilleure façon de modéliser un purificateur d'air est d'importer un modèle CAO de sa surface
interne dans le préprocesseur GEM3D et de le discrétiser. Cependant, le processus de discrétisation manuelle inclus dans
cette section est toujours utile, car l'utilisation de GEM3D pour la modélisation des boîtes à air peut nécessiter des
compétences spécifiques.

Le filtre à air sera représenté par un seul tuyau de grand diamètre. La plupart des pertes dans un purificateur
d'air sont dues à l'expansion dans le grand volume et à la contraction du grand volume. Ceci peut
généralement être expliqué en modélisant le filtre à air avec un seul tuyau de grand diamètre.

Faites un clic droit sur l'objet ziptube dans la bibliothèque du projet, sélectionnez Copier et éditer l'objet, et nommez le nouvel objet
"aircleaner". Remplissez les attributs dans le dossier principal selon la figure ci-dessous, puis placez la pièce sur la carte au-dessus du
tuyau du tube zip en laissant suffisamment d'espace pour un orifice par défaut.

Dossier principal

Ensuite, un orifice modélisant la restriction des gaz sera modélisé. Double-cliquez sur le
modèle 'OrificeConn' pour créer un nouvel objet, nommez-le "Throttle", et remplissez l'attribut
Hole Diameter avec le paramètre [throttle] tenir compte de la zone d'écoulement obstruée par
l'arbre du papillon des gaz). Placez la pièce sur la carte au dessus du "filtre à air".

49 Gamma Technologies © 2015


Tutoriel 4

Enfin, créez un PipeRound qui se connectera entre l'accélérateur et le collecteur d'admission. Utilisez Copier et éditer
l'objet pour copier le « ziptube », nommez le nouvel objet « tuyau à homme » et modifiez la longueur à 100 mm
comme indiqué ci-dessous. Placez la partie sur la carte à droite de la connexion "Throttle".

Dossier principal

Reliez les nouvelles pièces entre elles du "env-inlet" au "pipe-to-man". À ce stade, la carte devrait ressembler à la
figure ci-dessous. Notez que CTRL I et CTRL G peuvent être utilisés pour faire pivoter et inverser les icônes,
respectivement, pour rendre la carte plus représentative du système réel.

50 Gamma Technologies © 2015

Vous aimerez peut-être aussi