Vous êtes sur la page 1sur 2

COULD I LOVE YOU ANYMORE

SAXO ALTO Transcr: Alexander Avendaño Agudelo

α 7
% α α α 32 œ œœ œ œ œœ œ œ œ œœ ˙ Œ œ œœ œ

αα ι ˙−
%α α œ œœ œœ œ œ œœ ˙ ‰ œ ˙− ˙− ˙ Œ ˙− ˙−
14

α α ˙− ‰ ι œ œœ œ œ œœ œ œ œ œ ˙ œœ œœ œœ œœ
%αα Ó Œ
23

œ œ œ

α α α œ œι ι œ œ œ œ œœ ˙˙ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œ Œ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œ Œ
% α œ œ œœ œ œ œ œ œ
30

œ œ œ

αα œ œ œ ˙−
œ
% α α œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œ ˙˙ −− Œ œœ œœ œ œ œ œœ ˙ − ∑ Œ œœ œœ
37

α α œ œ œ œ ˙− 1
α
% α œ œ œ œ ˙− ∑ Œ œœ œœ œœ œœ œœ œœ ˙˙ −− œ œœ œ
45

α
% α αα œ œ œ œ œ œ œœ ˙ Œ œ œœ œ œ œ œ œ œ œœ ˙ Œ
54

α œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ ˙˙ −−
% α α α œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ Œ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ Œ
61

αα α Œ œœ œœ œœ −− œ œ œ ˙ − œ œœ œœ −− œ œ œ ˙ −
% α œ œ œ ˙− ∑ Œ œ œ œ œ ˙− ∑
68

Ι Ι

α α α Œ œœ œœ −− œœ œœ œœ œ ˙˙ −− 1 ˙− ˙− ˙−
α œ ˙− ˙− ˙−
76

% Ι
2 COULD I LOVE YOU ANYMORE

α ˙− ˙ œ œ ˙− ˙− ˙−
% α αα ˙ − ˙− ˙˙ −− ˙− œ ˙− ˙˙ Œ ˙− ˙−
86

˙−

α αα œ Œ Œ Œ œ œ
œ œ œ ˙−
œ ∑ Œ œ œ
œ œ œ ˙−
œ
% α œ
95

αα œ œ œ −
%αα ∑ Œ œ œ œ œ œ œ ˙− ∑ Œ œ œ œ
103

Ó̇ ‰ œΙ
Œ Œ
α
% α αα œ œ œ œ œœ œœ œœ œ œ œ œ œ ˙ œ œ œ œ œ œœ œ œœ œ œ œ œ
111

Œ Œ Œ ‰ œΙ œ œ œ Œ Œ

α α ˙− Œ œ œ œ œœ˙ Œ
α
% α œ œ œ œ œ œœ ˙− œ ˙− œ œ œ œ œ œœ œœ
118

Ó ‰ œΙ œ œ

αα α œ œ œ œ œ œ ˙ œ œ œ œ œ œ Œœ œι œ − œ − œι œ œ ˙ − ˙ œ Œœ
% α œ œ œ œ œ œœ œ
125

Ι œ œ
Œ Œ Œ ‰

αα ˙− ˙˙ − ˙− ˙− − œ œ
%αα œ œ œ œ ˙˙ − ˙− − ˙˙ −
132

˙− ˙− œ̇ œ

αα ˙− ˙˙ − ˙− ˙− œ Œ Œ Œ œ œ
% α α ˙œ− œ œ œ ˙˙ − ˙− − ˙˙ −
140

˙− ˙− œ

α ααα œ œ œ œ ˙ − ∑ Œ œ œ œ œ œ œ ˙− ∑ Œ œ œ
149

2
αααα œ œ œ œ ˙−
157

Vous aimerez peut-être aussi