Vous êtes sur la page 1sur 4

Mme Bouchemal. M 1 ère Année Urbanisme.

Module Histoire de l’Architecture.

COUR n° 07

L’Architecture Classique et Néoclassique.

Introduction aux expressions baroques et classiques


Le XVI° siècle est déchiré par les guerres de religions et l’opposition montante des
réformateurs.

LE CLASSICISME

Il est né contre le baroque, et va dans le sens de la DISCIPLINE, de l'ORDRE, et de


la REGULARITE. Son apogée se situe entre 1660 et 1685.

La France des XVIIe et XVIIIe siècles est communément regardée comme le foyer le
plus représentatif du classicisme européen. Cet esprit classique se manifeste par
une netteté dans l’analyse, une régularité rythmique et un certain équilibre en se
référant à l’Antiquité gréco-latine.

Il est soutenu par le pouvoir (Création de l'Académie française pour la littérature par
Richelieu en 1634, de l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1648).

En architecture, les principes du classicisme ont été puisés dans les vestiges
romains par les grands architectes italiens du XVIe s.

Les lois du classicisme français où doivent régner la mesure, la noblesse des


proportions et la sobriété du décor.

Il représente la mesure et la raison dans l’architecture, forme fermée qu’il définit et


isolée.

Néanmoins classicisme ne constitue pas des styles unitaires, mais comportent de


nombreuses variantes selon les pays, les sociétés et la religion.

Le classicisme constitue donc l'un des courants du XVII e siècle particulièrement


développé dans sa seconde moitié à Versailles.

Définition de l’Art Classique.

Le classicisme pourrait se définir par une architecture de règles de perfection d'ordre,


la recherche d'un équilibre de pensée, de sensibilité et de forme, qui assure à
l'œuvre d'art un intérêt humain et une diffusion universelle, basée sur la symétrie et
la géométrie issues des modèles de l'Antiquité, l’harmonie dans les œuvres, entre la
pensée et l'expression, par la clarté, la plénitude, la maîtrise consciente en sont les
signes apparents.

Comme le démontrent
l’ordonnancement des élévations coté
cour et coté jardin du château de
Versailles l’apparence de clarté est le
privilège du classicisme.

Retour à l’antique encore plus marqué : portique ou loggia à fronton.

Les principales caractéristiques de l’esprit classique sont :

- L’imitation des Anciens.


- Le souci de vérité et de naturel.
- La vocation de l’art à « instruire et plaire ».
- La discipline de l’imagination et de la sensibilité par la raison : élimination du
lyrisme personnel.
- La Hiérarchie des genres.
- Unification achevée des volumes.
- Rigidité et régularité des lignes.
- Horizontalité plus marquée : toitures en terrasses (ou brisées dans les édifices
moins prestigieux).

Construction de châteaux ouverts articulés en diverses ailes et ouvrant soit sur le


parc, soit sur la cour d’entrée. Le Louvre est le monument le plus classique ainsi que
le château des Invalides.

CONCLUSION
Le classicisme a comme caractéristiques l'ordre, la simplicité, l'équilibre, la sobriété,
l'harmonie, le sens de la mesure. Il a créé un mythe, celui de l’HONNETE HOMME,
parfaitement intégré à la société, qui n’est sujet à aucune passion, car il est modéré,
pondéré et réfléchi.
Vers le néoclassicisme

Le mouvement archéologique, suscité par les fouilles d’Herculanum et de Pompéi a


suscité un retour à l’antiquité et une réaction contre le baroque et le rococo dont on
réprouvait « les ornements tortueux et extravagants ».

Le Néoclassicisme

Ce courant pictural est né vers la fin du XVIIIe siècle. L’Empire n’a fait que prolonger
le mouvement déjà amorcé par le style dit ‘’Louis XVI’’ vers le dépouillement et la
rigueur antique.

Une réévaluation de l’architecture de l’âge antique:

Le néoclassique est apparu à une époque pendant laquelle des développements


socioculturels et technologiques étaient en train de transformer d’une manière
radicale la relation entre l’homme et la nature.

Les néoclassiques prônent le retour à l’antiquité au nom de la raison, de la simplicité


et de la grandeur tout en se nourrissant des acquis d’une nouvelle science:
l’archéologie.

C’est ainsi que commença la recherche de qu’ils appelèrent le « style vrai ».

Donc l’architecture classique et néoclassique va se nourrir de l’archéologie, en


recommandant le retour aux formes pures de l’antiquité au nom de la raison, de la
Simplicité et de la grandeur, le naturel et les valeurs morales, il est basé sur la
théorie du beau absolu

L’Italie, l'Angleterre et la France sont à l'origine de ce courant qui s'étend au reste de


l'Europe avec les conquêtes napoléoniennes et même jusqu'aux États-Unis.

Le Néo-classicisme

• L’ordre et la froideur
• La propagande politique
• Evasion de la réalité
• La vie quotidienne
• Une grande intensité d’émotion

Vous aimerez peut-être aussi